Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

Taniguchi, le plus européen des mangakas

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas  Message [Page 2 sur 3]

bruno

avatar
grand maître
grand maître
Très bientôt dans votre librairie préférée... et en avant première à Angoulême Smile

http://www.canalbd.net

Treblig


Double prix Nobel
Double prix Nobel

Treblig


Double prix Nobel
Double prix Nobel

Treblig


Double prix Nobel
Double prix Nobel

Raymond

avatar
Admin
Je n'ai pas acheté, mais j'en ai retenu ce commentaire (je cite) : "C’est une œuvre de commande et elle n’est peut-être pas spécialement destinée aux lecteurs habituels du maître."


_________________
Et toujours ...
http://lectraymond.forumactif.com

bruno

avatar
grand maître
grand maître
Je te rassure Raymond, cela reste du très bon Taniguchi... Monsieur à qui j'ai eu de la chance d'être (brièvement) présenté à Angoulême à l'issu d'une présentation qu'il a réalisée de ce nouveau titre...



L'idée de "l'oeuvre de commande" vient du fait que cette histoire est inspirée de faits réels finalement, qu'on lui a inspirés de traiter... par contre Taniguchi évoque ici un Japon rural qu’il n’avait encore jamais abordé, à l’orée du XXe siècle, durant l'entre-deux-guerres. Pour lui, c'est une période riche et marque une période charnière au sein du Japon (dixit)

http://www.canalbd.net

eleanore-clo

avatar
martinophile distingué
martinophile distingué
Bonjour

J'ai lu l’œuvre et ai beaucoup hésité sur quoi en dire.
La situation des femmes japonaises est très surprenante pour nous autres occidentales : tous les métiers ne leur sont pas accessibles (une guide m'a dit un jour que la pression sociale a été tellement forte qu'elle a dû arrêter son métier d'analyste financier pour devenir guide touristique), les hommes japonais assument pleinement et publiquement leur infidélité. Les hommes boivent de l'alcool alors que les femmes dégustent les pâtisseries...
On peut aussi trouver que la BD est mièvre, un hymne à la soumission féminine.
Tomoji a t elle le droit d'exister ? Le sujet est d'autant plus important qu'elle renonce à ses études et qu'elle est "vendue" à son mari par sa famille, etc. Que dire encore de la lettre à Fumiaki ?

Je suis pas certaine que cette grille soit la meilleure même si elle est très facile (trop facile) ?
Sartre disait "L'enfer c'est les autres". Il me semble que Taniguchi véhicule un message opposé : "le bonheur, c'est les autres". Un message quasi religieux qui rapproche Tomoji de Sainte-Thérèse de Lisieux. La personnalité de Tomoji est forte, terriblement forte, écrasante (son demi-frère dit explictement qu'elle n'en fait qu'à sa tête!). Elle choisit pleinement son destin. La soumission apparente est elle réelle si elle est pleinement choisie dans une logique d'aider l'autre. Est-ce toujours de la soumission ?

Taniguchi met en scène la nature japonaise avec une maestria impressionnante. Hiroshige est là, juste derrière. La montagne et les paysages sont peints avec amour dans une successions de vignettes qui flirtent avec les estampes. Ces paysages, cette nature ne sont pas que des images mais plutôt une matrice qui donne le "la". Tomoji est le fruit de la nature. Comme Déméter, elle incarne la mère nature dans une logique positive, génératrice. La mort est présente dans l’œuvre, très présente. Le destin de Tomoji est âpre, amer : elle perd de nombreux êtres chers. Mais Taniguchi ne s'arrête pas sur les accidents de la vie. Tomoji transcende sa condition. L'exemple du repas-à-emporter (le bento) perdu qui se termine par la réparation de la sandale va bien au-delà de épiphénomène. Il semble que Taniguchi essaye, essaye encore, essaye encore et toujours, de démontrer que le flot puissant de la vie ne s'arrête jamais sur un caillou mais le contourne voire l'emporte. L'analogie avec la nature est là. Les catastrophes, les saisons passent mais la nature est là, immuable.

Un autre point intéressant de l’œuvre (et Taniguchi en parle lors de ses interventions à Angoulême) est le témoignage sur l'ère Meiji. Par exemple, mettre en scène des écoliers apprenant l'anglais casse l'image d'un Japon replié sur lui même. Le pays oscille entre tradition et modernité.

On peut aussi dire que la BD est profondément humaine. Le tremblement de terre de 1923 de Tokyo est présentée à travers le regard des hommes et du cousin Fumiaki. Il est d'ailleurs amusant de voir que la campagne s'en sort bien alors que la ville souffre. Un message écologiste peut être ?
Je suis très curieuse de lire d'autres réactions....

Cordialement
Eléanore-clo

Raymond

avatar
Admin
Merci de ce point de vue qui concerne, je suppose, le tout dernier album de Taniguchi.

Tes commentaires me donnent envie de le lire. pouce


_________________
Et toujours ...
http://lectraymond.forumactif.com

Treblig


Double prix Nobel
Double prix Nobel
Première photo rapportée de l'Exposition tenue à Angoulême 2015.

"L'Homme de la Toundra".


Treblig


Double prix Nobel
Double prix Nobel







Dernière édition par Treblig le Lun 16 Fév - 10:41, édité 1 fois

bruno

avatar
grand maître
grand maître
Extrait de son interview dans Tomoji... et qui explique la genèse de cet album...

http://www.canalbd.net

Treblig


Double prix Nobel
Double prix Nobel
Retour à l'Exposition d'Angoulême.




Treblig


Double prix Nobel
Double prix Nobel


Treblig


Double prix Nobel
Double prix Nobel

Treblig


Double prix Nobel
Double prix Nobel

Treblig


Double prix Nobel
Double prix Nobel

Treblig


Double prix Nobel
Double prix Nobel

Treblig


Double prix Nobel
Double prix Nobel

Treblig


Double prix Nobel
Double prix Nobel

Treblig


Double prix Nobel
Double prix Nobel
Cet Art Book est prévu pur le 25/05.


Treblig


Double prix Nobel
Double prix Nobel

Raymond

avatar
Admin
Quelle mauvaise surprise ! Jiro Taniguchi (69 ans) était toujours dans la force de l'âge, et sa puissance créatrice n'avait pas faibli pendant ces dernières années.  Sad





Mais son oeuvre est immense, et elle va certainement perdurer.


_________________
Et toujours ...
http://lectraymond.forumactif.com

Loup79


license ès BD
license ès BD
Triste nouvelle. Sad Sad Sad

Raymond

avatar
Admin


_________________
Et toujours ...
http://lectraymond.forumactif.com

Raymond

avatar
Admin
BDZoom a mis en ligne un "Coin du patrimoine" pour rendre hommage à Jiro Taniguchi.

Cet article résume bien toute sa carrière et ses publications :

http://bdzoom.com/110878/patrimoine/iro-taniguchi-est-mort/


_________________
Et toujours ...
http://lectraymond.forumactif.com

Contenu sponsorisé


Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut  Message [Page 2 sur 3]

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum