Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

Bandes dessinées médiévales

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas  Message [Page 5 sur 7]

101 Re: Bandes dessinées médiévales le Sam 30 Oct - 22:10

Raymond

avatar
Admin
Maintenant, il reste une petite question que personne n'a posé mais ... je vais tout de même y répondre.  Smile

Elle est toute simple : quand donc sont apparues dans les manuscrits ces fameuses "miniatures compartimentées" (qui esquissent les séquences d'images)  ? En d'autres termes, à quelle date sont apparues les premières BD médiévales ?

Eh bien, vous serez peut-être surpris ! Ces miniatures compartimentées sont en fait très anciennes. La plus vieille page connue date du VIème siècle, donc peu de temps après la fin de l'empire romain (je me sens d'ailleurs l'envie de vous parler de BD romaines  Smile  ).  Elle se trouve dans l'Evangile d'Augustin, un manuscrit qui est conservé à Cambridge, au Corpus Christi College.



Ce manuscrit est entièrement consultable en ligne, grâce à la Parker Library (c'est ICI) mais ne vous attendez pas à des miracles, car il n'y a que deux pages qui contiennent des miniatures. Vous pouvez voir la première ci-dessus, et c'est un portrait de l'évangéliste Luc, mais la deuxième est plus intéressante. C'est une scène de la passion qui est racontée en 12 images. Là voici :



La photo n'est pas fameuse, mais vous pourrez remarquer qu'il y a un peu de texte au dessus et à l'intérieur de certaines cases. C'est donc une véritable BD, et j'ai ressenti une certaine émotion en découvrant (grâce au WEB) cette image. C'est une vieille BD qui a 1400 ans d'âge, et on peut la regarder avec respect.  Wink

Petite remarque en corollaire ! Le 6ème siècle après Jesus Christ est une période de décadence (culturelle, artistique, sociale etc ...) et il est donc peu probable que de nouvelles formes d'expression picturale aient été inventées à une telle époque. Il est plus raisonnable de penser que ce manuscrit fait à Rome (on suppose qu'il a ensuite été amené en Angleterre par Augustin de Cantorbery) ne fait que reproduire des modèles de livres plus anciens. Donc, on peut logiquement déduire qu'il existait des manuscrits  contenant des "miniatures historiées" au temps de l'Empire Romain.   Cool

Autre remarque : si vous regardez de près la page qui présente le portrait de Luc, vous verrez qu'il y a des  petites cases disposées en colonne de chaque côté de la silhouette de l'apôtre. Serait-ce une autre forme d'images séquentielles ?  Wink



Dernière édition par Raymond le Sam 21 Mai - 18:53, édité 2 fois


_________________
Et toujours ...
http://lectraymond.forumactif.com

102 Re: Bandes dessinées médiévales le Sam 30 Oct - 22:24

Raymond

avatar
Admin
Afin d'y répondre, voici d'abord en agrandissement ces deux colonnes qui entourent l'évangéliste Luc. Vous remarquerez qu'il y a six images disposées en trois cases !



Difficile de juger, bien sûr ! Cela ressemble plutôt à une suite de portraits. Cela se confirme lorsque l'on lit les textes qui analysent ces miniatures, et vous pourrez trouver une explication détaillée sur cette page de Wiki :

http://en.wikipedia.org/wiki/St_Augustine_Gospels

Ces deux colonnes ne sont donc pas des séquences d'images.  Cool



Dernière édition par Raymond le Sam 21 Mai - 19:01, édité 1 fois


_________________
Et toujours ...
http://lectraymond.forumactif.com

103 Re: Bandes dessinées médiévales le Sam 30 Oct - 22:33

JYB


vieux sage
vieux sage
Raymond a écrit:


La photo n'est pas fameuse, mais vous pourrez remarquer qu'il y a un peu de texte au dessus et à l'intérieur de certaines cases. C'est donc une véritable BD, et j'ai ressenti une certaine émotion en découvrant (grâce au WEB) cette image. C'est une vieille BD qui a 1400 ans d'âge, et on peut la regarder avec respect.  Wink
Une véritable planche de BD traditionnelle : 4 bandes de 3 cases chacune... Le modèle de base de scénaristes comme Charlier ou moi quand nous préparons nos scénarios et préparons en particulier nos découpages (voir mes discours sur les découpages BD, dans le sujet "Les secrets d'un scénario de BD").
"Séquence émotion", comme tu as failli le dire...

104 Re: Bandes dessinées médiévales le Dim 31 Oct - 7:58

Totoche Tannenen

avatar
grand maître
grand maître
Nom de Dieu ! Un "gaufrier" d'époque !

http://planbd.blogspot.com

105 Re: Bandes dessinées médiévales le Dim 7 Nov - 12:50

Raymond

avatar
Admin
On ne se préoccupait pas au Moyen-Age des distinctions subtiles que nous faisons aujourd'hui entre littérature, peinture, illustration et séquences d'images. Le tableau était encore rare et l'image était souvent dessinée sur les murs des églises ou intégrée dans les livres. C'est ainsi que l'art pictural aussi bien que l'art séquentiel se retrouvent parfois à des emplacements inattendus. Il y a par exemple la Bible d'Etienne de Harding, réalisée de 1099 à 1109 à l'abbaye de Cîteaux, qui contient de manière indiscutable une vraie planche de bande dessinée.

Au départ, cette Bible résulte surtout d'un projet théologique. Il s'agissait de réviser la "Vulgate" (c'est à dire la Bible traduite à partir d'un texte latin par Saint-Jérôme) en utilisant des correctoires, à savoir des textes originaux et des commentaires bibliques tirés de sources grecques ou hébraïques. Ce travail, supervisé par Etienne de Harding, prieur de Cîteaux, était réalisé par une véritable équipe de savants et de moines et la Bible qui en a résulté est constituée de 4 volumes. Elle contient très peu d'images, car les premières miniatures n'apparaissent qu'à partir du deuxième manuscrit, mais alors ... quelles images ! C'est surtout le folio 13 (ms 14) qui va retenir notre attention. Il frappe par son originalité car c'est une authentique BD !



Cette page est bien constituée d'une suite d'images narratives car elles incorporent du texte. La planche contient au total 17 cases et elle raconte la vie du roi David. Comme cette photo ne vous permet pas de lire (ou de les voir) les images de près, je vais vous les montrer plus en détail dans les posts qui vont suivre.  Wink



Dernière édition par Raymond le Sam 21 Mai - 19:04, édité 1 fois


_________________
Et toujours ...
http://lectraymond.forumactif.com

106 Re: Bandes dessinées médiévales le Dim 7 Nov - 13:44

JYB


vieux sage
vieux sage
Il n'y a vraiment qu'UNE planche ? S'il y en a d'autres, n'hésite pas à les montrer...
En tout cas, c'est extraordinaire.

107 Re: Bandes dessinées médiévales le Dim 7 Nov - 15:41

Raymond

avatar
Admin
C'est malheureusement la seule vraie planche de BD que l'on trouve dans ce livre. Cette Bible contient très peu d'images, mais tu peux en voir quelques unes sur cette page.

http://www.encyclopedie-universelle.com/abbaye-cisterciens-bible-etienne-harding.html

Parlons maintenant plus en détail de cette planche. Elle raconte la jeunesse et l'accession au trône du roi David, en suivant à peu près la trame du récit que l'on trouve dans le premier Livre de Samuel

Voci les deux premières cases du premier strip. Sur la gauche, le narrateur montre un exploit qui, à ma connaissance, n'est pas raconté dans la Bible : celui d'avoir d'avoir vaincu un lion en combat singulier. La case de droite montre le véritable début du récit lorsque, abandonnant Saül à ses démons, Samuel oint le jeune berger David comme futur roi d'Israël.



La troisième case de la première bande est une des plus spectaculaire. Elle raconte le combat de David et Goliath et le miniaturiste souligne la grande taille du géant philistin en dessinant une silhouette qui dépasse les limites de la case. A relever qu'il y a deux images dans cette case : à gauche, David assomme le géant avec sa fronde, puis il le met à mort à droite en lui coupant la tête.



Deuxième bande : la première case montre David qui joue de la harpe devant Saül, alors que ce dernier songe à le tuer. On retrouve là une scène souvent représentée en peinture, un des tableaux les plus connus étant celui de Rembrandt (voir ICI). La deuxième case se place quelques temps plus tard, lorsque David s'est enfuit pour échapper à Saül. Il est chez le sacrificateur Achimélec et lui demande du pain. Ce dernier lui fait don du pain consacré et de l'épée de Goliath.



La troisième case montre David devant le roi philistin Akisch à Gath. Il est en train de faire des extravagances, car il veut passer pour un fou (il craint d'être reconnu comme dangereux et mis à mort). La quatrième case fait suite à cette épisode : David s'est réfugié avec ses frères dans la caverne d'Adullam (tout cela est raconté plus en détail dans 1 Samuel 21 et 22).



Dernière édition par Raymond le Sam 21 Mai - 19:08, édité 1 fois


_________________
Et toujours ...
http://lectraymond.forumactif.com

108 Re: Bandes dessinées médiévales le Dim 7 Nov - 16:18

Raymond

avatar
Admin
Passons à la troisième bande. La première case montre la vengeance de Saül qui a été mis au courant de la trahison d'Achimélec. Doeg l'édomite frappe Achimélec de son épée, avant de mettre à mort les autres sacrificateurs, puis de massacrer les habitants de la ville de Nob qui est incendiée.



La deuxième case du 3ème strip est plus difficile à décoder. Elle se place quelques temps plus tard, lorsque David veut punir Nabal, un riche marchand qui l'a offensé. Son épouse Abigaïl va à la rencontre de David qui descend à cheval avec sa troupe. Elle descend de son âne et se jette aux pieds de David pour lui demander grâce. La troisième case (à droite) relate un événement plus connu. Cela se passe dans la caverne d'En-Guédi : David se retrouve en pleine nuit devant Saül endormi. Bien que le roi le pourchasse pour le tuer, David décide tout de même de l'épargner.



Passons à la quatrième bande. La première case montre la mort de Saül après qu'il ait perdu la bataille de Guilboa contre les philistins. Le miniaturiste montre la scène finale : Saül, ne voulant pas être pris par les ennemis, s'est jeté sur son épée et il git sur le sol. Son écuyer qui portait ses armes décide d'imiter son maître, et on le voit se suicider.



La deuxième case du 4ème strip montre David apprenant la mort du roi Saül. C'est en fait une séquence de deux images. On voit d'abord un Amalécite, qui s'est enfuit de la bataille, amener à David le diadème qui était sur la tête du roi, puis avouer ce qu'il a fait (il a donné à Saül le coup final pour le mettre à mort). A droite dans la même case, David fait tuer l'Amalécite pour le punir de son forfait. La dernière case montre David devenu roi et installé avec ses deux femmes à Hébron



Dernière édition par Raymond le Sam 21 Mai - 19:10, édité 1 fois


_________________
Et toujours ...
http://lectraymond.forumactif.com

109 Re: Bandes dessinées médiévales le Dim 7 Nov - 16:57

Raymond

avatar
Admin
Cinquième et dernière bande. David est maintenant roi à Jerusalem et la première case montre le complot de son fils Absalom pour le renverser. Abasalom fait alliance avec Achitophel, conseiller de David, et devient plus puissant que son père grâce au conseils avisés de ce dernier. David s'enfuit de Jerusalem mais envoie le fidèle Huschaï vers son fils, afin de combattre l'influence du conseiller. Dans la première case, Absalom est entouré d'Achimelec et d'Huschaï qui lui donnent des avis contradictoires. N'étant plus écouté, Achitophel se suicide dans la deuxième case.



La fin de la cinquième bande n'est pas des plus aisées à comprendre. La troisième case montre la mort d'Absalom dans sa dernière bataille contre les soldats de David. Alors qu'il galopait à cheval, sa belle chevelure accroche les branches d'un arbre et il se retrouve suspendu (remarquez au passage la constance de son habillement). Joab, général de David, apprend qu'Absalom est en mauvaise posture et se rend immédiatement sur place. Il trouve Absalom toujours suspendu  à l'arbre et le tue d'un coup de javelot. David pleure ensuite la mort de son fils. Sachant cela, Joab se rend devant David pour lui reprocher cette attitude dans la quatrième (et dernière) case.



Voilà ! Vous venez de lire en entier la page de BD insérée dans la Bible d'Etienne de Harding !  jap



Dernière édition par Raymond le Sam 21 Mai - 19:12, édité 1 fois


_________________
Et toujours ...
http://lectraymond.forumactif.com

110 Re: Bandes dessinées médiévales le Mar 28 Déc - 13:23

Raymond

avatar
Admin
Je me suis longuement demandé où placer les incunables xylographiques. Ces livres imprimés par gravure sur bois ont précédé l'invention de l'imprimerie (qui se caractérise par l'utilisation de la typographie) et ils appartiennent encore au Moyen Âge. Toutefois, les incunables les plus marquants par rapport au sujet qui nous occupe (la BD médiévale) se placent un peu au delà de cette limite. C'est par exemple le cas le l'Apocalypsis Sancti Johannis qui date d'environ 1460, mais il me semble plus juste de le placer parmi les livres médiévaux qu'avec ceux de la Renaissance.



Ce genre de livre est aussi nommé "block book", terme signifiant que la plaque de bois gravé (destinée à l'impression) contenait à la fois du texte et de l'image. Les block books ne présentent le plus souvent pas de séquences d'images, mais cette Apocalypse de Saint-Jean est toutefois un véritable récit illustré et elle suit assez fidélement le texte biblique. Chaque page contient deux ou plusieurs vignettes qui sont accompagnées d'un texte explicatif en latin.



Bonne nouvelle ! Un exemplaire de l'Apocalypsis Johannis se trouve à la Bibliothèque du Congrès aux Etats-Unis et il a été numérisé. Il est donc entièrement et gratuitement consultable en ligne et vous pouvez le découvrir ICI.  Wink



Il existe plusieurs exemplaires différents de cet incunable et je n'ai pas réussi à m'assurer qu'il s'agit du même ouvrage. On en trouve un en Italie, à la Bibliothèque Estense de Modène, et ce livre est appelé pour cette raison "Estense Apocalypse". D'après sa description, il est plus court (48 pages d'images" seulement) que celui de la Bibliothèque du Congrès mais il garde le même style graphique et narratif. L'Extense Apocalypse a été rééditée au XXème siècle et il y a toujours quelques exemplaires en vente sur le Web, d'ailleurs. Le site de vente se trouve  ICI mais ... ne vous emballez pas trop vite ! Wink  Regardez d'abord quel est le prix !  affraid




Une autre Apocalypsis Johannis est conservée à la Morgan Library et on peut en voir un extrait sur cette page. Il s'agit toujours du même genre d'ouvrage, originaire d'Allemagne et datant de la fin du Moyen Âge. La Bibliothèque Newberry possède également posséder une Apocalypse historiée tout à fait semblable et vous pourrez la voir dans cette vidéo mise en ligne sur YouTube.

http://www.youtube.com/watch?v=jSLJ9aj8W9U

Ce genre de livre est aujourd'hui presque oublié mais il semble avoir été très répandu à son époque. Cet exemple confirme, à mon avis, qu'il y a bien eu un véritable âge d'or de la BD au Moyen Âge.   Wink



Dernière édition par Raymond le Sam 21 Mai - 19:15, édité 1 fois


_________________
Et toujours ...
http://lectraymond.forumactif.com

111 Re: Bandes dessinées médiévales le Mar 28 Déc - 13:45

JYB


vieux sage
vieux sage
Bravo (pour tes démonstrations, et pour la qualité des oeuvres de nos ancêtres).

112 Re: Bandes dessinées médiévales le Mar 28 Déc - 17:50

Raymond

avatar
Admin
Merci JYB. Very Happy

Je me rend compte qu'il existe encore un cinquième exemplaire du même incunable xylographique à Heidelberg. On peut en voir quelques images sur l'excellent blog BibliOdyssey.

Un sixième exemplaire se trouve à Glasgow. Il existe d'ailleurs une jolie page qui lui est consacrée, et qui en dit un peu plus sur les blockbooks :

http://special.lib.gla.ac.uk/exhibns/month/apr2005.html



Dernière édition par Raymond le Jeu 30 Déc - 18:53, édité 1 fois


_________________
Et toujours ...
http://lectraymond.forumactif.com

113 Re: Bandes dessinées médiévales le Mar 28 Déc - 22:19

Pierre

avatar
vieux sage
vieux sage
Superbe morceau d'Architecture Raymond Wink

114 Re: Bandes dessinées médiévales le Jeu 30 Déc - 16:02

Raymond

avatar
Admin
De nombreux block books ont été publiés à la fin du XVème siècle, mais il faut surtout mentionner le Cantique des Cantiques qui appartient lui aussi au monde du 9ème art.

Il n'est pas facile de trouver de la documentation sur cet incunable qui est décrit par Gérard Blanchart dans son livre. Ce dernier nous en montre une page et je vous l'ai bien sûr scannée. Voilà donc à quoi cela ressemble.  Wink



J'ai par ailleurs cherché de la documentation sur cet ouvrage et, après avoir beaucoup insisté (plus d'une année), j'ai fini par découvrir quelque chose sur le Web. Mentionnons tout d'abord une description très complète qui est faite dans le Catalogue illustré des livres xylographiques de Jean-Philibert Berjeau. Ce livre a heureusement été mis en ligne par la BNF et vous trouverez ici le chapitre qui est consacré au Cantique des cantiques.

http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k5488299g/f71.image.pagination

J'ai ensuite appris que ce livre a été rédité en 1961 aux Editions de Minuit. J'ai découvert cela il y a deux mois, tout simplement grâce à eBay. Eh oui ! Tenez vous bien ! Ce livre y était en vente  Shocked  pour par cher,  cheers  mais ... il venait d'être vendu une semaine auparavant.  pleure  Voilà sa couverture :



L'annonce du vendeur montrait heureusement deux autres pages de ce livre et je n'avais donc pas tout perdu. Vous pourrez constater ci-dessous que la mise en page y est vraiment régulière, puisque l'on retrouve à chaque fois deux vignettes qui incorporent des phylactères.



Selon les descriptions que j'ai pu lire, cet ouvrage est composé de 16 pages et 32 gravures (deux par page). Il raconte l'histoire du Cantique des Cantiques mais le contenu est bien sûr très chaste. Le récit prend la forme d'un "mystère" du Moyen-Âge, avec une suite de tableaux dialogués qui étaient probablement destiné à un large public.



Vous remarquerez par ailleurs que la xylographie implique une simplification du trait et un schématisme du dessin qui se rapproche tout à fait de nos bandes dessinés.  Wink

Voilà ! Difficile d'en dire plus sur cet ouvrage dont je n'ai vu que des fragments. Il n'y a cependant pas de doute qu'il fasse lui aussi partie des BD médiévales.  jap



Dernière édition par Raymond le Sam 21 Mai - 19:20, édité 2 fois


_________________
Et toujours ...
http://lectraymond.forumactif.com

115 Re: Bandes dessinées médiévales le Ven 18 Fév - 17:20

Totoche Tannenen

avatar
grand maître
grand maître

http://planbd.blogspot.com

116 Re: Bandes dessinées médiévales le Ven 18 Fév - 17:47

Raymond

avatar
Admin
Superbe site, que j'ai découvert bien après avoir lancé mon sujet sur la BD médiévale. Leur plan de présentation et leur concept n'est bien sûr pas du tout le même. Il n'y a malheureusement pas eu la publication d'un catalogue correspondant à cette expo.

Tiens, il faudrait que je me remette à ce sujet car il reste un certain nombre de manuscrits médiévaux dont je n'ai pas parlé. Je verrais cela après mon retour de Paris. Wink


_________________
Et toujours ...
http://lectraymond.forumactif.com

117 Re: Bandes dessinées médiévales le Ven 18 Fév - 22:20

Pierre

avatar
vieux sage
vieux sage
il faut que j'imprime et que j'archive ton remarquable travail...

118 Re: Bandes dessinées médiévales le Ven 18 Fév - 22:40

Raymond

avatar
Admin
Il n'est pas terminé ! Wink


_________________
Et toujours ...
http://lectraymond.forumactif.com

119 Re: Bandes dessinées médiévales le Dim 27 Fév - 15:30

Raymond

avatar
Admin
Je viens de recevoir de la part de Totoche le catalogue d'une exposition qui s'était déroulée au Centre Belge de la Bande Dessinée en 1996. Elle s'intitulait le "Musée des bulles" et exposait des objets ayant été reproduits par divers dessinateurs dans leurs BD.

Une partie de cette expo était consacrée aux arts décoratifs considérés comme "précurseurs de la bande dessinée". C'est donc en lisant cette brochure que je viens de découvrir l'Antependium de l'église Saint Martin de Liège.




Cet antependium raconte en images la vie de Saint-Martin. Vous remarquerez qu'il n'y a pas de texte et que les scènes qui se succèdent ne sont pas encadrées. C'est pour cette raison que la brochure numérote les scènes au dessous de l'image.





L'apport intéressant de cette broderie, c'est de prouver que la fameuse "tapisserie" de Bayeux n'était pas un cas particulier de figuration narrative. Il existe probablement d'autres antependium moins célèbres qui racontent également des histoires religieuses en images.

Au total, cette broderie mesure 256 cm de longueur pour 19 cm de hauteur, et la vie de Saint Martin est racontée en 19 scènes. L'image globale n'est donc pas très impressionnante. En voici une partie :



A la réflexion, je ne crois pas que cet antependium est une véritable BD, car il a plutôt une vocation décorative que narrative (contrairement à la tapisserie de Bayeux). Cependant, cette broderie peut être considérée comme un art précurseur de la BD, puisque le contenu se rapproche du genre de la figuration narrative.  Wink



Dernière édition par Raymond le Dim 22 Mai - 12:09, édité 1 fois


_________________
Et toujours ...
http://lectraymond.forumactif.com

120 Re: Bandes dessinées médiévales le Lun 28 Fév - 13:28

Longtarin

avatar
alixophile
alixophile
Je laisse à ton exegese ce petit tresor de la derniere commune à etre devenue Française (La Brigue,06, en 1947)

Notre Dame des Fontaines, un ensemble de fresque qui raconte la vie de la Vierge




http://www.culture.gouv.fr/culture/medieval/francais/c-zonea.htm

121 Re: Bandes dessinées médiévales le Lun 28 Fév - 19:10

Raymond

avatar
Admin
Superbe ! pouce

Je ne connaissais pas ! Il s'agit en tout cas d'une suite d'images ayant un but narratif évident, et elles contiennent même des phylactères. Il faudra que je m'y intéresse de plus près Shocked + Smile

Je n'ai pas encore parlé ici des images murales, qui sont une sorte de "zone frontière" de la bande dessinée. La même question se pose pour les vitraux, les fresques ou les polyptyques sur chevalet.


_________________
Et toujours ...
http://lectraymond.forumactif.com

122 Re: Bandes dessinées médiévales le Sam 2 Juil - 15:20

Totoche Tannenen

avatar
grand maître
grand maître

http://planbd.blogspot.com

123 Re: Bandes dessinées médiévales le Sam 2 Juil - 19:42

Raymond

avatar
Admin
Les livres de Christine de Pizan sont magnifiques et richement illustrés, aucun doute là-dessus. Cette "femme-écrivain", véritable féministe avant l'heure a même écrit une utopie qui imagine un monde exclusivement féminins. Elle est bien oubliée aujourd'hui.



L'Epitre d'Othéa à Hector a été réalisée vers 1410 et il en existe plusieurs manuscrits. Je connais un petit peu ce livre, car il figure dans la liste des chefs d'oeuvre de l'enluminure qui sont analysés dans Codices Illustres. Cette épitre présente l'éducation du prince troyen par une déesse et on peut deviner derrière le personnage d'Hector une représentation idéalisée du fils de l'auteur. Christine de Pizan a écrit ce texte tandis que les miniatures ont été exécutées par divers illustrateurs dont les noms restent inconnus.

Ces livres sont superbes, mais il reste à savoir si c'est vraiment de la BD ?  Wink  Pour répondre à cette interrogation, il faut d'abord examiner la construction des pages du manuscrit. Voici donc un petit scan d'une de ces pages, qui provient bien sûr de "Codices Illustres".



On y découvre un texte dans lequel sont insérés une ou deux enluminures. Il s'agit donc plutôt d'un livre illustré, et pas d'une BD.   deso



Dernière édition par Raymond le Dim 22 Mai - 12:12, édité 1 fois


_________________
Et toujours ...
http://lectraymond.forumactif.com

124 Re: Bandes dessinées médiévales le Sam 2 Juil - 20:14

Totoche Tannenen

avatar
grand maître
grand maître
J'adore celle-ci. Trop kawaï !:

Notez le pied qui sort du cadre !

http://planbd.blogspot.com

125 Re: Bandes dessinées médiévales le Sam 2 Juil - 22:53

Raymond

avatar
Admin
Ces enlumineurs étaient de grands artistes.


_________________
Et toujours ...
http://lectraymond.forumactif.com

Contenu sponsorisé


Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut  Message [Page 5 sur 7]

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum