Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

Les dessinateurs méconnus de Spirou, infos et interviews rares

Aller à la page : Précédent  1 ... 5, 6, 7 ... 19 ... 33  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas  Message [Page 6 sur 33]

Totoche Tannenen

avatar
grand maître
grand maître
Alors, tant mieux !

http://planbd.blogspot.com

bertrand labévue


bédéphile pointu
bédéphile pointu
Et Jacques Devos, vous connaissez ? Voilà un auteur bien méconnu, non ? Son Génial olivier figurait pourtant parmi les personnages vedettes de Spirou époque Martens... A part une interview parue dans l'age d'or du journal Spirou, chez Bédésup, je ne me souviens pas avoir lu grand chose sur lui. Il fait partie de cette ribambelle d'auteurs dont les albums ont été soldés dans les années 80-90 et dont il est peu probable qu'ils soient réédités un jour, sinon par des micro-éditeurs.

Raymond

avatar
Admin
Jacques Devos a répondu à un certain nombre de questions des lecteurs du journal Spirou dans un numéro des années 70. Ses réponses complètent assez bien l'interview qu'il a donné à Burdeyron, et je vais aller chercher ce texte dans mes archives. Cela nous permettra d'ailleurs de revenir à notre projet initial ! Wink

A part ça, la discussion sur le musée d'Angoulême (et sa directrice) a été déplacé dans le sujet idoine.


_________________
Et toujours ...
http://lectraymond.forumactif.com

Treblig


Double prix Nobel
Double prix Nobel
Les histoires du vieux Nick sont aussi parues en langue espagnole dans cette revue pour jeunes.


http://i64.servimg.com/u/f64/13/64/65/00/remacl11.jpg

Raymond

avatar
Admin
Revenons à Devos !

D'après le BDM, on trouve des articles sur lui dans Haga N° 36, Bizu N° 3 et Tip Top N° 1. Il y a également des textes le CBD N° 70 et Hop N° 52, mais je pense qu'il s'agit de rubriques nécrologiques.

Est-ce que Betrand possède certains de ces fanzines ? Wink

Sinon, Devos a dessiné quelques BD qui sont originales, comme par exemple Victor Sébastopol ou les Chroniques d'extraterrestres. Le grand malheur, c'est qu'il a consacré une grande partie de sa vie à Génial Olivier, une BD vraiment insignifiante et que je n'ai jamais capté.

Il vaut mieux relire Victor Sébastopol dans les vieux Spirou. Il contient un bel humour, comparable à celui de la "Famille Fenouillard", construit sur un décalage entre le texte et l'image.

Vous n'avez pas de vieux Spirou ? Alors dirigez-vous vers le site Bandes Dessinées Oubliées, qui vous propose une petite histoire complète. C'est ici :

http://bdoubliees.com/journalspirou/sfigures6/sebastopol/index.html


_________________
Et toujours ...
http://lectraymond.forumactif.com

Raymond

avatar
Admin
Revenons au but initial du topic : les interviews ! J'ai travaillé pour vous ce matin. Very Happy

Pour Devos, il existe surtout une intéressante BDscopie parue dans Spirou N° 2091 en 1978. Il y répond aux questions des lecteurs et raconte ses débuts avec beaucoup de franchise. On y réalise combien son démarrage a été difficile puisqu'il avait déjà commencé à dessiner pendant les années 40. Il a mis plus de 15 ans avant d'être publié dans un journal et il s'est vraiment obstiné. Rolling Eyes

Cette BDscopie propose aussi le Mini-récit d'un Mini-récit, une petite BD des années 60 qui contient de nombreux détails intéressants sur le journal Spirou des années 60. L'ensemble est assez long car il est richement illustré. Comme il aurait été décevant de ne vous en offrir qu'une partie, je vous mets les 16 pages réparties en deux posts. Voici le début :

http://img607.imageshack.us/img607/706/devospirou01.jpg

http://img585.imageshack.us/img585/2373/devospirou02.jpg

http://img408.imageshack.us/img408/6791/devospirou03.jpg

http://img594.imageshack.us/img594/139/devospirou04.jpg

http://img440.imageshack.us/img440/9332/devospirou05.jpg

http://img443.imageshack.us/img443/2966/devospirou06.jpg

http://img294.imageshack.us/img294/3121/devospirou07.jpg

http://img181.imageshack.us/img181/6331/devospirou08.jpg


_________________
Et toujours ...
http://lectraymond.forumactif.com

Raymond

avatar
Admin
Et voici la deuxième partie de cette BDscopie :

http://img560.imageshack.us/img560/4050/devospirou09.jpg

http://img12.imageshack.us/img12/6180/devospirou10.jpg

http://img833.imageshack.us/img833/6986/devospirou11.jpg

http://img831.imageshack.us/img831/8803/devospirou12.jpg

http://img80.imageshack.us/img80/2044/devospirou13.jpg

http://img810.imageshack.us/img810/7230/devospirou14.jpg

http://img87.imageshack.us/img87/6333/devospirou15.jpg

http://img825.imageshack.us/img825/6025/devospirou16.jpg


_________________
Et toujours ...
http://lectraymond.forumactif.com

bertrand labévue


bédéphile pointu
bédéphile pointu
Non, Raymond, je ne possède aucun des fanzines que tu mentionnes. Il faut préciser que je ne suis pas un grand fan du travail de Devos, à vrai dire. Mais je suis heureux de (re) découvrir cette Bédéscopie, que j'avais lue à l'époque. a ma connaissance, ce supplément a connu d'autres numéros consacrés à Walthéry (2 fois), Gos, Mitacq...
Le Haga n°36 contient bel un bien une itw de Devos, c'est mentionné dans un détail du contenu des numéros, que je possède.

Raymond

avatar
Admin
J'imagine que, toi non plus, tu n'étais pas un grand fan de Génial Olivier. Wink Je me demande d'ailleurs qui aimait vraiment cette série ? Cela reste un mystère.

J'appréciais par contre les Chronique d'extraterrestres, par leur mélange de sérieux (du dessin) et d'ironie (dans le scénario). Un album est paru dans les années 80 et c'est peut être le meilleur de Devos.


_________________
Et toujours ...
http://lectraymond.forumactif.com

Raymond

avatar
Admin
Bon ! Devos n'inspire pas grand monde. Rolling Eyes

Il a dessiné dans les années 80 une "Petite histoire des armes à feu", à laquelle je n'ai jamais prêté attention (Franquin n'a pas dû aimer cette série). Smile

Voilà encore un curieux reportage photo consacré à Devos, et publié dans Spirou en 1980 (N° 2227). Il n'y a pas d'info particulière, mais on découvre quelques images plutôt joviales du personnage. Ces photos ont été retouchées par Geerts (je pense).

http://img585.imageshack.us/img585/2491/spirphot1.jpg

http://img340.imageshack.us/img340/2593/spirphot2.jpg

http://img221.imageshack.us/img221/539/spirphot3.jpg

http://img199.imageshack.us/img199/7195/spirphot4.jpg


_________________
Et toujours ...
http://lectraymond.forumactif.com

Treblig


Double prix Nobel
Double prix Nobel
Raymond a écrit:Bon ! Devos n'inspire pas grand monde. Rolling Eyes


Personnellement, Génial Olivier m'amusait malgré tout avec ses inventions farfelues et ses tours pendables : M.Rectitude lui-même n'hésitait pas non plus à élaborer des stratagèmes de choc pour déjouer les plans de ce garnement, peu doué pour les études mais pourtant féru d'entourloupes de toutes sortes. Smile

http://i64.servimg.com/u/f64/13/64/65/00/devos_11.jpg

Bien que n'ayant jamais eu d'inclinaison particulière pour les armes à feu, cette chronique de Devos apparaissait très bien documentée.

Treblig


Double prix Nobel
Double prix Nobel
http://www.petitspapiers.be/index.php?id=3722

Raymond

avatar
Admin
C'est pas cher, les planches originales de Devos ! Rolling Eyes


_________________
Et toujours ...
http://lectraymond.forumactif.com

bertrand labévue


bédéphile pointu
bédéphile pointu
Manifestement, Devos ne déchaîne pas les passions... On se croirait dans un vieux référundum du journal de Spirou ! Bref, je propose qu'on passe à quelqu'un d'autre, je pensais à quelqu'un dont le personnage est très connu mais sur lequel, là encore, on sait peu de chose: Octave Joly. S'il n'est pas le créateur de l'Oncle Paul (C'est Jean(Michel Charlier et Eddy Paape qui l'ont animé les premiers, me semble-t-il), c'est nettement celui qui lui a donné ses lettres de noblesse. Une trentaine d'années d'Oncle Paul (dont les traits furent inspirés de Paul Dupuis) sans jamais une seule interview (à ma connaissance) de son scénariste. Je me souviens juste d'une doubkle-page sur Joly dans le Spirou d'Alain De Kuyssche, au début des années 80. Compte tenu des dessinateurs qui ont travaillé sur la série, j'avoue que j'aurais été fort preneur des souvenirs d'Octave Joly...

Raymond

avatar
Admin
Il y avait eu un numéro spécial consacré à l'Oncle Paul du temps du Spirou de Thierry Maertens. Il y a eu ensuite une interview dans Spirou, en effet, et je vais essayer de le retrouver.

Sinon, le BDM ne mentionne rien de spécial (même pas l'interview de Spirou Rolling Eyes ). Octave Joly a lui aussi mené une carrière très discrète.


_________________
Et toujours ...
http://lectraymond.forumactif.com

JYB


vieux sage
vieux sage
Une notice biographique (que chacun a sans doute déjà repérée) : http://www.bedetheque.com/auteur-1049-BD-Joly-Octave.html

Raymond

avatar
Admin
Totoche Tannenen a écrit:Raymond : est-il possible de faire des "sous-chapitres" avec les auteurs de Spirou, ou préfères-tu laisser les discussions se croiser au fur et à mesure de nos "découvertes" ? : j'ai peur que ça devienne vite le souk.
Bon, j'ai commencé à faire un peu d'ordre dans le sujet, pour que l'on puisse mieux s'y retrouver. Je vais séparer les discussions sur les dessinateurs qui reviennent souvent dans la discussion, en créant de nouveaux sujets.

J'ai commencé avec Seron. Toutes les interventions sont rassemblées ICI.

Il y a ensuite un sujet dédié à Remacle : ICI .


_________________
Et toujours ...
http://lectraymond.forumactif.com

bertrand labévue


bédéphile pointu
bédéphile pointu
Un autre grand mystérieux, pour moi, c'est Jean-Marie Brouyère. On l'a beaucoup vu dans le Spirou de Thierr Martens (Archie Cash, Corsensac et Baladin, L'épervier bleu avec Sirius)et puis un jour, plus rien. Je sais qu'il avait débuté au Studio Greg avec Dupa, Hermann et Dany mais il n'a pas tenu longtemps, du fait d'un caractère marginal, comme le précisait Greg.
Il a beaucoup compté pour les débutants nommés Geerts ou Hislaire, également. Témoin cet hommage écrit par Hislaire, sur son site, quelques temps après sa disparition:
Remember Jean-Marie Brouyère.
posted on 23 juillet 2010 à 12:00 par Yslaire / Auteur
Cela fait six mois déjà que j’aurais dû l’écrire, cet article, mais voilà. Sans doute le chagrin...
En BD, Jean-Marie a été mon Père spirituel. Je l’ai rencontré à 13 ans au milieu d’une exposition de la section BD à l’institut St Luc à Bruxelles. À l’époque, Eddy Paepe y donnait cours et parmi les élèves exposés, figurait Claude Renard. C’est ce dernier qui, quelques années plus tard, a repris les cours de BD et a fondé l’Atelier R. qui verra éclore une génération de nouveaux auteurs en Belgique, comme Schuiten, Sokal, Berthet et cie... mais c’est une autre histoire. La mienne, moins connue, commence au même endroit par la rencontre avec Jean-Marie, qui me remarque (la salle était quasi déserte) et me demande : « Tu veux faire de la bande dessinée ? Viens chez moi tous les samedis, je t’apprendrai. » J’ai sauté sur l’occasion. Jean-Marie avait été l’élève de Tillieux (Gil Jourdan) et souhaitait reproduire l’expérience. Il m’a appelé Fils pendant sept ans. Je connaissais son travail, il dessinait Hippy dans Tintin et commençait Al Alo dans Spirou. Des histoire courtes humoristiques avec un humour poétique farfelu, à l’image de l’auteur et de son époque. Jean-Marie était un hippie. Plutôt que de m’apprendre à dessiner, il m’a fait découvrir la musique rock, la Beat-Generation, Alan Ginsberg, l’alcool, la drogue et Jimi Hendrix. Dès qu’il touchait sa paie de quelques planches, il m’emmenait en vadrouille dans ses périples arrosés de gentil doux-dingue, mi-voyou, mi-hippie. Je l'admirais comme un demi-dieu et je reproduisais tous ses tics de langage, je tentais d’imiter ses folies. Moi qui venais d’un milieu bourgeois, j’entrais de plain-pied dans la contre-culture et l’après 68 américain. J’ai vraiment cru que les jeunes allaient changer le monde.

Un an plus tard, sous les conseils de Thierry Martens, Rédac chef de Spirou, il entame le scénario d’Archie Cash, une série réaliste et musclée, dessinée par Malik, qui connaîtra un succès public plus que critique. Ce fut un malentendu. Lui qui, plus que personne, avait préconisé l’évolution de Métal Hurlant et de la BD française, se voyait catalogué comme auteur « commercial » avec tout ce que cela avait de connotations péjoratives à l’époque. Pourtant, Jean-marie qui savait son talent incompris en BD, n’avait qu’une ambition : transmettre. Frank Pé, André Geerts, Christian Darasse pour ne citer que les plus connus sont passés par son atelier et ont profité de ses conseils, de son enthousiasme, illustré ses scénarios. Moi j’ai dessiné son projet de Coursensac et Baladin, sans compter Bug 30, quelques histoires complètes et des dizaines de dessins (sur des cartons de bière) pour la rubrique l’Apache qui rit. Je lui dois, comme d’autres jeunes, mon entrée chez Spirou. Qu’il en soit remercié.
Plus tard, chacun a pris son envol. Et l’on dira que la BD l’a un peu oublié. Je garde de lui cet esprit fou et gentil à la fois, rebelle à toutes autorités, et le souvenir d’un hippie qui donnait un sens pictural à ses visions délirantes sur papier. À son enterrement, il y avait une toile faite en hommage au fromage blanc et au yaourt, dont le charme me hante encore. Et comme faire part, son dernier dessin. J’adore. C’est tellement lui. C’était.


J'étais tombé par hasard sur ce texte, qui m'a fait découvrir le bonhomme. Mais peut-être y a t-il eu des articles sur lui, des interviews même ?

Raymond

avatar
Admin
Tu vas trop vite ! Tu ne m'as pas donné le temps d'ajouter quelque chose sur Octave Joly. Embarassed

Bon ! On reviendra sur O. Joly un peu plus tard, et parlons en attendant de Brouyère qui est vraiment un inconnu. Pourtant, il a beaucoup travaillé dans Spirou pendant les années 70 ! Eh bien, si j'en crois le BDM, aucun fanzine ne l'a interviewé. Il n'y a guère que la traditionnelle nécrologie de Hop qui lui rende un bref hommage. Rolling Eyes

Au vu de ce vide critique, l'hommage de Bernard Hislaire (j'en suis resté à la première orthographe de ce dessinateur Wink ) devient particulièrement précieux. Il rappelle en tout cas que Brouyère a appris la BD avec Tillieux, et non avec Greg comme on le lit trop souvent. Il a commencé par adapter certaines histoires de Félix (pour Samedi Jeunesse) puis il a dessiné pour lui le Cimetière d'auto, un récit humoristique que je trouve assez savoureux. La biblio de Brouyère dans Spirou est par ailleurs facile à établir, grâce à BD Oubliées :

http://www.bdoubliees.com/journalspirou/auteurs1/brouyere.htm

Brouyère a abandonné la bande dessinée pendant les années 80 et on ne savait plus rien à son sujet jusqu'à ce que survienne son décès. On sait maintenant qu'il s'est consacré à la peinture et au dessin d'art. Une partie de ses travaux est d'ailleurs visible dans un blog qui porte son nom. Il a été créé par sa compagne après son décès et il se trouve ici :

http://jmbrouyere.over-blog.com/

Ce blog nous montre d'ailleurs la seule photo de Brouyère que je connaisse (y en aurait-il eu auparavant d'autres dans Spirou ? ). Elle a manifestement été prise à la fin de sa vie.



Il y a encore la traditionnelle page de Lambiek, qui comporte cependant quelques erreurs :

http://lambiek.net/artists/b/brouyere_jm.htm

Pour ce qui concerne Brouyère, en tout cas, le Web nous aide bien plus que les fanzines. Wink


_________________
Et toujours ...
http://lectraymond.forumactif.com

Raymond

avatar
Admin
Une autre photo de Brouyère que je viens de découvrir, datant de 2008 et prise pendant une exposition.



Cette photo provient de cette page et vous pourrez vous amuser à y chercher les autres images qui concernent Brouyère. Wink


_________________
Et toujours ...
http://lectraymond.forumactif.com

Totoche Tannenen

avatar
grand maître
grand maître
Raymond a écrit:C'est pas cher, les planches originales de Devos ! Rolling Eyes
Même pas cher, personne n'en voulait à la dernière vente aux enchères à laquelle j'ai assisté !
Je me souviens que Devos était une des têtes de turc des Hauts de Pages : Yann et Conrad avait imaginé un gag où Génial Olivier avait inventé une machine à dessiner pour lui venir en aide ... Horrible. Mais qu'est ce que j'ai pu rire ! Smile
Il a notamment collaboré avec Hubuc et Wasterlain pour son unique mini-récit : "Pample le mousse".
Je me souviens aussi que Génial Olivier était un des seuls héros de BD dont j'entendais parler dans la cour de récré.
Bien sûr, certains de nous doivent trouver aujourd'hui le dessin "exécrable", mais quand nous étions gamins, notre œil n'était pas encore habitué aux "codes" de la BD, de la perspective, etc... C'était l'histoire qui importait, le rêve que procuraient les inventions d'Olivier. Je serais curieux de connaitre les réactions d'un gamin d'aujourd'hui lisant ça. Je ne serais pas étonné que certains petits curieux accrochent encore !

Y-a-t-il un lien de parenté avec Raymond Devos ?

http://planbd.blogspot.com

Totoche Tannenen

avatar
grand maître
grand maître
Dans la préface de Aymone-Les exilés du Temps et des Chevaliers du pavé(éd points image), Martens explique leur collaboration scénaristique : Martens écrivait des synopsis détaillés et Brouyère s'occupait ensuite du découpage.
Je ne comprenais pas grande chose à La Petite Chronique Vénusienne que dessinait par Geerts, mais c'était super-mignon !

http://planbd.blogspot.com

bertrand labévue


bédéphile pointu
bédéphile pointu
Mille excuses, Raymond, c'est vrai que je vais trop vite. En fait, je venais de tomber sur cette page où Hislaire parlait de Brouyère et j'ai eu envie de la partager aussitôt.
Brouyère a bel et bien fait partie du studio Greg, cela m'a été confirmé par Dany lui-même. Il a également assisté Tillieux (en compagnie de Bob De Groot) sur les reprises de Félix (redessinées) destinées à Samedi jeunesse. Des planches sont d'ailleurs régulièrement en vente sur ebay, à des prix très corrects. Par contre, j'ignore s'il est passé d'abord chez Greg ou Tillieux...
Quant à ses dernières photos, j'avoue qu'il est méconnaissable. J'en était resté à des photos des années 70, où il arborait une grande chevelure brune et une barbe fournie, comme ça se faisait beaucoup alors...

Totoche Tannenen

avatar
grand maître
grand maître
Raymond a écrit:

Brouyère a abandonné la bande dessinée pendant les années 80 et on ne savait plus rien à son sujet jusqu'à ce que survienne son décès. dant quelques erreurs :


J'ai l'impression que l'arrivée d'ADK a mis un frein à ses productions (ainsi qu'à celles de Terence/Martens qui l'explique d'ailleurs dans la préface des Chevaliers du Pavé)

http://planbd.blogspot.com

Totoche Tannenen

avatar
grand maître
grand maître
bertrand labévue a écrit:
Quant à ses dernières photos, j'avoue qu'il est méconnaissable. J'en était resté à des photos des années 70, où il arborait une grande chevelure brune et une barbe fournie, comme ça se faisait beaucoup alors...
Dans la préface de Comme un animal en cage (Frank/Terence), Martens nous dit que "Vincent Murat (le héros), à ses débuts graphiques, a un petit quelque chose du physique -et de l'allure- de Jean-Marie Brouyère". On comprend, là aussi, que Martens et Brouyère étaient très proches.

http://planbd.blogspot.com

Contenu sponsorisé


Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut  Message [Page 6 sur 33]

Aller à la page : Précédent  1 ... 5, 6, 7 ... 19 ... 33  Suivant

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum