Lefranc, Alix, Jhen ... et les autres
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.


Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

Controverses sur les dédicaces

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10  Suivant

Aller en bas  Message [Page 8 sur 10]

Raymond

Raymond
Admin
Peut-on imaginer ... un dessinateur dans un festival quelconque (disons Solliès Wink ) ... attablé à son stand pendant l'après-midi ... qui voit arriver le même vendeur de dédicace pour qui il a déjà fait des dizaines de dessins pendant les festivals précédents (gasp) ... et qui refuse de faire un dessin ! Shocked

Aurait-il le droit de faire ainsi, dans un festival où il est censé dédicacer ses albums ?


_________________
Et toujours ... Controverses sur les dédicaces - Page 8 Charli10
http://lectraymond.forumactif.com

Damned

Damned
grand maître
grand maître
Raymond a écrit:Peut-on imaginer ... un dessinateur dans un festival quelconque (disons Solliès Wink ) ... attablé à son stand pendant l'après-midi ... qui voit arriver le même vendeur de dédicace pour qui il a déjà fait des dizaines de dessins pendant les festivals précédents (gasp) ... et qui refuse de faire un dessin ! Shocked

Aurait-il le droit de faire ainsi, dans un festival où il est censé dédicacer ses albums ?
Je pense que, quelles que soient les circonstances, un auteur reste le seul, et unique, maître pour décider s'il dédicace ou pas :
C'est sa signature qu'il dépose sur le papier,
et on ne peut obliger personne à signer quoique ce soit si ce n'est pas son avis !.....

Raymond Damned

http://www.pbase.com/vv_eagle/legrand_raymond

JYB


vieux sage
vieux sage
Raymond a écrit:... et qui refuse de faire un dessin ! Shocked
Un peu, mon n'veu ! Damned a raison à 100%. Un dessinateur n'est pas un esclave ni aux ordres, surtout dans le cas que tu présentes : un vendeur de dédicaces repéré par l'auteur au fil des salons. Je dirais même (voir les multiples articles et interviews d'auteurs signalés au fil de cette discussion depuis des mois) que ce revendeur risquerait de se faire frotter les oreilles. Cela dit, si un auteur est là, on sait que c'est pour dédicacer, donc sur le principe il est d'accord... Mais s'il a par exemple une crampe à la main, ou si un lecteur ne lui revient pas (malpoli, etc.), il n'y a quand même pas une obligation !

Raymond a écrit:Aurait-il le droit de faire ainsi, dans un festival où il est censé dédicacer ses albums ?
On en revient à ce que je disais dès le départ (il y a près d'un an maintenant) : c'est un détournement, un dévoiement, une perversion du sens d'un salon ou d'une fête de la BD. Tout le monde est maintenant persuadé que, parce qu'un auteur est là, c'est obligatoirement et uniquement pour dédicacer. "Dédicace et tais-toi !". Les lecteurs ne voient plus que ça, et ne voient pas comment il pourrait en être autrement. Or ce sont des rencontres, et un auteur peut éventuellement dédicacer après discussion avec un lecteur (sincèrement) passionné par son oeuvre, ou avec un lecteur qui, à l'occasion de ce salon, découvre des albums qu'il n'aurait peut-être pas eu l'occasion de voir (surtout dans la masse de ce qui sort chaque mois en France).
Je te signale que dans le salon où j'étais dimanche dernier et dont je parlais plus haut, j'ai vendu un certain nombre d'albums et j'ai eu la bonne surprise de constater qu'aucun des acheteurs n'a exigé d'emblée une dédicace ; c'est venu après un échange plus ou moins court, et je voyais bien que les gens demandaient d'abord avec un sourire, et ensuite en précisant "si c'est possible" (un lecteur m'a même raconté plein de choses passionnantes pendant près d'une heure - il faut dire que je l'interrogeais, aussi ça relançait la discussion : le gars était un ancien de l'Aéronavale et il ne connaissait pas la série Missions Kimono ; en fait, la discussion s'est faite en deux fois : une fois le matin, et une fois l'après-midi car le gars était revenu ; et comme ce nouveau lecteur était compréhensif, il laissait s'intercaler d'autres lecteurs, ce qui fait que ça n'a pas nui au bon déroulement des choses sur le stand). Ce salon était d'ailleurs fort sympa et s'est très bien déroulé, avec un petit orchestre pas du tout envahissant et très bon qui, de temps en temps, jouait un air entraînant ; d'ailleurs, je devrais citer ce salon pour lui rendre hommage car ce fut parfait : la Fête de la BD de Monfort-sur-Meu dans l'Ille-et-Vilaine. A signaler que les dessinateurs Pix (que tout le monde connaît ici) et Francis Nicole (Missions Kimono) n'étaient pas là (c'est un salon de taille moyenne et régional), et ça n'a offusqué personne de ne pas avoir un dessin en guise de dédicace ! Ceux qui ont acheté les albums de Quentin Foloiseau ont eu de beaux dessins de Jean-Luc Hiettre, sur presque une double page d'ailleurs, car avec lui, c'est grandiose et les lecteurs repartent contents.

Raymond

Raymond
Admin
Eh bien, je vais tout de même vous contredire. Very Happy

Sur le plan de la loi, chacun est libre en principe de refuser d'apposer sa signature (et un dessin) dans un livre. Pour ça, je suis d'accord. Toutefois, cela change lorsqu'un dessinateur est invité par l'organisation d'un festival. On se retrouve alors dans le cas d'une obligation contractuelle. Le dessinateur a accepté l'invitation en toute connaissance de cause, et peut être même lui a t-on offert le remboursement du voyage (ou le prix de l'hôtel). Dans cette situation, l'auteur accepte implicitement ou explicitement de participer aux séances de dédicaces ... et aux obligations qui en font partie. A t-il alors encore le droit de refuser de dédicacer un album, même s'il s'agit d'un de ces détestables profiteurs qui pourrissent le système ?


_________________
Et toujours ... Controverses sur les dédicaces - Page 8 Charli10
http://lectraymond.forumactif.com

Pierre

Pierre
vieux sage
vieux sage
Le fait de refuser les dédicaces ne présente t-il pas un danger de voir les lecteurs - par le bouche à oreille - faire une mauvaise publicité aux auteurs ?

"Ah oui, lui il fait de bons albums mais il est pas sympa du tout" par exemple ...

JYB


vieux sage
vieux sage
Raymond a écrit:On se retrouve alors dans le cas d'une obligation contractuelle.
Eh bien que l'on me montre un tel éventuel contrat, ou à défaut de contrat, les termes exacts de la lettre d'invitation...
Mais j'ai bien dit : c'est sûr que si un auteur vient à un salon, c'est en particulier pour dédicacer, et il le sait. Mais il y a des cas où, n'est-ce pas...
Je vais prendre un exemple actuel qui n'a rien à voir : en ce moment, il y a une polémique parce qu'un navire-câblier français a été envoyé au large du Japon pour réparer un câble sous-marin (opération urgente et indispensable vu la situation au Japon pour ceux qui suivent l'actualité), en rapport avec le tsunami et l'accident de la centrale nucléaire. Une partie de l'équipage a refusé car on va l'envoyer peut-être dans des eaux contaminées par les radiations, et il est question qu'on l'oblige à y aller quand même. Pourtant, les marins ont signé un contrat pour travailler sur un navire poseur et réparateur de câbles sous-marins ; ils devraient faire leur boulot, non ?
Pour en revenir aux salons : si un auteur ne veut pas dédicacer un album pour un quelconque magouilleur reconnu, sans doute la direction du salon serait elle-même d'accord pour évacuer ce magouilleur, ou pour lui dire de se tenir à carreau. Ceux qui organisent des salons sont quand même dans l'ensemble des passionnés eux-mêmes, et ils aimeraient que tout se passe bien sur leur salon, entre passionnés sincères. Dans certains cas, je pense qu'une telle décision de ne pas dédicacer ne serait pas un caprice isolé d'un auteur, mais, implicitement ou clairement, prise en accord avec le salon.

JYB


vieux sage
vieux sage
Pierre a écrit:Le fait de refuser les dédicaces ne présente t-il pas un danger de voir les lecteurs - par le bouche à oreille - faire une mauvaise publicité aux auteurs ?

"Ah oui, lui il fait de bons albums mais il est pas sympa du tout" par exemple ...
Si c'est ça, aucun auteur ne voudra prendre le risque de venir dédicacer, de peur de passer pour un mauvais coucheur au moindre mot de travers, au moindre geste qui déplaît (dans les liens cités plus haut, j'ai lu qu'un auteur remarque que des lecteurs se plaignent quand un auteur s'absente pour aller aux toilettes ! Donc, un auteur doit satisfaire un besoin naturel, et ça lui fait par ricochet une mauvaise publicité ? Incroyable...).
Je répète qu'il y a un détournement du sens d'un salon de BD et, dans l'esprit des lecteurs, un aveuglement, du brouillage, la perte du sens des réalités et des contingences. Je rappelle pour la Nième fois qu'un auteur de BD qui vient à un salon pendant un week-end bosse en plus de son travail habituel, alors qu'il a passé des mois et même plutôt des années pour la plupart, à préparer une BD, avec tout ce que cela implique comme boulot et stress. Et en plus, il faudrait qu'il soit d'accord pour venir et surtout pour ne pas se plaindre, sous prétexte entre autres qu'on lui paie le voyage et l'hôtel (parce qu'en plus de se taire et de bosser - presque gratuitement -, il faudrait que les auteurs paient leur billet de train et leur chambre d'hôtel ...? Vous n'aurez plus grand monde aux salons...). Donc, on en revient à ce que je dis depuis le début (et Damned va finir par être encore plus d'accord avec moi) : pour éviter les polémiques et les bisbilles, plus de dédicaces, point final. La grève des dédicaces, quoi. Jusqu'à ce que les lecteurs finissent par se rendre compte qu'ils vont trop loin.
En outre, tout ceci n'est qu'un aspect secondaire de la création d'une BD. Ce que cherchent les auteurs, c'est à écrire et à dessiner des BD qui plaisent à des lecteurs nombreux. Les éditeurs sont là pour permettre l'impression et la diffusion de ces albums. Point final.

Invité


Invité
Je crois qu'il n'y a aucune solution meilleure que l'autre... je me dis juste que tout est entre les mains des auteurs et à eux d'agir en leur âme et conscience et que soit respectée leur décision quant au choix de dédicacer ou non...

Invité


Invité
JYB a écrit:
Mais j'ai bien dit : c'est sûr que si un auteur vient à un salon, c'est en particulier pour dédicacer, et il le sait.

C'est bien pourquoi les directeurs de salon invitent les auteurs, ils savent bien que ce qui intéresse avant tout le public c'est de faire la chasse aux dédicaces et que, par ce biais, ils seront assurés du succès de leur manifestation !!

Au moins, cela permet à des visiteurs comme moi de parcourir les expositions en toute tranquillité, à l'écart de cette file impressionnante de sacs anonymes. Wink

Pierre

Pierre
vieux sage
vieux sage
Pareil Wink

JYB


vieux sage
vieux sage
Sur le forum Aéroplanète, vient d'être mis un lien vers un site qui présente des planches originales à vendre : http://www.nufnuf-art.ch/info_artgallery_weinberg_albert.htm ; ce sont des planches d'Albert Weinberg, essentiellement de sa série phare Dan Cooper.
Problème : sous un certain nombre de ces planches, on lit des dédicaces qu'a faites Weinberg lui-même à, semble-t-il, des amis ; on comprend d'ailleurs que c'est principalement deux de ses amis qui ont bénéficié de ces planches et de ces dédicaces. Il faudrait savoir dans quelles conditions ces "amis" ont pu obtenir des planches, et surtout dans quelles conditions il les revendent (je serais étonné qu'ils les cèdent gratuitement à la galerie qui, elle, les vend). En tout cas on remarque que la plupart des prénoms des bénéficiaires de ces planches et des dédicaces ont été effacés. Bizarre, non ?
Je note des dédicaces qui démontrent que Weinberg tenait à ces planches et qu'il les a remises à ces "amis" à bon escient ; l'une d'elles indique même que Weinberg ne souhaitait pas que la planche concernée se retrouve en d'autres mains. En voici trois :
"Pour (un blanc) en toute amitié, cette planche est la prunelle de mes yeux ! Absolument !" (note JYB : eh bien, il eût mieux valu la garder...).
"Pour, toujours, (un blanc), qui apprécie les travaux de bien d'autres créateurs, merci." (pour les revendre, oui...).
"Voici une aquarelle à joindre à ta collection... Une aquarelle que j'ai grand plaisir à savoir chez toi." (raté...).
"Je savais que tu tenais à ce dessin." (on dirait...).
Après ça, faites des cadeaux à des collectionneurs sincères et prenant grand soin des albums et planches dédicacés...



Dernière édition par JYB le Lun 11 Avr - 23:58, édité 1 fois

Raymond

Raymond
Admin
Mais il y a un nombre énorme de planches ! Shocked

J'ai de la peine à croire que Weinberg ait offert et décicacé tout cela à seulement deux personnes. Rolling Eyes

Peut-être est-ce Weinberg lui-même qui vend ses planches pour vivre, puisqu'il ne dessine plus beaucoup ?


_________________
Et toujours ... Controverses sur les dédicaces - Page 8 Charli10
http://lectraymond.forumactif.com

JYB


vieux sage
vieux sage
Raymond a écrit:Mais il y a un nombre énorme de planches ! Shocked
J'ai de la peine à croire que Weinberg ait offert et décicacé tout cela à seulement deux personnes. Rolling Eyes
Au bas d'une planche, on lit les deux prénoms, qui n'ont pas été effacés : François et Hans. Ce prénom de Hans est court, et on voit que certains blancs dans d'autres dédicaces sont courts, et donc qu'ils peuvent contenir le prénom Hans. Ce serait quand même curieux que différents collectionneurs aient voulu tous ensemble se débarrasser de planches originales et les refiler à la même galerie.

Raymond a écrit:Peut-être est-ce Weinberg lui-même qui vend ses planches pour vivre, puisqu'il ne dessine plus beaucoup ?
C'est ce que j'ai pensé dans un premier temps, mais les dédicaces prouvent que des planches ont été remises à d'autres personnes, et le plus simple et le plus logique serait que ces personnes revendent ces planches qui leur ont été dédicacées. Peut-être que d'autres planches (celles qui ne sont pas dédicacées) proviennent directement de Weinberg lui-même. Bref, ce serait intéressant de connaître le fin mot de cette affaire...

Invité


Invité
JYB a écrit:Sur le forum Aéroplanète, vient d'être mis un lien vers un site qui présente des planches originales à vendre : http://www.nufnuf-art.ch/info_artgallery_weinberg_albert.htm ; ce sont des planches d'Albert Weinberg, essentiellement de sa série phare Dan Cooper.

Elles sont à vendre ??? J'avais l'impression que c'était une galerie d'art... et que ces planches faisaient partie de leurs collections, non ?

Raymond

Raymond
Admin
Peut-être que Weinberg dédicace à l'avance ses planches pour le futur acheteur ?

Ceci dit, la discussion devrait plutôt se trouver dans le sujet Albert Weinberg. Rolling Eyes


_________________
Et toujours ... Controverses sur les dédicaces - Page 8 Charli10
http://lectraymond.forumactif.com

Invité


Invité
Pour répondre à JYB, j'ai un peu plus d'une 30aine de planches originales dont certaines me sont dédicacées personnellement.
Tout comme j'ai plus 150 albums dédicacés.
Je ne les vendrais jamais, mais qu'en fera ma fille lorsque je serai décédé. Je ne peux l'obliger à garder ce qu'elle ne souhaitera pas garder (et puis je ne serai plus là à ce moment là).
Alors que faire dans ces cas là, les donner à un musée ?

JYB


vieux sage
vieux sage
Il m'a semblé comprendre que les planches sont à vendre. A vérifier. Si c'est juste pour une exposition, alors je n'ai rien dit.
Je ne crois pas, comme le suggère Raymond, que Weinberg a dédicacé ses planches à l'avance (sous-entendu : en laissant un blanc pour le prénom du futur acheteur) ; les espaces blancs varient en longueur, et on en voit de petits pour de courts prénoms. En outre, une dédicace dit "Je savais que tu tenais à ce dessin" ; c'est donc bien une dédicace pour quelqu'un de précis. Une autre dit : "Ce 12 septembre 2009, etc." ; donc Weinberg a bien dédicacé ce 12 septembre 2009, et on comprend qu'il a daté du jour et parce qu'il a bien cédé/vendu sa planche ce jour-là. Questions : pourquoi les noms (ou prénoms ?) des destinataires des dédicaces sont pour la plupart effacés ? Un prénom (Pierre, Paul ou Jacques), ça ne mange pas de pain, mais on dirait quand même que ces destinataires n'ont pas l'air de vouloir être identifiés... C'est ce qui m'a fait tiquer. Et pourquoi, sur une seule planche, les deux prénoms sont-ils restés ? Un oubli ? Cela dit, on dirait, à lire certaines dédicaces, que des planches ont été cédées à "BD Fil" à Lausanne ; toi qui es Suisse, Raymond, peux-tu dire si c'est un libraire, une galerie ? Weinberg a pu en effet vendre lui-même à ce libraire ou cette galerie ?

[Images Innées] a écrit:Pour répondre à JYB, j'ai un peu plus d'une 30aine de planches originales dont certaines me sont dédicacées personnellement.
Tout comme j'ai plus 150 albums dédicacés.
Je ne les vendrais jamais, mais qu'en fera ma fille lorsque je serai décédé. Je ne peux l'obliger à garder ce qu'elle ne souhaitera pas garder (et puis je ne serai plus là à ce moment là).
Alors que faire dans ces cas là, les donner à un musée ?
Eh oui, c'est là l'un des problèmes que j'ai évoqués : comment être sûr qu'une dédicace ou des planches originales seront conservées précieusement et pas revendues, et que vont-elles devenir une fois le possesseur (qui n'est donc plus l'auteur) sera décédé ? Il faudrait donc convenir... qu'un auteur ne doive jamais remettre à qui que ce soit ses planches originales, point final. Et que si un auteur se laisse aller à en céder, il doit être conscient qu'il peut quasiment faire une croix dessus, et qu'il n'aura jamais à protester quoiqu'il arrive, même si un jour ses planches se retrouvent aux enchères et rapportent tout à coup du fric.
Ou alors, chaque auteur doit convenir qu'une planche, ou un album dédicacé, n'est qu'un objet matériel et que comme tout objet matériel, il est appelé à disparaître un jour, ou à ne plus lui appartenir parce qu'une oeuvre d'art appartient à tous, etc. Mais là, on approche de la philosophie... je laisse parler les intellectuels pour parler de cet aspect des choses... Pour ce qui est des albums dédicacés, pourquoi les auteurs devraient-ils se plier à des contingences importantes (que je ne citerai pas, ça a été dit 100 fois ici-même) pour en réaliser lors des salons, tout ça pour savoir qu'en fin de compte, les enfants ou héritiers s'en débarrassent comme de la gnognotte...?
Je rappelle que - car ça a été dit il y a quelques années sur Aéroplanète - un membre de ce forum a trouvé à Genève, DANS UNE POUBELLE, avant que le camion ne passe, une couverture arrachée d'un album de Tanguy & Laverdure, dédicacée par Charlier, Jijé et Christian Marin l'acteur qui jouait Laverdure à la télé. Une dédicace comme ça, ça ne se jette pas ! La dédicace ayant été faite lors d'un salon à Genève, quelle organisation pour réunir tout le monde (auteurs et acteur), tout ça pour retrouver la dédicace dans une poubelle !
Des histoires comme ça, j'en ai pas mal dans ma besace à raconter (et j'en ai déjà raconté ici) qui m'ont bien refroidi, il y a longtemps, de devoir me décarcasser à faire des dédicaces...

Raymond

Raymond
Admin
BD Fil est le nom du festival annuel de la bande dessinée qui se tient à Lausanne depuis environ 5 ans. Ce festival ne vend bien sûr pas de planches mais je suppose qu'il y a eu (ou qu'il y aura) une exposition consacrée à Weinberg. Cela explique, je pense, les commentaires de Weinberg écrits en bas de chaque page.

N.B. Je n'ai pas visité le festival de 2009, donc j'ignore s'il y avait une expo consacrée à Weinberg cette année-là ?


_________________
Et toujours ... Controverses sur les dédicaces - Page 8 Charli10
http://lectraymond.forumactif.com

JYB


vieux sage
vieux sage
Je comprends mieux pourquoi Weinberg dit au bas d'une planche : "Cette planche, c'est la prunelle de mes yeux !" En effet, il y tient et donc il ne vend pas ?
Cela dit, pas mal de planches n'ont pas la mention "BD Fil", et il y a bien une mention à "François et Hans" ; sont-ce des responsables du festival BD Fil ? Et j'ai cité plus haut d'autres oeuvres dédicacées dont on comprend qu'elles ne sont pas destinés à une exposition ni à BD Fil.
En allant sur le site de "nuf nuf art", je vois que c'est une galerie de collections privée, non commerciale... Dont acte, je retire ce que j'ai dit plus haut sur les reventes, car c'est un privé qui collectionne et ne revend pas. C'est très bien pour la conservation d'un patrimoine BD.
Mais comment des planches exposées à BD Fil se retrouvent-elles chez nuf nuf art...? Drôle de circuit... Et comment des planches destinées à des amis de Weinberg se retrouvent-elles aussi chez nuf nuf art ? Idem, comment une planche à laquelle Weinberg dit tenir comme à "la prunelle de ses yeux" se retrouve-t-elle chez nuf nuf art...? Encore bizarre... Il y a sûrement une ou des explications, mais moi, j'aime bien creuser pour savoir...

Raymond

Raymond
Admin
Je ne peux bien sûr pas te répondre. deso

Sinon, il existe un site Web officiel pour BD Fil. On y trouve la liste de toutes les expositions qui y ont eu lieu et ... il n'y a pas eu d'exposition consacrée à Albert Weinberg. confused


_________________
Et toujours ... Controverses sur les dédicaces - Page 8 Charli10
http://lectraymond.forumactif.com

Invité


Invité
N'en déplaise à JYB, voici une information qui tendrait à démontrer que les dédicaces ne sont pas prêtes de s'arrêter dans un avenir proche. Smile

http://www.graphivore.be/la-home-dedicace-de-jean-marc-krings-news-4060.html

JYB


vieux sage
vieux sage
Treblig a écrit:N'en déplaise à JYB, voici une information qui tendrait à démontrer que les dédicaces ne sont pas prêtes de s'arrêter dans un avenir proche. Smile
http://www.graphivore.be/la-home-dedicace-de-jean-marc-krings-news-4060.html
Ah mais je crois avoir bien dit qu'à partir du moment où les auteurs connaissent les risques et les déceptions d'une séance de dédicaces, ils font ce qu'ils veulent !
Mais j'ajoute : tant pis pour eux s'il y a des conséquences d'une façon ou d'une autre.
Déjà, un truc important à signaler : l'auteur en question, JM Krings, invite chez lui. D'où : pas de fatigue dans les déplacements, pas de frais de transport ou d'hôtel, pas d'éloignement avec la famille, etc. Et les places sont limitées, d'où pas de fatigue physique ni de crampes à craindre ; à mon avis, cette journée chez lui va se passer tranquillou ; ce ne sera pas l'usine.
Il y aura bien un ou deux grincheux à rouspéter sous prétexte que, les places étant limitées, cette opération sera donc réservée à quelques lecteurs privilégiés ou chanceux.
Mais attendons que Jean-Marc Krings trouve une de ses dédicaces (faite chez lui) en vente sur Internet. Il réfléchira à deux fois avant de réitérer l'invitation...
Eh oui, Treblig, je confirme comme toi que les dédicaces ne sont pas prêtes de s'arrêter dans un avenir proche. Elles seront faites au moins par les jeunes auteurs naïfs qui n'ont pas été confrontés à un trafic de leurs dédicaces revendues parfois cher, et aussi par ceux qui cherchent un moyen de se faire connaître en se rendant à des salons et en proposant de dédicacer leurs albums. Mais relis ce qu'ont déjà dit de vieux routiers comme Vance (= il ne souhaite plus dédicacer, du moins faire des dédicaces dessinées ; juste un petit mot).

Pierre

Pierre
vieux sage
vieux sage
Je ne sais pas si on avait relayé cette interview qui est pleinement dans le sujet : http://www.actuabd.com/JACQUES-TERPANT-Festivals-et

Michel Jacquemart

Michel Jacquemart
bédéphile pointu
bédéphile pointu
je viens de lire cette intéressante discussion et j'aime bien l'intervention de Kael :
"Je comprends que ca énerve de voir des dédicaces offertes se vendre sur ebay, mais c’est quand même marginal non ? Et celles qui se vendent "bien" sont soit qu’elles sont rares soit qu’elles sont "trop" belles (Delaby par ex.) la grande majorité des autres ca se vend dans les 20 euros pas de quoi foueter un chat, et je ne pense pas que les vendeur en vivent. Donc si on retire toutes ces "petites" ventes qui sont à mon avis plus souvent le fait de gens qui se sont lassés de la BD, il reste quoi ? 10/20 vendeurs qui sont réellement des "pros" ? pour la France entière et la Belgique je persiste à dire que c’est marginal et qu’il n’y a pas de quoi en faire tout un bins. Après enclancher la dessus pour savoir s’il faut que le systeme devienne payant, je pense que c’est une tres mauvais idée, car comme dit plus haut ca ne profitera qu’aux "gros" auteurs et aux "gros" festivals, car ce ne sont pas les petits festoches ou il y a 10/15 aurteurs qui vont pouvoir se permettre de debourser en plus de l’argent pour rémunuerer les auteurs. Et donc si à la fin on à plus que les "gros" festivals avec que des gros auteurs, vous pensez vraiment que ce sera plus convivial et surtout moins corrompu ? c’est le contraire, finit les familles avec les enfants (saufs ceux qu’on balance dans les files d’attente pour faire du rendement), finit les bons moments passés à dicuter avec l’auteur débutant qui n’a pas beaucoup de monde et pour lequel on découvre sa série, finit les petits festivals de campagne. Pour finir je prendrais quelques exemples pour dire qu’il ne faut pas généraliser : j’ai fais pas mal de festivals et oui j’ai vu des auteurs qui étaient là pour vendre leur bd et s’ils pouvaient leurs originaux, oui j’ai vu des festivals ou les auteurs réclamaient d’etre invités ou réinvités parcequ’il étaient content d’y etre, oui j’ai vu des festivals ou les auteurs passaient pas mal de temps à visiter la ville, profitaient de la mer/la montagne ou autre (ce que je trouve tout a fait normal, quand il n’y a pas d’abus)etc ... Tout n’est pas si simple ..."

JYB


vieux sage
vieux sage
Pour la question des dédicaces (eh oui, encore...), voyez à ce lien, au post de Mumuth en date de ce vendredi 27 mai :
http://www.aeroplanete.net/forum/viewtopic.php?t=339&start=30

Contenu sponsorisé


Revenir en haut  Message [Page 8 sur 10]

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10  Suivant

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum