Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

Reprises des classiques de la BD

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas  Message [Page 2 sur 3]

26 Re: Reprises des classiques de la BD le Dim 21 Nov - 17:55

Invité


Invité
Oui, j'ai beaucoup aimé les chèvres et les pommes à cidre d'ailleurs.

27 Re: Reprises des classiques de la BD le Dim 21 Nov - 18:40

Raymond

avatar
Admin
JYB a écrit:Oui, mais j'apporte des arguments supplémentaires que je n'ai jamais donnés ailleurs (c'est dans la seconde moitié de mon post ci-dessus).
Il faut dire que j'avais fait de la "provoc". Wink


_________________
Et toujours ...
http://lectraymond.forumactif.com

28 Re: Reprises des classiques de la BD le Mar 23 Nov - 9:56

JYB


vieux sage
vieux sage
JYB a écrit:Savez-vous ce que je lis en ce moment ? Les "Brèves de comptoir" de Jean-Marie Gourio.
Tiens, hier soir, j'ai lu un autre livre de pensées profondes : celles de Coluche (intitulé "Et vous trouvez ça drôle ?", au Cherche midi éditeur, paru en 1998 - attention, un nouveau livre vient de paraître qui reprend pas mal de traits d'humour, d'histoires drôles de Coluche qu'on lit déjà dans cet ancien ouvrage).
C'est une autre forme d'humour que les Brèves de comptoir, bien que ça y ressemble. Mais Coluche avait une qualité supplémentaire : il savait dénoncer, de façon mordante souvent, par des coups de griffe souvent hilarants, les travers du genre humain : racisme, bêtise, lâcheté, corruption des hommes politiques, compromission des journalistes, etc. Il se moquait aussi beaucoup de ses amis artistes, de son impresario Paul Lederman, etc. Un monde qu'il connaissait bien (des mondes qu'il connaissait bien, car il fréquentait, de par ses activités nombreuses, différents milieux).
Donc, hier soir - c'est pourquoi j'en parle ce matin - j'ai (re)trouvé une formule intéressante de Coluche : "Il faut se méfier des gens de bonne volonté, car ça ne remplace pas le talent". Il parlait en particulier des bonnes volontés dans le domaine artistique. Pas du bénévolat pour aider les pauvres et les démunis ; Coluche a créé, on le sait, les Restaurants du coeur, qui, comme beaucoup d'autres structures du même genre, ont besoin de gens de bonne volonté dont on ne pourra pas mettre en doute les qualités humaines dans l'assistance à ceux qui sont dans le besoin.
Eh bien oui, dans le domaine artistique, je donne tout à fait raison à Coluche : les "bonnes volontés ne remplacent pas le talent". Et puisqu'on est dans le sujet, pour que les choses soient bien claires, je précise : une bonne volonté pour reprendre les séries de l'âge d'or de la BD classique, ça ne remplace pas le talent pour être capable de les reprendre. En effet, des gens qui se proposent pour reprendre telle ou telle fameuse série, on en trouve facilement. Mais des gens qui ont le talent suffisant pour atteindre le niveau de qualité des créateurs d'origine, ça se trouve très, très difficilement. Or, le problème est double : 1) les repreneurs (dans l'ensemble ; je ne cite pas de nom) sont persuadés que, parce qu'ils sont de bonne volonté, ils ont automatiquement le talent (et Coluche dit : il faut s'en méfier...) ; et 2) les responsables (éditeurs et ayants-droit) sont aveuglés par l'enthousiasme et la bonne volonté de ceux qui se proposent, et ne voient pas que ces repreneurs n'ont pas le talent nécessaire.
Et voilà pourquoi les lecteurs sont (globalement) plus ou moins déçus par les reprises.

29 Re: Reprises des classiques de la BD le Mar 23 Nov - 10:26

Raymond

avatar
Admin
Il faut te reconnaître une qualité, JYB. Tu répètes la même idée, mais tu trouves à chaque fois une formule différente. Very Happy

Sinon, je suis assez d'accord avec cette citation de Coluche. J'ai eu d'ailleurs l'occasion d'en découvrir diverses facettes dans ma vie professionnelle. Toutefois, on ne peut pas non plus se passer de l'aide des gens de bonne volonté. Wink


_________________
Et toujours ...
http://lectraymond.forumactif.com

30 Re: Reprises des classiques de la BD le Mar 23 Nov - 13:30

JYB


vieux sage
vieux sage
Raymond a écrit:Il faut te reconnaître une qualité, JYB. Tu répètes la même idée (...)
Parce que la tournure des événements d'une part, et les ressorts des uns et des autres d'autre part, me paraissent tellement clairs et évidents (et répétitifs justement), depuis des années si ce n'est pas des décennies...

Raymond a écrit:mais tu trouves à chaque fois une formule différente. Very Happy
Ce que je raconte paraissant aux yeux de certains comme de la gnognote, quand je peux, je fais appel à des "pointures" passées maîtres dans leur art : Hergé vis-à-vis de la reprise de Tintin, aujourd'hui Coluche sur le talent artistique, demain un autre si je trouve une nouvelle formule de bon sens - car tout cela n'est qu'une question de bon sens. Et je regrette d'ailleurs que les lecteurs déçus n'aient pas la seule réaction de bon sens : ne plus acheter les reprises ratées, point final. Et comme beaucoup de reprises sont plus ou moins ratées, la plupart des séries vont s'éteindre assez vite, et c'en sera fini de tout ce gaspillage d'énergie, de papier, etc.

Raymond a écrit:Toutefois, on ne peut pas non plus se passer de l'aide des gens de bonne volonté. Wink
Evidemment... On ne va pas obliger un auteur, mitraillette dans le dos, à reprendre une série célèbre...
Mais c'est un tout : bonne volonté + talent... (il n'y a d'ailleurs pas que ces éléments). Des bonnes volontés, ça se trouve facilement (pour reprendre une série BD célèbre, il n'y a même pas besoin de chercher : ces "bonnes volontés" se présentent d'emblée) ; le talent suffisant pour atteindre le niveau du maître, c'est beaucoup plus rare.

31 Re: Reprises des classiques de la BD le Jeu 25 Nov - 11:36

JYB


vieux sage
vieux sage
Raymond a écrit:Ne pas "se moquer du monde" lorsqu'on reprend une série à succès ? Oui, bien sûr ... mais encore ? Sur le principe, rien à dire, mais une fois que l'on a asséné ce jugement de valeur, comment lui donner un sens bien concret ? Rolling Eyes
"Ne pas se moquer du monde", je vais donner une explication à ce que j'entends par là. Et pour donner cette explication, je profite du sondage qu'a lancé Jean-Marc hier sur les sujets "Alix" et "Lefranc", pour savoir quels auteurs seraient les mieux à même de reprendre soit Alix, soit Lefranc (sous le titre "L'équipe idéale").
Le problème - qui m'arrange car cela va appuyer ma démonstration - est que Jean-Marc cite les noms de tous ceux qui ont bossé déjà sur ces deux séries. Mais il ne soumet pas d'autres noms, des noms d'auteurs potentiels, des nouveaux venus que l'on pourrait chercher ailleurs. Je comprends que ce n'est pas le propos de son sondage, ce qui n'empêche que, justement, des noms "extérieurs" ont été avancés au fil de la discussion qui s'en est suivie sur le sujet "L'équipe idéale" d'Alix.
Ce sondage est fait par vous, lecteurs. Il est fait après coup, au vu de la production d'albums que l'on trouve en librairie. Des albums donc édités, et validés par l'éditeur et par les ayants-droit. Mais étant donné l'enjeu, n'aurait-il pas fallu que l'éditeur, les ayants-droit et un éventuel comité de "sages" et de professionnels (qu'un grand éditeur peut facilement constituer) fassent cette sélection avant toute chose ? Or, l'éditeur fait des sortes de "ballons d'essai" réels, en sortant des albums, l'air de dire "on verra bien".
Attention, je ne m'en prends pas à Casterman seul ; le sondage de Jean-Marc est pour moi simplement un point de départ pour ma démonstration que je généralise en réalité à l'ensemble des éditeurs, ayants-droit et repreneurs confrontés à la même problématique : comment relancer une série dont le créateur est décédé, et comment assurer le coup en sortant de bons albums, tant du point de vue du dessin que du scénario ?
Prenons l'exemple de Jean-Michel Charlier quand il a cherché un dessinateur pour reprendre sa fameuse série Buck Danny après la mort de Victor Hubinon en 1979. Il a testé une dizaine de dessinateurs (je connais le nom de quatre ou cinq d'entre eux, y compris Francis Bergèse qui a finalement été retenu). Je le sais par l'un des autres dessinateurs qui avaient été sollicités, Charlier a financé lui-même les quelques planches d'essai (les dessinateurs ne faisaient pas des tests gratuitement). Finalement, l'un de ces dessinateurs a été choisi ; et on peut considérer qu'en effet c'était le meilleur (même s'il se trouvera toujours quelqu'un pour dire : "Ah mais je préférais quand c'était Hubinon"). Tous ces essais refusés, personne ou presque n'en a rien vu (personnellement, j'ai vu ceux de Daniel Chauvin, ce qui m'a permis de passer deux ou trois dessins dans HOP n°44 consacrés à Charlier). Ensuite, le choix de Bergèse a été validé par l'éditeur et par tous les ayants-droit possibles et imaginables, et personne n'a tiqué.
Pourquoi cette pratique, qui me paraît être de bon sens, ne se fait-elle pas ailleurs ? On dirait que les éditeurs et ayants-droit (je parle globalement), mis au pied du mur, ne savent pas trop quoi faire et jouent en tout cas aux apprentis-sorciers.
Quant aux scénarios, ça me paraît pire car, autant n'importe qui peut VOIR des dessins et juger à peu près si c'est bon ou mauvais (encore que...), autant j'ai l'impression qu'il n'existe pas de juges compétents de ce que doit être un bon scénario, et en particulier un bon scénario dans le droit fil de ce que faisaient les créateurs décédés. On se base plutôt sur un synopsis... mais il n'y a en général rien à voir entre un synopsis - qui a priori peut sembler bon ou intéressant - et le résultat final mis en scène, découpé, dialogué...
Donc, on lance des albums sur le marché en se disant que de toute façon, ça va se vendre (vu que, globalement, les lecteurs, pour diverses raisons, achèteront, par habitude ou nostalgie). Et après - mais seulement après - on compte les points, on écoute ou on lit les critiques (on consulte les sondages sur les forums ?), etc. Que d'énergie, de temps et de papier gaspillés... C'est tout cela que j'ai appelé plus haut "se moquer du monde".

32 Re: Reprises des classiques de la BD le Jeu 25 Nov - 11:55

Treblig


Double prix Nobel
Double prix Nobel
JYB a écrit:

Finalement, l'un de ces dessinateurs a été choisi ; et on peut considérer qu'en effet c'était le meilleur (même s'il se trouvera toujours quelqu'un pour dire : "Ah mais je préférais quand c'était Hubinon").

Tu pouvais nommer ce "quelqu'un", puisqu'il s'agissait de moi en l'occurence. Wink

33 Re: Reprises des classiques de la BD le Jeu 25 Nov - 12:01

Treblig


Double prix Nobel
Double prix Nobel
On remarquera d'ailleurs que, dès l'instant où un auteur disparu n'est que dessinateur, la reprise d'une série se justifie entièrement !! Wink

34 Re: Reprises des classiques de la BD le Sam 27 Nov - 11:27

JYB


vieux sage
vieux sage
Treblig a écrit:
JYB a écrit:Finalement, l'un de ces dessinateurs a été choisi ; et on peut considérer qu'en effet c'était le meilleur (même s'il se trouvera toujours quelqu'un pour dire : "Ah mais je préférais quand c'était Hubinon").
Tu pouvais nommer ce "quelqu'un", puisqu'il s'agissait de moi en l'occurence. Wink
C'est reparti...
Je généralisais à toute personne qui a dit cela autrefois, qui le dit aujourd'hui, et surtout qui sera amené à le dire plus tard (d'où l'emploi du futur : "même sil se trouvera", dans mon précédent post), et je généralisais en l'occurrence à d'autres intervenants où qu'ils soient, sur le forum Aéroplanète par exemple...
Moi-même, si je trouve Bergèse très pointilleux, très sérieux et "propre" dans son dessin, il m'arrive souvent de préférer Hubinon dans telles ou telles histoires anciennes, comme X-15 - dessins gâchés par la couleur, hélas -, Alerte Atomique, etc.

35 Re: Reprises des classiques de la BD le Sam 27 Nov - 12:08

Pierre

avatar
vieux sage
vieux sage
Ce qui est sûr c'est qu'il y a moins de différence entre Bergèse et Hubinon dans Buck Danny qu'entre Hubinon et ses successeurs au dessins dans Barbe-Rouge, ce qui a contribué à "tuer" la série d'ailleurs.

36 Re: Reprises des classiques de la BD le Sam 27 Nov - 12:12

Treblig


Double prix Nobel
Double prix Nobel
C'est tout à fait vrai, Pierre. Wink

37 Re: Reprises des classiques de la BD le Sam 27 Nov - 12:32

JYB


vieux sage
vieux sage
Treblig a écrit:On remarquera d'ailleurs que, dès l'instant où un auteur disparu n'est que dessinateur, la reprise d'une série se justifie entièrement !! Wink
Je me suis déjà expliqué là-dessus, mais si je redis ça ici, Jean-Marc ou toi allez tout de suite me tomber sur le paletot avec des formules du genre : "Tu te répètes, on connaît tes discours, y'en a marre, discute plutôt par MP, il n'y a que les imbéciles qui ne changent pas d'avis, etc." (cette dernière formule a été employée récemment vis-à-vis de moi par Jean-Marc ; mais je n'en suis pas froissé du tout ; au contraire, je revendique dans ces circonstances de passer pour un imbécile et de ne pas changer d'avis sur cette affaire des reprises des séries classiques, car plus on va avancer, et plus je crains que les faits vont me donner raison...). Donc, je me tais (de toute façon, j'ai donc déjà répondu par avance...).
Sans avoir à me répéter, je vais simplement faire intervenir Jean-Marc lui-même (encore), qui a réagi tout récemment, ailleurs sur ce forum, suite à diverses infos sur le dernier Blake & Mortimer dont le scénario semble avoir été descendu en flammes :

Jean-Marc a écrit:A lire les très mauvaise critiques sur Centaur club et au vu des derniers albums que j'ai achetés, je crois que je vais carrément arrêter la série. Trop de mauvais albums finissent par tuer le mythe.
Si Jean-Marc voulait bien confirmer qu'il ne parlait pas de la qualité des dessins, mais essentiellement des scénarios ? Pour moi, ce serait la démonstration par A + B de ce que je dis depuis des mois sur l'importance et/ou la primeur du scénario - ce qui ne signifie pas que je tiens le dessin pour quantité négligeable, grosse nuance...
Cela dit, je précise que je ne porte pas de jugement sur cet album de Blake & Mortimer, ni sur les précédentes reprises de la série, ne les ayant pas lus (et je ne sais même pas ce qui a été dit sur Centaurclub ces temps-ci, puisque je n'y suis plus retourné depuis début septembre environ). Tout ce que j'ai à dire à ce sujet, c'est que, concernant le dernier album sorti, le scénariste Van Hamme est un très grand professionnel aguerri.

38 Re: Reprises des classiques de la BD le Sam 27 Nov - 13:18

Treblig


Double prix Nobel
Double prix Nobel
JYB a écrit:
Tout ce que j'ai à dire à ce sujet, c'est que, concernant le dernier album sorti, le scénariste Van Hamme est un très grand professionnel aguerri.

Concernant ta dernière phrase, nul ne met en doute le professionnalisme de Van Hamme mais, en tant que lecteur (et je pense aussi que Pierre partage mon avis à ce sujet Wink ), j'ai le droit de penser que son scénario de "La Malédiction des Trente Deniers" ne reflète pas pour cette fois ce talent auquel tu te réfères.

Car, c'est une banalité que de considérer qu'un scénariste peut parfois avoir des "baisses de régimes" (c'est d'ailleurs arrivé de temps à autre à Jean-Michel Charlier sans pour autant remettre en cause la qualité de son oeuvre en tant que telle). Rolling Eyes



Dernière édition par Treblig le Dim 28 Nov - 10:35, édité 1 fois

39 Re: Reprises des classiques de la BD le Sam 27 Nov - 17:48

Pierre

avatar
vieux sage
vieux sage
Treblig a écrit: je pense aussi que Pierre partage mon avis à ce sujet Wink

Oui, absolument. Je considère que Van Hamme s'est laissé aller sur le dernier Blake et Mortimer et ça en devient parodique... Evil or Very Mad

40 Re: Reprises des classiques de la BD le Sam 27 Nov - 17:55

stephane

avatar
vieux sage
vieux sage
Oh, ce n'est pas si mal que ça,je viens de le finir. Bon, c'est vrai que le coup de Judas, c'est moyen, mais bon, ce n'est tout de même pas une daube.
Par contre, je viens de relire en 1 fois le dernière prophétie de Chaillet, c'est vraiment très bon. Il faut lire les 4 tomes en 1 fois. Ce n'est pas encore un classique franco-belge(mais il mérite de le devenir), et il est repris par Rousseau (Condor), et je dois dire que l'image que j'ai reçue est bluffante. Par contre, je n'ai pas encore vu les personnages.

http://alixmag.canalblog.com/

41 Re: Reprises des classiques de la BD le Dim 28 Nov - 10:11

Invité


Invité
JYB a écrit:
Je me suis déjà expliqué là-dessus, mais si je redis ça ici, Jean-Marc ou toi allez tout de suite me tomber sur le paletot avec des formules du genre : "Tu te répètes, on connaît tes discours, y'en a marre, discute plutôt par MP, il n'y a que les imbéciles qui ne changent pas d'avis, etc."

JYB, je n'ai jamais eu la prétention de te traiter d'imbécile, au contraire : j'ai justement vu que tu avais changé d'avis. Relis le post en question et s'il faut être plus précis, je le suis :
Voici ta dernière intervention, ou presque sur le sujet qui t'occupe depuis des mois :

JYB a écrit:
contrairement à ce que tu crois, je ne suis pas opposé, dans l'absolu, à ce qu'un repreneur de talent (j'insiste là-dessus) intervienne pour poursuivre une série ancienne !

Et voici les précédentes

JYB a écrit:
N'est-ce pas un certain JYB qui enquiquine tout le monde depuis des mois en disant que ce qu'il faut, c'est enterrer un héros en même temps que le créateur d'origine, pour la simple raison qu'un personnage qui est repris par un autre auteur ne sera plus le même ?

JYB a écrit:
Je dirais presque que ce serait même rendre service à l'auteur, à son corps défendant, que d'empêcher qu'on poursuive, après sa mort, la ou les séries qu'il a créées. Pour la raison que je ne cesse de dire : à la mort d'un auteur, ses personnages doivent mourir avec lui

J'ai donc constaté que tu avais carrément changé d'avis sur le sujet et je ne critiquerai jamais personne d'avoir un avis, ni de changer d'avis, personne ici n'a la vérité absolue. Si j'avais un reproche à te faire, c'est d'étaler sur chaque post la même idée pendant des mois, au risque d'en lasser plus d'un, car le post en question est alors détourné de son objet et revient chaque fois au même débat. Le post "reprises" existe maintenant, c'est celui-ci et c'est donc ici qu'on peut en discuter.
Pour Blake et Mortimer, je confirme que c'est bien des scénarios dont je parlais, et le fait que je pense arrêter la série n'a rien à voir avec le fait que je suis pour les reprises. J'ai déjà arrêté des séries dont le créateur était toujours aux commandes pour les mêmes raisons, donc, ça n'a rien à voir avec le débat sur les reprises.

42 Re: Reprises des classiques de la BD le Dim 28 Nov - 23:07

JYB


vieux sage
vieux sage
Jean-Marc a écrit:J'ai donc constaté que tu avais carrément changé d'avis sur le sujet et je ne critiquerai jamais personne d'avoir un avis, ni de changer d'avis (...).
Je n'ai pas changé d'avis...! Cela fait plus de quinze ans que je pense la même chose des reprises des séries BD emblématiques (= il vaut mieux ne jamais les reprendre). J'ai des vues très claires sur ce qui se passe et sur la dérive (pour des raisons commerciales essentiellement) du phénomène qui fait parfois faire n'importe quoi par n'importe qui (j'englobe sous ce vocable aussi bien certains auteurs, que certains éditeurs, que certains ayants-droit qui souvent n'y connaissent rien mais restent légalement les décisionnaires obligés). Ce que je pense est régulièrement confirmé par la tournure des événements, et il m'en faudrait donc beaucoup pour me faire changer d'avis...
J'ai en effet écrit récemment, comme tu l'as remarqué, que "je ne suis pas opposé dans l'absolu à ce qu'un repreneur de talent (j'insiste là-dessus) intervienne pour poursuivre une série ancienne". Il y a trois choses à considérer dans cette citation : "dans l'absolu", "je ne suis pas opposé" et "repreneur de talent".
"Dans l'absolu", ça veut dire : sans comparer, sans tenir compte du contexte ni des conditions (je viens de regarder dans le dictionnaire, au cas où j'aie commis une erreur de sens). En gros, ça veut dire que théoriquement, reprendre une série célèbre doit pouvoir s'envisager. Mais dans la pratique, c'est une autre chanson, puisque je m'aperçois qu'on est en général plus ou moins déçus du résultat (je dis toujours qu'on trouve parfois une bonne reprise, mais c'est l'exception qui confirme la règle).
"Je ne suis pas opposé", disais-je ; mais lis bien la suite qui fait partie de la même proposition, d'un bloc : à ce qu'un repreneur de talent soit engagé pour assurer la succession. Alors, si tout le monde est d'accord pour poursuivre une série, si le scénariste est excellent et à la hauteur, le pire a des chances d'être évité, et dans ces conditions, chaque éditeur fait ce qu'il veut.
"Un repreneur de talent" : oui, c'est le principal dans l'affaire. Si un repreneur de talent se présente, pourquoi pas ? Etant entendu qu'il doit travailler en outre dans le droit fil du créateur décédé, au point que ce dernier aurait pu dire qu'il a retrouvé "son" personnage sous la plume du repreneur. Or un tel repreneur idéal, l'expérience l'a prouvé et le prouve encore, n'existe pas...

Jean-Marc a écrit:Si j'avais un reproche à te faire, c'est d'étaler sur chaque post la même idée pendant des mois, au risque d'en lasser plus d'un, car le post en question est alors détourné de son objet et revient chaque fois au même débat. Le post "reprises" existe maintenant, c'est celui-ci et c'est donc ici qu'on peut en discuter.
C'est ce que j'ai vu et c'est ce que j'ai récemment décidé aussi, comme quoi les grands esprits se rencontrent... D'autant que ça m'embêtait de donner mes avis sur le topic de telle ou telle série. Ceci donnait l'impression que je m'en prenais nommément aux reprises de ces séries (et à leurs auteurs), alors que j'essaye de toujours dénoncer globalement le principe des reprises (sous-entendu : par de mauvais repreneurs). Mais ça va faire drôle à suivre, les conversations sur le sujet des reprises, avec sans doute des va-et-vient d'un topic à l'autre et à celui-ci, et je regrette à l'avance que des précisions ou des commentaires ne pourront être dits dans les sujets eux-mêmes.

Jean-Marc a écrit:Pour Blake et Mortimer, je confirme que c'est bien des scénarios dont je parlais,
C'est ce que j'avais compris et je te remercie de le confirmer.

Jean-Marc a écrit:et le fait que je pense arrêter la série n'a rien à voir avec le fait que je suis pour les reprises. J'ai déjà arrêté des séries dont le créateur était toujours aux commandes pour les mêmes raisons, donc, ça n'a rien à voir avec le débat sur les reprises.
Que le créateur d'une série ait une baisse de régime, perde la main, etc., ça peut arriver (encore qu'un vrai bon scénariste fera en général de bons scenarios - je dis bien : en général - et quand il a une baisse de régime, c'est ponctuellement sur une histoire, sur une scène). De toute façon, c'est sa série, son problème, et disons-le sa vie. De son personnage, il fait ce qu'il veut, y compris le détruire lui-même. Mais qu'un repreneur ait l'audace de se proposer pour perpétuer une série et se permette de déprécier, faire bifurquer, saboter, ridiculiser voire démolir l'OEuvre d'un autre, je ne suis pas d'accord, surtout si, en l'occurrence, cette OEuvre fait partie d'un patrimoine artistique et est appréciée du plus grand nombre (j'écris OEuvre avec une majuscule pour qualifier une grande série entière, que l'on peut considérer comme l'Oeuvre d'une vie). D'autant que ce repreneur est censé soit maintenir la qualité antécédente, soit redresser la barre s'il y avait eu précédemment une baisse de régime (sur le principe que ce n'est pas parce que de précédentes histoires étaient mauvaises, que le repreneur peut se permettre d'en écrire de mauvaises aussi...). Mon discours se résume depuis toujours à dire que si c'est pour faire moins bien qu'avant, ce n'est pas la peine de confier une série orpheline à un repreneur mauvais, "menfoutiste" ou profiteur. Et que si c'est pour faire tout autre chose (et surtout de mauvaise qualité), que le repreneur fasse plutôt preuve de vraie création, invente sa propre série, son propre personnage, et fasse joujou avec, dans son coin, tant qu'il veut.

43 Re: Reprises des classiques de la BD le Jeu 2 Déc - 2:31

JYB


vieux sage
vieux sage
Citation reprise du topic consacré à Blake & Mortimer et au dernier album publié :

Jacky-Charles a écrit:Bref, je m'attendais à mieux dans cette série "de prestige" : ça devient de plus en plus difficile de faire une bonne histoire...
Voilà une parole sensée, celle que j'essaye, semble-t-il en vain, de faire passer depuis six mois : dans le cadre d'une série de prestige (toute série de prestige ; je globalise à l'ensemble des séries emblématiques dont les créateurs d'origine sont décédés), on s'attend EVIDEMMENT à lire les meilleurs scénarios possibles. Sinon, il ne faut rien faire ; éditeurs et ayants-droit doivent tourner la page pour toujours (et juste gérer les droits dérivés, mais surtout ne pas faire écrire ni laisser écrire de nouvelles histoires dévalorisantes).
Et Jacky-Charles confirme aussi ce que je dis depuis des années, et depuis des mois sur le présent forum : dans le cadre d'une série de prestige, "ça devient de plus en plus difficile de faire une bonne histoire...". C'est comme ça...!
Mais évidemment, tant qu'il y a de nombreux lecteurs suffisamment myopes pour ne pas voir qu'on se moque d'eux, et suffisamment masos pour aimer des histoires bancales et faiblardes, aux scénarios mous du genou, eh bien tout est quasiment parfait dans le meilleur des mondes...

44 Re: Reprises des classiques de la BD le Jeu 9 Déc - 14:52

Damned

avatar
grand maître
grand maître
Je viens de relire ce post, car, moi aussi, je suis interessé par le problème des reprises de séries emblématiques.

Cependant,(moi aussi j'ai des idées fixes), si le monde de la BD était le fait de professionnels de la BD, plus que de professionnels du marketting, nous aurions (peut être) la chance de voir les éditeurs mieux rechercher le talent chez les repreneurs éventuels !
Dans le cas de Buck Danny, le véritable créateur (Charlier) s'était lui même chargé de dénicher l'oiseau rare qui lui permettrait de continuer à faire vivre son héros.
Dans le cas de Jean Graton, il a lui même formé les dessinateurs de son studio pour lui succèder, or, à mon (humble) avis, le résultat fut encore pire que ce que je craignais.

Or, la détection de véritables talents pour de telles reprises, n'est certainement pas le but principal de ces gens, qui s'appuient plus sur l'exploitation de "filons" qu'autre chose, leur but n'étant que la progression du résultat annuel de leurs ventes.

Ceci étant, je trouve à peu près les mêmes défauts dans les artistes qui reprennent les anciennes séries, que chez ceux qui en créent de nouvelles !

Certains marquent le milieu de leur empreinte, comme le firent leurs ainés (je pense entre autre à Van hamme, pour ne pas citer mon ami JYB, mais je pense aussi à notre ami Michel, auteurs qui eux me satisfont pleinement), il n'en reste pas moins vrai que chaque autre nouveauté (série ou début de série) qui sort me laisse sur ma faim, que ce soit au niveau dessin ou au niveau scénario.

Alors, où trouver ces artistes talentueux capables, en plus, de se "fondre" dans l'esprit et la main du créateur initial de la série, qualité qui doit s'ajouter au talent naturel de scénariste ou dessinateur ?....

Raymond Damned

http://www.pbase.com/vv_eagle/legrand_raymond

45 Re: Reprises des classiques de la BD le Ven 17 Déc - 19:06

JYB


vieux sage
vieux sage
Thème de discussion rapatrié du sujet "Pleins feux sur (...) Blake & Mortimer", où il était question (encore...) de la baisse de qualité des histoires dans les reprises des séries vedettes :

marquejaune a écrit: le problème vient des histoires et ce pour 2 raisons :
1) Ceux qui ont lu Blake et Mortimer à partir de sa parution et jusque dans les années 70, ont grandi avec ces personnages qui étaient "en avance sur leur temps", grâce au talent de Jacobs. Il y a donc un effet "madeleine de Proust" a relire les histoires et toute nouvelle aventure ne peut pas être psychologiquement assimilée de la même manière, en tout cas sans l'aspect affectif des premières histoires. D'où un sentiment de déception.
2) A partir des premiers pas de l'homme sur la lune, tout s'est accéléré très vite au niveau technologie. Quelqu'un qui découvre aujourd'hui Blake et Mortimer ne peut pas être effrayé, surpris ou conquis par les thèses de Jacobs, car elles ont été mainte et mainte fois utilisées par des films, des jeux vidéos ou par la télévision. Jacobs fait presque vieillot (avec un certain charme, certes).
Pour résumer, personne ne pourra faire du Jacobs (...)
Tout à fait d'accord, puisque c'est ce que je dis ici depuis des mois (toutes séries confondues), et je suis content qu'un nouveau membre va dans mon sens. Ce que dit "marque jaune" avec ses mots, c'est ce que j'ai dit avec d'autres mots, comme ici (extrait de "Votre équipe idéale", dossier Alix) :

JYB a écrit:Comme je l'ai déjà dit ici et en privé à certains interlocuteurs : c'est sans doute une question de générations.
C'est aussi pourquoi il ne faut pas que les éditeurs, les ayants-droit et un certain nombre d'auteurs se croient obligés de poursuivre une série ancienne dont le créateur est décédé... Il faut faire autre chose, créer d'autres personnages, d'autres séries... A moins de trouver un scénariste à la fois très bon (c'est capital) et "générationnel" si j'ose dire (je viens d'inventer le mot...) qui soit le prolongement du scénariste décédé, et s'il faut vraiment poursuivre une série demandée par tous, pourquoi pas...

46 Re: Reprises des classiques de la BD le Lun 20 Déc - 18:05

Invité


Invité
Voilà un extrait d'une émission sur une radio belge qui date de 2005 et parle justement des reprises BD à l'occasion de la sortie du dernier Asterix.
Je suis certain que JYB va l'écouter Very Happy



et la suite :

47 Re: Reprises des classiques de la BD le Lun 20 Déc - 19:11

Raymond

avatar
Admin
Cette émission expose de manière détaillée la déception du public (témoignages à l'appui) lors de la sortie du "Ciel lui est tombé sur la tête". J'avais partagé le même sentiment vis-à-vis de cet album raté mais ...ce n'était rien de plus qu'un échec ponctuel pour un auteur qui a eu beaucoup de succès.

Au fond, peut-on vraiment parler de "reprise" en ce qui concerne Uderzo ? Il est est un des créateurs d'Astérix et il a eu dès le départ un rôle important pour définir l'ambiance et l'humour de la série. Sa décision de poursuivre sa série était donc légitime. Je trouve qu'il a dessiné "en solo" quelques bons albums, même si les scénarios n'étaient plus à la hauteur des meilleures histoires de Goscinny.

La baisse de qualité d'Astérix relève plutôt d'un phénomène d'usure, qui est apparue d'ailleurs déjà du vivant de Goscinny. Cette BD avait une telle magie qu'il était bien difficile aux auteurs de se maintenir toujours au même niveau. Cette "fatigue" (peut être faudrait-il plutôt dire "manque de créativité") des grands auteurs est d'ailleurs fréquente, aussi bien chez les dessinateurs que les scénaristes. On la retrouve par exemple chez Jacobs, Hergé, Franquin, Peyo , Goscinny, Tillieux... et Jacques Martin (je pense par exemple au Pharaon). Il faut simplement constater ce phénomène et, pour ma part, je n'arrive pas à en vouloir à ces grands dessinateurs qui faiblissent en fin de carrière. Je ne suis donc pas d'accord avec ce que déclarent la plupart des personnes dans cette émission. Wink


_________________
Et toujours ...
http://lectraymond.forumactif.com

48 Re: Reprises des classiques de la BD le Lun 20 Déc - 19:19

JYB


vieux sage
vieux sage
Aïe aïe... La fonction "écoute" des messages audios et vidéos sur mon ordinateur est HS, et je n'arrive pas, depuis 4 mois que c'est comme ça, à la remettre en route (si un spécialiste peut me conseiller - hors forum...). Du coup, je ne peux pas entendre les deux extraits... Si quelqu'un peut me faire un p'tit résumé...
Je peux juste pointer du doigt, après avoir pris connaissance du commentaire de Raymond ci-dessus, que c'est le scénario qui déçoit. Aussi, quand Raymond dit "je n'arrive pas à en vouloir à ces grands dessinateurs qui faiblissent en fin de carrière", je rectifie : non, on parle (et je parle essentiellement depuis toujours) des scénaristes. Je ne coupe pas les cheveux en quatre, je fais une différence énorme entre le dessin et le scénario dans une BD. Un professionnel du dessin de BD conserve tout son savoir-faire et sa technique jusqu'au bout. Du côté des scénaristes, on remarque en effet, chez certains, une fatigue ou une baisse de régime. Mais j'en reviens à mon leit-motiv : ce n'est pas pour ça qu'il faut accepter une baisse de régime dans les reprises par de nouveaux scénaristes...
A noter que chez Charlier, je prétends qu'il n'y a pas eu de baisse de régime ! Malgré, pendant des années, la fatigue (physique cette fois), des séjours à l'hôpital, les prises de médicaments en grande quantité, Charlier n'a pas molli dans ses scénarios jusqu'à la fin. Il est vrai qu'il est décédé à 64 ans seulement. On ne l'a pas vu à l'oeuvre passé 75 ou 80 ans. Cela dit, Goscinny est mort à 51 ans je crois, et ses derniers scénarios d'Astérix commençaient à devenir poussifs. Ce n'est donc pas forcément une question d'âge. Ne serait-ce pas dû à la personnalité de chacun ? A sa façon d'éviter de s'endormir sur ses lauriers ? De se remettre en question régulièrement ?

49 Re: Reprises des classiques de la BD le Jeu 29 Aoû - 16:03

Pierre

avatar
vieux sage
vieux sage
Je remonte cette excellente discussion qui trois ans après est de plus en plus d'actualité...

50 Re: Reprises des classiques de la BD le Sam 15 Fév - 21:15

Treblig


Double prix Nobel
Double prix Nobel
http://ederweld.fr/resume-soiree-tchat-les-reprises-de-series-cultes/

Contenu sponsorisé


Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut  Message [Page 2 sur 3]

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum