Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

Weinberg et Dan Cooper

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas  Message [Page 2 sur 7]

26 Re: Weinberg et Dan Cooper le Jeu 17 Juin - 13:40

JYB


vieux sage
vieux sage
Raymond a écrit:J'ignorais pourquoi il y avait ce blocage autour de l'album de "Tanguy" fait par Coutelis. Merci de nous le préciser. Logiquement, si un éditeur reprend les bénéfices et le droit de publication d'une série, il devrait aussi en assumer le passif. Il y a probablement des subtilités juridiques qui donne à Dargaud le droit de faire cela. Question
J'ai résumé le truc au minimum, et je ne connais pas le détail (ou plutôt, je préfère, moi, ne pas le mettre sur la place publique, ni raconter ici les enjeux ou les conflits de personnes) ; par ailleurs, tu connais la fable du pot de terre contre le pot de fer...

Raymond a écrit:Bon, revenons plutôt à Dan Cooper ! Précisons d'abord ici quels sont les trois albums scénarisés par Charlier. Ce doit être (à mon avis) Duel dans le ciel, Coup d'audace et l'Escadrille des jaguars ?
Correct, mais tu avais la réponse ici : http://www.jmcharlier.com/dan_cooper.php

27 Re: Weinberg et Dan Cooper le Jeu 17 Juin - 18:38

Treblig


Double prix Nobel
Double prix Nobel
En tout cas, avec son collègue Jean Graton, Albert Weinberg fut un des auteurs les plus prolifiques de Super As : quand on voit le nombre d'aventures qu'il publia dans cet hebdomadaire (histoires à suivre et récits complets de Dan Cooper + Barracuda), on comprend aisément qu'il eut besoin d'un assistant.

Le revers de la médaille, c'est que les traits des personnages paraissaient le plus souvent quelque peu baclés.

28 Re: Weinberg et Dan Cooper le Ven 18 Juin - 10:42

bruno

avatar
grand maître
grand maître
Raymond a écrit:Merci JYB ! pouce Reparlons maintenant du Maître du Soleil.

Souvenez-vous d'abord de cette conclusion terrifiante (en tout cas, elle m'avait terrifié quand j'avais 11-12 ans Wink ). Après avoir été vaincu, Sanders s'échappe à bord d'une capsule spatiale ... puis Dan Cooper découvre que l'engin revient avec une cabine vide. L'habitacle s'est ouvert et l'ingénieur félon s'est perdu dans l'espace. "Mais alors, ce misérable va va périr de la mort qu'il me réservait", s'écrie Dan Cooper avec émotion.




Vous pourrez voir ici la page en entier. Il s'agit de la dernière planche de l'album.

http://img651.imageshack.us/img651/8388/68328743.jpg

En 2004, le BD Club de Genève a sorti un petit fascicule (tiré en 400 ex et signé par Weinberg) reprenant ces fameuses planches manquantes.
Voici ci-après la couverture de ce fascicule, ainsi que son intro :
couverture : http://i62.servimg.com/u/f62/11/02/66/87/maatre10.jpg
intro : http://i62.servimg.com/u/f62/11/02/66/87/maatre11.jpg
J'avoue avoir une certaine nostalgie des albums de Dan Cooper dont les aventures m'ont fait rêvées gamin. Cape Kennedy, la Norvège, la Grèce, le Canada, autant d'endroits et de de pays que je ne connaissais pas et que le fringant pilote m'a fait découvrir au fil des pages.
De plus, Albert Weinberg est un monsieur si charmant. Malgrè son grand âge, il se plie toujours au jeu de la dédicace, sans rechigner, avec bonhommie et... talent.
Nombre de jeunes dessinateurs pourraient en apprendre en matière de relation humaine...
Pour en revenir aux histoires, il est certain que Weinberg a hésité longtemps entre le côté un peu fantastique de ses récits et l'aspect beaucoup plus concret. Charlier lui a concocté 3 scénars parfaits (dans la veine même de ce grand scénariste), mais les tomes suivants "Le mystère des soucoupes volantes", "Panique à "Cape Kennedy", "SOS dans l'espace" ou encore "Apollo appelle Soyouz" sont, à mon goût, excellents.
C'est en effet un auteur trop peu reconnu (heureusement Lombard a ressorti des intégrales et la petite maison d'édition Loup a réalisé d'excellentes sorties d'inédits... particulièrement la série Alain Landier).

http://www.canalbd.net

29 Re: Weinberg et Dan Cooper le Ven 18 Juin - 10:56

Damned

avatar
grand maître
grand maître
bruno a écrit:Pour en revenir aux histoires, il est certain que Weinberg a hésité longtemps entre le côté un peu fantastique de ses récits et l'aspect beaucoup plus concret. Charlier lui a concocté 3 scénars parfaits (dans la veine même de ce grand scénariste), mais les tomes suivants "Le mystère des soucoupes volantes", "Panique à "Cape Kennedy", "SOS dans l'espace" ou encore "Apollo appelle Soyouz" sont, à mon goût, excellents.
C'est en effet un auteur trop peu reconnu (heureusement Lombard a ressorti des intégrales et la petite maison d'édition Loup a réalisé d'excellentes sorties d'inédits... particulièrement la série Alain Landier).
La gentillesse de Albert Weinberg n'est plus à démontrer !
Les albums que tu cites m'ont également bien plus, si on excepte le dessin de "SOS Soucoupes volantes" , pour lequel j'ai pu comparer récemment la qualité de documentation de l'auteur après qu'on m'ait offert un gros bouquin sur la base de Marville. Au niveau décors, il fut aussi scrupuleux, et précis, que mon copain Jean Yves quand il situe ses scénarios à Cambrai ou à Nimes , ce qui occulte un peu le manque de précision du dessin des jets ou voitures (c'est toujours le dessinateur qui parle )....
Ce genre de réalisme est toujours une qualité à mettre à l'acquis des auteurs : On s'identifie encore plus au(x) héros de l'histoire quand on peut vérifier de visu.

Pour exemple : Mes enfants (adultes maintenant) furent sidérés de visiter la ville de Bruges avec l'album de Yoko Tsuno dans les mains : ils croyaient que Bruges était une ville imaginaire de BD, et ..... ils se sont retrouvés, comme par magie, à l'intérieur .........

Raymond Damned

http://www.pbase.com/vv_eagle/legrand_raymond

30 Re: Weinberg et Dan Cooper le Sam 19 Juin - 9:09

bruno

avatar
grand maître
grand maître
"SOS Soucoupes volantes" fut le premier album de DC que j'ai découvert gamin. Mon frère aîné me l'avait "prêté" et j'ai donc un coin de tendresse particulier pour ce livre... même si, et je te rejoins, ce n'est pas le meilleur côté graphisme...

http://www.canalbd.net

31 Re: Weinberg et Dan Cooper le Sam 19 Juin - 9:50

Raymond

avatar
Admin
J'ai moi aussi un bon souvenir de SOS Soucoupes Volantes que j'ai suivi à l'époque dans le journal Tintin. L'intrigue générale est bien faite (même si je ne crois pas du tout aux soucoupes volantes Wink ) et elle est assez simple à suivre, contrairement aux scénarios des derniers albums qui me semblent parfois bien compliqués.


_________________
Et toujours ...
http://lectraymond.forumactif.com

32 Re: Weinberg et Dan Cooper le Sam 19 Juin - 10:03

Pierre

avatar
vieux sage
vieux sage
C'est amusant mais j'ai la même expérience que vous

33 Re: Weinberg et Dan Cooper le Mer 23 Juin - 21:22

Michel Jacquemart

avatar
bédéphile pointu
bédéphile pointu
Raymond a écrit:

Précisons d'abord ici quels sont les trois albums scénarisés par Charlier. Ce doit être (à mon avis) Duel dans le ciel, Coup d'audace et l'Escadrille des jaguars ?

Très intéressant ! Pour moi, cela explique pourquoi, quand j'étais enfant, j'avais été un peu déçu par "Duel dans le Ciel"... C'est amusant, mais ça n'a pas la force des "vrais" Dan Cooper ! On n'y retrouve pas tout ce qui faisait la force et l'originalité des premiers albums: ce mélange de réalisme et de science-fiction, des personnages complexes, une intensité dramatique... "Duel dans le ciel" est un peu à Dan Cooper ce que "L'Affaire du Collier" est à Blake et Mortimer... Dans "Duel dans le Ciel", le héros se transforme en représentant de commerce... Heureusement, il s'agit encore d'avions imaginaires, mais ça deviendra nettement plus contestable quand Michel Tanguy endossera ce même rôle de représentant de commerce de l'industrie de l'armement pour vendre les très réels avions de Marcel Dassault à Israël !

Je conseille de plutôt lire ou relire cette merveilleuse "trilogie spatiale" de Dan Cooper: Le Maître du Soleil, Le Mur du Silence et Cap sur Mars.

34 Re: Weinberg et Dan Cooper le Mer 23 Juin - 22:34

JYB


vieux sage
vieux sage
Michel Jacquemart a écrit:(...) quand j'étais enfant, j'avais été un peu déçu par "Duel dans le Ciel"... C'est amusant, mais ça n'a pas la force des "vrais" Dan Cooper ! On n'y retrouve pas tout ce qui faisait la force et l'originalité des premiers albums: ce mélange de réalisme et de science-fiction, des personnages complexes, une intensité dramatique...
Déçu aussi je le fus (et le suis encore), mais pour une autre raison, une raison de "pinailleur" : l'avion principal du héros est un avion "à tout faire", capable de tout un tas de missions et tout un tas de manoeuvres, comme un couteau suisse. En particulier, il peut se poser verticalement (il se présente alors comme une fusée et un parachute-frein sort de son nez pour ralentir sa descente). Mais il est aussi avion intercepteur de chasse doté d'un radar. Or, le radar de poursuite se situe - comme pour la plupart des avions de son genre - dans son nez. Le même nez qui renferme le logement du parachute-frein. Impossible... Il a aussi plusieurs sortes de trains d'atterrissage, selon la formule employée pour se poser, ce qui est difficilement crédible. Je n'en ai pas voulu à Charlier le scénariste, car comme raconté plus haut, Charlier n'a fait que mettre en forme un synopsis élaboré par Weinberg ; or Weinberg n'a pas vu l'incompatibilité technique que je viens de décrire. Il est vrai que Weinberg mettait l'accent, dans ses scénarios, sur, me semble-t-il, l'esprit de camaraderie (des pilotes, en l'occurrence), sur la fraternité de gens venant de pays et de cultures différents, et même sur la Fraternité tout court (avec une majuscule).

Michel Jacquemart a écrit:"Duel dans le ciel" est un peu à Dan Cooper ce que "L'Affaire du Collier" est à Blake et Mortimer...
Faut-il prendre cela comme un compliment, ou une critique ?

Michel Jacquemart a écrit:Dans "Duel dans le Ciel", le héros se transforme en représentant de commerce... (...) ça deviendra nettement plus contestable quand Michel Tanguy endossera ce même rôle de représentant de commerce de l'industrie de l'armement pour vendre les très réels avions de Marcel Dassault à Israël !
Que les pilotes, d'essais ou en activité en escadrille, se transforment en "représentants de commerce" (je mets des guillemets), c'est de toute façon réel. En tout cas, on ne verra jamais un pilote dénigrer un avion qu'il est censé présenter à une délégation étrangère qui se tâte pour en acheter un lot à son pays. Je ne sais pas si c'est contestable, mais c'est une base solide pour un scénario de BD réaliste, et Charlier ne s'en est pas privé, au moins dans Tanguy et Buck Danny.

35 Re: Weinberg et Dan Cooper le Mer 23 Juin - 22:51

Michel Jacquemart

avatar
bédéphile pointu
bédéphile pointu
Concernant le "Triangle Bleu", il faut se remettre dans le contexte de l'époque : après les progrès faits pendant la guerre, on rêvait d'avions fabuleux, comme le fameux Leduc à statoréacteur, qui a été une source d'inspiration à la fois pour l'Espadon (Blake et Mortimer), le missile de Borg (Lefranc - La Grande Menace) et le Triangle Bleu de Dan Cooper. Dans ce genre de BD, on ne recherchait pas encore l'hyperréalisme, mais bien à faire rêver aux "avions du futur" et à la conquête spatiale. On retrouve un peu le même principe avec les voitures Vaillantes: ce sont des voitures de rêve; le Triangle Bleu est peu l'équivalent aéronautique des Vaillantes.

36 Re: Weinberg et Dan Cooper le Mer 23 Juin - 23:11

Michel Jacquemart

avatar
bédéphile pointu
bédéphile pointu
JYB a écrit:
Que les pilotes, d'essais ou en activité en escadrille, se transforment en "représentants de commerce" (je mets des guillemets), c'est de toute façon réel. En tout cas, on ne verra jamais un pilote dénigrer un avion qu'il est censé présenter à une délégation étrangère qui se tâte pour en acheter un lot à son pays. Je ne sais pas si c'est contestable, mais c'est une base solide pour un scénario de BD réaliste, et Charlier ne s'en est pas privé, au moins dans Tanguy et Buck Danny.
Bien sûr, c'est réaliste, mais il me semble que l'on est en droit d'attendre d'un héros pour la jeunesse qu'il défende des idéaux, des valeurs, pas les intérêts financiers d'un Marcel Dassault ! Mais ces considérations ne m'empêche pas d'admirer le talent scénaristique de J.-M. Charlier... Ni de "dévorer" toutes ses séries aéronautiques.

37 Re: Weinberg et Dan Cooper le Jeu 24 Juin - 0:13

JYB


vieux sage
vieux sage
Vaste débat, dans le cadre de séries réalistes.
Les auteurs de BD aéronautiques (dont je suis) vont ainsi être confrontés (ou commencent à être confrontés) à un gros problème : bientôt, le seul avion "à tout faire" des forces aériennes françaises sera le Rafale, tant dans l'Armée de l'air que dans la Marine (= l'aéronavale). Il remplace ou est en train de remplacer les Jaguar, Mirage, Super Etendard, etc. Or, d'une part, en tant qu'avion piloté par les héros, on ne peut décemment pas le montrer en train d'avoir des pannes ou des déficiences à longueur d'albums (en outre, il est neuf, donc il ne va pas tomber en panne comme ça). Par ailleurs, si on veut avoir de la documentation et conserver des contacts avec des consultants (pilotes, mécanos, officiers de liaison, photographes accrédités, etc.), on ne peut pas dénigrer le Rafale : à la prochaine prise de contact, on nous claquerait la porte au nez ! Enfin, Dassault cherche en vain à vendre son Rafale à l'étranger, et n'y arrive pas. Tu touilles bien tout ça, et tu vois que nos marges de manoeuvres, à nous, auteurs, sont étroites...
Personnellement, ça ne me dérange et ne me perturbe pas plus que ça, étant donné que le propos de ma série Missions Kimono est de raconter les aventures de mes personnages, utilisant accessoirement leurs avions, des avions censés fonctionner normalement, que ce soit des Mirage, des Super Etentard ou des Rafale. L'appareil, quelque soit son type, n'est qu'un vecteur, et il se trouve qu'il est fabriqué - pas de chance... - par Dassault ; mais ce qui compte à mes yeux, c'est l'Aventure (avec un grand A). Si je dois prendre en considération le fait que c'est Dassault le fabricant et que ça pose un problème d'éthique par exemple (pour des lecteurs comme toi, j'entends), il vaut mieux stopper tout (et, pareillement, tous les auteurs de BD aéro devraient arrêter tout...).
Bon, encore une fois on s'éloigne du sujet (mais pas tellement, car je pense que Charlier et Weinberg, pour ne parler que d'eux, ont dû être confrontés aux mêmes cas de conscience...).
A signaler aussi un problème pour les séries d'aviation mettant en scène des appareils français : il va y avoir une uniformisation des types de scénarios ; prochainement, quatre séries "concurrentes" vont raconter les mêmes choses, ou du moins des histoires avec des avions identiques capables des mêmes missions : Tanguy & Laverdure (je me suis laissé dire qu'un album en cours de fabrication met en scène le Rafale, ce qui serait dans la logique), la série Team Rafale (son nom dit bien ce qu'il en est), Missions Kimono (ma série) puisque la flottille dont font partie mes héros va passer au Rafale Marine l'année prochaine ; la série BD va suivre, forcément. Et enfin, nous avons appris que Le Lombard va sortir prochainement (fin de l'année ?) une nouvelle série racontant des aventures de pilotes de Rafale Marine (comme dans ma propre série...).

38 Re: Weinberg et Dan Cooper le Mar 3 Aoû - 10:58

Damned

avatar
grand maître
grand maître
Michel Jacquemart a écrit:
JYB a écrit:
Que les pilotes, d'essais ou en activité en escadrille, se transforment en "représentants de commerce" (je mets des guillemets), c'est de toute façon réel. En tout cas, on ne verra jamais un pilote dénigrer un avion qu'il est censé présenter à une délégation étrangère qui se tâte pour en acheter un lot à son pays. Je ne sais pas si c'est contestable, mais c'est une base solide pour un scénario de BD réaliste, et Charlier ne s'en est pas privé, au moins dans Tanguy et Buck Danny.
Bien sûr, c'est réaliste, mais il me semble que l'on est en droit d'attendre d'un héros pour la jeunesse qu'il défende des idéaux, des valeurs, pas les intérêts financiers d'un Marcel Dassault ! Mais ces considérations ne m'empêche pas d'admirer le talent scénaristique de J.-M. Charlier... Ni de "dévorer" toutes ses séries aéronautiques.
Si, dans un scénario, le pilote de chasse (pour le pilote d'essai cela fait partie de sa spécialité) doit se transformer en présentateur officiel, cela fait partie de sa mission, dés l'origine, et si ce point peut apporter une base au scénario d'une BD, ça ne me choque strictement en rien !
Quand, en tant que pilote de combat, il abbat un adversaire, il tue un homme et personne ne s'en offusque dans les scénarios, alors qu'à mes yeux, c'est plus grave que d'être représentant de commerce pour quelques intérêts qu'ils soient (à part les intérêts illégaux)!
Le problème vient du fait que quand tu parles d'avions de combat, il devient de plus en plus difficile d'imaginer des constructeurs fictifs quand tu vois qu'au niveau mondial, ils se comptent sur les doigts d'une seule main, et Marcel Dassault n'était pas un industriel aussi mal considéré que cela, étant souvent même cité en "exemple" au niveau humain!

Alors pourquoi pas ?

Et quelle différence pour Michel Vaillant qui défend les intérêts d'un constructeur (son père et son frère), aussi fictif soit il.

Dans le cas de "duel dans le ciel", Dan Cooper, le héros, est aussi, comme Michel Vaillant, le fils du constructeur (pas seulement de l'ingénieur), il ne faut pas, non plus, l'oublier ?

Ce qui me gène le plus, c'est la pub réelle collée à la fin des albums de certaines séries ! Ca se veut "documentaire", mais l'intérêt commercial, et de propagande, n'en reste pas moins évident ......

Raymond Damned

http://www.pbase.com/vv_eagle/legrand_raymond

39 Re: Weinberg et Dan Cooper le Mar 3 Aoû - 11:08

Damned

avatar
grand maître
grand maître
Michel Jacquemart a écrit:Concernant le "Triangle Bleu", il faut se remettre dans le contexte de l'époque : après les progrès faits pendant la guerre, on rêvait d'avions fabuleux, comme le fameux Leduc à statoréacteur, qui a été une source d'inspiration à la fois pour l'Espadon (Blake et Mortimer), le missile de Borg (Lefranc - La Grande Menace) et le Triangle Bleu de Dan Cooper. Dans ce genre de BD, on ne recherchait pas encore l'hyperréalisme, mais bien à faire rêver aux "avions du futur" et à la conquête spatiale. On retrouve un peu le même principe avec les voitures Vaillantes: ce sont des voitures de rêve; le Triangle Bleu est peu l'équivalent aéronautique des Vaillantes.
Pour complèter ta réponse et répondre en même temps à Jean Yves, je rapellerai que dans les années cinquantes (celle du triangle bleu) la pointe avant de l'avion n'était pas encore le lieu privilègié du radar (penser à l'Etendard IV M) et n'avait q'un rôle aérodynamique trés recherché dans ces années florissantes en prototypes de tous ordres (Exemple inverse, sur le SMB2 avec entrée d'air frontale, le radar était réduit à sa forme la plus simple dans un avion à la "gueule plate" servant d'entrée d'air !)

Ceci serait, par contre, une erreur monumentale avec n'importe quelle aventure se situant au dela des années 60 ......

Raymond Damned

http://www.pbase.com/vv_eagle/legrand_raymond

40 Re: Weinberg et Dan Cooper le Mar 3 Aoû - 16:23

JYB


vieux sage
vieux sage
Damned a écrit:Pour complèter ta réponse et répondre en même temps à Jean Yves, je rapellerai que dans les années cinquantes (celle du triangle bleu) la pointe avant de l'avion n'était pas encore le lieu privilègié du radar
Ah, il faudra que je relise Duel dans le Ciel ; il me souvenait que le nez du Triangle contient un radar (ça doit être dit dans un dialogue, mais il faudrait lire tous les textes et toutes les bulles...) ; pour aller dans le sens de ce que dit Damned, l'histoire se déroule en 1960, donc pourquoi pas un radar ? Cela dit, s'il n'y a pas de radar, on voit quand même à un endroit que les Triangles en formation se font ravitailler en vol et la pointe avant est alors une perche de ravitaillement ; là aussi c'est incompatible que la pointe avant, qui est censée contenir le logement d'un parachute frein (voir plus haut) serve en même temps de perche de ravitaillement pour laisser passer du carburant. C'est peut-être là que réside l'incohérence dont j'avais une vague réminiscence...

41 Re: Weinberg et Dan Cooper le Mer 4 Aoû - 8:22

Damned

avatar
grand maître
grand maître
JYB a écrit:
Damned a écrit:Pour complèter ta réponse et répondre en même temps à Jean Yves, je rapellerai que dans les années cinquantes (celle du triangle bleu) la pointe avant de l'avion n'était pas encore le lieu privilègié du radar
Ah, il faudra que je relise Duel dans le Ciel ; il me souvenait que le nez du Triangle contient un radar (ça doit être dit dans un dialogue, mais il faudrait lire tous les textes et toutes les bulles...) ; pour aller dans le sens de ce que dit Damned, l'histoire se déroule en 1960, donc pourquoi pas un radar ? Cela dit, s'il n'y a pas de radar, on voit quand même à un endroit que les Triangles en formation se font ravitailler en vol et la pointe avant est alors une perche de ravitaillement ; là aussi c'est incompatible que la pointe avant, qui est censée contenir le logement d'un parachute frein (voir plus haut) serve en même temps de perche de ravitaillement pour laisser passer du carburant. C'est peut-être là que réside l'incohérence dont j'avais une vague réminiscence...
Ton intervention, pertinente, montre bien que Weinberg faisait "évoluer" son avion selon les besoins de l'histoire, sans soucis de crédibilité technique, ce ui met un peu fin au débat que nous avons eu même par mail privé !
En fait ce triangle bleu n'était pas seulement un "avion-couteau-suisse", mais surtout un "avion-couteau-suisse-évolutif" !

Raymond Damned

http://www.pbase.com/vv_eagle/legrand_raymond

42 Re: Weinberg et Dan Cooper le Mer 4 Aoû - 8:42

Raymond

avatar
Admin
Si je me souviens bien, Duel dans le ciel raconte l'histoire d'un nouveau Triangle Bleu, doté de je ne sais plus quel perfectionnement. J'aime assez l'expression "avion-couteau-suisse" car il est vrai que sa conception avait été assez rudimentaire. Smile C'était cependant normal pour l'époque.


_________________
Et toujours ...
http://lectraymond.forumactif.com

43 Re: Weinberg et Dan Cooper le Mer 4 Aoû - 9:47

JYB


vieux sage
vieux sage
Raymond a écrit:(...) un nouveau Triangle Bleu, doté de je ne sais plus quel perfectionnement. J'aime assez l'expression "avion-couteau-suisse" car il est vrai que sa conception avait été assez rudimentaire. Smile
C'est moi qui, hier, avais employé le premier l'expression "couteau suisse" - sans être désobligeant pour les Suisses... - et j'entendais par là que l'avion pouvait faire tout un tas de trucs, de la même façon que le couteau suisse a plusieurs lames, un tire-bouchon, une lime à ongles, un décapsuleur, etc. Je ne voulais pas dire que l'avion Triangle bleu est rudimentaire, comme tu le dis Raymond. Au contraire il me paraît plutôt sophistiqué (un peu trop, d'ailleurs !...).

Raymond a écrit:C'était cependant normal pour l'époque.
J'ai l'impression qu'on est reparti dans le même genre de débat qu'avec l'album de Lefranc L'Oasis, que j'ai "démonté" pas mal à cause d'un ensemble d'incohérences que j'étais apparemment le seul à voir... Sûr que pour le commun des lecteurs et encore plus à l'époque de la première publication de l'histoire, le Triangle bleu est un avion qui vole normalement et mène normalement des missions multiples ; mais pour moi, que ce soit en 2010 ou en 1955, il ne tient quand même pas trop la route (si je puis dire en parlant d'un avion...).

44 Re: Weinberg et Dan Cooper le Mer 4 Aoû - 10:46

Damned

avatar
grand maître
grand maître
JYB a écrit:

J'ai l'impression qu'on est reparti dans le même genre de débat qu'avec l'album de Lefranc L'Oasis, que j'ai "démonté" pas mal à cause d'un ensemble d'incohérences que j'étais apparemment le seul à voir... Sûr que pour le commun des lecteurs et encore plus à l'époque de la première publication de l'histoire, le Triangle bleu est un avion qui vole normalement et mène normalement des missions multiples ; mais pour moi, que ce soit en 2010 ou en 1955, il ne tient quand même pas trop la route (si je puis dire en parlant d'un avion...).
Je me souviens trés bien de cette époque où j'ai découvert le "triangle bleu" (milieu des années soixantes) et je pense, qu'à l'époque, et en toute modestie, je devais, alors représenter le lecteur lambda, et que ces questions me passaient largement au dessus de la tête, l'avion de chasse à réaction tenant pour moi, toujours à l'époque, plus de l'engin de science fiction qui peut tout faire, qu'autre chose !

C'est avec la lecture de "Tanguy et Laverdure", pourtant contemporains, que j'ai vu de façon concrète ce que devait être un véritable avion de chasse sans pour autant relever ces anachronismes du triangle bleu !

Il est évident, que maintenant, avec l'expèrience, la connaissance et l'évolution de la BD aéronautique, ces anachronismes sont bien plus criants qu'à l'époque.

Les lecteurs aussi ont bien changés : ce genre de BD s'adressait, à cette époque, à des ados (au grand maximum) et étaient donc fait en fonction.
Aujourd'hui le lectorat étant "éclairé", connaisseur et pointilleux, on en est à discuter ainsi sur ce qui pouvait paraître secondaire à l'époque, et qu'on accepterait plus aujourd'hui (déjà que je râle quand un engin apparait dans une BD, à contre emploi, ou manquant de rigueur etc)!

Ceci étant, ça n'enlève rien à la pertinence de tes remarques, auxquelles je m'associe pleinement !

Raymond Damned

http://www.pbase.com/vv_eagle/legrand_raymond

45 Re: Weinberg et Dan Cooper le Ven 26 Nov - 14:24

Morti


compagnon
compagnon
Pour en revenir 2mn aux albums, personnellement j'ai un faible pour Le mur du silence qui est un album formidable à mes yeux. Un vrai bon scénario mais est-il de Weinberg ?
Je pose la question car hormis les premiers albums dans l'espace et les albums scénarisés par J-M.Charlier, le reste est assez standard (pour ne pas dire moyen) alors que Le mur propose autre chose. C'est bourré de trouvailles, d'images impressionnantes et d'histoires dans l'histoire...beaucoup plus "travaillé" je trouve...
C'est un peu comme Le château maudit pour Paape, un album qui sort de la série, qui pourrait même se lire sans connaître les autres. Je le recommande régulièrement.

http://www.bdcouvertes.com

46 Re: Weinberg et Dan Cooper le Ven 26 Nov - 15:05

JYB


vieux sage
vieux sage
Pour les épisodes de Dan Cooper écrits par JM Charlier, c'est Charlier lui-même qui m'avait parlé de trois histoires, et par ailleurs on sent bien, à leur lecture, que c'est du Charlier. Le fils de Charlier conserve les archives paternelles où figurent des documents prouvant cette collaboration anonyme ; et comme Morti a dit ailleurs sur ce forum être ami avec Philippe Charlier, il pourrait demander à ce dernier s'il y a trace d'une collaboration de JMC sur l'épisode du Mur du silence. Mais Le Mur du silence peut fort bien avoir été écrit par quelqu'un d'autre, il n'y a qu'Albert Weinberg qui pourrait le dire... Possible aussi que Weinberg ait été "boosté" par Hergé qui, paraît-il, n'était pas satisfait des scénarios (d'où l'arrivée de Charlier peu après pour trois épisodes).
A noter deux choses :
- il était difficile à une époque - il fut difficile pour moi, en tout cas - de retrouver les titres de Dan Cooper écrits par Charlier car l'éditeur - à l'initiative de Weinberg à mon avis - avait mélangé ces titres dans la liste qui figure en 4e de couverture des albums. Charlier m'avait dit (à la fin des années 70) : "Ce sont trois histoires qui se suivent, mais je ne me souviens que d'un titre, L'Escadrille des Jaguars". Donc, je m'étais penché sur les histoires qui se suivent DANS LA LISTE DES TITRES au dos des albums de l'époque, or comme je viens de le raconter, ça ne se suivait pas... Il a fallu que je retrouve ça en feuilletant les collections des anciens Tintin des années 1960 à 1962... A noter que dans les éditions récentes des albums de Dan Cooper, l'ordre est rétabli...
- le titre Le Mur du silence ne figurait pas dans les albums relativement anciens de Dan Cooper (je n'ai que quelques albums de Dan Cooper - y compris ceux de Charlier bien sûr... - certains achetés dans le courant des années 70 et début 80, et un ou deux autres achetés dans les années 90 ; or, le titre Le Mur du silence ne figure que dans les albums les plus récents de ma collection... Pourquoi ? (il faudrait trouver des albums très anciens pour constater ce qu'il en fut au fil des décennies).

47 Re: Weinberg et Dan Cooper le Ven 26 Nov - 17:40

Raymond

avatar
Admin
Il faudrait relire les rares interviews de Weinberg qui existent, mais je pense qu'il est bien l'auteur du scénario du Mur du Silence. Il y a une continuité des 4 premiers récits (dans le genre "vieille science-fiction", très en vogue pendant les années 50) qui montre une certaine communauté d'origine. Le premier scénario de Charlier est celui de Duel dans le Ciel, cela me semble évident.


_________________
Et toujours ...
http://lectraymond.forumactif.com

48 Re: Weinberg et Dan Cooper le Mar 25 Jan - 18:51

Raymond

avatar
Admin
En attendant le dossier qui devrait bien paraitre une fois dans Hop, BDZoom a mis en ligne un intéressant billet de Gilles Ratier sur la longue carrière de Weinberg. C'est ICI ! Very Happy


_________________
Et toujours ...
http://lectraymond.forumactif.com

49 Re: Weinberg et Dan Cooper le Sam 14 Mai - 20:28

Treblig


Double prix Nobel
Double prix Nobel
Un récit complet paru dans le journal Tintin en 1952.

http://i24.servimg.com/u/f24/13/64/65/00/w110.jpg

http://i24.servimg.com/u/f24/13/64/65/00/w210.jpg

http://i24.servimg.com/u/f24/13/64/65/00/w310.jpg

http://i24.servimg.com/u/f24/13/64/65/00/w410.jpg

http://i24.servimg.com/u/f24/13/64/65/00/w510.jpg

50 Re: Weinberg et Dan Cooper le Sam 14 Mai - 20:43

Pierre

avatar
vieux sage
vieux sage
Superbes dessins, notamment la première planche Wink

Contenu sponsorisé


Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut  Message [Page 2 sur 7]

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum