Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

Fanzines et revues d'étude sur la BD

Aller à la page : Précédent  1 ... 14 ... 25, 26, 27  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas  Message [Page 26 sur 27]

sylvain-

avatar
docteur honoris causa
docteur honoris causa
très hâte de découvrir cette revue.

Treblig


Double prix Nobel
Double prix Nobel
Parution du numéro 3, en septembre prochain, à l'occasion de la nouvelle édition du Salon BDFIL.





Plus de détails sur le contenu de la revue ici

L'Egouttoir


compagnon
compagnon
C'est toujours un plaisir de lire ces mines d'infos sur le fanzine, grand sujet de passion pour moi.

Le message que je voulais poster n'avais pas cela pour objet mais comme vous parlez gentiment de Gorgonzola, je signale que le n°22 est très adapté pour ce fil. Outre qu'il s'agit d'un fanzine, son dossier est consacré aux éditions Artefact, principalement structuré autour d'un long entretien avec les trois fondateurs, revenant largement autour de son orgine : le fanzine Falatoff. Le numéro est présenté ici http://legouttoir.free.fr/.



Il se trouve qu'actuellement je rédige un mémoire de master sur les débuts du fanzine (notamment critique) de BD en France et outre les collections de la BNF que je compulse en ce moment ce fil est un véritable outil ! J'apprécie particulièrement les différents scans de "Et les fanzines ?" que je n'ai pas pu compulser entièrement mais dont plusieurs reproductions m'ont servi (si quelqu'un a gardé des fichiers dans un coin de son ordi, tout m'intéresse ! Je n'aurai malheureusement pas le temps de compiler les numéros ici, pour un travail futur il faudrait mais bon, le temps...)

Par ailleurs, je suis rédacteur dans les nouveaux Cahiers de la BD donc peut répondre à des questions sur le sujet.

L'Egouttoir


compagnon
compagnon
Je serai notamment très reconnaissant à Trelig s'il pouvait m'indiquer les Spirou d'origine des chroniques de Haga paru page 21.

Et comme je viens de lire tous les Haga premère période, un truc marrant, on se souvient que Martens avait des avis très variables sur Haga, par ex (en P21 il y en a plein, qui se contredise parfois nettement - telle rubrique qu'il jugeait innovante est soporifique, telle BD excellente ennuyeuse, etc).

Treblig a écrit:Par contre, une nouvelle charge critique est exprimée à l'encontre du numéro 8. Smile



Et donc n°18-19 (automne 75), le premier à être retourné au noir et blanc total tout fin, compte rendu du festival de Toulouse, brève interview de Rob-Vel etc. Et avant les brèves (très fournies) "Les Echos (malveillants) d'Henri Laval" qui explique qu'on lui a dit qu'il était malveillant alors bien, et il tacle différentes revues dans cette page ou d'habitude tout était hagographie.

Le premier paragraphe débute ainsi "Ils m'ont dit que j'étais malveillant et je le crois : je dis tout haut ce que d'autres pensent tout bas. D'autres disent tout bas ce qu'on pense tout haut, n'est-ce pas ? Ainsi, l'inénarrable Thierry Martens (des bières belges réunies) qui affirme dans Spirou que le 3ème salon national de la B.D. de Toulouse s'est distingué par son 'absence de personnalités' : Lacroix (Bibi Fricotin), Fred (Le Petit Cirque), Cance (Pif), Hiqui (Hector), Perellon, Lucques (Mormoil), et 25 autres dessinateurs français et étrangers (Maric, Mulatier, Gen-Clo, Rampal, Pierdec, Frémion, Marijac...) c'est de la bibine, pardon de la 'petite bière'. Vu de Bruxelles, sûr. Mais sacré culot quand même, quand l'invité d'honneur n'était que Rob-Vel, créateur du même Spirou qui, en 1937, n'employait pas encore (heureusement) le bidasse Marens. Mon problème à moi est celui-là : quelle marque de bière abrutit Martens pour le rendre marteau : Pils, Well Scotch, Pelfort, Red Ale, Kenterbrau, Heineken ?"

On voit rarement charge de telle violence dans les fanzines et encore moins dans Haga (qui jusqu'ici était assez propre), Martens a-t-il répondu à cette provocation ?

En tous cas deux numéro plus loin, alors que le 20-21 était la reprise intégrale d'un dossier sur Coq Hardi sans autre textes, le 22-23 de l'hiver 75 reprend ses chroniques normales, des dizaines de recension et soudain une page titrée "Et les fanzines ?" avec une bulle partant d'un Mammouth autour d'un lettrage rappelant Franquin. Sous-titre "Une rubrique d'Henri L. Martens".

Dessous plus d'insulte à Martens mais des chroniques assez délirantes, parfois positives mais rédigées d'une très étrange manière (expéditive, moqueuses, etc.) et dont chaque notule se conclut par "Longue vie à lui !" (est-ce un tic de Martens parodié ?) même quand c'est hors de propos.

J'aimerai la prendre en photo mais je n'en ai pas les moyen techniques, c'est dommage, quelques morceaux :

"L'excellent fanzine Phénix après avoir frappé aux portes de Vaillant, Casterman et Dargaud revient chez SERG, plus mince et plus cher, mais en même temps à sa vocation première : l'étude, la défense et l'illustration de l'expresson graphique : longue vie à lui !"

"Essais, toujours aussi parallèle et de plus en plus aigre, comme le vin. ça ne tient pas debout mais j'ai un faible pour Joél Guiné dont je me demande encore si son orthographe est acquise ou héréditaire et qui est bien le seul à traverser l'autoroute les yeux fermée en ne provoquant que des télescopages : longue vie à lui !"

"Pro-zine ou fan-zine, Ciso publie des magnifiques albums-en flamand hélas et je ne suis même pas à Bruxelles pour me les faire traduire ! Les bonnes cuvées et une qualité sans égale dans les fac-simili : Longue vie à lui !"

"Alternative, déjà 14 numéros bourrés de croix celtiques et de barres de fer à faire chier les pisse-froid (faut le faire, non). Le seul zine facho qui ne s'en cache pas ou "la cadrature du square". Et la grande geste en B.D. des rats noirs du GUD, à faire frémir Macherot : laissez-les vivre !" (hum, je croyais que les fachos étaient parti à Hagasup ?)

"Spéculation n°6, à la vie dure mais le brochage fragile et c'est 8F pour 50 pages d'infos sur la SF. 'le rock fort d'accord' : longue vie à lui !" (je ne comprends rien)

Après une 12aine de "longue vie à lui" "(ceci est une private-joke)"

"Vitriol n°6 s'éclate ai u vitrioloscope : Wolinski, Frémion, Vidal et Martens (très en vue ces temps-ci !). 'Me taire et te regarder aimer l'été' Longue vie à toi JRB !" (???)

Et en conclusion :
"Dernière minute : Thierry H. Laval me communique qu'un zine nommé Spirou continue à survivre malgré des difficultés passagères. Si tu ris pas c'est rosses : c'est que t'es rance ! E tous ensemble nous allons maintenant chanter en choeur l'internationale pas trise : 'Que sainte Fanzine les protège !' en attendant d'aller mourir sur la pointe des pieds au fil léger des bulles de bédéphiles..."

Raymond

avatar
Admin
Cela fait plaisir de reparler de ces vieux fanzines.   Very Happy

Pour ce qui concerne la première période de Haga (soit du N°1 jusqu'au 9 ou au 10), je rejoins assez l'avis de Thierry Martens. Il y avait beaucoup de remplissage et d'articles ennuyeux (voire carrément abscons) aux débuts du titre. S'il n'y avait eu que cela, on ne s'intéresserait plus à ce fanzine.

Après le 10, cela s'étoffe progressivement, en partie parce qu'une partie des rédacteurs est partie vers Bédésup, et qu'une "ligne nouvelle" apparaît. Je n'avais pas remarqué qu'Henri Laval, rédacteur polémique ayant beaucoup sévi sur Bédésup, était resté aussi longtemps chez Haga. Mais il est vrai que ma "collec" de fanzines est très fragmentaire.

La grande époque de Haga commence à mon avis après le 20ème numéro, soit celui qui est consacré à Coq Hardi. Jean Tibéri choisit alors de privilégier la publication de dossiers, d'interviews d'auteurs et de rééditions de vieilles BD. A partir de là, tous les numéros que je possède sont passionnants.

Merci beaucoup en tout cas pour cet extrait de littérature critique qui est effectivement assez déjanté.   pouce

Et pour le Gorgonzola N° 22, il faudra que je le commande.


_________________
Et toujours ...
http://lectraymond.forumactif.com

L'Egouttoir


compagnon
compagnon
Il me semblait bien que ce M. Laval était dans le ton "Bédésup" (que je ne connais pas vraiment en fait, ayant toujours été tenu loin du zine par les critiques unanimes ! Je m'y plongerai forcément à un moment).

A noter, ces commentaires arrivent justement après le fameux numéro sur Coq Hardi, comme quoi ! ^^

Raymond

avatar
Admin
En fait, la présence persistante de Laval dans Haga (jusqu'au numéro 21 ou 22 en tout cas) montre qu'il n'y a pas eu de rupture entre Haga et Bédésup. Ce fût plutôt une sorte de dédoublement, qui évolua par la suite vers la création de deux revues bien différentes.


_________________
Et toujours ...
http://lectraymond.forumactif.com

L'Egouttoir


compagnon
compagnon
Raymond a écrit:Et pour le Gorgonzola N° 22, il faudra que je le commande.
Je n'avais pas fait attention à ça, quelle excellente idée ! Very Happy

---

Dans mes recherches j'ai vu un autre fanzine au ton aussi décapant, mais tout du long : Vitriol. Édité par Jean-Roger Bronnimann, le premier numéro paraît en mars 1973 et il porte bien son nom. Il s il s'agit d'une feuille d'info sur le fanzine au ton très mordant, n'hésitant pas à dire des infos totalement fausses pour le gag (à la Gorafi en avance) et avec des goûts très tranchés, affirmant dire tout haut ce que tout le monde pense tout bas. Mal fagoté, dessins moyens, mais assumé dans le foutraque, le zine descend en flèche la nouvelle formule de Tintin, le Spirou de Fournier, et possède même une section « Vitriol n’a pas du tout aimé » qui tranche avec l’unanimise régulier. Certes leurs goûts sont discutable mais le ton change et il faut admettre que c'est très amusant. Ils indiquent à l'intérieur que tout fanéditeur peut le recevoir à la demande, il se décrit comme "le fanzine des fanéditeurs" mais leur tape dessus. Ses cibles privilégiées sont Guy Vidal et Thierry Martens, dans une moindre mesure Numa Sadoul. Pour l'anecdote les trois accepteront cependant de répondre à une interview très à charge.

Ce genre de fanzine humoristique sur le fandom fait penser au Petit Miquet qui n'a pas peur des gros de Frémion (d'ailleurs interviewé dans un numéro, car lui aussi est parfois attaqué), mais dans une version beaucoup plus féroce. Je possède d'ailleurs tous les Petit Miquet et peu en parler si envie ?

Malheureusement pas de photos mais un petit extrait là-aussi : « Les pénibles gags de Tillieux dans Spirou, gags tirés du Moustique où ils ont déjà paru. Tillieux reprendrai la série en fin d’année, en "new look" // La gueule de Carlos en couverture de Tintin-France n°7. Manquait plus que ça ! [..] L’esprit pénible et les incessants tiraillements de conscience de Vidal dans Pilote. Particulièrement dans son "scénario" (!?) de Ian Mc Donald // Les insanités graphiques et scénaristiques de Tardi dans son Adieu Brindavoine, ça tient du délire éthylique et de la BD de mauvais goût. // La pauvreté étonnante et indigente du scénario de Paulette dans Charlie//Hebdo (mensuel eh pomme!) bon, dans Charlie Mensuel, ainsi que la navrante invasion du Popeye de Segar dont 1973 n’a plus rien à foutre. […] La platitude de Schtroumpf vert et vert schtroumpf ; on sait que le scénario est de Delporte, mais quand même ! »

Raymond

avatar
Admin
Je ne connais pas Vitriol, mais il y a tellement de fanzines ... qu'il n'y a pas vraiment lieu de s'étonner.  Very Happy

Je n'ai rien trouvé dans le Web sur cette revue. Il n'y a aucune mention non plus dans les anciens BDM et c'est dommage. Les citations que tu nous mentionnes sont en tout cas très croustillantes

Notons en passant que je suis tombé sur ce vieil article de Pasamonik, datant de 2011, qui parle des vieux fanzines de façon amusante :

http://www.actuabd.com/Fanzines-le-Fandom-a-son-festival

Le Petit  Miquet qui n'a pas peur des gros, j'en ai beaucoup entendu parler mais je ne l'ai jamais vu en librairie. J'imagine que Frémion n'était pas seul. Je suis intéressé par tout ce que tu pourras en dire, et éventuellement par des scans.  Wink

A noter qu'on le trouve sur Amazon, mais les prix sont prohibitifs. grr2

A propos de Frémion, j'aimais bien sa chronique dans Charlie Mensuel, parfois illustrée par Gotlib lui-même. C'était souvent assez caustique, et plein d'informations peu connues (pour l'époque).


_________________
Et toujours ...
http://lectraymond.forumactif.com

Treblig


Double prix Nobel
Double prix Nobel
L'Egouttoir a écrit:Je serai notamment très reconnaissant à Trelig s'il pouvait m'indiquer les Spirou d'origine des chroniques de Haga paru page 21.


La première chronique de Thierry Martens consacrée à Haga est parue dans le n° 1820 du 01/03/1973.

Haga 5, 6 et 7 sont analysés dans le n° 1846 du 30/08/1973.

Haga 8 fut chroniqué dans le n° 1863 du 27/12/1973.

Treblig


Double prix Nobel
Double prix Nobel

Raymond

avatar
Admin
Il faut bien avouer que je n'en connais aucun, de ces nouveaux fanzines !  Rolling Eyes

Le terme de fanzines semble d'ailleurs de plus en plus être réservé aux petites publications de BD de débutants. Il reste cepandant quelques titres qui mélangent édition de BD et dossiers d'auteur, comme par exemple Gorgonzola, dont il faudra que je reparle !

Parmi les fanzines que mentionne ActuaBD, le plus intéressant me semble être ce titre dessiné par Mathias Lehman (dont j'ai beaucoup aimé "La Favorite", un album publié en 2015).



Il ne serait pas étonnant que cette BD soit reprise plus tard en album.


_________________
Et toujours ...
http://lectraymond.forumactif.com

Raymond

avatar
Admin
L'Egouttoir nous avait parlé il y a quelque temps de Gorgonzola, un des derniers fanzines de BD qui étudie encore les auteurs ... et je me suis bien sûr procuré les deux derniers numéros.    Wink



Le N° 21 de Gorgonzola contient un dossier consacré à Nicolas Mahler. Bien que ce dessinateur autrichien, au style minimaliste, ait rencontré un certain succès avec "L'art selon Madame Goldgruber", il reste peu connu en France et son interview permet de découvrir un peu plus l'homme et l'oeuvre. En dehors de cet entretien, des articles plus analytiques ("dissection du mythe super-héroïque", "les figures du loser"), des extraits de ses  BD, ainsi qu'un amusant "témoignage dessiné" de Jimmy Beaulieu permettent une découverte assez large de cet auteur.



Quant au Gorgonzola N° 22, qui est sorti cette année, il consacre un beau dossier de 35 pages à l'histoire des éditions Artefact (qui avaient succédé au fameux fanzine Falatoff). On connaît peu les fondateurs de cette petite entreprise qui voulait faire connaître les BD underground de tous les pays. C'est à eux que l'on doit la découverte (et la traduction) de revues comme "Tante Leny Présente" (dont faisait partie Joost Swarte) ou comme El Vibora (un très bel album que je suis fier de posséder). Ils ont également publié des auteurs comme Gilbert Shelton (les fameux Freaks Brothers), Altan, Guy Colwell ou Charlie Schlingo, et même si l'on n'aime pas forcément tout ce qui a été publié, il faut reconnaître qu'Artefact a édité beaucoup d'albums importants. De plus, les animateurs d'Artefact ont beaucoup de choses intéressantes à raconter et une longue interview permet d'immortaliser leurs souvenirs.



Comme dans le N° 21, le dossier contient aussi des témoignages de dessinateurs, qui racontent leur découverte d'Artefact avec des images. J'ai particulièrement apprécié cette utilisation judicieuse de la BD.

En dehors de ces dossiers, Gorgonzola publie beaucoup de jeunes auteurs dont le nom reste inconnu, mais qui ont quand même de l'intérêt. Et puis, il y a aussi quelques dessinateurs expérimentés comme Simon Heureau, L.L. de Mars, Aleksandar Zograf ou ... Jean-Claude Poirier, que l'on retrouve avec plaisir.

C'est certainement une revue qu'il faut soutenir !  Very Happy


_________________
Et toujours ...
http://lectraymond.forumactif.com

L'Egouttoir


compagnon
compagnon
Merci beaucoup Trelig, pour info si des gens ici ont des scans de pages de chroniques de Martens elles m'intéressent !

Par ailleurs si vous avez des questions sur les Cahiers ou 1fanzineparjour je suis aussi dans l'affairre ;-)

Merci pour cette note de lecture et conseil Raymond, et oui un de nos plaisirs est de "fidéliser" les auteurs sur lesquels nous travaillant, retrouver Imagex, Gerbaud, Mahler, El Chico Solo, ou plus surprenant, Poirier (bon là on a plutôt fidélisé la famille) c'est toujours une réjouissance !

Je recommande aussi chaleureusement Lampiste, ce sont des courtes histoires autobios, il y a de quoi faire un recueil mais vu la pagination et la régularité pas avant quelques années, c'est vraiment excellent.

Le recension du Bento, de Radio as paper, m'intrigue aussi. On y retrouve d'ailleurs du Lehmann, mais aussi pleins d'autres auteurs forts recommandables.

Raymond

avatar
Admin
Neuvième Art a mis en ligne un article assez bien fait de Philippe Morin, qui résume toute l'histoire des fanzines :

http://neuviemeart.citebd.org/spip.php?article1168

Je ne l'aurais probablement pas écrit comme ça, mais il est vrai que c'est un sujet difficile à traiter. Le survol de Philippe Morin n'oublie pas trop de fanzines importants, et son article a par ailleurs le mérite d'exister (il y a peu de littérature sur ce sujet).


_________________
Et toujours ...
http://lectraymond.forumactif.com

L'Egouttoir


compagnon
compagnon
Ha oui, j'aurai du vous le signaler, j'avoue que la construction chronologique me semble un peu erratique mais il y a plein de choses intéressantes. Morin connaît son sujet mais de manière un peu trop personnelle, du coup il se base sur sa mémoire et parfois cela fait qu'oil y a quelques erreurs, mais elles ont été corrigée depuis.

J'en profite pour signaler le tout récent (aussi) article de Julie Demange sur la Bédéphilie, qui parle beaucoup de Phénix & cie puisqu'il s'agit des amateurs éclairés, de ceux qui aiment parler BD etc. http://neuviemeart.citebd.org/spip.php?article1169

Les deux articles sont sortis à point nommé pour la rédaction de mon mémoire !

Raymond

avatar
Admin
C'est un excellent résumé en effet des origines du CELEG et de la SOCERLID, qui sera à l'origine de la revue Phénix.   pouce

En fait, il est assez normal que ce genre d'article soit influencé par des souvenirs personnels. Pour ma part, je plaide bien sûr coupable.  Wink

Cela me fait penser à un petit article que Pasamonik avait écrit il y a quelques années. Malgré sa brièveté, il contient beaucoup de précisions intéressantes sur les fanzines belges des années 70 (une aventure à laquelle Pasamonik a participé).

http://www.actuabd.com/Fanzines-le-Fandom-a-son-festival

Il semble sinon que Treblig n'ait pas répondu à ta demande, au sujet de la fameuse rubrique "Et les fanzines", et j'en suis navré. Sache dans ce cas que j'avais photocopié presque tous ces petits articles il y a quelques années. Je peux t'envoyer des copies sur papier de tout cela, par la poste bien sûr.


_________________
Et toujours ...
http://lectraymond.forumactif.com

L'Egouttoir


compagnon
compagnon
Treblig a répondu à ma demande sur la date de parution des Haga et c'est déjà top ;-)

Je demandais au cas où quelqu'un aurait les copies, mais pas que quelqu'un le fasse exprès pour. Là ce sera un peu tard pour mon mémoire mais je suis très intéressé par ton offre papier oui ! Merci beaucoup !
Pour la peine j'ai posté ici l'article de Pierre Strinati dans le Fiction n°92 de juillet 1961, qui lança tout un débat à l'issu duquel fut créé le Club des Bandes Dessinées et Giff Wiff https://yesterdayiwasadog.tumblr.com/post/164818546471/pierre-strinati-bandes-dessinées-et

Treblig


Double prix Nobel
Double prix Nobel
Raymond a écrit:Il semble sinon que Treblig n'ait pas répondu à ta demande, au sujet de la fameuse rubrique "Et les fanzines", et j'en suis navré. Sache dans ce cas que j'avais photocopié presque tous ces petits articles il y a quelques années. Je peux t'envoyer des copies sur papier de tout cela, par la poste bien sûr.

Heureusement, et je l'en remercie chaleureusement, que l'Egouttoir a reconnu que j'avais répondu du mieux possible à sa demande.

Donc, cette remarque désobligeante de l'Administrateur envers moi ne relève une fois de plus que d'une nouvelle tentative de polémique stérile et vaine.

Raymond

avatar
Admin
L'Egouttoir a écrit: (...)

Pour la peine j'ai posté ici l'article de Pierre Strinati dans le Fiction n°92 de juillet 1961, qui lança tout un débat à l'issu duquel fut créé le Club des Bandes Dessinées et Giff Wiff https://yesterdayiwasadog.tumblr.com/post/164818546471/pierre-strinati-bandes-dessinées-et
Voilà donc le fameux article qui a tout lancé : les réunions, les clubs, les fanzines, la critique de bande dessinée, l'idée du 9ème Art ...

Je ne l'avais jamais lu. Merci beaucoup !


_________________
Et toujours ...
http://lectraymond.forumactif.com

Raymond

avatar
Admin
Treblig a écrit:
Raymond a écrit:Il semble sinon que Treblig n'ait pas répondu à ta demande, au sujet de la fameuse rubrique "Et les fanzines", et j'en suis navré. Sache dans ce cas que j'avais photocopié presque tous ces petits articles il y a quelques années. Je peux t'envoyer des copies sur papier de tout cela, par la poste bien sûr.

Heureusement, et je l'en remercie chaleureusement, que l'Egouttoir a reconnu que j'avais répondu du mieux possible à sa demande.

Donc, cette remarque désobligeante de l'Administrateur envers moi ne relève une fois de plus que d'une nouvelle tentative de polémique stérile et vaine.
Il n'y a aucune polémique !

Comme il n'y avait aucune réponse visible de ta part, j'ai estimé nécessaire de répondre à la demande de l'Egouttoir !

C'est tout !


_________________
Et toujours ...
http://lectraymond.forumactif.com

Treblig


Double prix Nobel
Double prix Nobel
Primo, je suis suffisamment capable de répondre moi-même à une question qui m'est posée directement par un autre intervenant du forum.

Deusio, j'ai aussi la possibilité, si je le juge nécessaire de répondre à une demande par message privé.

Tertio, j'ai enfin le droit, comme tout à chacun ici, d'être absent du forum pendant un certain temps pour congés.

Point final.

eleanore-clo

avatar
martinophile distingué
martinophile distingué
Bonjour
Je ne suis qu'une modeste navigatrice et poste peu. Néanmoins, je me crois autorisée à dire que le forum est beau et constitue de belles éclaircies dans une vie quotidienne pas si rose que cela. S'il vous plait, évitons les nuages....

Eléanore

Raymond

avatar
Admin
Merci pour ces belles paroles ! jap


_________________
Et toujours ...
http://lectraymond.forumactif.com

Raymond

avatar
Admin
Pendant le BD-FIL, je n'ai bien sûr pas manqué de visiter les stands des bouquinistes. Cela m'a donné le plaisir d'y découvrir un vieil album que j'avais dédaigné lors de sa sortie, et qui reprend les meilleurs pages du "Petit Mickey qui n'a pas peur des Gros". Je n'ai pas manqué d'acheter cette pièce rare.   Very Happy



C'est en fait un fanzine complètement à part, qui ne privilégie ni les interviews d'auteur, ni la publication de BD de jeunes dessinateurs. La revue est plutôt une parodie des autres fanzines, et elle contient de nombreux textes au ton caustique, parfois humoristiques et parfois délirants. Ils sont presque toujours écrits par Yves Frémion qui faisait alors ses débuts de "critique".

Cette "pochade" a bénéficié de la présence de nombreux dessinateurs, souvent confirmés. Mandryka et Gotlib y ont publiés de nombreux dessins peu connus, mais on y trouve aussi des contributions de Moebius, Mézières, Claire Bretécher ou Jean Mulatier. Il est clair que ces illustrations donnent au fanzine un attrait particulier.

Les textes proposent surtout des parodies d'interviews ou des pseudo-articles critiques, et l'humour semble être l'intention première de l'auteur. Au fil des numéros, toutefois, on peut y déceler d'autres desseins, plus en rapport avec les goûts personnels de Frémion. C'est ainsi qu'il fait une interview semi-parodique (et donc aussi semi-sérieuse) des rédacteurs de Falatoff, où l'on voit poindre (avec des dessins de Gotlib) la future rubrique de Théophraste Epistolier dans Charlie Mensuel.

Fanzine parodique, le "Petit Mickey qui n'a pas peur des gros" a en fait plusieurs dimensions. C'est d'abord un pastiche évident du fanzine ordinaire qui était écrit et ronéotypé avec des moyens très limités au début des années 70. C'est ensuite une auto-parodie évidente, dans laquelle Yves Frémion (qui prend une multitude de pseudonymes humoristiques pour cacher son omniprésence) se moque férocement de lui-même. Plusieurs dessinateurs, comme Claire Bretécher ci-dessous, ont d'ailleurs contribué avec jubilation à cette autocritique déjantée.



Mais au delà de la caricature, le "Petit Mickey qui n'a pas peur des gros" est aussi une publication motivée par l'amour des fanzines eux-mêmes. Yves Frémion l'a d'ailleurs beaucoup montré plus tard, en défendant souvent dans ses chroniques les petites revues underground, les auteurs débutants ou les BD mal diffusées. Il y a dans la confection d'une fanzine une pureté, et également un certain courage, qui ne manquent pas de séduire certains critiques.

Sinon, la modestie des moyens, et l'absence d'un objectif économique du "PMQNPPDG", donnaient à son auteur une grande liberté de ton, et permettaient l'utilisation d'un style populaire et d'un humour féroce. En faisant ainsi ses "premières armes", il est certain qu'Yves Frémion "a préparé le terrain", si j'ose dire, à sa longue carrière de critique et commentateur du monde de la BD.

En fait, en relisant cet album plus de 40 ans après sa sortie, c'est tout une époque balbutiante que l'on voit  revivre, celle de la naissance du 9ème art et de sa littérature critique.

C'est en tout cas un fanzine qui compte, et qui n'est pas désagréable à relire.  Very Happy



Dernière édition par Raymond le Dim 1 Oct - 10:22, édité 2 fois


_________________
Et toujours ...
http://lectraymond.forumactif.com

Contenu sponsorisé


Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut  Message [Page 26 sur 27]

Aller à la page : Précédent  1 ... 14 ... 25, 26, 27  Suivant

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum