-25%
Le deal à ne pas rater :
APPLE Écouteurs sans fil AirPods 2
135 € 179 €
Voir le deal

Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

Fanzines et revues d'étude sur la BD

Aller à la page : Précédent  1 ... 7 ... 10, 11, 12 ... 20 ... 29  Suivant

Aller en bas  Message [Page 11 sur 29]

Totoche Tannenen

Totoche Tannenen
grand maître
grand maître
Pfffff... (et je pèse mes mots)

http://planbd.blogspot.com

Totoche Tannenen

Totoche Tannenen
grand maître
grand maître
Raymond a écrit:Bravo Totoche ! pouce

De mon côté, je n'imagine même pas faire une tentative de ce genre à la bibliothèque municipale de Lausanne. Rolling Eyes

En parcourant le superbissime Entracte de Juillard (D. Maghen)(emprunté à la médiathèque), je me suis aperçu que la bibliothèque municipale de Lausanne est citée dans les remerciements : il doit bien y avoir au moins un passionné de neuvième art là-bas ; je peux te donner le nom du gars si tu le souhaites.

Sinon, ce livre est sublime, je pense que je vais faire une folie si on le trouve encore... mais je m'égare.

http://planbd.blogspot.com

Raymond

Raymond
Admin
Totoche Tannenen a écrit:Pfffff... (et je pèse mes mots)
Ben ... je n'avais pas prévu au départ de parler de Zoo, mais j'essaie maintenant de corriger les manques. deso


_________________
Et toujours ... Fanzines et revues d'étude sur la BD - Page 12 Charli10
http://lectraymond.forumactif.com

Totoche Tannenen

Totoche Tannenen
grand maître
grand maître
Tu m'as demandé mon avis : je te le donne ! Very Happy

http://planbd.blogspot.com

Invité


Invité
Raymond a écrit:Revenons aux fanzines des années 2000. Very Happy

Quand je regarde ma maigre liste (et pourtant j'ai ratissé large), je n'y retrouve presque aucun fanzine que l'on puisse considérer comme classique, c'est à dire imprimé sur papier et écrit par des non-professionnels. L'essentiel de l'activité des amateurs de BD se déroule maintenant sur le Web. Même Pimpf, par exemple, semble être l'appendice du site Web et du forum du même nom (ou des blogs qui lui sont rattachés). En fait, je me vois guère qu'un fanzine qui continue à maintenir une certaine tradition pendant ce nouveau millénaire . Ce dernier des Mohicans (si j'ose dire Smile ), c'est On a marché sur la Bulle.

Fanzines et revues d'étude sur la BD - Page 12 Fanzineonamarch0

C'est en 2003 que Yanick Bonnant, un rédacteur de Sapristi (qui n'était pas encore officiellement interrompu), a lancé le "numéro zéro" de cette revue (vous pouvez en voir la couverture ci-dessus). Il s'agissait en fait d'un numéro commémoratif qui fêtait les 10 ans du premier "On a marché sur la Bulle", un petit fanzine disparu et inconnu du grand public. Yannick Bonnant y interviewait pour la circonstance Patrick Bresson, dessinateur et fondateur du premier fanzine qui continuera ensuite à collaborer à la nouvelle publication. Parmi les autres articles, on pouvait y lire des interviews de Frank Pé et Enrico Marini (principal intérêt du journal) ainsi que quelques pages sur les "20 ans de Sapristi" (amusantes car elles promettaient des N° qui ne sont jamais venus).

Fanzines et revues d'étude sur la BD - Page 12 Fanzineonamarch7

D'une certaine manière, On a marché sur la Bulle se présente comme une continuation de Sapristi. On y trouve ainsi des interviews (par exemple celui d'Annie Goetzinger) qui étaient prévus pour l'ancien fanzine. La maquette est cependant bien différente, puisqu'il s'agit d'une petite revue (au format A5), séparée en deux parties qui sont disposées en tête-bêche. Du grand frère, on retrouve la belle couverture en couleur et l'impression impeccable sur du beau papier. Le rédactionnel est par contre devenu plus modeste, puisqu'il propose surtout trois ou quatre interviews d'auteurs ou de personnalités rattachées à la BD. Les dossiers sont rares et minimalistes, les news ressemblent à des annonces publicitaires et les critiques d'albums sont complètement absentes.

Fanzines et revues d'étude sur la BD - Page 12 Fanzineonamarch19

Oublions cependant ces petites réserves car On a marché sur la Bulle est un joli petit journal que l'on a du plaisir à tenir entre les mains. Il semble d'ailleurs avoir été conçu pour les collectionneurs car chaque numéro s'accompagne d'un ex libris. Avouons le, je dédaigne sans scrupule ces images qui me semblent surtout destinées à augmenter leur prix de vente, mais cela démontre le soin qui est apporté à la confection de chaque numéro.

Fanzines et revues d'étude sur la BD - Page 12 Fanzineonamarch

Pour ma part, j'apprécie surtout les nombreux interviews que propose le fanzine. Les rédacteurs choisissent le plus souvent des dessinateurs reconnus, voir même des vedettes de la BD, et la revue assume sans honte ses préférences "mainstream" (excusez-moi pour cet anglicisme). Comme la diffusion est malheureusement très confidentielle, je me demande parfois si le fanzine continue toujours à paraître mais ... il semble bien que le numéro 21 soit sorti ce printemps. Remarquons pour terminer que les premiers numéros sont annoncés comme épuisés, mais pas de panique ! Les retardataires peuvent encore les trouver presque tous sur le site YakaBD. Smile

Gageons que si Treblig n'était parti en vacances, il ne manquerait pas d'en rajouter une couche, pour redire tout le bien qu'il pense du dernier des fanzines. Wink

Effectivement, voici que la "couche" supplémentaire présupposée revient sur l'OAMB du sympathique Yannick Bonnant. Smile

D'abord, les visuels recto-verso des numéros 21 et 22.


Fanzines et revues d'étude sur la BD - Page 12 Oamba10 Fanzines et revues d'étude sur la BD - Page 12 Oambb10 Fanzines et revues d'étude sur la BD - Page 12 Oambc10 Fanzines et revues d'étude sur la BD - Page 12 Oambd10


Ayant fort regretté la disparition de "Sapristi", c'est avec un réel plaisir que je suis fidèlement ce fanzine depuis son numéro zéro.

Sur la forme, j'appécie beaucoup sa présentation d'une parfaite lisibilité et qui donne à voir pour chaque auteur nombre de dessins ou croquis préparatoires inédits. Cool

On a vu dernièrement qu'il était reproché à Hop (ce n'est pas mon cas Wink ) la datation parfois ancienne de ses entretiens avec les auteurs, un grief non imputable à OAMB en tout cas, car, bien au contraire, cette revue publie des interviews récentes en phase avec leur actualité.

Contrairement à Raymond, je ne "dédaigne" pas les ex-libris joints à chaque numéro : limités en nombre d'exemplaires et très souvent signés, ils sont très variés et permettent ainsi de découvrir des auteurs moins connus.
Ils conviennent parfaitement à ma personnalité de non-chasseur systématique de dédicaces. Smile





Xavier Guilbert


débutant
débutant
Raymond a écrit:Waoh ... ça c'est un scoop ! icon_surprised

L'incomparable Du9 a commencé humblement avec un bulletin sur papier. Cela n'avait jamais été mentionné nulle part.

C'est bizarre, car il me semble que du9 n'a jamais fait mystère de son origine en tant que fanzine papier. Je crois me souvenir qu'il y avait quelque chose sur l'histoire de du9 dans une version précédente du site (par exemple ici ), et c'est évoqué en introduction de l'entretien avec Cizo . On l'avait d'ailleurs indiqué clairement dans cet entretien :

"Il y a très très longtemps, en 1995, du9 était un one-man-show, amoureusement photocopié et distribué par Jessie Bi à la FNAC Montparnasse.
Il y a très longtemps, en 1996, du9 devient un site web dans la préhistoire de l'Internet, mis en ligne avec acharnement par Gregg; du9 devient également alors un collectif de lecteurs, Jessie Bi en restant l'un des animateurs principaux."


(La chose est même reprise sur Wikipedia , bien que je n'aie aucune idée de qui a bien pu la créer)

Mais bon, cela n'enlève pas le plaisir nostalgique de revoir ces couvertures d'époque. Ça ne nous rajeunit pas, comme on dit...

Raymond

Raymond
Admin
Eh bien, merci de l'intervention, Xavier Guilbert ! C'est un honneur de recevoir votre visite.

Il n'y a ainsi pas de mystère, mais simplement une ignorance crasse de ma part. Mea culpa ! Je n'ai pas lu toutes les pages qui se trouvent sur votre site.

Longue vie à Du9, en tout cas ! C'est un webzine qui fait honneur à la bande dessinée.


_________________
Et toujours ... Fanzines et revues d'étude sur la BD - Page 12 Charli10
http://lectraymond.forumactif.com

Totoche Tannenen

Totoche Tannenen
grand maître
grand maître
Xavier Guilbert a écrit:
Raymond a écrit:Waoh ... ça c'est un scoop ! icon_surprised

L'incomparable Du9 a commencé humblement avec un bulletin sur papier. Cela n'avait jamais été mentionné nulle part.

C'est bizarre, car il me semble que du9 n'a jamais fait mystère de son origine en tant que fanzine papier. Je crois me souvenir qu'il y avait quelque chose sur l'histoire de du9 dans une version précédente du site (par exemple ici ), et c'est évoqué en introduction de l'entretien avec Cizo . On l'avait d'ailleurs indiqué clairement dans cet entretien :

"Il y a très très longtemps, en 1995, du9 était un one-man-show, amoureusement photocopié et distribué par Jessie Bi à la FNAC Montparnasse.
Il y a très longtemps, en 1996, du9 devient un site web dans la préhistoire de l'Internet, mis en ligne avec acharnement par Gregg; du9 devient également alors un collectif de lecteurs, Jessie Bi en restant l'un des animateurs principaux."


(La chose est même reprise sur Wikipedia , bien que je n'aie aucune idée de qui a bien pu la créer)

Mais bon, cela n'enlève pas le plaisir nostalgique de revoir ces couvertures d'époque. Ça ne nous rajeunit pas, comme on dit...

Euuuh oui, encore fallait-il réussir à trouver ces pages sur le labyrinthe de la toile ! Même en ayant pas mal trainé sur le site de du9, je reconnais que j'avais jamais vu cette page (s'agit-il d'une première mouture du site ?). Quant à MIA, je découvre aussi ce site.
Et puis, bon : je ne suis qu'un simple amateur, hein !

Merci pour ces liens, Xavier.

http://planbd.blogspot.com

Xavier Guilbert


débutant
débutant
Totoche Tannenen a écrit:Euuuh oui, encore fallait-il réussir à trouver ces pages sur le labyrinthe de la toile ! Même en ayant pas mal trainé sur le site de du9, je reconnais que j'avais jamais vu cette page (s'agit-il d'une première mouture du site ?).

Oui, il s'agit d'une ancienne mouture du site. Pour la petite histoire, il y a eu trois versions: la première gérée par Gregg, qui a duré de 1996 à 2000. Ensuite, j'ai mis en place un back-office pour une version 2 (celle dont est extraite la page en question), qui a tenu de 2001 à mi-2005 -- c'est la période de quasi-mise en sommeil du site, faute de combattants. Et enfin, il y a la version actuelle depuis fin 2005 (avec une version de transition entre août et novembre 2005, de mémoire).

Lorsqu'on a mis en place cette dernière version, il y a un certain nombre de textes, plus liés à la vie du site durant un âge révolu, qu'on a décidé d'écarter. Cependant, la plupart des éditos et des entretiens du du9 papier sont toujours sur le site.

Totoche Tannenen

Totoche Tannenen
grand maître
grand maître
Une question saugrenue, mais qui me taraude tout de même : sais-tu si Jessie Bi était employé à la Fnac Montparnasse ? (je me demandais si j'avais pu le croiser sans le savoir...)

Sinon, bienvenue sur le forum, Xavier.

http://planbd.blogspot.com

Xavier Guilbert


débutant
débutant
Totoche Tannenen a écrit:Une question saugrenue, mais qui me taraude tout de même : sais-tu si Jessie Bi était employé à la Fnac Montparnasse ? (je me demandais si j'avais pu le croiser sans le savoir...)

Oui, tout-à-fait. C'était le blond pas très grand, cheveux longs ramenés en queue de cheval.

Totoche Tannenen

Totoche Tannenen
grand maître
grand maître
Ha ! Ha ! Me souviens pas ...
Je ne sais pas pourquoi, je croyais que c'était le "petit chinois"...
Hum.
Bon, revenons au sujet, sinon on va se faire houspiller par Raymond !

http://planbd.blogspot.com

Raymond

Raymond
Admin
Effectivement, revenons au sujet.

Après avoir parlé de Du9, je vais  redescendre d'un cran en évoquant BoDoï.  Je voulais d'abord me taire sur cette revue, puisque ça n'a pas été un fanzine ni une revue d'étude, mais ce journal a tout de même occupé une certaine place dans la critique BD des années 2000 et ... je ne veux pas jouer au snob.  Wink

Je me souviens de la sortie du premier numéro du journal dans les librairies de BD en 1997, et il ne m'avait pas séduit. Ce BoDoï N° 1 proposait la prépublication du dernier Thorgal (à suivre) ainsi que deux ou trois courtes BD, une interview de Van Hamme, des articles pour collectionneurs, un agenda des sorties d'album et la fameuse rubrique du pinailleur qui, il faut bien le dire, m'a toujours laissé plutôt indifférent. L'idée la plus originale était une parodie intitulée "la vie des stars",  montrant en images la vie intime de Natacha et Largo Winch.

Fanzines et revues d'étude sur la BD - Page 12 Fanzi105

C'était amusant certes, mais bien insuffisant pour me convaincre d'acheter ce journal, dont je trouvais le rapport coût/intérêt assez médiocre. Il y avait même certaines choses que je détestais, comme le culte des apparences et de la collectionite, et je n'entrevoyais pas de grandes chances de succès à cette revue un peu vide. Les créateurs de BoDoï eurent cependant le mérite d'insister et d'améliorer leur journal. Après une dizaine de numéros, le contenu devint plus consistant en proposant véritables petits dossiers. Ils associaient une interview, des images et des BD peu connues de l'auteur interrogé. Le magazine devenait ainsi plus attirant et la sortie du N° 15 consacré à Hergé finit par me convaincre de l'intérêt du journal.

Fanzines et revues d'étude sur la BD - Page 12 Fanzi106

Il y avait certes du remplissage dans BoDoï, avec en particulier quelques prépublications de BD à succès (dont il valait mieux acheter les albums), mais il y avait aussi un travail de journaliste. En abordant des auteurs classiques, pour lesquels il existait déjà des interviews et des commentaires, les rédacteurs (et en particulier Jean-Marc Vidal) avaient l'intelligence de choisir une approche originale, et elle pouvait se révéler pertinente. Face un dessinateur célèbre, ils cherchaient de l'inédit plutôt que la confirmation d'histoires connues, et ils n'hésitaient pas à créer de petites polémiques. C'est ainsi que le numéro consacré à Hergé semblait ignorer les représentants de Moulinsart et présentait une longue interview de Jacques Martin (qui s'exprimait d'une façon caustique sur le fonctionnement des studios Hergé). Cela s'accompagnait de deux extraits de la vie d'Hergé dessinée par Stanislas (l'album n'était pas encore sorti), d'une rubrique "making of" sur l'Ile Noire et d'un article sur les cotes des dessins d'Hergé. C'était un curieux mélange de considérations artisitques et commerciales, mais BoDoï assumait sans honte sa vocation d'être un journal pour collectionneurs.

Fanzines et revues d'étude sur la BD - Page 12 Fanzi107

Faisant progressivement plus de place aux interviews, aux comics américains, aux critiques d'albums et aux actualités, BoDoï devint après une année une revue qui compatait. Je n'aimais pas tout ce qu'il y avait, loin de là, mais chaque numéro contenait au moins un ou deux articles dignes d'intérêt. Par ailleurs, Jean-Marc Vidal savait agrémenter ses interviews avec de l'inédit, grâce l'intelligence de ses questions ou aux choix de certaines BD rares. C'est ainsi que le dossier Hugo Pratt s'accompagnait des dernières planches réalisées par le dessinateur, ou que le dossier Morris abordait sans ambages les questions qui fâchent (l'auteur de Lucky Luke donnant à cette occasion sa dernière interview d'importance). Le dossier Morris s'accompagnait d'ailleurs de l'introuvable "Lucky Luke se défoule" et ce genre de détail révélait un travail fait par de vrais connaisseurs. Derrière son apparence assez kitsch, BoDoï était tout simplement un journal réalisé par des amoureux de la BD, et il proposait toujours quelque chose à découvrir.

Fanzines et revues d'étude sur la BD - Page 12 Fanzi108

Affirmant sans fausse honte sa préférence pour les BD classiques, BoDoï devint ainsi au début des années 2000 le mensuel de référence. J'appréciais surtout la constance de son travail rédactionnel et le magazine se montra capable garder un bon niveau pendant 7 à 8 ans. En 2007, un probable "combat des chefs" entraîna le départ du rédacteur en chef Jean-Marc Vidal (qui fonda quelques mois plus tard Casemate) et BoDoï se mit alors à décliner. Les dossiers perdirent leur originalité, les critiques devinrent moins pertinentes et je réalisai après quelques mois que le contenu était devenu creux. Les propriétaires du journal se rendirent peut être compte de ce déclin, car ils entreprirent ce que font toujours les directeurs qui ne comprennent rien à leur publication : ils changèrent la maquette.

Fanzines et revues d'étude sur la BD - Page 12 Fanzi109

Cette nouvelle apparence ne compensait pas l'absence d'une ligne éditoriale compréhensible. En fait, le journal semblait avoir perdu "sa boussole". Plutôt que de créer l'événement, il paraissait à la traîne derrière les campagnes de marketting. Le magazine ayant perdu presque tout intérêt, je ne me senti à peine déçu lorsque sa publication s'arrêta. BoDoï se transforma lui aussi en site Web, et j'avoue que je n'y vais presque jamais.

Aujourd'hui, ma pile de BoDoï a du rejoindre le grenier (dame, ça prend de la place  Rolling Eyes  ) mais ce journal reste encore une belle source de documentation que j'ai parfois du plaisir à consulter.



Dernière édition par Raymond le Ven 21 Nov - 0:06, édité 1 fois


_________________
Et toujours ... Fanzines et revues d'étude sur la BD - Page 12 Charli10
http://lectraymond.forumactif.com

Invité


Invité
BoDoï était une revue de qualité sur la bande dessinée qui n'a effectivement commencé à décliner qu'à partir du départ de Jean-Marc Vidal.

Là où je diffère de l'opinion de Raymond, c'est au sujet des prépublications : je ne saisis pas exactement en quoi le fait d'en avoir fait paraître pouvait s'apparenter à du "remplissage" !!

N'est-ce pas la vocation même d'un magazine traitant de l'actualité du "Neuvième Art" ? Ne devrait-on les réserver qu'aux journaux quotidiens qui n'en publient que durant la période d'été pour pouvoir "gonfler" artificiellement leurs ventes ?

Casemate (qui s'est toujours refusé jusqu'à ce jour de faire des prépublications), dans son avant-dernier numéro, a demandé à se lecteurs de répondre à un petit questionnaire : or, parmi les questions posées, le mensuel n'hésite pas à demander si des "BD à suivre" pourraient se trouver figurer en tant que nouvelle rubrique.

Actuellement, on constate d'ailleurs que même DBD a prépublié le nouveau Bernard Prince et je ne parlerais pas évidemment du passé avec des hebdomadaires ou revues comme "Tintin", "Spirou" (mais lui existe toujours heureusement Wink ), A suivre, Circus, etc...

Lire des bandes dessinées à "dose homéopathique", et pas seulement sous la forme d'albums, n'est pas inconciliable à mes yeux. Smile

Totoche Tannenen

Totoche Tannenen
grand maître
grand maître
N'écoute pas Treblig, Raymond, je suis tout à fait d'accord avec toi: à quoi cela sert-il de remplir un journal de BD digne de ce nom avec des séries à succès, déjà archi-connues, que l'on va probablement acheter en album (d'ailleurs l'album avait souvent tendance à paraitre avant même la fin de la pré-publication).
O.K. pour les Télérama, Libération, VSD, Figaro magazine, Valeurs actuelles où je ne sais quel journal "généraliste" qui ne publient des BD que quand elles sont "rentables".

Une pré-publication devrait -à mon avis- servir à "tester" une série auprès du public, un auteur sur la durée.
Elles avaient un sens dans Spirou quand il fallait attendre 6 mois ou un an pour avoir -éventuellement- un album ! Il y avait toujours le risque de ne pas retrouver plus tard en librairie ce qui paraissait dans le magazine, ce qui en motivait l'achat...

Comme toi, j'ai acheté Bo Doï tout au début, puis sur la fin et il m'arrive d'acheter irrégulièrement mais plus fréquemment Casemate.

Si Vidal passe par là : surtout pas de série à suivre dans Casemate !

http://planbd.blogspot.com

Raymond

Raymond
Admin
Treblig a écrit: (...)
Là où je diffère de l'opinion de Raymond, c'est au sujet des prépublications : je ne saisis pas exactement en quoi le fait d'en avoir fait paraître pouvait s'apparenter à du "remplissage" !!

N'est-ce pas la vocation même d'un magazine traitant de l'actualité du "Neuvième Art" ? Ne devrait-on les réserver qu'aux journaux quotidiens qui n'en publient que durant la période d'été pour pouvoir "gonfler" artificiellement leurs ventes ? (...)
Je comprends tes arguments, Treblig. Il parait en effet normal de publier des BD dans un journal qui parle de BD.

Quelles BD publier, toutefois, lorsque le journal a une vocation critique ? Il me semble souhaitable que leur choix suivent une ligne cohérente par rapport au contenu rédactionnel. Dans "Hop Nostalgie" par exemple, revue qui a pour but de faire connaître la vieille BD française, le mélange des articles et des BD forme un ensemble homogène, et on y comprend sans peine l'intention des rédacteurs. En découvrant les BD de BoDoï, je ne voyais pas de lien logique.

Quel intérêt en effet de publier le 24e ou 25e Thorgal (qu'on trouvait dans le N° 1) ? C'est une série à succès que tous les bédéphiles connaissent, et que les amateurs achèteront de toute façon. A mon sens, prépublier une histoire de Thorgal dans le journal correspondait bien à du "remplissage".

Par la suite, dans Bodoï, il y eu parfois des séries connues dont je ne voyais pas l'intérêt et parfois des séries débutantes qui ne m'attiraient pas. J'en ai lu quelques unes mais cela ne m'a pas laissé un grand souvenir. Le plus souvent, je parcourais les pages d'un oeil rapide en remettant la lecture à plus tard.

Comment d'ailleurs étaient choisies ces BD à suivre dans BoDoï ? Je me suis toujours demandé. J'ai l'impression que cela relevait surtout d'accords et de considérations commerciales (prépublications à but publicitaire) mais ce ne sont bien sûr que des conjectures.

J'ai ainsi acheté BoDoï pendant presque 10 ans et je n'ai pas souvenir d'y avoir fait des découvertes intéressantes parmi les BD à suivre. En regardant tout cela rétrospectivement, ce sont surtout les textes et les interviews qui gardent aujourd'hui un certain intérêt. J'en conclus aujourd'hui qu'il y avait du remplissage.

Remarquons au passage que Casemate ne fait pas de prépublication et que cela oblige les rédacteurs à écrire plus d'articles. Ce journal présente en conséquence un contenu plus copieux, plus homogène et plus intéressant que BoDoï (il faudrait que je m'y abonne d'ailleurs Rolling Eyes ).

Voilà ce que je pense des BD de BoDoï. Au fait, y a t-il tout de même des oeuvres de valeur que tu as découvertes dans le journal, Treblig ? Aurais-je manqué quelque chose ? Wink


_________________
Et toujours ... Fanzines et revues d'étude sur la BD - Page 12 Charli10
http://lectraymond.forumactif.com

Invité


Invité
Totoche Tannenen a écrit:N'écoute pas Treblig, Raymond, je suis tout à fait d'accord avec toi

Raymond n'a pas besoin de m'écouter pour avoir des convictions, heureusement pour lui, et c'est très bien ainsi. Wink

Pourtant, Totoche, je connais un amateur de Vaillant et Pif qui n'aurait pu connaître de nombreuses bandes dessinées si elles n'avaient pas été prépubliées dans ces journaux (d'autant plus que ce n'était pas spécialement la politique du groupe qui les éditait de faire paraître des albums). siffle

Invité


Invité
Oui, Raymond, il m'est arrivé de découvrir des oeuvres de valeur grâce à ces prépublications : on en trouve par exemple un certain nombre dans cette liste recensée par Bédéthèque.


http://www.bdtheque.com/search.php?album=&pn=1&cboTri=13&cboOrder=1&chkDetails=on&cboThemes=346&cboPublic=0&hidetop=1

Totoche Tannenen

Totoche Tannenen
grand maître
grand maître
Hé Hé ! Je voulais juste te taquiner, mon cher Treblig !

Je n'ai pas bien compris le sens de ta seconde phrase : peux tu préciser stp ?

Peut-être n'ai je pas été clair non plus : je n'ai jamais remis en cause l'intéret des pré-publications d'auteurs peu connus (je sais que Pratt, pour ne citer que lui, s'est fait connaître ainsi dans Pif gadget), mais bien celles des auteurs de blockbusters (ce qui n'enlève rien à la qualité de leurs BD) : les magazines qui font cela ne le font que pour faire de l'"audimat", ne font finalement que récupérer un phénomène pour lequel il n'ont joué aucun rôle : pour caricaturer, je dirais que c'est presaque de la post-publication !
Enfin quoi ! : si un journal ne fait pas un travail de découverte : à quoi sert-il ? Que dirait-on si les journaliste du Monde, du NY Times ou de L'Hebdo ne faisaient que reprendre des informations déjà connues ?

http://planbd.blogspot.com

Raymond

Raymond
Admin
Intéressante liste ! Merci Treblig. Very Happy

Je note en passant que BoDoï a publié l'équivalent de 72 albums. Impressionnant ! Shocked

Détaillons une peu ! Il y a d'abord les séries que j'aime bien et que je connaissais avant pour la plupart. C'est le cas de Garulfo, Giaccomo C, les Eternels (parce que c'est dessiné par Meynet), Jeremiah, Plume aux Vents, Théodore Poussin, Sambre ou le Scorpion. J'ai attendu la sortie des albums pour les lire !

Il y a ensuite des mini-séries qui sont bien faites, mais que je n'ai pas découvertes grâce à BoDoï (forcément puisque je délaissais les BD dans le journal Wink ). Je les ai lues directement en albums, souvent grâce à la bibliothèque de Lausanne. Il y a ainsi Berceuse Assassine, Prosopopus, Cotton Kid, le Décalogue... qui ont toutes de l'intérêt.

Après cela, il y en certaines que je me rappelle avoir lues dans BoDoï et qui ne m'ont vraiment pas marqué. C'est le cas de Bellagamba (qui représente le déclin de Max Cabanes), Cryozone, le Livre des Destins ...

Et puis, il y a les gros succès comme Trolls de Troy, Kookabura ou Thorgal. Ca se lit mais ... ça n'a pas un grand intérêt dans une revue critique.

Il y a aussi des BD sans intérêt dans cette liste (ce n'est d'ailleurs pas une denrée rare). Mieux vaut ne pas en parler ! Smile

Reste une ou deux histoires que j'ai découvert grâce à BoDoï. Eh oui, je réalise qu'il y en a quand même. Cool C'est le cas de Menaces sur l'Empire, cette parodie rigolote de Blake et Mortimer, et de Shimon de Samarie, un polar historique assez correct (toujours mon attrait pour l'histoire de l'Antiquité Wink ).

Au total, cela fait tout de même peu de vraies découvertes en matière de BD. J'aurais tout de même préféré un rédactionnel un peu plus riche Rolling Eyes


_________________
Et toujours ... Fanzines et revues d'étude sur la BD - Page 12 Charli10
http://lectraymond.forumactif.com

Raymond

Raymond
Admin
J'ai un peu laissé tomber le sujet (c'est la faute aux BD médiévales Embarassed ).

Juste un mot pour signaler un fanzine peu connu, qui s'appelle Tilt et qui est paru pendant les années 70. Il s'est intéressé à quelques dessinateurs peu connus de Spirou comme Dédé ou Watch + Bom, ainsi qu'à des auteurs plus célèbres comme Blanc-Dumont ou Poïvet. Cela intéressera sûrement Bertrand Labévue. Wink

Son rédacteur et fondateur a maintenant un site Web, avec une page consacrée à Tilt. Elle se trouve ici :

http://www.bdniouz.com/?page_id=18


_________________
Et toujours ... Fanzines et revues d'étude sur la BD - Page 12 Charli10
http://lectraymond.forumactif.com

bertrand labévue


bédéphile pointu
bédéphile pointu
Ouaip, c'est vrai, le contenu de ces fanzines m'a l'air bien alléchant... Reste à savoir si on peut en prendre connaissance ?

Invité


Invité
Un fanzine italien (toujours en activité) dont le riche contenu aurait donné envie d'y être abonné depuis son origine. siffle



http://testanellenuvolette.blogspot.com/search/label/notiziario%20GAF

Raymond

Raymond
Admin
Connais pas ! J'imagine que c'est un journal qui se consacre aux rééditions des classiques. Il n'y a malheureusement plus de revue semblable en français (à part Hop Nostalgie bien sûr). Sad


_________________
Et toujours ... Fanzines et revues d'étude sur la BD - Page 12 Charli10
http://lectraymond.forumactif.com

Invité


Invité
Raymond, si tu examines un peu le contenu des numéros, tu pourras remarquer que ce fanzine parle aussi de mangas et pas uniquement de bandes dessinées classiques (même si celles-ci, je te l'accorde, occupent une part majeure Wink ).

Contenu sponsorisé


Revenir en haut  Message [Page 11 sur 29]

Aller à la page : Précédent  1 ... 7 ... 10, 11, 12 ... 20 ... 29  Suivant

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum