Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

Fanzines et revues d'étude sur la BD

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3 ... 14 ... 27  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas  Message [Page 2 sur 27]

Treblig


Double prix Nobel
Double prix Nobel
Tu rigoles !! Ta présentation est excellente !!

Treblig


Double prix Nobel
Double prix Nobel
Faute de numéro en notre possession (n'est-ce pas Raymond ? ), laissons à nouveau la parole à Terence pour nous présenter le zine "Robidule" évoqué par Raymond à propos de Jacques Martin (topic interview, fanzines et articles divers).

http://i64.servimg.com/u/f64/13/64/65/00/robi10.jpg

Raymond

avatar
Admin
Les sommaires semblent alléchants, mais il est difficile de juger sans avoir le journal dans les mains. Remarquons que Robidule a permis à Bernard Hislaire de débuter et rien que pour cela, je serais intéressé d'en découvrir un numéro. Rolling Eyes


_________________
Et toujours ...
http://lectraymond.forumactif.com

Raymond

avatar
Admin
Faut-il considérer Curiosity Magazine comme un fanzine. Je pense pour ma part que oui, même si le BDM le classe plutôt dans la catégorie "revues modernes.



Cette revue a été fondée en 1972 par Michel Deligne, qui n'était jusqu'alors qu'un simple libraire de BD, et il s'agit bien au départ d'une entreprise d'amateur. Curiosity Magazine a d'emblée été un journal bien imprimé (en offset) et bien informé sur l'histoire de la BD, mais l'utilisation abondante des photocopies donnait lui tout de même un style plutôt "fanzinesque". La particularité de ce journal, c'est de n'avoir jamais cherché à publier de textes critiques. Deligne s'est surtout intéressé à rééditer d'anciennes BD introuvables et c'est grâce à lui que certaines oeuvres de Jijé, Tillieux, Giffey ou Le Rallic on pu être redécouvertes. Les premiers numéros contenaient de mini-dossiers de 2 ou 3 pages, au contenu assez élémentaire et d'intérêt plutôt limité, puis ceux-ci ont rapidement disparu. On peut aussi admettre le mérite de Deligne d'avoir publié les travaux de jeunes dessinateurs peu connus, mais je trouve que ces pages n'avaient pas un énorme intérêt.

Au fil des années, l'édition et la présentation du journal se sont améliorés, et Curiosity magazine a acquis un aspect semi professionnel. Lorsque sa publication s'est arrêtée en 1978 (après 29 numéros), Deligne était devenu un véritable professionnel de l'édition. Il a ensuite lancé quelques revues plus luxueuses comme Félix, Spatial ou les Aventures de l'Age d'Or, mais ce n'était dans le fonds qu'un prolongement plus fignolé de "Curiosity". Aujourd'hui, il m'arrive encore avec plaisir de feuilleter cette revue qui contient quelques BD toujours inédites.



Dernière édition par Raymond le Dim 23 Sep - 15:24, édité 1 fois


_________________
Et toujours ...
http://lectraymond.forumactif.com

Treblig


Double prix Nobel
Double prix Nobel
Je te rejoins sur le fait de considérer Curiosity Magazine comme un fanzine, d"ailleurs Terence l'a bien fait figurer dans sa rubrique.

J'ai toujours regretté d'ailleurs de n'en avoir possédé aucun exemplaire.

Il y a un autre titre, suisse cette fois , dont j'aimerais savoir si tu as la chance d'avoir quelques numéros : il s"agit de Krukuk que je n'ai jamais trouvé en France.

http://i64.servimg.com/u/f64/13/64/65/00/krukuk10.jpg

Raymond

avatar
Admin
J'aime beaucoup Krukuk ! J'ai peu de temps aujourd'hui mais je mettrai un petit mot sur ce fanzine ce soir. pouce

Je voulais en parler de toute façon. Smile


_________________
Et toujours ...
http://lectraymond.forumactif.com

Raymond

avatar
Admin
Lancé en 1971 par 2 genevois, le fanzine Krukuk n'a fait qu'une courte carrière puisqu'il s'est arrêté en 1973, après 6 numéros seulement.



Comme je vivais alors à Genève, c'est l'un des premiers fanzines que j'ai découvert (en même temps d'ailleurs que Phénix ou Schtroumpf). Imprimé sur du beau papier, en offset et avec une couverture en couleur, il m'a d'emblée paru tout aussi attractif que ses 2 célèbres concurrents.

Chaque numéro était consacré à un dessinateur, et contenait une longue interview assez bien faite avec de nombreux extraits de leurs BD (souvent des histoires complètes). Il faut toutefois préciser que je ne connais que les 3 derniers, respectivement consacrés à Tabary, Mattioli et Will. J'ai un souvenir assez vague du "Mattioli", que je n'ai jamais acheté (il y avait beaucoup de BD d'amateurs me semble t-il), mais j'ai gardé les deux autres qui sont excellents. Le numéro consacré à Tabary est particulièrement copieux avec plus 80 pages d'interview entremêlées avec des extraits de Totoche, Valentin ou Corinne et Jeannot. C'est en fait un véritable "Tabary par lui-même" puisque le dessinateur y raconte toute sa carrière en détail, année par année, tout cela étant précisé par une bibliographie. L'ouvrage est comparable à un album broché, et c'est ainsi que je l'ai d'ailleurs dans ma bibliothèque, au côté des autres BD de Tabary. Le numéro consacré à Will est plus mince (environ 30 pages) mais tout aussi élégant.

Bien sûr, il y a eu ensuite un Cahier de la BD consacré à Tabary, plus ambitieux et avec une biblio plus complète, mais il n'avait pas le même charme que l'hommage de Krukuk. Eh oui ... c'était un très beau fanzine ... vraiment.   study



Dernière édition par Raymond le Jeu 20 Nov - 18:26, édité 1 fois


_________________
Et toujours ...
http://lectraymond.forumactif.com

Treblig


Double prix Nobel
Double prix Nobel
Merci Raymond pour cette excellente rétrospective.

D'autant que j'avais oublié le fait que ce fanzine avait eu (malheureusement) une si courte existence.

Raymond

avatar
Admin
C'est au début des années 70 que sont apparues les premières librairies spécialisées dans la bande dessinée. Il n'y en avait pas beaucoup (pour la Suisse romande, c'était une à Genève et une à Lausanne) mais ces magasins me paraissaient semblables à la "caverne d'Ali Baba". Comme il y avait à l'époque moins d'albums que maintenant, les libraires accumulaient tout ce qu'ils pouvaient dans leurs rayons pour avoir du choix à offrir au client. Pour cette raison, on trouvait assez facilement les fanzines dans les librairies spécialisées, Il y avait ainsi des revues qui m'attiraient comme Schtroumpf, Phénix, RanTanPlan, Krukuk, Hop ... et Submarine.   Very Happy




Fondé en 1972 par Marc Minoutschine, ce fanzine n'a lui aussi connu qu'une courte durée de publication (2 ans). Il a disparu en 1975 après 9 numéros, et une malheureuse tentative d'être diffusé en kiosque.

Lorsque je relis cette publication, je me rends qu'il y apparait à nouveau le "syndrôme des Cahiers de la BD". Je veux dire par là qu'on retrouve cette volonté de consacrer chaque numéro à un dessinateur considéré comme classique, et qu'il y a toujours la même influence.  Smile  Submarine faisait toutefois du très bon travail et suivait le modèle interview + analyse + réédition de BD de l'auteur. De cette manière, il y a eu quelques dossiers remarquables sur Tillieux, Forest et Cézard.

Le N°3 dont vous voyez ci-dessus la couverture, et qui est consacré à Tilleux, a toujours figuré en bonne place dans ma bibliothèque. On y trouve une interview de Tilleux, une autre de Gos, des analyses de l'humour chez Tillieux ainsi que de la "casse" de voitures ou de la carrière chez Heroïc Albums, et enfin la réédition complète de l'Affaire des Bijoux (un Félix facile à trouver aujourd''hui mais c'était loin d'être le cas à l'époque).

J'ai acheté ensuite le N° 4-5 consacré à Forest, construit sur le même schéma (avec une réédition du Copyright) puis j'ai feuilleté le N°6 (consacré à Cézard) pendant plus d'une année en librairie . Je n'avais pas beaucoup de sous à cette époque et j'hésitais ... puis ce fanzine a disparu des rayons.  Shocked  Je ne l'ai jamais retrouvé depuis !  pleure  Plus grave, je n'ai plus jamais revu de monographie qui soit consacrée à Cézard, ce dessinateur restant bien sous-estimé  aujourd'hui zidane

A partir du N° 7, Submarine a esayé de se professionaliser et la revue est parue en kiosque. Elle contenait diverses BD anglo-saxonnes (Pogo, Miss Peach) et quelques inédits (F'Murr) mais ça n'a eu aucun succès. Il reste aujourd'hui quelques numéros (3 à 6 pour être précis) qui n'ont pas grand chose à envier aux "Cahiers".



Dernière édition par Raymond le Jeu 20 Nov - 18:28, édité 1 fois


_________________
Et toujours ...
http://lectraymond.forumactif.com

Treblig


Double prix Nobel
Double prix Nobel
Super Raymond !!

Là encore, Terence l'avait évoqué dans sa rubrique.


http://i64.servimg.com/u/f64/13/64/65/00/submar10.jpg

Treblig


Double prix Nobel
Double prix Nobel
Il y eut une période où le Festival Bd International d'Angoulème connut des dissenssions au sein de son Comité de Direction.

A tel point qu'une partie de ses membres envisagèrent de concevoir une manifestation concurrente : ce projet aboutit à la création du Premier Salon Européen de la Bande Dessinée à Grenoble qui se tint du 16 au 19 mars 1989 (on notera qu'à cette occasion Jacques MARTIN obtint la "BD d'Or" pour son album d'Alix "Le Cheval de Troie" paru l'année précédente).

Un large espace était dédié aux fanzines, ce qui n'était pas pour me déplaire.

C'est ainsi qu'au détour d'une allée je découvrais pour la première fois un fanzine portant le nom de "Séduction de l'Innocent" qui était édité par l'AAAAI (Association active d'amateurs d'aventures illustrées), dont le siège se trouvait dans le Nord à Wattrelos, et dirigé par Jeff VERTIGO.

Après avoir feuilleté quelques pages de cette revue (annoncée à parution trimestrielle mais irrégulière en réalité), je fis l'acquisition de quatre numéros qui m'avaient particulièrement attiré.



Comme le prouvent ces visuels, le choix des auteurs ne manquait pas d'ambition rédactionnelle.

Le numéro 2 consacrait un bon dossier de 10 pages à DODIER, en retraçant son parcours artistique depuis ses débuts à "Pistil" jusqu'à son arrivée au "journal Spirou".

On pouvait lire également un récit complet d'UDERZO intitulé "Superatomic'Z".


Un bon cru ce numéro 3, dont 18 pages centrées sur Will EISNER et son personnage emblématique du "Spirit" (avec un récit de quatre pages "Return from the Moon") et une interview de Jean PLEYERS (sur 3 pages 1/2) non dénuée d'intérêt.

Le numéro 4 fut sans aucun doute l'un des meilleurs réalisés : on pouvait y lire l'itinéraire artistique de JIJE fort bien retracé (reproduction de nombreuses illustrations) avec, comme point d'orgue, un encart de 8 pages contenant un carnet de croquis inédits (contenant des dessins retrouvés dans son atelier).

Autre invité de marque, WASTERLAIN, qui répondait sur 3 pages aux questions de Jeff Vertigo (+ la reproduction d'une planche intitulée "Pulpite"), tandis qu'Alain BEYRAND (auteur du magistral catalogue encyclopédique des bandes horizontales françaises dans la presse adulte de 1946 à 1975 "de Lariflette à Janique Aimée" http://i64.servimg.com/u/f64/13/64/65/00/beyr11.jpg http://i64.servimg.com/u/f64/13/64/65/00/beyv11.jpg et des très documentés "Cahiers Pressibus") évoquait le célèbre dessinateur animalier Marteen TOONDER

Enfin ce "hors série", sous couverture couleur de JUILLARD, présentait un numéro "spécial dédicaces" où l'on retrouvait les dessins des plus grands noms des auteurs franco-belges.

Faute d'informations à ce sujet, j'ignore si cette revue a continué par la suite...mais je ne le pense pas.

In fine, curieusement, on remarquera que ce fanzine n'a jamais fait l'objet d'aucune notice dans les différentes éditions du BDM (néanmoins, dans la bibliographie figurant en fin de volume, à la rubrique JIJE, est mentionné ce fameux numéro 4 dont j'ai parlé).



Dernière édition par Treblig le Lun 17 Mai - 11:24, édité 1 fois

Raymond

avatar
Admin
Merci de cette présentation. J'avais entendu parler de Séduction de l'Innocent mais je n'en connaissais pas plus que le titre. Very Happy

Pour ma part, j'avance lentement j'en suis toujours au milieu des années 70. Smile

Mentionnons au passage Buck, un fanzine qui avait bonne réputation mais sur lequel j'ai peu de chose. C'est dans cette petite revue qu'a débuté Thierry Groensteen, et il y a eu 13 numéros entre 1971 et 1974. Je n'en possède aucun exemplaire et il m'est difficile de commenter ce fanzine, mais je suppose que Thierry Maertens a dû en parler. Wink

Relevons aussi que Buck a consacré un numéro à Jacques Martin, et qu'on peut en trouver des scans sur le blog de Jacques Grand


_________________
Et toujours ...
http://lectraymond.forumactif.com

Treblig


Double prix Nobel
Double prix Nobel
Raymond a écrit: Je n'en possède aucun exemplaire et il m'est difficile de commenter ce fanzine, mais je suppose que Thierry Maertens a dû en parler. Wink


Tu as vu juste.

Voici donc cette présentation de Buck par Terence avec des confidences de Roger LELOUP extraites du dossier qui lui était consacré dans le numéro 10.


http://i64.servimg.com/u/f64/13/64/65/00/buck10.jpg

Raymond

avatar
Admin
Parmi ce foisonnement de revues critiques au début des années 70, il ne faudrait pas oublier Hop, le seul de ces magazines qui survive à l'heure actuelle. Je vais donc lui consacrer une petite notice, même s'il existe déjà un autre sujet dédié à ce fanzine.  Wink



Cette revue a été créée en 1972 par une équipe de jeunes amateurs vivant à Aurillac. Elle était regroupée autour des frères Pouget qui éditaient auparavant une revue de lycée nommée Wigwam. Lors de la fondation de Hop, cette équipe a fait connaissance avec Louis Cance, un dessinateur de Pif qui vivait dans la même ville et qui avait une connaissance encyclopédique de la BD (il l'a toujours d'ailleurs Very Happy ). Ayant déjà collaboré avec des revues comme les Cahiers de la BD, Louis Cance s'est rapidement imposé comme le rédacteur en chef d'un journal auquel il a imposé une approche très professionnelle. Il reste aujourd'hui l'âme de ce fanzine qui a résisté à toutes les modes.

Au départ, Hop n'est rien au fond de plus qu'un fanzine parmi d'autres, publiant de courtes interviews et des notices très succintes sur divers auteurs. Il se distingue cependant assez vite sa volonté de précision et son sérieux. Comme par ailleurs la maquette est d'emblée bien conçue et que la revue bénéficie d'une belle impression en offset, le fanzine prend rapidement une allure semi-professionnelle.

La caractéristique de Hop, c'était de vouloir reporter et commenter toutes les publications qui ont trait à la BD, sans échelle de valeur préconçue, que ce soient des albums, des journaux, des petits formats ou des revues d'études. Ce travail de recensement a longtemps occupé l'essentiel du journal et j'avoue que cet effort d'exhaustivité, quoique méritoire, m'a plutôt laissé indifférent. Au cours des années 2000, la pléthore de publications a tout de même fini par déborder les capacités d'absorption de Louis Cance. Aujourd'hui, Hop se limite à commenter une sélection choisie d'albums, généralement ceux dont on ne parle pas dans DBD ou Casemate.  Smile

Curieusement, l'autre grande spécialité de Louis Cance, à savoir ses longues bibliographies consacrées à un dessinateur (qu'il réalisait d'ailleurs pour "les Cahiers"), ne sont apparues que plus tardivement. La première "biblio" d'envergure n'apparait ainsi qu'au N° 11, au sujet de Chott, et elle s'est poursuivie sur plusieurs numéros. Ce n'est qu'à partir du N° 19, avec le dossier Artima, que ces travaux deviennent plus systématiques.

Quelques dates marquantes dans la longue histoire du fanzine:
- Au N° 26-27, un "spécial BD" avec un choix intéressant, en particulier une histoire de 44 pages de Goscinny et Uderzo (Benjamin et Benjamine) toujours inédite à ce jour
- Au N° 40, un "spécial Jijé" qui reste aujourd'hui une référence absolue. C'est en fait une véritable monographie, chose rare de la part de Hop, et elle s'impose maintenant grâce à sa très longue interview et sa bibliographie exhaustive.
- Au N° 44, un "spécial Charlier" qui est également un numéro d'anthologie. Il se présente comme une longue interview richement illustrée du scénariste, lui permettant de commenter toute son oeuvre.
- Au N° 55, apparition du premier "Nostalgie BD", mélange de rééditions et de fiches qui résument l'évolution d'une série ou la carrière d'un auteur (parfois avec une interview). Avec cette formule, qui alterne avec un "Hop Actualités" plus traditionnel, Louis Cance a trouvé la solution définitive. Il n'a plus changé depuis et l'ensemble des "Hop Nostalgie" forme aujourd'hui une très belle collection vouée à l'histoire de la BD.

Bon, je m'arrête là car j'ai été un peu plus long que prévu. Pour en savoir plus, vous pourrez trouver la liste de tout ce qu'a publié Hop sur cette page.



Dernière édition par Raymond le Jeu 20 Nov - 18:30, édité 1 fois


_________________
Et toujours ...
http://lectraymond.forumactif.com

Treblig


Double prix Nobel
Double prix Nobel
Pour ma part, je parlerai de HOP uniquement dans le sujet que tu lui as spécialement dédié ( ), car certaines particularités de ce fanzine méritent qu'on y revienne plus en détails.

Raymond

avatar
Admin
Parmi les revues qui comptent, je mentionnerai aussi Schtroumpfanzine, qui reste aujourd'hui une intéressante source de documentation.



Au début, ce n'était qu'un simple supplément ronéotypé inséré au milieu de la revue Schtroumpf, et il contenait quelques critiques d'albums et des actualités. Par la suite, le fanzine s'est étoffé et il est paru une première série indépendante. C'était un journal de 16 pages, dont le contenu provenait aussi de l'équipe des "Cahiers". Je n'ai jamais vu un exemplaire de cette première version de Schtroumpfanzine et il m'est difficile de la commenter.

En 1976, la revue est reprise par Henri Filippini qui la transforme en une sorte de fanzine "à son image". Bien imprimée (en offset) et avec une couverture couleur, le journal sort avec régularité pendant 3 ans, avant de s'arrêter au N° 36. Chaque numéro est composé d'une trentaine de pages, et contient en général 2 interviews de dessinateurs, un article plus général consacré à un journal ou à un thème, ainsi que quelques critiques d'albums ou notices d'actualités.

Il est de bon ton de dédaigner ce que fait Filippini, mais je trouve que sans être génial, il a réalisé un journal d'un excellent niveau. Consacré surtout à l'exploration des auteurs peu étudiés et des genres négligés par la critique (par exemple la BD française des années 50), ce fanzine a bien vieilli et reste une source précieuse d'information. C'est ainsi d'ailleurs que Schtroumpfanzine est l'une de seules revues d'étude que je connaisse à avoir interviewé Claude Marin.  Wink



Dernière édition par Raymond le Jeu 20 Nov - 18:33, édité 2 fois


_________________
Et toujours ...
http://lectraymond.forumactif.com

Treblig


Double prix Nobel
Double prix Nobel
Raymond a écrit:C'est ainsi d'ailleurs que Schtroumpfanzine est l'une de seules revues d'étude que je connaisse à avoir interviewé Claude Marin. Wink

Pour ma part, je connais deux autres revues ayant publié une interview de Claude Marin : Haga dans le "spécial Coq Hardi" (courte) mais surtout, Hop, dans son numéro 88 (avec pas moins de 10 pages de questionnement).

Raymond

avatar
Admin
Oui, il y a bien eu d'autres interviews, mais en petit nombre, et ils ne sont pas toujours faciles à trouver.

Sinon, je viens de découvrir l'interview de Haga N° 20-21 grâce à toi ! Le BDM mentionne aussi un article qui aurait été publié dans le N° 57-58.

Quant à l'interview de Hop, il est très complet et c'est devenu la référence de choix pour ce dessinateur. Il est par ailleurs accompagné d'une bibliographie complète, qui m'a été fort utile pour retrouver toutes les images exposées dans le sujet "Claude Marin" de ce forum Wink .


_________________
Et toujours ...
http://lectraymond.forumactif.com

Raymond

avatar
Admin
En farfouillant la pile de vieux fanzines dans mon grenier, j'ai découvert un titre qui mérite tout de même d'être mentionné. Il s'agit de Zounds.



Publiée entre 1972 et 1975, cette revue n'a pas fait une grande carrière (il a dû y avoir 5 ou 6 numéros). Il y avait cependant une bonne équipe rédactionnelle, regroupée autour de Jacky Goupil, qui fera par la suite une petite carrière dans la BD en tant que journaliste et éditeur.

"Fanzineux" et fier de l'être, Zounds gardait un profil modeste. Le magazine était imprimé sur un papier bas de gamme, mais la mise en page et l'impression étaient soignées. Du côté des articles, le fanzine ne rechignait pas à la tache et les textes présentent un aspect sérieux (et même orgueilleux) qui reste aujourd'hui bien sympathique. Dans le numéro 5, par exemple, dont la couverture est montrée ci-dessus, on découvre un dossier Charlier de 20 pages (sur les 34 que compte le journal) et cela reste aujourd'hui imposant. L'interview de 7 pages est dense, et le texte d'analyse qui fait suite ("l'apport de J-M Charlier dans la BD d'expression française") représente un effort courageux à une époque ou la critique en était encore à rechercher ses repères. Les auteurs essaient d'évoquer la "technique narrative" mais ils semblent toutefois plus à l'aise dans l'appréciation qualitative que la description objective. C'était d'aileurs un défaut courant dans les textes critiques de l'époque. Admettons-le, Zounds n'est pas un "indispensable" pour mieux connaître Charlier (il y a eu d'autre dossier dans Hop ou les Cahiers de la BD avec un contenu plus riche), mais c'est un travail qui n'imite personne et qui valait largement les 4 Francs français qui étaient demandés à l'acheteur. Précisons encore qu'à côté de ce dossier, le numéro contient 6 pages de dessins fantastiques (dûs à J Goncalves) et quelques rubriques de news au ton assez quérulent.

Je ne connais pas les autres numéros de ce fanzine mais je me souviens que l'un d'entre eux était consacré à Claude Auclair, et que cela avait la même apparence.  Ce journal est aujourd'hui complètement oublié et le BDM ne le mentionne même plus (il faudrait peut être vérifier dans les anciennes éditions toutefois).

Est-ce que Treblig connait ce vieux fanzine ?  Wink



Dernière édition par Raymond le Jeu 20 Nov - 18:34, édité 1 fois


_________________
Et toujours ...
http://lectraymond.forumactif.com

Treblig


Double prix Nobel
Double prix Nobel
Non, Raymond, je ne connaissais absolument pas ce fanzine et je te remercie de nous l'avoir fait découvrir.

Dans sa rubrique "ET LES FANZINES", Terence l'a mentionné brièvement plusieurs fois (dont cet alléchant numéro 5 ).

Raymond

avatar
Admin
A la fin des années 70, les fanzines se sont peu à peu distanciés du modèle "monographie" et ils ont développé d'autres voies. C'est aussi à ce moment qu'apparaissent quelques revues qui vont dominer les décennies suivantes.

En premier, il faut accorder une large place au Collectionneur de bande dessinées. Fondé en 1977 par une équipe de collectionneurs parisiens (certains sont libraires, d'autres sont journalistes ou alors simples érudits), ce journal s'est d'emblée distingué par son éclectisme et ses connaissances pointues dans tous les domaines.



La spécialité du Collectionneur de bande dessinées, c'est d'abord la volonté de faire l'inventaire de toute la production, sans arrogance et sans esprit de clocher. Chaque numéro présente ainsi 4 à 6 articles descriptifs qui peuvent toucher tous les domaines, que ce soit l'époque des précurseurs, les vieux journaux des années 30, la période franco-belge classique, les albums, les petits formats, les comics books, le mouvement underground, les BD anglaises, italiennes et les autres pays. Rien n'échappe à leur intérêt et la plupart des numéros contiennent des informations précieuses sur l'histoire du 9ème art.

Au départ, le "Collectionneur" semble se limiter à ce travail d'inventaire, mais il intègre par la suite d'autres genres d'articles, tels que les interviews, les pages de critiques d'album ou les actualités. Il apparait également des chroniques plus thématiques, tels que le jazz et la BD, sujet qui, il faut bien le dire, ne m'a jamais beaucoup intéressé.  Wink Après une dizaine d'années, certains articles deviennent plus "fouillés" et plus critiques, et il apparait même des numéros entièrement consacrés à un auteur (tels que Giffey ou Calvo) qui sont de superbes monographies.

Après une trentaine d'années de publication régulière, l'équipe s'est progressivement épuisée et le Collectionneur de bande dessinées s'est arrêté de paraitre. De cette belle aventure, il nous reste aujourd'hui un bel outil, à savoir le BDM qui (rappelons-le) n'est pas un simple livre établissant des cotes, mais plutôt un recueil ayant l'ambition de recenser toute la production de BD.

Ce journal très pointu porte bien son nom car il est vraiment destiné aux connaisseurs et aux curieux. Il représente une tendance bien différente que celle des "Cahiers" qui se consacrait à la présentation exhaustive d'un auteur célèbre et qui essayait de fixer le bon goût. Il n'intéressera probablement pas le lecteur moyen (qui préfère se consacrer à un seul genre) mais je le recommande à toux ceux qui aiment "aller un peu plus loin", et qui n'hésitent pas à sortir des sentiers battus.



Dernière édition par Raymond le Jeu 20 Nov - 18:35, édité 1 fois


_________________
Et toujours ...
http://lectraymond.forumactif.com

Treblig


Double prix Nobel
Double prix Nobel
Une très dommageable disparition ce titre , sorte de "frère jumeau" de HOP par la qualité de ses articles, même si sa parution était plus irrégulière, sa pagination moindre et son prix plus élevé.

D'ailleurs, il existait des liens réels entre ces deux publications et il leur arrivait de temps à autre de citer une étude de leur confrère.

Un retour prochain sur quelques numéros emblématiques de cette indispensable revue me paraît donc nécessaire pour rappeler à quel point son contenu demeurera à jamais indispensable à tous les "mordus" de l'Histoire du "Neuvième Art".

Raymond

avatar
Admin
Bonne idée ! On fait une petite halte sur le "Collectionneur" pendant un ou deux jours, avant de passer au suivant. Very Happy


_________________
Et toujours ...
http://lectraymond.forumactif.com

Treblig


Double prix Nobel
Double prix Nobel
O.K. Boss.

Raymond

avatar
Admin
Commençons avec quelques petits liens.

J'ai cherché sur le Web une liste des N° parus et il n'y en a malheureusement aucune qui soit compète. Il y a celle de Pressibus qui est assez ancienne et celle de BDGest qui est déjà plus étoffée, avec quelques petits manques.

Voici aussi un article d'ActuaBD qui raconte le "sabordage" final du Collectionneur.


_________________
Et toujours ...
http://lectraymond.forumactif.com

Contenu sponsorisé


Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut  Message [Page 2 sur 27]

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3 ... 14 ... 27  Suivant

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum