Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

Keos 2 : Le cobra

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas  Message [Page 1 sur 1]

1 Keos 2 : Le cobra le Jeu 1 Avr - 21:53

Raymond

avatar
Admin
Lors du sondage, certains d'entre vous ont évoqué l'influence possible des Dix Commandements (de Cecil B. DeMille) sur la genèse de Keos. Je n'en suis pas convaincu, mais il faut admettre que cette impression peut surgir en lisant le Cobra, deuxième tome de la série. Dès la première image, on découvre les hébreux qui travaillent durement à la construction d'un temple égyptien, et on a le sentiment d'avoir déjà vu cela quelque part. Cette histoire serait-elle un péplum ?



Dans cet album, Jacques Martin nous raconte les manoeuvres de Moïse (oserai-je dire les complots ?) qui veut emmener les hébreux vers le pays de Canaan. Il cherche à vaincre les hésitations du pharaon et déclenche une série de phénomènes (la Bible les qualifie de miracles) destinés à subjuguer les égyptiens. Ce récit légendaire est raconté avec beaucoup de détails dans l'Ancien Testament et Jacques Martin le reprend d'une manière légèrement transformée. Il le fait avec une malice évidente et j'ai le sentiment que ce plaisir (d'adapter la Bible de façon personnelle) est le véritable moteur de la série.

Qu'est-ce qui me permet de penser cela ? Rappelons d'abord que Jacques Martin a vécu une partie de son adolescence dans un pensionnat religieux (l'école Saint-Euverte à Orléans) et que ceci lui a laissé de mauvais souvenirs. Il avait l'obligation d'assister quotidiennement à la messe et dans "Avec Alix", il raconte comment il devait écouter des lectures pendant les repas (pas le droit de parler, ça devait être dur pour lui ). Je suis certain qu'à cette époque, on l'a "gavé" de récits religieux, en particulier ceux de l'Ancien Testament. Je pense aussi qu'il avait un vieux compte à régler avec les curés.

Petit aparté personnel : j'ai également connu cette expérience de vivre dans une école religieuse. C'est terriblement ennuyeux d'assister à des cultes tous les jours et de se soumettre à une discipline rigide, mais cela entraîne paradoxalement un certain plaisir : celui de la transgression. Quoi de plus jouissif que de se comporter de manière intelligente et naturelle, en fonction de son bon sens, et de choquer ainsi les bigots. Il est d'ailleurs plus facile de faire sa crise d'adolescence au milieu de curés légèrement ridicules qu'au sein d'une famille BCBG. Jacques Martin l'a découvert très tôt et il raconte avec délectation comment il a su affirmer son autonomie, combien il se plaisait à contredire ses professeurs. Il était bien sûr intéressé par l'histoire mais, derrière cette passion du savoir, il y avait surtout (je pense) le plaisir de la contradiction.

C'est ainsi que je retrouve dans Keos cette malice du collégien qui reprend toute l'histoire à sa manière. La Bible nous raconte la survenue des 10 plaies et Jacques Martin ne cherche pas à le contester. Il raconte cependant cette suite d'événements de manière plus rationnelle, et moins miraculeuse. Que la boue donne une couleur rouge aux eaux du Nil, ou qu'une nuée de sauterelles s'abatte sur le pays, c'est sans doute inhabituel, mais pas inexplicable.



Il en est de même pour le fameux passage de la Mer Rouge, qui donne des images si spectaculaires dans les Dix Commandements (voir ICI par exemple). Jacques Martin l'imagine de façon raisonnable, et l'événement devient presque crédible. Les hébreux traversent simplement un petit lac dont les eaux sont basses, avant qu'un orage crée un raz de marée qui emporte les chars égyptiens.



Tout cela pourrait être raisonnable, mais le Cobra reste paradoxalement imprégné de fantastique. Yahvé (à travers le bâton de Moïse) affronte les dieux égyptiens et Osiris en personne vient au secours de Keos, lorsque celui-ci est sur le point de mourir. Jacques Martin ne se contente pas de trouver une interprétation rationnelle du récit et il semble au contraire prendre un malin plaisir à parsemer son récit d'exploits invraisemblables. C'est ainsi que Keos, nanti d'un pouvoir divin, se venge du prêtre Roy en le foudroyant à distance d'un rayon mortel.



Derrière les miracles bibliques (bien connus), il y a des mystères encore plus incompréhensibles. Jacques Martin ne cherche pas à les expliquer et semble plutôt vouloir brouiller les pistes. Relevons que de multiples détails dans son oeuvre (de même que certaines déclarations dans ses interviews) nous montrent qu'il croit au surnaturel.

Jacques Martin a encore frappé, me disais-je en terminant cet album ! Avec élégance (grâce à des décors somptueux), avec ironie (au sein d'une profusion de petits détails vrais), avec une malice de collégien (en créant une "contre légende"), il égratigne la mythologie chrétienne et les enseignements religieux de sa jeunesse. Le récit de Keos est une sorte de péché (d'orgueil certainement) que le lecteur érudit aura certainement du plaisir à partager.

Qui sait, peut être Jacques Martin a t-il regretté que ses anciens professeurs n'aient pas pu lire cette histoire ?


_________________
Et toujours ...
http://lectraymond.forumactif.com

2 Re: Keos 2 : Le cobra le Dim 10 Aoû - 17:48

Raymond

avatar
Admin
Dans le cadre des discussions sur le Cobra, vous serez certainement intéressés de relire cette interview surprenante de Jean Pleyers sur Alix Mag. Elle date de 2012 et le dessinateur y exprime sa manière de comprendre l'histoire de Moïse.  

http://alixmag.canalblog.com/archives/2012/12/01/25715904.html

Remarquons au passage que Pleyers possède les droits de cette série, et qu'il n'est pas opposé à la poursuivre. Wink


_________________
Et toujours ...
http://lectraymond.forumactif.com

3 Re: Keos 2 : Le cobra le Ven 22 Aoû - 8:34

Raymond

avatar
Admin
Sinon, par rapport à l'authenticité historique des histoires reliées à Moïse, il faut mentionner cette discussion qui s'était tenue dans l'ancien forum d'Alix. Elle approfondit bien la question.  Wink 

http://lectraymond.forumactif.com/t31-la-verite-historique-dans-keos


_________________
Et toujours ...
http://lectraymond.forumactif.com

Contenu sponsorisé


Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut  Message [Page 1 sur 1]

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum