Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

L'eternel Shogun

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant

Aller en bas  Message [Page 4 sur 6]

76 Re: L'eternel Shogun le Lun 16 Avr - 13:40

Damned

avatar
grand maître
grand maître
Maintenant que nombre d'entre vous ont lu cet album, je vais pouvoir vous expliquer ce qui m'a déçu dans ce dernier scénario :

- En premier, en dehors du cadre (le japon) où se passe cette aventure de Lefranc, c'est quelques emprunts à d'autres scénarios, et notamment dans la série Biggles, avec cet histoire de sous marin allemand qui a réussi à echaper aux traques des forces alliées, à exfiltrer un grand scientifique allemand, en espèrant reprendre le combat ("les pirates du pole sud", et "le dernier vol du Wallenstein").
Ceci n'étant que des inspirations, plus par manque d'inventivité qu'autre chose.

-En second, et là il s'agit de ma véritable déception :
On nous fait "miroiter" une arme nouvelle, formidable, inégalée, dont la seule possession permettrait au Shogun et ses troupes, non seulement de renverser l'empereur mais aussi de relancer la guerre contre les forces occidentales !
Or, que nous sort le scénariste ?
Une ressucée du Me 262, qui n'a déjà pas permis à Hitler, qui bénéficiait déjà des V1 et V2, qui était à deux pas de l'arme atomique grace à la découverte de l'eau lourde, de renverser le cours de la guerre !
Même le fantastique Borg nous avait habitué à des engins bien plus terrifiants (La grande menace)que ces 2 malheureux avions qui, grace à Lefranc et cette malheureuse japonaise, n'ont pu aller bien loin !
Sans compter qu'il eut certainement fallu plus que la mort de Mac Arhur et la destruction d'un seul porte avion pour relancer une guerre qui s'était terminée, pour le Japon, par les 2 desastres nucléaires !
C'est là ce que je reproche au scénariste, de ne pas nous avoir imaginé quelque chose de plus solide en la matière.
Enjeu et moyens semblant bien faiblards face à l'ambition annoncée des protagonistes.

Jacques Martin était plus inventif et original ! peut être est à ce manque d'inventivité que le scénario semble tourner court .
Il nous reste le dessin de Régric, trés fidèle à l'original de Lefranc des cinquantes, et que j'apprécie énormément sur ce point !

Voila ce que je ne pouvais exprimer avant que vous même n'ayez lu cet album ....

Raymond Damned

http://www.pbase.com/vv_eagle/legrand_raymond

77 Re: L'eternel Shogun le Lun 16 Avr - 16:40

Raymond

avatar
Admin
Je comprends maintenant que tu es un peu trop spécialiste en matière d'avions pour apprécier ce scénario.

Prenons mon propre cas ! Je ne savais pas grand chose sur les ailes volantes avant de lire cet album. Aussi, lorsque le scénariste a présenté cet avion comme une arme secrète mythique (et même capable de renverser le cours d'une guerre), je l'ai cru sans trop de peine. Je ne me suis pas interrogé sur les performances réelles de l'avion et j'ai "gobé" sans rechigner toute l'histoire. J'ai considéré ces ailes volantes comme des analogues de "l'Espadon", en quelque sorte.

Après avoir lu cette BD (et cru aux performances redoutables de cet avion mythique), je me suis toutefois mis à creuser un peu plus le sujet (entre autres parce que Stéphane m'avait demandé de préparer quelques questions pour une interview de Regric). Je me suis donc intéressé d'un peu plus près à ces fameuses ailes volantes, et j'ai appris que non seulement ces avions ont bien existé, mais en plus qu'ils ont été essayés à plusieurs reprises par les allemands (pendant la Deuxième guerre), et que ces essais n'ont pas été satisfaisants. Les américains ont récupéré d'ailleurs une de ces ailes volantes, et ils n'ont pas su quoi en faire. L'arme fatale n'en était pas une. Wink

Est-ce que cela doit changer le plaisir que j'avais à lire le Dernier Shogun. Pas vraiment, je pense. Après tout, le redoutable et mythique Espadon n'est pas beaucoup plus crédible que les ailes volantes, mais cet avion reste une brillante trouvaille de scénariste. Ce qui compte dans une BD, en fait, ce n'est pas le réalisme de l'histoire, mais bien plutôt la qualité de l'illusion. Le lecteur moyen, qui ne sait pas grand chose sur les ailes volantes, n'a aucune raison de mettre en doute la crédibilité du scénario.

Ceci dit, tu as raison sur un point : la mort de Mac Arthur et la destruction d'un bateau n'auraient pas été suffisantes pour remettre le Japon en guerre, pendant les années 50. Mais on n'a pas le temps de se poser cette question, puisque les événements ne se produisent pas. Wink

Je ne sais pas ce qu'en pensent les autres ?


_________________
Et toujours ...
http://lectraymond.forumactif.com

78 Re: L'eternel Shogun le Lun 16 Avr - 16:54

Damned

avatar
grand maître
grand maître
Raymond a écrit:Je comprends maintenant que tu es un peu trop spécialiste en matière d'avions pour apprécier ce scénario.

Prenons mon propre cas ! Je ne savais pas grand chose sur les ailes volantes avant de lire cet album. Aussi, lorsque le scénariste a présenté cet avion comme une arme secrète mythique (et même capable de renverser le cours d'une guerre), je l'ai cru sans trop de peine. Je ne me suis pas interrogé sur les performances réelles de l'avion et j'ai "gobé" sans rechigner toute l'histoire. J'ai considéré ces ailes volantes comme des analogues de "l'Espadon", en quelque sorte.

Après avoir lu cette BD (et cru aux performances redoutables de cet avion mythique), je me suis toutefois mis à creuser un peu plus le sujet (entre autres parce que Stéphane m'avait demandé de préparer quelques questions pour une interview de Regric). Je me suis donc intéressé d'un peu plus près à ces fameuses ailes volantes, et j'ai appris que non seulement ces avions ont bien existé, mais en plus qu'ils ont été essayés à plusieurs reprises par les allemands (pendant la Deuxième guerre), et que ces essais n'ont pas été satisfaisants. Les américains ont récupéré d'ailleurs une de ces ailes volantes, et ils n'ont pas su quoi en faire. L'arme fatale n'en était pas une. Wink

Est-ce que cela doit changer le plaisir que j'avais à lire le Dernier Shogun. Pas vraiment, je pense. Après tout, le redoutable et mythique Espadon n'est pas beaucoup plus crédible que les ailes volantes, mais cet avion reste une brillante trouvaille de scénariste. Ce qui compte dans une BD, en fait, ce n'est pas le réalisme de l'histoire, mais bien plutôt la qualité de l'illusion. Le lecteur moyen, qui ne sait pas grand chose sur les ailes volantes, n'a aucune raison de mettre en doute la crédibilité du scénario.

Ceci dit, tu as raison sur un point : la mort de Mac Arthur et la destruction d'un bateau n'auraient pas été suffisantes pour remettre le Japon en guerre, pendant les années 50. Mais on n'a pas le temps de se poser cette question, puisque les événements ne se produisent pas. Wink

Je ne sais pas ce qu'en pensent les autres ?

Spécialiste de l'aviation je le confesse, mais justement, aprés tout ce que Jacques Martin avait imaginé comme arsenal, j'ai trouvé que cette paire d'avions n'était pas à la hauteur de l'enjeu !
Une aile volante n'est qu'une forme d'avion comme une autre, pas forcément une arme en soi ! Comme n'importe quel avion d'ailleurs !
C'est ce qu'il emporte qui peut être une arme, pas l'appareil lui même, sauf dans le cas des Kamikases.
Dois je rappeller que dans l'album ils parlent d'une "arme" secrête, comme l'avait été la bombe A par exemple.

C'eut été "l'espadon", ou "l'oiseau de feu" de Bob Morane, ou encore un de ces engins de "la grande Menace", voire "L'arme absolue", pour en rester à Jacques Martin et Lefranc, je n'aurais pas renié mon plaisir !
Là, j'en suis resté sur ma faim, m'attendant à un truc beaucoup plus spectaculaire, d'où ma déception à la fin de ma lecture .....

Raymond Damned

http://www.pbase.com/vv_eagle/legrand_raymond

79 Re: L'eternel Shogun le Lun 16 Avr - 21:54

Jacky-Charles


license ès BD
license ès BD
Puisque Raymond sollicite les autres lecteurs...
J'espère que Raymond Damned ne m'en voudra pas, mais je ne me suis pas vraiment attardé sur l'aspect technique de l'histoire.
En revanche, c'est autre chose qui m'a fait tiquer, même si je n'ai pas jugé utile de le souligner ci-dessus : que le récit s'ouvre sur le bombardement de Tokyo les 9-10 mars 1945, soit, ce fut certainement un évènement épouvantable pour la population de la ville, et qui conditionnera l'avenir de Shotoku... mais qu'il ne soit fait aucune allusion à Hiroshima et à Nagasaki, j'ai quand même trouvé cela curieux, car ce sont bien ces deux bombardements qui ont entraîné la reddition du Japon, ou je me trompe ? A moins que ces évènements tragiques aient déjà été occultés par les Japonais et que les auteurs en aient tenu compte ? Mais je ne le crois pas, il y a là un certain manque...
Je sais bien qu'un album n'est pas un livre d'Histoire, mais la relativité des faits m'interroge. Et vous ?

80 Re: L'eternel Shogun le Mar 17 Avr - 8:37

Damned

avatar
grand maître
grand maître
Jacky-Charles a écrit:
Je sais bien qu'un album n'est pas un livre d'Histoire, mais la relativité des faits m'interroge. Et vous ?

Entièrement d'accord avec toi :

Un album n'est pas un livre d'histoire, mais s'il se plonge dans un contexte historique précis, le moins serait de ne pas occulter ou éluder cette histoire.
La force des récits de jacques martin était justement d'inscrire ses scénarios dans un contexte historique sans pour autant que le plaisir soit remplacé par un cours d'histoire !

Raymond Damned

http://www.pbase.com/vv_eagle/legrand_raymond

81 Re: L'eternel Shogun le Mar 17 Avr - 19:08

Laurent

avatar
alixophile
alixophile
Salut à tous !
Pas très emballé par cet album, pas très bien compris à plusieurs égards :
- Comme ça a déjà été signalé, la fin est expédié en quelques pages, après une mise en place intéressante, mais qui s'avère en fait trop longue par rapport à la longueur de l'album.
- L'arme décisive annoncée laisse finalement sur sa faim : une aile rouge qui explose au premier accroc, oui, bof !
- La date de cette aventure ne colle pas : Le sous-marin ayant mis six ans à arriver au Japon (c'est dit page 28), on est en 1951 (ce qui pose d'ailleurs un problème de chronologie par rapport au reste de la série, La Grande Menace en particulier, censée se passer en 1952 et où Lefranc ne connaît pas encore Borg). Mais en 1951, la Chine est devenue communiste et on est en pleine guerre de Corée. Le Japon a donc un besoin vital de la protection américaine pour échapper à la menace communiste et personne n'envisage sérieusement une reprise de la guerre contre les USA.

82 Re: L'eternel Shogun le Mar 17 Avr - 19:40

Damned

avatar
grand maître
grand maître
Laurent a écrit:Salut à tous !
Pas très emballé par cet album, pas très bien compris à plusieurs égards :
- Comme ça a déjà été signalé, la fin est expédié en quelques pages, après une mise en place intéressante, mais qui s'avère en fait trop longue par rapport à la longueur de l'album.
- L'arme décisive annoncée laisse finalement sur sa faim : une aile rouge qui explose au premier accroc, oui, bof !
- La date de cette aventure ne colle pas : Le sous-marin ayant mis six ans à arriver au Japon (c'est dit page 28), on est en 1951 (ce qui pose d'ailleurs un problème de chronologie par rapport au reste de la série, La Grande Menace en particulier, censée se passer en 1952 et où Lefranc ne connaît pas encore Borg). Mais en 1951, la Chine est devenue communiste et on est en pleine guerre de Corée. Le Japon a donc un besoin vital de la protection américaine pour échapper à la menace communiste et personne n'envisage sérieusement une reprise de la guerre contre les USA.

Alors là, chapeau !
Même moi je n'étais pas allé aussi loin dans mes recherches, estimant que ce que j'avais remarqué comme faiblesses était déjà suffisant, et comme Raymond, je m'étais laissé aller à lire l'histoire tout en restant sur ma faim !
Preuve qu'en matière de scénaristes, le niveau est en baisse par rapport aux grands comme Jacques Martin, ou quelques exceptions connues de nous tous (suivez mon regard).
Cette constatation je l'ai faite aussi dans d'autres domaines BD non traités ici !

Repaires historiques, chronologie de la série reprise, réalisme, tout cela seblant être passé à la trappe ....

Mais à quoi donc cela a t'il servi que Jacques Martin se soit décarcâssé ?...... scratch

Raymond Damned

http://www.pbase.com/vv_eagle/legrand_raymond

83 Re: L'eternel Shogun le Mer 18 Avr - 0:41

Lamar

avatar
lecteur émérite
lecteur émérite
Ne faisant pas partie des inconditionnels - limite "gogos", pardonnez-moi, messieurs ! - des reprises (Lefranc ou Blake & Mortimer, 2 séries phares néo rétro qui utilisent les mêmes ficelles commerciales...), j'ai juste feuilleté ce dernier album (je le lirai un jour par curiosité, mais en bibliothèque...)
Cela m'a suffit pour y déceler des ingrédients que je jugerais de réchauffés... Evil or Very Mad
Rien que la présence des ailes volantes Horten 229 (curieusement rebaptisées Me-quelque chose, ce qui signifierait - à tort - qu'il s'agit de Messerschmitt...!?! ), repeintent en rouge (façon Aile Rouge d'Olrik dans Le Secret de L'Espadon Rolling Eyes ), témoigne du manque d'originalité du scénariste...
En effet, ces prototypes - voire de simples épures - allemands de la fin de la 2e guerre connaissent un engouement depuis quelques années, jeux vidéo aidant...

Il y a déjà eu ceci, l'an dernier :


C'est la mode de l'uchronie, visiblement, et Lefranc n'y coupe pas !
Le principe peut certes être séduisant, et il y a eu de bons exemples (en littérature et au cinéma, notamment dans le passé, mais de nos jours, c'est surtout l'aspect visuel qui prime.
Les remarques pertinentes - et aggravantes - de Laurent en témoignent : c'est le règne de l'approximation, bref, du n'importe quoi... Neutral

Par ailleurs, dans le genre "irréductibles japonais ivres de vengeance", nous avons déjà eu fin 2009 :







(belle maîtrise graphique, dans ce dernier cas...)

En ce qui me concerne, une autre présence dérangeante m'empêche d'adhérer définitivement à ce "Dernier Shogun", l'inamovible Axel Borg (et très usé), devenu aussi pathétique que le Olrik post E.P. Jacobs... pale



Dernière édition par Lamar le Mer 18 Avr - 14:21, édité 1 fois

http:// http://hangar7.canalblog.com/

84 Re: L'eternel Shogun le Mer 18 Avr - 8:14

Raymond

avatar
Admin
Laurent a écrit:Salut à tous !
Pas très emballé par cet album, pas très bien compris à plusieurs égards :
- Comme ça a déjà été signalé, la fin est expédié en quelques pages, après une mise en place intéressante, mais qui s'avère en fait trop longue par rapport à la longueur de l'album.
- L'arme décisive annoncée laisse finalement sur sa faim : une aile rouge qui explose au premier accroc, oui, bof !
- La date de cette aventure ne colle pas : Le sous-marin ayant mis six ans à arriver au Japon (c'est dit page 28), on est en 1951 (ce qui pose d'ailleurs un problème de chronologie par rapport au reste de la série, La Grande Menace en particulier, censée se passer en 1952 et où Lefranc ne connaît pas encore Borg). Mais en 1951, la Chine est devenue communiste et on est en pleine guerre de Corée. Le Japon a donc un besoin vital de la protection américaine pour échapper à la menace communiste et personne n'envisage sérieusement une reprise de la guerre contre les USA.
Effectivement, ces "six ans" induisent une certaine confusion dans la chronologie des aventures de Lefranc. C'est un détail que j'avais remarqué, mais je ne m'étais pas trop appesanti là-dessus. Ceci dit, le sous-marin ne met pas 6 ans pour arriver au Japon, car il s'arrête entre deux en Amérique du Sud et on peut admettre sans trop de réticence qu'il y soit resté caché pendant quelques années.


_________________
Et toujours ...
http://lectraymond.forumactif.com

85 Re: L'eternel Shogun le Mer 18 Avr - 9:40

Damned

avatar
grand maître
grand maître
Raymond a écrit:Effectivement, ces "six ans" induisent une certaine confusion dans la chronologie des aventures de Lefranc. C'est un détail que j'avais remarqué, mais je ne m'étais pas trop appesanti là-dessus. Ceci dit, le sous-marin ne met pas 6 ans pour arriver au Japon, car il s'arrête entre deux en Amérique du Sud et on peut admettre sans trop de réticence qu'il y soit resté caché pendant quelques années.

Je crois que Lamar ne reproche pas le fait que le sous marin ait mis 6 ans pour parvenir au Japon, puisque l'auteur explique le pourquoi de cette durée (lente progression pour echapper aux recherches, cache en Argentine, durée de mise au point de la fameuse arme, etc) mais se sert de cette durée pour établir la chronologie de cet épisode par rapport à l'histoire réelle.

Raymond Damned

http://www.pbase.com/vv_eagle/legrand_raymond

86 Re: L'eternel Shogun le Mer 18 Avr - 17:48

Laurent

avatar
alixophile
alixophile
Un autre moyen de dater cet album est l'apparition du général Douglas Mac Arthur qui gouverna le Japon occupé de 1945 à avril 1951, date à laquelle il fut démis de ses fonctions. Il retourna alors aux États-Unis et y prit sa retraite militaire. Cela confirme que l'action de cet album se déroule en 1951, plus précisément en début d'année.
L'administration directe du Japon par les États-Unis prit fin après le traité de San Francisco signé le 8 septembre 1951.

87 Re: L'eternel Shogun le Mer 18 Avr - 18:27

stephane

avatar
vieux sage
vieux sage
L'interview de Régric signée Raymond et Serge est en ligne.
http://www.canalblog.com/cf/fe/tb/?bid=573015&pid=24045842

http://alixmag.canalblog.com/

88 Re: L'eternel Shogun le Mer 18 Avr - 21:35

Jacky-Charles


license ès BD
license ès BD
stephane a écrit:L'interview de Régric signée Raymond et Serge est en ligne.
http://www.canalblog.com/cf/fe/tb/?bid=573015&pid=24045842


Regric y reconnaît, lui aussi, que la fin de cet album est un peu brutale, et pourtant, il l'a aménagée...
Une question : pourquoi cet album, qui fête le 50° anniversaire des aventures de Lefranc, n'a-t-il pas eu droit à quelques pages supplémentaires, comme le 30° Alix ?

89 Re: L'eternel Shogun le Mer 18 Avr - 23:18

Lamar

avatar
lecteur émérite
lecteur émérite
Extrait de l'interview de Régric, sur lequel je le rejoints :

"J'aimerais bien que dans le futur, les scénaristes ne tirent pas trop sur la corde « Nazis », corde sur laquelle beaucoup de bandes dessinées tirent déjà ces derniers temps, je trouve."

Pour sûr, y' en a marre gourdin , c'est vraiment la "tarte à la crème" des trop nombreux scénaristes en manque d'imagination !

http:// http://hangar7.canalblog.com/

90 Re: L'eternel Shogun le Jeu 19 Avr - 22:41

Raymond

avatar
Admin
J'ai acheté le dernier dBD cet après-midi. On y trouve une critique dithyrambique du Dernier Shogun, écrite par Henri Filippini. study


_________________
Et toujours ...
http://lectraymond.forumactif.com

91 Re: L'eternel Shogun le Ven 20 Avr - 22:46

Patrick Essa


alixophile
alixophile
Jacky-Charles a écrit:
stephane a écrit:L'interview de Régric signée Raymond et Serge est en ligne.
http://www.canalblog.com/cf/fe/tb/?bid=573015&pid=24045842


Regric y reconnaît, lui aussi, que la fin de cet album est un peu brutale, et pourtant, il l'a aménagée...
Une question : pourquoi cet album, qui fête le 50° anniversaire des aventures de Lefranc, n'a-t-il pas eu droit à quelques pages supplémentaires, comme le 30° Alix ?

60° anniversaire en fait...tant qu'à être rigoureux et précis.

http://www.dégustateurs.com

92 Re: L'eternel Shogun le Sam 21 Avr - 10:12

bruno

avatar
grand maître
grand maître
Personnellement, je trouve cet album assez bon. Evidemment le graphisme de Régric y est pour beaucoup, néanmoins, le récit, bien que " déjà vu ", est agréable, bien rythmé et les personnages bien campés.
J'ai passé un excellent moment à le lire.
J'entends bien les "imprécisions" sur des détails historiques, chronologiques, etc... pour autant ce n'est pas, à mon sens, un titre qui démérite dans l'univers Lefranc. Very Happy

http://www.canalbd.net

93 Re: L'eternel Shogun le Sam 21 Avr - 11:03

Raymond

avatar
Admin
bruno a écrit:Personnellement, je trouve cet album assez bon. Evidemment le graphisme de Régric y est pour beaucoup, néanmoins, le récit, bien que " déjà vu ", est agréable, bien rythmé et les personnages bien campés.
J'ai passé un excellent moment à le lire.
J'entends bien les "imprécisions" sur des détails historiques, chronologiques, etc... pour autant ce n'est pas, à mon sens, un titre qui démérite dans l'univers Lefranc. Very Happy
Je suis entièrement d'accord. Ce qui me gêne déjà plus, c'est la fin qui est trop précipitée par rapport au reste du récit.


_________________
Et toujours ...
http://lectraymond.forumactif.com

94 Re: L'eternel Shogun le Sam 21 Avr - 12:31

stephane

avatar
vieux sage
vieux sage
Mais oui, il faut se faire plaisir en lisant ces bds! Et c'est réussi aussi pour moi, même si, comme le disent Raymond et Régric, la fin est un peu brutale et qu'il aurait fallu plus de pages...

http://alixmag.canalblog.com/

95 Re: L'eternel Shogun le Sam 21 Avr - 15:30

Patrick Essa


alixophile
alixophile
Je crois aussi qu'il est de bon ton sur ce forum de couper les cheveux en quatre avec les reprises de Jacques Martin. Quand on est fan, on est également très exigeant.Normal.
Scénarii imprécis, liberté de ton, critique du dessin ; à chaque nouvelle histoire sa faiblesse...soulignée, surlignée et déclamée.
Cet opus est honorable et pas moins réussi que d'autres publiés du temps ou le maitre était en vie. Le personnage du shogun est même assez complexe pour nous tenir en haleine. Quant au final...non, pas trop abrupt à mon goût.
Les premières critiques ne puisaient elles pas dans des informations ayant "transpirés" avant la sortie de l'album? J'en ai eu l'impression. Mais sans doute me trompe-je.

http://www.dégustateurs.com

96 Re: L'eternel Shogun le Lun 23 Avr - 23:52

Raymond

avatar
Admin
Oui ... bien sûr ... il est de bon ton de couper les cheveux en quatre. Je ne suis d'ailleurs pas le dernier à souffrir de cette manie Wink

Nos réactions critiques face aux nouveaux albums de Lefranc (ou d'Alix) sont toutefois guidées par une autre sorte d'envie. Elles découlent du fait que nous admirons sans réserve les chefs d'oeuvre de Jacques Martin (La Grande Menace, le Mystère Borg etc ...) et que nous rêvons de retrouver de pareilles sensations de lecture. En lisant une nouveauté, nous ne pouvons donc pas nous empêcher de la comparer avec les "albums de référence" et ... nous sommes souvent plus ou moins déçus, hélas !

Après cela, nous essayons d'expliquer pourquoi, tout simplement. Rolling Eyes


_________________
Et toujours ...
http://lectraymond.forumactif.com

97 Re: L'eternel Shogun le Mar 24 Avr - 9:15

Damned

avatar
grand maître
grand maître
Patrick Essa a écrit: Les premières critiques ne puisaient elles pas dans des informations ayant "transpirés" avant la sortie de l'album? J'en ai eu l'impression. Mais sans doute me trompe-je.

Personnellement, je n'ai découvert cet album que quand je l'ai acheté à la FNAC et mes premières réactions furent celles, sur le vif, que j'ai décrites sur ce forum aprés ma lecture.
Il s'avère que, bien que sous des formes différentes et nuancées, les réactions de ceux qui l'ont lu aprés moi sont comparables aux miennes, sans avoir eu connaissance du fond de ma pensée puisque, pour l'avoir lu apparemment avant vous tous, j'avais pris le soin de ne rien dire de mes critiques......

Raymond Damned

http://www.pbase.com/vv_eagle/legrand_raymond

98 Re: L'eternel Shogun le Mar 24 Avr - 10:04

Raymond

avatar
Admin
Damned a écrit:
Patrick Essa a écrit: Les premières critiques ne puisaient elles pas dans des informations ayant "transpirés" avant la sortie de l'album? J'en ai eu l'impression. Mais sans doute me trompe-je.

Personnellement, je n'ai découvert cet album que quand je l'ai acheté à la FNAC et mes premières réactions furent celles, sur le vif, que j'ai décrites sur ce forum aprés ma lecture.
Il s'avère que, bien que sous des formes différentes et nuancées, les réactions de ceux qui l'ont lu aprés moi sont comparables aux miennes, sans avoir eu connaissance du fond de ma pensée puisque, pour l'avoir lu apparemment avant vous tous, j'avais pris le soin de ne rien dire de mes critiques......

Raymond Damned
Je peux rappeler à ce sujet que personne dans ce forum (sauf peut être Stéphane), ne dispose d'information privilégiée. Il n'y a d'ailleurs aucun lien entre le forum et Casterman. Toutes les données disponibles sur le Dernier Shogun, avant la sortie de l'album, se trouvaient sur le site de Casterman ou sur Alix Mag, ce qui veut dire qu'elles étaient à la disposition de tous.

Les opinions et critiques exprimées ici se fondent donc uniquement sur les lectures personnelles de l'album.


_________________
Et toujours ...
http://lectraymond.forumactif.com

99 Re: L'eternel Shogun le Mar 24 Avr - 22:40

Jacky-Charles


license ès BD
license ès BD
Patrick Essa a écrit:
Jacky-Charles a écrit:
stephane a écrit:L'interview de Régric signée Raymond et Serge est en ligne.
http://www.canalblog.com/cf/fe/tb/?bid=573015&pid=24045842


Regric y reconnaît, lui aussi, que la fin de cet album est un peu brutale, et pourtant, il l'a aménagée...
Une question : pourquoi cet album, qui fête le 50° anniversaire des aventures de Lefranc, n'a-t-il pas eu droit à quelques pages supplémentaires, comme le 30° Alix ?

60° anniversaire en fait...tant qu'à être rigoureux et précis.

Oh, pardon !!! Je n'avais pas fait attention et j'ai perdu 10 ans ! Voilà ce que c'est de lire des BD : on ne veut pas vieillir !

100 Re: L'eternel Shogun le Jeu 26 Avr - 21:40

Ethan

avatar
grand maître
grand maître
Entretien avec Régric et Robberecht.

http://www.rtbf.be/radio/player/lapremiere?id=1723891&e=

Contenu sponsorisé


Revenir en haut  Message [Page 4 sur 6]

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum