Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

La cible

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas  Message [Page 1 sur 1]

1 La cible le Dim 14 Mar - 11:24

Raymond

avatar
Admin
Jacques Martin aimait beaucoup le lac Léman. Les rives sont un lieu de promenade et on peut y voir les enfants qui jouent dans les parcs ou les bateaux de la CGN qui accostent à Ouchy, Lutry ou Cully. C'est un lieu de plaisance et chaque fois que j'allais le visiter l'année dernière, "le maître" me proposait de  faire un petit tour au port de Lutry. Il ne marchait plus beaucoup mais il aimait rester là, à causer de choses et d'autres, et à humer l'ambiance des lieux.



Il aimait aussi les plaisirs de la table, et quand il écrivait dans cet album que "l'excellence des plats aide à la conversation", cela traduisait une évidente conviction intime. Il subissait avec philosophie les divers régimes que lui imposaient les médecins et on ne faisait donc pas de folie dans ce restaurant. On prenait simplement une boisson en devisant de choses et d'autres. Détail amusant: la table était divisée en deux. D'un côté, il y avait les dames qui parlaient enfants, ménage ou santé, et de l'autre les messieurs qui parlaient BD.



J'ai pensé à tout cela en relisant la Cible tout récemment. C'est un album que je n'ai pas souvent lu, il faut bien le dire. L'histoire m'avait semblé un peu curieuse, la toute première fois, et j'ai retrouvé aujourd'hui une impression de déséquilibre. L'histoire démarre bien pourtant, avec une petite séquence helvétique qui est bien sentie. Lefranc part ensuite au Québec, à la recherche d'industriels peu scrupuleux qui veulent enterrer des fûts toxiques sous une piste de ski, et son enquête se déroule dans des lieux bien reconstitués. Je ne suis jamais allé au Canada, mais j'imagine que Jacques Martin et Gilles Chaillet se sont livrés à un minutieux travail de repérage.



Il y a au départ une trame policière assez classique, ainsi que la création d'une ambiance. Tout change cependant au milieu de l'histoire, avec un attentat contre Lefranc, dont la voiture est propulsée au fond d'un fleuve. On pourrait presque croire qu'il est mort, et l'intrigue se déplace d'un coup au milieu du Pacifique. Un bateau arrive devant l'îlot Taka-Maruh et on apprend deux choses. Premièrement, qu'Axel Borg a sauvé Lefranc de la noyade, et deuxièmement qu'il va tout de même le tuer. En effet, Lefranc est déposé sur cet îlot qui va être la cible d'un missile atomique dans un délai de deux semaines.



A ce stade, j'ai compris le titre le l'album, bien sûr, mais pas le comportement d'Axel Borg.

Quoique ... ce n'est pas vrai ... j'ai bien une hypothèse ... mais je vous laisse la deviner.

C'est une transition brutale, en tout cas, et il y a un surprenant raccourci du scénario. On change par ailleurs de style et l'intrigue policière est alors remplacée par un récit de suspense. Lefranc va bien sûr se sortir d'affaire, mais à la suite d'un véritable thriller qui rappelle la manière des films de James Bond. La bombe est lancée contre l'île ... va t-elle éclater ... non elle est désamorcée à la dernière seconde .... on a déjà vu tout cela. Cela ne ressemble pas tout-à-fait à un Lefranc, je trouve, mais Jacques Martin semble y prendre du plaisir. Il raconte avec beaucoup de détails cette longue deuxième partie.

Quelques personnages intéressants apparaissent, comme Thelma Ritter-Borg, déjà entrevue dans l'Apocalypse, ou le célèbre danseur Lipsky, personnage semble t-il inspiré par le fameux Serge Lifar. Lipsky meurt à la fin de l'histoire et au vu des événements, on peut légitimement se demander si il a été empoisonné ? Jacques Martin ne nous éclaire cependant pas là-dessus, et Lefranc ne semble même pas se poser la question.



Au final, la Cible n'est pas un chef d'oeuvre, et je pense qu'il appartient plutôt à la catégorie des albums honorables. Le dessin de Gilles Chaillet est encore excellent, et cela se relit sans déplaisir. Mais relit-on encore souvent cet album, aujourd'hui ? C'est à vous de répondre.



Dernière édition par Raymond le Sam 23 Aoû - 10:28, édité 3 fois


_________________
Et toujours ...
http://lectraymond.forumactif.com

2 Re: La cible le Mar 4 Mai - 19:34

Raymond

avatar
Admin
Petite relance, pour voir Exclamation

Raymond a écrit:A ce stade, j'ai compris le titre le l'album, bien sûr, mais pas le comportement d'Axel Borg.
Quoique ... ce n'est pas vrai ... j'ai bien une hypothèse ... mais je vous laisse la deviner.


Personne n'a une idée ? Cool


_________________
Et toujours ...
http://lectraymond.forumactif.com

3 Re: La cible le Mer 12 Mai - 14:04

Michel Jacquemart

avatar
bédéphile pointu
bédéphile pointu
Ah! La Cible est un album que j'aime particulièrement ! Et je ne le trouve pas déséquilibré... Je le trouve construit en contre-point... On trouvait déjà cela dans le Mystère Borg avec le contraste Gardsten-Venise... Ici, c'est bien plus marqué... Il y a aussi cela dans l'aventure de Tintin "Coke en Stock" (une de mes préférées !) - Je me demande qu'elle a été l'influence de Jacques Martin dans ce scénario de Tintin...

L'histoire de La Cible commence dans un décor feutré, puis nous plonge dans l'action, puis dans ce décor extraordinaire de l'atoll qui sert de cible, pour s'achever dans le même décor feutré. (Je me suis d'ailleurs inspiré de cette construction au moment de la rédaction du Maître de l'Atome!)

C'est vraiment une histoire très intéressante... Car on voit que tout se joue dans des palaces suisses, des ministères ou des salles de rédaction de journaux... Mais le décor de l'île, avec ses carcasses de navires de guerre et d'avions de combat, avec ses cadavres, rappelle la folie meurtrière des guerres modernes... C'est une image intemporelle, à la fois du passé (la Guerre du Pacifique), mais aussi des menaces qui planent sur notre futur avec ce genre de bombe atomique lancée depuis l'espace. (A remarquer que les Etats-Unis n'ont pas renoncé à ce genre de projet!)

C'est très intéressant aussi de voir que les personnes les plus dangereuses ne sont plus des aventuriers comme Axel Borg, mais bien des industriels qui ont pignon sur rue et se réunissent dans des palaces, en Suisse ou à Montréal... Il y a aussi des passages savoureux, comme celui où Lefranc déchire le chèque dans le seau à champagne et quand il se fait jeter du palace !

Quant à l'attitude de Borg... Je dois avouer qu'elle m'a dérouté, car dans les 3 albums précédents (l'Arme absolue, la Crypte et l'Apocalypse), il était devenu l'allié de Lefranc, presque son ami... J'ai peine à croire qu'il accepte ainsi que Lefranc se fasse atomiser...

Alors, j'ai une hypothèse : Borg veut faire d'une pierre deux coups (voire trois)... D'une part, il accomplit sa mission vis-à-vis de la Sybor en "exécutant" Lefranc d'une manière originale et cruelle (mais en fait il le sauve!) et, d'autre part, il est payé - par une nation ennemie de celle qui procède au lancement de cette arme spatiale - pour faire échouer l'essai atomique !! En plaçant Lefranc sur cet atoll - et en faisant confiance aux ressources de Lefranc - il se doute bien que Lefranc sera le grain de sable qui fera que l'opinion mondiale sera alertée et que cela empêchera le bon déroulement de l'essai... Borg n'est jamais cruel : il est intelligent, pragmatique et opportuniste...

4 Re: La cible le Mer 12 Mai - 18:19

Raymond

avatar
Admin
Michel Jacquemart a écrit:
Alors, j'ai une hypothèse : Borg veut faire d'une pierre deux coups (voire trois)... D'une part, il accomplit sa mission vis-à-vis de la Sybor en "exécutant" Lefranc d'une manière originale et cruelle (mais en fait il le sauve!) et, d'autre part, il est payé - par une nation ennemie de celle qui procède au lancement de cette arme spatiale - pour faire échouer l'essai atomique !! En plaçant Lefranc sur cet atoll - et en faisant confiance aux ressources de Lefranc - il se doute bien que Lefranc sera le grain de sable qui fera que l'opinion mondiale sera alertée et que cela empêchera le bon déroulement de l'essai... Borg n'est jamais cruel : il est intelligent, pragmatique et opportuniste...

J'étais arrivé à la même conclusion. pouce

Comment faire pour obtenir à la fois ... le beurre et l'argent du beurre ? Il suffit de demander à Axel Borg, un véritable filou, tout de même. Smile


_________________
Et toujours ...
http://lectraymond.forumactif.com

5 Re: La cible le Mer 9 Juin - 8:16

Damned

avatar
grand maître
grand maître
Voila un album de Lefranc qui, comme pour Raymond, me laisse un peu perplexe.
Nouveau sur le site, j'ai pris la peine de lire vos commentaires, mais moi j'en arrive à la conclusion que 2 scénarios différents ont été adaptés et fusionnés dans ce seul album.
Ses véritables atouts sont la présence de Jacques Martin et de Gilles Chaillet.
Ce n'est effectivement pas l'album que je relis souvent ......

Raymond Damned

http://www.pbase.com/vv_eagle/legrand_raymond

6 Re: La cible le Lun 7 Fév - 2:49

Lamar

avatar
lecteur émérite
lecteur émérite
Longtemps réticent à me plonger dans la lecture des Lefranc "post-Repaire du Loup", je profite d'un fond de bibliothèque pour en prendre connaissance, sans grande conviction.
Je dirais simplement qu'avec La Cible, J. Martin était (une fois de plus) "à côté de la plaque"...
Le dessin mollicasse de Chaillet (comme celui de tous les repreneurs malheureusement : on est loin de la vigueur de "l'Ouragan de Feu") n'arrange rien...
Et toujours ces séquences pathétiques, comme celle de Lefranc sur son îlot songeant à un flirt avec une Suèdoise !
Ici, notre héros n'a même pas besoin de Jeanjean pour sombrer dans la niaiserie...
Au suivant ! down

http:// http://hangar7.canalblog.com/

7 Re: La cible le Lun 7 Fév - 8:24

Raymond

avatar
Admin
Le suivant ... c'est la Camarilla. Smile


_________________
Et toujours ...
http://lectraymond.forumactif.com

8 Re: La cible le Lun 7 Fév - 12:48

Damned

avatar
grand maître
grand maître
Raymond a écrit:Le suivant ... c'est la Camarilla. Smile

Aie !.....

A part "le chatiment", c'est l'album qui m'énerve le plus : Comme je l'ai déjà dit, Jacques Martin a tout faux dans cette histoire, se trompant d'époque et d'enjeux, montrant ainsi qu'on ne peut faire un scénario sérieux et moderne en se basant sur des "images d'Epinal" totalement dépassées et vieillotes !

Dommage ? pouvait beaucoup mieux faire avec un tel sujet s'il avait vraiment pris la peine de se documenter un peu ....

Ceci n'est qu'un apparté puisque le sujet est traité ailleurs ....

Raymond Damned

http://www.pbase.com/vv_eagle/legrand_raymond

9 Re: La cible le Lun 7 Fév - 18:40

Raymond

avatar
Admin
Effectivement, on parle de la Camarilla ICI.

Par rapport aux remarques de Lamar, je les comprends mais elles me semblent excessives. Il me semble que les amateurs fidèles de la série ont tout de même eu du plaisir à lire cette histoire. Cela provient peut être du fait que les attentes ne sont pas les mêmes envers les nouveaux albums. Rolling Eyes


_________________
Et toujours ...
http://lectraymond.forumactif.com

10 Re: La cible le Lun 7 Fév - 20:38

JYB


vieux sage
vieux sage
Lamar a écrit:(dessin) mollicasse
???

11 Re: La cible le Mar 8 Fév - 9:00

Treblig


Double prix Nobel
Double prix Nobel

12 Re: La cible le Mar 8 Fév - 10:22

Raymond

avatar
Admin
Je me suis promené avec César et sa femme sur les quais d'Ouchy en octobre 2010, là où se trouvent justement le port de la compagnie de navigation et l'hôtel Beau-Rivage. Il a pris de multiples photos et je suppose qu'il a dû lui aussi les mettre en ligne sur son site. Ce sont les mêmes images.


_________________
Et toujours ...
http://lectraymond.forumactif.com

13 Re: La cible le Mar 8 Fév - 19:54

Lamar

avatar
lecteur émérite
lecteur émérite
Raymond a écrit:Quelques personnages intéressants apparaissent, comme (...) le célèbre danseur Lipsky, personnage semble t-il inspiré par le fameux Serge Lifar. (...)
Sans aucun doute, Raymond :



On peut supposer que JM l'avait croisé sur les rives du lac Léman, et aura voulu lui rendre hommage (Lifar est décédé à Lausanne en 1986). Mais il aurait été plus inspiré de s'attacher principalement à ce personnage de danseur étoile plutôt que se perdre dans une intrigue décousue ...
JM avait là une matière propice à un récit original et crédible (voir la bio de S. Lifar), sans allez chercher le sempiternel Axel Borg (et consœur) Neutral
Finalement, Lipsky passe au mieux pour un vieil excentique, sympathique certes, mais encore une fois, pathétique... Rolling Eyes
Dommage, ça méritait mieux Neutral Exclamation

Pour répondre à JYB à propos du dessin de Chaillet :

"Mollicasse" pour la mollesse du trait, notamment les attitudes et les faciès : les personnages ont l'air de pantins marchant sur des œufs, avec un Lefranc à la virilité prépubère...
Pourquoi diable ces dessinateurs mercenaires ne s'inspirent pas d'albums de référence comme le Mystère Borg Question scratch

http:// http://hangar7.canalblog.com/

14 Re: La cible le Mar 8 Fév - 21:38

JYB


vieux sage
vieux sage
Lamar a écrit:Pour répondre à JYB à propos du dessin de Chaillet :
"Mollicasse" pour la mollesse du trait
Oui, mais je veux dire : d'où tu sors ce mot que je ne connaissais pas...?
Je vois : mollica, mot italien pour "mie de pain", mais encore...?

15 Re: La cible le Mar 8 Fév - 23:06

Damned

avatar
grand maître
grand maître
Lamar a écrit:


"Mollicasse" pour la mollesse du trait, notamment les attitudes et les faciès : les personnages ont l'air de pantins marchant sur des œufs, avec un Lefranc à la virilité prépubère...
Pourquoi diable ces dessinateurs mercenaires ne s'inspirent pas d'albums de référence comme le Mystère Borg Question scratch

Ces attitudes maniérées m'avaient choqué, voire agacé lors de la lecture de cet album !
On les trouve aussi, parfois, sous le crayon de Jacques Martin lui même, et donc Gilles Chaillet s'en est peut être trop inspiré, allant de ce fait dans l'excès !

Raymond Damned

http://www.pbase.com/vv_eagle/legrand_raymond

16 Re: La cible le Sam 30 Aoû - 9:50

adrianstork

avatar
alixophile
alixophile
Bonjour, je réponds à la première question. Oui, il y a encore des gens qui lisent cet album.
Malheureusement tout comme vous autres, j'ai été anéanti par un scénario prenant de larges raccourcis (le rapport entre l'histoire du Québec et celle de l'ilot du Pacifique ne me semble que très peu étroit).
La fin est tragique ATTENTION SPOILER la mort du danseur sympathique s'accompagne d'une note très pessimiste, l'oraison funèbre de Lefranc assez crue surtout en un pareil moment. FIN DU SPOILER

Je pense que Jacques Martin a également combiné Vaslav Nijinsky (pour le nom et l'isolement) et Serge Lifar pour composer ce personnage qui aurait mérité de réapparaitre dans un autre album.
Il y a beaucoup d'oublis, par exemple Paulin qui semble s’être évanoui dans la nature et qui est pourtant censé etre au coté de Lefranc, d'ailleurs bizarrement Lefranc ne semble pas s'est rendu compte de sa trahison (Lefranc est il devenu moins vigilant au fil des albums?). Je trouve que la cruauté d'Axel Borg est pour une fois de mise, n'hésitant pas à illustrer au pied de la lettre le mot de François 1er : ''Il n'est de meilleure compagnie qui ne se quitte' (disait il en flanquant ses chiens à l'eau)

Les points positifs : les jolis décors urbains de la Suisse, de Québec (le château Frontenac) et la sécheresse de ses antagonismes, iles de morts vivants et de vivants morts, vestiges de la guerre (d'ailleurs le choix de cette partie du monde pour des essais nucléaires n'est pas sans rappeler un autre évènement).
Par ailleurs, il est dit qu'Olga Ritter-Borg est aperçue dans L'apocalypse? Ah bon? A quel moment?

Je continue ma relecture des Lefranc, prochaine étape La Camarilla, dont j'ai entendu le plus grand bien

17 Re: La cible le Sam 30 Aoû - 10:06

Raymond

avatar
Admin
La Camarilla ! Le plus grand bien ? Euh ... tu vas être un peu déçu.  Neutral

Sinon, c'est très bien de lire Lefranc ! Et merci pour tes commentaires ! pouce


_________________
Et toujours ...
http://lectraymond.forumactif.com

18 Re: La cible le Sam 30 Aoû - 13:46

adrianstork

avatar
alixophile
alixophile
Raymond a écrit:La Camarilla ! Le plus grand bien ? Euh ... tu vas être un peu déçu.  Neutral

Sinon, c'est très bien de lire Lefranc ! Et merci pour tes commentaires !  pouce

De rien ça me fait plaisir d'en parler. Quelqu'un peut me confirmer la présence de Ritter Borg dans l'Apocalypse?

19 Re: La cible le Dim 2 Nov - 15:51

Raymond

avatar
Admin
Raymond a écrit:Je me suis promené avec César et sa femme sur les quais d'Ouchy en octobre 2010, là où se trouvent justement le port de la compagnie de navigation et l'hôtel Beau-Rivage. Il a pris de multiples photos et je suppose qu'il a dû lui aussi les mettre en ligne sur son site. Ce sont les mêmes images.

Je me rends compte que ces images n'ont jamais été montrées ici.

Voici donc quelques photos prises par César, mises en comparaison avec une image équivalente dans l'album.

Tout d'abord, le port d'Ouchy !


_________________
Et toujours ...
http://lectraymond.forumactif.com

20 Re: La cible le Dim 2 Nov - 15:53

Raymond

avatar
Admin
Ensuite, le restaurant "Le Lacustre", toujours au port d'Ouchy !


_________________
Et toujours ...
http://lectraymond.forumactif.com

21 Re: La cible le Dim 2 Nov - 15:55

Raymond

avatar
Admin
Et enfin l'Hôtel Beau-Rivage, proche du port d'Ouchy.



_________________
Et toujours ...
http://lectraymond.forumactif.com

22 Re: La cible le Mer 10 Déc - 16:08

Treblig


Double prix Nobel
Double prix Nobel

23 Re: La cible le Ven 13 Nov - 10:08

Treblig


Double prix Nobel
Double prix Nobel

24 Re: La cible le Dim 15 Nov - 12:02

Treblig


Double prix Nobel
Double prix Nobel

Contenu sponsorisé


Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut  Message [Page 1 sur 1]

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum