Lefranc, Alix, Jhen ... et les autres
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.

-44%
Le deal à ne pas rater :
Baskets Nike Air Max 90 à moins de 80€ (du 38,5 au 47,5)
78.48 € 139.99 €
Voir le deal

Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

Gasoline Alley

Aller à la page : Précédent  1 ... 9 ... 14, 15, 16  Suivant

Aller en bas  Message [Page 15 sur 16]

351Gasoline Alley - Page 15 Empty Re: Gasoline Alley le Mar 24 Mar - 17:01

eleanore-clo

eleanore-clo
docteur honoris causa
docteur honoris causa
Bonsoir Raymond

Votre magnifique chronique m'a séduite. En France, la FNAC accepte encore les commandes sur son site de e.commerce, et les livraisons sont assurées par La Poste qui maintient son activité. J'en ai donc profité (éhontément peut être Embarassed ) pour commander l'ouvrage. Arrivée jeudi, en théorie !

Prenez-soin de vous.
Eléanore

352Gasoline Alley - Page 15 Empty Re: Gasoline Alley le Mar 24 Mar - 17:35

Raymond

Raymond
Admin
Cela me fait très plaisir, car c'était bien l'intention que j'avais en lançant cette chronique : vous convaincre qu'il existe des chefs d'œuvre à ne pas manquer  !  sunny


_________________
Et toujours ... Gasoline Alley - Page 15 Charli10
http://lectraymond.forumactif.com

353Gasoline Alley - Page 15 Empty Re: Gasoline Alley le Mer 25 Mar - 9:40

2J

2J
membre de l'académie
membre de l'académie
La plus ancienne période :
Gasoline Alley - Page 15 Waltb410

354Gasoline Alley - Page 15 Empty Re: Gasoline Alley le Mer 25 Mar - 11:48

Raymond

Raymond
Admin
Il y a différentes catégories de collectionneurs et de bibliophiles.

Il y a ceux qui achètent les livres anciens, ceux qui collectionnent les originaux, ceux qui se spécialisent dans la BD en bon état, ceux qui mettent un point d'honneur à acquérir une collection complète sur un thème (ou un auteur) donné, et enfin ceux qui comme moi achètent un peu tout ce qui contient des images (vieux journaux, fascicules ou vieux albums) et qui se rapproche de la BD. Cette dernière catégorie est parfois regardée avec un peu de condescendance par les autres.   Wink

Mais il faut avouer que j'ai moi aussi une légère tendance aux préjugés, puisque je pense parfois aux philatélistes avec un vague sourire. C'est en fait un type de collection que je ne me verrais pas faire.

Frank King était-il un philatéliste ? Je me le demande fortement car il a dessiné de fort belles pages sur ce thème. Et tout naturellement, il a imaginé que Walt était un vrai collectionneur de timbres. On retrouve bien sûr dans ce petit détail la prédilection du dessinateur pour les gens simples, ainsi que sa vision bienveillante de leurs petits plaisirs quotidiens.

Gasoline Alley - Page 15 Walt-s29

Il est vrai que pour les gens qui n'ont pas les moyens de s'offrir de beaux voyages, la contemplation de timbres provenant de tous les pays peut être un puissant stimulant de l'imagination. Chaque nation adopte en fait son propre style et ce sont souvent les pays les moins riches (ou les moins prestigieux) qui proposent les plus belles images. Il n'y a pas de hiérarchie bien définie dans ce domaine.

Gasoline Alley - Page 15 Walt-s30

Et pour Walt, la contemplation de ses albums de timbres devient miraculeusement une petite promenade sur le globe terrestre. L'Europe, l'Asie ou les îles du Pacifique sont pour lui des thèmes propices à la rêverie et le moindre dessin peut devenir un mystère dont il faut décoder le sens.

Gasoline Alley - Page 15 Walt-s31

Et en lisant cette page, j'ai dû admettre une évidence : la qualité des voyages imaginaires de Walt n'est certainement pas inférieure à celle de mes rêveries d'enfants, lorsque je visitais le monde par l'intermédiaire des mes albums de BD. Les philatélistes et les bédéphiles ne sont finalement tous que des collectionneurs d'images, qui savent s'évader de la laideur du monde de la manière la plus simple qui soit.

Gasoline Alley - Page 15 Walt-s32

Non content de me montrer de belles images, Frank King m'a aussi donné une belle leçon ! Je ne suis pas plus intelligent que Skeezix.

Et Gasoline Alley est une des plus belles bandes dessinées du monde.   sunny


_________________
Et toujours ... Gasoline Alley - Page 15 Charli10
http://lectraymond.forumactif.com

355Gasoline Alley - Page 15 Empty Re: Gasoline Alley le Mer 25 Mar - 12:07

2J

2J
membre de l'académie
membre de l'académie
Gasoline Alley - Page 15 31963310
Gasoline Alley - Page 15 13323010

356Gasoline Alley - Page 15 Empty Re: Gasoline Alley le Jeu 26 Mar - 11:56

Raymond

Raymond
Admin
Parfois, Frank King se souvient que Gasoline Alley était au départ un garage, où se rassemblait un petit groupe des "fanas" de voitures. Il reprend alors ce thème et la promenade dominicale de Walt and Skeezix devient une petite virée en automobile.

Gasoline Alley - Page 15 Walt-s33

Dans mes souvenirs d'enfance, il y a bien eu une époque assez semblable lorsque mes parents purent enfin s'acheter une voiture, à la fin des années 60. On partait nous aussi sur les routes, un peu de la même manière, pour le simple plaisir de rouler et de voir le paysage. Cela me parait aujourd'hui presque inimaginable (c'est tellement ennuyeux de conduire pendant des heures) mais il y avait à l'époque une fascination pour l'automobile et le progrès technique. C'était déjà la société de consommation.  

Gasoline Alley - Page 15 Walt-s34

Et aujourd'hui, je suis plutôt épaté par les réactions très philosophiques de Walt, en face des ennuis qu'il rencontre sur la route. Mais il est vrai qu'il considère un peu cette promenade comme une aventure. J'imagine qu'il y aurait bien plus de plaintes et d'énervement de nos jours.  Cool

Gasoline Alley - Page 15 Walt-s35

Sinon, comme d'habitude, il ne se passe pas grand chose pendant cette virée, mais elle prend une grande importance dans le vie des personnages. Les gens heureux n'ont pas d'histoire, comme le rappelle un dicton bien connu, et on pourrait en fait lire cette page comme une petite chronique du bonheur quotidien.

Gasoline Alley - Page 15 Walt-s36

Tout ceci me donne envie de citer Chris Ware, qui a exprimé mieux que personne la fascination que pouvait exercer Gasoline Alley sur les lecteurs. Voici donc ce qu'il écrit :

Je suis convaincu que lorsqu'elle aura été intégralement rééditée, Gasoline Alley pourra prétendre au titre d'œuvre la plus personnelle, la plus humaine et sincèrement géniale de toute l'histoire de la bande dessinée américaine. Nous venons tout d'un endroit, et nous nous dirigeons tous quelque part, alors donnez sa chance à cette bande dessinée. Une vie entière est nécessaire pour en percer le secret.

Eh oui … Gasoline Alley est une des plus belles bandes dessinées du monde.  sunny


_________________
Et toujours ... Gasoline Alley - Page 15 Charli10
http://lectraymond.forumactif.com

357Gasoline Alley - Page 15 Empty Re: Gasoline Alley le Ven 27 Mar - 11:15

Raymond

Raymond
Admin
Dans le Bois d'Amour, près de Pont-Aven, Gauguin donna en 1888 une magistrale leçon de peinture au jeune Paul Sérusier, qui était alors un tenant de l'école officielle. Ils étaient tous les deux en train de peindre les arbres de la forêt et Gauguin demanda à son compagnon : "De quelle couleur voyez-vous cet arbre ?" Sérusier répondit "Noir" et Gauguin continua : " Eh bien utilisez la plus belle couleur de la palette !" Puis le maître continua : "et comment voyez-vous la terre ?" et le jeune élève répondit "Rouge". Gauguin repris la parole : " Alors allez-y avec le rouge le plus franc !"  La conversation se poursuivit ensuite de cette manière, et elle fixa dès lors les principes picturaux d'un groupe de peintres qui comprenait Maurice Denis, Pierre Bonnard, Paul Ranson, Paul Sérusier, Edmond Vuillard, Félix Valloton et quelques autres. Ce groupe décida de se nommer "les Nabis" et c'est à eux que je me mis très vite à penser en contemplant la planche dominicale du 28 novembre 1926 de Gasoline Alley.

Gasoline Alley - Page 15 Walt-s37

C'est peut-être un peu gonflé de ma part, mais je crois qu'il existe une parenté qui n'est pas si lointaine que cela entre les théories simples de Gauguin (sur la mise en couleur d'un tableau) et l'approche volontairement naïve de Frank King pour raconter en images les merveilleux dimanches de Walt et Skeezix. La mise en couleur de ses planches semble par ailleurs épouser les théories du mouvement nabi, en associant abruptement dans ses cases le rouge le plus franc (tel que le pull de Walt) avec le noir le plus opaque (les recoins sombres de la forêt) ou le jaune le plus explosif (un fragment de ciel vu à travers les arbres). J'ignore si le coloriste obéissait simplement aux consignes de Frank King, mais le choix de ces teintes audacieuses m'a paru totalement justifié, pour ne pas dire naturel, car les images ne perdent jamais leur caractère réaliste.

Gasoline Alley - Page 15 Walt-s38

S'autorisant les fantaisies les plus folles, le coloriste se permet vraiment des variations chromatiques surprenantes. Il change en effet subitement la couleur du ciel, qui passe sans transition d'un bleu céruléen à un rouge vermillion, ou l'apparence des nuages qui apparaissent successivement blancs, jaunes et rouges selon la fantaisie de l'inspiration. Et le plus curieux, c'est que ces étonnantes variations de teintes ne choquent pas le lecteur. Elles représentent simplement le regard naïf des promeneurs qui "profitent de la grande exposition d'automne des œuvres de Jack Frost", comme le dit lui-même Walt.

Gasoline Alley - Page 15 Walt-s39

Formant ainsi un véritable damier de teintes vives et contrastées, cette planche semble avoir été coloriée en fonction de la globalité esthétique de la page, plutôt que de la véracité des détails. Mais Frank King y insère tout de même une certaine logique, car lorsque Walt et Skeezix contemplent le ciel, ils y constatent un bien curieux mélange de coloris. "Peut-être que Jack Frost a renversé ses pots de peinture" suggère Skeezix, et cette remarque confirme qu'il voit la même chose que nous.

Gasoline Alley - Page 15 Walt-s40

Et en terminant cette "promenade", je ne me sens pas aussi fatigué que Walt, bien sûr, mais j'ai moi aussi passé un merveilleux moment. J'aimerai avoir parfois un regard aussi naïf que lui, et être ainsi capable de m'émerveiller du monde qui m'entoure. La nature n'a jamais fini de nous révéler ses secrets.

Et Gasoline Alley est une des plus belles bandes dessinées du monde !  sunny


_________________
Et toujours ... Gasoline Alley - Page 15 Charli10
http://lectraymond.forumactif.com

358Gasoline Alley - Page 15 Empty Re: Gasoline Alley le Ven 27 Mar - 13:28

eleanore-clo

eleanore-clo
docteur honoris causa
docteur honoris causa
Merci pour ce commentaire qui embellit encore plus la BD.
D'ailleurs, mon achat est arrivé (et en sas de décontamination pour quelques jours Laughing ).

Eléanore

359Gasoline Alley - Page 15 Empty Re: Gasoline Alley le Ven 27 Mar - 15:03

Totoche Tannenen

Totoche Tannenen
grand maître
grand maître
Tu n'as pas le Walt before Skeezix Raymond ? Cela m'étonne... Je n'ai pas osé franchir le pas pour les strips : j'ai peur que mon anglais ne soit pas à la hauteur. En revanche le graphisme des Sundays pages se suffisant presque à lui-même, je n'en regrette pas l'achat.

http://planbd.blogspot.com

360Gasoline Alley - Page 15 Empty Re: Gasoline Alley le Ven 27 Mar - 15:50

Raymond

Raymond
Admin
Eh bien, il y a pas mal d'années que je n'ai plus acheté d'album de Walt and Skeezix, je l'avoue. Il faudrait que je me mette à jour. Embarassed


_________________
Et toujours ... Gasoline Alley - Page 15 Charli10
http://lectraymond.forumactif.com

361Gasoline Alley - Page 15 Empty Re: Gasoline Alley le Sam 28 Mar - 11:14

Raymond

Raymond
Admin
On s'adonne beaucoup à la rêverie, dans Gasoline Alley, mais on y dort en fait tout aussi souvent. Ce brave vieux Walt possède en effet une étonnante faculté à s'endormir aussitôt qu'il s'allonge quelque part, et son sens des réalités se mélange alors malicieusement à l'univers des songes.

Gasoline Alley - Page 15 Walt-s41

Certes, la bande dessinée de référence dans le domaine des rêves restera toujours Little Nemo, car Winsor McCay a réussi à y faire de fascinantes créations graphiques, mais le monde simple de Walt et Skeezix se révèle lui aussi très propice aux dérives oniriques de toutes sortes. Et contrairement aux merveilleuses fantaisies imagées de McCay, Frank King propose des chimères qui semblent au départ assez proches du monde quotidien, avant de basculer finalement vers le non-sens.

Gasoline Alley - Page 15 Walt-s42

Torpillant la logique plutôt que nos références visuelles, les rêves de Gasoline Alley semblent très ordinaires au départ, et également plus rassurants, mais les visions faussement innocentes de Walt contiennent néanmoins tous les attributs du cauchemar. L'aboutissement d'un songe dans une impasse, de même que la contemplation d'une solution absurde, sont potentiellement plus angoissants qu'un simple surprise visuelle, d'autant plus que l'on réalise souvent fort tard ces dérives du sens commun.

Gasoline Alley - Page 15 Walt-s43

Où s'arrête le réel et quand commence le rêve ? Et quand Walt s'est-il au fond endormi ? Même le lecteur n'arrive pas toujours à le savoir après plusieurs relectures de la planche, car l'auteur glisse insidieusement dans son récit des dérives apparemment logiques, de même que des faux-réveils. Les jeux oniriques de Frank King sont en fait de véritables mirages, et les illusions qu'il réussit à créer se limitent souvent au monde ordinaire. On y retrouve en fait la poésie des promenades toutes simples de Walt et Skeezix.

Gasoline Alley - Page 15 Walt-s44

Il y a ainsi bien peu de différences entre les rêves (pendant le sommeil) et les rêveries (éveillées) chez Frank King. Ce dernier nous fait toujours entendre la même "musique", si j'ose utiliser cette expression, et il réussit de cette manière à donner à son œuvre une ambiance inimitable.

Gasoline Alley est une des plus belles bandes dessinées du monde.  sunny


_________________
Et toujours ... Gasoline Alley - Page 15 Charli10
http://lectraymond.forumactif.com

362Gasoline Alley - Page 15 Empty Re: Gasoline Alley le Sam 28 Mar - 20:49

eleanore-clo

eleanore-clo
docteur honoris causa
docteur honoris causa
Le côté contemplatif et la flânerie font penser à L'homme qui marche de Jiro Taniguchi...

Eléanore

363Gasoline Alley - Page 15 Empty Re: Gasoline Alley le Sam 28 Mar - 21:17

Raymond

Raymond
Admin
C'est assez juste, mais je trouve qu'il y a un peu moins de fantaisie chez Taniguchi.

Il est vrai que son livre est assez court. Wink


_________________
Et toujours ... Gasoline Alley - Page 15 Charli10
http://lectraymond.forumactif.com

364Gasoline Alley - Page 15 Empty Re: Gasoline Alley le Dim 29 Mar - 11:57

Raymond

Raymond
Admin
Parfois, Frank King n'a rien à raconter. Il est dimanche et ses personnages restent à la maison, mais le vieux Frank ne manque jamais d'idée. Il imagine donc un monologue de Walt qui se terminera sur une émouvante déclaration.

Gasoline Alley - Page 15 Walt-s45

Cette planche date de décembre 1922 et Skeezix n'est encore qu'un nourrisson qui ne dit presque rien. Walt lui-même est toujours un vieux garçon (il ne rencontrera Phyllis, son âme sœur que quelques années plus tard) et il semble faire le bilan de sa vie. Il contemple donc Skeezix et songe aux bouleversements que ce bébé a entraîné dans sa vie.

Gasoline Alley - Page 15 Walt-s46

C'est une journée paisible et il n'y aura pas de distrayante promenade ni d'aventureuse exploration en voiture. L'heure n'est pas non plus aux rêveries, et encore moins aux voyages imaginaires de toute sorte. Libérés de toute entreprise, l'homme et le bébé sont face à face et les souvenirs surgissent. C'est un moment de vie réelle qui ne laisse aucune place au divertissement, et l'auteur en profite pour rappeler au lecteur toute l'évolution de la série.

Gasoline Alley - Page 15 Walt-s47

Walt se remémore ainsi les petits bonheurs et les gros soucis que peut entraîner la vie avec un bébé. Il la décrit comme un défi permanent, comme une lutte contre toutes sortes d'imprévus et même comme un apostolat (que tous les parents connaissent, d'ailleurs), mais aussi comme une vie qu'il n'aurait jamais l'idée de regretter. Afin de ne pas être trop lourd, je ne commenterai pas sa dernière phrase qui est pleine de vérité, et sur laquelle chacun pourra méditer avec jubilation.

Gasoline Alley - Page 15 Walt-s48

Il ne se passe donc presque rien sur cette page, mais on retrouve une fois de plus le charme de Gasoline Alley, avec sa vie à la fois lucide et rêveuse, avec ses espoirs naïfs et raisonnables, avec son ambiance calme et chaleureuse, et avec ses personnages que l'on aimerait bien pouvoir rencontrer une fois, rien que pour le plaisir de leur parler et de leur serrer la main.

Gasoline Alley est une des plus belles bandes dessinées du monde.   sunny



Dernière édition par Raymond le Dim 29 Mar - 14:04, édité 1 fois


_________________
Et toujours ... Gasoline Alley - Page 15 Charli10
http://lectraymond.forumactif.com

2J

2J
membre de l'académie
membre de l'académie
Gasoline Alley - Page 15 Gahist10

Gasoline Alley - Page 15 Lot-5810
Gasoline Alley - Page 15 S-l16161
Gasoline Alley - Page 15 H1953610

Gasoline Alley - Page 15 1930s-10
c'est un genre de jeu des 7 familles :
Gasoline Alley - Page 15 1930s-11

366Gasoline Alley - Page 15 Empty Re: Gasoline Alley le Lun 30 Mar - 12:59

Raymond

Raymond
Admin
Au début des années 30, la présentation des planches dominicales change un peu, car elle va bizarrement se limiter à trois bandes. Un petit comic strip complémentaire (lui aussi dessiné par Frank King) vient alors placer en dessous de Gasoline Alley, mais je ne vais pas m'intéresser à cette petite BD complémentaire et superflue. Ce changement d'aspect des planches va persister environ deux ans avant que l'éditeur ne reprenne finalement la mise en page originale de la série.

C'est à cette époque que Frank King s'adonne à quelques essais sur le plan graphique, et l'un des plus intéressants est certainement celui dans lequel il se moque gentiment de "l'art moderne".

Gasoline Alley - Page 15 Walt-s49

Au début des années 30, Matisse et Picasso n'étaient pas encore reconnus par le grand public et il était facile de faire de l'humour sur ce sujet. Frank King évite cependant toute vulgarité et se contente simplement de moderniser ses décors champêtres. Et si Walt déplore d'emblée que la belle nature ait tellement changé, le jeune Skeezix trouve au départ que cet univers "est marrant".

Gasoline Alley - Page 15 Walt-s50

Mais au fait, de quel art moderne se moque t-on dans cette planche ? Certaines images anguleuses et très géométriques évoquent assez les effets utilisés par les peintres cubistes, mais la conservation du caractère figuratif et la vivacité des couleurs me feraient plutôt pencher pour les œuvres des artistes fauves. Il est probable toutefois que Frank King n'accorde pas une grande importance à ces divergences d'école, et qu'il mélange dans sa raillerie aussi bien Braque que Matisse, Derain ou Picasso. L'art moderne le bouscule et certaines nouveautés picturales lui donnent probablement le vertige. Et tout comme le ressentent Walt et Skeezix, les tableaux du XXème siècle peuvent devenir un affreux rêve. Que sont devenus les décors bienheureux et accueillants de Gasoline Alley ?

Gasoline Alley - Page 15 Walt-s51

"Était-ce un rêve" s'exclame Skeezix ? Cette petite note humoristique a le mérite de ne pas émettre de jugement de valeur, et de simplement s'interroger sur un phénomène contemporain qui lui parait incompréhensible. Frank King n'aime pas l'art moderne, probablement par ce qu'il se place dans une tradition figurative, humaniste et bienveillante. Il évite de bousculer les règles du bon goût et il reste artiste à sa manière, en célébrant les charmes de l'Amérique profonde.

Aujourd'hui, on a un peu oublié à quel point les grands peintres du XXème siècle ont réussi à choquer le grand public. Il a fallu en fait plusieurs générations pour que leurs œuvres soient appréciées par le visiteur moyen.

Par contre, en matière de BD, la conclusion reste tout à fait simple.

Gasoline Alley est toujours une des plus belles bandes dessinées du monde.  Wink


_________________
Et toujours ... Gasoline Alley - Page 15 Charli10
http://lectraymond.forumactif.com

367Gasoline Alley - Page 15 Empty Re: Gasoline Alley le Mar 31 Mar - 12:21

Raymond

Raymond
Admin
Vous commencez à connaître les différentes tendances de l'univers de Gasoline Alley, alors je vais simplement aujourd'hui vous laisser lire cette nouvelle planche. Elle n'a aucun titre mais j'aurais bien envie de l'intituler "Jeux avec la logique". On y retrouve en tout cas la structure traditionnelle des "Sundays".

Gasoline Alley - Page 15 Walt-s52

Mais dans quel monde sommes nous ? Nous sommes en fait en mai 1924 et Squeezix a maintenant 3 ans. Il marche bien et commence à explorer le monde extérieur. Walt apprend au jour le jour son rôle éducatif et il commet une erreur de débutant : laisser "le petit" partir hors de la maison.

Gasoline Alley - Page 15 Walt-s53

Et cela devient très vite bizarre ! Je ne commenterai pas trop.   Smile

Gasoline Alley - Page 15 Walt-s54

Mais même lorsqu'il est en mauvaise situation, Walt ne perd pas sa gentillesse. Et ces gendarmes n'ont au fond pas l'air bien méchants.

Gasoline Alley - Page 15 Walt-s55

Et la dernière case explique finalement ce bizarre récit. Ce bon gros Walt était une fois de plus en train de roupiller. Mais contrairement à ceux du Little Nemo, ses rêves gardent un aspect assez ordinaire. Le lecteur s'y laisse prendre au début, avant de comprendre.   Wink

Gasoline Alley est une des plus belles bandes dessinées du monde !  sunny


_________________
Et toujours ... Gasoline Alley - Page 15 Charli10
http://lectraymond.forumactif.com

368Gasoline Alley - Page 15 Empty Re: Gasoline Alley le Mer 1 Avr - 12:39

Raymond

Raymond
Admin
Comme vous avez pu le voir dans sa page consacrée à l'art moderne, Frank King se permet parfois de dessiner de charmantes petites fantaisies graphiques. Et c'est ainsi qu'il innove dans un autre style en mai 1931, en proposant à ses lecteurs de savoureuses variations sur le thème des cercles.  Very Happy

Gasoline Alley - Page 15 Walt-s56

Contrairement à ce que ferait un auteur comme Winsor McCay, Frank King ne cherche pas à justifier ce changement en faisant appel aux rêves. La démarche de Walt et Skeezix est au contraire pleinement consciente. Et après que l'enfant ait découvert un compas, ils vont tous les deux essayer de créer de nouvelles images (et un nouveau monde) avec cet instrument. Cette planche faussement naïve nous propose dès lors un jeu très logique avec les formes géométriques.

Gasoline Alley - Page 15 Walt-s57

Et lorsque Skeezix se lance le défi de dessiner un paysage campagnard avec son compas, on retrouve presque sans surprise les paysages moutonnés et les arbres paisibles de Gasoline Alley. Même dans un monde de formes abstraites, l'auteur ne peut pas s'empêcher d'être figuratif. Et ce spectacle devient bien sûr un appel à une nouvelle promenade, dans un monde à moitié imaginaire et à moitié concret.

Gasoline Alley - Page 15 Walt-s58

Il n'y a ainsi aucune rêverie dans cette promenade mais on y ressent tout de même un frémissement de plaisir, et bien sûr un certain émerveillement. Contrairement à Little Nemo qui rencontre invariablement de véritables cauchemars, Walt et Skeezix évoluent toujours dans un monde sympathique et bienveillant. Les féeries de Frank King restent maîtrisées et heureuses, quel qu'en soit le décor, et le lecteur en garde une sensation de bien être.

"Etre classique, c'est se répéter et savoir se répéter" écrivait Albert Camus. Cette formule s'applique tout naturellement aux planches dominicales de Gasoline Alley, qui font partie des grands classiques de la BD.

Et faut-il le répéter encore une fois ? Gasoline Alley est une des plus belles bandes dessinées du monde.  sunny


_________________
Et toujours ... Gasoline Alley - Page 15 Charli10
http://lectraymond.forumactif.com

369Gasoline Alley - Page 15 Empty Re: Gasoline Alley le Mer 1 Avr - 18:49

2J

2J
membre de l'académie
membre de l'académie
Gasoline Alley - Page 15 47014610
Gasoline Alley - Page 15 Dupont14^
Gasoline Alley est une des plus belles bandes dessinées du monde.  
lol!

370Gasoline Alley - Page 15 Empty Re: Gasoline Alley le Mer 1 Avr - 19:18

Raymond

Raymond
Admin
Pas mal ! Very Happy

Mais je continuerai à le répéter … sunny


_________________
Et toujours ... Gasoline Alley - Page 15 Charli10
http://lectraymond.forumactif.com

371Gasoline Alley - Page 15 Empty Re: Gasoline Alley le Jeu 2 Avr - 12:24

Raymond

Raymond
Admin
Passons à l'épisode que j'intitulerai "les Chatons de Saule" et qui, en toute logique, est garanti sans chaton et sans saule !  Wink

Gasoline Alley - Page 15 Walt-s59

En fait, c'est à nouveau un banal dimanche de promenade, qui va être cette fois perturbé par une météo catastrophique. Mais même lorsqu'il lui arrive ce genre de mésaventure, Walt ne perd jamais sa merveilleuse innocence. La nature est même parfois plus belle sous un ciel orageux, par un vrai temps de pluie !

Gasoline Alley - Page 15 Walt-s60

Nous sommes en avril 1922 et Skeezix n'a guère plus qu'un an. L'enfant ne dit bien sûr pas grand chose mais Walt parle pour les deux. Sa patience est mise à rude épreuve tandis qu'il se fait arroser et qu'il glisse sur le sol mouillé. "Never explain and never complain" disent les anglo-saxons, et les commentaires du promeneur ne trahissent donc pas le moindre mouvement d'humeur.

Gasoline Alley - Page 15 Walt-s61

C'est donc un banal dimanche pluvieux que nous raconte Frank King, et les anecdotes sont à peine amusantes. Chaque lecteur a rencontré au moins une fois dans sa vie de telles mésaventures, mais on retrouve dans cette planche le merveilleux spectacle de la vie ordinaire. Les parapluies des années 2000 ne valent pas mieux que ceux du siècle précédent et les petits malheurs du personnage principal restent aujourd'hui un fraternel message adressé au lecteur.

Gasoline Alley - Page 15 Walt-s62

Le clin d'œil final fait légèrement sourire, mais il conclut surtout avec tendresse cette promenade dominicale un peu perturbée. Même dans les épreuves, Gasoline Alley garde son ambiance chaleureuse et rassurante, et toute la page est ainsi dominée par la célébration de cette singulière beauté de la vie.

Et encore une fois, Gasoline Alley est une des plus belles bandes dessinées du monde !   sunny


_________________
Et toujours ... Gasoline Alley - Page 15 Charli10
http://lectraymond.forumactif.com

372Gasoline Alley - Page 15 Empty Re: Gasoline Alley le Jeu 2 Avr - 12:57

eleanore-clo

eleanore-clo
docteur honoris causa
docteur honoris causa
Merci pour ces pages de bonheur sage et paisble  Very Happy .
Quelle différence entre Walt et le Capitaine Haddock Laughing

Gasoline Alley - Page 15 Couv_110

Eléanore

373Gasoline Alley - Page 15 Empty Re: Gasoline Alley le Ven 3 Avr - 13:28

Raymond

Raymond
Admin
Dans le catalogue des plaisirs simples, la fréquentation des piscines et des plages a toujours occupé une grande place des loisirs des classes populaires. Et d'une façon tout-à-fait logique, Frank King a dessiné de belles pages dédiées à ce genre d'activités.

Gasoline Alley - Page 15 Walt-s63

Bien sûr, Walt et Skeezix n'inventent rien d'original ! L'auteur semble au contraire faire l'apologie de quelques occupations toutes simples comme l'apprentissage de la natation ou le plaisir des plongeons. L'enfant s'y soumet d'une façon adorable et le lecteur ne peut bien sûr que s'identifier au personnage principal.

Gasoline Alley - Page 15 Walt-s64

Ces naïfs plaisirs de la baignade ont un léger parfum d'enfance et Walt est bien sûr le premier à y participer. L'ensevelissement presque complet de ce dernier dans une nappe de sable chaud ne semble pas au départ avoir de but particulier, mais l'auteur va utiliser cette circonstance d'une façon narquoise.

Gasoline Alley - Page 15 Walt-s65

Eh oui, ce bon gros Walt s'est une fois de plus endormi immédiatement. Tout devient possible et de nouveaux imprévus apparaissent à l'horizon. Et en fait, la situation va devenir totalement équivoque.

Gasoline Alley - Page 15 Walt-s66

Y a t-il eu un rêve ? Et Walt s'est-il vraiment réveillé ? Je l'ignore, et je ne sais d'ailleurs pas comment interpréter la dernière phrase de Walt, mais tout cela a au fond peu d'importance. Entre le rêve et la réalité, la frontière est parfois bien ténue, et il est bien tentant de s'y perdre.

L'essentiel, au fond, c'est que cette page célèbre une fois de plus la poésie toute simple de la vie quotidienne.

Et que Walt reste par ailleurs toujours aussi sympathique.

Et surtout, que Gasoline Alley reste une des plus belles bandes dessinées du monde.  sunny


_________________
Et toujours ... Gasoline Alley - Page 15 Charli10
http://lectraymond.forumactif.com

374Gasoline Alley - Page 15 Empty Re: Gasoline Alley le Sam 4 Avr - 12:33

Raymond

Raymond
Admin
Aujourd'hui est un grand jour !   Very Happy

Je vais enfin pouvoir sortir !    

Avec mon épouse, nous étions en effet tous les deux en isolement complet car nous étions touchés par le Covid 19. Maintenant, nous sommes plus ou moins guéris et nous avons à nouveau le droit de sortir ... même si c'est le moins souvent possible et pour des motifs sérieux. La pandémie n'est bien sûr pas terminée et ce n'est donc pas la grande liberté, mais c'est déjà ça !  king

Je reprendrai donc mon travail dès la semaine prochaine (il y en aura beaucoup) et j'aurai bien sûr beaucoup moins de temps à consacrer au forum. La rubrique "Gasoline Alley" ne sera dès lors plus quotidienne mais très intermittente. Ce n'est cependant pas trop grave puisque les choses les plus importantes ont largement été dites, je pense. Cela s'est même fait plus vite que je ne m'y attendais car l'isolement et l'absence de travail m'ont donné beaucoup de temps libre pendant ces deux dernières semaines. Mais grâce à Walt et Skeezix, cela n'a heureusement pas été du temps vide, et je suppose que le message est maintenant bien passé.   Wink

J'y ajouterai encore une petite touche aujourd'hui, en évoquant brièvement l'humour de Frank King. Il y a en effet beaucoup de gags dans Gasoline Alley, même si je l'ai peu signalé jusqu'ici. Et pour mieux les découvrir, je vais vous commenter cette planche du 13 mai 1923.

Gasoline Alley - Page 15 Walt-s67

Au départ, la série s'intéressait à un groupe de "passionnés de bagnoles" dont faisait partie Walt. Toutes les passions représentent bien sûr des points faibles et la voiture est logiquement devenue un vrai sujet de gags dans la série. Cet humour peut prendre différentes formes et dans cette planche, on découvre des gags qui se répètent mécaniquement, un peu à la manière d'un slapstick. Des promeneurs dérobent en effet des morceaux de la voiture de Walt et cette succession de vols s'accompagne d'un mécanisme d'escalade qui me fait beaucoup penser au fameux Big Business, un film culte de Laurel et Hardy. Rappelons que dans ce court métrage des années 20, Laurel et Hardy détruisent systématiquement une maison tandis que leur adversaire dépèce leur voiture, morceau après morceau, d'une façon acharnée.

Gasoline Alley - Page 15 Walt-s68

Comme dans le merveilleux petit film de Laurel et Hardy, on se demande jusqu'où l'humour de Frank King va pouvoir aller ? Et en fait, il ne semble pas vraiment y avoir de limite, puisque le premier passant enlève une porte, puis le deuxième enlève les roues, et le suivant enlève le moteur, avant que le dernier emmène la carrosserie toute entière. L'apparition de la petite grue derrière Walt prend d'ailleurs une dimension surréaliste et représente un excellent "gag dans le gag". Et bien sûr, comme dans un véritable cauchemar, Walt semble curieusement rester paralysé et incapable de réagir.

Gasoline Alley - Page 15 Walt-s69

Puis à la fin, comme dans les bons vieux "slapsticks" de Charlot ou Laurel et Hardy, un agent de police fait son apparition. C'est la catastrophe finale (on pourrait voir ceci comme "la crème sur le gâteau") car le policier s'en prend bien sûr au gentil Walt qui est une simple victime. Toute la planche est ainsi imprégnée d'une folle drôlerie.

Gasoline Alley - Page 15 Walt-s70

Mais bien sûr, il y a derrière ce gag une explication toute simple ! Walt s'est une fois de plus endormi et la page change ainsi de paradigme. La folie de Frank King reste plutôt mesurée (contrairement à celle de Laurel et Hardy) et on est rassuré de retrouver ensuite le monde des rêves.

Walt et Skeezix vivent dans un monde heureux et bienveillant.

Et Gasoline Alley est une des plus belles bandes dessinées du monde.  sunny


_________________
Et toujours ... Gasoline Alley - Page 15 Charli10
http://lectraymond.forumactif.com

375Gasoline Alley - Page 15 Empty Re: Gasoline Alley le Sam 4 Avr - 13:03

eleanore-clo

eleanore-clo
docteur honoris causa
docteur honoris causa
Bonjour Raymond

Confier aux membres du forum que la maladie vous a frappé est une grande preuve de confiance, et j'en suis très touchée  I love you .
Je suis très heureuse que votre épouse et vous même ayez traversé l'épreuve  pouce .
Reposez-vous bien.

Très cordialement
Eléanore

Contenu sponsorisé


Revenir en haut  Message [Page 15 sur 16]

Aller à la page : Précédent  1 ... 9 ... 14, 15, 16  Suivant

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum