Lefranc, Alix, Jhen ... et les autres
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.

-36%
Le deal à ne pas rater :
Nike Air Max 270 React – Chaussure pour Homme
102 € 160 €
Voir le deal

Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

Gasoline Alley

Aller à la page : Précédent  1 ... 8 ... 13, 14, 15, 16  Suivant

Aller en bas  Message [Page 14 sur 16]

326Gasoline Alley - Page 14 Empty Re: Gasoline Alley le Mer 4 Juil - 11:28

2J

2J
membre de l'académie
membre de l'académie
Walt & Skeezyx :
Gasoline Alley - Page 14 Img_1410

327Gasoline Alley - Page 14 Empty Re: Gasoline Alley le Jeu 12 Juil - 16:28

Invité


Invité
SP du 06/01/1945.


Gasoline Alley - Page 14 Gasosp10

328Gasoline Alley - Page 14 Empty Re: Gasoline Alley le Mar 24 Juil - 9:27

Invité


Invité
BQ du 02/02/1925.


Gasoline Alley - Page 14 Gaso0210

329Gasoline Alley - Page 14 Empty Re: Gasoline Alley le Mar 24 Juil - 14:06

2J

2J
membre de l'académie
membre de l'académie
Au Québec c'est un peu paru sous les titres :
- "Susie" :
Titre au Québec: Susie
Journal: Photo-Journal
Format: 1/2 page tabloïd couleur
Support: papier journal ordinaire
Périodicité: Hebdomadaire
Date de début: 30 novembre 1944
Date de fin: 1er mars 1945
Nombre de planches publiées: 15
Gasoline Alley - Page 14 Susie_10

Au pays des Tourlourons :

Titre au Québec: Au Pays des Tourlourons
Journal: Le Soleil
Format: 1/2 page tabloïd couleur
Support: papier journal ordinaire
Périodicité: hebdomadaire
Date de début: 4 mars 1945 ? (première planche connue)
Date de fin: 1er juillet 1945 ? (dernière planche connue)
Nombre de planches publiées: 18 + ?
Gasoline Alley - Page 14 Tourlo10

-La famille TACOT :

Titre au Québec: La Famille Tacot
Journal: Photo-Journal
Format: 1/2 page tabloïd couleur
Support: papier journal ordinaire
Périodicité: hebdomadaire
Date de début: 24 juin 1961
Date de fin: 9 mai 1964
Nombre de planches publiées: 148
Gasoline Alley - Page 14 Famill10

-La famille Maboule :

Titre au Québec: La Famille Maboule
Journal: La Patrie du Dimanche
Format: 1/2 page tabloïd 2 couleurs
Support: papier journal ordinaire
Périodicité: hebdomadaire
Date de début: 9 mars 1958
Date de fin: 20 novembre 1960
Nombre de planches publiées: 139
Gasoline Alley - Page 14 Famill11

Et même... Gazoline Alley !
Tabernac ! kessest s'tit ! Zauraient pas au moins pu app'ler ça  :" l'allée du gaz " ! Wink

Titre au Québec: Gasoline Alley
Journal: Hebdo-Revue
Format: tabloïd couleur
Support: papier journal ordinaire
Périodicité: Hebdomadaire
Première planche connue: 12 septembre 1953
Dernière planche connue: 24 avril 1954
Nombre de planches publiées: 33 + ?
Gasoline Alley - Page 14 Progrz10

330Gasoline Alley - Page 14 Empty Re: Gasoline Alley le Mar 24 Juil - 17:05

2J

2J
membre de l'académie
membre de l'académie
J'ai du  effectuer une recherche assez longue et plutôt difficile pour retrouver les publications françaises ; dans les grands hebdos d'avant-guerre ;
King n'est pas référencé et le titre français était ... "Patatras et son oncle Pepito" !
Je n'ai pas fini le recensement complet mais je vous montre déjà ce que j'ai retrouvé .
Dans Coeurs-Vaillants et aussi dans Benjamin
Gasoline Alley - Page 14 01-19210

Coeurs vaillants n°1 du 08/12/1929 - Premier numéro national tiré à 30 000 exemplaires (voir le titre "Nouvelle série" en haut à droite). Couverture avec "La dame blanche", un roman d'aventures rédigé par l'abbé Henri Guesdon et "Kiki chien de guerre", un texte de jacques Péricard.
Coeurs Vaillants est fait en collaboration avec le journal BENJAMIN, créé par Jean Nohain, alias Jaboune, en 1929 (plus d'infos).
Toujours en couverture, l'adresse de Coeurs Vaillants qui n'est pas encore celle de la rue de Fleurus (il faudra attendre 1935), mais le 82 rue de l'Université (Paris VIIe). En pages intérieures, un autre roman à suivre intitulé "Jean-Lou commandant de cargo" écrit par Paluel-Marmont et illustré par Joseph-Porphyre Pinchon, le dessinateur de "Bécassine". En dernière page, les aventures de Patatras et de son oncle Pépito... Une reprise du dessinateur américain Frank King (Voir le "Reg. U.S. Pat. Off : Copyright 1929 by The Chicago Tribune" en bas de page). Source des scans : Paul M.P.B.
Gasoline Alley - Page 14 10636510
Heureux les jeunes lecteurs de 1930 qui pouvaient lire « Les Aventures de
Patatras et de son oncle Pépito » dans la revue « Benjamin »… (On aura
reconnu le comic strip « Gasoline Alley » (Walt & Skeezix) de Frank King.)
10636562_01
Gasoline Alley - Page 14 10636511
Gasoline Alley - Page 14 10636512

Cette période ressemble beaucoup au "Little Nemo" de Winsor McCay .

Gasoline Alley - Page 14 10636513



Dernière édition par 2J le Ven 20 Mar - 18:12, édité 1 fois

331Gasoline Alley - Page 14 Empty Re: Gasoline Alley le Mer 25 Juil - 11:34

2J

2J
membre de l'académie
membre de l'académie
Coeurs-Vaillants N° 11 de 1930 :
Gasoline Alley - Page 14 11-19310

Il semble qu'il ait duré jusqu'en 1940

332Gasoline Alley - Page 14 Empty Re: Gasoline Alley le Jeu 26 Juil - 21:27

Invité


Invité
BQ du 03/11/1920.


Gasoline Alley - Page 14 Gaso0310

333Gasoline Alley - Page 14 Empty Re: Gasoline Alley le Jeu 26 Juil - 23:21

2J

2J
membre de l'académie
membre de l'académie
Treblig a écrit:BQ du 03/11/1920.
Gasoline Alley - Page 14 Gaso0310
Ce strip de 1920 est caractéristique des tout débuts de G.A. qui étaient alors centrés sur la passion de l'auto d'une équipe de copains :
Gasoline Alley - Page 14 Walt_w10

En 1918, Frank King travaille pour le Chicago Tribune qui publie une de ses œuvres Boby Make-Believe. Ce journal propose chaque dimanche une page, intitulée Le rectangle dans laquelle des dessinateurs créent des dessins humoristiques.
Gasoline Alley - Page 14 011

Frank King crée les personnages de Gasoline Alley pour un dessin de cette planche le 24 novembre 1918. Le succès aidant, un dessin quotidien commence à paraître dans le journal à partir du 25 août 1919. Cela deviendra ensuite un strip et enfin Le Rectangle sera abandonné pour que Gasoline Alley ait aussi sa page dominicale.

Le comic contenant les premieres planches :

Gasoline Alley - Page 14 61ie4o10

Ce coté "bagnoles" justifie le titre qui ne changera plus malgré les virages de sujets : onirisme à la Winsor McCay et finalement et pour toujours bande familiale ; quoique nous verrons une période WWII (avec Skeezyx) et souvent encore diverses voitures récurentes :

Gasoline Alley - Page 14 Gasoli11
Gasoline Alley - Page 14 53a84610
Gasoline Alley - Page 14 Waltba10

334Gasoline Alley - Page 14 Empty Re: Gasoline Alley le Ven 5 Oct - 10:49

Invité


Invité
SP du 04/12/1921.


Gasoline Alley - Page 14 Gaso0410

335Gasoline Alley - Page 14 Empty Re: Gasoline Alley le Sam 15 Déc - 21:07

2J

2J
membre de l'académie
membre de l'académie
Gasoline Alley - Page 14 Gasoli12 Gasoline Alley - Page 14 Bye3l710
Gasoline Alley - Page 14 15901610 Gasoline Alley - Page 14 Ysmngf10

336Gasoline Alley - Page 14 Empty Re: Gasoline Alley le Ven 19 Juil - 11:08

2J

2J
membre de l'académie
membre de l'académie
« Walt & Skeezix » est une touchante anthologie de « Gasoline Alley », « comic strip » pionnier de Frank King qui paraîtra pour la première fois en français le 11 septembre.

in Le Monde :
https://www.lemonde.fr/critique-litteraire/article/2019/07/18/bd-frank-king-le-cartooniste-qui-vieillissait-avec-ses-heros_5490806_5473203.html
Éditeur 2024
Date de publication 21/08/2019
Nombre de pages 96
Dimensions 24 x 17 x 2 cm
Poids 1 g
Langue français
Gasoline Alley - Page 14 Idispo10

Un matin de 1921, Walt, célibataire endurci et mécano amateur, ouvre sa porte et découvre, abandonné sur son perron, un nouveau-né : Skeezix.
Chef d'œuvre de Frank King, le strip "Walt & Skeezix", démarre en réalité dès 1918, comme la chronique, titrée "Gasoline Alley", d'une middle-class américaine passionnée d'automobile. Mais l'apparition du bébé Skeezix bouleverse tout cet univers, y compris l'approche de Frank King qui décide, à partir de là, de faire vieillir les personnages au rythme de la parution des strips. Dès lors, les jours qui passent dictent la cadence d'un double apprentissage, de la paternité pour ce vieux garçon un poil empoté, de la vie pour Skeezix — ses premiers pas, son entrée à l'école puis, des années plus tard, son départ pour la guerre…
Profondément touchante, cette série dresse ainsi, avec humour et tendresse, les contours de ce qui fait la vie ordinaire et le quotidien, offrant au lecteur un double, un reflet dans lequel reconnaître et apprécier son existence.
Le présent livre propose une sélection des plus belles pages du dimanche de Frank King : superbes respirations au strip quotidien — de grand format et en couleurs — elles rendent grâce à ses talents de dessinateur. Promenades, baignades ou parties de campagne : ces pages mettent en avant les joies de l'enfance, les jours heureux des vacances, pendant lesquels la relation filiale se construit avec finesse.
Publiées entre 1921 et 1934, ces quatre-vingts planches offrent un aperçu passionnant de cette œuvre vertigineuse et composent une porte d'entrée idéale vers un univers riche et délicat, dont se réclament Chris Ware et les plus grand auteurs anglo-saxons actuels. Immense classique du strip américain, "Walt & Skeezix" traverse enfin l'Atlantique ; il était plus que temps.
Préfaces de Chris Ware, Stéphane Beaujean
Gasoline Alley - Page 14 Gettyi15

337Gasoline Alley - Page 14 Empty Re: Gasoline Alley le Dim 21 Juil - 9:33

2J

2J
membre de l'académie
membre de l'académie
Gasoline Alley - Page 14 Gasoli13
Gasoline Alley - Page 14 Couv1181

Une magnifique planche éclatée en 12 cases pouce
Gasoline Alley - Page 14 R-200_24

338Gasoline Alley - Page 14 Empty Re: Gasoline Alley le Dim 21 Juil - 10:03

Raymond

Raymond
Admin
Les planches dominicales de Gazoline Alley sont une véritable splendeur.

Je contemple de temps en temps Sundays with Walt and Squeezix, rien que pour le plaisir des yeux !

Gasoline Alley - Page 14 Sunday10


_________________
Et toujours ... Gasoline Alley - Page 14 Charli10
http://lectraymond.forumactif.com

339Gasoline Alley - Page 14 Empty Re: Gasoline Alley le Mar 20 Aoû - 20:28

2J

2J
membre de l'académie
membre de l'académie
F. KING à sa table à dessin :
https://youtu.be/dSy-Prdo428
Gasoline Alley - Page 14 014

340Gasoline Alley - Page 14 Empty Re: Gasoline Alley le Mer 2 Oct - 16:45

Raymond

Raymond
Admin
GRANDE NOUVELLE  !!!

Les grandes planches en couleur de Walt & Skeesix (ce qui est bien sûr un autre titre de la série Gasoline Alley Wink ) ont été traduites en français. Elles vont paraître chez les "Editions 2024".

Gasoline Alley - Page 14 Walt-s10

C'est une splendeur, un chef d'œuvre absolu, et bien sûr un "must" pour votre bibliothèque !  sunny

Mais c'est aussi un très gros livre ... un peu encombrant !  Smile

Gilles Ratier en parle sur cette page :

http://bdzoom.com/146539/patrimoine/enfin-une-traduction-en-album-du-comic-strip-«-gasoline-alley-»/

En fait, cela semble être tout simplement la traduction du livre dont je vous ai déjà parlé au post N° 338.


_________________
Et toujours ... Gasoline Alley - Page 14 Charli10
http://lectraymond.forumactif.com

341Gasoline Alley - Page 14 Empty Re: Gasoline Alley le Mer 2 Oct - 17:58

2J

2J
membre de l'académie
membre de l'académie
C'est celui que Le MONDE annonçait (sans visuel disponible) que je vous rapportais en Juillet dans le 336 et qui devait paraître en Août .
Gilles RATIER nous cite cheers
(en particulier mes recherches sur les traductions québecquoises )



Dernière édition par 2J le Mer 2 Oct - 18:11, édité 2 fois

342Gasoline Alley - Page 14 Empty Re: Gasoline Alley le Mer 2 Oct - 18:05

Raymond

Raymond
Admin
Ah ah ! Il est alors beaucoup plus petit que le livre américain, qui fait 53 x 41 cm de surface.

Vous avez de la chance, quoique … la grande taille des planches augmente quand même nettement leur attrait.


_________________
Et toujours ... Gasoline Alley - Page 14 Charli10
http://lectraymond.forumactif.com

343Gasoline Alley - Page 14 Empty Re: Gasoline Alley le Jeu 3 Oct - 18:14

2J

2J
membre de l'académie
membre de l'académie
«WALT & SKEEZIX», L’ESSENCE DE LA VIE
Par Marius Chapuis
Un siècle après sa première publication en feuilleton, le chef-d’œuvre de Frank King, douce exploration de l’ordinaire à travers le quotidien d’un père et de son fils adoptif, est enfin traduit en français .
Gasoline Alley - Page 14 12391810

https://next.liberation.fr/images/2019/07/26/walt-skeezix-l-essence-de-la-vie_1742312

344Gasoline Alley - Page 14 Empty Re: Gasoline Alley le Ven 20 Mar - 15:26

Raymond

Raymond
Admin
C'était en 2009, je crois (ou alors en 2010), que je découvris à Paris mon premier album de Gasoline Alley (ou de Walt and Skeezix si vous préférez). Je l'avais acheté un peu par hasard et dès la première lecture de ce recueil vieux strips, je me retrouvais totalement sous le charme de la série.   sunny

Gasoline Alley - Page 14 Couv_w10

J'avais trouvé cet album sous la forme d'un livre d'occasion, à la fameuse librairie du boulevard Saint-Germain. Je me souviens que j'avais acquis en même temps le tome 4 de l'intégrale Terry and the Pirates, de Milton Caniff, et c'était d'ailleurs ce deuxième livre qui m'intéressait réellement au départ. Walt and Skeezix était purement un achat que j'avais fait par curiosité.

Et c'est dans le train qui me ramenait en Suisse, plusieurs jours plus tard, que je me mis à lire Terry and the Pirates. C'était bien dessiné, bien sûr, mais le récit me paraissait tout de même un peu lourdingue, et pas très passionnant. Et plutôt que d'insister avec "Terry", je sortis alors de ma serviette mon Walt and Skeezix pour le feuilleter. En préface, il y avait un assez long texte de Chris Ware qui expliquait pourquoi il était devenu un passionné de ce vieux comic strip, et cela m'intrigua un peu plus. Je commençai donc à lire les strips de l'année 1923 et je me rendis bien vite compte qu'il n'y avait pas beaucoup de suspense. Chaque bande racontait simplement un petit événement, une discussion ou un acte de la vie ordinaire, mais curieusement, c'était bien plus intéressant que les intrigues sophistiquées ou les exploits extraordinaires de Terry and the Pirates. Ces gens tout simples de la Gasoline Alley étaient plus attachants que les héros de Milton Caniff et … c'est ainsi que je continuais à lire pendant trois à quatre heures (ce qui était la durée de mon voyage en train) cette BD  d'apparence modeste qui cachait en fait une très grande ambition, celle de raconter la vie de tous les jours d'un américain moyen.

Ce petit voyage en train allait laisser en moi un souvenir inoubliable. J'avais trouvé un nouveau chef d'œuvre de la BD et j'achetais peu après cela d'autres recueils de "Gasoline Alley". J'y retrouvais à chaque fois le plaisir de pouvoir me fondre dans cet univers paisible et chaleureux, un monde dans lequel il y a beaucoup à vivre même s'il y survient assez peu d'événements sensationnels.

Un ou deux ans plus tard, je m'achetais également l'ouvrage géant des Sundays with Walt and Skeezix et ce fût un vrai coup de foudre. J'ai été émerveillé par la beauté des planches, l'intelligence des dialogues, la simplicité de cette description de la vie quotidienne et la paix qui émanait de ce monde issu de l'Amérique profonde. J'étais dès lors devenu un admirateur inconditionnel de l'œuvre de Frank King.

Gasoline Alley - Page 14 Sunday11

La traduction française de l'album des "Sundays" en 2019 a récemment réveillé en moi cet amour attendri pour l'univers de Gasoline Alley. J'avais hésité au départ à acheter cette nouvelle édition, puisque je possédais déjà le (très) gros bouquin en anglais, et qu'une comparaison rapide entre les deux livres m'a permis de constater que les contenus étaient identiques. Je repoussais donc l'achat dans un premier temps mais ... autour de Noël ... j'eus une forte envie de relire cet album sous une forme différente, plus petite et écrite en français. Ce n'était de toute façon pas la première fois que j'achetais une BD que je possédais déjà.   Embarassed

Gasoline Alley - Page 14 Walt-s11

Et je n'ai pas regretté ce nouvel achat. La relecture de ce petit chef d'œuvre me fit retrouver cette sensation d'éblouissement que j'avais éprouvée 10 ans plus tôt. Ce livre est à la fois beau, intelligent, harmonieux et très réaliste. Il se trouve depuis deux mois à côté de mon fauteuil de lecture, et je l'ouvre tous les jours avec un mélange de fascination et de plaisir. C'est presque hypnotique.

J'ai maintenant envie de vous parler ici, de temps en temps et à ma manière, de cet album qui raconte les dimanches de Walt and Skeezix. J'essaierai de vous présenter les images sous leur plus grande forme possible, afin que vous ne soyez pas seulement séduit par la beauté de l'ensemble, et que vous puissiez aussi en savourer les détails. Les textes sont en effet aussi intéressants que les images.

Cette présentation ne sera pas du tout régulière, car elle me demandera bien sûr un peu de temps (ne serait-ce que pour scanner ces très grandes pages). Mais comme il y a l'arrivée du coronavirus et du confinement pendant quelque semaines, j'aurai peut-être le temps d'y revenir assez souvent.

L'avenir le dira !  Wink



Dernière édition par Raymond le Dim 22 Mar - 15:21, édité 1 fois


_________________
Et toujours ... Gasoline Alley - Page 14 Charli10
http://lectraymond.forumactif.com

345Gasoline Alley - Page 14 Empty Re: Gasoline Alley le Ven 20 Mar - 17:41

2J

2J
membre de l'académie
membre de l'académie
Voilà une idée qu'elle est bonne ! bounce
C'est la porte ouverte à de belles découvertes
Gasoline Alley - Page 14 18321010
...
Gasoline Alley - Page 14 Image237

346Gasoline Alley - Page 14 Empty Re: Gasoline Alley le Sam 21 Mar - 11:42

Raymond

Raymond
Admin
Voici donc une première page des "Dimanches de Walt and Skeezix" !    Very Happy

Mais avant de vous montrer ça, je me permettrai de remémorer quelques petits souvenirs personnels, car ces planches de Gasoline Alley se situent dans un monde que les plus jeunes d'entre nous ne peuvent pas connaître. Et je rappellerai donc que pendant mon enfance, c'est à dire pendant les années 50 et 60, il n'y avait pas énormément de distractions. Il n'y avait ainsi pas de télévision, pas de voiture (mon père n'était pas riche), pas d'Internet, pas de portable, pas de Facebook ni aucun de ces artifices que nous propose le XXIème siècle, Le dimanche était donc souvent occupé par des visites dans la famille ou chez les amis, et comme alternative, il y avait essentiellement les promenades. Pour mon père, elles devaient nécessairement se passer dans la montagne, mais ce n'était pas une règle absolue. Les promenades pouvaient aussi nous entraîner vers le bord du Lac Léman, ou dans les parcs.

Les histoires de Walt and Skeezix se passent dans un monde semblable, pendant les années 20 et 30. Cela date de presque un siècle et la BD est bien sûr très imprégnée par l'ambiance de l'époque. Souvent inspirées par la vie personnelle de Frank King, les planches du dimanche racontent avec simplicité (mais parfois aussi avec un peu de lyrisme) des ballades à travers une nature paisible et presque paradisiaque.

Gasoline Alley - Page 14 Walt-s12

Bien souvent, il n'y a pas de véritable intrigue dans ces "Sundays", et le dessinateur se limite à nous montrer quelques paysages champêtres. Sans rechercher la moindre originalité, Frank King nous propose des plans généraux, mais aussi parfois quelques images plus serrées, qui célèbrent la douleur paisible de la nature. J'ignore s'il contrôlait bien le travail fait sur les couleurs, mais elles sont souvent étonnantes. Elles donnent à ces pages une beauté à la fois discrète et convaincante.

Gasoline Alley - Page 14 Walt-s13

Au départ, Gasoline Alley racontait la vie d'un groupe d'amis passionnés de voitures et de vitesse mais, après deux ou trois ans, Frank King décide de changer de cap. Walt Wallet découvre alors devant sa maison un bébé manifestement abandonné (Skeezix), dont il ne retrouvera jamais la mère. Walt décide de l'adopter et Gasoline Alley (qui était le nom d'un garage) devient dès lors le récit d'une découverte mutuelle entre un bébé et un vieux garçon. Et si cette situation originale abouti souvent sur des gags, l'auteur ne se prive pas d'en faire aussi une chronique intelligente et élégiaque. En fait, à partir de 1921, la BD devient un "family strip", mais aussi une espèce de "non récit". Gasoline Alley est en effet une BD sans aventure véritable, qui nous fait retrouver la banalité de la vie quotidienne et qui célèbre avec amour et discrétion les mystères du temps qui passe.

Gasoline Alley - Page 14 Walt-s14

Sur cette page, Walt enseigne un peu lourdement à Skeezix les beautés de la nature, mais la banalité de ses propos reflète avec exactitude la simplicité de la vie des personnages de Gasoline Alley. Walt n'est pas un poète, mais il ressent avec une certaine justesse ce qu'il voit autour de lui, et il l'exprime à sa manière. Il verbalise certainement aussi les croyances de son auteur.

Gasoline Alley - Page 14 Walt-s15

Est-ce que l'on lit, ou est-ce que l'on regarde une telle page ? On fait les deux, bien sûr, mais pour ma part, en relisant cet album, je reste bien souvent dans la simple contemplation de ces paysages, en essayant de comprendre leur étrange poésie, qui se rapproche un peu de celle de l'art brut.

Et il en résulte en tous cas une certitude : Gasoline Alley est une des plus belles bandes dessinées du monde !  sunny


_________________
Et toujours ... Gasoline Alley - Page 14 Charli10
http://lectraymond.forumactif.com

347Gasoline Alley - Page 14 Empty Re: Gasoline Alley le Dim 22 Mar - 11:20

Raymond

Raymond
Admin
Passons à une deuxième planche des "Sundays"  !

Vous souvenez-vous de vos rêves de la petite enfance, et en particulier de ceux qui vous sont survenus à un âge qui va de 3 à 6 ans ? Pour ma part, je me souviens très bien d'un certain nombre d'entre eux, et presque mieux d'ailleurs que de certains événements réels et importants de ces années-là. Cette constatation vous paraîtra peut-être étrange, mais il est au fond bien connu des psychiatres que les rêves ont une importance incommensurable dans notre vie.  

A cet âge pré-scolaire, j'avais des rêves qui étaient parfois merveilleux, voir même un peu surnaturels. Et parmi cette fantaisie onirique qui m'entourait, les moments les plus beaux étaient souvent ceux pendant lesquels je me retrouvais capable de voler, dès que je le décidai. Si j'avais peur, ou si j'en avais envie (pour voir autre chose), je décidai en effet de m'envoler. Je voyais alors le sol qui s'éloignait de mes pieds et je partais ainsi dans les airs. Les personnes, les maisons, les animaux, les routes et les champs devenaient minuscules et je me rapprochai des nuages. C'était merveilleux ! Ce genre de songe agréable a duré ainsi pendant plusieurs années, jusqu'à l'âge de 5-6 ans environ, je n'en suis pas très sûr. Et puis soudain le "moi" s'est imposé par rapport au "ça" (comme le diraient les psys  Wink ), et je me suis retrouvé incapable de voler, même dans mes rêves les plus insensés. J'étais en fait devenu définitivement un être rationnel.   Crying or Very sad

Je suppose que Frank King a dû faire les même rêves que moi pendant son enfance, car il a consacré de très belles planches de Gasoline Alley aux rêves de Skeezix. Le petit compagnon de Walt était en effet lui aussi un grand rêveur.  sunny

Gasoline Alley - Page 14 Walt-s16

Et ce que nous dessine Frank King correspond exactement à ce que je voyais ! L'envol apparait au départ un peu banal, car si l'enfant reste en l'air, le paysage ne change pas trop. Puis Skeezix s'élève encore plus et la surface terrestre devient alors lointaine. Le sol devient une sorte de carte géographique.

Gasoline Alley - Page 14 Walt-s17

Mais vous constatez que Skeezix part encore plus haut dans le ciel et, à partir de ce stade, nos rêves divergent. Je n'ai en effet jamais rêvé que je voyageais vers la lune ou vers les étoiles, et l'explication est en fait très simple. A l'âge de 5 ans, je n'avais pas une représentation scientifique du monde bien constituée, et même la forme sphérique de la terre me paraissait irréelle, pour ne pas dire impossible. Et j'en conclus donc que lorsque Skeezix se retrouve dans l'univers intersidéral, Frank King "triche" un peu. Il nous propose alors plutôt une rêverie d'adulte.  Wink

Gasoline Alley - Page 14 Walt-s18

Et l'auteur a manifestement des ambitions de poète car il nous propose une conclusion que je n'aurais jamais osé rêver. Skeezix rencontre un effet un arc-en-ciel et il de met à glisser dessus, comme sur un toboggan, pour retourner sur la surface terrestre. C'est une poésie qui paraîtra un peu convenue à certains, et il me semble d'ailleurs que l'on a déjà vu cela dans Little Nemo, mais je trouve que c'est tout de même une magnifique idée.

Gasoline Alley - Page 14 Walt-s19

Gasoline Alley est une des plus belles bandes dessinées du monde.  sunny



Dernière édition par Raymond le Lun 23 Mar - 9:19, édité 1 fois


_________________
Et toujours ... Gasoline Alley - Page 14 Charli10
http://lectraymond.forumactif.com

348Gasoline Alley - Page 14 Empty Re: Gasoline Alley le Dim 22 Mar - 12:42

eleanore-clo

eleanore-clo
license ès BD
license ès BD
Bonjour Raymond

Merci pour cette belle découverte, remplie de poésie et de tendresse  bise .

Eléanore

349Gasoline Alley - Page 14 Empty Re: Gasoline Alley le Lun 23 Mar - 10:24

Raymond

Raymond
Admin
Est-ce que certains d'entre vous se sont déjà constitués un herbier ?

Pour ma part, l'évocation d'un herbier me rappelle de très mauvais souvenirs, liés à la maturité fédérale (le baccalauréat des suisses). Comme j'avais choisi à cette époque l'option physique-chimie, les branches scientifiques prenaient une grande place dans le programme. Entre autres objets d'étude, il y avait bien sûr la physiologie qui était globalement intéressante mais … elle explorait toutes les formes du vivant et en particulier les plantes.  pale J'avais donc un peu de botanique à apprendre et j'ai même dû réaliser un herbier en guise de travaux pratiques. C'est probablement la plus grande corvée que j'ai dû affronter pendant toutes mes études secondaires. Même l'apprentissage de l'allemand était une partie de plaisir à côté de ce genre de pensum.   Crying or Very sad  

A cette époque, je n'avais bien sûr pas encore lu Gasoline Alley. Et c'est un peu dommage car j'aurais alors eu le plaisir d'y découvrir une autre approche, plus naïve et plus esthétique que celle de la science. Je suppose que Frank King possédait son propre herbier car il a eu un jour l'idée d'introduire ce genre d'image dans sa série.

Gasoline Alley - Page 14 Walt-s21

L'auteur de Walt and Skeezix devait être un amoureux de l'automne, car la plupart des feuilles qu'il nous présente ont perdu leur verdeur printanière. Hésitant souvent entre les teintes jaunâtres et les formes rougeoyantes, le dessinateur nous propose un grâcieux kaléidoscope de couleurs, qui est une véritable fête pour l'œil.

Gasoline Alley - Page 14 Walt-s22

Au passage, je ne peux pas m'empêcher de remarquer que Skeezix est curieusement bien sage pendant cette promenade. Si je me souviens de mon comportement à cet âge, j'étais bien plus indiscipliné et inattentif. Il est d'ailleurs probable que je n'aurais pas écouté Walt au-delà de 10 minutes. C'est peut-être le point faible de cette page, que de nous montrer ainsi un enfant idéal, bien trop obéissant. C'est à nouveau un rêve d'adulte.  pirat

Gasoline Alley - Page 14 Walt-s23

Mais si je souligne ce détail, c'est bien sûr parce que j'ai un mauvais esprit (on me l'a souvent reproché lorsque je suivais une école religieuse). Un commentateur bien pensant s'attacherait plutôt à vous décrire la beauté de toutes ces feuilles et l'éblouissante diversité de leurs formes, ce qui est de plus tout à fait vrai. Frank King nous dessine sur cette page une petite anthologie qui devient presque un manifeste esthétique. Il est dommage que je ne sois pas un féru de botanique !    

Gasoline Alley - Page 14 Walt-s24

Et pourtant, malgré toutes ces petites réserves, j'ai d'emblée admiré cette page lorsque je l'ai découverte dans "les Sundays". La botanique peut donc aussi être séduisante lorsque l'on adopte un regard d'artiste. Il est probable d'ailleurs que Frank King pourrait nous faire admirer n'importe quoi. On pourrait lui donner le bottin de téléphone et il arriverait encore à nous produire quelque chose de beau et d'intéressant. Mais vous connaissez déjà ce gag.  Wink

Gasoline Alley est une des plus belles bandes dessinées du monde.  sunny


_________________
Et toujours ... Gasoline Alley - Page 14 Charli10
http://lectraymond.forumactif.com

350Gasoline Alley - Page 14 Empty Re: Gasoline Alley le Mar 24 Mar - 15:15

Raymond

Raymond
Admin
Comment raconter inlassablement des promenades dans la nature, pendant lesquelles il se passe peu de choses. Cela pourrait ressembler à une mission impossible mais Frank King arrive malicieusement à rebondir en racontant à chaque fois l'indicible, ou plutôt le petit détail qui semble au départ sans importance ... et qui dévoile tout un monde de sensibilité.

Gasoline Alley - Page 14 Walt-s25

"La nature n'est pas morte", affirme Walt, et elle révèle facilement ses secrets au promeneur grâce à la vue, la peau et les odeurs. Je suppose obstinément que Frank King devait aimer l'automne et ses particularités, avec les feuilles qui volent dans les airs, la douceur de ses couleurs, l'humidité de la pluie qui vient sur nos visages, et la fraîcheur de la brise qui vient nous caresser le front. La contemplation de la vie et de ses éléments devient presque une leçon de philosophie.

Gasoline Alley - Page 14 Walt-s26

Le sol fourmille de petits signes de vie, en fait, et il n'y a qu'à se pencher pour les découvrir. Il suffit de retrouver son âme d'enfant pour s'intéresser aux cailloux, aux insectes ou aux feuilles mortes qui cachent parfois des surprises. Et s'il n'y a vraiment rien à voir … on peut encore s'allonger sur le dos et contempler le ciel. Walt n'hésite jamais à s'accorder un bienheureux moment de paresse.

Gasoline Alley - Page 14 Walt-s27

Les vrais promeneurs trouvent donc toujours quelque chose à faire, selon l'endroit ou la saison. Cueillir une fleur, ramasser un fruit, chercher des champignons ou contempler des couleurs, la plupart des humains sont sans complexe. Il n'y a pas grand chose à en dire, bien sûr, et il suffit simplement de le faire.

Gasoline Alley - Page 14 Walt-s28

Et ainsi, il n'y a rien de spectaculaire pendant ces promenades à la campagne, mais avec Frank King, il se passe quand même quelque chose. C'est apparemment presque rien, mais c'est toujours un moment de vie. Et quand il ne se passe vraiment rien, l'auteur arrive encore à en parler.

Gasoline Alley est une des plus belles bandes dessinées du monde.   sunny


_________________
Et toujours ... Gasoline Alley - Page 14 Charli10
http://lectraymond.forumactif.com

Contenu sponsorisé


Revenir en haut  Message [Page 14 sur 16]

Aller à la page : Précédent  1 ... 8 ... 13, 14, 15, 16  Suivant

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum