Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

Le lys et l'ogre

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas  Message [Page 1 sur 1]

1 Le lys et l'ogre le Sam 19 Déc - 19:45

Raymond

avatar
Admin
Le lys et l'ogre est un bel album, mais il m'énerve un peu.

Au départ, c'est un récit bien documenté et qui a tout pour plaire. Il se fonde sur une anecdote réelle, qui est la représentation du Mystère du Siège d'Orléans en 1435. Ce spectacle dispendieux, imaginé et produit par Gilles de Rais pour célébrer la victoire de Jeanne d'Arc à Orléans, était une sorte de folie qui a mené son initiateur au bord de la ruine. Jacques Martin et Pleyers nous montrent en détail la splendeur de cette représentation, que l'on peut comparer à une grande pièce de théâtre en décors naturels.



Pleyers s'inspire des estampes et des gravures de l'époque, et nous promène dans une ville d'Orléans reconstituée avec précision. Chaque image est construite avec rigueur.




Comme dans tout bon récit historique, les grands personnages de l'époque sont présents et participent à l'intrigue. C'est ainsi que le roi Charles VII, sa favorite Agnès Sorel, le dauphin Louis (futur Louis XI) et le connétable La Trémoille viennent voir le spectacle et qu'ils s'affrontent, entraînant Jhen et Gilles de Rais dans de dangereuses intrigues. On peut certes remarquer que la fameuse Agnès Sorel était encore trop jeune en 1435 pour être la maîtresse du roi (elle ne le devient effectivement que 7 ou 8 ans plus tard), mais c'est un détail qui choquera peu de monde, je pense.

Le noeud de l'intrigue, c'est d'abord la passion de Gilles de Rais pour les jeunes garçons (comme d'habitude), mais aussi et surtout les intrigues qu'imagine le dauphin. Entre le lys (le roi) et l'ogre (Gilles de Rais), il faut choisir et Louis décide de s'attaquer à l'ogre. Il a repéré l'attirance du maréchal pour un jeune comédien et décide de profiter de ce point faible. Ma fascination pour le récit s'arrête à ce moment-là, car je ne comprends pas ensuite ce que recherche le dauphin, lorsqu'il décide de faire assassiner le jeune garçon convoité par Gilles de Rais ?

J'apprécie que le récit tourne ainsi autour du futur Louis XI, de sa personnalité et de sa soif de pouvoir. Jacques Martin nous montre avec justesse ce personnage surprenant, entreprenant et impétueux, qui se pose en rival de son père dès son adolescence.



Louis était un grand stratège politique et Philippes Commynes (chroniqueur de cette époque) le comparait à une araignée tissant sa toile. Il était ambitieux, hyperactif (une sorte de Nicolas Sarkozy de son époque ), souvent impitoyable et parfois cruel, mais ce n'était pas un courtisan ni un félon. Il avait un sens très haut de sa fonction et je suis réticent par rapport à ce qu'imagine le scénariste. A mon avis, le dauphin ne se serait pas abaissé à faire assassiner un jeune innocent pour un motif futile. Pourquoi Jacques Martin invente t-il cela ? Je ne le comprends pas et pour tout dire, cela m'énerve un peu.

Une fois l'intrigue terminée, Louis quitte la scène avec une certaine superbe. Je ne sais pas si il a effectivement dit les mots que lui prête Jacques Martin, mais ils ont une certaine hauteur qui me semblent mieux correspondre à sa personnalité.



Tel est donc le lys et l'ogre : une superbe histoire médiévale, pleine de détails vrais et de personnages passionnants, qui nous fait vivre les intrigues politiques de la cour de Charles VII, et qui nous emmène aussi parfois vers de fausses réputations. Pleyers y est en pleine forme, et multiplie les scènes de foule, de défilés ou de banquets. Certaines images deviennent de superbes tableaux.



C'est un album à lire, bien sûr, et un grand moment de la série, mais ce n'est peut être pas le chef d'oeuvre que l'on pouvait attendre. Qu'en pensez-vous, finalement ? Et surtout, comment comprenez vous les motivations du dauphin dans cette histoire ?



Dernière édition par Raymond le Dim 10 Aoû - 23:50, édité 2 fois


_________________
Et toujours ...
http://lectraymond.forumactif.com

2 Re: Le lys et l'ogre le Sam 19 Déc - 20:47

Treblig


Double prix Nobel
Double prix Nobel
Raymond a écrit: comment comprenez vous les motivations du dauphin dans cette histoire ?
Peut-être avait-il un penchant pour la bisexualité ?

3 Re: Le lys et l'ogre le Dim 20 Déc - 0:35

Raymond

avatar
Admin
Louis XI n'était pas homosexuel, à ma connaissance. Il ne s'est d'ailleurs jamais signalé par la moindre fantaisie sur le plan là, et a fait normalement "son devoir" puisqu'il a eu deux femmes (la première est morte très jeune) et deux enfants. Il a eu bien sûr quelques maîtresses, mais ce n'était pas choquant pour un seigneur de son époque. Il était en fait passionné par la politique (et le pouvoir) plutôt que par le sexe.


_________________
Et toujours ...
http://lectraymond.forumactif.com

4 Re: Le lys et l'ogre le Dim 20 Déc - 9:36

Treblig


Double prix Nobel
Double prix Nobel
On peut alors avancer une hypothèse cadrant mieux avec la personnalité de ce futur monarque qui eut l'habitude d'être intraitable avec ses vassaux qui lui opposaient de la résistance.

Connaissant l'attirance de Gilles de Rais pour les jeunes garçons, il a conçu cet assassinat pour lui infliger une "torture morale".

5 Re: Le lys et l'ogre le Dim 20 Déc - 11:56

Raymond

avatar
Admin
Mmm ... ce n'est pas très logique d'assassiner un enfant pour punir un assassin d'enfants.


_________________
Et toujours ...
http://lectraymond.forumactif.com

6 Re: Le lys et l'ogre le Dim 20 Déc - 12:07

Treblig


Double prix Nobel
Double prix Nobel
Oh, tu sais, je ne pense pas qu'à cette époque les puissants avaient de véritables scrupules à agir de la sorte.

Au nom de Dieu, habile justification, combien de crimes abominables pouvaient être facilement commis.

7 Re: Le lys et l'ogre le Dim 20 Déc - 17:36

Raymond

avatar
Admin
Louis XI n'avait pas beaucoup de scupules, personne ne le niera, mais il y avait dans ses complots une certaine "hauteur" par rapport aux enjeux. A ses débuts, il s'est placé en rival du roi puis, devenu roi à son tour, il a multiplié les intrigues pour vaincre ses puissants rivaux (en premier lieu le duc de Bourgogne). Il était féroce avec ses pairs, mais manifestait en revanche une certaine bienveillance envers les gens simples et pouvait même être assez généreux. C'était avant tout un arriviste obstiné et il apparait aujourd'hui comme un personnage complexe. Derrière une intelligence étonnante et une capacité de travail hors du commun, il se lançait parfois dans de suprenantes initiatives qui lui faisaient prendre des risques inconsidérés. Il avait surtout la passion du pouvoir et il l'exerçait avec beaucoup d'habileté.

Ce genre de personnage n'est pas réductible à des considérations sur le bien et le mal et cela peut faire imaginer beaucoup de choses. Toutefois, si Louis était capable de tout, il évitait tout de même les bassesses inutiles et ne se comportait pas comme un tyran sanguinaire. Cela m'amène à répéter que cet assassinat totalement gratuit ... je ne le comprends pas.


_________________
Et toujours ...
http://lectraymond.forumactif.com

8 Re: Le lys et l'ogre le Dim 20 Déc - 19:03

Treblig


Double prix Nobel
Double prix Nobel
Raymond a écrit:
Ce genre de personnage n'est pas réductible à des considérations sur le bien et le mal et cela peut faire imaginer beaucoup de choses. Toutefois, si Louis était capable de tout, il évitait tout de même les bassesses inutiles et ne se comportait pas comme un tyran sanguinaire. Cela m'amène à répéter que cet assassinat totalement gratuit ... je ne le comprends pas.

Dans ce cas, seul Jacques Martin pourrait expliquer les motifs véritables qui l'ont conduit à faire accomplir au dauphin Louis un acte aussi cruel.

9 Re: Le lys et l'ogre le Lun 21 Déc - 9:45

Raymond

avatar
Admin
Bonne idée ! J'ai regardé dans mon exemplaire d'Avec Alix ... mais je possède la première édition, et on n'y parle pas encore du Lys et l'Ogre (qui est paru après cette première monographie ).

Dans la Voie d'Alix, Jacques Martin explique que cela l'avait amusé de mettre Gilles de Rais en face d'un adversaire plus retord que lui. Il admet toutefois que les choses ne se sont pas déroulées ainsi dans la réalité.


_________________
Et toujours ...
http://lectraymond.forumactif.com

10 Re: Le lys et l'ogre le Mer 23 Déc - 20:17

ftb


compagnon
compagnon
je pense que le dauphin a assassiné le garçon pour faire accusé Gille de Rais de ce crime et ainsi d'éliminé ce future adversaire dangereux

http://ftb.free.fr/

11 Re: Le lys et l'ogre le Jeu 24 Déc - 12:19

Raymond

avatar
Admin
Que le Dauphin fasse assassiner le garçon pour compromettre Gilles de Rais (dans l'intrigue de l'album), je suis bien d'accord. Que Gilles de Rais soit un rival dangereux pour lui, je ne le pense pas, en revanche. La principale menace pour Louis proviendrait plutôt d'Agnès Sorel et de son désir d'avoir des enfants de Charles VII. Les vrais rivaux, pour un fils de roi, ce sont les autres fils du roi!

Par ailleurs, le roi Louis XI n'a jamais été un tyran à la manière de Caligula. Il ne faisait pas assassiner des innocents et montrait un certain souci de bien gérer son royaume. Lorsqu'il voulait éliminer un rival, il était assez subtil pour utiliser des manières "légales". Si on reprend le problème de Gilles de Rais, par exemple, il était bien plus simple de s'attaquer à ses moeurs "sodomites", ou de l'accuser de pratiques sataniques et de le convoquer devant un tribunal (c'est d'ailleurs de cette manière que Gilles de Rais a finalement été puni de ses forfaits).


_________________
Et toujours ...
http://lectraymond.forumactif.com

12 Re: Le lys et l'ogre le Jeu 17 Juil - 11:56

Draculea

avatar
docteur honoris causa
docteur honoris causa
J'ai relu cet album hier, bien des années après l'avoir découvert ( à l'époque de sa sortie, cela fait donc 28 ans !), le retrouvant dans une bibliothèque où je savais l'avoir rangé.
Je l'ai trouvé comme le dit Raymond, remarquablement documenté et illustré. On voit par exemple, à la première vision d'Orléans, combien Pleyers a travaillé en profondeur la connaissance de la ville telle qu'elle était alors, puisque son apparition panoramique la montre même dans un traitement de l'espace qui est celui de beaucoup d'images de villes dans l'iconographie de la fin du premier tiers du XV° siècle.
Le sujet m'a semblé extrêmement intéressant : projet, préparatifs et mise en oeuvre de ce spectacle fastueux dans le cadre des rivalités politiques entre couronne et grands seigneurs, ici Gilles de Rais, destin personnel de Gilles et oscillation perpétuelle entre l'innocence et la perversité. Il est certain que l'assassinat de Nicolas par le Dauphin et futur Louis XI est peu vraisemblable, outre qu'il est fictif, mais dans le contexte du récit, j'accepte sans difficultés ce choix scénaristique, de même qu'au théâtre je souscris volontiers au parti pris d'un auteur même lorsque il prend des libertés avec une source d'inspiration historique, si ce qu'il en fait a de la force et de l'intérêt. Après tout, l'oeuvre de Martin et Pleyers est de nature littéraire et ne se présente pas comme une étude historique scientifique, même si elle repose sur une volonté de vraisemblance générale.
Je crois pour ma part que ce qui fait l'intérêt de cet album est  qu'il nous raconte plus que tout l'itinéraire intérieur du personnage infiniment complexe et contradictoire de Gilles de Rais, au lieu de simples péripéties, et ce en dehors de tout manichéisme. Peut-être est-ce pour cela que J. Martin a fait le choix de l'assassinat de Nicolas sur ordre du Dauphin. Il fallait cet événement né de la volonté d'un futur roi de France pour donner à ce meurtre toute sa puissance dramatique et sa portée psychologique sur Gilles.
J'ai aussi trouvé que l'histoire possède une réelle unité, tout en prenant en cours de route plusieurs chemins de traverses qui auraient pu l'égarer et c'est là une élégance d'écriture dont peu de scénaristes seraient capables. De cela vient qu'il y a dans cet album une diversité de registres qui à la relecture m'ont paru en faire l'originalité et la réussite.

13 Re: Le lys et l'ogre le Lun 22 Fév - 15:25

Treblig


Double prix Nobel
Double prix Nobel


14 Re: Le lys et l'ogre le Ven 24 Mar - 9:05

Raymond

avatar
Admin
Stéphane nous montre sur Alix Mag le "projet de couverture" de cet album. On découvre avec étonnement qu'il a été dessiné par ... Jacques Martin !

On remarque aussi que les différences avec le dessin de Pleyers sont minimes. C'est quasiment une image finale. Wink

http://alixmag.canalblog.com/archives/2017/03/23/35086183.html

C'est une très belle couverture, d'ailleurs, que l'on pourrait aussi discuter dans le sujet des "belles couvertures".


_________________
Et toujours ...
http://lectraymond.forumactif.com

15 Re: Le lys et l'ogre le Ven 24 Mar - 19:25

stephane

avatar
vieux sage
vieux sage
Oui, ce projet est absolument superbe.

http://alixmag.canalblog.com/

Contenu sponsorisé


Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut  Message [Page 1 sur 1]

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum