Lefranc, Alix, Jhen ... et les autres
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.


Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

10 belles BD de 2020

Aller en bas  Message [Page 1 sur 1]

110 belles BD de 2020 Empty 10 belles BD de 2020 le Dim 6 Déc - 21:10

eleanore-clo

eleanore-clo
docteur honoris causa
docteur honoris causa
Bonjour

Voilà un sujet qui sent bon Noël et d’éventuels cadeaux sous le sapin Very Happy
Je suis heureuse de partager mes coups de cœur de cette année si spéciale. Et voici donc quelques titres choisis parce qu'ils m'ont émue, mais aussi parce qu'ils incarnent un remède à la mélancolie ambiante et préfigurent une année 2021 de renaissance. Le choix fut très difficile et beaucoup d’autres ouvrages mériteraient assurément d’être cités.

1. Incroyable ! de Zabus et Hippolyte
2. La bête de Zidrou et Pé
3. La rançon de Seilter et Régric
4. Aldobrando de Gipi et Critone
5. Le discours de la panthère de Moreau
6. Les frères Rubinstein de Brunschwig, Le Roux et Chevalier
7. Carbone et Silicium de Bablet
8. L’honorable M.Zhang de M et JF Charles
9. Mystère et Boule de Gomme de Le Gouëfflec et Malma
10. Le serpent et la lance de Hub

2020 fut aussi une année de magnifiques découvertes, des BD publiées les années d’avant, et que le forum m’a permis de découvrir. Voici les plus marquantes. L’ordre est alphabétique et ne traduit aucune préférence  Smile .
- Abélard de Hautières et Dillies
- Airborne 44 de Jarbinet
- Animal lecteur de Salma et Libon
- Blitz de Riviere et Floc’h
- Jean Doux et le mystère de la disquette molle de  Valette
- Lydie de Zidrou et Lafebre
- Walt et Skeezix de King

2020 fut enfin une année de redécouverte
       QRN sur Bretzelburg dans l'édition re-colorisée par Fred Jannin

Eléanore

210 belles BD de 2020 Empty Re: 10 belles BD de 2020 le Lun 7 Déc - 20:16

Raymond

Raymond
Admin
Mmm ... je découvre seulement aujourd'hui ce sujet.  Very Happy

Avant de faire une liste, il faut d'abord que je réfléchisse 2 ou 3 jours sur tout ce que j'ai lu de bien pendant cette année 2020. Et comme d'habitude, le choix promet d'être difficile.

Sinon, je vois dans ta liste plusieurs d'albums que je n'ai pas lus et cela réveille quelques envies.  Wink


P.S. : pour le titre, je propose les 10 plus belles BD de 2020. Es-tu d'accord ?


_________________
Et toujours ... 10 belles BD de 2020 Charli10
http://lectraymond.forumactif.com

310 belles BD de 2020 Empty Re: 10 belles BD de 2020 le Lun 7 Déc - 21:08

eleanore-clo

eleanore-clo
docteur honoris causa
docteur honoris causa
Bonsoir Raymond

Oui, choisir n'est pas facile. Et je comprends qu'il faille bien peser les titres retenus. De toute façon, rien ne presse ! En ce qui me concerne, j'ai attendu la sortie du deuxième opus d'Il faut flinguer Ramirez pour estimer avoir un panorama suffisamment large. Quoiqu'il en soit, je lirai avec beaucoup d'intérêt les œuvres que vous aurez choisies !

Le titre ne comporte pas de hiérarchisation et c'est un choix. En effet, lors de précédentes élections, j'ai lu que certains membres du forum étaient gênés par le classement. Aussi me suis-je dit que la participation de tous serait plus généreuse si le titre du sujet était présenté ainsi. Mais peut être est-ce une erreur ? Faites comme vous le voyez.

Eléanore

410 belles BD de 2020 Empty Re: 10 belles BD de 2020 le Jeu 10 Déc - 18:47

Raymond

Raymond
Admin
Bon, je me lance en constatant d'emblée que c'était finalement une excellente année pour la BD, riche en chefs d'œuvre et en belles trouvailles, contrairement à 2019 qui était un peu restée morose.

La sélection a par contre été douloureuse.   Wink

Je vais vous présenter les albums élus dans le désordre, en commençant avec l'Âge d'Or de Roxanne Moreil et Cyril Pedrosa, dont le tome 2 vient de paraître.

10 belles BD de 2020 L_age-10

J'étais un peu resté sur la réserve après le tome 1 en 2018, mais maintenant que l'on peut lire ce diptyque médiéval en entier, il devient évident que c'est un chef d'œuvre. Le tome 1 présentait tous les personnages et il semblait désigner des bons et des méchants. Le deuxième tome vient relativiser cette impression, en racontant une longue guerre un peu stérile, dans laquelle on ne sait finalement plus qui a vraiment raison. Et en fait, je ne sais pas ce qu'il fait saluer le plus dans cette œuvre: l'ampleur du récit qui devient une vraie saga, l'intelligence de l'intrigue et de la vision de ses personnages, la dimension un peu mystique de ce monde avec ce livre intitulé "l'Âge d'Or" qui domine les gesticulations des personnages tout en dévoilant quelques sentences à la fois poétiques et ambiguës, les qualités graphiques de Pedrosa dont le style évoque par moment la beauté des tapisseries médiévales et qui passe avec malice du dessin figuratif à d'autres images assez proches de l'abstraction, l'utilisation appropriée par le dessinateur d'effets narratifs désuets en montrant par exemple le déplacement d'un personnage au sein d'une même case, la splendeur des couleurs qui ne recherchent pas à créer du réalisme mais plutôt à suggérer une ambiance, la beauté de la conclusion qui dépasse les enjeux de l'intrigue pour nous emmener vers un au-delà incertain ... et encore d'autres choses que j'oublie. C'est en fait une œuvre monstrueuse et admirable, sur laquelle il y aurait beaucoup à dire et que je ne suis pas sûr d'avoir totalement comprise, en particulier à cause de ce livre énigmatique qui distille dans le récit diverses réflexions presque philosophiques.

Bref, j'ai bien aimé ... mais il faudra en tout cas que le relise !  Very Happy

Avec trois beaux livres, Frank Pé a sinon été une des indiscutables vedettes de cet automne. Dans sa sélection, eleanore-clo avait choisi "la Bête", une aventure originale du marsupilami au style sombre et réaliste, mais je retiendrai plutôt pour ma part le merveilleux Little Nemo, une suite de variations graphiques heureuses et oniriques, surtout centrées sur le monde animal. En fait, on pourrait considérer "la Bête" comme un roman et "Little Nemo" comme un poème. Et comme je suis de plus en plus souvent fasciné par la poésie et ses mystères .... le choix devenait presque évident.   Wink

10 belles BD de 2020 Little13

Préférence Système d'Ugo Bienvenu est une intrigante BD qui nous raconte un futur proche dans lequel l'humain cohabite avec les androïdes. Mais les androïdes ont-ils une âme et des sentiments ? Le dessinateur développe une belle histoire sur cette question sans réponse, qui avait inspiré jadis le grand écrivain Philip K. Dick. Et cet album interrogatif est devenu une de mes plus belles lectures de ce printemps. Petite remarque probablement nécessaire : je sais bien que ce titre est paru à la fin 2019 mais comme je ne l'ai lu qu'en mars 2020 ... je me permets donc de le sélectionner avec les "belles BD" de cette année   Very Happy

10 belles BD de 2020 Przofz11

Le discours de la panthère, de Jérémie Moreau, est un de ces livres inattendus qui surgissent parfois sans signe annonciateur ni publicité excessive, et qui se révèlent être à la lecture de véritables petites merveilles. C'est aussi un recueil de fables animales étranges, dans lequel l'humain reste absent, qui se termine avec une morale assez malicieuse. Toutes ces qualités donnent une belle BD, facile et agréable à lire, qui ne ressemble à aucune autre, et c'est assurément une lecture qui s'impose.

10 belles BD de 2020 Discou15

Peau d'Homme de Zanzim et Hubert est une BD multirécompensée en cette fin d'année 2020, et il n'est bien sûr pas très original de ma part de sélectionner ce titre. Toutefois, ce subtil et décapant conte médiéval, au ton coquin assez proche des récits du "Décaméron" de Boccace, est une vraie délicatesse pour les bédéphiles adultes. Cette œuvre montre par ailleurs que la BD peut vraiment tout raconter, à condition que l'on ait l'intelligence de choisir un style adéquat. Elle se lit enfin très facilement et il serait vraiment dommage pour vous de la rater.

10 belles BD de 2020 Zanzim10

Rusty Brown de Chris Ware est un impressionnant pavé qui vient tout juste de sortir, et que j'ai commencé à lire assez lentement, jour après jour et à petites doses, afin de ne pas me laisser déborder par le pessimisme inné de l'auteur. En fait, c'est tout simplement le retour d'un gros roman balzacien et introspectif, très semblable à ce qu'avait été "Jimmy Corrigan", qui fait suite à la splendide œuvre symphonique et multimodale qu'avait été "Building Stories". Chris Ware est un auteur immense dont je ne rate pas la moindre publication et il m'est pour l'instant difficile d'en dire plus, car je n'ai pas encore beaucoup avancé. Dans quelques temps, je vous ferai un petit billet dans le sujet "Chris Ware".  Wink

10 belles BD de 2020 Rusty-10

Le col de Py, écrit et dessiné par Espé, est une BD qui m'avait été recommandée par eleanore-clo et je suis surpris qu'elle n'ait finalement pas retenu ce titre. C'est en fait une bande dessinée autobiographique qui raconte l'histoire toute simple d'un enfant malade, et ce sujet assez fort est présenté avec une grande simplicité. Il n'y a pas de grande révélation ni de message intellectuel sophistiqué dans cette œuvre qui est simplement juste et émouvante. C'est une BD sérieuse mais sans prétention, qui se contente de témoigner d'une expérience vécue, et qui est un de mes belles lectures en 2020.

10 belles BD de 2020 Col-de15

Carbone et Silicium de Mathieu Bablet est une BD monumentale qui raconte avec une impressionnante intelligence les deux ou trois prochains siècles de l'humanité. L'auteur imagine lui aussi que notre monde sera dominé par les robots et l'informatique et qu'il en résultera une inexorable "déshumanisation de l'homme". Cette effrayante prédiction m'a semblée pleine de bon sens et j'ai été bluffé par les petites histoires assez crédibles qui rythment les vies de Carbone et Silicium, deux robots (presque des androïdes en fait) qui vont survivre envers et contre tout dans un monde devenant de plus en plus inhabitable. L'apocalypse terrestre ne sera peut être pas guerrière ou économique, et la fin de l'homme pourrait bien découler tout simplement de ce pseudo "progrès", et de ce développement technologique aveugle qui n'a plus aucun objectif humaniste ou bienveillant. Ce message implacable et terrifiant donne à cette BD une belle dimension. C'est en fait une toute grande œuvre sur laquelle il serait intelligent de réfléchir.

10 belles BD de 2020 Carbon12

J'aime inclure une ou deux séries traditionnelles dans mes "best of", mais ce sera cette fois-ci Julius Corentin Acquefacques de Marc Antoine Mathieu, avec son merveilleux tome 7 qui s'intitule L'Hpyerrêve. Ce n'est pas tout à fait une BD traditionnelle, il faut l'admettre, mais c'est chaque fois un plaisir de retrouver les idées surréalistes et les montages livresques inattendus de cette série follement créative et unique en son genre. Je vous ai déjà présenté en détail cette BD dans le sujet dédié à Marc Antoine Mathieu, et je n'en dirai donc pas plus par peur de me répéter.  Cool

10 belles BD de 2020 Hyperr27

Et pour terminer, comme dixième album, j'ai choisi Malgré tout de Jordi Lafèbre. C'est une BD apparemment classique, puisque son dessin est facile à lire et que c'est en plus une histoire d'amour, mais elle est également peu conventionnelle puisque les amants n'arrivent presque jamais à "conclure", pour reprendre les termes de Jean-Claude Düss.  Smile  De plus, le scénario commence avec la fin du récit et se termine par son début, ce qui est un petit tour de force et également une astuce qui enrichit le plaisir de la lecture. C'est peut-être la BD la plus facile à lire parmi les 10 que j'ai sélectionné, et c'est surtout le genre d'histoire qui rend le lecteur heureux. Vous auriez donc tort de vous en priver.  Wink

10 belles BD de 2020 Malgrz12

Et voilà ! Il me reste hélas encore quelques albums qui ont été "recalés" au dernier moment, à ma grande tristesse" parce que je les aime bien aussi. J'ai l'intention d'en parler bientôt dans un second post, si eleanore-clo le permet, afin de soulager mes remords.  jap


_________________
Et toujours ... 10 belles BD de 2020 Charli10
http://lectraymond.forumactif.com

510 belles BD de 2020 Empty Re: 10 belles BD de 2020 le Jeu 10 Déc - 20:02

eleanore-clo

eleanore-clo
docteur honoris causa
docteur honoris causa
Bonsoir

Je suis bien évidemment curieuse de connaitre la suite Very Happy

Et puis, s’arrêter au milieu du voyage ne se fait pas Smile

Heureux qui, comme Ulysse, a fait un beau voyage,
Ou comme cestuy-là qui conquit la toison,


Eléanore

610 belles BD de 2020 Empty Re: 10 belles BD de 2020 le Jeu 10 Déc - 20:48

stephane

stephane
vieux sage
vieux sage
Pour ma part, il m’est impossible de participer à ce genre de sondage, car je lis, je relis beaucoup de bd! J’achète, je loue, je lis sur tablette, je relis des bouquins de ma bibliothèque,bref, sans faire attention de l’année à laquelle sont sortis les albums !

http://alixmag.canalblog.com/

710 belles BD de 2020 Empty Re: 10 belles BD de 2020 le Sam 12 Déc - 9:33

Raymond

Raymond
Admin
Tu n'es pas obligé de faire un recensement complet ! Wink Tu peux simplement mentionner quelques BD que tu as bien aimé.


_________________
Et toujours ... 10 belles BD de 2020 Charli10
http://lectraymond.forumactif.com

810 belles BD de 2020 Empty Re: 10 belles BD de 2020 le Sam 12 Déc - 11:14

Raymond

Raymond
Admin
Parlons maintenant de ces albums tristement "recalés" de l'année 2020, qui sont également de belles lectures !  Very Happy

Il y a d'abord L'éveil raconté par Vincent Zabus et dessiné par Thomas Ciampi.

10 belles BD de 2020 Eveil_10

C'est Totoche qui avait beaucoup insisté pour que je lise ce livre, et il n'avait au fond pas tort. C'est à nouveau une variante de l'histoire du "gars qui rencontre la fille", avec des personnages qui sont réellement attachants. Le personnage principal est hypocondriaque tandis que "la fille" est anarchiste et mystérieuse, et leur relation n'est donc pas simple. Bien sûr, les histoires d'amour finissent mal ... en général, comme le chantait Catherine Ringer, et cette fragilité des relations humaines donne une indicible saveur aux beaux moments de la vie (et du livre). Mais ce qui m'a le plus bluffé, dans cet album, ce sont quand même les couleurs directes qui sont une vraie splendeur et qui intensifient l'ambiance romantique et les sentiments ambigus. J'ai donc eu un petit coup de cœur pour ce bouquin, mais voilà voilà ... la concurrence était rude et il est à la fin resté sur le carreau.  Crying or Very sad

Moments extraordinaires sous faux applaudissement, de Gipi, est une BD de haute tenue, ambitieuse par son propos et originale dans sa présentation graphique.  Le récit n'est initialement pas facile à suivre, car l'auteur y entremêle plusieurs fils narratifs et picturaux, mais ce choix correspond à un projet poétique et symphonique, parfois splendide à regarder, qui évoque tour à tour la fragilité d'être, la vanité de nos entreprises modernes, la beauté d'un petit matin au volant de sa voiture, les punitions ironiques subies par des astronautes conquérants et vaniteux, la difficulté de communiquer avec sa mère et les mystères de l'humanité au temps du paléolithique. Tout cela aurait pu produire un livre assez creux, mais on y découvre au contraire une BD vivante et chaleureuse, qui épouse la détresse de notre Europe contemporaine et qui mélange la couleur et le noir et blanc, la contemplation et la réflexion, le futur et le passé, le plaisir et la détresse métaphysique, le sentiment de comprendre quelque chose de complexe et la perplexité de découvrir une sorte de foutoir. Est-ce un chef d'œuvre ? Je n'en suis pas sûr, et c'est finalement pour cette raison que je l'ai éliminé de ma sélection finale, mais c'est quand même une BD qui compte.   Cool

10 belles BD de 2020 Moment10

Kent State Quatre morts dans l'Ohio de Derf Backderf est une splendide "BD reportage" qui s'intéresse à un événement historique oublié, survenu en 1970 aux USA. La Garde civile de l'Ohio avait alors tiré sur une foule d'étudiants contestataires et il en avait résulté quatre morts inutiles et honteuses pour le gouvernement des Etats Unis. L'auteur présente ces événements avec empathie et minutie, en n'hésitant pas à fictionnaliser un peu son récit (il nous raconte ainsi les derniers jours vécus par les étudiants qui vont mourir, avec la montée d'une ambiance violente puis le massacre lui-même) et la mort finale des quatre étudiants devient ainsi réellement inadmissible. Résultat d'un long travail d'investigation et fondé sur les témoignages des très nombreux témoins du drame, ce beau livre scrupuleusement documenté est un modèle d'honnêteté historique. Il aurait logiquement dû figurer dans mon Top Ten mais voilà ... il fallait faire des choix.   deso

10 belles BD de 2020 Kent-s11

J'essaie chaque année de glisser une belle BD franco-belge traditionnelle dans ma sélection des "10 meilleurs", et j'avais choisi pour cela le tome 2 de Mademoiselle J, intitulé Je ne me marierai jamais, scénarisé par Yves Sente et dessiné par Laurent Verron. C'est au fond une BD historique (le récit se passe en 1938) et cet album est en conséquence richement documenté et minutieusement dessiné. Le scénariste y raconte habilement une histoire d'espionnage économique mais l'intérêt principal du livre provient plutôt de son personnage principal, une jeune femme résolument moderne et follement sympathique. C'est en fait le genre d'amie que l'on rêve de rencontrer et j'ai donc lu cette bande dessinée totalement au premier degré, sans arrière pensée. C'est agréable de lire ainsi de temps en temps avec légèreté, sans trop se poser de question, mais c'était finalement peut-être trop léger pour figurer dans le top ten.  Wink

10 belles BD de 2020 Mademo11

A mon avis, les meilleurs BD de François Boucq sont celles qui ont été scénarisées par Jérôme Charyn, Je n'ai jamais été épaté par son humour volontairement grotesque (genre Jérôme Moucherot) et j'ai toujours davantage ses apprécié ses bandes dessinées dramatiques (comme "la Femme du Magicien") qui mettent mieux en valeur ses formidables idées graphiques. C'est pour cela que j'ai été ravi de lire New-York Cannibals de François Boucq et Jérôme Charyn, une histoire policière qui se place à nouveau à mi-chemin entre le réellement fantasmagorique et le monstrueusement quotidien. Le récit poisseux et urbain de Jérôme Charyn m'a fasciné tandis que le dessin "hénaurme" de Boucq y est totalement à sa juste place. Notons que cette aventure déglinguée se termine en plus par un happy end et de nos jours ... cela devient presque rare. Mais voilà, c'est quand même un peu une "BD de série", donc de moindre importance. J'en ai tenu compte dans mon choix final. Neutral  

10 belles BD de 2020 New-yo11

Et maintenant ... je me sens mieux et j'attends vos réactions.  Very Happy


_________________
Et toujours ... 10 belles BD de 2020 Charli10
http://lectraymond.forumactif.com

910 belles BD de 2020 Empty Re: 10 belles BD de 2020 le Dim 13 Déc - 9:33

eleanore-clo

eleanore-clo
docteur honoris causa
docteur honoris causa
Bonjour

Je suis très heureuse de découvrir les 5 recalés  Very Happy . Suite à la lecture d'Incroyable ! de Zabus et Hippolyte (il fallait bien que j'en parle une nouvelle fois  Laughing ), L'éveil du même scénariste semble à lire.
Concernant Mademoiselle J, c'est une belle BD même si je trouve le trait (la narration) un peu forcé.
Kent State ne m'attire pas car, ayant vécu aux Etats-Unis, il me semble qu'il faut quitter l'arrogance moralisatrice du vieux continent. La vie américaine et plus particulièrement celle politique des étudiants est beaucoup complexe que celle véhiculée par les images simplistes des media européens. Et après une année difficile, je recherche avant tout la légèreté.
J'ai bien apprécié Lillte Nemo de Pé qui se déguste par petites gorgées, comme un thé sur la terrasse à 17h  Cool
Concernant Rusty Brown, je suis fâchée avec Chris Ware (caprice que j'assume pleinement). Son graphisme froid et statique se marie avec l'épaisseur de ses BD pour créer un obstacle, à mes yeux difficilement franchissable. Je n'ai jamais réussi à lire plus de 50 pages d'un de ses ouvrages  pale .

Du coup, je me sens obligée Smile de donner aussi mes deuxièmes meilleurs choix  Wink .
L'âge d'or tome 2 de Moreil et Pedrosa, pour le souffle de l'intrigue et la richesse des idées et de la narration, même si la fin eut dû être différente
Malgré tout de Lafebre, car je suis partagée entre le côté guimauve suave et la fraicheur de l'intrigue
Bruxelles 43 de Weber et Deville, qui complète admirablement les Spirou de Bravo, avec une dimension familiale en plus
Ghost Kid d'Oger, pour la beauté du graphisme, et aussi pour une intrigue où l'on ne se casse pas la tête  Laughing
Castelmaure de Trondheim et Arthur, même si la fin est tirée par les cheveux, ce qui est décoiffant  affraid

Et dans mes découvertes de l'année :
Mortelle Thérapie, le 10ème opus de la série Caroline Baldwin (merci Godot  Very Happy )
Orchidea de Cosey

Et que pensent les autres membres du forum des publications de 2020 ? Seuls Raymond, Stéphane et moi nous sommes confiés.

Eléanore

1010 belles BD de 2020 Empty Re: 10 belles BD de 2020 le Mar 15 Déc - 13:03

Raymond

Raymond
Admin
ActuaBD vient de mettre en ligne un choix des 15 (et pas 10) meilleures BD de l'année. Chaque titre est commenté !

10 belles BD de 2020 Actuab10

On y retrouve en partie nos choix ... Wink

https://www.actuabd.com/Albums-2020-les-tops-de-la-redaction


_________________
Et toujours ... 10 belles BD de 2020 Charli10
http://lectraymond.forumactif.com

1110 belles BD de 2020 Empty Re: 10 belles BD de 2020 le Mar 15 Déc - 16:27

Raymond

Raymond
Admin
Il y a un titre qui émerge de plus en plus et que j'ai négligé jusqu'à présent, c'est Anaïs Nin qui est écrit et dessiné par ma compatriote alémanique Léonie Bischoff. Je suis réellement tenté. Wink


_________________
Et toujours ... 10 belles BD de 2020 Charli10
http://lectraymond.forumactif.com

1210 belles BD de 2020 Empty Re: 10 belles BD de 2020 le Sam 19 Déc - 18:22

Godot

Godot
bédéphile pointu
bédéphile pointu
eleanore-clo a écrit:

[...]
Kent State ne m'attire pas car, ayant vécu aux Etats-Unis, il me semble qu'il faut quitter l'arrogance moralisatrice du vieux continent. La vie américaine et plus particulièrement celle politique des étudiants est beaucoup complexe que celle véhiculée par les images simplistes des media européens. Et après une année difficile, je recherche avant tout la légèreté.
[...]

Je ne comprends par trop ce que tu veux dire avec le vieux continent. Je te dis tout de suite que je n'ai pas lu cette BD, mais l'auteur, Derf Backderf est un auteur de bandes dessinées américain, originaire de l'Ohio (L’état dans lequel a eu lieu cette fusillade)

eleanore-clo a écrit:

[...]

Et que pensent les autres membres du forum des publications de 2020 ? Seuls Raymond, Stéphane et moi nous sommes confiés.

Eléanore

Pour l'instant, je ne suis pas vraiment à jour avec toutes les publications de 2020. Habituellement, j'en emprunte une certaine quantité à la médiathèques (Je fais une nette différence entre "avoir envie de lire" et "avoir envie d'acheter", mais avec les mesures relatives au Covid, les médiathèques ont été fermées durant plusieurs semaines, à plusieurs reprises.)

Promis, j'en citerai quelques unes.

1310 belles BD de 2020 Empty Re: 10 belles BD de 2020 le Lun 28 Déc - 13:57

eleanore-clo

eleanore-clo
docteur honoris causa
docteur honoris causa
Godot a écrit:
eleanore-clo a écrit:

[...]
Kent State ne m'attire pas car, ayant vécu aux Etats-Unis, il me semble qu'il faut quitter l'arrogance moralisatrice du vieux continent. La vie américaine et plus particulièrement celle politique des étudiants est beaucoup complexe que celle véhiculée par les images simplistes des media européens. Et après une année difficile, je recherche avant tout la légèreté.
[...]

Je ne comprends par trop ce que tu veux dire avec le vieux continent. Je te dis tout de suite que je n'ai pas lu cette BD, mais l'auteur, Derf Backderf est un auteur de bandes dessinées américain, originaire de l'Ohio (L’état dans lequel a eu lieu cette fusillade)

Bonjour Godot

Oui, vous avez totalement raison, mes propos méritent d’être éclaircis car j’ai eu recours à des ellipses par trop importantes.

Déjà sur l'évènement lui-même. Il est historiquement incontestable que la Guerre du Vietnam, populaire à ses débuts, a été de moins en moins bien acceptée par les citoyens américains. Une fraction croissante de l’opinion l’a progressivement rejetée et les étudiants se sont mobilisés. Il convient aussi de noter qu’une partie de leur opposition venait de l’enrôlement forcé dû au système de loterie (https://en.wikipedia.org/wiki/Draft_lottery_(1969)). Ainsi, chaque jeune homme recevait un numéro. Si son numéro était appelé, il devait servir dans l'armée et partir au Vietnam.  Ce système était perçu comme très injuste car liberticide. Plutôt que de faire appel au volontariat, les gens étaient forcés de partir au combat. De plus, les familles bien introduites bénéficiaient de passe-droits ce qui a attisé la colère des autres. La guerre au Vietnam fut aussi une des guerres les plus ouvertement médiatisées. Les grandes chaînes télévisées ont envoyé maint journalistes qui ont filmé le conflit au quotidien. Comme les images ne faisaient l'objet d'aucune censure militaire, les familles américaines pouvaient voir des cadavres ensanglantés de soldats américains au « journal de 20h ». Les documents les plus dramatiques bénéficiaient de la une des media (je joins à ma réponse la célébrissime photographie de Kim Phuc).

10 belles BD de 2020 Kim10211

Toutes ces communications contribuèrent massivement à retourner l’opinion et plus particulièrement celle des étudiants. Johnson a sous estimé la ténacité d'Hô Chi Minh, et la Maison Blanche s’est progressivement discréditée au fur et à mesure que la guerre s’enlisait.


We are not about to send American boys nine to ten thousand miles away from home to do what Asian boys ought to be doing for themselves
Nous ne sommes pas sur le point d'envoyer des garçons américains à quinze ou seize mille kilomètres de chez eux faire ce que des garçons asiatiques devraient faire (discours de Johnson le 21 octobre 1964 à l'université d'Akron)

Dès lors, manifestations et exactions se sont multipliées provoquant la riposte des autorités. Il en a notamment résulté la tragédie du Kent State Shooting où la Garde Nationale a tiré sur la foule tuant ou blessant gravement 13 jeunes.

10 belles BD de 2020 Ohio-m10

Comme les Etats-Unis ont une culture de la liberté d’expression et la protège, et comme ce pays a le courage de regarder son passé sans aucune complaisance, l’utilisation du May 4 massacre comme sujet d’une BD est « normal ». De plus, les Américains voient l'État comme une institution qu'ils financent par leurs impôts et qui donc doit satisfaire « ses clients ». Il n'y a aucune déférence vis-à-vis de l'État, des fonctionnaires ou des politiciens comme on en trouve en France. Du coup, pointer du doigt une défaillance va de soi.  

Après, ce qui m’a étonnée, c’est le choix de cette BD dans de nombreuses sélections francophones actuelles. J’ai donc émis l’hypothèse (à tort peut être, je le concède) que son élection a été faite, peut être pour ses qualités intrinsèques, mais surtout parce qu’elle stigmatise un Etat et son pouvoir politique avec lesquels l’Europe entretient une relation ambiguë, faite d’admiration et de rejet. Et il faut placer l’expression « arrogance moralisatrice » dans le contexte du rejet du système étasunien. Le vieux continent est intimement convaincu que ses valeurs sont les meilleures et il regarde les autres à cet aune. Et pourtant, que de similarités entre les deux côtés de l’Atlantique. Les 4 morts de l’Ohio sont ainsi à mettre en regard de la centaine de manifestants tués par la police française le 17 octobre 1961 (https://fr.wikipedia.org/wiki/Massacre_du_17_octobre_1961).

J’ai fini par lire la BD pour me faire ma propre opinion. Tout d’abord, il faut saluer le travail documentaire. Les fais sont précis, basés sur les interviews de protagonistes. Des cartes permettent de mieux comprendre les différents affrontements s’étant déroulés sur le campus.

10 belles BD de 2020 Kent010

L’intrigue suit la vie de plusieurs protagonistes, celle des victimes du 4 mai mais aussi celle d’un jeune indicateur au service des autorités. Le regard porté sur les étudiants est bienveillant et compréhensif, et les portraits de casseurs sont largement contrebalancés par ceux de jeunes « potaches », pris dans les tourbillons de l’Histoire. Nous vivons aux côtés des universitaires cette période tragique. Et leurs parents et enseignants participent de la narration où ils incarnent un autre éclairage à mi-chemin entre la révolte et la sagesse. De même, quelques pages traitent des soldats et de leur vision du drame. Côté Garde Nationale et autorités municipales, le regard de Backderf est sévère. Il dépeint des personnes « nuisibles », au mieux incompétentes. Le livre n’est donc pas qu'un témoignage mais constitue un manifeste politique. Manifeste plutôt consensuel car, outre le meurtre des quatre jeunes, la suite des événements a démontré que Nixon a fait une erreur militaire majeure en envahissant le Cambodge, vrai base arrière du Việt Minh et du Viêt-Cong. Néanmoins, stigmatiser la Maison Blanche comme le fait l'auteur (le discours du 30 avril est tout de suite mis en scène) est une erreur.

10 belles BD de 2020 Kent210

N'oublions pas que Nixon a fait campagne en 1968 sur une paix honorable au Vietnam et qu'il a négocié le retrait américain de 1973 (https://fr.wikipedia.org/wiki/Accords_de_paix_de_Paris). Le regard des historiens sur la politique étrangère du 37ème président est donc aujourd'hui beaucoup plus nuancé. Un autre choix éminemment politique de Backderf est la dénonciation du ROTC, le programme d'entrainement militaire des lycéens et universitaires  (https://en.wikipedia.org/wiki/Reserve_Officers%27_Training_Corps). Or le ROTC est une voie reconnue aux Etats-Unis, n'ayant jamais été questionnée, mais dont la présence massive sur les campus a connu un relatif recul durant la Guerre du Vietnam.  

Le graphisme de la BD ne m'a pas séduite : des visages identiques où l'émotion est rendue à minima, un trait statique, d'incessants changements de cadrage, etc.

10 belles BD de 2020 Kent110

Pour en revenir aux actuels successeurs des étudiants, leur conscience politique a beaucoup changé depuis les années Johnson et Nixon. Tout d’abord, il faut avoir en tête que les frais de scolarité universitaire sont devenus très élevés (de 10 000 $ le semestre à 40 000 $ pour les établissements les plus prestigieux) et que cet investissement (réalisé grâce à l’endettement la plupart du temps) doit être rentabilisé, ce qui fait qu’il y a aujourd’hui peu de grèves et de manifestations sur les campus mais plutôt des jeunes assidus au travail scolaire. Un autre élément structurant est l’individualisme américain qui, par exemple, favorise la bénévolat personnel plutôt que l’action politique.

Au plaisir d'échanger avec vous

Eléanore

1410 belles BD de 2020 Empty Re: 10 belles BD de 2020 le Ven 1 Jan - 12:27

eleanore-clo

eleanore-clo
docteur honoris causa
docteur honoris causa
Bonjour à tous

Tout d'abord et même si cela est  un peu convenu, je vous présente mes voeux pour 2021. L'année dernière fût fatigante et celle à venir est encore très incertaine. Mais ce qui est sûr c'est que nous pouvons profiter de la chaleur du forum Very Happy .
Voici maintenant la sélection des meilleures BD 2020 de BDfugue : https://www.bdfugue.com/bd/selections/meilleures-bd-annee/meilleures-bd-2020?mc_cid=ec72cd58ba&mc_eid=4c1df4260c.
Incroyable ! y figure Smile .

Bises à tous

1510 belles BD de 2020 Empty Re: 10 belles BD de 2020 le Ven 1 Jan - 13:02

Raymond

Raymond
Admin
On voit souvent dans ces listes un gros album en noir et blanc, au dessin très charbonneux, qui s'intitule L'accident de chasse. Ce roman graphique a été scénarisé et dessiné par deux américains.

10 belles BD de 2020 Accide10

Je l'ai feuilleté et ça a l'ait pas mal, mais il y a tellement de choses qui sortent ...

Est-ce que l'un d'entre vous connait ce livre ?


_________________
Et toujours ... 10 belles BD de 2020 Charli10
http://lectraymond.forumactif.com

1610 belles BD de 2020 Empty Re: 10 belles BD de 2020 le Ven 8 Jan - 20:00

Godot

Godot
bédéphile pointu
bédéphile pointu
eleanore-clo a écrit:

[...]
Voilà un sujet qui sent bon Noël et d’éventuels cadeaux sous le sapin Very Happy
Je suis heureuse de partager mes coups de cœur de cette année si spéciale. Et voici donc quelques titres choisis parce qu'ils m'ont émue, mais aussi parce qu'ils incarnent un remède à la mélancolie ambiante et préfigurent une année 2021 de renaissance.
[...]

stephane a écrit: [...] car je lis, je relis beaucoup de bd! J’achète, je loue, je lis sur tablette, je relis des bouquins de ma bibliothèque,bref, [...]

J'ai parcouru les sélections d'eleanore-clo et de Raymond. Je constate que je suis en retard avec la lecture (surtout pour celles que j'ai sélectionné en bibliothèque et qui ne sont pas encore disponibles) car il y en a plusieurs qui sont sur ma liste ou dans ma généreuse pile "à lire".

alors je vais déjà en présenter trois :

10 belles BD de 2020 Couv_322

Lorsque j’ai vu cette BD, je l’ai immédiatement mise de côté, car je ne suis pas emballé par les romans graphiques de Tronchet. J’aime bien sa collaboration des années 90 avec Fluide Glacial mais ça s’arrête là. Et c’est grâce à la critique complète et positive d’eleanore-clo que je me suis laissé tenter, malgré tout, par la lecture de cette BD. J’ai été pris au jeu et après l'avoir lue, j'avais le sourire. C’est une belle découverte.

10 belles BD de 2020 Couv_323

A la vie !, Ce sont des petits histoires remplies de tendresse, d’humanité, de pudeur, de complicité entre L’homme étoilé, cet infirmier qui travail dans les soins palliatifs, et les patients. Cette dose d’optimisme a encore été renforcée, car je venais de lire une autre BD Quelques jours à vivre (mais parue en 2017) qui témoignait d’un accompagnement de patients en fin de vie bien plus "triste".

10 belles BD de 2020 Couv_324

Zidrou revisite avec beaucoup de malice le Ric Hochet des années 60. Comme les moeurs ont évolué, Zidrou a plus de liberté que Tibet et Duchâteau dans ces années-là. Tombé pour la France est composé d’un mélange entre une enquête bien menée, de l’humour et de la dérision savamment dosée. Un vrai moment de plaisir.

A suivre...

1710 belles BD de 2020 Empty Re: 10 belles BD de 2020 le Sam 9 Jan - 10:17

Raymond

Raymond
Admin
Continue, cela m'intéresse ! Very Happy

A part le "Ric Hochet", je n'ai pas lu ces albums, même si eleanore-clo avait parlé quelque part en bien du Chanteur perdu.


_________________
Et toujours ... 10 belles BD de 2020 Charli10
http://lectraymond.forumactif.com

1810 belles BD de 2020 Empty Re: 10 belles BD de 2020 le Mar 12 Jan - 19:51

Godot

Godot
bédéphile pointu
bédéphile pointu
Raymond a écrit:Continue, cela m'intéresse !   Very Happy

A part le "Ric Hochet", je n'ai pas lu ces albums, même si eleanore-clo avait parlé quelque part en bien du Chanteur perdu.

Je vais continuer, si on me le demande si gentiment !

Et c'est utile, car j'ai suivi tes impressions et j'ai lu Le col de Py. C'est la photo à la fin qui à été, pour ma part, le plus riche en émotion, après avoir lu l'histoire.

Tu ne seras pas trop dépaysé avec la suivante Smile

10 belles BD de 2020 Couv_418

Charmé par la douceur et les rêveries du Little Nemo de McCay, Winsor, je me suis fait plaisir en découvrant l’univers graphique de Frank Pé et particulièrement celui de ses animaux. Autant Hermann m’avait surpris avec son « Nic », autant Frank Pé et sa poésie m’ont enchanté.

10 belles BD de 2020 Dany11

Pour rester dans la bonne humeur, je suis content de pouvoir remercier, une seconde fois, eleanore-clo qui a signalé la parution de l’intégrale des aventuriers du Rail. Dany a un dessin épatant, charmeur et précis pour présenter de nombreuses régions de la Suisse. Je peux dire, que j'ai "gambadé" dans de magnifiques endroits helvétiques. Les historiettes traitant de l’amitié de ces trois amis, semblent sortis de la "bibliothèque verte". Je dois avouer qu’au début des années 90, j’ai été abonné à la revue publicitaire des CFF qui me faisait découvrir ce trio d’amis, alors oui, ces souvenirs font que j'ai "craqué" pour cette intégrale.

10 belles BD de 2020 Couv_327

Parfois, il suffit de très peu pour passer un moment de détente. C’est très léger et sans prétention mais suffisant pour avoir "un sourire en banane". Ce sont des gags d’une planche des runners et je pense que j’ai passé un bon moment, car cela m’a rappelé des situations que j’ai vécues   clown

10 belles BD de 2020 Couv_328

Même si je trouve que le scénario n'est pas très original, je vais tout de même présenter Un homme qui passe. Dany m’a satisfait à deux reprises cette année. Je ne me suis pas lassé de contempler les dessins incroyables de Dany. Il reste un illustrateur hors pair et sa maitrise de la couleur est sublime dans cette BD.

Il y en a d'autres qui m'ont plus, bouleversées voire dérangées mais j'ai voulu me concentrer sur celles qui étaient "positives".

1910 belles BD de 2020 Empty Re: 10 belles BD de 2020 le Mer 13 Jan - 18:22

Raymond

Raymond
Admin
Merci !

Pour "les Runners", est-ce qu'il s'agit d'une suite de pages de gags ?

Les autres albums, je connais bien ! Very Happy


_________________
Et toujours ... 10 belles BD de 2020 Charli10
http://lectraymond.forumactif.com

2010 belles BD de 2020 Empty Re: 10 belles BD de 2020 le Mer 13 Jan - 19:34

Godot

Godot
bédéphile pointu
bédéphile pointu
Raymond a écrit:Merci !

Pour "les Runners", est-ce qu'il s'agit d'une suite de pages de gags ?

Les autres albums, je connais bien !   Very Happy

S'agissant du genevois Buche pour le dessin, je pense que tu as lu certaines BD de sa série Franky Snow. C'est le même principe, autant pour le dessin que pour la composition des gags. En effet, c'est une suite de pages de gags.

2110 belles BD de 2020 Empty Re: 10 belles BD de 2020 le Jeu 14 Jan - 20:17

Godot

Godot
bédéphile pointu
bédéphile pointu
Je vais changer de registre avec

10 belles BD de 2020 Couv_423

Dès la première parution de Tomine chez Delcourt en 1998 (Les yeux à vif), j'éprouve de l'intérêt pour lui, déjà de part son dessin (c'est pour cela que j'avais acheté Les Yeux vifs) et après lecture par ses histoires. Un intérêt grandissant avec ses parutions en français au fil des années 2000/2010.

Rien que le titre La solitude du marathonien de la bande dessinée a suffit pour que je m'impatiente à lire ce "journal intime". Il raconte son parcours de dessinateur, sa vie, sa "confrontation" avec le monde de la BD, ses doutes, son manque de confiance, le manque de reconnaissance, sa vie intime... Je me rappelais comment je réagissais et ce que j'éprouvais lors d'une nouvelle parution durant les 20 dernières années et je découvrais mieux cet auteur et ses ressentis.

A noter, que je pensais souvent à la vision, à mes yeux  Wink , bien plus humoristique des festivals selon Fabcaro et "On n'est pas là pour réussir". D'ailleurs, c'est pour cela que je trouve La solitude du marathonien de la bande dessinée moins axée sur l'humour

Contenu sponsorisé


Revenir en haut  Message [Page 1 sur 1]

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum