Lefranc, Alix, Jhen ... et les autres
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.

Le Deal du moment : -56%
SanDisk Clé USB 3.0 256 Go
Voir le deal
28.98 €
Le Deal du moment : -49%
SanDisk Carte microSDXC UHS-I pour Nintendo Switch 128 ...
Voir le deal
21.99 €

Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

Un érotisme furtif, sous-jacent, caché

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant

Aller en bas  Message [Page 2 sur 3]

Draculea

Draculea
vieux sage
vieux sage
Il ya un petit malentendu cher Raymond. Je crois que m'a lu trop vite. Very Happy  Je ne dis pas du tout qu'il y a dans la scène de l'enlacement de Michel et Françoise une dimension érotique. Je précise simplement ceci :

"et sachant que le rôle de tombeur de jolies filles est réservé à Steve Warson qu'on verra souvent au bras de jolies blondes en robe fort courte dans les albums des années soixante-dix, notamment il me semble qu'il y a une telle image dans Série Noire où Françoise et Michel s'avoueront enfin leur amour et s'enlaceront tendrement vers la fin de l'album."

J'aurais dû écrire pour ôter toute ambiguïté à mon propos : "où il se trouve que Françoise et Michel s'avoueront enfin leur amour et s'enlaceront tendrement vers la fin de l'album." Je voulais justement souligner le contraste entre les aventures sans lendemain de Steve et le lien profond "plein de sentimentalité et d'amour", comme tu l'cris justement, qui se révèle librement dans cette très belle scène.

Je pense comme arsen 33 : "Lui a un sourire amusé, voir gêné, par cette révélation et elle a une réaction exaspérée parce qu'elle pense(ait) qu'il ne pouvait l'ignorer à ce point."

Regarde bien l'expression de Françoise, ce n'est pas de la gêne qui s'exprime sur son regard, mais bien de l'exaspération. C'est d'ailleurs l'occasion parallèlement à ce sujet de souligner à quel point la comédie humaine de Jean Graton est riche puisque tous les sentiments humains y sont présents, y compris chez le héros le plus positif avec la scène de séduction muette entre Michel et une jolie blonde, montrée ci-dessus et dont je n'ai pas su identifier l'album exact.

Au fait, a-t-on fait le compte de toutes les conquêtes de Steve, qu'elles soient d'un soir et ou vraiment de nature profondément amoureuse comme avec Julie et Ruth ? Eh bien oui ! Voici une page du Fan Club de Michel Vaillant où l'on trouve ce catalogue par périodes et genres de relations :

http://vaillantfanclub.free.fr/fiancees.htm

Parmi les images qu'il présente, je relève une image qui convient pleinement à notre sujet. Elle se trouve dans l'album Le jeunes loups, en 1977, dans lequel Steve a une aventure avec une certaine Laetitia, soeur du pilote Serge Mauduit. La case que voici évoque un moment crucial : le déshabillage des amants dans une chambre d'hôtel, audace notable dans une série comme Michel Vaillant, mais possible en cette fin des années soixante-dix alors qu'elle aurait été inimaginable 10 ans plus tôt. Steve et Laetitia sont étroitement enlacés et notre séducteur est déjà torse nu ce qui laisse présager que le corps de son amoureuse manifestement très éprise, étroitement enlacé au sien, sera bientôt révélé. Nous sommes donc dans le moment intermédiaire qui précède une après-midi ou une nuit d'amour dont rien ne sous sera montré mais que suggère sans équivoque ce brûlant prélude :


Image hébergée par servimg.com



Dernière édition par Draculea le Dim 19 Jan 2020 - 19:26, édité 1 fois

http://www.marchenriarfeux.net

Raymond

Raymond
Admin
J'avais oublié cette image-là !   Very Happy

Mais il est vrai qu'avec Jean Graton on se contentait de peu. La BD franco-belge était d'ailleurs surveillée par la censure et les dessinateurs étaient toujours prudents.

Parlons maintenant de Jijé, pour rester pendant les années 60. En ce temps là, le sexe n'avait pas envahi les écrans et les affiches publicitaires, et la moindre manifestation vivante un peu féminine était très excitante pour le jeune garçon que j'étais.

Je me souviens par exemple de "Yucca Ranch", ou Jerry Spring était accompagné d'une jeune blonde habillée de jeans très moulants. A l'époque, cela en jetait un peu. Mais quand on regarde ces images aujourd'hui, c'est d'une banalité …   Rolling Eyes  

C'est pourquoi je vais plutôt vous montrer des images de la Fille du Canyon, du même Jijé, d'abord parce que l'histoire sentimentale est plus explicite, et ensuite parce qu'elle a mieux vieilli.

Un érotisme furtif, sous-jacent, caché  - Page 2 Jijzo-13

Jerry Spring et Pancho rencontrent au départ une jeune femme élégante au fond d'un canyon. Elle parait au départ un peu nunuche et maniérée, et même totalement coupée de la réalité de son environnement !

Un érotisme furtif, sous-jacent, caché  - Page 2 Jijzo-14

Et Jerry Spring va lui faire un subir un traitement de choc, en lui imposant un peu de "varappe" pour sortir du fameux canyon. A moitié déshabillée et ruisselante sous l'effort, la transformation de la jeune femme est spectaculaire ... et presque excitante !

Un érotisme furtif, sous-jacent, caché  - Page 2 Jijzo-15

Heureusement que cette image m'a pas été publiée pendant les années 50. Elle n'aurait pas passé le cap !   Very Happy


_________________
Et toujours ... Un érotisme furtif, sous-jacent, caché  - Page 2 Charli10
http://lectraymond.forumactif.com

Totoche Tannenen

Totoche Tannenen
grand maître
grand maître
Du Jijé, un petit peu plus frippon (avec Dimitri/Mouminoux je crois bien ?) paru dans "La Voix du Nord" en France et dans "La Presse" au Québec.
Un érotisme furtif, sous-jacent, caché  - Page 2 2507ji10

http://planbd.blogspot.com

Totoche Tannenen

Totoche Tannenen
grand maître
grand maître
Amusant de constater combien les petites femmes de Jijé rappellent celles de son élève, Will !
Un érotisme furtif, sous-jacent, caché  - Page 2 351jij10



Dernière édition par Totoche Tannenen le Dim 19 Jan 2020 - 16:29, édité 1 fois

http://planbd.blogspot.com

Totoche Tannenen

Totoche Tannenen
grand maître
grand maître
Un érotisme furtif, sous-jacent, caché  - Page 2 2188ji10

http://planbd.blogspot.com

Totoche Tannenen

Totoche Tannenen
grand maître
grand maître
Un érotisme furtif, sous-jacent, caché  - Page 2 182jij10

http://planbd.blogspot.com

Totoche Tannenen

Totoche Tannenen
grand maître
grand maître
Un érotisme furtif, sous-jacent, caché  - Page 2 1459ex10
Un érotisme furtif, sous-jacent, caché  - Page 2 1459ex11

http://planbd.blogspot.com

Totoche Tannenen

Totoche Tannenen
grand maître
grand maître
Joyeux anniversaire François Walthéry ! (74 ans le 17 janvier)

Un érotisme furtif, sous-jacent, caché  - Page 2 74310

http://planbd.blogspot.com

Raymond

Raymond
Admin
C'est vrai que Jijé se lâche un peu dans les "Enquêtes du Commissaire Major", et qu'on y trouve des petites dames en tenue légère. C'est sinon dommage qu'il n'y ait pas d'album qui recueille toutes ces planches.

Quant à Natacha … on en a déjà parlé ! Wink


_________________
Et toujours ... Un érotisme furtif, sous-jacent, caché  - Page 2 Charli10
http://lectraymond.forumactif.com

Draculea

Draculea
vieux sage
vieux sage
C'est vrai, on regrette que ces planches ne soient pas réunies en un album ! La jeune femme en déshabillé sur la dernière planche est de plus suggestives avec une délicieuse simplification et des jambes tout en longueur qui rappellent un peu celles des célèbres parisiennes de Kiraz, dont il existe aussi d'ailleurs des dessins érotiques toujours pleins d'humour comme celui-ci qu'on me permettra de présenter car je le trouve irrésistible, bien que Kiraz ne soit pas un auteur de bande dessinées.



Image hébergée par servimg.com




http://www.marchenriarfeux.net

Totoche Tannenen

Totoche Tannenen
grand maître
grand maître
Raymond a écrit:C'est vrai que Jijé se lâche un peu dans les "Enquêtes du Commissaire Major", et qu'on y trouve des petites dames en tenue légère. C'est sinon dommage qu'il n'y ait pas d'album qui recueille toutes ces planches.

Quant à Natacha … on en a déjà parlé !  Wink
Apparemment un album aurait été prévu chez Dargaud (d'où les cases découpées et remontées) mais ne serait jamais paru...

http://planbd.blogspot.com

Totoche Tannenen

Totoche Tannenen
grand maître
grand maître
Draculea a écrit:
C'est vrai, on regrette que ces planches ne soient pas réunies en un album ! La jeune femme en déshabillé sur la dernière planche est de plus suggestives avec une délicieuse simplification et des jambes tout en longueur qui rappellent un peu celles des célèbres parisiennes de Kiraz, dont il existe aussi d'ailleurs des dessins érotiques toujours pleins d'humour comme celui-ci qu'on me permettra de présenter car je le trouve irrésistible, bien que Kiraz ne soit pas un auteur de bande dessinées.


Image hébergée par servimg.com





Dans le cas de Kiraz c'est de l'érotisme assumé : on sort du sujet, non ?

http://planbd.blogspot.com

Draculea

Draculea
vieux sage
vieux sage
Totoche Tannenen a écrit:

Dans le cas de Kiraz c'est de l'érotisme assumé : on sort du sujet, non ?[/quote]

C'est vrai, mais on l'a déjà fait plus haut : voir le message numéro 1 de Godot dont l'image finale est on ne peut plus explicite.
De toute façon, comme je l'ai rappelé, Kiraz n'est pas un auteur de bande dessinée, mais je trouvais d'une part un lien entre les longues jambes des parisiennes et celles des jeunes femmes de Jijé - un stéréotype d'époque sans aucun doute - et d'autre part, je trouve le dessin de Kiraz d'une merveilleuse drôlerie absurde Je voulais donc partager mon amusement. Les bouilles des deux amantes sont tellement plaisantes, sans parler de ce mari confondu en excuses puisque ses soupçons d'infidélité avec un autre homme étaient infondés.

Mais quittons les parisiennes et voyons ici comment les athéniennes d'antan quoique vêtues jusqu'aux sandales n'en ont pas exercent pas mins une irrésistible séduction sensuelle à laquelle Agecanonix ne manque pas d'être sensible dans Astérix aux jeux olympiques ! Et si l'on avait des doutes au sujet de cette jeune femme, sachez qu'à un âge éloigné de celui du fier et vigoureux vieillard, je trouvais un charme des plus troublants à cette jeune passante au visage de poupée, avec sa bouche épanouie en corolle de coquelicot, s'avançant nonchalamment dans sa robe fluide balancée autour de ses jambes imaginées, avec son petit haut cintré à la taille, mettant en valeur son buste tandis que le bras nu gauche laissait apercevoir l'émouvante péninsule de peau conduisant de dessous son sein à son aisselle. Une telle image, avait pour un jeune lecteur de cette époque, moi en tout cas, un magnétisme sensuel sans commune mesure avec ce qui s'est fait depuis au point qu'elle semble désormais bien innocente ! Tout cela toutefois, demeure dans le registre du coquin proposant de fait un érotisme très furtif et très contenu !



Image hébergée par servimg.com












http://www.marchenriarfeux.net

Godot

Godot
bédéphile pointu
bédéphile pointu
Draculea a écrit:

Mais quittons les parisiennes et voyons ici comment les athéniennes d'antan quoique vêtues jusqu'aux sandales n'en ont pas exercent pas mins une irrésistible séduction sensuelle à laquelle Agecanonix ne manque pas d'être sensible dans Astérix aux jeux olympiques ! Et si l'on avait des doutes au sujet de cette jeune femme, sachez qu'à un âge éloigné de celui du fier et vigoureux vieillard, je trouvais un charme des plus troublants à cette jeune passante au visage de poupée, avec sa bouche épanouie en corolle de coquelicot, s'avançant nonchalamment dans sa robe fluide balancée autour de ses jambes imaginées, avec son petit haut cintré à la taille, mettant en valeur son buste tandis que le bras nu gauche laissait apercevoir l'émouvante péninsule de peau conduisant de dessous son sein à son aisselle. Une telle image, avait pour un jeune lecteur de cette époque, moi en tout cas, un magnétisme sensuel sans commune mesure avec ce qui s'est fait depuis au point qu'elle semble désormais bien innocente ! Tout cela toutefois, demeure dans le registre du coquin proposant de fait un érotisme très furtif et très contenu !

Un érotisme furtif, sous-jacent, caché  - Page 2 Astzor10


La classe!

Je félicite Draculea pour sa description, ça c'est du grand art!  cheers

et aussi le duo Goscinny-Uderzo!

Godot

Godot
bédéphile pointu
bédéphile pointu
Je vais revenir avec Jijé : Les nouvelles aventures de Barbe-Rouge. Raid sur la corne d'or termine le triptyque dans lequelle Barbe-Rouge et son fils adoptif Eric doivent retrouver une captive Caroline de Muratore qui a été enlevée par les Maures.

Un érotisme furtif, sous-jacent, caché  - Page 2 Couv_212


L'aventure trépidante racontée dans La captive des Mores, Le vaisseau de l'enfer et Raid sur la corne d'or sur termine avec cette case :

Un érotisme furtif, sous-jacent, caché  - Page 2 Barbe-10

Elle offre une sensualité parfaite avec son corset et son magnifique décolleté qui mettent en valeur sa poitrine. Une larme à l’œil, un doigt évocateur sont des ingrédients qui rendent cette demoiselle délaissée désirable.

J'étais bien jeune lorsque j'ai été frappé par cette image. Cette femme présentait toutes les qualités, les atouts et aussi un royaume et Eric l'abandonnait pour se lancer vers de nouvelles aventures zidane

Les trois cases qui précèdent la dernière, montrent bien sûr le charme coquin de la dame, ce qui peux justifier que je les mette. Mais permettent surtout de comprendre les raisons pour lesquelles Eric ne veut pas s'engager.

Un érotisme furtif, sous-jacent, caché  - Page 2 Barbe-11

Draculea

Draculea
vieux sage
vieux sage
Effectivement, je n'ai pas lu cet épisode dans mon enfance, mais j'aurais comme toi éprouvé une vive émotion ! Ce doigt ingénu et sensuel est un discret mais d'autant plus actif piment de suggestion ! J'aime aussi beaucoup la manière dont les rampes de l'sablier encadrent la gracieuse Caroline de volutes enveloppantes toutes féminines. J'observe dans la case centrale de al scène d'adieu la mouche située au dessus du décolleté largement épanoui sur une gorge manifestement magnifique. Mais ce que j'aime dans ces suggestions est qu'elle restent toujours pleine d'élégance. Tout ici est vraiment furtif selon le principe de notre sujet, sans vulgarité ni excès. C'est ce qu'on appelle le charme !  Merci de nous avoir montré ces cases ravissantes ! Very Happy

http://www.marchenriarfeux.net

Raymond

Raymond
Admin
C'est vrai que Jijé dessinait les femmes avec sensualité. Cet album de Barbe-Rouge faisait suite à ceux d'Hubinon, qui dessinait pour sa part les personnages féminins avec un peu  plus de raideur. Le contraste entre leurs deux manières de dessiner Caroline de Muratore était d'ailleurs assez frappant.

Mais je reviens à Uderzo qui dessinait très bien (lui aussi) les dames ! Il savait suggérer une très grande sensualité en utilisant peu d'effets.

Je prendrais comme exemple un album de Tanguy et Laverdure : Pirates du Ciel. C'est d'ailleurs le dernier qui a été dessiné par Uderzo.

Un érotisme furtif, sous-jacent, caché  - Page 2 Uderzo10

La dernière case de cet album est un très bon gag imaginé par Charlier. Après leur aventure, Tanguy propose des vacances à Laverdure, mais ce dernier lui répond qu'il a déjà un autre projet, "tout seul, rien qu'avec moi-même". Et le gag éclate lorsque l'on regarde le dessin final.

Un érotisme furtif, sous-jacent, caché  - Page 2 Uderzo11

C'est d'abord un gag, bien sûr, mais c'est aussi une image qui réveille un certain trouble, qui évoque une véritable sensualité. Cette jeune femme qui parait pourtant très sage et élégamment habillée a en effet une très nette connotation érotique. Et cela provient de touts petits détails dans le dessin : une moue dédaigneuse, une posture un peu relâchée (presque "à l'abandon") et des vêtements très moulants (en particulier les pantalons pour le safari). Il y a peu d'effets, donc, mais c'est formidablement efficace. C'est peut-être même plus efficace (je trouve) qu'une scène qui montrerait du sexe d'une façon explicite … et vulgaire.

L'érotisme se cache souvent dans notre imagination.


_________________
Et toujours ... Un érotisme furtif, sous-jacent, caché  - Page 2 Charli10
http://lectraymond.forumactif.com

2J

2J
membre de l'académie
membre de l'académie
Très vêtue mais très "sexy" :
Un érotisme furtif, sous-jacent, caché  - Page 2 S-l30115
tout contre...
Un érotisme furtif, sous-jacent, caché  - Page 2 Arroyo10
Un érotisme furtif, sous-jacent, caché  - Page 2 Buck2010
Un érotisme furtif, sous-jacent, caché  - Page 2 Lady-x10
seconde "mouture"...
Un érotisme furtif, sous-jacent, caché  - Page 2 Lady-x11
Un érotisme furtif, sous-jacent, caché  - Page 2 Sans-t44
l'envers vaut l'endroit...
Un érotisme furtif, sous-jacent, caché  - Page 2 Image218

Raymond

Raymond
Admin
Peut-on parler d'un érotisme furtif dans un livre comme A la Recherche de Peter Pan ?

Un érotisme furtif, sous-jacent, caché  - Page 2 Cosey-11

Cosey n'est bien sûr pas un dessinateur érotique. Cette BD raconte essentiellement une histoire sentimentale, mais elle contient une scène assez fameuse qui montre une jeune fille se baignant dans un lac de montagne, avec la poitrine dénudée !!!

Un érotisme furtif, sous-jacent, caché  - Page 2 Cosey-12

En découvrant cette image, j'ai ressenti un trouble certain mais … il me semble que c'était au-delà de l'érotisme. Je dirais plutôt que Cosey emploie une image très forte, pour faire sentir à quel point le héros de l'histoire est troublé par cette vision.

Mais on peut aussi considérer simplement cette scène comme érotique. C'est d'ailleurs (je crois) la seule fois que Cosey a dessiné une séquence de ce genre, et c'est peut-être pour cette raison que je m'en souviens aussi bien.  Very Happy


_________________
Et toujours ... Un érotisme furtif, sous-jacent, caché  - Page 2 Charli10
http://lectraymond.forumactif.com

Godot

Godot
bédéphile pointu
bédéphile pointu
Raymond a écrit:Peut-on parler d'un érotisme furtif dans un livre comme A la Recherche de Peter Pan ?


Dans la continuité, je vais parler du 2ème tome de A la Recherche de Peter Pan

Un érotisme furtif, sous-jacent, caché  - Page 2 Couv_213

C'est également fort en émotion lorsqu'il déclare son amour pour Evolèna. Ce qui me trouble le plus, ce n'est pas seulement son corps dénudé mais le regard qu'elle a lorsqu'il lui dit qu'il l'aime.

Un érotisme furtif, sous-jacent, caché  - Page 2 Cosey10

Cosey a réussi à transmettre une charge d'émotion amoureuse incroyable. Ils s'embrassent, elle se dévoile et s'offre à lui. C'est sa réponse, dénuée de toute paroles, mais tellement intense.

Raymond

Raymond
Admin
Belles images !

Elle sont au fond comparable à l'exemple que j'ai montré ci-dessus. Il y a bien de l'érotisme, mais pas d'une façon gratuite, car c'est avant tout une histoire sentimentale.


_________________
Et toujours ... Un érotisme furtif, sous-jacent, caché  - Page 2 Charli10
http://lectraymond.forumactif.com

Raymond

Raymond
Admin
Je reviens à mes souvenirs d'enfance, donc aux années 60 !

A cette époque il ne fallait pas grand chose pour imaginer quelque chose de très érotique. C'était par exemple le cas lorsqu'une belle femme s'habillait en homme … ce qui aujourd'hui est bien sûr d'une banalité affligeante.  Wink

Je me souviens par exemple de cette aventure de Capitan, que j'ai découverte dans le journal de Tintin.

Un érotisme furtif, sous-jacent, caché  - Page 2 Funcke10

Le Prince des Ténèbres était en fait une jeune femme tout-à-fait jolie, qui aurait pu devenir l'équivalent d'une "Lady X" par exemple. Elle combattait bien sûr comme un homme.

Un érotisme furtif, sous-jacent, caché  - Page 2 Funcke11

Le début ne m'avait pas impressionné et puis tout à coup j'ai découvert cette image, qui vous semblera sûrement bien anodine, c'est normal. A l'époque, elle avait fortement stimulé mon imagination.

Un érotisme furtif, sous-jacent, caché  - Page 2 Funcke12

Même dans le journal Tintin (où les femmes n'étaient généralement pas les bienvenues), il y avait matière à s'exciter !  Very Happy


_________________
Et toujours ... Un érotisme furtif, sous-jacent, caché  - Page 2 Charli10
http://lectraymond.forumactif.com

Godot

Godot
bédéphile pointu
bédéphile pointu
Raymond a écrit:Belles images !

Elle sont au fond comparable à l'exemple que j'ai montré ci-dessus. Il y a bien de l'érotisme, mais pas d'une façon gratuite, car c'est avant tout une histoire sentimentale.

A noter que Evolèna est dévêtue sur la couverture du tome 2.

Je suis tellement admiratif devant certaines œuvres de Cosey, qu'il est en mon devoir de montrer encore une case de A la Recherche de Peter Pan.

Je trouve que c'est le texte qui participe à la sensualité de l'image.

Un érotisme furtif, sous-jacent, caché  - Page 2 Cosey11

Godot

Godot
bédéphile pointu
bédéphile pointu
Raymond a écrit:Je reviens à mes souvenirs d'enfance, donc aux années 60 ! [...]


Comme les miens sont dans les années 80, il y a déjà plus de matière pour m'émoustiller tongue

Je vais reprendre Boule et Bill.

Un érotisme furtif, sous-jacent, caché  - Page 2 Couv_510

A ses début, Roba était illustrateur pour des réclames. Il en réalise une pour un gag. Une femme aguicheuse pour une paire de Jeans. Roba a dû s'amuser en situant le père papa de Boule  siffle  , devant les seins dénudés de la demoiselle.

Un érotisme furtif, sous-jacent, caché  - Page 2 Boule10

Cette image est encore plus tolérée avec la suite du gag dont voici la 2ème image :

Un érotisme furtif, sous-jacent, caché  - Page 2 Boule-12

Raymond

Raymond
Admin
Je retourne à mes souvenirs des années 60 ...  Cool

Il y avait alors plusieurs dessinateurs du journal Tintin qui aimaient bien introduire de jolis personnages féminins dans leurs BD. Ils faisaient cela bien sûr en tout bien et en tout honneur, mais ils ne pouvaient pas s'empêcher de tomber parfois dans des situations équivoques.

C'est ce qui est arrivé par exemple à Raymond Reding, dans le Zoo du Dr Ketzal, la 4ème aventure du footballeur Vincent Larcher.

Un érotisme furtif, sous-jacent, caché  - Page 2 Vincen10

C'est une histoire qui tient davantage de la science-fiction que de la BD sportive, et l'intrigue n'est pas toujours facile à suivre. On y retrouve le fameux personnage "Olympio" dont les facultés paranormales peuvent devenir étonnantes.

Dans cette histoire, Olympio affronte Erica, une secrétaire du fameux Dr Ketzal !

Un érotisme furtif, sous-jacent, caché  - Page 2 Vincen11

Si on prend le récit au pied de la lettre, il ne se passe rien de louche, mais si on interprète les images, la signification devient toute autre.  Very Happy

Un érotisme furtif, sous-jacent, caché  - Page 2 Vincen12

La dernière image devient presque fantasmatique !  Smile

Un érotisme furtif, sous-jacent, caché  - Page 2 Vincen13

Il nous fallait bien peu de choses pour rêver, en ce temps-là !  Cool


_________________
Et toujours ... Un érotisme furtif, sous-jacent, caché  - Page 2 Charli10
http://lectraymond.forumactif.com

Contenu sponsorisé


Revenir en haut  Message [Page 2 sur 3]

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum