Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

Alain d'Orange

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

Aller en bas  Message [Page 2 sur 4]

26Alain d'Orange - Page 2 Empty Re: Alain d'Orange le Ven 9 Aoû - 12:10

Dantec

Dantec
lecteur émérite
lecteur émérite
C'est une très belle anecdote, je vais essayer de retrouver cette cathédrale dans mes Cœurs Vaillants et Âmes Vaillantes - et tant pis si je fais chou blanc, ce sera l'occasion de me replonger dans les remarquables dessins d'Alain d'Orange, reconnaissables entre tous (je l'ai toujours rapproché de Cuvelier qui, lui aussi, était un très grand dessinateur/illustrateur plutôt qu'un véritable auteur de BD - et tous les deux dessinaient admirablement les filles...), et Dieu sait s'il y en a, car sa production pour les éditions du Fleurus n'avait rien à envier à celle d'Erik ou de Pierre Brochard.

Pour des raisons que j'ignore, je n'ai pas accès à tous les scans publiés dans les posts de cette discussion -> je poste ici la 3ème planche du Chevalier d'Argent (Âmes Vaillantes n°30 de l'année 1957) en espérant qu'il n'y aura pas de pb. Elle me semble caractéristique de la virtuosité de cet auteur injustement oublié.

Alain d'Orange - Page 2 Alain_10
Alain d'Orange - Page 2 Alain_11

27Alain d'Orange - Page 2 Empty Re: Alain d'Orange le Ven 9 Aoû - 12:16

Draculea

Draculea
grand maître
grand maître
L'apparition du chevalier est très impressionnante ! affraid

http://www.marchenriarfeux.net

28Alain d'Orange - Page 2 Empty Re: Alain d'Orange le Ven 9 Aoû - 17:39

Raymond

Raymond
Admin
C'est une très belle planche, en effet ! Est-ce que tu as l'histoire en entier ? Wink

Pour ma part, j'ai deux ou trois histoires à suivre parue entre 1958 et 1960 dans Cœurs Vaillants, dont (entre autre) celle de Bernadette Soubirous, si cela intéresse quelqu'un ? Wink


_________________
Et toujours ... Alain d'Orange - Page 2 Charli10
http://lectraymond.forumactif.com

29Alain d'Orange - Page 2 Empty Re: Alain d'Orange le Ven 9 Aoû - 19:05

Draculea

Draculea
grand maître
grand maître
Moi je serais bien d'accord ! Very Happy
Etant rentré je peux aussi vous proposer la suite du Charles de Foucauld. Comme vous voulez ! Very Happy

http://www.marchenriarfeux.net

30Alain d'Orange - Page 2 Empty Re: Alain d'Orange le Sam 10 Aoû - 9:22

Raymond

Raymond
Admin
On pourrait en effet continuer avec Charles de Foucault, qui montre de belles aquarelles ! Very Happy


_________________
Et toujours ... Alain d'Orange - Page 2 Charli10
http://lectraymond.forumactif.com

31Alain d'Orange - Page 2 Empty Re: Alain d'Orange le Sam 10 Aoû - 10:47

Draculea

Draculea
grand maître
grand maître
Alors voici donc la suite de ce bel album ! Very Happy Je présente aujourd'hui deux séquences intermédiaires de la vie du grand mystique : la première période militaire où il s'avère en dessous de tout, puis la seconde période où, se ressaisissant, le mauvais soldat change totalement d'existence et devient explorateur, fasciné par le contact avec l'Afrique du Nord et le désert. Nous sommes sur la voie qui conduira par la suite à la conversion.



Image hébergée par servimg.com




Image hébergée par servimg.com




Image hébergée par servimg.com




Notons que déjà à l'époque où Charles de Foucauld est un soldat médiocre et glouton, il y a déjà dans son désir de fuite sur les routes quelque chose de sa vocation de grand voyageur solitaire, allant au bonheur des hasards sur des chemins improvisés. Cela n'est pas sans faire penser au Rimbaud de 15 ans, en 1870 :

Je m'en allais, les poings dans mes poches crevées ;
Mon paletot aussi devenait idéal :
J'allais sous le ciel, Muse ! et j'étais ton féal ;
Oh ! là là ! que d'amours splendides j'ai rêvées!

Mon unique culotte avait un large trou.
- Petit-Poucet rêveur, j'égrenais dans ma course
Des rimes. Mon auberge était à la Grande-Ourse.
- Mes étoiles au ciel avaient un doux frou-frou

Et je les écoutais, assis au bord des routes,
Ces bons soirs de septembre où je sentais des gouttes
De rosée à mon front, comme un vin de vigueur ;

Où, rimant au milieu des ombres fantastiques,
Comme des lyres, je tirais les élastiques
De mes souliers blessés, un pied près de mon cœur !




Image hébergée par servimg.com




Image hébergée par servimg.com




Image hébergée par servimg.com




Image hébergée par servimg.com




Contrairement à Rimbaud, Charles de Foucauld finira au désert dans une existence de mystique. On peut dire qu'en un sens, leurs itinéraires suivent une courbe inverse : de l'idéal à la déchéance pour l'un, de la médiocrité qui est une forme de déchéance à l'accomplissement spirituel pour l'autre. La comparaison se justifie d'autant plus que les deux hommes sont de la même génération à quatre années près, 1854 dans le cas de Rimbaud, 1858 dans celui Charles de Foucauld !

Dans sa période d'exploration sous un déguisement d'un rabbin, Charles de Foucauld fait également songer au voyageur René Caillé qui, déguisé en Arabe, a été le premier européen à visiter Tombouctou en 1828.

http://www.marchenriarfeux.net

32Alain d'Orange - Page 2 Empty Re: Alain d'Orange le Sam 10 Aoû - 11:30

Raymond

Raymond
Admin
La biographie dessinée par Jijé raconte aussi tous ces événements. Il semble bien que ce soit ce voyage au Maroc qui ait été le moment capital de l'existence de Charles de Foucault, et qui l'ait poussé ensuite à renoncer à une vaine quête du plaisir.


_________________
Et toujours ... Alain d'Orange - Page 2 Charli10
http://lectraymond.forumactif.com

33Alain d'Orange - Page 2 Empty Re: Alain d'Orange le Sam 10 Aoû - 12:00

Delan

Delan
bédéphile pointu
bédéphile pointu
Je m'aperçois que la version que je connaissais, qui est la publication en 1958 dans Fripounet est une version écourtée, particulièrement dans les jeunes années de Charles de Foucauld.

A titre indicatif, voici ce que donnait la première page:
Alain d'Orange - Page 2 1958_010

Merci donc de me faire découvrir la version originale et intégrale de ce joli récit.



Dernière édition par Delan le Sam 10 Aoû - 17:09, édité 1 fois

34Alain d'Orange - Page 2 Empty Re: Alain d'Orange le Sam 10 Aoû - 14:50

Draculea

Draculea
grand maître
grand maître
Effectivement ! C'est un résumé drastique ! Je suis heureux que cette présentaient te fasse plaisir et te permette de découvrir ce qui manquait dans Fripounet que j'ai lu aussi dans mon enfance, mais plutôt entre la fin des années 1960 et le début des années 1970. Very Happy

Nous poursuivons donc notre vie de Charles de Foucauld par la période où l'explorateur reconnu éprouve un besoin explicite de retrouver la foi qui va se concrétiser grâce à l'abbé Huvelin, vicaire à l'église Saint Augustin, et conduire Charles de Foucauld a faire un pèlerinage en Terre Sainte, avant son entrée à la Trappe de Notre Dame des Neiges où l'album que je vous montre m'a été offert au début des années 1970. J'aime beaucoup les planches de l'égide Saint Augustin et elles du pèlerinage avec l'arrivée sous la neige.



Image hébergée par servimg.com




Image hébergée par servimg.com




Image hébergée par servimg.com




Image hébergée par servimg.com




Image hébergée par servimg.com




Image hébergée par servimg.com




Image hébergée par servimg.com

http://www.marchenriarfeux.net

35Alain d'Orange - Page 2 Empty Re: Alain d'Orange le Sam 10 Aoû - 16:05

Raymond

Raymond
Admin
Il me parait intéressant de comparer cette présentation de la "conversion" de Foucault (faite par des religieux) avec celle de l'album de Jijé. Ce dernier raconte bien sûr cet événement d'une manière bien plus laïque.  Wink

Tout d'abord, Jijé raconte beaucoup plus longuement cette exploration aventureuse du Maroc par Foucault, qui était à la fois dangereuse et exaltante, et qui est à l'origine de l'attirance du personnage pour une vie simple et active. Jijé développe tout cela sur 12 pages, qui sont d'ailleurs assez passionnantes à lire.

Puis une fois de retour en France, Foucault traverse une période de crise. Son ancienne vie mondaine et ludique n'arrive plus à le satisfaire ! En quelques images, Jijé raconte cette crise, puis la "conversion" du héros dont les motifs deviennent évidents.

Alain d'Orange - Page 2 Jijzo-10


_________________
Et toujours ... Alain d'Orange - Page 2 Charli10
http://lectraymond.forumactif.com

36Alain d'Orange - Page 2 Empty Re: Alain d'Orange le Dim 11 Aoû - 9:18

Draculea

Draculea
grand maître
grand maître
Ce qui m'intéresserait, s'il t'es possible de nous le montrer, serait de voir comment il traite la suite de la conversion : le moment où sa confession à l'abbé Huevelin prend pour lui la forme d'une grâce qui confirme le pressentiment de l'abbé. Very Happy

En attendant, voici la suite de la première période monastique : le séjour à Notre Dame des Neiges, puis à la Trappe d'Akbès, puis le désir de fonder un  nouvel ordre, projet soutenu par la Supérieure des Clarisses de Jérusalem, avant le départ pour l'Algérie. On voit combien l'itinéraire de Charles de Foucauld est à la fois sinueux et guidé par une vocation profonde qui traverse tous les aléas.En ce la il est à l'image de toute grande vocation, religieuse ou d'une autre nature et cet élément humain est émouvant en soi, indépendamment de notre adhésion ou de notre non adhésion aux convictions de Charles de Foucauld.



Image hébergée par servimg.com




Image hébergée par servimg.com




Image hébergée par servimg.com




Image hébergée par servimg.com




Image hébergée par servimg.com




Image hébergée par servimg.com




Image hébergée par servimg.com



Dernière édition par Draculea le Dim 11 Aoû - 9:54, édité 3 fois

http://www.marchenriarfeux.net

37Alain d'Orange - Page 2 Empty Re: Alain d'Orange le Dim 11 Aoû - 9:35

Delan

Delan
bédéphile pointu
bédéphile pointu
Merci beaucoup pour cette suite, mais je te signale que tu as oublié une page (images 73 à 76) mais doublé une autre.

38Alain d'Orange - Page 2 Empty Re: Alain d'Orange le Dim 11 Aoû - 9:55

Draculea

Draculea
grand maître
grand maître
Effectivement ! J'ai procédé à la correction ! Merci de me l'avoir signalé ! Very Happy

http://www.marchenriarfeux.net

39Alain d'Orange - Page 2 Empty Re: Alain d'Orange le Dim 11 Aoû - 10:19

Raymond

Raymond
Admin
C'est intéressant, toutes ces hésitations spirituelles et changements de cap que je ne connaissais pas ! En fait, Jijé (ou son scénariste qui n'est pas nommé) ne s'y intéresse pas du tout. Dans sa biographie, ce long et difficile itinéraire spirituel est résumé en quelques cases. C'est à peine s'il mentionne que Foucauld a d'abord été un moine trappiste.

La page ci dessous fait directement suite à celle que j'ai montrée précédemment, et tu constateras que cette conversion (et le rôle de l'abbé Huevelin) ne fait l'objet d'aucun développement psychologique. On passe presque immédiatement au séjour du "moine De Foucauld" en Syrie, qui permet de raconter à nouveau des anecdotes pleines de vie.

Alain d'Orange - Page 2 Foucau11

Le passage de Foucault dans le couvent des sœurs Clarisse (en Palestine) est un peu mieux détaillé. Jijé y évoque certaines hésitations de Charles de Foucauld, mais ce n'est que le prélude du sujet qui intéresse véritablement l'auteur, à savoir la vie exemplaire du célèbre religieux en Afrique du Nord.

Alain d'Orange - Page 2 Foucau12

Et après cette discussion (capitale) avec la Mère Elisabeth, on retrouve immédiatement le héros en Algérie, un an plus tard. Il est devenu le père De Foucauld et Jijé raconte à nouveau ses belles actions.

Alain d'Orange - Page 2 Foucau13

En fait, Jijé raconte la vie du père De Foucauld comme une véritable aventure.  Very Happy


_________________
Et toujours ... Alain d'Orange - Page 2 Charli10
http://lectraymond.forumactif.com

40Alain d'Orange - Page 2 Empty Re: Alain d'Orange le Dim 11 Aoû - 11:16

Delan

Delan
bédéphile pointu
bédéphile pointu
Je pense qu'on pourrait faire le même genre de parallèles à propos des "Don Bosco" que Jijé et d'Orange ont l'un et l'autre traité, pour des publics différents.
Jijé le fait dans un journal pour jeunes (Spirou) pas particulièrement confessionnel et s'intéresse à l'aventure humaine tandis qu'Alain d'Orange s'adresse à un public plus ciblé et la démarche spirituelle est au coeur de son propos.

41Alain d'Orange - Page 2 Empty Re: Alain d'Orange le Dim 11 Aoû - 13:10

Draculea

Draculea
grand maître
grand maître
Oui c’est assurément ce qui explique ces différences, très intéressantes en soi. Elles éclairent des aspects différents, comme le montrent j’en les extraits montrés par Raymond. Je poursuivrai demain soir la publication.

http://www.marchenriarfeux.net

42Alain d'Orange - Page 2 Empty Re: Alain d'Orange le Mer 14 Aoû - 12:16

Draculea

Draculea
grand maître
grand maître
Je reprends aujourd'hui la présentation de la vie de Charles de Foucauld, telle que la présente la version des éditions Fleurus avec les très belles illustrations d'Alain d'Orange.

Nous sommes cette fois dans la phase centrale de la vie de Charles de Foucauld, celle de l'épopée africaine qui va le conduire jusqu'au célèbre ermitage de Tamanrasset. La vie de Charles de Foucauld s'entrelace avec celle de plusieurs soldats importants, dont plusieurs sont des camarades de jeunesse : le capitaine Renault, le futur maréchal Lyautey alors colonel, le commandant Laperrine et le capitaine Dinaux. On voit que le rôle de Charles de Foucauld dans les affaires algériennes est complexe, ambigu diront certains, dans la mesure où sa vie spirituelle est en partie liée aux affaires militaires et politiques de cette époque d'intense activité coloniale dans toute l'Afrique et plus spécialement au Sahara. La légende de la case 132 au bas de la dernière planche que je présente aujourd'hui témoigne de cette vision coloniale et de l'idée que la France se faisait de ce qu'elle considérait comme une "mission civilisatrice", idée qui prévaut encore pour bon nombre d'esprits en 1952 quand paraît cet album, peu avant que commence le mouvement général qui conduira, non sans drames majeurs comme la guerre d'Algérie, aux diverses indépendances.



Image hébergée par servimg.com




Image hébergée par servimg.com




Image hébergée par servimg.com




Image hébergée par servimg.com




Image hébergée par servimg.com




Image hébergée par servimg.com




Image hébergée par servimg.com




Image hébergée par servimg.com







http://www.marchenriarfeux.net

43Alain d'Orange - Page 2 Empty Re: Alain d'Orange le Mer 14 Aoû - 15:40

Raymond

Raymond
Admin
Le récit de Jijé est bien différent. Il est beaucoup moins méthodique et omet de nombreux événements, si bien qu'il est difficile de bien mettre en parallèle les deux histoires. Je ne m'y essaierai donc pas. Ce qui ressort surtout de la bio dessinée par Jijé, c'est que Beni Abbès n'est pour Foucauld qu'une étape intermédiaire avant le Hoggar, et surtout avant le Maroc que le moine rêve toujours d'aller explorer et/ou évangéliser.

Dans mon album, Foucauld est d'avantage un romantique qu'un saint.  Wink


_________________
Et toujours ... Alain d'Orange - Page 2 Charli10
http://lectraymond.forumactif.com

44Alain d'Orange - Page 2 Empty Re: Alain d'Orange le Mer 14 Aoû - 16:38

Draculea

Draculea
grand maître
grand maître
Tu as tout à fait raison. Il y a un indéniable romantisme de Charles de Foucauld. Ce goût d'explorer, d'aller au plus loin jusqu'au dépouillement extrême tout en jouant un rôle dans le devenir de l'histoire en cours. Même la quête d'absolu religieux en fait partie. Et au fond, les deux aspects que la lecture de Jijé et celle des éditions Fleurus proposent se complètent certainement bien de ce point de vue. La ligne la plus exacte étant sans doute à tracer entre le De Foucauld plus aventurier que moine de Jijé et l'hagiographie sans nuances de l'abbé Jean Vignon. Very Happy

http://www.marchenriarfeux.net

45Alain d'Orange - Page 2 Empty Re: Alain d'Orange le Mer 14 Aoû - 19:17

JYB


vieux sage
vieux sage
Les différences que vous soulevez entre les deux versions de la vie de Foucauld, en fonction de tel ou tel éditeur, et de tel ou tel auteur, posent un problème récurrent qui est vieux comme le monde : une biographie (sous forme de BD mais aussi de livre, d'article de fond, voire sous forme de biopic au cinéma) est-elle le reflet exact de la réalité ? Un auteur peut-il raconter au plus près la vraie personnalité profonde d'une célébrité (quelle qu'elle soit, je parle d'une façon globale) ? Si un seul livre sort sur un homme ou une femme célèbre, tout le monde croit à priori que tout ce qui est dans l'ouvrage est vrai, mais si un second livre sort et apporte un autre éclairage, ça met le doute ; mais sur qui : sur le travail d'historien du premier auteur, ou sur le second ? A chaque auteur sa vision subjective des choses. Le lecteur devrait alors lire plein de biographies différentes pour se faire une idée de la personnalité d'un homme connu (ou d'une femme) ? Quelqu'un sait-il qui est vraiment Marilyn Monroe ? Pourtant, il y a des centaines de livres sur elle...
Ce qui ajoute du trouble dans la perception de la vie d'un homme, dans une bande dessinée, c'est que le dessin montre des images, mais sont-elles justes ? Un livre de photos n'apporte-t-il pas davantage de force à un exposé, car une photo, a priori (sauf bidouillage) ne ment pas. Mais un dessin, d'un dessinateur à l'autre...?
Etc etc... Enfin, j'enfonce des portes ouvertes au sujet de ces problèmes de l'objectivité dans l'évocation de faits historiques. Toujours est-il que, en particulier en BD, je me suis toujours méfié des livres biographiques. J'ai bien la vie de Surcouf et la vie de Mermoz, toutes les deux dessinées par Hubinon, mais c'est parce que j'ai un faible pour le travail de JM Charlier, scénariste de ces deux biographies ; ce qui n'empêche que je me méfie un peu de ce qui y est raconté et de ce qui y est dessiné...

46Alain d'Orange - Page 2 Empty Re: Alain d'Orange le Mer 14 Aoû - 23:22

Raymond

Raymond
Admin
Il est clair qu'un auteur impose toujours une vision assez personnelle, en racontant la vie d'un personnage célèbre. Tes remarques me rappellent un article que j'avais écrit dans mon ancien blog. J'avais alors comparé le Mermoz de Charlier et Hubinon, qui racontait la vie d'un héros mythique en taisant certains aspects moins glorieux, avec celui de Micheluzzi qui proposait un autre genre de récit, beaucoup plus réaliste et précis, mais également un peu désenchanté. Et qu'avais-je conclu de cette comparaison ? Tenez-vous bien ? J'ai finalement préféré le Mermoz de Charlier et Hubinon, même si leur récit était moins "vrai" (ou en tout cas moins complet), parce qu'il était mieux raconté.   Wink

Ce vieil article est toujours visible en ligne, sur ces deux pages :
   
http://lecturederaymond.over-blog.com/article-20940387.html     et     http://lecturederaymond.over-blog.com/article-20949884.html

C'est un peu pareil pour Charles de Foucauld. Le récit de Jijé est plein d'aventures et de mouvement, mais il est bien lacunaire, alors que celui d'Alain d'Orange est beaucoup plus complet. Il est probable que le récit que nous montre Draculea est beaucoup plus proche du réel mais ... cette biographie de Foucauld racontée par des curés est quand même moins passionnante à lire. Je dois avoir une âme d'enfant.  

Par contre, les lavis dessinés par Alain d'Orange sont splendides. C'est vraiment un beau livre à posséder dans sa bibliothèque.  Very Happy


_________________
Et toujours ... Alain d'Orange - Page 2 Charli10
http://lectraymond.forumactif.com

47Alain d'Orange - Page 2 Empty Re: Alain d'Orange le Jeu 15 Aoû - 0:20

JYB


vieux sage
vieux sage
Certes, mais le fond du problème est quand même important, si ce n'est grave : faut-il privilégier la narration au dépend (éventuellement) de la vérité historique ? Ce sont des BD historiques, donc qui devraient privilégier l'exposé de la vérité, de façon objective et neutre.
L'auteur (ou les auteurs) d'une BD ancienne peut avoir manqué de documentation à l'époque lointaine où il a réalisé cette BD - ou, pire, peut avoir volontairement occulté certains faits gênants, en prenant partie pour (ou contre) le personnage héros de la BD.
Je considère que - de nos jours en tout cas - il faudrait pouvoir associer un historien professionnel (ou spécialiste d'un sujet particulier) pour peaufiner l'aspect documentaire, et un scénariste professionnel également, pour peaufiner un scénario passionnant et accrocheur (à moins qu'un scénariste pro puisse se dédoubler en historien à ses heures pour creuser un sujet).
Par ailleurs, attention à ne pas se laisser éblouir par de beaux dessins, qui peuvent masquer des lacunes historiques et/ou documentaires...
De telles BD, c'est un tout : beaux dessins + bonne narration + recherche documentaire "en béton". Mais là aussi j'ai l'impression d'enfoncer des portes ouvertes...

48Alain d'Orange - Page 2 Empty Re: Alain d'Orange le Jeu 15 Aoû - 9:28

Draculea

Draculea
grand maître
grand maître
Pour clore ce petit débat, je vous invite à lire La vraie vie de Sebastian Knight de Vladimir Nabokov, court roman dans lequel le narrateur, frère d'un poète récemment décédé, accomplit la tache a priori impossible de raconter la vie du défunt dont il ne sait pour ainsi dire rien. C'est un chef d'oeuvre de poésie et d'ironie.

Revenons à notre Charles de Foucauld dans la version des éditions Fleurus, version dont je pense comme Raymond qu'elle offre de grandes qualités de dessin grâce aux délicats lavis d'Alain d'Orange, mais propose une lecture purement édifiante et extrêmement "orthodoxe'" au sens propre du terme de la vie de l'ermite de Tamanrasset, ce qui la rend en définitive assez fade bien qu'elle restitue manifestement des détails plus précis que la version de Jijé. La dernière case de l'album témoigne particulièrement, comme on le verra, de cette intention édifiante et même d'un net projet d'encourager les jeunes lecteurs à suivre l'exemple de Charles de Foucauld qui, bien que sa sanctification n'ait alors pas encore eu lieu, (il faudra attendre le 13 novembre 2005 pour que le pape Benoit XVI procède à sa béatification), était de toute évidence présenté comme un modèle moral et religieux. En d'autre termes, disons qu'il y a là une forme de propagande catholique typique de l'époque.

On observera quelques très beaux lavis dans cette dernière séquence, notamment l'évocation des grands manteaux blancs aux cases 139 et 140, les portraits de l'ermite vieilli et  d'Ouksem aux cases 145 et 146, la très belle vue de la tour Eiffel à la case 148, la lancier touareg à dos de dromadaire de la case 155, le fort de la case suivante, le moment du drame puissamment et sobrement évoqué à la case 161 quand Charles de Foucauld ouvre sa porte au traitre Madani "nouveau Judas" (sic) selon le texte de l'abbé Vignon. Notons que si l'assassin appuye le canon de son arme sur la tempe de sa victime à la case 165, la case suivante montre plutôt une blessure au niveau de la poitrine ensanglantée , même si une forme noire entoure le bas de la tête à droite, mais participe plutôt d'une ombre. Sans doute jugeait-on préférable d'éviter l'excès de réalisme. Symboliquement, c'est toujours le coeur qui est atteint ! Je donne enfin la table des matières pour la mention du bas qui précise la perspective romaine dans laquelle se situe cette lecture de la vie de Charles de Foucauld.



Image hébergée par servimg.com




Image hébergée par servimg.com




Image hébergée par servimg.com




Image hébergée par servimg.com




Image hébergée par servimg.com




Image hébergée par servimg.com




Image hébergée par servimg.com




Image hébergée par servimg.com




Image hébergée par servimg.com




Image hébergée par servimg.com




Image hébergée par servimg.com




Image hébergée par servimg.com






http://www.marchenriarfeux.net

49Alain d'Orange - Page 2 Empty Re: Alain d'Orange le Jeu 15 Aoû - 10:16

Raymond

Raymond
Admin
Ce récit très religieux est quand même intéressant, car j'y découvre des tas de choses.

Dans la biographie de Jijé, on retrouve bien sûr quelques uns de ces événements, mais le narrateur s'attarde surtout sur des anecdotes. Il y a par exemple celle du médecin français qui joue du violoncelle, séduisant ainsi les populations locales qui acceptent alors de se faire vacciner. Cet épisode prend 2 pages à Jijé, alors que d'autres faits sont allègrement ignorés (par exemple qu'il y a eu un disciple, ou que Foucauld a fait des efforts pour approfondir la connaissance des Touaregs). La mort de Foucauld est par contre racontée d'une manière assez équivalente. Jijé la présente d'une manière assez exacte, avec une belle sobriété qui n'empêche pas l'expression d'une certaine émotion.

Je vous montre ici la dernière page de l'album de Jijé.

Alain d'Orange - Page 2 Foucau14

Il est étonnant que Charles de Foucauld n'ait pas encore été béatifié, voir même canonisé (c'est toutefois un protestant assez indifférent à la chose qui parle).  Wink

Sinon, la conclusion de cette présentation est que l'on peut lire les deux albums avec un plaisir … mais ce n'est en fait pas exactement le même plaisir.  Very Happy


_________________
Et toujours ... Alain d'Orange - Page 2 Charli10
http://lectraymond.forumactif.com

50Alain d'Orange - Page 2 Empty Re: Alain d'Orange le Jeu 15 Aoû - 10:56

Draculea

Draculea
grand maître
grand maître
Cette dernière planche de l'album de Jijé est vraiment très belle ! J'aime beaucoup les réflexions de l'ermite au sujet du contraste entre la paix de la nature et la violence souvent veule de l'action humaine. Beaucoup d'entre nous, religieux ou non, pourraient certainement la reprendre à leur compte. C'est de fait donc cas. Petite précision, je l'avais indiqué dans mon précédent message, mais tu ne l'as peut-être pas vu, Charles de Foucauld a été béatifié par Benoit XVI le 13 novembre 2005. Chose inattendue selon l'article de wikipedia que j'ai consulté, le ministre français de la justice d'alors, Pascal Clément, présent à cette cérémonie, avait prononcé un discours. Je donne ci-dessous le lien vers le bon article de wikipedia au sujet de Charles de Foucauld :

https://fr.wikipedia.org/wiki/Charles_de_Foucauld#Béatification

http://www.marchenriarfeux.net

Contenu sponsorisé


Revenir en haut  Message [Page 2 sur 4]

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum