Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

Les Aigles de Rome d'Enrico Marini

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas  Message [Page 3 sur 7]

Tarmac

avatar
license ès BD
license ès BD
http://www.youtube.com/watch?v=cOzhsDVG5eE

Raymond

avatar
Admin
Le Livre IV (il n'a pas d'autre titre) des Aigles de Rome vient de sortir, et c'était bien sûr un album à ne pas manquer !  Very Happy 

C'est un épisode charnière de cette mini-série, car il raconte le moment où Arminius dévoile ses intentions. Il se rebelle enfin contre Rome et parvient à fédérer autour de lui toutes les tribus de la Germanie. La guerre est déclenchée.



Tout l'album est donc rempli de combats sans merci et d'images sanglantes. Marini a déjà prouvé depuis longtemps son habileté à composer des images dynamiques, mais il y ajoute cette fois une violence extrême (que l'on retrouve cependant dans le cinéma actuel).



C'est une BD qui se lit facilement, et avec une certaine rapidité. Il y a en effet peu d'images par planche, mais il n'y a pas de frustration, car il faut de toute façon relire les tomes précédents pour bien resituer certains personnages. Wink 

Bref, c'est un des best-seller du moment, et c'est totalement mérité. J'imagine que les lecteurs du forum ne vont pas manquer cette autre BD de l'histoire romaine, qui est loin d'être terminée. Comme la grande bataille n'a pas encore eu lieu, je pense qu'il faudra bien encore deux ou trois albums avant que le cycle actuel ne se termine.


_________________
Et toujours ...
http://lectraymond.forumactif.com

Treblig


Double prix Nobel
Double prix Nobel

Tarmac

avatar
license ès BD
license ès BD
Raymond a écrit:C'est une BD qui se lit facilement, et avec une certaine rapidité. Il y a en effet peu d'images par planche, mais il n'y a pas de frustration, car il faut de toute façon relire les tomes précédents pour bien resituer certains personnages. Wink 

Bref, c'est un des best-seller du moment, et c'est totalement mérité. J'imagine que les lecteurs du forum ne vont pas manquer cette autre BD de l'histoire romaine, qui est loin d'être terminée. Comme la grande bataille n'a pas encore eu lieu, je pense qu'il faudra bien encore deux ou trois albums avant que le cycle actuel ne se termine.
Best-seller certes, mais quelque peu déçu tout de même . J'attendais plus de cet album, que l'on peut qualifier d'album de transition, faisant le lien entre l'avant la période de l'adolescence à Rome, et l'après, la bataille de Teutoburg. Je trouve que cet album sans titre, traîne en longueur. On n'y apprend rien de nouveau. Les premières escarmouches annoncent la vraie grande bataille. Le seul fait marquant peut-être, est-ce le parricide que s'apprête à commettre Titus sur son père Lepidus. A cet effet, on imagine la suite du scénario avec Marcus qui retrouve son amour de jeunesse la très belle Priscilla. Allez vivement la suite !

Tarmac

avatar
license ès BD
license ès BD
Correction, quand je dis le père de Titus, je veux dire "père adoptif", car chacun sait que c'est Marcus le vrai père biologique. Neutral 

Raymond

avatar
Admin
Je te trouve bien sévère, mais il est vrai que c'est un album de transition. Il n'est en fait pas destiné à être lu tout seul.


_________________
Et toujours ...
http://lectraymond.forumactif.com

Tarmac

avatar
license ès BD
license ès BD
Sévère, non je ne pense pas, j'attendais mieux de cet album. Le niveau d'exigence est élevé, j'en conviens, pour cette série qui compte parmi l'une des meilleurs en matière d'histoire romaine. L'attente va être longue, dans deux ans .No 

AJAX

avatar
license ès BD
license ès BD
LES AIGLES DE ROME est une superbe BD, inspirée par une bataille qui me tient particulièrement à cœur, le déastre de Varus dans la forêt de Teutberg (au pied du mont Kalkriese, près d’Osnabrück). J’en ai largement traité dans mon site :
http://www.peplums.info/pep42.01.htm
Ainsi que de la BD de Marini :
http://www.peplums.info/pep54f.htm

Le tome 4 est sans doute un « album de transition », mais qui met très bien en place les personnages et décrit la duplicité d’Arminius, lequel bénéficie de la confiance du naïf propréteur Quinctilius Varus (qui n’était pourtant pas un enfant de cœur : en Judée il avait cloué sur la croix deux millier de juifs rebelles).
Mais Varus était tellement imbu de la supériorité romaine qu’il préférait croire les déclarations empressées de quelques notables collabos acquis à Rome (comme le roi des Chérusques Ségeste, son oncle). Au point d’aller jusqu’à imposer aux Germains d’être jugés en latin et selon le droit romain au mépris du droit coutumier des Germains. Inacceptable, car trop différent.
A noter que les Germains vainqueurs sacrifieront à leurs dieux les officiers romains tombés entre leurs mains ET les avocats, symboles haïs de ce droit romain qu’on avait voulu leur imposer. Quand aux simples légionnaires, ceux qui avaient été pris ne furent points passés au fil de l’épée comme on se plait à le raconter, mais furent réduits en esclavage en emmenés travailler dans les fermes bructères, chattes, chérusques etc. Des années plus tard, quelques familles réussirent à en racheter quelques-uns, mais Auguste interdit aux vaincus de remettre les pieds sur le sol italien.

Le sentiment d’ulcération des Germains, soumis à Rome depuis 39 ans seulement, était vif. On a longtemps cru que la colonisation romaine de la Germanie avait été superficielle, consistant essentiellement en quelques camps retranchés et autres avant-postes. On sait maintenant qu’ils avaient fondé une/des ville(s), notamment à Waldgirmes, dont on a retrouvé les vestiges. Quant à Arminius lui-même, je suis convaincu qu’il s’est révolté surtout parce que Ségeste lui refusait la main de sa fille Thusnelda, qui était aussi sa cousine… germaine. Peut-être Ségeste voulait-il tout simplement éviter un mariage incestueux ?
Ségeste ne se faisait pas faute de mettre en garde Varus, de lui dénoncer les manœuvres souterraines de son neveu. Mais Varus était persuadé que Ségeste transposait sur le plan de la politique ce qui ne pouvait être qu’un différend familial entre l’oncle et le neveu ; et que devenu chevalier romain, Arminius ne pouvait trahir Rome.
Arminius avait un frère nommé Flavus, lui aussi officier romain, mais qui refusa de rejoindre la rébellion.

De toute évidence Marini a très bien assimilé le peu d’informations historiques (tous les textes sont sur mon site) en notre possession. En tout cas, j’adhère à son scénario… et à son dessin.
Il existe un album grand format en N&B, également édité par Dargaud et sous couverture souple ; je le recommande pour qui veut apprécier la finesse du dessin crayonné/encré.

Raymond

avatar
Admin
A te lire, en tous cas, j'ai l'impression que Marini a parfaitement respecté les données historiques. Very Happy 

Je trouve moi aussi que ce tome 4 est un excellent album, même s'il ne peut pas se lire isolément. Je présume que le prochain tome nous racontera la grande bataille perdue par Rome (avec peut être aussi le sacrifice des officiers et des avocats Smile ) et on sent que cette saga est assez proche de son dénouement.


_________________
Et toujours ...
http://lectraymond.forumactif.com

AJAX

avatar
license ès BD
license ès BD
Quant aux trois « aigles » légionnaires (Leg XVII, XIIX et XIX), l'une fut ramenée à Rome par un survivant. Les deux autres furent retrouvées par Germanicus, lors de son expédition de représailles en +16 : l'une était consacrée dans le sanctuaire des Bructères, l'autre chez les Marses, si ma mémoire ne me trompe pas. Les 2 (ou les trois ?) furent intégrées à l'Arc de Tibère, sur le Forum - je crois qu'il n'en reste plus grand chose, de cet arc.
Les trois légions ne furent jamais reconstituées et leurs numéros sombrèrent dans l'oubli..

Une romancière, Anne Bernet (*) écrit dans ses MEMOIRES DE PONCE PILATE que le futur procurateur de Judée avait participé à la bataille de Teutberg, mais aurait réussi à s'échapper. De même Robert Graves, dans MOI CLAUDE EMPEREUR fait du tribun prétorien Cassius Chaerea (futur assassin de Caligula) un autre survivant. Ces précisions ne sont bien évidemment pas historiques... De même, dans le feuilleton TV tiré du roman de Graves, un messager expose que les Germains ont brûlé vif les officiers enfermés dans les mannequins d'osier. C'est hautement improbable, car ce mode opératoire est plutôt celtique. Pour ce qu'on sait d'autres circonstances, les Germains pendaient ou noyaient leurs victimes humaines, selon le dieu auquel ils les dédiaient.

J'ai beaucoup aimé le sanctuaire germain où Arminius convoque ses alliés dans ce tome 4 : il est bien tel que je me le représentais sur la colline de Borgwedde d'après les descriptions du médecin-major britannique Tony Clunn, dans son livre. Pour mémoire : ce médecin militaire britannique stationné en Allemagne, passionné de numismatique, est à l'origine des nouvelles fouilles à Kalkriese qui ont confirmé le lieu du désastre, entre la montagne et le grand marais.

On sait aussi qu'un officier romain, L. Caedicius, réussit à défendre le petit fortin d’Aliso, sur la Lippe, que les Germains assiégèrent en vain - un peu comme dans les westerns... et dans Marini ! - et réussit à ramener ses hommes à la rencontre du neveu de Varus, L. Nonnius Asprenas qui accourrait à la rescousse avec la XIII Gemina et la XVI Gallica. Mais pour les trois légions perdues, ces secours arrivèrent trop tard. La bataille a duré trois jours, sous une pluie battante. Les arbres empêchaient les Romains de se déployer en ordre manipulaire; et leurs cavaliers se heurtaient aux troncs (Dion Cassius). http://www.peplums.info/pep42.03.htm#52

On a retrouvé à Xanten un cénotaphe dédié par son frère Lucius, commémorant le centurion Marcus Caelius de la XIIX, disparu à 53 ans et demi, dans le clades variana ("le désastre de Varus"). http://www.peplums.info/pep42.08.htm#sources1
Je me rappelle aussi que lors des représailles conduites par Germanicus, six ans plus tard, circula la rumeur de la déroute de son lieutenant Aulus Caecina. Les Romains voulaient couper le pont sur le Rhin reliant Xanten(**) à la Germanie; ici se situe l'anecdote d'Agrippine - l'épouse de Germanicus (et mère de Néron) – qui, en l’absence de son mari, supplia les légionnaires d'attendre encore un peu avant de le détruire, pour permettre aux Romains en retraite de passer le fleuve et se mettre en sécurité. Je le répète, tous les ingrédients d'un bon western en péplum...

Signalons aussi la lâcheté – ou la sagesse – de C. Numonius Vala, le préfet commandant la cavalerie romaine, qui déserta le champ de bataille avec ses cavaliers, abandonnant ses camarades (néanmoins, il n’ira pas bien loin !). On a retrouvé des monnaies marquées C.VAL., qu'on suppose avoir appartenu à un de ses hommes. Il semble en effet que les monnaies servant à régler la solde des légionnaires étaient poinçonnées du chiffre du commandant.
J'ai aussi apprécié l'officier au masque d'argent (on en a retrouvé un à Kalkriese), que Marini a dessiné d'après des reconstitutions du Dr Markus Junkelmann. study 

___
(*) Par ailleurs auteure d'une bio de BRUTUS (l'assassin de Jules César) et d'un autre bouquin sur les GLADIATEURS...

(**) Dans la chanson des NIBELUNGEN, Siegfried est le prince de Xanten. On n'a pas manqué - plus tard -de voir dans Arminius le modèle de Siegfried, le dragon Fafner n'étant rien d'autre que la longue colonne romaine serpendant dans la forêt...

Raymond

avatar
Admin
Merci pour tous ces détails ! pouce 

On peut en conclure que Marini s'est très bien documenté !


_________________
Et toujours ...
http://lectraymond.forumactif.com

AJAX

avatar
license ès BD
license ès BD
Voui !
"J'peux pas mieux dire", comme chantait Jean Gabin (Je sais, je sais...)... king 

Tarmac

avatar
license ès BD
license ès BD
Merci pour touts ces précisions pouce 

Il me semble qu'il y a eu récemment des émissions à propos des Germains et de la bataille de Teutberg, notamment sur ARTE. Des trouvailles archélogiques ont validé le site géographique de la bataille. Je vais essayer de retrouver le lien scratch 

AJAX

avatar
license ès BD
license ès BD
J'ai recensé plusieurs de ces émissions sur mon site, soit dans les pages ARMINIUS/HERMANNSSLACHT (27.01.2006) soit celles des LES AIGLES DE ROME (réf. plus haut, dans ce forum). Evidemment tout ça a été mis en ligne bien avant que Marini ne sorte ses albums, et réactualisé pour la sortie de sa BD, tome 2). Je ne suis probablement plus à jour.

Il y a eu en Allemagne plusieurs centaines de sites se prévalant d'avoir été celui de la bataille (contre moins d'un dizaine en France pour Alésia). Tout comme pour le film italo-allemand de Ferdy Baldwyn (Ferdinando Baldi) de 1966 Il massacro della Foresta Nera, Anne Bernet la situe dans la Forêt Noire, à tort.

Tarmac

avatar
license ès BD
license ès BD
J'ai retrouvé en autre, l'émission en lien direct avec "Les aigles de Rome" qui va en intéresser plus d'un Very Happy 
www.youtube.com/watch?v=9NvDXQGpvU8
www.youtube.com/watch?v=oCxmAmlpLAA
www.youtube.com/watch?v=I3ralokDjRw

Bon allez, je vous laisse, je file m'acheter Jehn "Draculae"bounce 

AJAX

avatar
license ès BD
license ès BD
Oui Tarmac, je connaissais. Il s'agit d'une série docufiction Arte de quatre épisodes intitulé LES GERMAINS (1. Barbares contre Romains; 2. La bataille de Varus; 3. Pax Romana et 4. Sous le signe de la Croix), signé par Judith Voelker et Schoko Okroy.
Ils sont passés sur Arte le 21 et 28 juillet 2007. Mon dossier était déjà en ligne, c'est pourquoi je ne l'ai pas cité.

C'est pas mal fait, quoique les étriers du cavalier germain (Arioviste ?) soit un bel anachronisme. Les légionnaires portent la lorica segmentata, qui commence à apparaître à cette époque - on en a retrouvé à Kalkriese sauf erreur - mais c'était encore la cotte de maille (lorica hamata) qui avait la faveur dans les légions augustéennes. La cuirasse segmentée (faite de bandes de métal articulées) était une alternative économique à la chemise de mailles (entre 30 et 40.000 anneaux rivetés !). On en a retrouvé aussi à Kalkriese. Les casques romains sont du Ier s. de n.E., mais peut-être un peu en avance pour +9. Je présume  que les réalisateurs ont mis à contribution l’une ou l’autre troupe de reconstitution dans le genre de celle de Markus Junkelman et utilisé le matériel qu’ils avaient sous la main…

Voici donc les docufictions dont j’ai connaissance (je n’ai pas vu les deux premiers, mais dois avoir une VHS de Sturm über Europa) : http://www.peplums.info/pep42.05.htm#8

GUERRE ET CIVILISATION (GB, 1997/1998) [docu-fiction]
War and Civilization - Prod. : Discovery Communications - Worldwide Pictures / Coul. / Docu-fiction TV, 8 x 52' - Réal. & Prod. : Tony BULLEY & Stephen TROMBLEY; Auteur : John KEEGAN;  – épisode 2 : Empires et armées (intéressante comparaison entre les deux premières armées professionnelles de l'Histoire du Monde : la romaine et la chinoise, sensiblement à la même époque).

THE LOST LEGION OF VARUS (GB, 2001 TV) [documentaire]
Coul. / Langue anglaise / © Channel 4 Television Corporation MMI / Coll. «Secret History» - Réal. : Tony BULLEY; Prod. : Tony BULLEY.

TEMPÊTE SUR L'EUROPE : LES GRANDES INVASIONS
(STURM ÜBER EUROPA : DIE VÖLKERWANDERUNG) © ZDF 2002
Prod. : Gruppe 5 Filmproduktion Köln, im Auftrag des ZDF, in Zusammenarbeit mit ARTE, ZDF-Enterprises, ORF, RTE und SBS / Coul. / 42' - Réal. & Scén. : Christian FEYERABEND
Série de quatre documentaires ARTE :
1. Cimbres et Teutons (Kimbern und Teutonen)
2. La bataille de Varus et la saga des Goths (Varusschlacht & Goten Saga)
3. Alaric (Der Kampf um Rom)
4. Les héritiers de l'Empire (Die Erben des Imperium)

Sans oublier le médiocre docufiction américain d’History Channel, La Forêt de la Mort : http://www.peplums.info/pep54b.htm
ROME : GRANDEUR ET DÉCADENCE D'UN EMPIRE [tv] - Etats-Unis, 2008
Rome : Rise and Fall of an Empire [EU] / Rome - Death of an Empire [t/trav.]
Prod. : Gardner Films, pour History Channel (Distribution mondiale : A & E Television Networks) / Coul. / 13 x 52'
Réal. : Robert H. GARDNER (ép. 1 & 4), Nick GARDNER (ép. 3, 6 & 9), Rex PIANO (ép. 2, 5, 7, 8, 10, 11, 12 & 13), Gary TUCK (ép. 8, 9, 11, 12 & 13); Scén. : Carrie GARDNER (head writer), Steven ZORN (ép. 2, 4 & 6), Kate YOUNGDAHL (ép. 1, 3, 5 & 7), Maggie VANDERMEER (ép. 10); Prod. : Char GARDNER (producer), Robert H. GARDNER (series producer)
Episode 4 : La Forêt de la Mort (The Forest of Death)
Réal. : Robert H. GARDNER
Scén. : Carrie GARDNER (head writer), Steven ZORN (writer) : http://www.peplums.info/pep54c.htm#04


Enfin,  ici : http://www.peplums.info/pep54f.htm
DÉBÂCLE EN GERMANIE, docufiction ZDF-Arte de Christian Twente (2009)
(où l’on parle du site de Waldgirmes, ville romaine en Allemagne).

Voilà, si quelque visiteur a capté autre chose sur la question, merci de nous en faire part. Ca m'a fait plaisir de reconstituer la liste des docufictions épars sur mon site, à ajouter au film muet des '20, celui des années '60 italo-allemand et l'autre "expérimental" de Stephan Mischer... Cette liste me resservira bien quelque part...  
pouce

Tarmac

avatar
license ès BD
license ès BD
Very Happy  Ajax, maître de conférence, professeur émérite d'Histoire romaine. Mes respects ! pouce 

AJAX

avatar
license ès BD
license ès BD
Je les accepte volontiers. lol!

Treblig


Double prix Nobel
Double prix Nobel
http://www.actuabd.com/L-ambition-d-Enrico-Marini

AJAX

avatar
license ès BD
license ès BD
Excellent cet article, Treblig.

Alors donc, le point départ de Marini était ce fameux cavalier au masque d'argent ? Je vois tout à fait ce à quoi il fait allusion. Je viens de m'escrimer avec ce putain de ImagesShack dont j'ai oublié mon mot le passe etc. Echec. Je ne puis donc mettre ici la couverture du magazine (suisse) HORS LIGNE, n° 62, hiver 1993-1994, mais si vous regardez ici, le site de mon ami François Gilbert : http://www.armae.com/blog/markus-junkelmann-lincarnation-de-lexcellence.html vous trouverez, tout en pas de la page, la reconstitution de Junkelmann. Comme le dit Marini (à qui je reprocherais de ne pas préciser ses sources) dans son interview, on ne sait si ce masque d'argent était porté au combat, ou seulement à la parade/ou pendant les jeux hippiques.

Perso, je pense que ce masque ne servait qu'à la parade, peut-être aux jeux hippiques, mais certainement pas au combat à cause de l'inconfort respiratoire qu'il génère. Voici quelques années, à Aubechies, j'ai discuté avec un centurion qui portait un masque de ce genre. Ca vous glace ! Impressionnant ! On en a retrouvé un sur le site de Kalkriese, d'où le flash de Marini... Ce masque est en fer, plaqué argent.

J'y reviendrai sur mon site, dans une nouvelle rubrique AGENDA que je prépare...

AJAX

avatar
license ès BD
license ès BD
Je crois bien que le départ de ma fascination pour le désastre de Varus, fut un feuilleton FORT MOHAWK dans HEROIC-ALBUMS quand j'avais huit ans. D'où la relation avec l'horreur de la forêt, là où vivent les barbares. Un thème majeur des historiens romains, dont Ridley-Scott s'est souvenu dans la séquence initiale de GLADIATOR. Les barbares se cachent dans la forêt, tandis que les Romains déploient leurs légions dans la plaine.

Du reste, je suis convaincu que son scénariste s'est inspiré de la bataille d'Idistaviso, où Germanicus a flanqué la raclée définitive à Arminius (c'est sur mon site, pour les référence précises dans Tacite).

72 Re: Les Aigles de Rome d'Enrico Marini le Mar 10 Déc - 11:16

Treblig


Double prix Nobel
Double prix Nobel
Marini évoque ses "Aigles de Rome".  Cool 


http://expressbd.fr/2013/12/09/marini-auteur-de-la-serie-les-aigles-de-rome/

73 Re: Les Aigles de Rome d'Enrico Marini le Mar 10 Déc - 17:13

Raymond

avatar
Admin
On parle de Marini partout !


_________________
Et toujours ...
http://lectraymond.forumactif.com

74 Re: Les Aigles de Rome d'Enrico Marini le Mar 31 Déc - 12:19

Treblig


Double prix Nobel
Double prix Nobel

75 Re: Les Aigles de Rome d'Enrico Marini le Mar 31 Déc - 15:07

Treblig


Double prix Nobel
Double prix Nobel

Contenu sponsorisé


Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut  Message [Page 3 sur 7]

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum