Lefranc, Alix, Jhen ... et les autres
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.

Le Deal du moment : -33%
Ecran PC XIAOMI – 24″ – MI MONITOR 1C
Voir le deal
99.99 €

Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

Les Inrocks et la bande dessinée

Aller en bas  Message [Page 1 sur 1]

1Les Inrocks et la bande dessinée Empty Les Inrocks et la bande dessinée le Jeu 21 Fév - 18:58

Raymond

Raymond
Admin
Les Inrocks 2 est un ensemble de numéros hors-série des Inrockuptibles. Ces journaux analysent des sujets culturels divers … et entre autres de la bande dessinée. Wink

Il n'y a pas eu beaucoup de ces numéros spéciaux, mais ils sont tous intéressants, en grande partie grâce au talent de ses rédacteurs.

Je me propose de les passer ici en revue. Very Happy


_________________
Et toujours ... Les Inrocks et la bande dessinée Charli10
http://lectraymond.forumactif.com

2Les Inrocks et la bande dessinée Empty Re: Les Inrocks et la bande dessinée le Jeu 21 Fév - 19:30

Raymond

Raymond
Admin
Le premier "Inrocks 2" traitant de la BD, dans mon souvenir, s'intitulait 100 BD indispensables. Il est assez ancien (autour de 2008) et je crois en avoir déjà parlé quelque part sur le forum.

Les Inrocks et la bande dessinée 100-bd10

Le mérite de ce travail, c'est d'y avoir regroupé tous les genres de BD avant de faire un choix : les comic-books, les séries classiques franco-belges, les mangas, les romans graphiques, les classiques du comic-strip, les indépendants américains et européens. et j'en passe . Les rédacteurs "balaient large", si j'ose dire, et les choix sont souvent intéressants. Il y a bien sûr quelques oublis (ou parti-pris) totalement assumés, mais ce fascicule donne d'intéressants repères sur les bonnes BD des années 2000.

Je le feuillette de temps en temps.   Very Happy

Un peu à la même époque, il y a eu un beau numéro consacré à Jiro Taniguchi, qui a été réédité vers 2016.

Les Inrocks et la bande dessinée Tanigu10

Il n'y a pas beaucoup de monographie consacrée à Taniguchi et ce numéro spécial remplit en fait parfaitement cette fonction. Contenant un entretien original avec le dessinateur, des interviews de spécialistes, desarticles d'analyse sur divers aspects de l'oeuvre de Taniguchi et une bibliographie des albums en français, ce journal fait bien le tour du sujet. Et il contient en plus une section "Contrechamp" qui présente les "Nouveaux Maîtres du Manga", avec une sélection radicale ... qui se révèle pleine de pertinence. Ce numéro est donc un must.

Puis en 2012, un nouvel "Inrocks 2" parait en kiosque, cette fois-ci consacré à Franquin. C'est également une belle réussite.

Les Inrocks et la bande dessinée Franqu10

Evidemment, il y a déjà pas mal de livres sur Franquin et il est plutôt difficile de trouver quelque chose d'original sur lui, mais les Inrocks se débrouillent pas mal. On y trouve une interview (en fait un extrait de "Franquin créa la gaffe"), des articles thématiques traitant de l'œuvre, de l'héritage et de l'univers de Franquin, et bien sûr une petite bibliographie assez complète de ses livres. Ce n'est pas un "indispensable" (il y a tellement de monographies), mais c'est le journal que l'on est content de posséder.  Wink

La suite plus tard !


_________________
Et toujours ... Les Inrocks et la bande dessinée Charli10
http://lectraymond.forumactif.com

3Les Inrocks et la bande dessinée Empty Re: Les Inrocks et la bande dessinée le Jeu 21 Fév - 21:25

Raymond

Raymond
Admin
En 2015, les Inrocks reprennent le thème des "BD indispensables", en augmentant cette fois la limite à 150,

Les Inrocks et la bande dessinée 150-in10

On y retrouve bien sûr beaucoup de titres déjà mentionnés dans les "100 BD", mais les oeuvres qui s'y sont ajoutées sont souvent bien moins convaincantes. Et il émerge assez rapidement de cette nouvelle sélection une constatation irritante : la BD classique franco-belge est très (et même trop) réduite par rapport à la masse d'albums qui représentent les années 2000. De même, les œuvres classiques du comic strip et du comic book restent largement ignorées par rapport aux "indépendants américains" contemporains. Et comme conséquence de ces remarques, on en conclut que l'augmentation du nombre d'album a surtout permis aux "sélectionneurs" d'ajouter à leur choix quelques œuvres inconnues (qui connait par exemple "la Fourmillière" de Michael Deforge) ainsi que de nombreux de titres discutables, essentiellement actuels. Et on se demande bien sûr où sont passés les tout grands dessinateurs américains comme Hal Foster, Milton Caniff, Chester Gould, Elsie Segar ou Alex Raymond, qui sont les grands absents de ce numéro. Quant aux classiques franco-belges, ils apparaissent un peu mieux représentés (j'en ai compté 27) mais certaines absences sont quand même assez malvenues quand on découvre (avec un peu d'énervement) qui sont les dessinateurs modernes qui les remplacent (je ne donnerai pas de nom).

Bref, c'est un numéro totalement inutile, qui n'arrive pas à remplacer le précédent "BD indispensables".

Heureusement, en 2016, l'éditeur publie un autre Inrocks de la même série, consacré cette fois à La BD d'auteur américaine en 80 albums, et ce numéro est bien meilleur.

Les Inrocks et la bande dessinée Bd-aut10

Ce florilège de la BD américaine d'auteur (notion qui exclut presque d'emblée tous les comic books traditionnels) accorde cette fois une place un peu plus grande aux classiques du comic-strip. Bon, j'y compte en fait 7 œuvres d'avant 1960, ce qui n'est pas beaucoup, mais des auteurs de référence comme Frank King ou Alex Raymond sont ainsi quand même mentionnés. Après eux, on découvre quelques auteurs underground (comme Crumb bien sûr), puis bien sûr beaucoup de dessinateurs indépendants actuels, et enfin  … beaucoup d'auteurs inconnus. Mais cette sélection ne m'a pas choqué. Après tout, le titre n'annonce pas "le meilleur" de la BD américaine, mais simplement "80 albums américains". Les rédacteurs ont manifestement favorisé un certain genre de bande dessinée, et c'est leur droit. Ce numéro est en fait utile pour découvrir la richesse de la BD indépendante américaine, et c'est déjà pas si mal.

C'est donc un numéro réservé aux afficionados de la BD indépendante.    

Et je suppose que beaucoup d'entre vous ne s'y sont pas intéressés.   Wink


_________________
Et toujours ... Les Inrocks et la bande dessinée Charli10
http://lectraymond.forumactif.com

4Les Inrocks et la bande dessinée Empty Re: Les Inrocks et la bande dessinée le Ven 22 Fév - 17:16

Raymond

Raymond
Admin
Notons qu'il y a eu d'autres numéros que je ne possède pas, et sur lesquels je n'ai donc pas d'avis particulier. Il y a eu un par exemple qui était consacré aux super-héros

Les Inrocks et la bande dessinée 20120710

Et puis, il y a eu aussi des numéros ordinaires contenant d'intéressants apports à la BD, comme celui qui se trouve ci-dessous. J'aime bien cette notion de trésor caché.

Les Inrocks et la bande dessinée 40-trz10

Il est probable que j'en oublie. Si jamais, faites-en moi la remarque !


_________________
Et toujours ... Les Inrocks et la bande dessinée Charli10
http://lectraymond.forumactif.com

5Les Inrocks et la bande dessinée Empty Re: Les Inrocks et la bande dessinée le Ven 22 Fév - 17:34

Raymond

Raymond
Admin
La dernière nouveauté, c'est un "Inrocks 2" consacré aux 50 meilleures BD franco-belges. On le trouve actuellement en kiosque.

Les Inrocks et la bande dessinée 50-mei10

Plus facile (en principe) à faire qu'une sélection des meilleurs BD mondiales, cette nouvelle liste m'a un peu déçu.

Bien sûr, il n'est pas inintéressant de faire des tris au sein de la suproduction actuelle, et la présence de certains succès des années 2000 dans cette liste me semble assez légitime. Mais est-il correct de ne retenir que 10 titres de la BD franco-belge parue avant 1970 ? Cela m'a semblé ridiculement bas, surtout en constatant que les sélectionneurs semblaient faire grand cas d'œuvres actuelles purement commerciales comme Last Man (de Vivès, Balak et Sanlaville)  ou Comtesse d'Aude Picault (une BD porno). Le parti pris "moderne" des rédacteurs m'apparait souvent déplaisant parce que leur choix n'est souvent pas à la hauteur de leurs ambitions d'élitisme. En effet, même pour ce qui concerne la BD moderne, il y a quelques oublis regrettables (comme par exemple Blast de Larcenet ou les Pilules bleues de Frederick Peeters), et je suspecte que certains choix bizarres reposent tout simplement sur le copinage.

En fait … peut-être sont-ils tout simplement incapables d'évoquer la BD d'autrefois parce qu'ils la connaissent mal ? Cela ne me surprendrait pas.

Bref, c'est un numéro qui repose sur de mauvaises bases, et qui est tout à fait dispensable, pour une fois.  Rolling Eyes


_________________
Et toujours ... Les Inrocks et la bande dessinée Charli10
http://lectraymond.forumactif.com

Contenu sponsorisé


Revenir en haut  Message [Page 1 sur 1]

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum