Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

L'obsolescence programmée de nos sentiments de Zidrou et Aimée de Jongh.

Aller en bas  Message [Page 1 sur 1]

eleanore-clo

avatar
martinophile distingué
martinophile distingué
L'obsolescence programmée de nos sentiments est scénarisée par Zidrou et dessinée par Aimée de Jongh.



Méditerranée, 61 ans, célibataire et sans enfant, vient de perdre sa mère. Ce drame la ramène à sa propre mortalité, et elle s’interroge sur sa vie. Ulysse, 59 ans, veuf, vient d’être licencié.  Et lui aussi s’interroge sur son parcours. Et bien évidemment, ces deux âmes en peine vont se rencontrer, et s’aimer.  
La fin, heureuse, est surprenante, invraisemblable, irréelle, ahurissante mais aussi tellement logique qu’elle en perd toute artificialité et sonne parfaitement juste. En fait, cette conclusion peut être perçue comme mielleuse ou suave, selon la sensibilité de la lectrice (du lecteur).

Clairement, L'obsolescence programmée de nos sentiments est un conte des temps modernes. Et Zidrou se positionne ici en Perrault du 21ème siècle. D’ailleurs, Blanche Neige est citée. Mais le recours au merveilleux est un prétexte cachant un manifeste sociétal. Non, les personnes âgées ne vivent pas dans une grisaille permanente, et oui, la société cadenasse ses anciens dans des cases stéréotypées et fausses. Déjà, le poète américain Samuel Ullman (1840-1924) déclarait : « Youth is not a time of life ; it is a state of mind; it is not a matter of rosy cheeks, red lips and supple knees; it is a matter of the will, a quality of the imagination, a vigor of the emotions. Nobody grows old merely by a number of years. We grow old by deserting our ideals ( La jeunesse n’est pas un moment de la vie ; c’est un état d’esprit ; ce n’est pas une histoire de joues roses, de lèvres rouges et de genoux souples ; c’est une affaire de volonté, de qualité de l’imagination, de vigueur des émotions. Personne ne devient vieux du fait de son âge. Nous vieillissons en abandonnant nos idéaux. ) ». Cette citation célèbre est d’ailleurs souvent attribuée au général MacArthur, grand amateur d’Ullman, et qui le citait fréquemment ! Et bien, Zidrou fait sien ce discours :  Ulysse et Méditerranée, au soir de leur vie, vont donc marcher sur les pas de Rodrigue et Chimène  Very Happy . Et si Faust recherchait la jeunesse éternelle, par peur de la vieillesse, Ulysse, lui, assume parfaitement son âge.

Le titre de la BD fait bien évidemment référence à l’obsolescence programmée des appareils électriques et électroniques, qui vise à réduire leur durée de vie et donc à favoriser leur renouvellement. Le message relève donc du manifeste. Notre vie sentimentale, notre aptitude à aimer sont-elles des biens de consommation, prématurément usés par le temps  Rolling Eyes  ? Bien évidemment, la fin de la BD prend le contrepied de cette idée et délivre un message d’espoir sur l’éternelle capacité des êtres vivants à se renouveler.

On retrouve aussi dans la BD le thème en vogue de la deuxième chance, si cher à Guillaume Musso. Aussi, un malicieux destin offre à Méditerranée et Ulysse l’opportunité de recommencer et de reconstruire leur vie.

Le scénariste aborde enfin d’autres thèmes sociétaux comme la réinsertion des délinquants (Bérangère), le chômage des travailleurs âgés (Ulysse), la prostitution économique (la mère de famille du 44 avenue Voltaire), etc.

Les textes de Zidrou sont poétiques et touchants, et je ne résiste pas au plaisir de vous donner deux citations : « Le corps se résigne plus vite que l’âme. Le temps le ride, l’injurie, l’humilie, le varice, le ménopause, l’essouffle, le caricature… Il fait avec, le corps, beau joueur. L’esprit, lui est mauvais perdant. Il met du temps à souffler le même nombre de bougies que le corps. Il ne conçoit que par à-coups… par révélations douloureuses… par effrois successifs… », « Ulysse, l’homme de ma vie. De ma fin de vie » .

Le style d'Aimée de Jongh se marie parfaitement au texte de Zidrou. Avec un culot admirable, à mille lieues d’un Manara, la  dessinatrice figure des corps normaux, oserais-je dire les nôtres…. D’ailleurs, la célébrissime publicité de Body Shop ne disait-elle pas : « There are 3 billion women who don't look like supermodels and only 8 who do (Il y trois milliards de femmes qui ne ressemblent pas à des mannequins et seulement huit qui en sont) » ? Et je suis persuadée que le monde quelque peu masculin de la BD devrait s’inspirer de ce slogan…



D’une façon générale, la gestuelle des corps est magnifiquement restituée. Et chaque attitude reflète parfaitement les pensées. Quant au physique massif d’Ulysse, il se marie merveilleusement ( Very Happy ) avec le corps évanescent de Méditerranée.



Les couleurs sont douces, paisibles.



J’ai beaucoup hésité à écrire un petit mot sur cette BD, sortie d’ailleurs fort discrètement. Néanmoins, ce superbe conte mérite qu’on parle de lui. Ulysse et la Méditerranée doivent-ils être réservés au seul Homère ( Laughing ) ? Et puis, dans un tout autre genre, Harold et Maude (https://fr.wikipedia.org/wiki/Harold_et_Maude), a bien su trouver son public… D’ailleurs, Méditerranée, Maude, avez-vous remarqué que les deux prénoms commencent par M ?  Smile
Et si la conclusion imaginée par Zidrou peut dérouter, les superbes vignettes d'Aimée de Jongh méritent le détour. La jeune dessinatrice néerlandaise est assurément un talent à suivre.

Peut-être que d’autres habitué(e)s du forum ont lu la BD ? Je suis curieuse de connaitre leur avis…

Bien cordialement
Eléanore

eleanore-clo

avatar
martinophile distingué
martinophile distingué
Bonsoir

Et maintenant voici les critiques très positives de :
1) ActuaBD : http://www.actuabd.com/L-obsolescence-programmee-de-nos-sentiments-Par-Zidrou-et-A-De-Jongh-Dargaud
2) Auracan : http://www.auracan.com/albums/2948-l-obsolescence-programmee-de-nos-sentiments-par-zidrou.html
3) BDZoom : http://bdzoom.com/130906/bd-de-la-semaine/%c2%ab-l%e2%80%99obsolescence-programmee-de-nos-sentiments-%c2%bb-par-aimee-de-jongh-et-zidrou/

Et dans le dBD de juillet-août 2018, le livre recueille une moisson d’étoiles.... Les spécialistes sont unanimes et, de mémoire, le classe comme étant la 2ème meilleure BD de l'été.

Qui dit mieux ?  Very Happy

Bien cordialement
Eléanore

2J

avatar
bédéphile pointu
bédéphile pointu
Tout à fait attirant .
Bel article pour une belle BD .
Merci .

Raymond

avatar
Admin
Comment se fait-il que je n'avais pas vu ce sujet jusqu'à aujourd'hui ?  Milles excuses !    jap

Et dire que j'ai lu pour ma part cet album il y a 2 ou 3 semaines ! Mais je ne devais pas être très en forme. Malgré les élogieuses critiques de la presse et du Web (qui avaient d'ailleurs motivé mon achat), j'ai trouvé cette BD assez bonne .... mais sans plus.

J'étais peut être fatigué. Voilà ce qui arrive quand on lit trop !  Rolling Eyes

En fait, tout ce qu'écrit eleanore-clo est très juste. Il faut reconnaître en tout cas que Zidrou est un scénariste très habile. Ce dernier adjectif est peut être d'ailleurs le mot clé, par rapport à la première impression qui m'est venue. J'ai eu l'idée que cet album était trop habile pour être tout-à-fait honnête.

Cette histoire se lit agréablement et même assez rapidement. Je la trouve plutôt réaliste, avec son happy-end qui n'a rien d'artificiel. Elle met en avant des personnages normaux, qui expriment des émotions quotidiennes, mais aussi parfois des sentiments délicats.

L'intrigue me parait cependant assez différente de celle d'Harold et Maude, ce petit chef-d'œuvre à l'humour féroce qui raconte une liaison presque contre-nature entre un jeune homme et une vieille femme, et qui cherche à provoquer le spectateur. Dans l'obsolescence programmée des sentiments, on est plutôt en face d'une situation ordinaire, que nous pourrions tous vivre une fois ou l'autre. C'est effectivement un conte pour adulte (car tout est un peu "arrangé"), qui nous incite à considérer la vie avec optimisme, mais je n'y ai pas retrouvé le petit plaisir que peut laisser un conte.

Peut-être devrais-je le relire ?

En tout cas merci pour cette belle critique `  pouce


_________________
Et toujours ...
http://lectraymond.forumactif.com

Contenu sponsorisé


Revenir en haut  Message [Page 1 sur 1]

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum