Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

Guillaume Sorel l'artiste

Aller en bas  Message [Page 1 sur 1]

1 Re: Guillaume Sorel l'artiste le Dim 9 Sep - 20:42

Raymond

avatar
Admin
Ce livre était depuis longtemps entassé dans ma pile d'albums à lire. Il fallait que ça change et j'ai essayé cet après-midi de rattraper un peu le retard. C'est ainsi que j'ai enfin lu "Les derniers jours de Stefan Zweig", un bel album de Laurent Seksik et Guillaume Sorel publié il y a quelques mois.



Ecrivain viennois du début du XXème siècle, Stefan Zweig fait partie de ces personnes qui laissent derrière elle l'énigme d'une mort par suicide. Laurent Seksik avait déjà tenté d'expliquer son geste dans un roman publié en 2010. Conjuguant faits réels et éléments de fiction, l'auteur y racontait les six derniers mois de la vie d'un écrivain qui paraissait paradoxalement heureux, en compagnie de sa jeune épouse.



Seksik reprend maintenant cette même histoire sous la forme d'une BD, et le dessin de Guillaume Sorel donne à son récit un éclairage curieusement romantique et décadent. Je ne suis généralement pas très indulgent avec les BD qui se limitent à faire une adaptation d'oeuvre littéraire, mais j'ai été épaté par le style morbide de Guillaume Sorel qui crée un climat d'une étonnante justesse. Même lorsqu'il se déclare heureux, le visage de Zweig nous apparait plutôt fragile et neurasthénique, et l'écrivain semble imprégné par l'accablement.



Bien sûr, Stefan Zweig cachait probablement une profonde dépression, entretenue par sa situation de juif pourchassé et exilé. S'installant successivement en Angleterre puis aux USA, puis au Brésil, il se retrouvait à chaque fois mal accepté et incompris. La présence de sa jeune épouse n'était pas suffisante pour lui redonner foi à la vie.



L'histoire se déroule pendant la deuxième guerre mondiale, et un événement militaire apparemment mineur va précipiter Stefan Zweig dans le désespoir. La chute de Singapour, envahie en 1942 par les japonais, lui fait penser que plus rien ne pourra arrêter la conquête du monde par les nazis. Sa propre fin lui apparait dès lors inéluctable, et il n'envisage pas d'autre solution que de se réfugier dans la mort.



Cette sombre histoire est dessinée dans un style langoureux et romantique, et certaines images atteignent une étrange poésie. Mieux encore, le dessin de Guillaume Sorel me semble expliquer à merveille le comportement de l'écrivain suicidaire. Je n'ai pas lu le roman de Seksik, mais il est indubitable que les auteurs de cette BD ne se sont pas contentés d'illustrer platement une histoire vraie. La séquence d'images crée parfois son univers propre, et l'intelligente fusion d'un récit singulier avec des images au style torturé nous donne une oeuvre forte et somptueuse.



Ce livre n'avait pas fait grand bruit lors de sa sortie, mais c'est peut être un des albums de l'année. Wink


_________________
Et toujours ...
http://lectraymond.forumactif.com

2 Guillaume Sorel l'artiste le Dim 9 Sep - 20:55

Raymond

avatar
Admin
En parcourant un peu le Web, je me rends compte que cet album a tout de même été remarqué par les chroniqueurs. Il y a par exemple Actua BD :

http://www.actuabd.com/Les-Derniers-Jours-de-Stephan

Relevons sinon ce blog qui interroge le scénariste, ou plutôt l'écrivain, à propos de Stefan Zweig.

http://livres.blogs.paris-normandie.fr/2010/01/06/%C2%AB-les-derniers-jours-de-stefan-zweig-%C2%BB-incontournable/

Et puis, il y a aussi ce site qui ne parle pas de BD, mais qui est consacré aux simples faits des derniers jours de Stefan Zweig. Il est rempli de photo et de notices intéressantes.

http://lesderniersjoursdestefanzweig.blogspot.ch/


_________________
Et toujours ...
http://lectraymond.forumactif.com

3 Re: Guillaume Sorel l'artiste le Sam 5 Mai - 10:19

Raymond

avatar
Admin
Guillaume Sorel est un artiste de la BD, comme je l'ai indiqué dans le titre, et il est vrai qu'on n'en parle pas beaucoup.

Il a dessiné quelques mini-séries importantes comme l'Île des Morts ou Algernon Woodcock, mais aucune de ses BD n'est négligeable.

Sa dernière publication s'intitule Bluebells Wood et cela vient de sortir.



BDZoom en fait une bonne  critique :

http://bdzoom.com/129167/bd-voyages/«-bluebells-wood-»-par-guillaume-sorel/


_________________
Et toujours ...
http://lectraymond.forumactif.com

4 Re: Guillaume Sorel l'artiste le Lun 7 Mai - 15:51

Murakami

avatar
alixophile
alixophile
Je me suis procuré cet album et je ne peux que vous le conseiller. Sorel a encore réalisé un travail remarquable tant au niveau du dessin que du scénario. Et le gros cahier graphique de 20 pages en fin d'album prolonge le plaisir très agréablement.

5 Re: Guillaume Sorel l'artiste le Lun 7 Mai - 17:15

Raymond

avatar
Admin
Merci ! C'est un conseil qui sera certainement écouté !   Very Happy

En attendant, voici déjà un portrait de Guillaume Sorel.


_________________
Et toujours ...
http://lectraymond.forumactif.com

6 Re: Guillaume Sorel l'artiste le Jeu 31 Mai - 12:24

Raymond

avatar
Admin
J'ai pris tout mon temps ... mais j'ai quand même fini par lire Bluebells Wood, ce superbe album qui attire tout de suite le regard, et que l'on peut heureusement encore trouver sur les rayonnages des librairies.



Bluebells Wood est le nom d'un site un peu sauvage sur l'île de Guernesey, où Guillaume Sorel avait fait un petit séjour. Situé sur la côte Atlantique, il est composé d'une forêt assez dense qui s'étend jusqu'à la plage. Le dessinateur s'y est perdu au cours d'une promenade et son imagination s'est alors enflammée. Quoique entièrement naturel, Bluebells Wood était finalement un site propice à la vision de certains mystères.



Dans l'œuvre de Guillaume Sorel, les mystères comportent en général un arrière-plan terrifiant, mais ils se parent aussi d'une beauté excessivement romantique. Dans Bluebells Wood, la fatalité s'incarne sous la forme de silhouettes féminines, qui hantent la vie d'un peintre en pleine période de doute. Ce dernier essaye de saisir sur la toile leur vérité presque impalpable, et il n'y arrivera jamais vraiment. C'est bien sûr la malédiction de l'artiste.



Délaissant la peinture au profit des tentations amoureuses, l'artiste va s'enfoncer dans le désordre des passions. Brièvement, il semble même atteindre la beauté parfaite. Mais au fond, n'est-ce pas cela la véritable fatalité ? L'excès de beauté ne va t-il pas générer d'autres extrêmes, de férocité et d'inhumanité ?



On utilise souvent le terme de "gothique" pour qualifier ces histoires d'amour qui touchent à la monstruosité, et le scénario de Bluebells Wood correspond parfaitement à cette définition. Chez Guillaume Sorel, cependant, il y a aussi une dimension onirique et purement esthétique qui n'est pas forcément terrifiante, et qui recherche plutôt la beauté du poème. A mon avis, cette dominance de la recherche du beau donne à son œuvre une dimension artistique, qui lui permet de dépasser le niveau que pourrait atteindre une simple "littérature de genre".



Et bien sûr qu'en évoquant le genre gothique, il ne faut pas oublier de parler du graphisme. Bien que son dessin ne soit pas en noir et blanc, Guillaume Sorel atteint sans aucun doute un idéal de type gothique en affinant (ou plutôt en fragilisant) ses silhouettes, en multipliant les effets de lumière et de contrastes, et en surchargeant parfois de détails ses paysages ou ses scènes d'intérieur. Par ailleurs, le dessinateur joue avec habileté de ses couleurs, afin de créer une ambiance poétique. C'est ainsi que les gris et les noirs deviennent bleutés, que les matières brunes virent parfois au rouge flamboyant, et que les surfaces vertes se teintent de nuances olivâtres.



Je trouve également que de nombreuses cases, de même que l'utilisation des couleurs, se rapprochent de certains tableaux préraphaélites, il serait intéressant de demander une fois à Guillaume Sorel quelles ont été ses influences ?

C'est donc un album superbe que ce Bluebells Wood, sur lequel il y aurait encore bien d'autres choses à dire. Ce livre ne se contente par de séduire le quidam dès le premier regard, et il offre aussi au lecteur curieux une étonnante richesse d'idées, de rêves et de belles images que l'on peut indéfiniment contempler.

D'ailleurs, je suis encore un peu en train d'y rêver.    Wink

Et je vous recommande cette BD sans aucune réserve, bien sûr !   sunny


_________________
Et toujours ...
http://lectraymond.forumactif.com

7 Re: Guillaume Sorel l'artiste le Ven 1 Juin - 9:55

Raymond

avatar
Admin
Petit détail que j'ignorais en écrivant ce billet, un "bluebells wood" désigne en anglais un paysage très précis, constitué d'un bois dans lequel on trouve un tapis de fleur bleues. Cet article de Wikipédia l'explique très bien :

https://en.wikipedia.org/wiki/Bluebell_wood

Voici une image d'un Bluebell wood ! C'est effectivement magnifique !  



Il y a bien sûr des images de ce genre dans l'album, mais elle se sont pas fréquentes. Ce qui est plus net, en revanche, c'est l'omniprésence des teintes bleutées dans la BD.



Peut-être y a t-il encore d'autres allusions graphiques que je n'ai pas saisies ?   Wink


_________________
Et toujours ...
http://lectraymond.forumactif.com

8 Re: Guillaume Sorel l'artiste le Sam 2 Juin - 11:09

Raymond

avatar
Admin
BDZoom a mis en ligne une critique détaillée (et plutôt élogieuse) de cet album. Mais Didier Quella-Guyot raconte presque toute l'histoire. Attention aux spoilers.  Wink

http://bdzoom.com/129167/bd-voyages/«-bluebells-wood-»-par-guillaume-sorel/


_________________
Et toujours ...
http://lectraymond.forumactif.com

9 Re: Guillaume Sorel l'artiste le Sam 2 Juin - 12:12

Draculea

avatar
grand maître
grand maître
J'ai vu cet album en librairie mais ne l'avais pas ouvert. ce que tu en dis et en montre donne envie de s'y plonger aussitôt !!!!!

http://www.marchenriarfeux.net

10 Re: Guillaume Sorel l'artiste le Dim 3 Juin - 1:13

eleanore-clo

avatar
martinophile distingué
martinophile distingué
Bonsoir

On peut aussi noter que cet album s'inscrit dans la continuité d'autres œuvres, exploitant elles aussi le thème de l'amour entre une sirène et un homme.

On pense bien évidemment au conte d'Andersen. Moins couru mais tout aussi beau, l'opéra Rusalka de Dvorak (https://fr.wikipedia.org/wiki/Roussalka_(Dvo%C5%99%C3%A1k)) traite du même sujet.

Pour le plaisir des mélomanes, je joins ici l'air le plus célèbre de l'opéra, la chanson à la lune, dans l'interprétation de référence de la soprano slovaque Beňačková.

,

Et voici enfin les paroles de l'ode.

Petite lune si haute dans le ciel,
Ta lumière transperce le lointain,
Tu vas de par le vaste monde,
Tu vas jusque chez les humains.
Arrête-toi un instant,
Dis-moi, où est mon amour ?
Dis-lui, lune argentée,
Que pour moi tu l'entoures de tes bras,
Tu luis pour qu'au moins un instant
Il se souvienne de moi en songe.
Et dis-lui que je l'attends,
Éclaire-le là-bas, très loin,
Et si j'apparais en songe à cette âme humaine,
Fasse qu'elle s'éveille avec ce souvenir !
Lune, ne te cache pas, ne te cache pas,
Lune, ne te cache pas !


Bon week-end
Eléanore

11 Re: Guillaume Sorel l'artiste le Dim 3 Juin - 15:53

Raymond

avatar
Admin
Merci pour ces remarques intéressantes et très féminines, qui embellissent le sujet !   Very Happy

Remarquons sinon que Guillaume Sorel a maintenant une longue carrière derrière lui. Son premier titre de gloire a été une minisérie fantastique (5 albums) intitulée L'île des morts,dans laquelle on trouve évidemment quelques références aux célèbres tableaux de Böcklin. Il y est encore un peu débutant sur le plan du dessin, mais l'ensemble est tout de même assez impressionnant.



Il a ensuite dessiné une série un peu plus  populaire chez Delcourt, Algernon Woodcock, l'histoire d'une sorte de détective du fantastique. On y remarque déjà de nets progrès sur le plan du dessin.



Mais c'est après ces BD que Sorel s'est mis à dessiner des œuvres réellement remarquables. Il y a eu en particulier l'album sur Stephan Zweig, dont j'ai parlé plus haut dans ce sujet, et également une très belle adaptation du Horla de Maupassant.

C'est un auteur à suivre !    Wink



Dernière édition par Raymond le Dim 3 Juin - 19:09, édité 1 fois


_________________
Et toujours ...
http://lectraymond.forumactif.com

12 Re: Guillaume Sorel l'artiste le Dim 3 Juin - 18:22

Draculea

avatar
grand maître
grand maître
Merci chère eleanore-clo, cet air est une merveille ! Je viens de l'écouter avec joie ! Very Happy

http://www.marchenriarfeux.net

Contenu sponsorisé


Revenir en haut  Message [Page 1 sur 1]

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum