Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

Enfants d'Alix et "martinades" : quelques souvenirs

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

Aller en bas  Message [Page 3 sur 4]

Raymond

avatar
Admin
Mais de rien. C'est en réfléchissant à toutes ces années révolues que je me suis rendu compte qu'il s'était passé beaucoup de choses, entre les martinades, et que cela devenait presque un roman.

Or donc, un nouveau forum redémarrait, presque à zéro. Ce qu'il y a de bien, quand on est "tout en bas", c'est qu'on ne peut que s'élever.   Wink

Et par ailleurs, de bonnes nouvelles commençaient à apparaître. Bernard-BVH décidait courageusement de maintenir la réunion de Bruges pendant l'automne 2009 (même si rien ne laissait espérer une importante participation). Il allait organiser tout seul cette rencontre, et il l'annonçait dès le mois de mars par l'intermédiaire d'Alix Mag.



De son côté, le forum démarrait bien. La distance prise avec Casterman lui permettait de fonctionner de façon normale, et la sortie du 28ème album d'Alix (qui est certainement le plus mauvais de toute la série) ne perturba même pas les conversations.

La sortie en mai de "La Cité engloutie" était en effet une perspective cauchemardesque pour le webmestre du précédent forum (et cette menace avait peut-être même précipité l'envie de fermer "Alix l'intrépide"). Comment rester neutre devant une BD ratée ? En fait, dans "Alix, Lefranc, Jhen et les autres", presque tous les participants démolirent sans la moindre arrière-pensée cet opus décevant, aussi bien au point de vue du dessin que de scénario. Il n'y eu finalement aucune controverse.



Le nouveau "forum d'Alix" avait probablement réussi son premier examen de passage !  

Et puis, au cours du printemps, j'eus ensuite l'occasion de parler avec Jacques Martin de la grosse déception qu'avait entraîné la Cité engloutie chez tous les alixophiles, surtout en regard de l'intéressant projet initial (intitulé "le Lac sacré") qui avait été planifié de longue date. Le maître avoua tout simplement sa tristesse, mais il ne voulait pas se résigner. Ses successeurs actuels semblaient incapables de porter le flambeau, mais il voulait qu'Alix continue. Casterman finirait bien par trouver des auteurs qui seraient à la hauteur de la situation.

Pour ma part aussi, je voulais y croire.  Very Happy


_________________
Et toujours ...
http://lectraymond.forumactif.com

Raymond

avatar
Admin
Signalons encore que, toujours pendant cette année 2009, le nouvel album de Jhen (la Sérénissime dessiné par Pleyers) et le nouveau Lefranc (Noël noir, premier album de Regric) reçurent un accueil bien plus favorable des lecteurs (surtout Noël noir). Le forum n'était pas un simple repère de mécontents.   Very Happy

Par ailleurs, pendant cette même année, Jacques Martin continuait à recevoir ses admirateurs. Son état de santé commençait toutefois à décliner, et c'est d'ailleurs cette triste évolution qui l'empêcha de participer à la 4ème réunion des Enfants d'Alix à Bruges, en octobre.

Signalons tout de même une des dernières "martinades" en Belgique, qui se déroula le 31 juillet. Alix Mag mit en ligne un compte rendu de cette journée, avec de nombreuses photos, et pour nombre de participants, ce fût leur dernière rencontre avec "le maître".



Pour pouvez voir plus de photos de cette journée à cette page d'Alix Mag.

http://alixmag.canalblog.com/archives/2009/07/31/14603858.html

Pour ma part, je revis Jacques Martin à Pully peu après la sortie de Noël Noir, un album que (à ma grande surprise) il n'avait pas beaucoup apprécié. Avait-il vraiment pu le lire ? Il trouvait en tout cas cette histoire trop anecdotique et pas assez "aventureuse". Je lui répondis que j'avais aimé ce récit situé dans le monde des mineurs, et que lui aussi avait écrit de petite aventures intimistes de Lefranc (comme par exemple le Repaire du Loup) ... mais je n'arrivais pas vraiment à le faire changer d'avis.   Wink


_________________
Et toujours ...
http://lectraymond.forumactif.com

Tarmac

avatar
grand maître
grand maître
C'est étrange que J Martin n'ait pas apprécié Noël noir qui est l'un des Lefranc de Régric que je préfère avec "L'homme oiseau". Que pensait-il alors du très décevant "Cité engloutie" qui là pour le coup ne tenait pas la comparaison? Shocked

Raymond

avatar
Admin
En fait, je ne sais pas dans quelle mesure il a pu lire "Noël noir", car il avait tout de même une maladie maculaire et une malvoyance très avancée. Je m'étais demandé à l'époque dans quelle mesure son jugement ne reflétait pas aussi l'avis de son entourage.

Ceci dit, Jacques Martin avait des arguments très précis. Il estimait que les histoires de Lefranc devaient être des aventures, et pas des petites histoires pour jeunes filles (si j'ose dire), et Noël noir est (il faut bien l'avouer) d'abord un drame assez intimiste.

Pour la Cité engloutie, je ne devais pas être le premier a en dire du mal, car il avait tout de suite accepté mon avis, sans faire beaucoup de commentaires. L'affaire semblait en fait déjà "classée". Wink


_________________
Et toujours ...
http://lectraymond.forumactif.com

Tarmac

avatar
grand maître
grand maître
Pour en revenir à Noël noir, n'était-ce pas dû au fait que M Jacquemart avait des relations houleuse avec Casterman, comme sus-évoqué plus haut? Cet album avait tout de même été nommé du prix Saint-Michel du meilleur scénario du festival de BD de Bruxelles en 2010..

Draculea

avatar
grand maître
grand maître
Raymond a écrit: Il estimait que les histoires de Lefranc devaient être des aventures, et pas des petites histoires pour jeunes filles (si j'ose dire), et Noël noir est (il faut bien l'avouer) d'abord un drame assez intimiste.

Noël noir est tout sauf une histoire pour jeune fille. Et ce n'est pas seulement un drame intimiste car il possède une ampleur bien plus grande. Très sincèrement, s'il n'a pas le caractère habituel des aventures il me semble avoir toutes sa place dans un ensemble où il est arrivé à Jacques Martin lui-même de s'avancer sur un terrain très différent de celui des péripéties classiques. Je pense par exemple à l'Apocalypse ou aux Portes de l'enfer dont le caractère philosophique pour l'un, fantastique pour l'autre, s'écartent du modèle de l'histoire tissant action, enquête, éléments policiers ou relevant de l'espionnage, aventures au long cours, etc. Du coup, pourquoi pas un drame intérieur à la mine, à son univers social et aux consciences individuelles des principaux protagonistes ? Je continue de penser que c'est un des meilleurs Lefranc de la continuation.
Mais je suppose, comme tu le suggères, que Jacques Martin a pu être influencé par son entourage. Peut-être aussi le tempérament du scénariste a-t-il joué son rôle ?

Raymond

avatar
Admin
Rappelons d'abord que pour ma part, j'ai beaucoup apprécié Noël Noir. J'ai également trouvé que le Prix Saint-Michel du scénario était une récompense justifiée pour cette BD. Wink

Quant aux objections de Jacques Martin sur l'album ... je ne sais plus très bien quel terme il avait employé (probablement pas celui de "roman de jeune fille" qui est de mon cru) mais il en ressortait clairement que Noël noir n'était pas le genre de récit qu'il souhaitait pour Lefranc. Il voulait surtout que l'on écrive des aventures "spectaculaires".

Ceci étant dit, oui, Michel Jacquemart n'était plus en odeur de sainteté avec Casterman au moment où est paru l'album. Ceci peut bien sûr avoir influencé l'avis du comité d'édition, ou l'avis de Jacques Martin, au moment de la sortie de Noël Noir.

Il y avait peut-être une conjonction de plusieurs facteurs qui expliquaient cette mauvaise opinion de Jacques Martin.


_________________
Et toujours ...
http://lectraymond.forumactif.com

Tarmac

avatar
grand maître
grand maître
Pour objectiver, en terme de scénarii si l'on regarde "Le maître de l'atome" "Noël noir" "Les enfants du Bunker" de M Jacquemart, il y a du fond, c'est pas de la daube comme on dit. Il y a eu largement pire sur d'autres Lefranc

Draculea

avatar
grand maître
grand maître
Raymond a écrit:Rappelons d'abord que pour ma part, j'ai beaucoup apprécié Noël Noir. J'ai également trouvé que le Prix Saint-Michel du scénario était une récompense justifiée pour cette BD. Wink


Oui, je le sais cher Raymond. Mon propos n'avait aucune intention polémique. Very Happy Je crois que les raisons que tu évoques ont certainement joué un rôle dans la vision que Jacques Martin a pu avoir de cet album.

Raymond

avatar
Admin
Reprenons notre chronologie !    Very Happy

En 2009, donc, la santé de Jacques Martin déclinait, et son état ne lui permettait plus de participer à la grande réunion des Enfants d'Alix. Mais Bernard-BVH gardait bien "le cap", et la manifestation se déroula finalement à Bruges le 24 octobre 2009.



Quelques participants "historiques" n'étaient pas venus, en particulier Christophe, Stéphane et Jean-Marc, et ceci s'ajoutant à l'absence de Jacques Martin, c'était vraiment une nouvelle ère qui commençait. Bernard avait cependant maintenu la tradition de la rencontre avec 1 ou 2 dessinateurs "martiniens", et il avait invité cette année-là Olivier Pâques, dessinateur de Loïs, ainsi que Ferry qui venant de publier un album d'Alix. Vous pouvez voir ci-dessous Olivier Pâques, qui est ici avec sa coloriste Ingrid de Vuist et qui montre l'ex-libris qu'il avait dessiné pour l'occasion.



De nouveaux participants étaient par contre venus pour l'occasion, en particulier César Espona, l'éditeur des albums espagnols d'Alix, qui était accompagné de son épouse Sonia. J'avais également le plaisir de faire enfin connaissance avec Lion de Lisbonne, qui était de retour chez les EDA. Dans la photo ci-dessous, vous voyez de face Sonia et Lion de Lisbonne, tandis que César est sur la droite, vu de profil.



Tout le monde devait se retrouver à la gare de Bruges, et le premier jour était consacré à la découverte de la vieille ville. Bernard avait organisé une sorte de "rallye" qui permettait de retrouver les sites dessinés dans l'Ultimatum. Ci dessous, de droite à gauche, Lion, Daniel Somogy, Jean-Luc Salomon et Ronan Bonno (le "rbo" qui venait à l'époque dans notre forum) sont en train d'essayer de trouver leur chemin.



Le rallye n'était en fait pas si facile que cela, mais cela n'enlevait pas la bonne humeur, comme vous pouvez le voir ci dessous. Au premier plan à gauche, le groupe vainqueur du rallye où vous reconnaissez peut être tout à gauche Bernard Marsaglia, organisateur de la rencontre de Versailles.



Je faisais pour ma part équipe avec la famille d'Olivier Le Duault, que vous voyez ci-dessous, qui termina deuxième (uniquement grâce à Olivier, il faut l'avouer). De gauche à droite : Isabelle, Olivier et Clémence.



La suite au prochain post ....


_________________
Et toujours ...
http://lectraymond.forumactif.com

Raymond

avatar
Admin
Le samedi soir, c'était le moment du grand repas et des discussions. Tout un petit décor véritablement martinien avait été installé dans la salle à manger, que vous pouvez-voir ci-dessous, avec les deux organisateurs : Bernard Van Hauwaert et Staf Sunaert.



Le même soir, et au même endroit, une belle photo d'ensemble de presque tout les participants.



Bernard avait bien sûr réalisé son habituel coffret, contenant entre autres un livret souvenir et deux ex-libris numérotés et signés par les dessinateurs invités.



Profitons-en pour montrer les ex-libris ! Tout d'abord, ci-dessous, le dessin de Ferry.



Et le très joli ex-libris d'Olivier Pâques.



J'ai peu d'images du repas du soir. En voici une ou je me trouve entre Bernard Van Hauwaert et Daniel Somogy.



Et encore ...


_________________
Et toujours ...
http://lectraymond.forumactif.com

Raymond

avatar
Admin
Le lendemain, Ferry était présent et il y avait au programme la visite d'une brasserie.



Une photo de groupe dans la brasserie



Puis tout le monde se retrouva sur une terrasse, et bien sûr devant une bière,.



Bernard était détendu.



Et pour bien faire, la promenade s'est (fatalement) terminée devant une boutique de BD qui présentait une exposition sur les deniers albums de Ferry et Olivier Pâques. Grace à Bernard, elle était restée ouverte un dimanche.    Smile  



Jacques Martin n'était pas là, mais sa magie restait présente.   sunny


_________________
Et toujours ...
http://lectraymond.forumactif.com

Raymond

avatar
Admin
La principale conclusion de cette quatrième réunion des Enfants d'Alix à Bruges, c'était que les traditions semblaient plus fortes que les absences ou les disputes. L'optimisme était donc de nouveau de mise !  

Mais d'autres ennuis se profilaient à la fin de l'année 2009, et le principal d'entre eux était la santé de Jacques Martin. Agé de 88 ans, il était de plus en plus handicapé au moindre effort et était souvent contraint de rester à domicile.

C'est un peu après Noël que je reçus un mail de Jean-Marc, m'avertissant que Jacques Martin était hospitalisé au CHUV de Lausanne. Comme j'habitais pas très loin de là, il me demandait d'aller le visiter de temps en temps, car Jacques Martin avait relativement peu de connaissances en Suisse. J'acceptais très volontiers.

Travaillant à plein temps dans un cabinet médical, et tenant également compte des nécessités liées à ma famille, il m'était impossible d'aller le visiter tous les jours. Je suis donc allé le voir 4 ou 5 fois, je ne suis plus très sûr, en début d'après-midi ou en fin de journée, et je le retrouvais effectivement toujours seul.

Il avait un problème cardiaque, dû à une sténose aortique sévère. Ce problème valvulaire est une complication fréquente de l'âge avancé. Cette maladie est théoriquement opérable, mais la plupart des personnes très âgées supportent mal une grosse intervention chirurgicale (risque élevé de décès sur la table d'opération), et les anesthésistes refusent donc souvent l'indication opératoire. C'était exactement ce qui arrivait à Jacques Martin.

Il avait déjà fait plusieurs crises d'œdème pulmonaire, une forme très grave de défaillance cardiaque, et la situation était donc difficile. Il était par ailleurs de mauvaise humeur, car il devait suivre un régime sans sel très strict, et trouvait en conséquence sa nourriture immangeable. Il se plaignait beaucoup de cela et ne mangeait en fait rien du tout. Me retrouvant dans la situation d'un proche (en tant que visiteur) plutôt que d'un médecin, je décidais d'aller lui acheter de petits sandwichs et quelques cakes pour lui faire plaisir. Le maître se précipita comme un affamé sur ces petites délicatesses et je constatais avec soulagement qu'il avait toujours bon appétit. Malheureusement les médecins restèrent ensuite très stricts. En cas de défaillance cardiaque, il faut éviter le sel ... et il fallait obéir. Jacques Martin continua donc à ne manger presque rien.

Par rapport à sa sténose aortique, il existait une nouvelle technique interventionnelle, dénommée TAVI, qui lui laissait un petit espoir. La TAVI comportait un cathétérisme cardiaque suivi d'un remplacement de la valve aortique, sans devoir lui ouvrir le thorax, et c'était indiscutablement la meilleure solution à son âge. Hélas, la technique n'était pas encore bien au point, elle prenait beaucoup de temps, elle comportait aussi de gros risques, et il n'y avait qu'un seul cardiologue dans le canton de Vaud qui soit capable de la maîtriser. Il y avait de plus une longue liste de patients qui attendaient cette intervention et ... Jacques Martin devait donc patienter pendant presque deux mois.

Les fêtes de fin d'année se passèrent sans grand incident et je le retrouvais à chaque fois dans un état assez stable. Il avait toujours envie de discuter de BD, et je sentais qu'il de mettait à revivre pendant nos discussions, mais je ne m'étendrai pas trop là-dessus, car j'ai déjà raconté cette anecdote dans un numéro commémoratif des Enfants d'Alix.   Wink

Je le rencontrais pour la dernière fois au début janvier, peu de temps avant qu'il ne soit transféré dans une autre clinique, à quelques km de Lausanne. Il avait toujours l'espoir de subir l'intervention cardiaque, en principe en février 2010.

Le temps passait vite, et j'étais très occupé, Je n'eus donc pas l'occasion de le revoir dans cette clinique ... avant qu'il ne décédât le 21 janvier 2010. Son cœur n'avait finalement pas tenu le coup pendant cette longue attente.  Sad

C'était vraiment la fin d'une époque.


_________________
Et toujours ...
http://lectraymond.forumactif.com

Draculea

avatar
grand maître
grand maître
Ton récit est bouleversant cher Raymond. Tu as bien fait de l’ecr. Il fait partie de cette aventure commune avec Jacques Martin. C’est un legs précieux à mes yeux que de comprendre ce qui a retiré un être à notre affection. Même pour moi qui ne l’ai pas connu. Merci du fond du cœur. Je suis très ému.

eleanore-clo

avatar
martinophile distingué
martinophile distingué
Bonsoir Raymond

Écrire des souvenirs suppose une grande confiance en les autres, car coucher le passé sur le papier conduit immanquablement à (se) dévoiler. Un immense merci donc pour votre créance. Cette chronique des "martinades" est passionnante, tellement humaine et incroyablement vivante. Je confie être très, très, touchée par sa lecture.

Je n'ai rencontré Jacques Martin qu'une fois, lors d'une séance de dédicaces organisée à l'hôtel Drouot, à l'occasion d'une vente. Régric dessinait et "le maitre" signait. Le vieil homme était très loquace et un peu cabotin ! Ce fut un beau moment.

Quant aux déboires du forum précédent, j'en retiens que la politesse et la tolérance doivent rester reines sur tout espace de dialogue. Dans le vie "réelle", un mot ou une parole de trop tendent ou décomposent le visage de l'interlocuteur, ce qui permet de s'auto-corriger. Malheureusement, parfois, la virtualisation (et la distance qu'elle induit) dilue la pudeur sociale. Heureusement, Lefranc, Alix, Jhen, et les Autres se caractérise par une grande convivialité. Merci pour cela et pour tout le reste.  Very Happy

Très cordialement
Eléanore

Raymond

avatar
Admin
Merci pour vos remarques, et vos remerciements ... qui me donnent envie de continuer.   Wink

Or donc, le décès de Jacques Martin suscita une forte émotion dans le forum, et je me souviens avoir ouvert un sujet spécial ce jour-là, pour simplement parler de lui, pour évoquer nos souvenirs, pour rappeler ce qu'il représentait. Le sujet est d'ailleurs toujours ouvert, à cette adresse :

http://lectraymond.forumactif.com/t280-souvenirs-de-jacques-martin

Il n'y eut bien sûr pas que cette discussion-là, et vous en trouverez au moins 3 ou 4 autres consacrées au décès du "maître" dans la section "Divers sur Jacques Martin" (surtout en page 2).

Sinon, il fallait bien que les Enfants d'Alix (le groupe) fissent quelque chose, et Bernard s'organisa pour recueillir des dons de la part des membres pour acheter des couronnes mortuaires. Tout cela se fît beaucoup par e-mail, mais on trouve également quelques échanges là-dessus dans un sujet dédié.

http://lectraymond.forumactif.com/t284-samedi-30-janvier-2010-eglise-de-ceroux-a-ceroux-mousty

La somme recueillie était assez importante et permit d'acheter deux couronnes. Les 22 donateurs avaient les noms suivants : Bernard Marsaglia, Philippe Fleuret, Olivier Le Duault, Stéphane Jacquet, Christophe Fumeux, Marc Jailloux, Jean-Marc Milquet, Laurent Perrot, Jorge Fernandez, Cesar Espona, Jean Falquet, Olivier Aubriet, Hugues Taravel, Serge Zenatti, Raymond Larpin, Jacques Grand, Jean-François Tymen, Daniel Somogy, Christian Merland, Christophe Simon, Regric et Bernard Van Hauwaert. Vous y reconnaissez en fait les noms de la plupart des participants aux martinades, et ce groupe représentait une sorte de "garde rapprochée" de Jacques Martin.

Voici la première couronne, attribuée aux Enfants d'Alix :



Et la deuxième couronne était attribuée à "Alix, Enak, Jhen et les autres", dénomination faisant une sorte de synthèse entre la bannière du forum et le nom du blog de Jacques Grand.



Rappelons aussi que de nombreux dessinateurs réalisèrent de superbes hommages graphiques pour la circonstance. Ces hommages sont tous visibles sur Alix Mag et je vous montre seulement celui de Christophe Simon, qui me plait beaucoup.



Les autres témoignages, sous forme de textes ou d'images, sont visibles ici :    Wink

http://alixmag.canalblog.com/archives/hommage_a_jacques_martin/index.html


_________________
Et toujours ...
http://lectraymond.forumactif.com

jfty

avatar
grand maître
grand maître
Petit rajout qui a sa petite importance : la somme recueillie a pu permettre de faire apposer une plaque signée des EDA sur la pierre tombale du maître .

Raymond

avatar
Admin
Merci de le signaler ! J'allais y venir.  pouce  

Par rapport aux cérémonies funèbres, il y eut une cérémonie de recueillement le mardi 26 janvier à Lausanne puis le corps de Jacques Martin fût rapatrié en Belgique. L'enterrement se déroula le 30 janvier 2010 à Céroux-Mousty. Il y eut une belle messe dans l’église Notre-Dame du Bon Secours, suivie de l'inhumation dans le cimetière du village.

Je n'étais pas présent à cette cérémonie mais Bernard-BVH nous envoya à tous un très long mail qui racontait cette journée. Le froid était glacial et la neige tombait (cela se passait il est vrai en janvier). La presse était absente et cela donnait à cette réunion un caractère plus intime. De nombreux proches étaient présents, de même que la plupart des auteurs "martiniens". En guise d'hommage, des discours furent prononcés par Bernard Marsaglia, Christian Merland et Arnaud de la Croix, et leurs textes ont été conservés sur Alix Mag.

http://alixmag.canalblog.com/archives/2010/02/13/16878997.html

Jacques Martin fût inhumé dans le cimetière à côté de l'église. Ultime hommage voulu par ses enfants, et très représentatif de ce que fût sa vie, toutes les personnes présentes jetèrent un crayon de couleur dans sa tombe avant qu'elles ne soit refermée, en guise d'adieu.



Après cela, il y eu un apéritif dans un château environnant, puis en fin de journée, Bernard, Frédérique Martin et son frère, Christophe Simon et Frédéric Bury se retrouvèrent au cimetière. C'est à ce moment que Bernard annonça aux enfants de Jacques Martin qu'il restait encore de l'argent sur la somme versée par les Enfants d'Alix, et qu'il était à disposition pour une plaque commémorative. Frédéric Bury ajouta qu'il paierait le complément si ce montant était insuffisant, et la décision fût prise de faire cette plaque.

Quelques temps après, je recevais (comme tous les Enfants d'Alix) cette carte de remerciement.





Je réalisai alors ... que la page était vraiment tournée.



Dernière édition par Raymond le Sam 21 Avr - 11:39, édité 1 fois


_________________
Et toujours ...
http://lectraymond.forumactif.com

Draculea

avatar
grand maître
grand maître
Cette carte est à a fois magnifique et très touchante.

Raymond

avatar
Admin
Oui ! Cela me rappelle d'ailleurs qu'il y avait toute une tradition avec ces cartes, du vivant de Jacques Martin. Les Enfants d'Alix recevaient en effet à chaque fin d'année une carte de vœux numérotée et signée par le maître lui même.

Voici par exemple la carte que j'ai reçue pour les fêtes de la fin d'année 2008.



Cela illustre les relations très proches que Jacques Martin entretenait avec le cercle des admirateurs qui venaient lui rendre visite.

Et en corollaire, cela explique aussi les réactions qu'il pouvait avoir lorsque des commentaires négatifs apparaissaient dans le forum Alix l'intrépide. Wink


_________________
Et toujours ...
http://lectraymond.forumactif.com

Raymond

avatar
Admin
Mais revenons à notre chronologie !   Very Happy

Après le décès de Jacques Martin, l'intérêt allait désormais se focaliser sur les œuvres nouvelles et, à cet égard, les lecteurs auraient toujours de quoi s'occuper. Casterman avait en effet adopté une politique de parution intensive des séries classiques qu'étaient déjà Alix, Lefranc et Jhen. Avec un nouvel album chaque année, le Comité Casterman espérait que l'intérêt des amateurs n'allait pas faiblir.

Evidemment, avec une telle cadence de publication, il était difficile pour un seul dessinateur d'assurer un travail de qualité, et de nouveaux auteurs faisaient leur apparition. C'est ainsi que pour 2010, Venanzi devait être l'auteur du n° 29 d'Alix (le Testament de César), tandis que l'on annonçait un nouveau dessinateur de Lefranc, qui était Alain Maury, pour l'année 2011. Un léger scepticisme était alors de mise par rapport à cette multiplication des collaborateurs.

Mais en ce temps-là, l'intérêt principal des "alixophiles" se focalisait étrangement sur la série "Orion". Elle devait être reprise par Marc Jailloux et on attendait impatiemment la parution d'un nouvel album. Stéphane en avait vu quelques planches et ... il nous promettait monts et merveilles.   Wink



Ce vieil article d'Alix Mag témoigne de cette attente impatiente, qui étreignait les amateurs.

http://alixmag.canalblog.com/archives/2010/04/27/17710863.html#comments


_________________
Et toujours ...
http://lectraymond.forumactif.com

Raymond

avatar
Admin
Sinon, encore quelques petites "miscellanées" sur cette année 2010, avant d'en venir à la cinquième réunion des Enfants d'Alix !  Wink

La récente sortie de Noël noir continuait à susciter des échos, malheureusement pas toujours positifs. C'est ainsi qu'Alix Mag nous informa d'un important conflit qui existait entre Michel Jacquemart et Regric, au sujet de leur album commun. Regric avait mis en ligne un article très polémique sur son blog, et son scénariste lui répondit de façon symétrique dans Alix Mag. Ce litige s'apaisa un peu pendant l'automne, lorsque l'album remporta le prix Saint-Michel du scénario, mais une question se posait. Bien que ses récits soient excellents, Jacquemart pourrait-il continuer à écrire des scénarios, avec tous ces conflits qu'il laissait derrière lui ?

http://alixmag.canalblog.com/archives/2010/05/12/17874515.html#comments

Par ailleurs, le 21ème épisode de Lefranc, Le Châtiment, sortit ensuite rapidement au printemps. Il reçut un accueil assez froid. L'album n'était pas mauvais du tout, et le dessin de Taymans restait tout à fait correct, mais le scénario de Delperdange manquait franchement d'intérêt. Jacques Martin était décidément difficile à remplacer.

                                                             

En revanche, pendant l'automne,Le Testament de César fût une excellente surprise. Personne n'attendait grand chose de Venanzi, mais son dessin était bien travaillé et son scénario se montrait réellement dramatique. La mort de Galva suscita bien des discussions sur le forum (avait-on le droit de tuer un personnage important ?), mais cela montrait que l'album était plein d'intérêt.

Et au milieu de tout cela ... Bernard continuait vaillamment de s'activer pour prolonger la tradition "des martinades". La réunion de 2010 était organisée à Alesia, et personne n'avait envie de manquer ce rendez-vous.


_________________
Et toujours ...
http://lectraymond.forumactif.com

Draculea

avatar
grand maître
grand maître
Le testament de César m’a en effet laissé un beau souvenir, tant par son dessin et sa mise en couleur que son intensité dramatique. La preuve en est que je le relis toujours avec un vif plaisir.

stephane

avatar
vieux sage
vieux sage
Oui, "Le testament de César" est un excellent scénario.
Pour en revenir à Orion et Marc Jailloux, voici la planche qui a servi de test et qui a été présenté au comité Martin. C'est une  page extraite du "Roi des Rois", scénario de Jacques Martin.

http://alixmag.canalblog.com/

Raymond

avatar
Admin
Merci, Stéphane ! C'est un document historique !   Very Happy

Il est dommage que ce scénario de Jacques Martin n'ait jamais servi. Mais était-il complet ? Wink


_________________
Et toujours ...
http://lectraymond.forumactif.com

Contenu sponsorisé


Revenir en haut  Message [Page 3 sur 4]

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum