Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

Enfants d'Alix et "martinades" : quelques souvenirs

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant

Aller en bas  Message [Page 6 sur 7]

Raymond

avatar
Admin
Et nous arrivons en 2014, année pour laquelle je n'ai pas un grand nombre de souvenirs, il faut bien l'avouer. C'est bien souvent le cas lorsque tout se passe bien (les gens heureux n'ont pas d'histoire), mais on pourrait aussi supposer qu'il ne s'est pas non plus passé grand chose cette année-là.  Wink

En recherchant un peu mieux dans les archives d'Alix Mag (merci Stéphane), je réalise que le premier événement "martinien" de l'année 2014 fût tout simplement la sortie de Britannia, 33ème aventure d'Alix, au mois de mai.



En fait, ce deuxième album dessiné par Marc Jailloux était d'une qualité presque supérieure au précédent. Le scénario était bien conçu, à la fois riche en actions, en traîtrises ou en combats. Par ailleurs, habitée par des personnages mémorables, comme la séduisante Brecca, l'intrigue était passionnante de bout en bout. Le dessin restait tout aussi remarquable que dans la "Dernière Conquête, et cet album se retrouva assez rapidement en tête des meilleures ventes. Le succès était ainsi complet, aussi bien public que critique.

Il y eu bien sûr diverses séances de dédicaces, ainsi que des éditions à tirage limité qui ont dû combler les espérances de quelques collectionneurs. Je ne m'attarderai pas trop sur ces détails.



Oui ... cela doit bien être cela, finalement, cette amnésie ! Les gens heureux n'ont pas d'histoire.   Wink


_________________
Et toujours ...
http://lectraymond.forumactif.com

Raymond

avatar
Admin
Dans la foulée de ce vrai succès, Alix eut droit à d'autres expositions en 2014. Il y eu en particulier celle de la villa Loupian, organisée autour des "voyages" dessinés par Alex Ewang (Aix-en-Provence, Orange, Vaison la Romaine). Je ne l'ai jamais vue et elle était semble t-il assez jolie. En fait, je l'avais presque oubliée.   Wink

             

Du côté des news, on apprenait pendant l'été qu'un second duo avait été mandaté pour dessiner les aventures de Lefranc. Il était constitué de Christophe Alves, qui avait déjà dessiné les aventures policières de Malgret et d'Harry Dickson, et de Corteggiani qui n'en était plus à son coup d'essai. Et on se disait que, décidément, rien ne serait jamais tranquille dans la "franchise de Jacques Martin", puisqu'il y avait déjà deux dessinateurs en concurrence pour Alix (malgré le succès de Marc Jailloux, Venanzi restait dans la course), et qu'il allait en être de même pour Jhen. Paul Teng avait en effet été choisi pour le dessin de l'album suivant, prévu en 2015, et on se demandait de nouveau ce qu'allait devenir Jean Pleyers ?.

Mais en fait, que fallait-il penser de cette stratégie révélatrice d'une certaine défiance vis-à-vis des auteurs ? Elle démontrait certes de la volonté du comité Martin d'assurer la sortie annuelle de nouveaux albums dans chaque série, mais cette façon de mettre deux personnes en rivalité avait entraîné la démoralisation d'excellents dessinateurs ayant fait leurs preuves, comme Christophe Simon. Ne fallait-il pas maintenant envisager une plus grande stabilité, puisque des auteurs s'étaient montrés capables d'assurer la suite des aventures d'Alix ou de Lefranc ?

Chacun avait sa réponse, mais il semblait clair que le feuilleton éditorial ne prendrait jamais fin.

Du côté des albums, il y eut en septembre la sortie de Cuba libre, un Lefranc très "historique" dessiné par Regric et scénarisé pour la première fois par Roger Seiter. Cette aventure permettait au héros de rencontrer Ernest Hemingway et Che Guevarra, et elle avait tout simplement le charme des BD un peu "vintage". Puis en novembre, il y eu le nouveau Alix Senator, intitulé la Conjuration des Rapaces, qui concluait un premier triptyque tout à fait réussi.

                     

Les BD étaient bonnes, et les soucis concernaient après tout le comité Martin. Il n'y avait donc plus qu'à penser à la prochaine martinade.  Wink


_________________
Et toujours ...
http://lectraymond.forumactif.com

Raymond

avatar
Admin
C'est donc pendant week-end des 18 et 19 octobre que se déroula la 9ème martinade, dans la région de Tournai. Son organisateur était Bernard-BVH, qui était lui-même né dans cette ville frontalière.



Le thème de ce week-end était l'album Noël Noir et les mines de charbon du Nord de la France. Le samedi après-midi était consacré à la visite de la mine de Lewarde, qui ressemble beaucoup à celle de l'album. Elle n'est bien sûr plus active et a été transformée en une sorte de musée.



C'est dans cette mine que nous nous sommes tous retrouvés. Nous voici avant la visite, guide en main, en train d'écouter les explications de Bernard.



Marcher dans les couloirs d'une mine de charbon requiert le port d'un casque protecteur. Vous voyez ci-dessous tout le groupe qui est bien paré pour la visite.   Wink



Une image des couloirs de la mine, avec les enfants d'Alix qui progressent !



Pierre était présent, avec son appareil de photo.



A noter que Bernard-BVH nous avait préparé un joli fascicule illustré qui expliquait "le making of" de Noël Noir. Il contenait plusieurs textes de Michel Jacquemart (et une interview de Regric) provenant d'Alix Mag et du forum, ainsi qu'un récit de la catastrophe historique du Bois du Cazier (en 1956) illustrée par des images de l'album (les similitudes avec Noël Noir étant très grandes).



La suite au prochain post !  Very Happy


_________________
Et toujours ...
http://lectraymond.forumactif.com

Raymond

avatar
Admin
Le samedi soir, nous avions repris l'idée du "repas canadien", plus agréable que le souper traditionnel. En  fait, chacun d'entre nous amenait des boissons et des spécialités culinaires de sa région, et cela permettait de déguster plein de choses, tout en discutant avec tout le monde. La table était richement garnie.



Bernard nous avait amené son coffret avec une petite édition à tirage limité. Cette fois-ci, il s'agissait d'un mini portfolio dans une enveloppe, contenant 10 esquisses et brouillons de couvertures de Noël Noir, dessinés par Regric



Bruno avait également amené diverses images et petits cadeaux pour les bédéphiles. Sur la photo, de droite à gauche : René Gastaud, Raymond Larpin, Pierre Redon et Alain Desmaret.



On circulait autour de la table, tout en causant et en grignotant. Au premier plan à gauche vous voyez César, qui était de retour.



Ci-dessous, César, Stéphane, Bruno, René et Daniel Somogy.



Tout le monde autour de la table. Tout à gauche : Bruno !



On refêta aussi les jubilaire (5ème martinade). De gauche à droite : Raphael, Bruno et César.


_________________
Et toujours ...
http://lectraymond.forumactif.com

Raymond

avatar
Admin
Alain Desmaret nous avait de nouveau amené un gâteau. C'était un "spécial Noël Noir" ... succulent  !



Christophe et Stéphane pendant l'apéro !



Une photo de groupe, pendant le repas canadien !



Le lendemain, Bernard nous emmena visiter Tournai. La grand place ne manque pas de charme.



Tournai est aussi le lieu ou vécu Henri Vernes, l'auteur de Bob Morane. Bernard en était très fier.



Un petit arrêt sur la grand place, pour boire un verre ! De gauche à droite : Christophe, Josiane Larpin, Bernard Marsaglia et René Gastaud



Et en face, de droite à gauche, Bernard, Serge et Bruno.



On termine avec une photo de Bernard-BVH, le grand organisateur !



C'était le temps de l'insouciance !


_________________
Et toujours ...
http://lectraymond.forumactif.com

Raymond

avatar
Admin
L'année 2015 aurait pu se continuer de la même manière. De nouveaux albums, de belles lectures, puis une réunion d'automne ... il n'y avait pas de raison que cela change.

En février, cependant, la plupart des Enfants d'Alix reçurent un e-mail de Bernard-BVH. Il annonçait qu'on lui avait découvert un cancer du poumon. Il allait commencer une thérapie, et se montrait assez confiant, mais il ne pourrait pas participer à l'organisation de la prochaine martinade.

C'était à nouveau le temps des soucis.   Crying or Very sad


_________________
Et toujours ...
http://lectraymond.forumactif.com

stephane

avatar
vieux sage
vieux sage
J’ai un tres bon souvenir de cette Martinade organisée par Bvh.

http://alixmag.canalblog.com/

Raymond

avatar
Admin
Oui ! C'était une bonne année à tout point de vue !  Wink

Mais l'année 2015 allait être différente.

Et tout d'abord, il y eut la décision de Casterman de changer de tactique commerciale. Au lieu d'étaler comme auparavant les sorties des différentes nouveautés pendant toute l'année, on décida de grouper toutes les parutions (même Alix Senator) pendant le mois de novembre. Le nouvel Alix, le nouveau Lefranc et le nouveau Jhen devaient apparaître ensemble en librairie, le même jour, afin (soit disant) de mieux imposer les albums de Jacques Martin face à la concurrence.   Rolling Eyes

Allait-on vraiment vendre plus d'albums avec cette tactique grossière ? J'avais quelques doutes et il y eu des discussions à ce sujet dans le forum. Mais la décision était de toute façon prise, et il allait falloir patienter toute l'année, plutôt que de répartir les discussions d'album dans le temps, et d'accorder à chaque nouveauté toute l'attention qu'elle méritait.  

En attendant ces lointaines nouveautés, les sites Web continuaient leur petite vie. On peut à cet égard signaler un mini-événement sur Alix Mag, à l'occasion du 1er avril, grâce à une initiative d'Alain Desmaret. Sur le thème de "l'arroseur arrosé", Stéphane devait se soumettre au supplice de l'interview, les questions lui étant posées par quelques auteurs et par les Enfants d'Alix.

http://alixmag.canalblog.com/archives/2015/04/01/31748376.html

On arrive toujours à s'amuser !  Very Happy


_________________
Et toujours ...
http://lectraymond.forumactif.com

Raymond

avatar
Admin
Il y eut ensuite une longue attente !

Le forum continuait sa petite vie, et je trouvais parfois une vieille histoire de Jacques Martin à mettre en ligne, comme le Signe du Naja. Sur Alix Mag, Stéphane alimentait le suspense en nous proposant tantôt un projet de couverture, tantôt une planche déjà encrée, ou parfois une interview d'auteur en train de travailler sur un album ... relativement proche de sa publication.  Wink

L'événement le plus marquant de l'été fût peut-être la redécouverte d'une vieille planche perdue de Lefranc. C'était en fait l'authentique et inédite page 1 de l'aventure inachevée qui est devenue par la suite le Maître de l'Atome. Je vous la remontre ici car elle en vaut la peine :



A la même époque, Draculea rencontrait Marc Jailloux dans un festival, et nous en laissait un témoignage précis et touchant. On peut toujours le lire sur Alix Mag :

http://alixmag.canalblog.com/archives/2015/06/07/32177639.html

Le temps passait ...

De mon côté, les ennuis commençaient à apparaître. J'avais été opéré quelques années auparavant d'une tumeur de la peau, et voici qu'une métastase ganglionnaire apparaissait. Je passais un vilain mois de septembre à me faire opérer, puis à attendre les résultat d'un bilan radiologique complet ... qui se révélait finalement normal ! Ouf ! J'allais pouvoir participer d'un cœur léger à la prochaine martinade, qui allait se dérouler les 7 et 8 novembre à Vienne.   Very Happy

Pour les nouveaux albums de l'année 2015, on verrait après !   Wink


_________________
Et toujours ...
http://lectraymond.forumactif.com

Raymond

avatar
Admin
Cette réunion des Enfants d'Alix à Vienne des 7 et 8 novembre était bien sûr centrée autour des ruines romaines de cette ville, et de l'album éponyme des Voyages d'Alix. Very Happy



Pour bien organiser ce week-end, Stéphane avait eu la bonne idée de s'adresser aux deux auteurs du livre. Benoit Helly, ingénieur d'étude du service régional d'archélogie, avait fait le texte, et Gilbert Bouchard, auteur de nombreux albums de BD, avait réalisé les dessins. Ci-dessous, Benoit Helly est à droite et Gilbert Bouchard à gauche.



En fait, ces deux auteurs étaient toniques et sympathiques, et également ravis de rencontrer des fans d'Alix. Ils nous ont fait passer un merveilleux wee-end. Nous nous sommes d'abord retrouvés au centre de Vienne, au restaurant du musée de Saint-Romain-en-Gal. Il faisait très beau pour la saison et le repas en plein air était agéable. Vous reconnaissez de droite à gauche Daniel Somogy, moi-même et Bernard Marsaglia ... mais je crois que vous commencez à connaître tout le monde. Wink



Puis ce fût la visite du musée ! Benoit Helly était le guide idéal, à la fois précis et passionné.



Gilbert Bouchard intervenait lui-aussi pendant la visite, et ne manquait pas de "mordache". Les deux compères se donnaient facilement la réplique.



Après le musée lui-même, la visite se poursuivait avec une conférence et des diapositives. Ne me demandez pas tout ce qui s'est dit trois ans après...  Wink Sur la photo, vous voyez au premier rang de droite à gauche Gilbert Bouchard (tête inclinée), Marc-Henri Arfeux, René Gastaud et Bernard Marsaglia.



Un des principaux messages dont je me souviens est en fait symbolisé par le dessin ci-dessous. La cité antique de Vienne a été démolie par un tremblement de terre pendant le règne de l'empereur Caligula. Cette catastrophe a été identifiée récemment par Benoit Helly, et elle a paradoxalement enrichi la ville, qui s'est reconstruite plus belle qu'avant. Le dessin ci-dessous de Gilbert Bouchard est une couverture alternative de l'album, sur une jaquette.



C'est tout ce que je peux dire pour la partie scientifique.  Smile



Dernière édition par Raymond le Dim 13 Mai - 22:32, édité 2 fois


_________________
Et toujours ...
http://lectraymond.forumactif.com

Raymond

avatar
Admin
Je me souviens en fait mieux de la partie récréative, du samedi soir !   Wink  

Comme les années précédentes, un copieux apéritif avait été organisé et chacun avait amené des boissons et des spécialités régionales.



Stéphane s'était dévoué pour couper ce jambon.



Parmi les cadeaux de cette année-là, il y avait l'album "Vienna", mais aussi des affiches dédicacées qui étaient offertes par Marc Jailloux.



Il y avait aussi pour chacun un T-Shirt décoré par le dessin de la couverture de Vienna.



Gilbert Bouchard dédicaçait l'album Vienna pour tout ceux qui en faisaient la demande.



Ses dédicaces étaient personnalisées et intelligentes. Tout en dessinant, il discutait avec le possesseur de l'album et adaptait son dessin en fonction de ce qu'il entendait.



Et voici la dédicace que j'ai reçue personnellement ce soir-là. Nous avions discuté de bédéphile et de la librairie La Marge en Suisse.



J'avais sinon amené, sous la forme d'un poster, un quizz d'images des albums d'Alix. Je le croyais difficile mais vous connaissez le problème.  Wink  Stéphane a reconnu toutes les images ... sauf une ! Et tout le monde avait recopié ses réponses. Il n'était pas facile de désigner un vainqueur.



Riche en boissons et en discussions, la soirée s'est terminée fort tard. Very Happy


_________________
Et toujours ...
http://lectraymond.forumactif.com

Raymond

avatar
Admin
Le lendemain, presque tout le monde avait mis son T-Shirt. Cela nous a permis de faire une belle photo de groupe !



Nous avons visité la vieille ville de Vienne sous la guidance experte de Benoit Helly.



Tout le monde était attentif !



Puis il y eut la visite d'une cave, avec dégustation d'un délicieux Côte du Rhône (en fait d'un Côte-Rotie, à base de syrah).



Et la visite se termina dans un restaurant du village de Sainte-Collombes ! C'était le moment des dernières discussions ...



... et des dernières photos !



Et on s'est promis de se revoir en 2016 ... à Fontainebleau.


_________________
Et toujours ...
http://lectraymond.forumactif.com

stephane

avatar
vieux sage
vieux sage
Lors de la soirée,je me souviens d’un mémorable concert de rock de Raymond et Benoit Helly! Moment inoubliable d’une Martinades!

http://alixmag.canalblog.com/

Raymond

avatar
Admin
Oui ... je me souviens. Nous avons dansé sur la chanson "Honky Tonk Women", des Rolling Stones. Nous nous étions bien défoulés. Cool


_________________
Et toujours ...
http://lectraymond.forumactif.com

Raymond

avatar
Admin
C'est également pendant ce week-end du 6 au 7 novembre que sortirent les trois nouveautés de Casterman (Alix, Lefranc, Jhen). Tout-à-coup, les événements se bousculaient.

                           

Rappelons que l'éditeur espérait voir les trois albums côte à côte sur les étals des librairies, et je n'ai en fait jamais rien vu de tel. L'album d'Alix était généralement bien mis en évidence. Celui de Lefranc l'était ... plus ou moins, mais jamais à côté d'Alix. Quant au Jhen, il était difficile à trouver et quelques libraires ne l'avaient même pas en stock (ou alors il n'était pas sorti des cartons).  Rolling Eyes

Par-delà le Styx était une intéressante suite de la "trilogie grecque", qui donnait l'occasion aux auteurs de faire réapparaître le personnage d'Héraklion et d'affiner son portrait psychologique. L'intrigue revisitait ainsi l'histoire du Dernier Spartiate et ce simple détail suffisait à combler les amateurs. Les rebondissements se succédaient sans faille et le duo Marc Jailloux/Mathieu Bréda s'imposait de plus en plus par rapport à ses concurrents.

Mission Antarctique laissa de nombreux lecteurs un peu dubitatifs, probablement parce que cette histoire de nazis survivants près du pôle Sud paraissait peu crédible. Le récit de Corteggiani était toutefois solidement documenté et le dessin de Christophe Alvès se révélait pleinement satisfaisant. Son succès fut donc honorable et il était évident que ce nouveau binôme était lui aussi pleinement apte à poursuivre la série.

Quant aux Portes de Fer , c'était réellement un bel album, mais il souffrait un peu de la concurrence exercée par Lefranc et Alix (qui étaient davantage mis en avant par les libraires) . Par ailleurs, le dessin de Paul Teng tranchait violement avec le style de Pleyers, et il y avait là de quoi décourager les éventuels acquéreurs. Le graphisme était toutefois d'une excellente facture et le scénario était très bien mené. Le duo Cornette et Frissen se révélait donc très fiable et c'était un bon signe pour la suite de la série.

Il était cependant dommage de devoir lire tout cela en une fois ! Rolling Eyes


_________________
Et toujours ...
http://lectraymond.forumactif.com

Tarmac

avatar
grand maître
grand maître
Je suis d'accord là-dessus , il est fort possible qu'un album comme "Les portes de fer" ait dû souffrir de la sortie concomitante d'Alix et de Lefranc, même si des aficionados de mon genre ont lissé dans le temps leur achat Smile
C'est une bonne idée de rattacher les martinades avec les parutions d'Alix-Lefranc-Jhen, ça permet de consolider certains souvenirs .

Raymond

avatar
Admin
Et puis, il y eut cette mauvaise nouvelle qui nous tomba dessus le 28 novembre 2015 ! Bernard venait de décéder de son cancer.  

C'était un camarade irremplaçable. On pourrait même dire qu'il était le fidèle des fidèles, réellement passionné par l'œuvre de Jacques Martin.



Deux semaines auparavant, il était encore venu sur le forum, sans se plaindre, pour parler un peu des nouveautés de Jacques Martin. Il évoquait à peine son état de santé, en parlant d'éditions rares, et de choses légères.

On ne sait jamais quoi dire dans ce genre de circonstance. Il n'y a que la tristesse que l'on ressent au fond de soi.

En écrivant ces lignes, je retrouve l'accablement qui m'avait étreint, en apprenant la nouvelle.

Adieu Bernard !

Sans toi, les réunions des Enfants d'Alix (et le forum) n'allaient plus être les mêmes.


_________________
Et toujours ...
http://lectraymond.forumactif.com

Raymond

avatar
Admin
Et nous arrivons en 2016.

Le printemps de cette année-là ne me laisse pas de souvenir bien particulier. En fait, c'est avant tout la sortie des albums qui a rythmé le décours du temps.

En avril sortait le nouveau Lefranc, intitulé l'Homme-Oiseau, scénarisé par Roger Seiter et dessiné par Regric.



L'accueil dans le forum fût presque silencieux, et il y avait clairement une incompréhension dans cette histoire. Dans une interview donnée à Alix Mag à la même époque, Roger Seiter expliquait que le véritable sujet du livre concernait le vol raté d'un cosmonaute soviétique et les complications que cela entraîne, et c'est peut-être sous cet angle qu'il fallait lire l'album. J'avais écrit pour ma part que le scénariste s'était trompé de direction, et qu'une aventure se déroulant sur l'île de Pâques méritait que l'on explore un peu plus sa légende. Il y eut finalement peu de débat sur cet album et son ambiance "guerre froide". Tout au plus pouvait-on noter qu'il était très bien dessiné par Regric.

En fait, le véritable événement de ce printemps fût surtout la sortie en juin d'un nouvel album de Corentin, intitulé "les Trois Perles de Sa-Skya". Bien sûr, vous allez me dire que Corentin appartient à l'œuvre de Paul Cuvelier, mais son dessinateur Christophe Simon appartenait tout de même encore un peu à la "galaxie martinienne", et l'on suivait avec intérêt la suite de sa carrière.   Wink



Et ce nouvel album de Christophe Simon était une véritable splendeur. Toutes les promesses qu'avaient laissés entrevoir ses travaux précédents éclataient maintenant au grand jour. Avec le classicisme de ses images (qui évoquaient chacune un petit tableau), la délicatesse de ses silhouettes, la ressemblance parfaite des personnages, la poésie de ses décors ou la perfection de ses couleurs, cet album égalait la beauté des meilleures aventures dessinées par Cuvelier. Le scénario de Van Hamme soutenait par ailleurs très bien l'intérêt du lecteur et l'on se mit à rêver d'une nouvelle carrière pour Christophe Simon, qui était devenu un vrai dessinateur classique.

On en attend toujours la suite !  Rolling Eyes


_________________
Et toujours ...
http://lectraymond.forumactif.com

Raymond

avatar
Admin
Au cours de l'été, Bruno commença à envoyer des mails à tous les Enfants d'Alix, pour organiser la rencontre de Fontainebleau. Et il devint très vite évident pour moi que je ne participerai pas à cette réunion.

Ma tumeur faisait de nouvelles métastases, et ce n'était pas opérable. Il y avait cependant un tout nouveau traitement immunitaire très prometteur, encore au stade des études contrôlées. Il autorisait tous les espoirs, mais il fallait être vigilant, faire beaucoup de contrôles et ne pas trop s'éloigner de l'hôpital. La décision était donc évidente : je n'irais pas à Fontainebleau.  

Tout cela ne m'empêchait pas de m'intéresser à Alix, et à son nouvel album qui sortit en octobre. Il s'intitulait l'Or de Saturne et était signé par Valmour et Venanzi.



Et c'était une bonne histoire, avec de belles idées, qui se lisait agréablement et qui respectait scrupuleusement les données historiques. Marco Venanzi continuait ainsi à nous surprendre en bien. Son dessin n'était pas "mimétique" comme l'était celui de Marc Jailloux, mais ses albums d'Alix avaient une belle tenue et respectaient scrupuleusement les règles de la série. Les fanatiques pouvaient chipoter sur ses visages d'Alix, qui n'étaient pas toujours exactement "martiniens", mais une évidence s'imposait. Venanzi se montrait digne de la confiance que lui accordait Casterman, et Valmour faisait des scénarios intéressants.

Alix avait encore de beaux jours devant lui !  Cool



Dernière édition par Raymond le Ven 18 Mai - 18:43, édité 1 fois


_________________
Et toujours ...
http://lectraymond.forumactif.com

Raymond

avatar
Admin
Et les Enfants d'Alix se réunirent à Fontainebleau le week-end des 26 et 27 novembre 2016. L'organisateur était Bruno Fermier et le thème principal tournait bien sûr autour d'Arno, en particulier l'album 18 Brumaire.



Tout le monde s'était retrouvé à Fontainebleau. Après un premier repas, le programme commençait pas la visite du château.



Le groupe du samedi !



J'avais reçu beaucoup de photos de Pierre, à l'époque, mais je ne vous inonderai pas d'images de l'intérieur du château. Il y avait clairement de belles choses, comme ceci par exemple.



Le soir, tout le monde s'était retrouvé à Milly-la-Forêt pour la partie festive.



Sur les photos, tout le monde semble à l'aise !  Wink


_________________
Et toujours ...
http://lectraymond.forumactif.com

Raymond

avatar
Admin
Un calendrier-souvenir (numéroté), recueillant divers crayonnés et projets de couverture de Juillard, était distribué aux participants.

     

Bien qu'absent, j'ai reçu ensuite un exemplaire par courrier, de la part de Bruno. Cela m'a fait chaud au cœur. Encore un grand merci, Bruno !  pouce

Voici une image de l'intérieur du calendrier !



Encore quelques images de la soirée !



Christophe et Pierre !



Et le lendemain, c'était la visite de la maison de Jean Cocteau à Milly-la-Forêt !





Et pour finir, une belle image du groupe des EDA en 2016 !


_________________
Et toujours ...
http://lectraymond.forumactif.com

bruno

avatar
grand maître
grand maître
Que de bons souvenirs... une formidable rétrospective ! Merci Raymond cheers

http://www.canalbd.net

Raymond

avatar
Admin
Mais de rien, c'est un plaisir !  Very Happy

Et nous en arrivons à 2017, avec une grande première! Ce fût en effet une année sans réunion des Enfants d'Alix.    

Mais comment cela s'explique-t-il ? En fait, de la façon la plus banale. Au début de l'année, il y eut peu d'échanges entre les EDA sur ce sujet, car personne n'était pressé. Puis en automne, lorsque tous les intéressés se retrouvèrent au pied du mur, il fût impossible de s'entendre sur une date. Voilà ce que c'est que d'attendre la dernière minute.  Cool

Un compromis fût finalement trouvé autour de deux dates en mars 2018 … et il fallut bien attendre jusque-là !

Et de fait, les principaux événements de 2017 furent à nouveau les sorties des albums !  

Pendant la première moitié de l'année, chacun vaqua à ses occupations habituelles, et on attendit l'automne pour découvrir nos albums "martiniens".

En septembre, il y eut les sorties successives de la Montagne des Morts, tome 6 d'Alix Senator, puis du Principe d'Heisenberg, le nouveau Lefranc dessiné par Christophe Alves et scénarisé par Corteggiani.

         

Il y avait d'abord ce tome 6 d'Alix Senator, une série qui devenait de plus en plus funèbre, à notre grande tristesse. Bien sûr, on devinait que Valérie Mangin avait une grande intrigue en tête, et l'on pouvait ainsi espérer que la conclusion de tous ces cycles ne serait pas encore plus pessimiste que ce second cycle. Mais il devenait évident qu'Alix Senator n'était pas une simple BD d'aventures et de divertissement. Cette nouvelle saga semblait réellement inspirée par la fatalité du vieillissement des corps et de la corruption des âmes, lorsqu'elle sont sous l'influence du pouvoir. Était-ce donc cela, la BD adulte ?

Par un singulier contraste, l'aventure de Lefranc se révélait beaucoup plus classique, pour ne pas dire plus légère (il y avait quand même quelques meurtres). Présentée surtout comme une histoire d'espionnage, elle permettait à Lefranc de faire une petite ballade policière à travers le Massif Central, pendant les années 50. L'ambiance était assez vintage, l'inspecteur Renard était de retour, et la lecture était plutôt agréable. Christophe Alves confirmait les espoirs que l'on avait placé en lui.

Puis en novembre, il y eut la sortie du Serment du Gladiateur, 36ème aventure d'Alix (déjà !), à nouveau dessinée par Marc Jailloux.



Le scénario était dramatique et subtilement inspiré par la cruauté de la vie quotidienne des gladiateurs, mais cela restait moins sombre que les histoires du "Senator". Dans cette tragédie plutôt classique, les héros restaient en effet courageux et honnêtes tandis que les pervers étaient finalement punis par le destin. Alix était sauvé de justesse par Enak, pour une fois, et le dessin de Marc Jailloux était quasiment sans reproche. C'était au final un bel album.

Puis deux semaines plus tard apparut le nouveau Jhen, qui s'intitulait la Peste.



Froidement réaliste, cette histoire dessinée par Paul Teng et scénarisée par le tandem Cornette et Frissen, était une superbe description de la terreur qu'inspiraient au Moyen-Âge certaines maladies contagieuses. La BD semblait certes un peu éloignée du modèle classique de Jacques Martin et Jean Pleyers, mais elle en avait la même intensité et l'intrigue mélangeait avec habileté la férocité et l'intelligence. C'était une excellente bande dessinée médiévale, il fallait en convenir, et il n'y avait plus qu'à admettre ce nouveau style graphique qui tranchait nettement avec celui de Pleyers.

Quand j'y pense aujourd'hui, je trouve que les quatre albums étaient finalement bons, chacun à sa manière.


_________________
Et toujours ...
http://lectraymond.forumactif.com

stephane

avatar
vieux sage
vieux sage
bruno a écrit:Que de bons souvenirs... une formidable rétrospective ! Merci Raymond cheers  

C'était effectivement un très bon moment!!!

http://alixmag.canalblog.com/

Raymond

avatar
Admin
C'était un plaisir pour moi d'abord !  Very Happy

En fait, c'est bien avec cet héritage et ces souvenirs que s'est déroulée la "martinade de Strasbourg", les 17 et 18 mars 2018.



Cette martinade, je ne vais bien sûr pas vous la raconter ! Elle a déjà son propre sujet, qui se trouve ici :

http://lectraymond.forumactif.com/t1577-martinade-a-strasbourg

Malgré les conditions climatiques hivernales, c'était un week-end merveilleux, et j'ai l'impression de ne pas être le seul à l'avoir apprécié.

Après une rencontre comme celle-là, lorsque l'on se quitte, il y a parfois un petit moment de spleen. Parce que c'était un moment heureux, parce que l'on était tellement bien … et que c'est fini.

Et c'est dans la voiture qui nous ramenait, mon épouse et moi, de Strasbourg vers Lausanne, que cette sensation de nostalgie est apparue. Le paysage défilait sous mes yeux, et je me sentais ému. Des images et des souvenirs surgissaient spontanément, et les idées s'enchaînaient d'une façon tumultueuse et irrésistible.

Je revoyais … ce beau jour de 1970, lorsque terminant la lecture du "Dieu sauvage" (ce chef d'œuvre), je découvris la merveilleuse conclusion de cet album, et je sus que la BD était un art … et aussi cette époque des années 70, pendant laquelle je cachais mes albums de BD dans une serviette, pour qu'on ne les voie pas (et qu'on ne me prenne pas pour un débile) … et ma découverte des rues de Pompéi, qui me donnaient l'impression de me promener dans un album de Jacques Martin … et ma première martinade de 2008 , qui me permettait de mettre enfin un visage sur des noms familiers … et mes visites à Pully, chez Jacques Martin, qui me recevait avec affabilité et qui était un conteur intarissable … et les joyeux week-end "martinophiles" avec César et Sonia, en Suisse et en Espagne … et la dernière visite de Bernard sur le forum, d'un ton aimable et léger, presque détaché des soucis quotidiens … et ma joie de découvrir le calendrier d'Arno dans ma boîte au lettre un soir de novembre 2016, alors que je rentrais de l'hôpital et que j'étais plein de doutes … et caetera, et caetera …

Je me sentais en pleine ébullition. Toute cette histoire des Enfants d'Alix, il y avait eu des joies et des drames, et il fallait absolument que je raconte une fois tout cela !

En général, ces élans d'enthousiasme ne durent pas, mais l'idée revint tout de même me visiter les jours suivants. J'essayais vainement de me raisonner. Cela n'en vaut pas la peine. Ce genre d'anecdote n'intéressera presque personne, sauf peut-être deux ou trois vieux fans de Jacques Martin !

Mais l'envie était la plus forte. Et c'est ainsi que les "souvenirs" sont apparus progressivement sur le forum, centrés par les martinades, cette petite histoire parallèle et collective. Cela s'écrivait presque sans effort.

Maintenant c'est terminé et ... finalement oui, cela en valait la peine !

Même pour deux ou trois vieux fans !    Very Happy


_________________
Et toujours ...
http://lectraymond.forumactif.com

Contenu sponsorisé


Revenir en haut  Message [Page 6 sur 7]

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum