Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

Les légions perdues

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas  Message [Page 2 sur 5]

26 Re: Les légions perdues le Ven 15 Jan - 14:52

jfty

avatar
grand maître
grand maître
vu hier sur ebay, cet album d'origine(1965) vendu à 600 euros! Soit une erreur de frappe soit le gars est dingue! affraid

27 Re: Les légions perdues le Ven 15 Jan - 17:39

Raymond

avatar
Admin
Selon BDGest, la côte des Légions Perdues en EO se situe entre 200 et 300 euros !

A ces prix là, il vaut mieux acheter l'album chez un libraire spécialisé dans les pièces de collection.


_________________
Et toujours ...
http://lectraymond.forumactif.com

28 Re: Les légions perdues le Ven 15 Jan - 17:52

stephane

avatar
vieux sage
vieux sage
Un truc assez hallucinant, à la dernière vente de Coutau-Begarie, il y a un alix l'intrépide du Lombard qui est parti à ...2000 €!

http://alixmag.canalblog.com/

29 Re: Les légions perdues le Ven 15 Jan - 18:17

Lion de Lisbonne

avatar
grand maître
grand maître
stephane a écrit:Un truc assez hallucinant, à la dernière vente de Coutau-Begarie, il y a un alix l'intrépide du Lombard qui est parti à ...2000 €!
Shocked Shocked Shocked

30 Re: Les légions perdues le Ven 15 Jan - 18:40

Raymond

avatar
Admin
Ce sont justement les ventes aux enchères qui font monter certaines cotes ! Wink


_________________
Et toujours ...
http://lectraymond.forumactif.com

31 Re: Les légions perdues le Ven 15 Jan - 19:08

jfty

avatar
grand maître
grand maître
j'espère que pour le nouveau propriétaire, l'album était à l'état neuf!sinon il va pleurer le reste de sa vie!(bien fait pour lui!) un spéculateur de moins! Je me suis permis d'en offrir un exemplaire à BVH, qui ne me démentira pas,en état moyen(Comme toutes les E.O que je possède).Je n'arriverais jamais à comprendre cet engouement imbécile en vue de placements soit disant rentable à longs termes, c'est perdu d'avance pour eux. Bon courage à cette personne pour en obtenir une plus-value lors de sa revente! Laughing

32 Re: Les légions perdues le Ven 15 Jan - 19:19

stephane

avatar
vieux sage
vieux sage
Oh, tu sais, il n'y a pas que des speculateurs dans les achats d'albums. Il y a aussi des collectionneurs qui veulent pour leur bibliotheque les plus beaux albums, ceux qui sont sans accros, qui ne sont pas dechirés etc... Chacun fait la collection qu'il veut..et qu'il peut. Un exemple: moi, je rêvais même la nuit de l'iliade de Jacques Martin. Et bien, j'ai craqué et je suis très heureux de posseder ce livre de bibliophilie.

http://alixmag.canalblog.com/

33 Re: Les légions perdues le Mer 15 Juin - 11:20

Raymond

avatar
Admin
Voilà une chose dont on n'a jamais parlé. Il est probable que ce projet de film n'est pas allé très loin.


_________________
Et toujours ...
http://lectraymond.forumactif.com

34 Re: Les légions perdues le Mer 15 Juin - 17:57

stephane

avatar
vieux sage
vieux sage
Très étonnant et excellent document!
Martin parle de ce projet dans Avec Alix.

http://alixmag.canalblog.com/

35 Re: Les légions perdues le Ven 17 Juin - 14:50

Pierre

avatar
vieux sage
vieux sage
J'ai toujours pensé que les légions perdues feraient un excellent film.

36 Re: Les légions perdues le Ven 17 Juin - 15:52

Jacky-Charles


license ès BD
license ès BD
Pierre a écrit:J'ai toujours pensé que les légions perdues feraient un excellent film.

Oui, peut-être...

Pour ma part, je suis toujours assez sceptique sur les adaptations de BD au cinéma, et cela pour une raison simple : une BD est déjà une histoire en images et le cinéma n'y ajoute qu'une chose, le mouvement, mais est-il bien toujours nécessaire, apporte-t-il réellement un plus, non pas à l'histoire ( là, c'est une question de scénario et c'est autre chose ), mais à sa représentation ? J'avoue que j'ai presque toujours préféré en rester sur l'impression que m'avait donnée la BD, lorsque je l'avais aimée, plutôt que de la voir dénaturée par une adaptation hasardeuse. Je ne cite pas d'exemples, j'en ai quelques uns dans la tête, et vous aussi probablement, dans l'une ou l'autre catégorie.

Pour néanmoins donner un exemple d'actualité : demain samedi 18 juin, France 3 a programmé la diffusion des deux premiers épisodes du téléfilm "L'Epervier", d'après Pellerin. D'après le peu que j'ai pu en lire dans la presse TV, l'adaptation me semble assez différente des albums, et, pour dire la vérité, ne m'emballe pas. J'hésite encore : regarder ou ne pas regarder, au risque d'être déçu ou de laisser passer bêtement une bonne soirée ?

En conclusion ( provisoire ? ) s'il doit y avoir une adaptation, mieux vaudrait s'en tenir aux personnages, pourvu qu'ils soient réussis, plutôt que de démarquer une histoire existante qui se suffit généralement à elle-même.

Mais vous avez certainement d'autres opinions sur la question.

37 Re: Les légions perdues le Ven 17 Juin - 15:59

Pierre

avatar
vieux sage
vieux sage
En fait, je suis assez d'accord avec toi. Les films que l'on imagine dans sa tête - comme celui qui aurait pu être celui issu des légions perdues - n'existeront probablement jamais car ils sont une projection rêvée de nos émotions de lecteurs.

38 Re: Les légions perdues le Ven 17 Juin - 16:02

Damned

avatar
grand maître
grand maître
Jacky-Charles a écrit:
Pierre a écrit:J'ai toujours pensé que les légions perdues feraient un excellent film.

Oui, peut-être...

Pour ma part, je suis toujours assez sceptique sur les adaptations de BD au cinéma, et cela pour une raison simple : une BD est déjà une histoire en images et le cinéma n'y ajoute qu'une chose, le mouvement, mais est-il bien toujours nécessaire, apporte-t-il réellement un plus, non pas à l'histoire ( là, c'est une question de scénario et c'est autre chose ), mais à sa représentation ? J'avoue que j'ai presque toujours préféré en rester sur l'impression que m'avait donnée la BD, lorsque je l'avais aimée, plutôt que de la voir dénaturée par une adaptation hasardeuse. Je ne cite pas d'exemples, j'en ai quelques uns dans la tête, et vous aussi probablement, dans l'une ou l'autre catégorie.

Pour néanmoins donner un exemple d'actualité : demain samedi 18 juin, France 3 a programmé la diffusion des deux premiers épisodes du téléfilm "L'Epervier", d'après Pellerin. D'après le peu que j'ai pu en lire dans la presse TV, l'adaptation me semble assez différente des albums, et, pour dire la vérité, ne m'emballe pas. J'hésite encore : regarder ou ne pas regarder, au risque d'être déçu ou de laisser passer bêtement une bonne soirée ?

En conclusion ( provisoire ? ) s'il doit y avoir une adaptation, mieux vaudrait s'en tenir aux personnages, pourvu qu'ils soient réussis, plutôt que de démarquer une histoire existante qui se suffit généralement à elle-même.

Mais vous avez certainement d'autres opinions sur la question.

Généralement, quand le cinéma reprend et adapte une BD, c'est parceque celle ci a déja marqué par son succés en tant que telle !

Le problème vient du fait que les cinéaste veulent se ré-approprier un scénario déja existant, bien monté et bien huilé, mais veulent systématiquement le ré-adapter à leur idée, le dénaturant à chaque fois, le film devenant bancal par rapport au scénario initial de la BD, qui lui était bien structuré !

Moi aussi j'ai de nombreux exemples en tête, dont aucun ne m'ait satisfait, quand certains m'ont carrément fait hurler à la trahison !!!!

Raymond Damned

http://www.pbase.com/vv_eagle/legrand_raymond

39 Re: Les légions perdues le Mer 22 Juin - 16:32

eleanore-clo

avatar
martinophile distingué
martinophile distingué
Bonjour

Comme proposé par grand maitre dans le fil Alix : vos 5 albums préférés, je vais essayer de développer mes idées sur les légions perdues.

Tout d'abord, le scénario me semble trop décousu. Le recours à des deus ex machina pour faire avancer l'action ou pour sortir Alix d'un mauvais pas est trop systématique. L'intrigue ne coule pas de source mais progresse abruptement. Le recours aux loups sauveurs traverse tout l'album. L'avalanche qui protège Enak et ses amis des traitres est aussi artificielle.
Les personnages manquent de consistance et leurs motivations sont trop changeantes. Horatius, que Martin aurait pu dépeindre comme déchiré entre le devoir et son amitié pour Alix, est présenté comme un soldat sans imagination, juste bon à serrer les dents. Et que dire de Porius dont les multiples changements d'avis en font une marionnette ?
Même le personnage d'Alix apparait insuffisamment "utilisé". L'épée de Brénnus aurait pu donner lieu à des hésitations cornéliennes car, au final, Alix est il un gaulois ou un gallo-romain, un résistant ou un collaborateur ? Martin choisit clairement la 2ème option alors qu'il aurait pu développé une ambiguïté chez le jeune homme. La Gaule ne peut t elle trouver un avenir porteur que dans la pax romana ? Les germains sont mal utilisés et oscillent entre la bêtise et l'alcoolisme. Il me semble donc que Martin a multiplié les clichés et manque de finesse et au final de maturité.

Au final, le premier grand Alix est, pour moi, le dernier spartiate. Les personnages n'y sont plus des adolescents mais des femmes (hommes) emporté(e)s dans le tourbillon de l'histoire, déchiré(e)s entre leurs convictions et le moment. Lorsque j'ai relu la série, la rupture m'a d'ailleurs semblé tellement forte que j'ai pensé à une assistance sur le scénario, comme lorsque, depuis l'ombre, Jacques Van Melkebeke aidait Jacobs.

Cordialement
Eléanore-clo


40 Re: Les légions perdues le Mer 22 Juin - 16:59

Raymond

avatar
Admin
Et bien, merci pour ce point de vue fort intéressant, même s'il ne sera peut-être pas approuvé par tous. Cool

Il faut dire que tu t'attaques à une fort partie. Les Légions perdues sont l'album préféré de plusieurs d'entre nous. Wink

Si j'ai bien compris, tu préfères les récits dont les événements découlent d'une certaine logique psychologique, ou alors de choix (et d'actions) qui sont faits volontairement pas les personnages. Tu n'aimes pas trop que le hasard s'en mêle, et qu'il vienne fausser la logique des événements.

Quand on y réfléchit bien, pourtant, il n'est pas si rare que le sort d'une bataille (ou d'une compétition) dépende d'un minuscule détail, qui est finalement attribuable au hasard. Cela ne me dérange donc pas que des événements extraordinaires (ou simplement des interventions extérieures) viennent à la rescousse des personnages, et d'Alix en particulier. Ce n'est pas seulement une astuce romanesque, mais aussi une constatation intelligente. La complexité du monde ne permet pas toujours aux plans les mieux préparés de se dérouler d'une manière logique. Et puis, j'aime pour ma part que le hasard s'en mêle et perturbe les puissants.

Par rapport aux hésitations de Porius, je ne les ai pas trouvées illogiques. Cet homme est au départ un chef de bande, que j'imagine à moitié mercenaire et à moitié brigand. Pendant toute l'aventure, il est partagé entre son envie de sauver Alix (qu'il a pris en amitié) et le besoin de sauvegarder ses propres intérêts. Il finit par choisir de défendre son ami, mais cette décision ne se fait pas d'emblée. Je trouve au fond que ses hésitations sont très vraisemblables.

Bon, je m'arrête là car je dois bosser, mais je pense qu'il va y avoir d'autres réactions dans le même sens. Very Happy


_________________
Et toujours ...
http://lectraymond.forumactif.com

41 Re: Les légions perdues le Mer 3 Aoû - 19:55

Treblig


Double prix Nobel
Double prix Nobel

42 Re: Les légions perdues le Dim 9 Oct - 20:30

jfty

avatar
grand maître
grand maître
La couverture a été très utilisée, je vous poste les différentes éditions que je possède et les objets sur les quels elle apparait:






















43 Re: Les légions perdues le Lun 10 Oct - 10:43

Raymond

avatar
Admin
Belle collection. Very Happy

Une de ces images m'intrigue. Qui est le personnage (l'intrus) qui se glisse entre Elix et Enak ?


_________________
Et toujours ...
http://lectraymond.forumactif.com

44 Re: Les légions perdues le Lun 10 Oct - 10:48

Treblig


Double prix Nobel
Double prix Nobel
Jacques MARTIN, leur créateur.

45 Re: Les légions perdues le Lun 10 Oct - 11:55

Raymond

avatar
Admin
Oui, probablement, mais qui a dessiné cela ?


_________________
Et toujours ...
http://lectraymond.forumactif.com

46 Re: Les légions perdues le Lun 10 Oct - 12:06

Treblig


Double prix Nobel
Double prix Nobel
Jfty doit naturellement connaître la réponse. Wink

47 Re: Les légions perdues le Lun 10 Oct - 17:49

jfty

avatar
grand maître
grand maître
Malheureusement non, c'est une image scannée que j'ai trouvé sur un blog Embarassed

48 Re: Les légions perdues le Lun 10 Oct - 18:04

Bernard

avatar
bédéphile pointu
bédéphile pointu
Il s'agit d'un artiste peintre Thailandais sur commande d'une de nos connaissance.
Il en a d'ailleurs fait faire plusieurs autres et tout aussi réussis.
Ce n'est pas une blague, c'est la réalité.

49 Re: Les légions perdues le Lun 10 Oct - 18:20

Lion de Lisbonne

avatar
grand maître
grand maître
Bernard a écrit:Il s'agit d'un artiste peintre Thailandais sur commande d'une de nos connaissance.
Il en a d'ailleurs fait faire plusieurs autres et tout aussi réussis.
Ce n'est pas une blague, c'est la réalité.
J'étais presque sur que c'était ça. Very Happy
Par contre, au niveau du visage, je trouve qu'il y a quelques petites différences pour Jacques Martin, ou pour Christophe Simon! Cool

50 Re: Les légions perdues le Lun 10 Oct - 18:29

Michel Jacquemart

avatar
bédéphile pointu
bédéphile pointu
Quelqu'un pourrait-il me communiquer ses coordonnées? Je serais content de le rencontrer... et peut-être de lui commander un Lefranc... Wink

Contenu sponsorisé


Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut  Message [Page 2 sur 5]

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum