Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

Daniel Casanave et la littérature

Aller en bas  Message [Page 1 sur 1]

1 Daniel Casanave et la littérature le Mar 2 Jan - 11:42

Raymond

avatar
Admin
Avant de vous présenter le dernier album de Daniel Casanave (qu'il ne faut pas confondre avec Raymond Cazanave, un grand classique des années 40 et 50), je vais introduire avec quelques détails cet auteur un peu méconnu. Ce n'est pas un nouveau venu, car il travaille depuis plus de 20 ans dans le monde du 9ème art. Il a déjà de nombreux albums à son actif, et fait partie de ces nombreux dessinateurs qui ne sont ni inconnus ni célèbres, et qui survivent tant bien que mal en dessinant des BD.

D'abord, un petit portrait de l'auteur !



J'ai intitulé ce sujet "Casanave et la littérature" car l'adaptation en BD des classiques de la littérature, de même que les biopics des grands écrivains, sont vraiment la spécialité de ce dessinateur. Son premier album a été Ubu roi, une pièce classique du théâtre français, écrite par Alfred Jarry, mis il a aussi adapté par la suite l'Amérique de Franz Kafka, Macbeth de Shakespeare ou l'Histoire du soldat de Ramuz et Stravinski.



Ses collaborations avec Larcenet l'ont mieux fait connaître, grâce la série "Une aventure rocambolesque de" publiée chez Dargaud.  Il y a eu ainsi "le soldat inconnu", et "Attila le Hun", le Fléau de Dieu.



Ses biographies d'écrivains sont très nombreuses, et elles sont apparues dès 2006, avec d'abord Baudelaire, puis Verlaine, puis Flaubert. Publiées chez un petit éditeur (Les Rêveurs), elles n'ont pas été très remarquées, mais elles ont tout de même consolidé la réputation professionnelle de Casanave.



Le dessinateur a aussi essayé de lancer des BD destinées au grand public, comme par exemple les Enquêtes du Commissaire Cremer, mais le succès m'a pas été au rendez-vous. J'ai bien aimé ses Chroniques d'un maladroit sentimental, deux albums attachants parus il y a 3-4 ans, mais cette mini-série s'est aussi arrêtée, probablement pour les mêmes raisons.  



Casanave s'est donc remis à dessiner des biopics, parfois un peu fantaisistes, pour le Lombard. Il y a eu Chamisso, que j'ai bien aimé, puis  Shelley, un peu plus déroutant.



Il a aussi publié dans la Revue Dessinée, sur des scénarios de Vandermeulen, des articles dédiés à la culture. Quelques petits albums didactiques sont également sortis dans la "Petite Bibliothèques des Savoirs", sur divers sujets scientifiques.



Daniel Casanave a donc déjà fait une belle carrière, même s'il n'a pas encore remporté le "jackpot" (il n'a pour l'instant que des succès d'estime). C'est en tout cas un auteur dont je suis avec intérêt toute sa production, car la qualité y reste constante.


_________________
Et toujours ...
http://lectraymond.forumactif.com

Raymond

avatar
Admin
La dernière nouveauté de Daniel Casanave est une biographie consacrée à Gérard de Nerval. Elle est scénarisée par David Vandermeulen et s'intitule Nerval l'inconsolé.



Le scénariste a suivi une méthode rigoureuse, et raconte l'histoire du poète en s'appuyant sur les témoignages des divers amis du poète, ainsi que sur les propres écrits de Nerval (par exemple sa correspondance, ou des livres comme le "Voyage en Orient"). Il reste cependant beaucoup de zones d'ombres dans la vie de l'écrivain, en partie parce que Nerval n'a jamais été rigoureux ni même cohérent par rapport aux faits qu'il rapporte dans ses divers écrits.

Ce qui apparaît certain, et qui ressort très bien de ce "biopic", c'est que Nerval souffrait d'une sévère dépendance à l'alcool. Cette faiblesse explique aussi bien ses fréquents mouvements d'humeur que certaines incohérences de ses actes.



De même, la folie de Nerval, qui se manifestait par de fréquentes hallucinations et par de multiples croyances mystiques, semble avoir hanté le poète dès sa jeunesse. Ces visions sont apparues d'une manière régulière tout au long de son existence, et elles expliquent probablement sa triste fin.



Les défauts de Nerval prennent malheureusement une grande place dans cette biographie, même s'ils expliquent la triste destinée de l'écrivain. Il manque un peu (à mon avis) dans ce livre sa face séductrice, et surtout l'ampleur de son talent littéraire. Il est vrai qu'un récit biographique est d'abord factuel, et que les auteurs s'appuient sur des écrits. Il insèrent heureusement beaucoup de séquences muettes (qui racontent ses voyages) ainsi que d'intelligents dialogues qui imaginent ses rencontres avec d'autres artistes talentueux. La bataille d'Hernani occupe bien sûr une grande place dans le livret, de même que le fameux Voyage en Orient, que je n'avais jamais lu, et qui déroutera probablement plus d'un lecteur (Nerval était encore plus fou que j'imaginais).



Au total, c'est une biographie bien faite, plutôt destinée aux amateurs de littérature, et qui surprendra la plupart de ses lecteurs. Le portrait du poète est impitoyablement réaliste (il touche parfois à la caricature) et n'explique pas le génie de Nerval, mais c'est après tout une façon tout à fait légitime de raconter la vie d'un grand homme. Chacun se fera en fait son opinion sur ce sujet.

C'est en tout cas une bien belle BD !


_________________
Et toujours ...
http://lectraymond.forumactif.com

Raymond

avatar
Admin
Daniel Casanave continue à publier des biopics. Le dernier, intitulé MeRDrE, Jarry, le père d'Ubu, est consacré à Alfred Jarry.



Auracan commente cette nouvelle publication à cette adresse :

http://www.auracan.com/albums/2864-merdre-jarry-le-pere-d-ubu-par-rodolphe-daniel-casanave.html


_________________
Et toujours ...
http://lectraymond.forumactif.com

Contenu sponsorisé


Revenir en haut  Message [Page 1 sur 1]

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum