Lefranc, Alix, Jhen ... et les autres
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.

Le Deal du moment :
Chargeur sans fil – Samsung – ...
Voir le deal
4.99 €

Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

La BD, son histoire et ses maitres

Aller à la page : Précédent  1 ... 11 ... 18, 19, 20

Aller en bas  Message [Page 20 sur 20]

476La BD, son histoire et ses maitres - Page 20 Empty Re: La BD, son histoire et ses maitres le Ven 5 Juil - 19:48

Raymond

Raymond
Admin
Je ne me souviens pas de l'avoir vu `Est-ce que c'est aussi paru dans le Tintin français ?


_________________
Et toujours ... La BD, son histoire et ses maitres - Page 20 Charli10
http://lectraymond.forumactif.com

477La BD, son histoire et ses maitres - Page 20 Empty Re: La BD, son histoire et ses maitres le Sam 6 Juil - 17:40

fleng

fleng
grand maître
grand maître
Apparemment, selon BDoubliées, cet article n'est pas mentionné dans la base du Tintin Edition Française de 1971.

La suite :

La BD, son histoire et ses maitres - Page 20 1971-420
La BD, son histoire et ses maitres - Page 20 1971-419
La BD, son histoire et ses maitres - Page 20 1971-421
La BD, son histoire et ses maitres - Page 20 1971-423
La BD, son histoire et ses maitres - Page 20 1971-422
La BD, son histoire et ses maitres - Page 20 1971-424

Pour ceux qui veulent s'essayer aux mots croisés, j'ai la réponse dans le N° suivant du journal de Tintin.

478La BD, son histoire et ses maitres - Page 20 Empty Re: La BD, son histoire et ses maitres le Sam 6 Juil - 17:47

Raymond

Raymond
Admin
Donc, cet article n'a pas été repris dans l'édition française de Tintin. Je m'en serais sinon souvenu. Wink


_________________
Et toujours ... La BD, son histoire et ses maitres - Page 20 Charli10
http://lectraymond.forumactif.com

479La BD, son histoire et ses maitres - Page 20 Empty Re: La BD, son histoire et ses maitres le Dim 7 Juil - 17:56

fleng

fleng
grand maître
grand maître
Suite et fin de l'article :

La BD, son histoire et ses maitres - Page 20 1971-425
La BD, son histoire et ses maitres - Page 20 1971-426

480La BD, son histoire et ses maitres - Page 20 Empty Re: La BD, son histoire et ses maitres le Dim 7 Juil - 18:14

2J

2J
membre de l'académie
membre de l'académie
ça y est...
Fleng a mis un terme aux maîtres Laughing lol! morderir3

481La BD, son histoire et ses maitres - Page 20 Empty Re: La BD, son histoire et ses maitres le Mar 9 Juil - 13:16

fleng

fleng
grand maître
grand maître
Pour ceux qui veulent s'essayer aux mots croisés spécial BD postés dans l'article précédent, voici les réponses :

La BD, son histoire et ses maitres - Page 20 1971-427

482La BD, son histoire et ses maitres - Page 20 Empty Re: La BD, son histoire et ses maitres le Mer 16 Oct - 15:11

Raymond

Raymond
Admin
Milt Gross est un tout grand dessinateur comique américain, qui a travaillé pendant la première moitié su 20ème siècle. Il reste inconnu chez nous.

Les éditions "la Table Ronde" publient cet automne un album de gags muets, intitulé Deux manches et la belle. C'est un livre à ne pas rater !

La BD, son histoire et ses maitres - Page 20 Milt-g10

Didier Pasamonik en fait l'éloge sur ActuaBD :

https://www.actuabd.com/Ne-ratez-pas-Deux-manches-et-la-belle-Sans-paroles-ni-musique-de-Milt-Gross-un


_________________
Et toujours ... La BD, son histoire et ses maitres - Page 20 Charli10
http://lectraymond.forumactif.com

483La BD, son histoire et ses maitres - Page 20 Empty Re: La BD, son histoire et ses maitres le Mer 16 Oct - 18:49

2J

2J
membre de l'académie
membre de l'académie
https://www.lambiek.net/artists/g/gross_m.htm

La BD, son histoire et ses maitres - Page 20 260px-11
La BD, son histoire et ses maitres - Page 20 3d_pic10
La BD, son histoire et ses maitres - Page 20 That_s10
La BD, son histoire et ses maitres - Page 20 That_s11
La BD, son histoire et ses maitres - Page 20 That_s13
La BD, son histoire et ses maitres - Page 20 Milt_g10

article en français :
https://www.du9.org/chronique/he-done-her-wrong/

484La BD, son histoire et ses maitres - Page 20 Empty Count SCREWLOOSE le Mer 16 Oct - 20:36

2J

2J
membre de l'académie
membre de l'académie
Le comte Screwloose était un personnage de la bande dessinée Count Screwloose of Tooloose de Milt Gross , présenté le 17 février 1929.
La BD, son histoire et ses maitres - Page 20 61mrfi10
Le comte était un homme souffrant de maladie mentale qui quittait fréquemment l'asile de fou où il résidait pour se rendre dans le reste du monde. . Il y rencontrait souvent des gens qui étaient plus fous que lui et il revenait donc toujours en disant à son chien Iggy: "Iggy, garde-moi à l'œil", qui est devenu un slogan national à l'époque.
La BD, son histoire et ses maitres - Page 20 Milt-g10

La série a été interrompue en 1935 .

En 1937, la bande dessinée a été adaptée en une série de dessins animés de courte durée par Metro-Goldwyn-Mayer . Deux dessins animés ont été publiés en 1939 .
MGM a fait appel au dessinateur de journaux bien établi Milt Gross pour tenter à la fois de renforcer les produits Captain et Kids et de créer des propriétés originales pour MGM, mais son mandat au studio a été de courte durée. Gross a réussi à réaliser deux d. a., Jitterbug Follies et Wanted: No Master , avec ses personnages, Count Screwloose of Tooloose et JR the Wonder Dog.
La BD, son histoire et ses maitres - Page 20 Image207
Quelques planches :
(à ma connaissance aucune traduction française , même au Québec )
La BD, son histoire et ses maitres - Page 20 Count-10
La BD, son histoire et ses maitres - Page 20 Count-11
La BD, son histoire et ses maitres - Page 20 Count-12
La BD, son histoire et ses maitres - Page 20 Count-13
La BD, son histoire et ses maitres - Page 20 Count-14
La BD, son histoire et ses maitres - Page 20 Count-15

485La BD, son histoire et ses maitres - Page 20 Empty Re: La BD, son histoire et ses maitres le Mer 16 Oct - 20:59

Raymond

Raymond
Admin
C'est dans l'album Art Out of Time, une sorte de florilège des comic strips américain, que j'ai découvert le génie comique de Milt Gross. Ce type est un fou furieux dont l'œuvre est totalement imprévisible

Il a aussi publié un livre jadis que je rêve d'acheter une fois, et qui s'intitule He done her wrong.

La BD, son histoire et ses maitres - Page 20 Milt-g11


_________________
Et toujours ... La BD, son histoire et ses maitres - Page 20 Charli10
http://lectraymond.forumactif.com

2J

2J
membre de l'académie
membre de l'académie
traduction google de wikipedia :
"He Done Her Wrong est un roman sans paroles écrit par le dessinateur américain Milt Gross et publié en 1930. Il n'a pas connu le même succès que certaines de ses œuvres antérieures, notamment son livre Nize Baby (1926), basé sur ses bandes dessinées de journaux. He Done Her Wrong a été réimprimé ces dernières années et est maintenant reconnu comme une parodie comique d'autres romans similaires sans paroles du début du XXe siècle, ainsi que comme un précurseur important du roman graphique moderne.
Le récit de He Done Her Wrong est centré sur un jeune paysan qui tombe amoureux d'une chanteuse de bar. Un méchant jaloux trompe le couple et emmène la chanteuse à New York. Après une chaîne d'occurrences humoristiques (présentées principalement comme une comédie burlesque ), le protagoniste est réuni avec son amour et découvre qu'il est le fils d'un riche industriel. Tandis que le protagoniste et son amour s'installent et élèvent une famille, le méchant est acculé par les pères en colère de cinq femmes avec qui il a engendré des enfants, qui sont finalement entraînés dans une vie de malheur.
La BD, son histoire et ses maitres - Page 20 Donero10

du9 l’autre bande dessinée :
He Done Her Wrong
de Milt Gross
Comme pour souligner l’étrangeté du livre, des limites du médium qu’il utilise et du genre qu’il prétend être,[1] c’est dans les marges que tout commence, à la fameuse «frontier» états-unienne qui est moins celle nationale que celle entre l’homme et l’animal, que celle des lois de la nature d’avec celles de la civilisation.

Pas de mots, donc pas de noms propres, juste des corps et des visages pour identité, qui en disent plus q’un long discours puisqu’ils sont dessinés et ont pour syntaxe leurs mouvements.
Nous les suivons du regard, et au fil des pages s’égraine une histoire rebondissante et pleine d’humour entre une femme et deux hommes qui portent sur eux leurs qualités et leurs défauts de «character» que nous sommes seuls à voir. La belle, son bon et leur truand, par les rivalités, l’amour ou la cupidité qui les motivent, descendront de ces montagnes pour d’autres hauteurs aux dimensions civilisées d’une New York ville-monde, embouchure de bien des sources liquides ou passionnelles, montrant par son architecture limite (skyline) que les frontières ne sont pas que géographiques.

A proximité de la nature le langage est secondaire, l’intuition et le mouvement priment. A New York trop de langages n’en favorise plus qu’un, celui du corps, celui de la pantomime. L’intuition et le mouvement y priment donc aussi, avec une efficacité diabolique puisque la tour qui provoqua la colère de Dieu et la multiplication des langues, s’y érige, là, en 1930, en nombre et haute comme jamais depuis les débuts de l’Histoire.

De Milt Gross à Eric Drooker, on retrouve cette persistance d’un langage par l’image des corps et des choses, d’un sentiment de nature et d’une ville babelesque et babélique comme aboutissement. A soixante-cinq ans d’intervalle, les deux sont natifs de la grosse pomme et partagent une appréhension du langage comme image musicale des pidgins naissant de ce carrefour planétaire. Pour l’un c’est un retour aux sources de l’écriture, pour l’autre c’est une source intarissable d’humour[2] et l’idée de faire rire l’Amérique de la grande dépression dans sa diversité étendue, à la manière du cinéma s’abstenant encore de la parole pour peu de temps.
Les deux auteurs partagent aussi un livre muet comme déclencheur. Pour Drooker ce fut ceux de Frans Masereel et pour Gross celui de Lynd Ward, God’s Man publié en 1929. Les points communs s’arrêtent là. Drooker a un intérêt pour l’image illustrative que Gross accorde d’abord au cinéma, duquel il tire avec l’énergie du dessin toute la gestuelle comique et mélodramatique de son livre.[3]

Pour certains, He Done Her Wrong serait une réponse ou relecture comique du God’s Man de Ward. Ce qui semble ici plus démontrable, est que ce livre de 300 pages offrait pour un dessinateur l’exemple d’un format inédit et de possibilités narratives quasi nouvelles. En 250 pages, Gross explore ce possible avec un bonheur et une inventivité extraordinaire qui rend ce livre d’une contemporanéité incroyable. L’auteur y a une science pointue du rythme, et appréhende sa mise en page avec une inventivité vertigineuse et une efficacité redoutable qui communique et entretient l’ardeur joviale du récit à cette autre qualité kinésique qui est de tourner les pages.
De un à six dessins par pages, absence ou présence de cadres, jeu et composition sur deux pages, gestion du suspense, de la répétition, dessins pleine page, certains semblant grossis voire diminués,[4] bulle contenant des images, l’auteur témoigne d’une intuition fabuleuse qui semble devoir aussi bien à son savoir d’homme de presse qu’à celui du collaborateur de la jeune Hollywood. C’est peut être en partie cette expérience rare qui explique que ce livre fut «sans postérité immédiate».[5] D’autant qu’entre-temps la synchronisation du son s’est imposée au cinéma, donnant soudainement à tout ce que l’on qualifie de muet ou de «silent» un air d’une autre époque.
Avec He Done Her Wrong, Fantagraphics poursuit son remarquable travail de réédition du patrimoine du neuvième art. Ce n’est pas la première réédition du livre de Gross, mais c’est une des plus complète, sous la forme d’un fac-similé enrichi d’une préface de Graig Yoe et d’une postface de Paul Harasik, deux textes documentés, attentifs et informants.
on peut , ici , feuilleter le début :
https://www.amazon.co.uk/Done-Her-Wrong-Milt-Gross/dp/1560976942

La BD, son histoire et ses maitres - Page 20 Gross_10
La BD, son histoire et ses maitres - Page 20 Donero11

https://www.amazon.co.uk/Done-Her-Wrong-Milt-Gross/dp/1560976942

487La BD, son histoire et ses maitres - Page 20 Empty Re: La BD, son histoire et ses maitres le Mer 4 Déc - 12:21

Raymond

Raymond
Admin
A l'occasion de l'exposition qui va être montrée au SoBD, les éditions PLG éditent un livre consacré à l'histoire de la BD polonaise.

La BD, son histoire et ses maitres - Page 20 Histoi10

J'avais l'intention d'Aller au SoBD, mais avec les grèves de la SNCF qui commencent, je devrai en faire mon deuil. Ce petit bouquin pourra toutefois en donner une petite idée.

Gilles Ratier commente ce livre sur cette page :

http://bdzoom.com/149205/patrimoine/l’histoire-inattendue-de-la-bande-dessinee-polonaise…/


_________________
Et toujours ... La BD, son histoire et ses maitres - Page 20 Charli10
http://lectraymond.forumactif.com

488La BD, son histoire et ses maitres - Page 20 Empty Re: La BD, son histoire et ses maitres le Mer 4 Déc - 14:43

Draculea

Draculea
vieux sage
vieux sage
Voilà un univers que nous - moi en tout cas et certainement d'autres personnes - ne connaissions pas ! C'est une belle idée que de publier un tel ouvrage !

http://www.marchenriarfeux.net

489La BD, son histoire et ses maitres - Page 20 Empty Re: La BD, son histoire et ses maitres le Mar 28 Jan - 11:50

Raymond

Raymond
Admin
L'action de Fredric Wertham aux USA, un psychologue qui a dénoncé aux USA pendant les années 50 le rôle pervers (selon lui) de la bande dessinée, est maintenant racontée dans une intéressante BD historique. Cet album s'intitule Fredric, William et l'Amazone.

La BD, son histoire et ses maitres - Page 20 1-fred10

La naissance de la censure aux USA (après un article très virulent de Fredric Wertham) est mise en parallèle avec l'action d'un autre psychologue nommé Wiliam Marston, qui a de son côté créé la série Wonder Woman.

Rappelons aussi que l'héroïne "Wonder Woman" était à l'origine une amazone. Vous comprenez maintenant le titre de cet album.  Wink

Philippe Tomblaine raconte tout cela sur BDZoom :

http://bdzoom.com/151415/actualites/retour-sur-le-monde-des-illustres-americains-du-golden-age-avec-«-fredric-william-et-l’amazone-»%e2%80%89/


_________________
Et toujours ... La BD, son histoire et ses maitres - Page 20 Charli10
http://lectraymond.forumactif.com

490La BD, son histoire et ses maitres - Page 20 Empty Re: La BD, son histoire et ses maitres le Mar 28 Jan - 12:01

2J

2J
membre de l'académie
membre de l'académie
Il y a bientôt 10 ans , sur ActuaBD :
Les secrets de « l’affreux » Dr Wertham :
https://www.actuabd.com/Les-secrets-de-l-affreux-Dr

Et ne pas oublier "ça" il y a 65 ans :
La BD, son histoire et ses maitres - Page 20 Ltm11810

491La BD, son histoire et ses maitres - Page 20 Empty Re: La BD, son histoire et ses maitres le Dim 16 Fév - 14:56

Raymond

Raymond
Admin
Erol Bostanci, un turc qui vit maintenant en Belgique, vient de publier le tome 1 d'une Histoire de la Bande dessinée turque !

La BD, son histoire et ses maitres - Page 20 Histoi16

C'est un livre ayant le format "à l'italienne" !  Very Happy

Il y a encore beaucoup de choses que l'on ignore, en ce qui concerne l'histoire de la BD !

Pasamonik commente ce livre dans ActuaBD :

https://www.actuabd.com/La-fabuleuse-Histoire-de-la-bande-dessinee-turque


_________________
Et toujours ... La BD, son histoire et ses maitres - Page 20 Charli10
http://lectraymond.forumactif.com

Contenu sponsorisé


Revenir en haut  Message [Page 20 sur 20]

Aller à la page : Précédent  1 ... 11 ... 18, 19, 20

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum