Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

Daniel Ceppi

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas  Message [Page 1 sur 1]

1 Daniel Ceppi le Mar 13 Juin - 15:25

Raymond

avatar
Admin
Auteur de la fameuse série Stéphane Clément, qui avait fait ses débuts dans Métal Hurlant, le dessinateur suisse Daniel Ceppi est un cas singulier. Il était au départ très influencé par TARDI, mais il a adopté ensuite le style "ligne claire".



Il était devenu très discret depuis quelques années. Et voilà qu'il fait maintenant sa réapparition, avec un nouvel album, où l'on retrouve aussi Stéphane Clément !



BDZoom nous parle de cet album ici :

http://bdzoom.com/116000/bd-de-la-semaine/%c2%ab-lady-of-shalott-%c2%bb-par-daniel-ceppi/


_________________
Et toujours ...
http://lectraymond.forumactif.com

2 Re: Daniel Ceppi le Mer 14 Juin - 19:53

Murakami

avatar
alixophile
alixophile
J'aimais bien les premiers albums de Ceppi. Mais, en voyant les planches données en extrait sur BDZoom, je me demande une fois de plus pourquoi s'obstiner à publier des albums en couleurs si c'est pour faire des trucs aussi moches ? Cette colorisation agit en vrai repoussoir pour moi...

3 Re: Daniel Ceppi le Jeu 15 Juin - 16:13

Raymond

avatar
Admin
Mmm ... des goûts et des couleurs !

Pour ma part, je ne les trouve pas moches, ces pages en couleur. Wink


_________________
Et toujours ...
http://lectraymond.forumactif.com

4 Re: Daniel Ceppi le Ven 16 Juin - 10:06

Raymond

avatar
Admin
Regardons d'un peu plus près ces couleurs !   Very Happy



Première remarque ! Il s'agit d'une scène nocturne ! Les couleurs ont donc un fond assez sombre et grisâtre qui est recherché. Ce ne sont de plus pas des beaux paysages champêtres, et la colorisation recherche une ambiance urbaine.

L'ambiance du récit, par ailleurs, semble assez glauque. Il n'y avait ainsi pas lieu de choisir des couleurs vives et pimpantes, qui auraient été trop décalées par rapport à l'intrigue.

Troisième remarque : cette BD vise plutôt le genre réaliste, même si le dessin au trait lorgne plutôt du côté de la ligne claire. La colorisation choisit donc de suivre platement les couleurs du monde réel. Ce choix me parait complètement justifié.

Conclusion : la planche n'est pas d'une beauté éclatante, mais elle remplit en revanche parfaitement ses fonctions narratives ... et c'est l'essentiel.  Neutral


_________________
Et toujours ...
http://lectraymond.forumactif.com

5 Re: Daniel Ceppi le Jeu 22 Juin - 18:50

Raymond

avatar
Admin
Auracan sort également une critique de "Lady of Shalott".

http://www.auracan.com/albums/2719-lady-of-shalott-par-ceppi.html


_________________
Et toujours ...
http://lectraymond.forumactif.com

Contenu sponsorisé


Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut  Message [Page 1 sur 1]

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum