Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

Couvertures d'albums

Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas  Message [Page 1 sur 8]

1 Couvertures d'albums le Lun 27 Fév - 15:36

Sébastien

avatar
lecteur émérite
lecteur émérite
Couvertures d’Albums. Non pas « Les Plus Belles Couvertures d’Albums », ni « Les Couvertures d’Albums Qui Vous Ont Le Plus Marqué », mais simplement un sujet avec pour but de discuter de couvertures que vous aimez, en expliquant pourquoi.

Nous connaissons et aimons tous des couvertures mythiques, comme celle de La Marque Jaune, ou celle(s) de L’Ile Noire, mais ce qu’il serait intéressant de partager, est selon moi, la raison de notre choix. Le choix me paraît d’abord guidé par l’esthétisme, mais bien entendu ce ne sera pas le seul critère. Une couverture à priori banale pourrait donc figurer parmi ces Couvertures, ou au contraire, si vraiment vous voulez partager votre fascination pour la couverture de La Marque Jaune, pourquoi pas ?

Je vais donc entamer ce sujet, avec pour commencer la Couverture d’un album de Valhardi que je n’ai même pas lu !! (j'ai découvert Valhardi sur le tard... j'ai bien aimé Le Mauvais Oeil). Mais d’ici quelques temps je vais me plonger dans la lecture de cet album-ci, et c’est Le Gang du Diamant, sur dessins de Jijé et scénario de Charlier. Un commentaire bien modeste dénué de références, dates ou anecdotes…



Tout une ambiance se dégage de cette image : la poursuite sur la chaussée glissante, les modèles des voitures (ne me demandez pas de quel modèle il s’agit…), on imagine les roues et les moteurs qui tournent dans cet environnement pluvieux, les maisons en ombre chinoise, on n'est pas loin d'Orly apparemment, fin des années 50. On dirait que la voiture poursuivie va décoller de la route et « sortir » de la couverture. On remarque aussi un ruban blanc qui illustre la vitesse, et se confond avec la ligne blanche de la route. Et ensuite dans un encadré, les belles signatures de deux auteurs incontournables de la BD. Voilà donc une bien belle  image à admirer, simplement admirer, avec un gros brin de nostalgie.



Dernière édition par Sébastien le Mer 1 Mar - 12:41, édité 1 fois

2 Re: Couvertures d'albums le Lun 27 Fév - 15:55

Pierre

avatar
vieux sage
vieux sage
Image dynamique en effet Very Happy

3 Re: Couvertures d'albums le Lun 27 Fév - 20:36

Raymond

avatar
Admin
C'est une belle image, en effet, très dynamique et bien représentative de l'intrigue principale !   pouce

Mais ce n'est pas une surprise. Jijé était un maître de l'l'illustration, et aussi un peintre chevronné.  

Sinon ... moi qui pensait commencer avec la couverture de la Marque Jaune ...  Embarassed  ... glops ... je vais trouver autre chose. Wink


_________________
Et toujours ...
http://lectraymond.forumactif.com

4 Re: Couvertures d'albums le Mar 28 Fév - 8:48

Sébastien

avatar
lecteur émérite
lecteur émérite
Raymond a écrit:C'est une belle image, en effet, très dynamique et bien représentative de l'intrigue principale !   pouce

Mais ce n'est pas une surprise.  Jijé était un maître de l'l'illustration, et aussi un peintre chevronné.  

Sinon ... moi qui pensait commencer avec la couverture de la Marque Jaune ...  Embarassed  ... glops ... je vais trouver autre chose. Wink

Maaaiiis non voyons, pour ma part ce sera avec grand intérêt que je lirai un commentaire de toi sur la couverture de la Marque Jaune... Smile

5 Re: Couvertures d'albums le Mar 28 Fév - 21:01

Raymond

avatar
Admin
Non non, non non ... je ne parlerais pas d'E. P. Jacobs. Mais je vais choisir un autre géant de la bande dessinée, et tiens ... pourquoi pas Morris ?  Cool

Ce dessinateur pouvait être un virtuose, mais il avait surtout le don de choisir des solutions simples. Les images qu'il dessinait avaient en conséquence la force de l'évidence. Hergé et Franquin (ce qui veut dire les plus grands) admiraient d'ailleurs tous deux le travail de Morris, et confessaient humblement qu'il était inimitable.

Toutes ces qualités (virtuosité, simplicité, évidence) apparaissent très bien dans la célèbre couverture de Lucky Luke et Phil Defer, un album qui est par ailleurs une toute bonne histoire.



Le cadrage spectaculaire de "Phil Defer" (qui sera volontiers utilisé plus tard dans les "spaghetti western") aurait pu être "kitsch", mais Morris lui donne plutôt une forte tension dramatique. Lucky Luke parait très concentré, et les vautours qui se posent sur les toits annoncent sans discussion une probable issue fatale. Dans l'album, Phil Defer tombe effectivement percé d'une balle tirée par Lucky Luke et ... meurt-il, à votre avis ? Pour ma part, je pense que oui.  Twisted Evil

Bref ! Cette couverture est un magnifique concentré du récit de l'album et ... c'est tout simplement un chef d'oeuvre.  Very Happy


_________________
Et toujours ...
http://lectraymond.forumactif.com

6 Re: Couvertures d'albums le Mer 1 Mar - 6:07

Sébastien

avatar
lecteur émérite
lecteur émérite
Raymond a écrit: ... Dans l'album, Phil Defer tombe effectivement percé d'une balle tirée par Lucky Luke et ... meurt-il, à votre avis ? Pour ma part, je pense que oui.  Twisted Evil

Bref ! Cette couverture est un magnifique concentré du récit de l'album et ... c'est tout simplement un chef d'oeuvre.  Very Happy

pouce Oui, un chef d'oeuvre qui m'impressionnait quand j'étais enfant.
Il faudra que je relise cet album...

7 Re: Couvertures d'albums le Mer 1 Mar - 9:40

Draculea

avatar
license ès BD
license ès BD
Deux couvertures magnifiques en effet dans des registres très différents. J'ai un faible pour la première, celle du Gang du diamant, en raison de cette ambiance hivernale de l'île de France, traversée par la dynamique poursuite des deux automobiles.
Mais c'est par un exemple également tiré du western que je contribuerai ce matin. Il s'agit des deux couvertures d'Ombres sur Tombstone, 25° album de la série Bluberry ( et deuxième de la séquence finale groupe sous le titre "Mister Blueberry").

Dans la version couleur de 1997 J'admire l'opposition entre le paysage minéral blême, violemment éclairé d'une lumière inquiétante et le fond de ciel entièrement envahi par l'orage montant. Le traitement du sol caillouteux en direction de la lèvre de la falaise est saisissant de puissance et de réalisme. M'étonne le fusil levé du cavalier, qui semble soutenir la toiture rocheuse devant laquelle s'élance le cheval. Faute de dessin, centrage délibéré et symbolique permettant donnant à la menace de ce cavalier quelque chose de plus effrayant par le caractère presque surréaliste de l'image ainsi formée ? Il est difficile de le dire.







Dans la seconde version, celle de la couverture destinée à l'édition en noir et blanc grand format de l'album en 2015, l'image est toute différente. Statique, mais tout aussi menaçante par sa mise en page et le jeu d'ombres qui, par contraste avec les zones claires, suggère la profondeur exceptionnelle de l'espace, la très grande présence brute du minéral rendue par le tatouage des traits qui le strient et le griffent, avec une sorte d'élégance souple inattendue : voyez à droite la vague minérale qui semble couverte de lignes grossies d'empreintes digitales. Il y a là une forme de maniérisme très maîtrisé, que Giraud s'autorise à la fin de la série, sous l'influence de Moebius, alors que le traitement graphique des mêmes sujets, quoique tout aussi fouillé, était auparavant beaucoup plus âpre. Voir par exemple dans le cycle de l'or des Confédérés.







J'ai retenu ces deux couvertures car, si elles ne sont pas les plus célèbres de la série, je les trouve fort impressionnantes. Elles marquent jusque à la fin de la capacité que Giraud alias Moebius à se renouveler sans cesse du point de vue stylistique et nous surprendre.

8 Re: Couvertures d'albums le Mer 1 Mar - 9:53

Loup79


bédéphile pointu
bédéphile pointu
Je crois que pour la version N&B de cette histoire tu peux sortir n'importe quelle planche et avoir le même commentaire sur le travail de Giraud.

Sans oublier l'histoire de Mike Blueberry sortie tout droit de l'imagination de Jean "Moebius" Giraud ! Une de mes préférées.

9 Re: Couvertures d'albums le Mer 1 Mar - 11:06

Draculea

avatar
license ès BD
license ès BD
Je suis tout à fait d'accord avec toi. C'est d'ailleurs la raison pour laquelle il est intéressant de disposer des deux versions.

10 Re: Couvertures d'albums le Mer 1 Mar - 13:45

marbou


compagnon
compagnon
J'aime beaucoup cette couverture du Gang du diamant, que je rattache à mon enfance. Mon frère ainé étant fan de Valhardi, comme beaucoup d'enfants nés dans les années 40, nous avions quelques albums brochés de ce "chic type", dont celui-ci. J'aimais surtout cette voiture rouge (une lancia il me semble), car dans les années 60, la voiture était l'un des principaux pôles d'intérêt des gamins d'une dizaine d'années, et on rêvait de jaguar ou autres alfa-roméo.
Cette couverture nous replonge dans ces années du milieu des trente glorieuses. On n'ose imaginer ce qu'est devenue aujourd'hui cette petite route près d'Orly, sans doute une autoroute urbaine au milieu d'une zone bétonnée, polluée en permanence...
La composition de l'image est très réussie, cette ambiance hivernale, la nuit, l'asphalte brillant d'une pluie récente. Le "méchant" qui conduit le cabriolet a une certaine classe, et Valhardi et Gégène, dans la simca Aronde, vont sans doute avoir un peu de mal à le rattraper (je ne me souviens plus de la conclusion de cette poursuite).

11 Re: Couvertures d'albums le Mer 1 Mar - 13:54

eleanore-clo

avatar
martinophile distingué
martinophile distingué
Bonjour

Il va être difficile d'être au niveau. Smile
Je vais donc jouer sur la corde sensible et l'amitié franco-suisse Smile .
Parmi les couvertures que je souhaite partager avec vous dans cette rubrique (un immense merci à Sébastien pour l'idée  I love you ), je vous propose tout d'abord A la recherche de Peter Pan de Cosey.
Cette couverture est blanche, ce qui dénote avec la noirceur ambiante actuelle.
Toute cette neige immaculée, cette poudreuse, véhicule un sentiment de virginité, de pureté.
Un peu comme si le personnage skiait dans un paradis perdu. Et sa taille minuscule nous ramène à un peu de modestie.
Enfin, la forêt à l'arrière plan constitue un très bel écrin.





La couverture de l'EO me semble encore meilleure car le bleu et le blanc sont plus doux, moins froids.

Décidément, Cosey est très fort !

Bien cordialement
Eléanore-clo

12 Re: Couvertures d'albums le Mer 1 Mar - 13:56

jfty

avatar
grand maître
grand maître
Pour ma part, ce sera les deux couvertures de J.C Servais, déesse blanche , déesse noire Very Happy

Accolées, elles donnent une superbe image :

13 Re: Couvertures d'albums le Mer 1 Mar - 16:09

Draculea

avatar
license ès BD
license ès BD
Magnifique dyptique !!!!!!! C'est une double couverture d'une originalité rare ! Et comme je ne connaissais pas ces deux albums, je suis ravi de la découverte !
J'aime également beaucoup la couverture de Cosey, particulièrement sa première version où certes les couleurs sont en contraste plus froid et abrupt, mais ont une puissance d'évocation du gel que je trouve très réussie. Et j'aime aussi le bleu d'acier sombre de cette version là.
C'(est vrai, Sébastien a eu une très bonne idée en ouvrant ce sujet.

14 Re: Couvertures d'albums le Mer 1 Mar - 23:38

Raymond

avatar
Admin
Toutes vos couvertures sont très belles, indiscutablement, et surtout très séduisantes sur le plan graphique. Aussi bien Jean Giraud, que Jean-Claude Servais, Cosey ou Jijé sont de magnifiques illustrateurs.   pouce

Mais ... j'ai l'esprit de contradiction, et je vous propose donc une couverture moins contemplative, qui se place plutôt dans le domaine de l'humour grinçant.   Wink

Au premier abord, André Franquin paraissait être un grand rigolo. En fait, il était aussi un grand anxieux, parfois sujet à des accès de colère. Et ses meilleures BD (comme par exemple le diptyque consacré à Zorglub) utilisent souvent ces deux facettes à la fois.

Tout ceci est particulièrement évident dans l'Ombre du Z, un de mes albums favoris. Le récit oscille constamment entre l'humour (revendiqué) et l'inquiétude, voir même le pessimisme (que l'auteur n'arrive pas toujours à cacher). La couverture résume bien tout cela, en montrant un admirable mélange d'angoisse latente et de gags.





Spirou, Fantasio et le comte sont affairés autour d'une table, tandis que Zorglub les domine de sa hauteur. Il les contemple par derrière et semble potentiellement menaçant. Il parait tout puissant, et l'image ne donne pas envie de rire.

L'ombre de Zorglub nous révèle en plus la silhouette d'un oiseau de proie, et ce gag réveille une sorte d'effroi, plutôt qu'un vrai rire. La queue du marsupilami dessine pour sa part une sorte de grand "Z", qui ridiculise un peu le "Z" du titre, et ce clin d'oeil est franchement drôle. L'humour est donc présent, autant que l'inquiétude.

Les héros semblent bien fragiles, mais Champignac est en train de préparer des "appareils anti-Z", et cette arme va leur permettre de vaincre tout de même Zorglub.

Tout est montré, et ce dessin ambigu est en fait un très bon résumé de l'intrigue.

Franquin était un tout grand !   sunny


_________________
Et toujours ...
http://lectraymond.forumactif.com

15 Re: Couvertures d'albums le Mer 1 Mar - 23:46

Draculea

avatar
license ès BD
license ès BD
Ah oui !!!!!! Je partage ton amour du cycle Zorglub ! Et effectivement, il y a dans cette couverture la manifestation d'un art magistral où s'unissent parfaitement comme tu l'indiques l'humour et l'angoisse.
Cet album est un de ceux que j'ai moi aussi lu et relu avec passion dans mon enfance. Et continue de relire toujours et encore !
Eviv Bulgroz !

16 Re: Couvertures d'albums le Jeu 2 Mar - 14:13

Raymond

avatar
Admin
Est-ce une coïncidence, le Centre Belge de la Bande Dessinée montre actuellement une exposition consacrée à l'art de la couverture.  

La couverture de la Marque Jaune est bien sûr très commentée.   Razz

Plus de détail sur cette page d'Auracan, qui interviewe la commissaire de l'exposition :

http://www.auracan.com/Interviews/367-interview-entretien-avec-valerie-constant.html


_________________
Et toujours ...
http://lectraymond.forumactif.com

17 Re: Couvertures d'albums le Jeu 2 Mar - 16:57

Raymond

avatar
Admin
Changeons un peu de style !

Il y a des couvertures qui ne sont pas forcément belles, mais qui donnent beaucoup à rêver.

C'est l'intuition qui m'est venue en parcourant ma collection de "Bernard Prince", et en retrouvant une vieille image qui m'a fortement impressionné ... quand j'étais adolescent.

Ce n'est certainement pas la plus belle couverture montrée dans ce sujet, mais elle a tout de même une belle puissance évocatrice. En 1971, je ne voyageais guère qu'avec les livres ou la télévision (mes parents n'étaient pas riches) et je me contentais de peu. Je ne connaissais pas New-York, mais en découvrant Aventure à Manhattan, j'avais eu la conviction (totalement erronée je l'admets Wink ) que New-York devait certainement ressembler à ça.



Cette haute silhouette élégamment vêtue (ah ... le drapé du manteau), ces gratte-ciels illuminés qui arrivent à la hauteur des nuages, cette poubelle défoncée à la suite de je ne sais quelle violence, cet univers à la fois sauvage et civilisé, et ce vent furieux qui balaie au loin les feuilles et les journaux (il fallait bien que le tempérament d'Hermann injecte un peu d'énergie dans cette image  Smile ) ... c'était vraiment comme cela que j'imaginais cette ville !

Depuis ... je me suis promené tout tranquillement à New-York, comme un touriste, et je suis retombé sur terre. J'y ai trouvé certaines rues qui étaient bien crasseuses, et une lumière qui paraissait moins romantique, même si l'endroit ne manquait pas d'un certain charme.

Et je me demande maintenant si Hermann avait déjà visité New-York avant de dessiner cette couverture. En fait, je suppose que non ! Il me semble plus plausible que le dessinateur ait "imaginé New-York", en se fondant sur les films ou les nombreuses photos qu'il avait pu voir.

Les voyages imaginaires sont toujours les plus impressionnants.  sunny


_________________
Et toujours ...
http://lectraymond.forumactif.com

18 Re: Couvertures d'albums le Jeu 2 Mar - 17:55

Murakami

avatar
alixophile
alixophile
Pour ma part, j'ai un gros faible pour les couvertures que William Vance réalisait pour Bob Morane. Il avait le don pour faire ressentir des ambiances malsaines ou énigmatiques. J'étais gamin à l'époque de ces sorties et voir ces couvertures me faisaient marcher l'imagination à fond, n'ayant pas les moyens de me payer les albums. Quand j'ai pu enfin lire ces histoires, j'ai été presque déçu de leur contenu finalement assez classique. Conclusion : le meilleur dans ces albums, c'est la couv !

19 Re: Couvertures d'albums le Jeu 2 Mar - 19:20

Loup79


bédéphile pointu
bédéphile pointu
Il est vrai que les couvertures de Bob Morane étaient plus impressionnantes que l'histoire en finale. Je lis toujours les Bob Morane, en roman et en bédé, et c'est toujours le cas. Mais les romans sont mieux écrits que les bédés.

20 Re: Couvertures d'albums le Jeu 2 Mar - 20:56

eleanore-clo

avatar
martinophile distingué
martinophile distingué
Bonsoir

Voilà quelques mois ou années, si ma mémoire ne me trompe pas, "notre" forum avait voté pour élire la plus belle couverture d'Alix. Le podium s'était joué entre Les légions perdues et Le dernier spartiate.



La couverture des Légions perdues est très suggestive. Elle comporte deux plans. Au premier plan, Alix et Enak, inquiets, regardent de concert vers la droite. On s'interroge. Le regard d'Enak semble inquiet. Mais, que peuvent ils voir ?
Côté couleurs, les deux capes sont peintes avec de grands aplats qui renforcent l'impression de relief. Les deux héros sont côté à côte, dans la même posture, mais le coloriste les a opposés, en choisissant des couleurs chaudes (le rouge) pour Alix et des couleurs froides (le bleu) pour Enak.

A l'arrière plan, dans la neige, une légion avance, courbée face à des éléments déchainés. Le titre de la BD est placé juste au dessus du médaillon et dramatise la scène. Oui ! Ne serait-ce pas la légion qui va se perdre ? De plus, les couleurs de l'arrière plan sont très pâles, comme étouffées par le blanc de la neige. On imagine donc une tempête terrible.

Je vous propose maintenant de changer de couverture. Very Happy



La couverture du Dernier Spartiate est héroïque et représente la fin d'un combat qu'on devine acharné.

Le contraste entre la faiblesse d'Alix (une épée brisée) et la force des spartiates (les lances formant couronne) est tragique. De plus, la mise en perspective fait qu'Alix est plus petit que les soldats, ce qui renforce l'effet dramatique. Le jeune gaulois est vêtu des lambeaux d'une tunique, alors que les uniformes des guerriers grecs sont intacts et martiaux. On imagine la violence de l'affrontement. De plus, tous ces éléments créent un contraste, avec d'un côté, un faible, et de l'autre, des puissants.
Mais, mais, mais... les regards sont tout autres. Alix est décidé, combatif alors que les soldats semblent bien hésitants et la vue de profil dévoile des visages humains, presque hésitants derrière les casques. Le rouge est omniprésent, dans le cimier des heaumes, mais aussi dans la tunique d'Alix. Et le rouge suggère le sang. Le lecture est donc appelé à imaginer une suite funeste à l'affrontement.  affraid

Alix n'est pas au centre de la couverture, mais plutôt en haut et à droite. Or, la position des hoplites est en bas et à gauche. Du coup, J.Martin crée une diagonale, avec une impression de mouvement qui traverse toute l'illustration. Comme si les soldats avançaient vers Alix. Et pour ceux qui ne connaitraient pas la BD, les pointes des lances dessinent un cercle au centre duquel se trouve LE héros.

Voilà, j'espère que ces deux couvertures vous ont plu. Et puis, j'en encore une ou deux autres que je souhaite partager avec vous...

Bonne soirée
Eléanoreclo

21 Re: Couvertures d'albums le Jeu 2 Mar - 21:32

Loup79


bédéphile pointu
bédéphile pointu
eleanore-clo, que dire de la version prestige du Dernier Spartiate ?



Loup79

22 Re: Couvertures d'albums le Jeu 2 Mar - 22:04

Loup79


bédéphile pointu
bédéphile pointu
Bonjour,
J'ai beaucoup de mal à vous présenter une couverture marquante tant il y en a. J'ai choisi, pour ma 1ère participation à ce sujet très intelligent, l'auteur José Roosevelt et une de ses séries "L’Horloge" Voici la couverture du tome 1.



J'ai lu cette série il y a déjà quelques années et je ne saurais vous divulguez l'intrigue générale puisque j'ai quasiment oublié. Mais je sais que j'avais adoré cette série (en 3 tomes).

La couverture est lumineuse. En deux plans, notre regard se dirige vers ce coquillage perché à un arbre. Du fantaisie, oui, mais quelle belle fantaisie ! Le premier plan est occupé par un canard arrêté, habillé, semblant vouloir questionner la fille devant lui. Cette fille porte une queue de cheval, et lui sourit du genre "je te l'avais bien dit !" En second plan, un homme, aux oreilles pointues, se dirige sans hésiter, semble-t-il, vers ce mystérieux coquillage sur l'arbre. Le tout souligné par un ciel bleu qui fait ressortir la couleur jaune du coquillage (d’ailleurs, la couverture est dominée par deux couleurs complémentaires : le bleu et le jaune-orange.) et quelques nuages annonçant l'aventure (que les lecteurs attendent) dès que les héros auront pris connaissance du maître des lieux.
Une couverture enchanteresse !

Je ne sais pas vous, mais, moi, j'avais été attiré par cette série par ce qu'on y voyait un coquillage sur un arbre. Et croyez-moi que l'histoire, les idées et les situations de cette histoire sont aussi obsédantes que cette couverture.

Loup79

23 Re: Couvertures d'albums le Jeu 2 Mar - 22:48

eleanore-clo

avatar
martinophile distingué
martinophile distingué
Loup79 a écrit:eleanore-clo, que dire de la version prestige du Dernier Spartiate ?



Loup79

Bonsoir Loup79

Oui, oui et oui !
Je partage votre avis et je confie avoir beaucoup hésité à citer cette couverture. On dénombre plus de lances et Alix est cette fois à terre. Le contraste entre la force triomphante des soldats et notre héros est encore plus fort. Néanmoins, j'ai préféré la couverture originale en raison du suspens. Ici le combat est fini alors qu'il est encore possible dans l'EO. De même, on distingue moins bien le visage des hoplites.
Mais nous sommes en phase. Very Happy
Que de belles couvertures !  Very Happy

Et L'horloge est vraiment trognon ! Merci pour la découverte.  Very Happy

Bien cordialement
Eléanore-clo

24 Re: Couvertures d'albums le Jeu 2 Mar - 23:07

Murakami

avatar
alixophile
alixophile
Loup79 a écrit:Bonjour,
J'ai beaucoup de mal à vous présenter une couverture marquante tant il y en a. J'ai choisi, pour ma 1ère participation à ce sujet très intelligent, l'auteur José Roosevelt et une de ses séries "L’Horloge" Voici la couverture du tome 1.



J'ai lu cette série il y a déjà quelques années et je ne saurais vous divulguez l'intrigue générale puisque j'ai quasiment oublié. Mais je sais que j'avais adoré cette série (en 3 tomes).

La couverture est lumineuse. En deux plans, notre regard se dirige vers ce coquillage perché à un arbre. Du fantaisie, oui, mais quelle belle fantaisie ! Le premier plan est occupé par un canard arrêté, habillé, semblant vouloir questionner la fille devant lui. Cette fille porte une queue de cheval, et lui sourit du genre "je te l'avais bien dit !" En second plan, un homme, aux oreilles pointues, se dirige sans hésiter, semble-t-il, vers ce mystérieux coquillage sur l'arbre. Le tout souligné par un ciel bleu qui fait ressortir la couleur jaune du coquillage (d’ailleurs, la couverture est dominée par deux couleurs complémentaires : le bleu et le jaune-orange.) et quelques nuages annonçant l'aventure (que les lecteurs attendent) dès que les héros auront pris connaissance du maître des lieux.
Une couverture enchanteresse !
Loup79

Pour ma part, je préfère encore les couvertures de la réédition de "l'Horloge" en deux tomes aux Editions du Canard (c'est ceux que je possède). Elles forment elles aussi une image globale, image bien plus en conformité avec le contenu des livres.  De toutes façons, toutes les couvertures des albums de Roosevelt sont des chefs d'oeuvre à mon sens. Mais je ne suis pas objectif car il s'agit d'un de mes auteurs préférés.

25 Re: Couvertures d'albums le Jeu 2 Mar - 23:15

Draculea

avatar
license ès BD
license ès BD
Quel florilège magnifique ! Vraiment quelle merveilleuse idée d'avoir ouvert ce sujet consacré aux couvertures. Pour revenir à celle d'Aventure à Manhattan d'une part et à celle des Yeux du brouillard d'autre part, combien elles m'ont fait toutes deux rêver dans mon enfance. Pour la première, je crois que Raymond a raison pour partie. Le New York de notre époque ne ressemble guère à ce que suggère l'image somptueuse de cette couverture.
Mais fut un temps, dans les années 1970-1980, où certains quartiers de Manhattan même étaient réellement sinistres et dangereux, au moins à certaines heures. Mais il est bien probable qu'Hermann ait surtout imaginé cette scène urbaine, à partir du riche imaginaire que la ville a su créer en nous tous.

Le Bob Morane est un superbe exemple de ce qu'était cette série à l'époque de William Vance
J'adore également les deux versions de la couverture du Dernier spartiate. Quant à L'horloge, présentée par Loup79, c'est pour moi une découverte totale dont je le remercie car je ne connaissais absolument pas cet album.

Comment contribuer une seconde fois après tant de beaux exemples ? Peut-être avec les deux splendides couvertures du Feu écarlate de Rosinski, version courante, et version de collection en plus grand format. Toutes deux sont situées dans le même univers de ravage apocalyptique, dominé par le feu. Dans la première, Thorgal monumental nous fait face, tandis qu'à l'arrière-plan flotte le blason inquiétant du visage d'Aniel en élu sanglant. Thorgal semble ici vainqueur ombrageux d'une bataille dans laquelle il aurait défait tous ses adversaires dont on a l'impression que ce sont les corps qui gisent en effrayant monticule sous ses pieds.






Dans la seconde, variante de la première, le héros vu de profil est moins monumental, une expression de désarroi se lisant sur son visage tandis qu'il traverse la scène de massacre sous les yeux de ses compagnons. Je préfère peut-être cette seconde couverture, moins spectaculaire, mais les deux témoignent de la même puissance d'évocation picturale. Gregor Rosinski demeure décidément un grand maître  qui ne cesse à mes yeux de se renouveler.



Contenu sponsorisé


Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut  Message [Page 1 sur 8]

Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum