Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

Les BD qui "donnent le frisson"

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas  Message [Page 2 sur 5]

26 Re: Les BD qui "donnent le frisson" le Jeu 24 Nov - 10:26

Raymond

avatar
Admin
Parlons donc des BD d'aujourd'hui !   Very Happy

Lorsque Camille, ma fille cadette, m'a offert l'intégrale des 2 tomes d'Abélard lors de la fête de Noël 2015, j'étais un peu perplexe. Je n'avais pas vraiment été séduit par les œuvres de Renaud Dillies auparavant, et je ne savais que penser de ce cadeau.

J'aurais dû me souvenir que Camille ne fait jamais les choses au hasard. Elle m'avait fait ce présent parce qu'elle avait adoré cette œuvre, et elle supposait que je serai à la hauteur des circonstances (en lisant cette BD).  



Quelques semaines après, j'ai fini par lire ce bouquin et .... il s'est passé un moment merveilleux.   sunny  

Abélard est un jeune oiseau (c'est une BD animalière) qui part à l'aventure, travers le vaste monde, pour conquérir la lune. Il n'y arrivera pas, bien sûr, car Abélard est avant tout un naïf, mais la pureté de cette quête est émouvante. Et puis, il y a cette fin magnifique, que je m'abstiendrai d'expliquer (il vous faudra lire le livre) et qui a déclenché un grand frisson de bonheur. Je ne sais pas si c'était de l'admiration, ou de la nostalgie, ou tout simplement de l'émerveillement, mais j'avais une fois de plus la preuve que la BD est un art.



La BD artistique avait encore frappé !   sunny


_________________
Et toujours ...
http://lectraymond.forumactif.com

27 Re: Les BD qui "donnent le frisson" le Jeu 24 Nov - 23:31

Totoche Tannenen

avatar
grand maître
grand maître
Oui, Jannin bien sûr... Alzheimer aussi...

http://planbd.blogspot.com

28 Re: Les BD qui "donnent le frisson" le Sam 26 Nov - 11:13

Raymond

avatar
Admin
Hum ! Je sens que c'est pour ma pomme !  Embarassed

Ce qui est clair, c'est ma difficulté à me souvenir de ces moments de frissons avec des lectures récentes. Ce sont toujours les vieilles BD qui s'imposent.  deso

C'est ainsi que je reviens à Hugo Pratt, dont le style singulier et l'art narratif se sont d'emblée imposés au jeune lecteur que j'étais (pendant les années 70). En fait, ce n'est pas "la Ballade de la mer salée" qui m'a fait connaître cet auteur, mais plutôt les deux premiers albums publiés par Casterman, que j'avais découverts par hasard dans un marché aux puces, et qui s'intitulaient "L'aigle du Brésil" et Rendez-vous à Bahia". Chacun d'entre eux contenait 3 courtes histoires, et j'avais particulièrement été ravis par deux entre elles : "Et nous reparlerons de gentilshommes de fortune", et "A cause d'une mouette".

Les images saisissantes n'y manquent pas. C'est ainsi que dans "Nous reparlerons des gentilshommes de fortune", histoire sauvage et violente d'une chasse au trésor (qui permet de faire connaissance avec Raspoutine), il y a un petit moment de grâce, aussi imprévu que poétique.

Ce strip se place presque à la fin de l'histoire. Après une suite de combats impitoyables, pendant lesquels elle montre toute sa férocité, Mlle Ambigiguité de Poincy est blessée à mort. Corto se penche vers elle, et on découvre le dialogue suivant.



Aaaaah ! Un dialogue pareil, au sein d'une "bête BD d'aventure".

Hugo Pratt avait encore frappé.  sunny


_________________
Et toujours ...
http://lectraymond.forumactif.com

29 Re: Les BD qui "donnent le frisson" le Dim 27 Nov - 11:44

Raymond

avatar
Admin
Revenons à un auteur plus récent.   Smile  

La meilleure série de Lewis Trondheim s'intitule les aventures de Lapinot, et elle a duré une douzaine d'année. D'abord éditée dans une petite structure (l'Association) sous des formats très variables, cette BD a été reprise par Dargaud en 1995 dans un format standard et en couleur. Elle a rencontré un succès indiscutable.

Mais voilà ! Lewis Trondheim ne pouvait pas longtemps se contenter de cet état des choses, et il a un jour décidé de tuer son personnage. Cela est survenu dans l'album "La vie comme elle vient", paru en 2004, et ...le sympathique Lapinot n'est plus apparu depuis lors. Sad

La mort de Lapinot est racontée d'une manière assez elliptique. Voici le fameux strip !



Les images paraissaient presque banales, et j'imaginais d'abord que Lapinot allait survivre à cet accident. Ce n'est que deux ou trois pages plus tard que j'ai vraiment appris la mort brutale du personnage, et je n'arrivais pas à y croire.  No

C'était le traumatisme !  What a Face

A l'époque, cette nouvelle m'a scié le moral pendant plusieurs jours. Je n'arrivais plus à éprouver de plaisir, je n'avais pas d'entrain, et je n'avais même plus envie de lire une autre BD. Ce "salopard" de Lewis Trondheim m'avait plongé en plein deuil.

Était-ce un frisson ? Peut-être, en quelque sorte ! C'était en tout cas une émotion très forte.

C'était un frisson funèbre !  Wink


_________________
Et toujours ...
http://lectraymond.forumactif.com

30 Re: Les BD qui "donnent le frisson" le Dim 27 Nov - 21:11

Totoche Tannenen

avatar
grand maître
grand maître
Agréable frisson aussi lorsque je découvris "Un hiver de clown" pré-publié dans le Spirou de Philippe Vandooren, le beau-frère d'Hermann.
Un copain de classe m'avait certes déjà prêté des Jérémiah..., mais là, c'était autre chose : esthétique, érotique, sentimental, poétique, émouvant et violent tout à la fois ! Cette "BD adulte" changeait des histoires de Spirou ou de Tintin ! Pour moi un sommet (LE sommet ?)  de la série Jérémiah ! Les couleurs de Fraymond m'avaient émerveillé et je regrette toujours que sa collaboration avec Hermann ne se soit pas prolongée plus longtemps. Et puis avec toute cette neige, pas étonnant que j'ai autant frissonné ! (comme avec "A la recherche de Peter Pan" de Cosey, d'ailleurs !)




Dernière édition par Totoche Tannenen le Dim 27 Nov - 21:14, édité 1 fois

http://planbd.blogspot.com

31 Re: Les BD qui "donnent le frisson" le Dim 27 Nov - 21:13

Totoche Tannenen

avatar
grand maître
grand maître
Raymond a écrit:Ce que Christian Godard avait réussi dans le journal Tintin, Marc Wasterlain allait le réaliser quelques années plus tard, dans le journal Spirou. C'était une courte histoire du Docteur Poche, publiée dans un seul numéro, et elle  s'intitulait Karabouilla.

C'est à nouveau une histoire d'enfants, dont le Docteur Poche se souvient avec nostalgie. Il avait deux amis (un petit noir et une chinoise) dont il était inséparable, mais un drame survenu pendant leur adolescence les a séparés. Pas encore "docteur", le jeune homme erre plein de remords.



Se pardonnera t-il un jour son comportement stupide ?  Heureusement, il lui reste le bon Karabouilla, qui est là pour atténuer son malheur.  Wink

C'est bien sûr un petit chef d'oeuvre.   sunny

Oui, absolument magnifique !

http://planbd.blogspot.com

32 Re: Les BD qui "donnent le frisson" le Dim 27 Nov - 21:14

Totoche Tannenen

avatar
grand maître
grand maître
Raymond a écrit:Parlons donc des BD d'aujourd'hui !   Very Happy

Lorsque Camille, ma fille cadette, m'a offert l'intégrale des 2 tomes d'Abélard lors de la fête de Noël 2015, j'étais un peu perplexe. Je n'avais pas vraiment été séduit par les œuvres de Renaud Dillies auparavant, et je ne savais que penser de ce cadeau.

J'aurais dû me souvenir que Camille ne fait jamais les choses au hasard. Elle m'avait fait ce présent parce qu'elle avait adoré cette œuvre, et elle supposait que je serai à la hauteur des circonstances (en lisant cette BD).  



Quelques semaines après, j'ai fini par lire ce bouquin et .... il s'est passé un moment merveilleux.   sunny  

Abélard est un jeune oiseau (c'est une BD animalière) qui part à l'aventure, travers le vaste monde, pour conquérir la lune. Il n'y arrivera pas, bien sûr, car Abélard est avant tout un naïf, mais la pureté de cette quête est émouvante. Et puis, il y a cette fin magnifique, que je m'abstiendrai d'expliquer (il vous faudra lire le livre) et qui a déclenché un grand frisson de bonheur. Je ne sais pas si c'était de l'admiration, ou de la nostalgie, ou tout simplement de l'émerveillement, mais j'avais une fois de plus la preuve que la BD est un art.



La BD artistique avait encore frappé !   sunny

Tu ne les as pas complètement dégoûté de la BD alors ! ;-)

http://planbd.blogspot.com

33 Re: Les BD qui "donnent le frisson" le Mar 29 Nov - 23:33

Raymond

avatar
Admin
J'ai un rapport curieux avec mes enfants, au sujet de la BD.

Ils s'y sont tous les trois intéressés, mais ils se sont également ingéniés à explorer des domaines que je connaissais peu. Il m'était donc difficile de partager cela avec eux.

C'est ainsi que mon fils s'est tout de suite mis à collectionner les Titeuf (à l'époque du N°1, quand cette série était inconnue), puis il a choisi les mangas. Il faisait comme moi (collectionner) mais ... il lisait quelque chose de différent. C'était donc difficile pour moi d'en discuter.

Après cela, Sandrine s'est mise à lire les Schtroumpfs et Olivier Rameau. Cela m'a donné un grand espoir ... et puis elle s'est tournée elle-aussi vers les mangas pour jeune fille ... trop difficile pour moi.  Wink

Quant à Camille, elle s'est tout de suite mise aux mangas (à l'exemple de son frère et sa sœur) puis, vers l'adolescence, elle s'est tournée vers des petits auteurs locaux, voir même franchement la BD underground. Là aussi, difficile de suivre.

Maintenant, c'est à dire 10 ans plus tard, on se retrouve un peu tous autour de certains auteurs indépendants (ceux de l'Association) ou de certains classiques (Bilal par exemple), ou de certains "one-shots" pour adulte, et on peut de temps en temps en discuter. Je remarque qu'ils sont beaucoup plus adultes que moi dans leurs choix.

Mais ils ont bon goût.  Wink


_________________
Et toujours ...
http://lectraymond.forumactif.com

34 Re: Les BD qui "donnent le frisson" le Mer 30 Nov - 22:43

Raymond

avatar
Admin
Je reviens à d'anciens souvenirs, mille excuses !   Embarassed

J'ai toujours aimé les BD de Sirius, depuis ma première découverte des Timour, dans une colonie de vacances. Je l'ai  encore plus apprécié après la découverte des aventures ébouriffantes de l'Epervier Bleu, (un personnage qui ressemble beaucoup à Bernard Prince)

J'ai déjà parlé dans ce forum de ma fascination pour L'île aux perles. Cette histoire plutôt cruelle (qui se passe probablement dans l'Océan Pacifique) a le charme des vents du large. Elle est traversée par un véritable souffle d'aventure, mais aussi par d'étranges individus aux passions débridées.

C'est le cas par exemple de Blackmoon, l'ennemi acharné de l'Epervier Bleu pendant toute l'histoire. A la fin, lorsqu'il est sur le point de mourir, Sirius n'hésite pas à nous raconter ses sensations. Quand j'étais enfant, cette m'avait beaucoup impressionné.




Sirius le poète pouvait être assez féroce.  

Et quand je relis cette séquence, je me souviens encore du frisson qui me touchait à l'époque. C'était bien un frisson de terreur.  What a Face


_________________
Et toujours ...
http://lectraymond.forumactif.com

35 Re: Les BD qui "donnent le frisson" le Jeu 1 Déc - 18:26

Raymond

avatar
Admin
En 1981, François Mitterrand avait été élu président de la République, et cela ne m'avait fait ni chaud ni froid (c'était bien au tour de la gauche d'arriver au pouvoir, après tout !). J'observais avec curiosité la liesse de la foule dans les rues, que nous montrait la TV.

Et puis, environ 20 ans plus tard, Etienne Davodeau dessine "Les Mauvaises Gens", un hommage légèrement émouvant à ses parents, et aux ouvriers qui avaient peiné dans l'ombre pendant les "30 glorieuses".

Le livre se termine justement avec des images de cette élection de Mitterrand, et soudain ... je ressens la même émotion !




Moi aussi, je viens du monde ouvrier.   Embarassed

Ni revanche, ni haine ! Juste une belle émotion !  sunny


_________________
Et toujours ...
http://lectraymond.forumactif.com

36 Re: Les BD qui "donnent le frisson" le Ven 2 Déc - 21:01

Raymond

avatar
Admin
J'ai déjà parlé de Pistouvi dans le sujet consacré à Bertrand Gatignol, et c'est une découverte que j'ai faite bien tardivement  ... cette année.  Cet album est en fait paru en 2011.  Embarassed

Dans un mystérieux pays recouvert de plaines, et principalement peuplé par des oiseaux, une jeune fille (Jeanne) et son renard (nommé Pistouvi) vivent joyeusement dans une cabane au sommet d'un grand arbre. Jeanne interdit à Pistouvi de parler aux grands oiseaux (volontiers bavards) et on se demande bien pourquoi.   Question

Et la vie est douce au sommet de l'arbre, jusqu'au jour où ... mais ne déflorons pas l'histoire !   Wink



La fin de Pistouvi laisse rêveur. Y a t-il un message ? Est-ce une fable ? Ou un poème ? Ou un drame ?

Pistouvi se termine en fait sur cette méditation, et sur un frisson philosophique.  sunny


_________________
Et toujours ...
http://lectraymond.forumactif.com

37 Re: Les BD qui "donnent le frisson" le Ven 2 Déc - 21:03

Loup79


bédéphile pointu
bédéphile pointu
Le style est très manga. Même le format des bulles. Est-ce d'auteurs français ?

38 Re: Les BD qui "donnent le frisson" le Ven 2 Déc - 21:09

Raymond

avatar
Admin
Mais oui ! Bertrand Gatignol (le dessinateur) est français, de même que le scénariste (Merwan). Mais au départ, cet album est effectivement paru au format d'un manga, avant d'être réédité cette année comme un "graphic novel".

Quand à Bertrand Gatignol, il a un peu fait évoluer son style et dessine maintenant la superbe série "Les Ogres-Dieux".

Plus d'infos dans le sujet dédié :

http://lectraymond.forumactif.com/t1390-un-certain-bertrand-gatignol#77316


_________________
Et toujours ...
http://lectraymond.forumactif.com

39 Re: Les BD qui "donnent le frisson" le Sam 3 Déc - 11:20

Raymond

avatar
Admin
Dans une vieille interview, David B racontait comment il s'énervait, pendant les années 70 et 80, lorsqu'il était jeune dessinateur et qu'il entendait les grandes vedettes de la BD (Hergé, Goscinny, Franquin etc...) répondre aux questions des journalistes. On leur demandait en effet ce qu'ils pensaient du "9ème art", et ils répondaient que c'étaient juste des petits dessins amusants et sans prétention, pour faire rire, voir même pour amuser les enfants ... et cela mettait David B en rage. Pour lui, la bande dessinée était un art à part entière, qu'il fallait prendre au très au sérieux.

Et toute sa vie, David B a pris la BD au sérieux, en créant une oeuvre dense et onirique, hantée par des drames personnels et des recherches artistiques. C'est le cas en particulier de son oeuvre la plus célèbre : l'Ascension du Haut-Mal.

Cette longue saga familiale raconte avant tout la vie, les malheurs et la déchéance de son frère épileptique. David B montre en particulier comment cette maladie envahit (et finit par ronger) la famille entière, mais il ne fait pas pas que cela. L'oeuvre a également un intérêt historique, en révélant la vie et les utopies d'une famille bourgeoise française pendant les années 60 et 70, et aussi une dimension psychanalytique, en révélant la lutte personnelle de l'auteur pour échapper à cette envahissante "ascension du Haut-Mal". Et puis, cerise sur le gâteau, cette BD nous propose même une analyse de la BD elle-même. C'est une sorte de "mise en abyme", montrant David B lui-même qui s'explique avec sa mère, après la parution des premiers tomes de cette oeuvre hors norme.

Voilà un extrait de cette explication déchirante entre David B et sa mère (qui déteste l'oeuvre et qui pardonnera difficilement à son fils de l'avoir dessinée).



La BD ... en tant que "moyen de lutte contre la vie et la mort". Rien que cela. Cela pourrait paraître prétentieux ... mais dans ce cas précis, c'est tout simplement vrai !

Quand j'ai lu cela, j'ai senti un petit courant d'air frais qui me passait derrière le dos.

J'avais découvert une nouvelle facette de la BD, à la fois sérieuse et adulte.

Merci David B !   sunny


_________________
Et toujours ...
http://lectraymond.forumactif.com

40 Re: Les BD qui "donnent le frisson" le Dim 4 Déc - 11:37

Raymond

avatar
Admin
Avec les jeux dimensionnels de Marc-Antoine Mathieu, les frissons bédéphiles prennent une tournure tout simplement vertigineuse. C'est particulièrement le cas par exemple dans le Processus, le tome 3 des Aventures de Julius Corentin Acquefacques, prisonnier des rêves.

Comment illustrer en BD la dimension des rêves ? Avec Marc-Antoine Mathieu, cela devient presque simple. Il suffit de "bricoler" l'album de BD pour faire sortir le récit en images de sa platitude imprimée.

Regardons d'abord l'image qui annonce le chapitre 5. Elle annonce "l'infra-rêve ou l'ultra-réalité", et ses torsades circulaires semblent se perdre en direction du point central de la page.



Le dessin est déjà en lui-même un peu surréel, mais une surprise attend le lecteur quand il commence à tourner la page. Il découvre que le centre du dessin s'enfonce.



En tournant la page, un curieux toboggan apparait devant nous, et il semble précipiter Julius Corentin Acquefacques dans une nouvelle page noire.



Est-ce une troisième ou une quatrième dimension qui apparait, je n'oserai pas répondre, mais il y a bien un changement dimensionnel. Le "héros" du récit a été transporté dans un étrange vortex, qu'il commence méthodiquement à explorer.

Est-ce de l'humour ? Est-ce un jeu mathématique ? Est-ce une volonté de dérouter le lecteur ? A votre avis ?

C'est certainement les trois à la fois.  Smile

Il y a des artistes, comme Marc-Antoine Mathieu, qui n'ont pas fini d'explorer les possibilités de la BD.  sunny


_________________
Et toujours ...
http://lectraymond.forumactif.com

41 Re: Les BD qui "donnent le frisson" le Mar 6 Déc - 19:24

Totoche Tannenen

avatar
grand maître
grand maître
Raymond a écrit:Passons à un auteur qui m'a souvent donné le sentiment que la BD pouvait tout raconter : de l'humour, de la satire, de l'émotion, de la poésie, du délire ... et tout ce que l'on veut.

Au début des années 70, Marcel Gotlib était la vedette indiscutable du journal Pilote (et pourtant, il y en avait vraiment, de la concurrence). Sa Rubrique-à-Brac était attendue avec impatience, car on se demandait chaque semaine quel type de BD il allait nous proposer.

Avouons-le, quand j'ai découvert les 2 pages de "Sur l'air du tra-deri-dera", je n'ai pas deviné immédiatement que ces pages étaient autobiographiques. Mais j'ai tout de même apprécié d'emblée la poésie qui jaillissait de ces dessins.

La conclusion, pleine d'émotion contenue, est vraiment sublime, et quand je la relis aujourd'hui, je ressens encore ce petit frisson que peuvent créer les chefs-d'œuvre.



Cette oeuvre n'a pas pris une ride, et elle annonçait toutes les grandes BD pour adultes.   sunny

Cette histoire m'a vraiment émue quand je l'ai redécouverte très tardivement lors de l'expo au musée d'art et d'histoire du judaïsme. Sinon celle qui m'avait fait frissonner quand je l'ai découverte dans le n° 500 de Pif gadget c'était la réédition de l'histoire très lewiscarrollienne du Matou matheux !

http://planbd.blogspot.com

42 Re: Les BD qui "donnent le frisson" le Jeu 8 Déc - 18:46

Raymond

avatar
Admin
Tiens ?  Le Matou matheux (qui fait partie de la Rubrique-à-Brac et donc du journal Pilote) est paru dans le journal Pif ?    icon_surprised

Ceci dit, même s'il je n'en garde pas un souvenir bouleversé, c'est un autre excellent épisode de Gotlib.  Wink


_________________
Et toujours ...
http://lectraymond.forumactif.com

43 Re: Les BD qui "donnent le frisson" le Jeu 8 Déc - 19:21

Raymond

avatar
Admin
Parmi les bonnes lectures de 2015, il faut signaler un beau livre dont je n'avais pas parlé ici sur ce forum, qui s'intitule Ce n'est pas toi que j'attendais.



Cette BD raconte les réactions créées par l'arrivée d'un bébé trisomique au sein d'une jeune famille française "normale". Entre le père qui s'angoisse et se révolte, la mère qui semble se résigner et la grande sœur qui prend l'air de ne pas y toucher, chaque membre de la famille s'exprime à sa façon.

Et puis le temps passe et les habitudes apparaissent. Les petits "mongols sont réputés être très affectueux et l'amour s'impose, au fil du temps, irrésistiblement.

Et à la fin du livre, la sœur fait une troublante déclaration, qui semble refléter l'opinion générale.



"On a de la chance qu'elle nous ait choisi", eh oui !

La trisomie, ce n'est pas une malédiction, ni une épreuve, ni un malheur social qu'il faut éviter à tout prix.

C'est un bonheur !

C'et cela que ce beau livre m'a appris.   sunny


_________________
Et toujours ...
http://lectraymond.forumactif.com

44 Re: Les BD qui "donnent le frisson" le Ven 9 Déc - 13:45

Raymond

avatar
Admin
Comment ne pas parler, dans un tel sujet, d'une oeuvre aussi singulière que Maus, dessinée par Art Spiegelman.

L'incorporation de l'univers des camps de la mort dans une BD animalière était un choc, mais elle était surtout un véritable coup de génie. L'auteur nous attendrit dans un premier temps avec ses mignonnes petits souris (même si elles traînent un certain nombre de problèmes psychologiques), puis au milieu de l'histoire, il les plonge brutalement dans une horreur absolue, en les amenant dans un camp d'extermination allemand, en 1944.

L'image marquante de Maus, c'est probablement cette séquence qui réveille de douloureux souvenirs, et aussi un frisson d'horreur !



Brrrr ...

Il fallait vraiment oser parler des camps de la mort de cette manière, dans une simple BD, en mélangeant souvenirs familiaux et mignons petits animaux, et en alternant aussi implacablement l'empathie et la férocité.

Maus est bien sûr un des 10 chefs-d'œuvre absolus de la bande dessinée.   sunny


_________________
Et toujours ...
http://lectraymond.forumactif.com

45 Re: Les BD qui "donnent le frisson" le Sam 10 Déc - 17:09

Raymond

avatar
Admin
Il y a d'autres frissons d'horreur que je n'oserai jamais montrer ici, comme par exemple les BD "gores" dessinées par Crumb.   affraid

Ceci dit, l'oeuvre de Crumb est vraiment polymorphe, et elle se montre souvent compatible avec la pensée unique. Dans certaines occasions, ses BD deviennent complètement folles, sans être scandaleuses pour autant.

Je pense par exemple à certaines planches expérimentales dessinées pendant les années 60 à San Francisco, en pleine période hippie, dans lesquelles il essayait de mettre en image les sensations éprouvées après la prise de LSD. En voici un exemple très caractéristique.




Ce genre de page m'a tout de suite fait penser que la BD pouvait être un art.  sunny


_________________
Et toujours ...
http://lectraymond.forumactif.com

46 Re: Les BD qui "donnent le frisson" le Dim 11 Déc - 9:17

Raymond

avatar
Admin
Dans un registre différent, les multiples inventions dessinées par Fred, avec jeux de surface sur la planche et changements de dimension, ont souvent réveillé des frissons de plaisir.

On trouve beaucoup de ces "méta-changements" dans Philémon, mais une des scènes les plus drôles est probablement cette mise en abyme de l'auteur lui-même, qui intervient directement dans une planche du Petit Cirque, afin de "réparer" la roulotte.






C'est à la fois drôle, surprenant, ingénieux et même ingénu.

Fred était un génie !  sunny


_________________
Et toujours ...
http://lectraymond.forumactif.com

47 Re: Les BD qui "donnent le frisson" le Lun 12 Déc - 13:28

Raymond

avatar
Admin
Dans un autre style, le frisson peut naître simplement d'une découverte bienheureuse. C'est le cas de cette page de Shelton, dessinée de façon très libre et publiée dans la presse underground des années 70. En la découvrant à l'époque, je me souviens d'avoir éprouvé une empathie immédiate, parce que la BD exprimait avec spontanéité et naïveté quelques chose que je ressentais moi aussi, à l'âge de 20 ans.



La BD est capable d'adapter magnifiquement un poème ou une chanson.   sunny


_________________
Et toujours ...
http://lectraymond.forumactif.com

48 Re: Les BD qui "donnent le frisson" le Jeu 15 Déc - 17:46

Raymond

avatar
Admin
En parlant de poèmes en BD, c'est à peu près à la même époque (début des années 70) que Wathéry publiait dans Spirou cette lumineuse adaptation d'un poème de Victor Hugo.

Elle n'est pas facile à scanner car la séquence d'images s'étale sur une double page.

Voici le début !



Et voici la fin !



Cette BD "hors-norme" confirmait définitivement (à mon avis) que Walthéry était un auteur qui comptait.   sunny


_________________
Et toujours ...
http://lectraymond.forumactif.com

49 Re: Les BD qui "donnent le frisson" le Ven 16 Déc - 13:42

Raymond

avatar
Admin
Il est rare que François Schuiten, de son côté, se laisse aller dans la poésie. Son oeuvre est plutôt marquée par la réflexion et les essais graphiques.

De plus, les histoires des Cités obscures se terminent souvent plutôt tristement, mais il y a un album qui fait exception, c'est l'Ombre d'un Homme (du moins dans sa première version).

Après avoir vainement cherché à échapper à la malédiction de son ombre colorée, le héros de l'histoire rencontre l'amour et se réconcilie avec son destin. Il devient acteur dans un théâtre d'ombres et les dernières images de l'album donnent une image de son bonheur.




Schuiten peut tout dessiner, même le bonheur !  sunny


_________________
Et toujours ...
http://lectraymond.forumactif.com

50 Re: Les BD qui "donnent le frisson" le Sam 17 Déc - 11:51

Raymond

avatar
Admin
J'ai déjà parlé dans ce forum de mon admiration pour Christian Godard, et je vous ai déjà montré dans ce sujet une de ses BD marquantes ("il s'appelait Jérôme").

La découverte des avenrtures de Norbert et Kari a été un autre événement de ma jeunesse. Le point d'orgue de la série est certainement "Norbert et Kari au royaume d'Astap", un récit ébouriffant d'humour et de tendresse, qui est probablement inspiré par "Sa majesté des mouches", un roman anglo-saxon de William Golding.

Le "Royaume d'Astap", c'est en fait le monde étrange et beau de l'enfance en liberté, qui se permet toutes les audaces. C'est aussi le nom que s'est donné une bande d'enfants naufragés sur une île du Pacifique, où elle est presque retournée à la vie sauvage.

L'exploration de ce monde anarchique permet à Godard de multiplier les gags féroces, et parfois d'atteindre une certaine forme de poésie. C'est en particulier le cas de l'image finale qui expose les sentiments nostalgiques de Norbert et Kari après la disparition du Royaume d'Astap, due à la récupération de tous les enfants par leurs géniteurs.



La cage reste ouverte, et l'enfance reste en liberté.

Et le monde d'Astap survivra dans nos cœurs !  sunny


_________________
Et toujours ...
http://lectraymond.forumactif.com

Contenu sponsorisé


Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut  Message [Page 2 sur 5]

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum