Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

Emmanuel Lepage et ses voyages

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas  Message [Page 1 sur 1]

1 Emmanuel Lepage et ses voyages le Sam 4 Juin - 10:12

Raymond

avatar
Admin
Tous les jours, je réalise qu'il reste de nombreux auteurs marquants qui n'ont pas encore leur sujet dédié dans notre forum.

Parmi eux, il y a Emmanuel Lepage, qui a déjà publié plusieurs albums importants.



Dans la photo ci-dessus, il tient en ses mains une de ses plus belles oeuvres : Le Printemps de Tchernobyl. C'était en tout cas un des immanquables de l'année 2012.

L'auteur est par ailleurs bien reconnu par la critique, et il a même eu droit à une belle monographie chez les éditions Mosquito.


_________________
Et toujours ...
http://lectraymond.forumactif.com

2 Re: Emmanuel Lepage et ses voyages le Sam 4 Juin - 12:10

Raymond

avatar
Admin
J'ai vu récemment un documentaire télévisé consacré à Tchernobyl, et il révélait une réalité étonnante.

Tchernobyl représente toujours aujourd'hui le sommet de la pollution et de la destruction de la nature par l'homme. Les soviétiques ont d'ailleurs tracé un large périmètre de "no man's land" autour de cet centrale atomique, et ses environs sont devenus complètement déshabités. Trente ans après la catastrophe nucléaire, cet immense territoire est envahi par la nature sauvage. La végétation reprend sa place un peu partout, et les animaux sauvages viennent s'y réfugier en masse. La caméra des reporters montrait en fait de curieuses images, celle d'une nature colorée et en pleine expansion, dont la végétation est devenue par endroits luxuriante. Les animaux y prolifèrent facilement, puisque l'homme n'est plus là pour les chasser, et aussi parce que leur espérance de vie assez courte (deux ou trois décennies alors que l'homme vit bien plus longtemps) les protège contre des cancers, qui mettent plusieurs dizaines d'années à se développer. Tchernobyl est ainsi devenu un paradis pour ses nouveaux habitants.

C'est cette surprenante réalité que raconte Emmanuel Lepage dans Un Printemps à Tchernobyl.





Au début de ce livre, on découvre surtout la terreur que les humains éprouvent devant un monde contaminé par les radiations. Quelle idée que de s'intéresser à un univers devenu radioactif ! Emmanuel Lepage doit prendre des précautions à chaque fois qu'il pénètre dans le périmètre interdit (il met par exemple un masque) et il dessine en conséquence tout ses images en gris. Cette absence de couleur reflète symboliquement sa vision personnelle d'un territoire inquiétant.





Par la suite, très progressivement, Emmanuel Lepage découvre avec étonnement la vie qui semble proliférer dans ce monde maudit. Dans ce territoire de maisons en ruines, d'usines délabrées et de routes non entretenues, il y a encore des humains qui vivent discrètement, et qui aiment cette région. Ils ne sont pas malheureux, et le dessinateur-reporter éprouve des sentiments contrastés. En fait, pourquoi continue t-il à porter ce masque ?





Cette végétation florissante, et ce printemps vivifiant qui lui donne une sensation de bonheur, alors pourquoi continuer à les dessiner avec un lavis grisâtre. L'humeur de l'artiste évolue, et la couleur fait son apparition d'une manière timide. Le dessinateur hésite encore entre sa connaissance des méfaits de la radioactivité, et la réalité vivante qui inonde son regard. L'illustration en noir et blanc alterne dès lors avec des images timidement colorées.





Mais plus le temps passe, et plus la couleur, la gaîté et la vie reprennent le dessus.  





La forêt giboyeuse et les arbres prospères deviennent ainsi une réalité criante. A Tchernobyl, la nature a repris ses droits et elle s'impose en toute indépendance. Le système soviétique a disparu, et le territoire s'est libéré. C'est paradoxalement ce sentiment de liberté que le dessinateur éprouve en explorant ce monde sauvage, et la couleur s'impose pour traduire ce sentiment.





Bien sûr, Tchernobyl n'est pas un paradis, mais c'est un monde contrasté qu'Emmanuel Lepage s'est mis à "sentir dans sa peau" (pour reprendre ses propres termes). A l'excitation que provoquait l'idée d'explorer des terres interdites a succédé la volupté de retrouver la nature sauvage, et la sérénité d'explorer une terre presque sans homme. Comme il le dit en conclusion de son ouvrage, "c'est la vie qui m'a surpris". Y aura-t-il un jour des touristes qui partiront explorer Tchernobyl ?  Wink

Vous l'avez maintenant compris. Un Printemps à Tchernobyl est une oeuvre étonnante, qui utilise les spécificités narratives de la bande dessinée (en particulier le contraste frappant qui peut exister entre le texte et l'image) pour exprimer une réalité indicible. C'est un tout grand livre, qui dépasse les limites du simple reportage illustré, et je vous recommande de le découvrir.



Dernière édition par Raymond le Dim 5 Juin - 10:21, édité 1 fois


_________________
Et toujours ...
http://lectraymond.forumactif.com

3 Re: Emmanuel Lepage et ses voyages le Dim 5 Juin - 10:16

Raymond

avatar
Admin
Relevons au passage que Lepage n'a pas inventé cette idée d'alterner le noir et blanc avec la couleur. On trouve cet effet dans de nombreux films.

Jaques Tati, par exemple, l'utilise dans son fameux Jour de Fête.

"Paris brûle t-il ", film de guerre en noir et blanc, se transforme en film couleur une fois que Paris est libéré.

Heimat, la chronique filmée (d'un village allemand) d'Edgar Reitz alterne le noir et blanc et la couleur avec un savant désordre qui semble n'avoir aucune logique.

Tarkosvski procède de même dans son fameux film Stalker. A noter que cette oeuvre raconte également une errance dans une zone probablement contaminée par les radiations.

Il y a sûrement beaucoup d'autres exemples cinématographiques de ce genre. Dans le domaine de la BD, il doit y en avoir aussi mais ... rien ne me vient en tête.  scratch


_________________
Et toujours ...
http://lectraymond.forumactif.com

4 Re: Emmanuel Lepage et ses voyages le Dim 5 Juin - 13:13

eleanore-clo

avatar
lecteur émérite
lecteur émérite
Bonjour Raymond
Mitacq utilise le procédé dans Le calvaire du Mont Pendu.
L'histoire est en couleur mais les réminiscences de la Seconde Guerre mondiale sont traitées avec un lavis noir et blanc.
Cordialement
Eéanore-clo

5 Re: Emmanuel Lepage et ses voyages le Dim 5 Juin - 13:37

eleanore-clo

avatar
lecteur émérite
lecteur émérite
N'ayant pas trouvé d'images sur la Toile je me suis permise de photographier l'album Very Happy  !

.

J'espère ne pas avoir commis un impair au égard aux droits de l'auteur Mitacq ?

6 Re: Emmanuel Lepage et ses voyages le Dim 5 Juin - 14:28

Raymond

avatar
Admin
En principe, non. C'est une simple "citation" !  Wink

Sinon, c'est un bon exemple que tu nous donnes. Il y en a sûrement beaucoup d'autres.


_________________
Et toujours ...
http://lectraymond.forumactif.com

7 Re: Emmanuel Lepage et ses voyages le Lun 10 Oct - 13:40

Raymond

avatar
Admin
Un nouvel album de Lepage vient de sortir, et c'est à nouveau un livre de voyages. Mais cette fois-ci, il est imaginaire.



BDZoom en parle ici :

http://bdzoom.com/105400/bd-de-la-semaine/%c2%ab-les-voyages-d%e2%80%99ulysse-%c2%bb-par-emmanuel-lepage-rene-follet-et-sophie-michel/

Tous les albums de Lepage sont des événements. Very Happy


_________________
Et toujours ...
http://lectraymond.forumactif.com

8 Re: Emmanuel Lepage et ses voyages le Ven 28 Oct - 8:52

eleanore-clo

avatar
lecteur émérite
lecteur émérite
Bonjour

Je viens de terminer Les voyages d'Ulysse.

Le scénario de Sophie Michel, la (ex?) compagne d'Emmanuel Lepage, est très bien ficelé. Cela me fait un peu penser à Surboum pour 4 roues de Gil Jourdan car plusieurs intrigues, chacune située dans une ligne temporelle différente, convergent à la toute fin de l'album. La personnalité de Salomé, l’héroïne, est d'une grande richesse. Adolescente révoltée, adulte décidée, personnalité tourmentée, Salomé est à la recherche de sa vie. Et nous suivons ses pérégrinations, oserais-je dire son odyssée. Le deuxième héros, Jules, est un peintre, et son art lui permet de témoigner, même s'il mène sa propre quête.

Les illustrations d'Emmanuel Le Page sont de toute beauté. Il navigue (!) avec un incroyable brio sur la frontière entre la BD et la peinture. J'ai récemment été voir l'exposition Hergé au Grand Palais, où le maitre confiait ne pas pouvoir mener de front les deux carrières : "La BD est mon unique moyen d'expression. Qu'y a-t-il d'autres à ma disposition ? La peinture ? Il faut y consacrer sa vie. Et comme je n'ai qu'une vie (et largement entamée), je dois choisir la peinture ou Tintin, pas les deux ! Je ne peux pas être peintre du dimanche ou du samedi après-midi, c'est impossible !".
Et bien le dessinateur breton prend le contrepied de cette maxime en nous livrant des vignettes d'une beauté ensorcelante, pleines de vie, des marines en un mot.


J'ai juste été surprise par le nombre phénoménal de mouettes hantant les ports !
La couleur est utilisée avec beaucoup d'intelligence, un peu comme le faisait Morris, comme reflet des émotions.

Une des intrigues raconte la quête des œuvres d'un peintre, Ammôn Kasacz . Et l'éditeur a eu l'habileté de faire dessiner les œuvres du peintre par René Follet. Cerise sur le gâteau, les styles de Lepage et Follet se marient fort bien.


Un très bel album que je suis heureuse de partager avec les lecteurs du forum.

Belle journée
Eléanore-clo

9 Re: Emmanuel Lepage et ses voyages le Sam 29 Oct - 9:37

Raymond

avatar
Admin
Belle analyse ! Merci beaucoup !   Very Happy

J'ai découvert entretemps cet album et je partage tes impressions. C'est une BD de de toute grande classe. Lepage est aussi bon dans les œuvres de fiction que dans ses reportages.

J'ai lu dans une interview de Lepage que ce livre fait plus ou moins suite à une oeuvre vieille de 15 ans, intitulée les Voyages d'Anna. Elle a été publiée il y a environ 15 ans chez Maghen.



Je ne possède pas ce livre qui semble être plus un livre d'art qu'une véritable BD. Il raconte aussi un voyage et la maquette semble séduisante. Voici à quoi ressemble une planche :



Dans ce même article, on annonce que l'album devrait être réédité cet automne. C'est donc quelque chose qu'il faudra suivre. Wink


_________________
Et toujours ...
http://lectraymond.forumactif.com

10 Re: Emmanuel Lepage et ses voyages le Ven 11 Nov - 17:10

Treblig


Double prix Nobel
Double prix Nobel
eleanore-clo a écrit:Bonjour

Je viens de terminer Les voyages d'Ulysse.

Le scénario de Sophie Michel, la (ex?) compagne d'Emmanuel Lepage, est très bien ficelé. Cela me fait un peu penser à Surboum pour 4 roues de Gil Jourdan car plusieurs intrigues, chacune située dans une ligne temporelle différente, convergent à la toute fin de l'album. La personnalité de Salomé, l’héroïne, est d'une grande richesse. Adolescente révoltée, adulte décidée, personnalité tourmentée, Salomé est à la recherche de sa vie. Et nous suivons ses pérégrinations, oserais-je dire son odyssée. Le deuxième héros, Jules, est un peintre, et son art lui permet de témoigner, même s'il mène sa propre quête.

Les illustrations d'Emmanuel Le Page sont de toute beauté. Il navigue (!) avec un incroyable brio sur la frontière entre la BD et la peinture. J'ai récemment été voir l'exposition Hergé au Grand Palais, où le maitre confiait ne pas pouvoir mener de front les deux carrières : "La BD est mon unique moyen d'expression. Qu'y a-t-il d'autres à ma disposition ? La peinture ? Il faut y consacrer sa vie. Et comme je n'ai qu'une vie (et largement entamée), je dois choisir la peinture ou Tintin, pas les deux ! Je ne peux pas être peintre du dimanche ou du samedi après-midi, c'est impossible !".
Et bien le dessinateur breton prend le contrepied de cette maxime en nous livrant des vignettes d'une beauté ensorcelante, pleines de vie, des marines en un mot.


J'ai juste été surprise par le nombre phénoménal de mouettes hantant les ports !
La couleur est utilisée avec beaucoup d'intelligence, un peu comme le faisait Morris, comme reflet des émotions.

Une des intrigues raconte la quête des œuvres d'un peintre, Ammôn Kasacz . Et l'éditeur a eu l'habileté de faire dessiner les œuvres du peintre par René Follet. Cerise sur le gâteau, les styles de Lepage et Follet se marient fort bien.


Un très bel album que je suis heureuse de partager avec les lecteurs du forum.

Belle journée
Eléanore-clo


http://www.lemonde.fr/bande-dessinee/article/2016/11/10/le-voyage-lumineux-d-emmanuel-lepage_5028892_4420272.html

11 Re: Emmanuel Lepage et ses voyages le Sam 12 Nov - 12:50

eleanore-clo

avatar
lecteur émérite
lecteur émérite
Merci pour cet article du Monde Very Happy
Eléanore-clo

12 Re: Emmanuel Lepage et ses voyages le Lun 28 Nov - 23:40

Treblig


Double prix Nobel
Double prix Nobel
http://bdzoom.com/107696/actualites/%c2%ab-les-voyages-d%e2%80%99ulysse-%c2%bb-d%e2%80%99emmanuel-lepage-avec-sophie-michel-rene-follet-edite-chez-daniel-maghen-grand-prix-de-la-critique-acbd-2017/

13 Re: Emmanuel Lepage et ses voyages le Lun 28 Nov - 23:46

Raymond

avatar
Admin
C'est certainement une récompense méritée !


_________________
Et toujours ...
http://lectraymond.forumactif.com

Contenu sponsorisé


Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut  Message [Page 1 sur 1]

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum