Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

Le principe d'Heisenberg, par François Corteggiani et Christophe Alvès

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Aller en bas  Message [Page 4 sur 5]

Draculea

avatar
grand maître
grand maître
Le tampon encreur était en effet une surprise (bonne). Par hasard, la très gentille vendeuse qui m'écoutait parler du carnet avec sa collègue m'a dit : "ah mais on nous a aussi envoyé des tampons Alix, en voulez-vous un ?" Evidemment je n'ai pas dit non ! Je suis surpris moi aussi que l'existence de cet objet fort sympathique n'ait pas été officiellement signalée

vp.


débutant
débutant
Bonjour,
Quelqu'un a-t-il une idée de la marque et le modèle de la moto à trois roues de Midi Libre, dessinée sur la première vignette de la page 19 ?
Merci

vp.


débutant
débutant
Après quelques recherches sur internet, je me réponds à moi-même : c'est un triporteur 125 peugeot TN55

stephane

avatar
vieux sage
vieux sage
Draculea a écrit:
Le tampon encreur était en effet une surprise (bonne). Par hasard, la très gentille vendeuse qui m'écoutait parler du carnet avec sa collègue m'a dit : "ah mais on nous a aussi envoyé des tampons Alix, en voulez-vous un ?" Evidemment je n'ai pas dit non ! Je suis surpris moi aussi que l'existence de cet objet fort sympathique n'ait pas été officiellement signalée
Ce tampon est sûrement réservé aux libraires pour la carte de fidélité opération Jacques Martin.

http://alixmag.canalblog.com/archives/2017/02/08/34912234.html

http://alixmag.canalblog.com/

kiko

avatar
alixophile
alixophile
Donc la vendeuse s'est peut être trompée en croyant que c'était un goodies Smile
Comment va t'elle pouvoir tamponner la carte de fidélité de ses clients maintenant ? Laughing

http://forumpimpf.net

marbou


alixophile
alixophile
Je me suis régalé à la lecture de cet épisode ! J'ai trouvé le dessin très réussi, et les couleurs de l'Aubrac superbes. Le scénario de Corteggiani m'a bien plu (alors que je n'avais pas apprécié la fin de Mission antarctique). Ce scénario est relativement simple, mais on sent que le scénariste connaît son affaire, même dans le domaine scientifique (et même si la mécanique quantique ne joue qu'un faible rôle dans cette histoire qui lui doit son titre).
J'ai retrouvé le plaisir de lecture des Lefranc "classiques", ceux du vivant de Jacques Martin, et je le classe (à chaud) juste après "Noël noir" pour les successeurs.
Je suis un peu étonné du peu de commentaires positifs sur cet opus...

Tarmac

avatar
grand maître
grand maître
Entre Alix, Lefranc, Jhen et les voyages d'Alix, on est en train de dévorer les albums. Les feeds-backs arrivent Smile

Raymond

avatar
Admin
Pour ma part, je ne lirai le nouveau Lefranc que le week-end prochain ... puisque je ne l'ai pas encore acheté.  deso


_________________
Et toujours ...
http://lectraymond.forumactif.com

stephane

avatar
vieux sage
vieux sage
Je n’aime pas cette façon de sortir les albums en même temps car il me faut du temps pour digerer un livre et je n’aime pas me replonger immédiatement dans un autre ( surtout lorsque ce sont des bd trees attendues)

http://alixmag.canalblog.com/

Tarmac

avatar
grand maître
grand maître
Je partage ce point de vue, d'autant que là il s'agit de la sortie simultanée des trois séries Alix/Lefranc/Jhen et les Voyages d'Alix, faut-il le rappeler.

stephane

avatar
vieux sage
vieux sage

http://alixmag.canalblog.com/

Tarmac

avatar
grand maître
grand maître
Interview intéressante qui montre tout le travail préparatoire en amont pour "Le principe d'Heseinberg" les reconnaissances et repérages géographiques. De par le rendu, on sent que les auteurs se sont imprégnés des lieux géographiques pour donner aux lecteurs une reconstitution quasi parfaite des causses et des villages de l'aubrac, de l'aveyron dans les années 50, et par là-même un magnifique Lefranc vintage .

Tarmac

avatar
grand maître
grand maître
Un retour positif sur le Lefranc de Corteggiani et Alvès Arrow http://www.sceneario.com/bande-dessinee/lefranc/le-principe-d-heisenberg/27213.html

Tarmac

avatar
grand maître
grand maître
On n'a pas encore de retour sur ce petit carnet de croquis qui est très bien fait. On y retrouve des croquis de Lefranc de "La grande menace" "Le mystère Borg" et "L'ouragan de feu" .
Dans quelques années, il sera collector ce petit carnet de notes.

Raymond

avatar
Admin
Parlons d'abord du Principe d'Heisenberg ! Vos avis me semblent jusqu'ici un peu timides.  Very Happy



C'est donc le deuxième album du duo Corteggiani-Christophe Alvès, deux auteurs qui avaient donné entière satisfaction avec "Opération Antarctique". Leur nouveau récit se passe toujours pendant les années 50, et c'est donc une fois de plus un "Lefranc vintage" qui nous est raconté.  

Le récit se déroule dans les paysages sauvages de l'Aubrac et cette exploration de la France profonde est une bonne idée. Tout commence par un curieux règlement de compte et la police se trouve en face de mystérieux cadavres qui laissent craindre la réapparition d'un "tueur de l'Aubrac". Lefranc est aussitôt envoyé sur place afin d'élucider le mystère, et afin de bien plonger le lecteur dans l'ambiance des années 50, les auteurs décrivent avec beaucoup de détails son itinéraire routier. Ceci permet de voir une succession de paysages traversés par la voiture de Lefranc, qui réveillent malicieusement des réminiscences chez le lecteur. On se remémore en effet rapidement le début de certains albums célèbres, comme la "Grande Menace" ou "l'Ouragan de Feu".



Arrivé sur place, Lefranc retrouve une de ses connaissances, un curieux "dessinateur-reporter" nommé Marco di Angelo. Là également, il ne faut pas très longtemps au lecteur pour comprendre que ce dessinateur a bien existé. Il s'agit en fait du fameux Angelo Di Marco, célèbre pour ses spectaculaires et dramatiques couvertures de France Soir ou de Radar dessinées au lavis, et bien connu des lecteurs de Vaillant-Pif comme dessinateur de Nasdine Hodja.

                      

Il y a ainsi quelques savoureux clins d'œil qui sont adressés au lecteur, et ce n'est pas désagréable mais ... ce n'est pas encore un récit. L'idée principale, qui est ensuite exposée, repose sur les propriétés du thorium, un métal rare extrait de la monazite, qui possède des propriétés radioactives. Il pourrait théoriquement être utilisé comme source d'énergie nucléaire à la place de l'uranium.

Y a t-il du thorium dans l'Aubrac ? C'est je pense à ce stade que commence la fiction, et qu'apparait aussi pour ma part une relative déception. La présence d'un gisement de Thorium entraîne naturellement quelques bagarres entre agents secrets, que l'on ne comprend que difficilement au départ. On se demande assez vite de quel bord les méchants tueurs peuvent bien provenir ?



Des explications sont bien sûr sonnées à la fin de l'album, mais elles n'ont pas vraiment réussi à me convaincre. Il m'est difficile d'exposer ce scepticisme sans faire de "spoiler", et mon explication sera donc cachée.

Spoiler:
Les méchants du récit sont en fait des agents du contre-espionnage français. Ils se comportent comme de véritables voyous, alors que l'enjeu de l'affrontement est loin d'être vital et qu'ils sont en principe contrôlés par l'état français. Je n'y crois finalement pas du tout !

Le principe d'Heisenberg est donc un simple récit d'espionnage, dont l'enjeu ...
Spoiler:
la construction d'une centrale atomique
... me parait plutôt mince par rapport à la violence qui nous est montrée. J'ai d'ailleurs trouvé que cette aventure n'était pas très "prenante". La fin me laisse un peu perplexe, ce qui est bien sûr plutôt fréquent dans les romans d'espionnage, mais je ne suis finalement pas satisfait. Quand retrouvera t-on en effet une belle aventure classique de Lefranc, avec du suspense, des poursuites, et une lutte contre un danger mortel ?

Le dessin de Christophe Alves est sinon très correct, et l'ambiance des années 50 est évoquée avec une certaine nostalgie. Lefranc fait de plus connaissance avec une jeune et belle journaliste qui ne joue pas un grand rôle dans cette histoire, mais qui est peut être destinée à réapparaître. Question



Tel est ce nouvel album, qui n'est à mon avis pas un "grand Lefranc" mais, qui sait ... il va peut être donner de belles discussions. Wink


_________________
Et toujours ...
http://lectraymond.forumactif.com

Jacky-Charles


license ès BD
license ès BD
Si le thorium ne vous dit pas grand chose, voici un extrait d'un article de Science et Vie paru en octobre 2017.

L'EUROPE S'INTERESSE ENFIN AU REACTEUR AU THORIUM

Un autre nucléaire est possible... Quelques mois après la catastrophe de Fukushima, Science et Vie consacrait un dossier à une alternative aux actuels réacteurs à l'uranium. Ce dernier combustible est inégalement réparti à la surface de la Terre, générateur de déchets très toxiques après irradiation, et prompt à s'emballer à la moindre panne du système de refroidissement.

La solution ? Le réacteur au thorium baignant dans un liquide de sels fondus. Le thorium est très abondant, les rebuts qu'il génère sont plus facilement manipulables, et ce combustible liquide, qui évolue à pression ambiante, a la faculté de se refroidir facilement en cas d'incident.

Et pourtant, cette technologie a été complètement délaissée : les derniers tests d'un tel réacteur ont été réalisés dans les laboratoires américains d'Oak Ridge en 1973.

Mais l'histoire vient enfin de rebondir : l'institut de recherche néerlandais NRG a lancé, en août, une grande série d'expériences autour d'un prototype inédit de réacteur au thorium, dans le but d'éprouver, notamment, la résistance des matériaux soumis à des conditions ultra-corrosives. Un premier pas en direction d'une autre forme d'énergie nucléaire, sur laquelle planchent également aujourd'hui la Chine, l'Inde, l'Indonésie et plusieurs start-up américaines.

Donc, à suivre...

marbou


alixophile
alixophile
Ca fait très longtemps que l'on lit des choses sur les réacteurs au thorium, dont le principal avantage, outre l'abondance du thorium, et d'être sûr et de s'arrêter sans dommage si problème. On se demande donc pourquoi on s'est lancé dans les super REP (les EPR) plutôt que dans cette nouvelle filière. Mais outre les intérêts divers et variés, l'industrie nucléaire française a été échaudée par l'échec de la technologie à neutrons rapides, qui devait fournir plus de combustible qu'elle n'en consommait ; les phénix et superphénix ne renaîtront pas de leurs cendres... Et la première filière (la filière française) uranium naturel graphite gaz, si elle a fonctionné assez longtemps, a généré quelques craintes lors d'incidents.
C'est un des intérêts de cet épisode de Lefranc de raviver cette idée du thorium, et l'incertitude relative dans laquelle nous laisse cette aventure lorsque ferme l'album peut justifier à elle seule son titre.
Même si l'histoire en elle-même est assez simple, et peu prenante (on est loin du suspense des premiers) j'ai trouvé cette album très réussi, avec un plaisir particulier à suivre le voyage de Lefranc à travers la France d'alors, bien que ces pages n'apportent rien à l'intrigue.

Raymond

avatar
Admin
Belle remarque !   pouce

Mais est-ce que le nucléaire est encore une solution d'avenir ? Plus de nos jours, je pense ! Le futur est plutôt destiné aux énergies renouvelables. Rolling Eyes


_________________
Et toujours ...
http://lectraymond.forumactif.com

Laurent

avatar
alixophile
alixophile
Pour ma part, j'ai trouvé le scénario de ce Lefranc plutôt plus cohérent que celui de certains des derniers albums. Dommage que la carcan des 48 planches amène encore une conclusion abrupte en deux planches.

Raymond

avatar
Admin
Mais bonjour, Laurent ! Cela fait longtemps que tu n'étais pas revenu.

Sinon ... est-ce que le scénario est "cohérent" ? Oui, certainement. Il n'empêche que je ne suis pas arrivé à y croire.


_________________
Et toujours ...
http://lectraymond.forumactif.com

Tarmac

avatar
grand maître
grand maître
La presse locale s'y met également avec une critique positive Very Happy
Arrow Quand le journaliste Lefranc enquête sur l’Aubrac
Le 28e tome de « Lefranc » se déroule sur l’Aubrac et un peu à Rodez. Une belle surprise !
Arrow http://www.centrepresseaveyron.fr/culture-loisirs/quand-le-journaliste-lefranc-enquete-sur-l-aubrac-JF546209

Raymond

avatar
Admin
Grâce à Draculea ( cheers + pouce ), j'ai reçu le petit Carnet de notes que les libraires sont supposés offrir avec l'achat du dernier Lefranc.



Mais que contient-il donc, ce fameux carnet ????

Eh bien, tout simplement des pages blanches permettant de prendre des notes, ornées de petits dessins à l'encre. Ces dessins montrent par exemple diverses têtes de Lefranc, d'Axel Borg ou de Jeanjean, ou parfois des images ou décors célèbres, provenant des premiers albums.

Voici un scan de deux pages prises au hasard :



Voilà ! Il fallait que quelqu'un vous le montre.  Wink


_________________
Et toujours ...
http://lectraymond.forumactif.com

Loup79


license ès BD
license ès BD
Bah oui ! Sad On se contentera de ces deux scans... Sad Sad Sad

Raymond

avatar
Admin
Le nouveau Lefranc se vendrait mieux que le nouvel Alix !   Exclamation  +  Question  +   Shocked

C'est la surprise que révèlent les statistiques commerciales, mises en ligne sur BDZoom.

http://bdzoom.com/122763/meilleures-ventes/zoom-sur-les-meilleures-ventes-de-bd-du-29-novembre-2017/

Bon, il faut tout de même relativiser. Le nouvel Alix se vend bien également, mais il est un peu derrière "le Principe d'Heisenberg". Peut être qu'il n'y a pas beaucoup de différences en terme de nombre d'albums vendus (les chiffres de vente en valeur absolue ne sont pas spécifiés dans l'article).


_________________
Et toujours ...
http://lectraymond.forumactif.com

stephane

avatar
vieux sage
vieux sage
Pour info, Raymond, ça fait déjà quelques années que les ventes de Lefranc sont sensiblement supérieurs à celle d’Amix.

http://alixmag.canalblog.com/

Contenu sponsorisé


Revenir en haut  Message [Page 4 sur 5]

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum