Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

WATERLOO 1815-2015

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas  Message [Page 1 sur 1]

1 WATERLOO 1815-2015 le Ven 19 Juin - 12:39

AJAX

avatar
license ès BD
license ès BD
Je suis passé hier, 18 juin, à l'inauguration du bicentenaire de la bataille de Waterloo.

Je m'y suis laisser tenter par un album BD intitulé, tout simplement, WATERLOO... et le "mode d'emploi qui va avec" : "WATERLOO : LES SECRETS DE LA BATAILLE". Non, ce dernier bouquin ne parle pas de stratégie, mais de la supervision de l'album BD par son conseiller historique Patrice Courcelle.
Des bouquins sur Napoléon, sa bio et sa stratégie, notamment à Waterloo, j'en ai déjà trois ou quatre sans compter les brochures...

Il s'agit en fait d'un album BD dessiné par Mor, scénarisé par TemPoe, et supervisé par Patrice Courcelle, spécialiste du Premier Empire et d'uniformologie en général. Du reste, je me rappelle qu'ayant vu dans je ne sais plus quelle revue de militaria (A.M.I., je crois) ses planches consacrées aux Egyptiens pharaoniques et aux Peuples de la mer, je les avais montrées à Jacques Martin qui cherchait un dessinateur pour ses COSTUMES ANTIQUES (Voyages d'Alix).
C'était au temps de ma "Marine Antique", et je lui avais suggéré de le contacter "en voisin", puisque Courcelle habitait - et habite toujours - le Brabant wallon. Martin m'avait semblé intéressé, mais finalement l'affaire de s'est pas conclue ou en est restée-là : c'est Jacques Denoël qui a réalisé les albums...

Bon. Bref. WATERLOO : LES SECRETS DE LA BATAILLE... détaille le travail du conseiller historique sur le tandem scénariste/dessinateur. Même si quelques détails de la mise en page de ce bouquin de 352 p. m'ont agacé en tant que professionnel de l'édition, le résultat est tout simplement passionnant. L'évolution d'un certain nombre de planches est suivie, case après case, depuis les premières ébauches, puis croquis, et jusqu'à la mise en page finale. Tel détail d'uniforme, tel régiment qui ne pouvait se trouver à tel endroit, tels détails capillaires ou de dialogues... Patrice Courcelle a tout épluché.

Plus de détails sur le site de l'éditeur : http://shop.sandawe.com  et www.sandawe.com  Je recommande.

2 Re: WATERLOO 1815-2015 le Ven 19 Juin - 15:10

Raymond

avatar
Admin
Pour ma part, j'ai un peu ignoré l'événement. J'en suis resté à l'album de Liliane et Fred Funcken, que je possède déjà depuis longtemps. Wink

Je me souviens également d'un film très bien fait, tourné par Bondartchouk il y a au moins une quarantaine d'années .... Cool


_________________
Et toujours ...
http://lectraymond.forumactif.com

3 Re: WATERLOO 1815-2015 le Ven 19 Juin - 15:55

AJAX

avatar
license ès BD
license ès BD
Oh ben... Waterloo c'est pas tout près de la Cuisse...  Smile
Je t'en parle en connaisseur, hier - nous qui sommes du pays - on a eu les plus grandes difficultés à retourner sur Charleroi. Faut savoir que cette bataille a eu lieu sur un axe routier Bruxelles-Charleroi; et que du fait des "V.I.Pères lubriques" cet axe était bloqué. Impossible de quitter le patelin, des flics débiles ou dépassés, ou les deux, nous faisaient tourner en rond. Heureusement, j'avais terminé ma carrière professionnelle à Waterloo, précisément. Et puis quand même j'ai lu le père Hugo qui disait que Waterloo se trouvait à la pointe supérieure d'un A. Le jambage de droite étant Charleroi-Genappe-Waterloo... j'ai fini par opter pour le gauche, direction Nivelles.

Mais quel bordel, sur le plan organisationnel ! Une histoire belge, quoi !

Le film de Bondartchouk ? Je dois bien l'avoir regardé 20 ou 30 fois. Superbe! Je ne m'en lasse pas...

Napoléon m'intéresse sur le plan historique, mais pas au point de collectionner les BD. Toutefois, moi le chicaneur d'Alix, j'ai ici été sensible à l'interaction "conseiller historique-auteurs". C'est pourquoi je recommande "LES SECRETS....".

Il existe aussi une édition collector de la BD avec des pages sur les reconstituteurs napoléoniens. Je me demande si je ne vais pas me laisser tenter, car j'y retourne demain. De centurion à grognards : salut, camarades !

4 Re: WATERLOO 1815-2015 le Sam 20 Juin - 15:42

Raymond

avatar
Admin
Je n'ai pas vu cet album aujourd'hui en librairie, mais en farfouillant sur le Web, j'ai compris pourquoi. Ce livre est publié aux éditions Sandawe !



_________________
Et toujours ...
http://lectraymond.forumactif.com

5 Re: WATERLOO 1815-2015 le Sam 20 Juin - 22:43

Monocle

avatar
docteur honoris causa
docteur honoris causa
Puisqu'on parle, je pense que Waterloo fait certainement partie des événements fondateurs de l'Europe moderne mais permettez moi d'exprimer un certain....énervement quand je vois comment le sujet est traité par la télé. On nous montre de belles "reconstitutions" dans lesquelles quelques dizaines de quinquagénaires ventripotents promènent au milieu des fumigènes leur uniforme empire devant des spectateurs à l’œil vissé sur leur smartphone...Mais quid de l'explication de l'événement? Ou sont passés les 40000 (je crois) morts de la journée? Les estropiés agonisant les tripes à l'air, l'odeur du sang? Les pilleurs de cadavres? Je n'ai guère entendu non plus, de commentaires désobligeants sur l'homme qui a mis l’Europe à feu et à sang pendant une quinzaine d'année.

Bon, j’arrête, parlons BD. Quelqu'un a lu l'ouvrage dont parle Raymond? Et je suis d'accord avec Ajax sur le film de Serguei Bondartchouk.

6 Re: WATERLOO 1815-2015 le Dim 21 Juin - 0:50

Ethan

avatar
grand maître
grand maître
Monocle a écrit:Puisqu'on parle, je pense que Waterloo fait certainement partie des événements fondateurs de l'Europe moderne mais permettez moi d'exprimer un certain....énervement quand je vois comment le sujet est traité par la télé. On nous montre de belles "reconstitutions" dans lesquelles quelques dizaines de quinquagénaires ventripotents promènent au milieu des fumigènes leur uniforme empire devant des spectateurs à l’œil vissé sur leur smartphone...Mais quid de l'explication de l'événement? Ou sont passés les 40000 (je crois) morts de la journée? Les estropiés agonisant les tripes à l'air, l'odeur du sang? Les pilleurs de cadavres? Je n'ai guère entendu non plus, de commentaires désobligeants sur l'homme qui a mis l’Europe à feu et à sang pendant une quinzaine d'année.

.

Tu n'habites pas en Belgique car on a eu droit à une véritable overdose de cet événement mis à toutes les sauces (presse, télé, radio), c'était tous les jours, il était temps que ça se termine !!! gourdin
Si tu veux voir un documentaire intéressant sur la bataille, je te recommande 'Waterloo, l'ultime bataille' de Hugues Lanneau, où on avait également le point de vue des militaires engagés à travers leurs écrits (on constatait qu'ils étaient surtout considérés comme de la chair à canon), et on évoquait tous les points que tu citais. Wink

Moi, j'ai entendu des propos désobligeants sur le personnage au cours des dernières semaines, mais peut-être pas sur les chaines françaises.Wink


Ps : Il n'y "avait eu" que 11.000 morts et 35.000 blessés sur une seule journée.Embarassed

7 Re: WATERLOO 1815-2015 le Dim 21 Juin - 2:08

AJAX

avatar
license ès BD
license ès BD
Voilà, je rentre de l'événement.
Vendredi soir, sur la RTBF j'avais suivi "l'attaque des Français" et on y parlait largement de ces morts, de ces estropiés qu'on amputait sans anesthésiques etc. Tu aurais dû regarder la TV belge, Monocle !
Aujourd'hui samedi, j'étais sur place pour "la riposte des Anglais" et on a encore largement parlé des horreurs de la guerre, des amputations sur le champ de bataille etc. Mais c'était mieux, la veille, à la TV, les caméras étant partout, alors que sur place, de nos tribunes, ce fut assez confus, dans le brouillard de la poudre noire. Odeur grisante, mais qui ne vaut pas celle de la cordite. D'où je me trouvais, je n'ai même pas pu admirer les Anglais se formant en carré pour résister à la charge des cuirassiers et lanciers de Ney. Comme je disais à ma femme : "En somme, c'est comme le Nouvel An chinois : beaucoup de pétards !"
Il y a un téléfilm RTBF qui devrait être bientôt disponible en DVD; je l'attends avec impatience. Et tu te régalerais, Monocle : on y parlera de ces horreurs que tu évoques.

Napoléon est un personnage mythique, j'allais écrire mythologique ! On l'adore ou on le hait. Il a réalisé d'excellentes choses, mais avait peut-être tendance à se comporter en chef mafioso (comme donner toutes sortes de leviers de pouvoir aux membres de sa famille). Pour ma part, je nourris une certaine sympathie à son égard tout en gardant dans un coin de ma mémoire une petite citation de Pascal : "L'Homme n'est ni Ange ni Bête; le malheur est que qui veut faire l'Ange fait la Bête".

Tel est en tout cas mon sentiment. Nous avons tous nos faiblesses, nos défauts; Napoléon eut les siens, assurément. Ce que je n'accepte pas, puisqu'on parle BD, c'est cette image boy-scout de Napoléon que donne Pascal Davoz dans sa série qui vient de s'achever. Le dessin de Torton erst impec, mais faire de Napoléon une espèce d'Alix (Napoléonalix ?)... ça me saoûle.
Je n'en dirai pas plus. Je serais plus à l'aise pour polémiquer sur Alexandre ou César. Sauf peut-être que j'aimerais rappeler  ce passage de Hugo, dans les MISERABLES et à propos de Waterloo, qui explique que si un soldat français commet un acte de bravoure il est décoré; mais que si c'est un soldat anglais, c'est son officier qui sera récompensé.
Dans ces conditions, mon camp est tout choisi.

8 Re: WATERLOO 1815-2015 le Dim 21 Juin - 7:41

Monocle

avatar
docteur honoris causa
docteur honoris causa
Désolé, je suis un peu loin pour capter la télé Belge mais je lui rends honneur de présenter les choses de manière plus réaliste, contrairement à la télé française qui a sombré dans l'hagiographie la plus simpliste.
Napoléon est, en effet, un personnage contrasté, protecteur des sciences, législateur et organisateur d'un côté mais politiquement insatisfait perpétuel avec, notamment, une politique maritime désastreuse.
J'ai réagi sur le sujet car j'ai le souvenir d'énormes disputes ( Very Happy ) entre mon père et ma mère sur le sujet. Le premier le comparant à Hitler, ma mère étant dans la quasi-vénération (un de ses ancêtres,simple soldat, ayant partagé avec lui et quelques hommes une nuit de bivouac pendant la retraite de Russie en a gardé un souvenir impérissable)

9 Re: WATERLOO 1815-2015 le Dim 21 Juin - 12:29

comte lanza


alixophile
alixophile
Ajax dit
Sauf peut-être que j'aimerais rappeler ce passage de Hugo, dans les MISERABLES et à propos de Waterloo, qui explique que si un soldat français commet un acte de bravoure il est décoré; mais que si c'est un soldat anglais, c'est son officier qui sera récompensé.
Dans ces conditions, mon camp est tout choisi.

Oui, mais Hugo est-il fiable ? J'ai tendance à me méfier de sa vision biaisée et finalement très "patriote français"

c'est ce type de raisonnement qu'on nous a ressassé à la TV française ces derniers jours , sur Napoléon, inventeur de la méritocratie...à la française !

les commentateurs français ont montré que Napoléon avait forgé la France moderne (et difficile de médire de la France moderne n'est-ce-pas, un vrai paradis !) mais qu'il avait aussi sa part négative (il a rétabli l'esclavage, c'était un dictateur)
j'ai même entendu dire par une journaliste...qu'il avait inventé le mariage !

bref le grand n'importe quoi des ignorants qui tiennent les commandes dans notre société :
la journaliste voulait sans doute dire que Napoléon dans le code civil avait défini (redéfini) les règles du mariage civil, telles qu'elles ont survécu jusqu'à nos jours (si le mariage civil n'avait pas existé avant la date de promulgation du code civil (le 21 mars 1804 ou 30 ventôse an XII), comment Napoléon aurait-il pu épouser civilement Joséphine en 1796 je crois ?

Enfin, pas la peine non plus d'exagérer les nouveautés impériales :
le code civil fut rédigé par une équipe de juristes (des spécialistes du droit romain, qui sous l'Ancien régime, s'appliquait au sud de la France et des spécialistes du droit coutumier qui s'appliquait au nord, en retenant les formulations des deux droits les plus rationnelles)

Le Conseil d'Etat et la Cour des Comptes étaient des résurrections d'institutions d'ancien régime modernisées
les préfets étaient la modernisation des intendants d'Ancien régime etc

10 Re: WATERLOO 1815-2015 le Dim 21 Juin - 14:22

Ethan

avatar
grand maître
grand maître
Monocle a écrit:Désolé, je suis un peu loin pour capter la télé Belge mais je lui rends honneur de présenter les choses de manière plus réaliste, contrairement à la télé française qui a sombré dans l'hagiographie la plus simpliste.
Napoléon est, en effet, un personnage contrasté, protecteur des sciences, législateur et organisateur d'un côté mais politiquement insatisfait perpétuel avec, notamment, une politique maritime désastreuse.
J'ai réagi sur le sujet car j'ai le souvenir d'énormes disputes ( Very Happy ) entre mon père et ma mère sur le sujet. Le premier le comparant à Hitler, ma mère étant dans la quasi-vénération (un de ses ancêtres,simple soldat, ayant partagé avec lui et quelques hommes une nuit de bivouac pendant la retraite de Russie en a gardé un souvenir impérissable)

Voici l'entièreté du documentaire, tu peux déjà le trouver sur youtube. Wink
https://www.youtube.com/watch?v=YUpFRzVCZRo
C'était un dictateur comme Hitler (ils ont commis les mêmes erreurs notamment en russie), mais à la différence du second, on lui a laissé le temps d'écrire ses mémoires ou plutôt son hagiographie où il a pu réécrire l'histoire en sa faveur et se donner à chaque fois le beau rôle, et c'est pour ça que pour certaines personnes, il est devenu mythique ou comme le disait de Villepin une figure quasi christique. Laughing

https://www.youtube.com/watch?v=YUpFRzVCZRo

comte lanza a écrit:


j'ai même entendu dire par une journaliste...qu'il avait inventé le mariage !

bref le grand n'importe quoi des ignorants qui tiennent les commandes dans notre société :
la journaliste voulait sans doute dire que Napoléon dans le code civil avait défini (redéfini) les règles du mariage civil, telles qu'elles ont survécu jusqu'à nos jours  (si le mariage civil n'avait pas existé avant la date de promulgation  du code civil  (le 21 mars 1804 ou 30 ventôse an XII),  comment Napoléon aurait-il pu épouser civilement Joséphine en 1796 je crois ?

Enfin, pas la peine non plus d'exagérer les nouveautés impériales :
le code civil fut rédigé par une équipe de juristes (des spécialistes du droit romain, qui sous l'Ancien régime, s'appliquait au sud de la France   et des spécialistes du droit coutumier qui s'appliquait au nord, en retenant les formulations des deux droits les plus rationnelles)

Le Conseil d'Etat et la Cour des Comptes étaient des résurrections d'institutions d'ancien régime modernisées
les préfets étaient la modernisation des intendants d'Ancien régime etc

C'était le divorce. Wink
Tout ce qui tu dis dans la fin de ton paragraphe est correct, il a réussi et a eu l'intelligence de s'approprier toutes des mesures où en fin de compte, il n'était strictement pour rien. Smile

11 Re: WATERLOO 1815-2015 le Dim 21 Juin - 14:57

comte lanza


alixophile
alixophile
pour Ethan
non, la journaliste a bien dit le mariage !
mais peut-être pensait-elle en fait au divorce, que Napoléon a bien intégré au code civil (en durcissant les conditions, semble-t-il) mais qu'il n'avait pas inventé puisque le divorce a été institué (en France) par une loi de l'époque révolutionnaire
(on se souvient du film les Mariés de l'an II (1971) où le personnage joué par JP Belmondo qui veut se marier aux USA, revient en France en pleine Terreur pour divorcer de sa première épouse (Marlène Jobert) et retombe amoureux d'elle .

Pour revenir à Napoléon il y a deux manières de le voir : celle des gens "sérieux" qui le jugent d'après ses actions (on approuve alors l'homme qui a "sauvé" les conquêtes de la révolution, on critique l'homme qui a établi un pouvoir personnel et qui a voulu fonder ce pouvoir sur la guerre permanente

et les autres qui le voient comme un personnage de roman :
"quel roman que ma vie" disait Napoléon de lui même...


12 Re: WATERLOO 1815-2015 le Dim 21 Juin - 19:57

Ethan

avatar
grand maître
grand maître
comte lanza a écrit:pour Ethan
non, la journaliste a bien dit le mariage !
mais peut-être pensait-elle en fait au divorce, que Napoléon a bien intégré au code civil (en durcissant les conditions, semble-t-il) mais qu'il n'avait pas inventé puisque le divorce a été institué (en France) par une loi de l'époque révolutionnaire
(on se souvient du film les Mariés de l'an II (1971)  où le personnage joué par JP Belmondo qui veut se marier aux USA, revient en France en pleine Terreur pour divorcer de sa première épouse (Marlène Jobert)  et retombe amoureux d'elle .

Elle parlait certainement du mariage civil, on devait passer également par la maison communale, avant, il avait lieu uniquement à l'église...Et pour le divorce, en effet, il a été institué après la révolution, lui, il a ajouté le critère que si on voulait divorcer, on devait passer par un tribunal.

13 Re: WATERLOO 1815-2015 le Lun 22 Juin - 14:46

AJAX

avatar
license ès BD
license ès BD
Monocle a écrit:On nous montre de belles "reconstitutions" dans lesquelles quelques dizaines de quinquagénaires ventripotents promènent au milieu des fumigènes leur uniforme empire devant des spectateurs à l’œil vissé sur leur smartphone....

Sur les sites archéologiques, je viens souvent exhiber ma trombine de centurion plus que quinquagénaire et [légèrement] bedonnant. Je ne participe pas aux manœuvres (je suis un evocatus) et me contente de prendre des photos et de renseigner les visiteurs qui voudraient en savoir plus « sur les Romains ».

Pendant de longues années, je suis venu « en habits bourgeois », puis à l’occasion du mariage romain d’un ami, j’ai sauté le pas et me suis mis en tenue…

C’est sympa, convivial, l’occasion d’échanges etc. Au fait, c’est quoi un smartphone ?

Sur les quelques 5.000 reconstituteurs qui étaient présents à Waterloo ce WE, 1.156 étaient Allemands, 1.153 Britanniques, 647 Français, 469 Belges, 205 Américains etc. etc. et même 1 Chinois et 1 Azerbaïjanais… Mais l’engouement pour le Petit Tondu est tel que beaucoup de « français » étaient tchèques, russes, polonais, canadiens et même… britanniques.

Chez nous, dans l’Entre Sambre et Meuse, l’esprit napoléonien est très fort et lié à notre folklore : tous les ans des groupes costumés Ier Empire « marchent » en procession derrière les reliques de Saint Roch, Sainte Rolende, Saint Servais, Saint Fiacre et quelques autres (p.ex. https://www.youtube.com/watch?v=gMC4xNg2IFI / https://www.youtube.com/watch?v=h-5kocpXaOI ). Souvent demi-soldes, ils formaient la garde d’honneur du saint ainsi promené.

A vrai dire, et renseignement pris auprès des intéressés (d’où que j’aie différé mon intervention ici même), ces marcheurs procèdent du divertissement familial, non de la reconstitution. N’empêche qu’ils veillent à le plus scrupuleusement possible soigner leur uniforme.

On reconnaîtra sans difficulté la différence entre nos marcheurs et les reconstitueurs : la tenue des marcheurs est impeccable, et est remisée dans la naphtaline après usage. Celui des reconstitueurs est avachi comme à l’époque ; au bivouac, ils dorment dedans et dans la paille.
N’empêche que les marcheurs possèdent cavalerie et canons. Cet investissement m’impressionne.
________
(*) Les evocati sont des légionnaires, généralement des centurions ou des spécialistes, qui ont rempilé. Moi ça me va. Marcher au pas, j’ai suffisamment donné quand j’avais vingt ans !


Monocle a écrit:Mais quid de l'explication de l'événement? Ou sont passés les 40000 (je crois) morts de la journée? Les estropiés agonisant les tripes à l'air, l'odeur du sang? Les pilleurs de cadavres? Je n'ai guère entendu non plus, de commentaires désobligeants sur l'homme qui a mis l’Europe à feu et à sang pendant une quinzaine d'année.

Dans ce que j’ai pu lire de l’événement dans la presse belge – et notamment aussi l’album qui est à la source de ce topic – , Napoléon en prend pour son grade (un peu) et les conditions sanitaires/médicales aussi (beaucoup). Mais on n’a pas attendu Napoléon pour faire de la guerre quelque chose d’atroce. Un bon demi-siècle plus tard quand un certain Henri Dunant démarchera les « Ministères de la Guerre » (on ne disait pas encore « de la Défense ») de différents pays belligérants, pour plaider son idée de Croix-Rouge, on le regardera comme un olibrius, un doux rêveur. Massacrer l’ennemi était la norme. Gardons-nous de tout évangélisme… révisionniste, les amis.

La guerre 14-18 n’était pas trop mon truc. Mais avec toutes les commémorations de l’année passée, j’ai pris conscience de ce que les horreurs nazies… avaient de qui tenir !

Alors qu’on ne me compare pas Napoléon à Hitler. Sans déconner. Il n’a jamais essayé d’exterminer telle ou telle « race ». Mais certes, le passage de ses troupes, dépourvues d’intendance, devait être un véritable cauchemar pour les paisibles citoyens visités.


Ethan a écrit:Elle parlait certainement du mariage civil, on devait passer également par la maison communale, avant, il avait lieu uniquement à l'église...Et pour le divorce, en effet, il a été institué après la révolution, lui, il a ajouté le critère que si on voulait divorcer, on devait passer par un tribunal.

C’est encore le cas en Grèce, actuellement, où le clergé orthodoxe tient l’Etat civil.
Voyez l’Italie, où le mariage étant religieux, le divorce est tout simplement impensable.

Vous parliez de droit romain, qui a largement inluencé le Code napoléonien. Dans la Rome antique, le mariage n’était pas religieux, mais simplement privé Il en était de trois sortes : confarreatio, la cœmptio et l'usus. Voyez ici : http://www.peplums.info/pep55p.htm#note2



PS. Comme je ne m’y connais pas plus en insertion d’images qu’en smartphones Shocked , si quelqu’un veut bien s’en charger, je lui enverrais volontiers une demi-douzaine de photos à mettre ici, histoire de comparer marcheurs et reconstitueurs. Envoyez moi un MP. Les volontaires, un pas en avant !

14 Re: WATERLOO 1815-2015 le Lun 22 Juin - 20:45

Loup79


bédéphile pointu
bédéphile pointu
Salut AJAX. Merci pour ces précisions. Je te lis toujours avec réjouissance, comme un enfant. bounce

Loup79

15 Re: WATERLOO 1815-2015 le Mar 23 Juin - 8:32

Erik A

avatar
martinophile distingué
martinophile distingué
Raymond a écrit:Je n'ai pas vu cet album aujourd'hui en librairie, mais en farfouillant sur le Web, j'ai compris pourquoi. Ce livre est publié aux éditions Sandawe !

Raymond, comme il se trouve que je connais bien les éditions Sandawe pour y avoir commis quelques titres, je te confirme que celui-là, dessiné par Mor, était l'album "officiel" vendu sur le site même de la bataille, en exclusivité. Le bouquin traduit en plusieurs langues et avec des couvertures différentes (Napoléon pour les français, Wellington pour les autres ex belligérants) n'a pas été réalisé en crowdfunding mais est une opé de l"éditeur, avec ses fond propres.

Il faut préciser que Sandawe dont le siège social est à quelques km de Waterloo a su astucieusement se placer en amont comme l'interlocuteur indispensable pour proposer ses compétences, mais je doute qu'on le trouve beaucoup ensuite en librairie, c'était un titre destiné en priorité à un public non BD venant sur Waterloo, et considéré comme la BD "officielle" de l’événement. Il y a en parallèle un autre livre de 300 pages également publié par SW, autour de Waterloo.

http://erikarnoux.blogspot.com

16 Re: WATERLOO 1815-2015 le Mar 23 Juin - 10:08

AJAX

avatar
license ès BD
license ès BD
J'imagine que vous pourrez le commander sans difficulté chez l'éditeur Sandawe qui, effectivement, a son siège à Lasnes, un des quatre ou cinq villages sur le territoire desquels a eu lieu la bataille (avec Genappe, Braine-l'Alleud, Mont-Saint-Jean et Plancenoit).

Le bouquin de 300 p. auquel fait allusion Erik A. est la raison pour laquelle j'ai "craqué", car on y expose le travail du conseiller historique Patrice Courcelles. Sinon, je n'aurais pas acheté car, a priori, je ne fais pas le napoléonien, seulement l'Antiquité gréco-romaine et biblique (avec des exceptions pour Bob Morane, la galaxie Martin et deux ou trois autres choses). L'album de 32 pl. est complété par un dossier historique; la version collector contient en outre une intro sur les reconstitueurs.
Sur le plan graphique, il est permis de préférer Jean Torton.

Je n'aime pas trop ces éditions par souscription, genre Ulule. On n'en finit pas d'attendre. J'ai renoncé à la MESSALINA de Mitton chez Clair de Lune, qui finira bien par atterrir sinon chez mon libraire au moins sur Amazon, ou sinon basta ! Et j'ai eu deux ou trois autres expériences dans le genre, très désagréables ou vexantes.
N'achetons que ce qui existe physiquement.

17 Re: WATERLOO 1815-2015 le Mar 23 Juin - 10:49

Erik A

avatar
martinophile distingué
martinophile distingué
AJAX a écrit:Je n'aime pas trop ces éditions par souscription, genre Ulule. On n'en finit pas d'attendre. J'ai renoncé à la MESSALINA de Mitton chez Clair de Lune, qui finira bien par atterrir sinon chez mon libraire au moins sur Amazon, ou sinon basta ! Et j'ai eu deux ou trois autres expériences dans le genre, très désagréables ou vexantes. N'achetons que ce qui existe physiquement.

Comme il se trouve que j'ai pour le moment trois albums qui "existent physiquement" après avoir été financés, je me permets de nuancer un peu ton propos, tout en soulignant que tu as évidemment bien le droit de ne pas y adhérer. Mais on ne peut pas laisser entendre non plus que le process n'est pas efficace, entre mise en ligne et sortie effective. J'en témoigne.

PS et je reprécise que le Waterloo de Sandawe n'a pas été financé en souscription, pour le cas, mais bel et bien en "classique"...

http://erikarnoux.blogspot.com

18 Re: WATERLOO 1815-2015 le Mar 23 Juin - 12:06

AJAX

avatar
license ès BD
license ès BD
Tu m'excuseras Erik, mais pour l'instant je suis assez mal embouché avec les souscriptions et les délais de livraisons qui n'en finissent pas. Parfois-même s'agissant de publications auxquelles j'ai collaboré ou pour lesquelles j'entretiens des relations très cordiales avec les responsables - mais leur administration ne suit pas, ou prend son temps. gourdin

Quand à S..., je ne sais trop comment exactement fonctionne son système et n'en m'en soucie pas. J'ai d'abord regardé son catalogue, comme je n'y voyais rien dans ma sphère d'intérêt...

Mais je lis dans sa brochure : "Pour ses édinautes, S... est bien plus qu'une qu'une simple plateforme destinée à collecter des fonds pour éditer un album. C'est un espace etc. etc." Appelle cela comme tu veux, pour moi cela relève de la souscription ou, à tout le moins, du chipot. Et comme chat échaudé craint l'eau froide...
Toutefois je tiens à préciser solennellement que je n'ai aucun problème avec cet éditeur, que du reste je ne connaissais pas. J'ai payé cash mes achats à son stand et je suis reparti très content. Dont acte.

19 Re: WATERLOO 1815-2015 le Mar 23 Juin - 12:37

Erik A

avatar
martinophile distingué
martinophile distingué
Bien entendu, cher AJAX, je comprends tout à fait tes interrogations et ce "mal embouché" dans l'instant dont tu parles. Je ne suis pas connu non plus pour ne pas dire ce que je pense ou penser ce que je dis, et je te sais gré de faire de même. Very Happy


Et puis d'ailleurs, des interrogations sur le système de crowdfunding que je vis de l'intérieur en tant qu'auteur, qui me plait aussi, j'avoue pour un côté interactif, je n'en suis pas exempt et tout n'est pas aussi rose que souhaité...

Regarde quand même, il y a quelques trucs qui émergent, chez SW....

http://erikarnoux.blogspot.com

Contenu sponsorisé


Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut  Message [Page 1 sur 1]

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum