Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

BD anti-féminine et féminine

Aller à la page : 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas  Message [Page 1 sur 2]

1 Re: BD anti-féminine et féminine le Mer 28 Jan - 18:43

Fildefer

avatar
grand maître
grand maître
Laughing  Très drôle, ce gag ! J'ai failli écrire "très drôle, ce strip", mais comme la donzelle reste dans une tenue décente...

2 Re: BD anti-féminine et féminine le Mer 28 Jan - 18:50

Raymond

avatar
Admin
Pas mal !   Very Happy

Petite anecdote ! J'ai acheté il y a quelques années (pour pas cher) deux de ces livres de gags érotiques dessinés par Dany. Je les avais laissés au départ dans ma pile d'albums à lire au salon, et mon épouse les a découvert à cet endroit. Elle a été horrifiée de voir ces livres à thème sexuel et m'a traité de vieux pervers. Elle n'a pas voulu croire que l'auteur était un excellent auteur de BD dont j'aimais les dessins, et elle m'a fait la tête pendant plusieurs jours.

Je me suis empressé de cacher les albums au grenier.   pale

Il est parfois dur d'être un amateur des dessins de Dany.   Rolling Eyes


_________________
Et toujours ...
http://lectraymond.forumactif.com

3 Re: BD anti-féminine et féminine le Mer 28 Jan - 19:36

Fildefer

avatar
grand maître
grand maître
Pour ma part, j'avais tourné la difficulté en offrant deux ou trois de ces volumes au fils que ma femme a eu d'un premier lit, et que j'ai quasiment élevé. Il était alors lycéen et je me disais qu'il aurait l'occasion d'en voir et d'en entendre de plus crues, en dehors de ces albums au dessin soigné et à l'érotisme soft.
Je suppose qu'elle aurait sans doute moins apprécié que je les achète pour mon propre compte, même si j'avais déjà une grosse collection de BD, parmi lesquelles des BD licencieuses (Crepax, Magnus, etc...) lorsque nous nous sommes mariés.

Ton épouse aime-t-elle la BD ? Si oui, a-t-elle lu des histoires d'Olivier Rameau ? La mienne, pas encore, mais ce n'est pas exclu. (Ceci dit, Olivier Rameau ne peut pas être considéré comme une BD libertine ; Submerman pas davantage).

4 Re: BD anti-féminine et féminine le Mer 28 Jan - 20:48

Ethan

avatar
grand maître
grand maître
Raymond a écrit:Pas mal !   Very Happy

Petite anecdote ! J'ai acheté il y a quelques années (pour pas cher) deux de ces livres de gags érotiques dessinés par Dany. Je les avais laissés au départ dans ma pile d'albums à lire au salon, et mon épouse les a découvert à cet endroit. Elle a été horrifiée de voir ces livres à thème sexuel et m'a traité de vieux pervers. Elle n'a pas voulu croire que l'auteur était un excellent auteur de BD dont j'aimais les dessins, et elle m'a fait la tête pendant plusieurs jours.

Je me suis empressé de cacher les albums au grenier.   pale

Il est parfois dur d'être un amateur des dessins de Dany.   Rolling Eyes

Tu aurais du lui proposer directement la lecture d'un 'Olivier Rameau', de cette manière, tu aurais pu lui expliquer que dans ton enfance, tu étais amoureux  du personnage de 'Colombe', et que tu ne pouvais pas t'imaginer qu'elle puisse exister dans la réalité, jusqu'à ce jour où vos regards se sont croisés pour la première fois   !!!  I love you  Very Happy
Heureusement qu'elle n'était pas tombée sur un album de Serpieri !!!  Smile

5 Re: BD anti-féminine et féminine le Jeu 29 Jan - 13:48

Raymond

avatar
Admin
Fildefer a écrit:Pour ma part, j'avais tourné la difficulté en offrant deux ou trois de ces volumes au fils que ma femme a eu d'un premier lit, et que j'ai quasiment élevé. Il était alors lycéen et je me disais qu'il aurait l'occasion d'en voir et d'en entendre de plus crues, en dehors de ces albums au dessin soigné et à l'érotisme soft.
Je suppose qu'elle aurait sans doute moins apprécié que je les achète pour mon propre compte, même si j'avais déjà une grosse collection de BD, parmi lesquelles des BD licencieuses (Crepax, Magnus, etc...) lorsque nous nous sommes mariés.

Ton épouse aime-t-elle la BD ? Si oui, a-t-elle lu des histoires d'Olivier Rameau ? La mienne, pas encore, mais ce n'est pas exclu. (Ceci dit, Olivier Rameau ne peut pas être considéré comme une BD libertine ; Submerman pas davantage).
En fait, mon épouse n'aime pas trop la BD, même si elle a lu deux ou trois choses.

Remarquons que mes filles, par contre, aimaient beaucoup Oliver Rameau, et je ne me suis bien sûr pas privé de le dire. Cet argument a toutefois eu peu d'impact auprès de mon épouse, qui l'a plutôt considéré comme un prétexte destiné à justifier ma "paillardise".


_________________
Et toujours ...
http://lectraymond.forumactif.com

6 Re: BD anti-féminine et féminine le Jeu 29 Jan - 13:49

Raymond

avatar
Admin
Ethan a écrit:
Raymond a écrit:Pas mal !   Very Happy

Petite anecdote ! J'ai acheté il y a quelques années (pour pas cher) deux de ces livres de gags érotiques dessinés par Dany. Je les avais laissés au départ dans ma pile d'albums à lire au salon, et mon épouse les a découvert à cet endroit. Elle a été horrifiée de voir ces livres à thème sexuel et m'a traité de vieux pervers. Elle n'a pas voulu croire que l'auteur était un excellent auteur de BD dont j'aimais les dessins, et elle m'a fait la tête pendant plusieurs jours.

Je me suis empressé de cacher les albums au grenier.   pale

Il est parfois dur d'être un amateur des dessins de Dany.   Rolling Eyes

Tu aurais du lui proposer directement la lecture d'un 'Olivier Rameau', de cette manière, tu aurais pu lui expliquer que dans ton enfance, tu étais amoureux  du personnage de 'Colombe', et que tu ne pouvais pas t'imaginer qu'elle puisse exister dans la réalité, jusqu'à ce jour où vos regards se sont croisés pour la première fois   !!!  I love you  Very Happy
Heureusement qu'elle n'était pas tombée sur un album de Serpieri !!!  Smile
Je ne laisse pas les albums de Serpieri trop en évidence ! Wink


_________________
Et toujours ...
http://lectraymond.forumactif.com

7 Re: BD anti-féminine et féminine le Jeu 29 Jan - 15:25

Fildefer

avatar
grand maître
grand maître
Raymond a écrit:Remarquons que mes filles, par contre, aimaient beaucoup Oliver Rameau, et je ne me suis bien sûr pas privé de le dire. Cet argument a toutefois eu peu d'impact auprès de mon épouse, qui l'a plutôt considéré comme un prétexte destiné à justifier ma "paillardise".
Une femme, au tempérament jaloux, mise en présence d'un album d'Olivier Rameau, verra en premier lieu exactement la même chose que ce que tout lecteur masculin à l'orientation hétéro zieutera d'un air plus ou moins concupiscent :  Colombe Tiredaile !

Dans le même ordre d'idées, "Isabelle et le capitaine" ou "Le tableau enchanté" passent très bien. Ils peuvent être oubliés sur la table du salon, sans problème, être feuilletés par des mains inquisitrices sans courir le moindre risque. Là où les choses se gâtent, c'est avec l'arrivée de Delporte et Franquin à la rescousse de leur pote Will. Ils n'ont rien trouvé de mieux que d'exploiter le penchant naturel de leur copain Will pour dessiner des femmes envoûtantes. Aussi, lorsque la sorcière Calendula apparaît, elle ne se contente pas de piétiner les conventions du genre en n'étant point ignoble ; en outre, il faut qu'elle ne soit pas hideuse et qu'elle ait une fâcheuse tendance à envahir les couvertures.
J'avais offert, à parution, les trois intégrales à ma fille, alors âgée d'une dizaine d'années et elle avait adoré. A tel point qu'elle avait ensuite proposé la lecture de ces recueils à ma femme (qui a également dû y voir "un prétexte", me concernant).

8 Re: BD anti-féminine et féminine le Jeu 29 Jan - 18:37

eleanore-clo

avatar
martinophile distingué
martinophile distingué
Bonjour

Certaines études démontrent que le lectorat de BD est majoritairement masculin...
Peut être un lointain héritage du petit vingtième ?

Cordialement
Eléanore-clo

9 Re: BD anti-féminine et féminine le Jeu 29 Jan - 20:37

Ethan

avatar
grand maître
grand maître
eleanore-clo a écrit:Bonjour

Certaines études démontrent que le lectorat de BD est majoritairement masculin...
Peut être un lointain héritage du petit vingtième ?

Cordialement
Eléanore-clo

Je ne pense pas, 'Le petit vingtième' date de 1928, alors que 'La Semaine de Suzette' avec sa célèbre Becassine était paru 23 ans plus tôt. Wink

10 Re: BD anti-féminine et féminine le Jeu 29 Jan - 23:05

Raymond

avatar
Admin
Effectivement, il y a toujours eu des BD pour jeunes filles dans des revues comme Âmes Vaillantes ou dans la Semaine du Suzette, et c'est d'ailleurs un domaine que les hommes connaissent assez mal (en dehors de quelques spécialistes). Les femmes lisent des BD pendant leur jeunesse, c'est un fait, mais il y a en revanche assez peu de "collectionneuses de BD" une fois que les jeunes filles parviennent à l'âge adulte. Je me demande à quoi cela tient. Rolling Eyes


_________________
Et toujours ...
http://lectraymond.forumactif.com

11 Re: BD anti-féminine et féminine le Sam 31 Jan - 0:19

eleanore-clo

avatar
martinophile distingué
martinophile distingué
Bonsoir

Les héros des BD sont rarement des héroïnes. Même si elles ont récemment fait leur entrée par la grande porte et conquis quelques séries, les grandes œuvres, les majeures ne leur donnent que les seconds rôles.
Tintin, bon, hum, que dire de la Castafiore ?
Blake et Mortimer : a woman ? what did you say ? Does it exist ?
Spirou de Franquin : Seccotine ne colle pas assez aux intrigues ?
Blueberry : Chihuahua Pearl est trop épisodique ? Elle fume trop sans doute !
Universal War : Kalish est le deus-ex-machina. Williamson récupère une boule à zéro, l'idéal masculin, quoi ! Bon, c'est pratique pour gagner du temps le matin quand on se coiffe.
De Cape et de Crocs : Don Lope et Armand écrasent Séléné, Mademoiselle ou Hermine.
Tardi : Adèle Blanc Sec incarne l'exception confirmant la règle mais Nestor Burma remet tout en ordre !
Fred : quelles femmes ?
Lucky Luke : mis à part Ma Dalton..
Astérix : Falbala est réservée pour Tragicomix pas pour les lecteurs, heureusement les lectrices ont Agécanonix !
Gaston : mademoiselle Jeanne fait jeu égal avec Jules de Chez Smith en face.
Alix : cherchons bien. Bon, Adréa ? Martin la fait mourir dans le Dieu Sauvage. Enak est plus présent (oserais-je dire sexy) que Lidia...
Gil Jourdan : Queue de Cerise est poussée bien rapidement vers la sortie.
Jonathan : Kate est un mirage... trop de shit peut être ?
XIII : une "XIII-girl" différente à chaque tome. Heureusement que Jones assure la liaison entre les albums pour faire rêver les mââââââles.
Tuniques Bleues : bon, Amélie Appletown fait concurrence à l'arlésienne !
Bilal : peut être... pas

Il reste Thorgal où Aaricia et Kriss ont une vraie consistance. Sans compter Louve.
Peut être est-ce là l'explication du lectorat féminin de Thorgal ?
Valérian serait bien inspiré de suivre Laureline...

Cordialement
Eléanore-clo

12 Re: BD anti-féminine et féminine le Sam 31 Jan - 19:03

Raymond

avatar
Admin
Belle liste, mais l'explication se trouve peut-être ailleurs.

Il existe aujourd'hui des BD dessinées par des femmes. Elle est caractérisée par un certain style graphique (le style "girly" Wink ) et ces albums sont en train de proliférer dans les librairies

Quelques unes de ces BD ont de l'intérêt, mais pour la plupart, elles m'ennuient prodigieusement.

Y aurait-il une ambiance plus spécifiquement féminine dans ces albums. Y trouve t-on quelque chose qui intéresse vraiment les femmes ?

Ou est-ce simplement une tentative commerciale de peu d'intérêt ?

Qu'en pensent les lectrices de BD ? Very Happy


_________________
Et toujours ...
http://lectraymond.forumactif.com

13 Re: BD anti-féminine et féminine le Sam 31 Jan - 19:35

Treblig


Double prix Nobel
Double prix Nobel
C'est surtout aux lecteurs qu'il faudrait demander, car on les entend peu souvent s'exprimer sur les bandes dessinées réalisées par des femmes, comme si elles n'étaient pas capables à leurs yeux d'être aussi talentueuses que les auteurs masculins. Rolling Eyes

14 Re: BD anti-féminine et féminine le Sam 31 Jan - 19:57

Monocle

avatar
docteur honoris causa
docteur honoris causa
Treblig a écrit:C'est surtout aux lecteurs qu'il faudrait demander, car on les entend peu souvent s'exprimer sur les bandes dessinées réalisées par des femmes, comme si elles n'étaient pas capables à leurs yeux d'être aussi talentueuses que les auteurs masculins. Rolling Eyes
Puisqu'on parle  de BD réalisées par les femmes, je suis un fan d'isabelle Dethan  pour les ombres du Styx et sur les terres d'Horus. Mais aussi de florence Cestac découverte dans Métal Hurlant et dont super Catho m'a fait tordre.

15 Re: BD anti-féminine et féminine le Dim 1 Fév - 9:57

eleanore-clo

avatar
martinophile distingué
martinophile distingué
Bonjour Raymond
Je n'ai jamais lu de BD "girly".
Le terme est un peu effrayant car on peut faire l'amalgame entre "adapté à" et "du moment qu'on vous a donné cela, inutile de demander plus" ou "vous n'êtes pas assez bonne pour le reste, contentez vous de cela" ou encore "que chacun reste de son côté"  affraid .
Par ailleurs, je présume que les BD "girly" sont adaptées aux filles ? Mais une femme peut elle les lire ? Le cerveau féminin évolue vite ! Mais si, mais si  Cool ! Et ce qui plait à 18 ans plait il plus tard ?  Laughing
Bon, j'arrête là mon manifeste féministe ! grr2
Je suis curieuse de voir à quoi peut ressembler une BD "girly".
Il y a une FNAC non loin de chez moi.
Auriez-vous une œuvre à recommander ?
Merci !
Bon WE
Eléanore-clo

16 Re: BD anti-féminine et féminine le Dim 1 Fév - 16:38

Ethan

avatar
grand maître
grand maître
eleanore-clo a écrit:Bonsoir

Les héros des BD sont rarement des héroïnes. Même si elles ont récemment fait leur entrée par la grande porte et conquis quelques séries, les grandes œuvres, les majeures ne leur donnent que les seconds rôles.
Tintin, bon, hum, que dire de la Castafiore ?
Blake et Mortimer : a woman ? what did you say ? Does it exist ?
Spirou de Franquin : Seccotine ne colle pas assez aux intrigues ?
Blueberry : Chihuahua Pearl est trop épisodique ? Elle fume trop sans doute !
Universal War : Kalish est le deus-ex-machina. Williamson récupère une boule à zéro, l'idéal masculin, quoi ! Bon, c'est pratique pour gagner du temps le matin quand on se coiffe.
De Cape et de Crocs : Don Lope et Armand écrasent Séléné, Mademoiselle ou Hermine.
Tardi : Adèle Blanc Sec incarne l'exception confirmant la règle mais Nestor Burma remet tout en ordre !
Fred : quelles femmes ?
Lucky Luke : mis à part Ma Dalton..
Astérix : Falbala est réservée pour Tragicomix pas pour les lecteurs, heureusement les lectrices ont Agécanonix !
Gaston : mademoiselle Jeanne fait jeu égal avec Jules de Chez Smith en face.
Alix : cherchons bien. Bon, Adréa ? Martin la fait mourir dans le Dieu Sauvage. Enak est plus présent (oserais-je dire sexy) que Lidia...
Gil Jourdan : Queue de Cerise est poussée bien rapidement vers la sortie.
Jonathan : Kate est un mirage... trop de shit peut être ?
XIII : une "XIII-girl" différente à chaque tome. Heureusement que Jones assure la liaison entre les albums pour faire rêver les mââââââles.
Tuniques Bleues : bon, Amélie Appletown fait concurrence à l'arlésienne !
Bilal : peut être... pas

Il reste Thorgal où Aaricia et Kriss ont une vraie consistance. Sans compter Louve.
Peut être est-ce là l'explication du lectorat féminin de Thorgal ?
Valérian serait bien inspiré de suivre Laureline...

Cordialement
Eléanore-clo

Il ne faut pas oublier que la censure sévissait à l'époque et que c'était pratiquement impossible pour un dessinateur d'y incorporer des personnages féminins.
Par exemple, Jacobs aurait bien aimé adjoindre à Mortimer une assistante Eurasienne, mais il n'a pas pu le faire.
Après 68, il y a une libération au niveau des moeurs et dans les magazines comme Spirou et Tintin, on a pu voir Apparaître Natacha, Yoko Tsuno, Aria, Vania qui était la véritable vedette de Jugurtha, Jeannette Pointue, Franka, Nanouche, Brelan de dames....


eleanore-clo a écrit:Bonjour Raymond
Je n'ai jamais lu de BD "girly".
Le terme est un peu effrayant car on peut faire l'amalgame entre "adapté à" et "du moment qu'on vous a donné cela, inutile de demander plus" ou "vous n'êtes pas assez bonne pour le reste, contentez vous de cela" ou encore "que chacun reste de son côté"  affraid .
Par ailleurs, je présume que les BD "girly" sont adaptées aux filles ? Mais une femme peut elle les lire ? Le cerveau féminin évolue vite ! Mais si, mais si  Cool ! Et ce qui plait à 18 ans plait il plus tard ?  Laughing
Bon, j'arrête là mon manifeste féministe ! grr2
Je suis curieuse de voir à quoi peut ressembler une BD "girly".
Il y a une FNAC non loin de chez moi.
Auriez-vous une œuvre à recommander ?
Merci !
Bon WE
Eléanore-clo

Les Nombrils !!!! Very Happy

17 Re: BD anti-féminine et féminine le Mer 18 Fév - 8:57

eleanore-clo

avatar
martinophile distingué
martinophile distingué
Bonjour

Un petit tour à la FNAC et j'ai pu feuilleter le tome 3 des nombrils.
La BD est très caricaturale. Les clichés sont poussés à l’extrême pour déclencher le rire.
Le graphisme est très dynamique, et les personnages sont campés aussi de façon outrancière avec des yeux immenses dans lesquels la pupille (minuscule) semble perdue.
Que dire ?
Tout d'abord, qu'on rit beaucoup. Se moquer de soi même est toujours un signe réjouissant. Nos amis québecois nous font un beau cadeau dans cette période de morne gris (enfin en France, peut être que l'ambiance est différente en Suisse, en Belgique ou au Portugal).
Au-delà, je trouve que la BD manque d'émotion. Je préfèrerais des planches plus profondes (même si c'est parfois artificiel dans la BD d'humour).

Merci en tout cas à Ethan pour son conseil.

18 BD anti-féminine et féminine le Sam 21 Fév - 13:03

Raymond

avatar
Admin
Mmm ... je vais faire un sujet séparé consacré à la BD féminine (féministe ? girly?), afin de transférer ailleurs un certain nombre de posts.

Ici, c'est un sujet dédié à Dany. Cool


_________________
Et toujours ...
http://lectraymond.forumactif.com

19 Re: BD anti-féminine et féminine le Sam 21 Fév - 13:59

Damned

avatar
grand maître
grand maître
eleanore-clo a écrit:Bonjour Raymond
Je n'ai jamais lu de BD "girly".
Le terme est un peu effrayant car on peut faire l'amalgame entre "adapté à" et "du moment qu'on vous a donné cela, inutile de demander plus" ou "vous n'êtes pas assez bonne pour le reste, contentez vous de cela" ou encore "que chacun reste de son côté"  affraid .
Par ailleurs, je présume que les BD "girly" sont adaptées aux filles ? Mais une femme peut elle les lire ? Le cerveau féminin évolue vite ! Mais si, mais si  Cool ! Et ce qui plait à 18 ans plait il plus tard ?  Laughing
Bon, j'arrête là mon manifeste féministe ! grr2
Je suis curieuse de voir à quoi peut ressembler une BD "girly".
Il y a une FNAC non loin de chez moi.
Auriez-vous une œuvre à recommander ?
Merci !
Bon WE
Eléanore-clo
Personnellement, je ne sais pas non plus ce qu'est une BD "girly", et j'aimerais bien qu'on m'explique ce que recouvre exactement ce terme !

Par contre les héroïnes en BD sont assez nombreuses maintenant, quoique souvent créées par des hommes (Natacha par Walthéry, Yoko Tsuno par Roger Leloup, etc)
La seule qui soit à la fois héroïne et qui défende (à mes yeux) la condition féminine, telle que je l'entends décrite un peu partout, me semble être "Aria !
Bien sur son auteur officiel est Michel Weyland (encore un homme), mais il est fortement secondé, en l'occurrence, par son épouse.
Bon ! C'est vrai, aussi, que j'aime bien Aria, même si sa plastique a tendance à rejoindre les canons esthétiques appréciés de la gente masculine actuelle, canons auxquels je n'adhère pas tellement, mais, le personnage en tant que tel me séduit assez (serait ce parce qu'elle tient un rôle plutôt masculin en apparence ?) ....

Le manque évident de réponses au sempiternel débat sur l'égalité "Homme-femme" (ou "Femme-homme") pourrait aussi faire penser qu'il s'agirait plutôt d'un débat illusoire chacun n'y trouvant, apparemment, que ce qu'il veut y trouver....
Pour ma part, une femme (héroïne ou pas) a autant de valeur qu'un homme à mes yeux si elle est à la hauteur de la situation dans laquelle elle évolue .....

Raymond Damned

http://www.pbase.com/vv_eagle/legrand_raymond

20 Re: BD anti-féminine et féminine le Sam 21 Fév - 17:03

Raymond

avatar
Admin
Le style "girly" s'inspire de certaines séquences d'images apparues initialement dans des blogs. Au départ, c'était simplement des BD dessinées par des filles pour d'autres filles. Il a progressivement pris de l'ampleur et a touché ensuite le monde de l'édition. Il se reconnait facilement grâce à l'absence de case entourant les dessins et aussi à son style graphique très relâché, bien que figuratif.

Voici un exemple de dessin girly :



Et voici une page avec ce même style.



A priori, je pas trop ce genre de BD, mais il faut relever qu'il ne m'est pas destiné.   Wink

Notons qu'il existe tout de même d'excellentes dessinatrices "girly", comme Marion Montaigne ou Pénélope Bagieu, dont voici une planche :


_________________
Et toujours ...
http://lectraymond.forumactif.com

21 Re: BD anti-féminine et féminine le Sam 21 Fév - 17:06

Raymond

avatar
Admin
il existe aussi une page Web qui recense les blogs girly. Elle te permettra de découvrir d'autres BD sur le même sujet.  pirat

http://bdgirly.fr/


_________________
Et toujours ...
http://lectraymond.forumactif.com

22 Re: BD anti-féminine et féminine le Sam 21 Fév - 19:08

Fildefer

avatar
grand maître
grand maître
On peut considérer que pour drainer le lectorat féminin vers ce type de BD girly, "Les Nombrils" ou "La BD des filles" (sc. Anne Baraou, auteure qui s'est fait connaître à l'Association, dessins Colonel Moutarde) et quelques autres séries du même tonneau, constituent un tramplin mis à la disposition des lectrices adolescentes, un guide naturel vers les BD qualifiées de "girly". Genre dont les chefs de file demeurent Pénélope Bagieu et Margaux Motin, lesquelles ont entraîné dans leur sillage moult blogueuses telles Caroline Guillot, Nathalie Jomard, Juliette Meris, etc...

A mes yeux, les premières dessinatrices féministes à avoir percé dans un milieu professionnel dominé par la gent masculine sont Claire Bretécher (Les Naufragés, Les Gnan Gnan, Tulipe et Minibus, Cellulite, Baratine et Molgaga, Salades de saison, Les Frustrés, Dr Ventouse Bobologue, Agrippine, Thérèse d'Avila, etc... ), Chantal Montellier, Annie Goetzinger et Florence Cestac.
Elles ont réellement ouvert la voie à toutes celles qui de près ou de loin ont à voir avec la BD.

Le parcours de Claire Bretécher demeure un modèle du genre : après des débuts au journal Spirou sous la tutelle de Cauvin elle passe au journal Pilote où elle débarque en pleine mutation du journal (1968) au moment ou on assiste à l'ascension des transfuges d'Hara Kiri (Fred, Reiser, Cabu), de Vaillant (Gotlib, Mandryka), et des Giraud, Druillet, Alexis, Forest, qui s'accaparent petit à petit le journal, au détriment des fondateurs (Goscinny, Charlier) avant d'abandonner le navire. C'est l'époque où ce petit monde est fréquemment invité sur les plateaux de télévision avec la célèbre émission "Du tac au tac".
Avec Gotlib et Mandryka, Bretécher formera l'un des trois piliers du premier journal de BD pour adultes, "L'écho des savanes", au début des années 70.
Bretécher sera également une des premières à s'auto-éditer pour la série des Frustrés.
Malgré ce parcours sinueux, elle semble garder un bon souvenir de ses années à Pilote et ne déverse pas de fiel sur le journal Spirou (dont le contenu s'adressait à un tout autre lectorat) et ses auteurs du moment.

23 Re: BD anti-féminine et féminine le Mar 24 Fév - 18:03

Fildefer

avatar
grand maître
grand maître
On pourrait considérer que Fluide Glacial possède (ou possédait ?) sa version "girly" qui serait Fluide Glamour, dont le premier numéro date de mai 2010, et se qualifie de "hors-série, rigolo, sexy et moderne de F.G."
Avec un sommaire où apparaissent entre autres les tandems Margaux Mottin + Pacco, Maïa Mazaurette + Arthur de Pins, Anne Rouquette + Anne Barrois, Cristiana + Maïa Mazaurette, Ovidie + John Billette, Sibylline + Vince, Maïa Mazaurette + Emmanuelle Walker, Fioretto + Diglee, Maïa Mazaurette + Aurélia Aurita, Dupuy & Berbérian, un édito signé "Madame Glamour" et illustré par Pénélope X (pseudo de Bagieu ?), le côté "girly" pouvait se pressentir.
Mais à l'exception des cinq pages de Clara Vermeille par Dupuy et Berbérian, toutes les autres planches et rubriques du magazine ont, d'une manière ou d'une autre, trait au sexe.
Ce numéro 1 comprenait un double poster en couleurs, non agrafé, avec d'un côté Pascal Brutal de Sattouf et de l'autre une femme libertine entièrement nue peinte par Libératore.
Le résultat est dans l'ensemble plutôt affligeant de médiocrité et de vulgarité, mais il faut croire qu'une certaine clientèle s'est manifestée (ou qu'on cherchait à la constituer) car d'autres numéros ont vu le jour par la suite.
La ligne éditoriale semble être assez simple : confier à des auteurs des deux sexes de caser (un seul s) "du cul" un peu partout en banalisant la chose, même certaines pratiques habituellement considérées comme à la marge (zoophilie, sado-masochisme, échangisme, etc...). Ce qui n'est pas sans rappeler le contenu que proposait assez régulièrement l'Echo des Savanes. Mais la revue est censée être principalement réalisée par et destinée à des femmes (Hum, hum...   Rolling Eyes ). Vous avez dit "bobo" ?

Pour ma part, je préfère la démarche des Pichard, Wolinski ou Manara qui s'adressent clairement à des lecteurs pig sans faire de chichi, sans la jouer "intello moderne donc libéré(e)".

Je ne saurais pour autant dire si ces hors-série se poursuivent.

24 Re: BD anti-féminine et féminine le Mar 24 Fév - 19:19

Raymond

avatar
Admin
Pour ma part, je trouve que beaucoup de dessinatrices sont intéressantes (Claire Bretécher, Chloé Cruchaudet, Julie Maroh, Chantal Montellier etc ... il y a une longue liste), et ceci en grande partie parce qu'elles ont un point de vue différent du nôtre, En revanche, je n'aime pas le style "girly," dont l'aspect facile et superficiel me semble assez déplaisant.

Mais ce n'est bien sûr que mon avis ! Rolling Eyes


_________________
Et toujours ...
http://lectraymond.forumactif.com

25 Re: BD anti-féminine et féminine le Mar 24 Fév - 21:48

Fildefer

avatar
grand maître
grand maître
Raymond a écrit:Pour ma part, je trouve que beaucoup de dessinatrices sont intéressantes (Claire Bretécher, Chloé Cruchaudet, Julie Maroh, Chantal Montellier etc ... il y a une longue liste), et ceci en grande partie parce qu'elles ont un point de vue différent du nôtre, En revanche, je n'aime pas le style "girly," dont l'aspect facile et superficiel me semble assez déplaisant.

Mais ce n'est bien sûr que mon avis ! Rolling Eyes
Figure-toi, que c'est également mon point de vue. Et je ne crois pas être le seul dans ce cas.

Dans ta longue liste des auteur(e)s et dessinatrices intéressantes, incluais-tu Dominique Corbasson ? Elle a une approche féminine des sujets et, à l'image des Bretécher, Goetzinger etc... elle a beaucoup de talent et a su développer son propre style, dans lequel on perçoit néanmoins l'influence (comment pourrait-il en être autrement ?) de son compagnon, François Avril.
Un des thèmes récurrents de ses dessins et peintures est la ville de Paris, avec ses quartiers typiques (Montmartre, etc...).
Dans la collection Gallimard jeunesse, elle avait publié, voici quelques années, un délicieux petit polar assez original intitulé "Les soeurs Corbi" dans un style graphique assez inhabituel pour le genre. Les soeurs jumelles MC et MD Corbi sont présentées comme deux grandes filles de soixante ans passés, qui en ont douze dans leur tête. Tout un programme !  
pouce
Un album que je recommanderais tout particulièrement à Eleanore-Clo qui a initié cette discussion (même si c'est mon avatar qui figure dans l'index du forum, bizarrement).

Contenu sponsorisé


Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut  Message [Page 1 sur 2]

Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum