Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

Bandes dessinées au Cinéma - Curiosités

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas  Message [Page 4 sur 8]

JYB


vieux sage
vieux sage
Deux réflexions :
- de toute façon, un film (de cinéma ou de télé d'ailleurs) a deux énormes différences avec une BD : à la même histoire qu'on a lue sur papier, le réalisateur d'un film ajoute du mouvement, et du son (musique, bruitage, paroles...). Donc, malgré les apparences, BD et film ne sont jamais pareils et j'ajoute : irréconciliables et donc impossibles à comparer.
- dans l'autre sens, l'adaptation d'un film, d'un téléfilm ou d'une série télé sous forme de BD (ça s'est vu plus d'une fois) ne rend jamais très bien non plus et n'a d'ailleurs, à ma connaissance, jamais eu de succès pour des raisons disons artistiques (et en tout cas pour l'originalité du sujet, puisque, évidemment, la BD reprend une chose existante). C'est l'effet médiatique, "vu à la télé", qui fait éventuellement vendre.

Damned

avatar
grand maître
grand maître
JYB a écrit:
- de toute façon, un film (de cinéma ou de télé d'ailleurs) a deux énormes différences avec une BD : à la même histoire qu'on a lue sur papier, le réalisateur d'un film ajoute du mouvement, et du son (musique, bruitage, paroles...).

Non !
Le cinéaste n'ajoute du mouvement que si la BD n'en contient pas !
Dans les bonnes BD, même si l'image, par nature est figée, elle sous entend bien le mouvement quand celui ci est évident en fonction du scénario (et j'inclue bien le mouvement des personnages).
D'ailleurs tout film quel qu'il soit, est d'abord mis en images, façon "BD" (le nom exact m'échappe pour le moment).
Alors une BD fournit bien ce support au préalable !

Enfin, on ne demande pas aux cinéastes de nous faire une BD animée, mais bien un bon film !
Quand le scénario est bien ficelé dans la BD, à part les contraintes techniques (je me répète), rien ne s'oppose à ce qu'il soit, sinon repris stricto sensu (faut pas exagérer non plus), mais respecté, et ce dans l'esprit et le respect des personnages initiaux !
Le film de Chabat est LE bon exemple qui montre que ces 2 mondes ne sont pas forcément inconciliables ....

L'exception qui confirme la règle ......

Ne pas oublir que les gens du cinéma se considèrent comme les seuls à pouvoir imaginer un scénario, sans considération pour les autres scénaristes (TV, romans, BD, film initiaux en cas de reprises, etc), et de cette attitude fermée vient le fait que la plupart des BDs adaptées au cinéma se révèlent des navets....



Raymond

http://www.pbase.com/vv_eagle/legrand_raymond

Monocle

avatar
docteur honoris causa
docteur honoris causa
Entièrement d'accord avec Damned. N'oublions pas que les scénaristes vont tripoter/arranger les personnages et les scénarii d'origine pour les adapter à un type de public ciblé, il s'agit d'abord de marketing et non pas de création.
Personnellement je n'ai jamais pu regarder un des Astérix jusqu'au bout...

JYB


vieux sage
vieux sage
Damned a écrit:
JYB a écrit:
- de toute façon, un film (de cinéma ou de télé d'ailleurs) a deux énormes différences avec une BD : à la même histoire qu'on a lue sur papier, le réalisateur d'un film ajoute du mouvement, et du son (musique, bruitage, paroles...).

Non !
Le cinéaste n'ajoute du mouvement que si la BD n'en contient pas !
Dans les bonnes BD, même si l'image, par nature est figée, elle sous entend bien le mouvement
On ne parle pas tout à fait de la même chose. Quand je dis que la BD ne montre pas le mouvement, j'entends par là qu'un dessin figé est... figé, justement (tu le dis toi-même) ; il n'est pas animé comme l'image d'une scène d'un film.

Damned

avatar
grand maître
grand maître
JYB a écrit:
On ne parle pas tout à fait de la même chose. Quand je dis que la BD ne montre pas le mouvement, j'entends par là qu'un dessin figé est... figé, justement (tu le dis toi-même) ; il n'est pas animé comme l'image d'une scène d'un film.

Je l'avais bien compris comme cela, mais , ce n'est pas toi qui me diras le contraire :
Dans une bonne BD, même dans une image figée, comme dans un "instantané", un bon dessin peut suggérer le mouvement de façon très réaliste. Là, c'est au dessinateur de bien faire son boulot.

Mais triturer un scénario bien fait (BD ou autre) au point d'inverser les rôles des personnages, ou de dénaturer ceux ci, est trop fréquent au cinéma pour rendre ce scénario passionnant.

Ce n'est pas une règle absolue, heureusement, de bons romans, pièces de théatre, et quelques trop rares BDs (plutôt en TV) ont été bien adaptés, preuve qu'un bon cinéaste peut bien faire s'il s'en donne la peine plutôt que de recourir à des artifices marketing ....

Raymond Damned

http://www.pbase.com/vv_eagle/legrand_raymond

JYB


vieux sage
vieux sage
Damned a écrit:Je l'avais bien compris comme cela, mais , ce n'est pas toi qui me diras le contraire :
Dans une bonne BD, même dans une image figée, comme dans un "instantané", un bon dessin peut suggérer le mouvement de façon très réaliste. Là, c'est au dessinateur de bien faire son boulot.
J'ai bien compris aussi, mais je répète que ça n'a rien à voir : tu peux dire ce que tu veux et prendre le problème par tous les bouts, une image de BD montre un dessin figé, puisque c'est imprimé sur du papier. Et une image de film ou de téléfilm bouge, par nature ("cinéma" a pour origine un mot grec qui veut dire "mouvement") - à moins, bien sûr, de faire un plan fixe pendant X secondes, mais tu m'indiqueras le nombre de plans fixes dans n'importe quel film d'aventure : s'il y en a beaucoup, je crains que les spectateurs vont vite s'ennuyer et déserter la salle de projection.
Tu peux expliquer qu'entre deux cases de BD, il y a, si le dessinateur s'y prend bien, une suggestion de mouvement, certes, mais ce n'est qu'une suggestion, une illusion, un lien que fait mentalement le lecteur. Je répète qu'au niveau de la réalisation (d'une BD comme d'un film), ça change tout. Et je redis qu'on ne peut pas vraiment comparer, et on ne pourra même jamais comparer les deux medias, c'est pourquoi j'ai cité l'adjectif "irréconciliables".
En résumé, je pense que - comme tout le monde - tu as le point de vue du dessinateur. Moi, j'ai le point de vue du scénariste (découpeur/monteur puisque dans mes scénarios, je prévois le découpage, en fonction d'images qui sont figées, par nature).

Raymond

avatar
Admin
En fait, Damned a raison de parler de mouvement dans la BD, car il y a toujours un dans une suite d'images. Le mouvement est tout simplement créé par la séquence, et des effets graphiques que le dessinateur y ajoute. C'est très proche du dessin animé !

Une image isolée est peut être figée, mais une suite d'images ne l'est pas ! Wink

La principale différence, c'est que pour la BD, le lecteur est libre de regarder les images avec la rapidité qu'il choisit. Au cinéma, le spectateur regarde les images dans une vitesse qui lui est imposée. Il en résulte un phénomène curieux. Quand il s'agit de l'adaptation en dessin animé d'une BD connue (par exemple Tintin), le spectateur a souvent l'impression que la vitesse de l'action n'est pas bonne. Bien qu'ils soient les mêmes, les gags semblent passer trop lentement, ou trop vite. L'histoire n'a jamais le bon rythme, parce que mentalement, le lecteur de BD avait déjà construit la séquence à sa manière. Very Happy


_________________
Et toujours ...
http://lectraymond.forumactif.com

Damned

avatar
grand maître
grand maître
JYB a écrit:
J'ai bien compris aussi, mais je répète que ça n'a rien à voir : tu peux dire ce que tu veux et prendre le problème par tous les bouts, une image de BD montre un dessin figé, puisque c'est imprimé sur du papier. Et une image de film ou de téléfilm bouge, par nature ("cinéma" a pour origine un mot grec qui veut dire "mouvement") - à moins, bien sûr, de faire un plan fixe pendant X secondes, mais tu m'indiqueras le nombre de plans fixes dans n'importe quel film d'aventure : s'il y en a beaucoup, je crains que les spectateurs vont vite s'ennuyer et déserter la salle de projection.
Tu peux expliquer qu'entre deux cases de BD, il y a, si le dessinateur s'y prend bien, une suggestion de mouvement, certes, mais ce n'est qu'une suggestion, une illusion, un lien que fait mentalement le lecteur. Je répète qu'au niveau de la réalisation (d'une BD comme d'un film), ça change tout. Et je redis qu'on ne peut pas vraiment comparer, et on ne pourra même jamais comparer les deux medias, c'est pourquoi j'ai cité l'adjectif "irréconciliables".
En résumé, je pense que - comme tout le monde - tu as le point de vue du dessinateur. Moi, j'ai le point de vue du scénariste (découpeur/monteur puisque dans mes scénarios, je prévois le découpage, en fonction d'images qui sont figées, par nature).

Ma réponse portait sur ce point secondaire que tu évoquais, mais le reste de mon propos était de dénigrer les cinéastes qui ne savent pas respecter un scénario, fut il génial, tant que celui ci n'est pas écrit par eux, à fortiori des scénarios d'un genre encore considéré mineur, comme la BD, où l'intérêt n'est que de surfer sur une popularité acquise auprès du public !

Un scénario peut être adapté à un support qui n'est pas celui d'origine, cette adaptation ne doit pas, pour autant en changer les grandes lignes, le rythme, ou parfois tout simplement l'histoire qui, au final, n'a plus rien à voir avec l'original dont le film reprend le titre.
Autant alors écrire un scénario original, mais sans se cacher derrière des références qui ne sont, alors, que de parade....

Ce n'est donc pas le simple dessinateur qui te répondais, mais bien l'amateur de bonnes séries BD, de bons romans ou de bonnes pièces de théatre, qui se désole de voir certaines transpositions désastreuses et contre productives au cinéma .

Raymond Damned

http://www.pbase.com/vv_eagle/legrand_raymond

JYB


vieux sage
vieux sage
Dialogue de sourds : car moi, je parle en tant que scénariste. Je me mets dans la position du gars qui doit rédiger le scénario d'une BD et ses dialogues - et qui doit surtout établir son découpage, dont je ne dirai jamais assez que c'est le plus important à considérer dans une BD - et dans la position de celui qui doit écrire le scénario d'un film : la manière de découper (d'agencer non pas le scénario ou les scènes, mais les images, les plans, les uns après les autres) n'a rien à voir.
Jean-Michel Charlier a écrit de nombreux scénarios de BD et de téléfilms. Dans une interview, il a indiqué la différence entre les deux travaux. En grand "pro", il savait de quoi il parlait. Retrouvez ça, il disait comme moi. L'interview a paru, si je ne me trompe pas, dans Les Cahiers de la BD n°37.

Damned

avatar
grand maître
grand maître
JYB a écrit:Dialogue de sourds : car moi, je parle en tant que scénariste. Je me mets dans la position du gars qui doit rédiger le scénario d'une BD et ses dialogues - et qui doit surtout établir son découpage, dont je ne dirai jamais assez que c'est le plus important à considérer dans une BD - et dans la position de celui qui doit écrire le scénario d'un film : la manière de découper (d'agencer non pas le scénario ou les scènes, mais les images, les plans, les uns après les autres) n'a rien à voir.
Jean-Michel Charlier a écrit de nombreux scénarios de BD et de téléfilms. Dans une interview, il a indiqué la différence entre les deux travaux. En grand "pro", il savait de quoi il parlait. Retrouvez ça, il disait comme moi. L'interview a paru, si je ne me trompe pas, dans Les Cahiers de la BD n°37.

Dialogue de sourd mais pas dans le sens que tu crois :
On ne parle pas de la conception d'un scénario de BD, mais de cinéastes qui n'hésitent pas à reprendre ce scénario pour le triturer et le dénaturer pour faire un film commercial !
Dans mon esprit : Quand j'utilise le mot "scénario", je parle d'une histoire qui va d'un point "A" à un point "B", avec des personnages bien décrits dans leurs qualités, leurs défauts, leurs relations entre eux, et qui sont confrontés à de événements précis, etc !
Or, je crois que tu ne lis nos posts qu'en diagonale en ne t'attachant qu'à ton seul point de vue : le scénario de BD, alors que moi je me place sur un point de vue plus large !

Sur ce que tu viens d'exposer :

JMC est à l'origine à la fois du scénario des BDs des "chevaliers du ciel" ET de leur adaptation à la télé !
Dans les deux cas, le résultat est à la hauteur !
En comparaison, le scénario du film "les chevaliers du ciel" parait bien pâle, tout simplement parcequ'on s'est contenté de faire un film à la mode, à base de beaucoup de recettes cinématographiques modernes .

Sur ton propre travail, penses tu que tu laisserais un cinéaste reprendre un de tes scénarios imaginés (je ne parle pas du découpage en BD) par toi, avec un déroulement que tu as ciselé pour que le moindre rebondissement tombe logiquement au bon moment et avec les réactions logiques qui ne peuvent qu'en découler ?
Crois tu que tu accepterais que Mittel, ou Fleuret, devienne un gars aux états d'âme traumatisants, que Floriane devienne une pin-up séduisant ses camarades pilotes, etc, pour faire un film qui marche ?....

C'est de tout cela que je parle et non pas de la science du découpage d'une BD !
Je ne suis pas idiot: je sais très bien que pour reproduire une scène ou une action de BD dans un film, il faut bien se soumettre aux contraintes artistiques et techniques du cinéma (lieux possibles pour le tournage, choix des acteurs, budget alloué, etc).
Ce n'est pas cela qui dénature, pour autant, le scénario de base que je sache.

Si tu veux des exemples de romans (dont les techniques de scénario et de narration sont aussi différentes de celles d'un film, que ceux d'une BD) adaptés avec respect au cinéma, je peux t'en faire une liste assez longue, preuve qu'un scénario conçu pour un concept donné peut être adapté dans le plus pur respect de l'original au cinéma !

Alors ne nous dit pas qu'un bon scénario BD ne peut pas être correctement adapté au cinéma !
Ou alors, c'est si c'est le cas, c'est une erreur fondamentale de débutant pour le cinéaste qui veut le faire ......

Raymond Damned

http://www.pbase.com/vv_eagle/legrand_raymond

Treblig


Double prix Nobel
Double prix Nobel
http://www.bodoi.info/a-la-une/2012-10-17/asterix-et-obelix-au-service-de-sa-majeste-un-film-very-poussif/61908

Monocle

avatar
docteur honoris causa
docteur honoris causa
Treblig a écrit:http://www.bodoi.info/a-la-une/2012-10-17/asterix-et-obelix-au-service-de-sa-majeste-un-film-very-poussif/61908


L'opinion des critiques de Bodoï ne m’étonne pas, et ce n'est pas la bande annonce qui va m'inciter à aller voir le film... No

Treblig


Double prix Nobel
Double prix Nobel

Treblig


Double prix Nobel
Double prix Nobel
http://www.lexpress.fr/culture/cinema/la-bande-annonce-de-boule-et-bill-l-adaptation-de-la-bande-dessinee_1205369.html

Monocle

avatar
docteur honoris causa
docteur honoris causa
Treblig a écrit:http://www.lexpress.fr/culture/cinema/la-bande-annonce-de-boule-et-bill-l-adaptation-de-la-bande-dessinee_1205369.html

No pleure zidane grr2

Treblig


Double prix Nobel
Double prix Nobel
Oui, encore une adaptation ratée...et dire que, pas plus tard qu'hier, le Président actuel du CNC venait nous expliquer que le cinéma français était l'un des meilleurs du monde !!! lol!

Treblig


Double prix Nobel
Double prix Nobel
Bertrand Tavernier et son adaptation de la BD "Quai d'Orsay".


http://www.francetv.fr/culturebox/130887

Treblig


Double prix Nobel
Double prix Nobel
http://leplus.nouvelobs.com/contribution/791884-boule-et-bill-indecrottable-lecteur-de-la-bd-je-n-irai-pas-voir-le-film.html


Moi non plus !! Evil or Very Mad Rolling Eyes

Ethan

avatar
grand maître
grand maître
La critique de Hugues Dayez.

Si l’on fait une exception pour le "Tintin" de Spielberg et le "Astérix" de Chabat, la liste des adaptations de classiques de la bande dessinée belge et française ressemble à un champ de navets. Après Lucky Luke, Blueberry, les Schtroumpfs et le Marsupilami, voici donc "Boule et Bill"…



Boule et Bill

J’ai eu l’occasion de rencontrer Jean Roba à multiples reprises. Il m’avait confié qu’une des erreurs de sa carrière était l’album " Boule et Bill globe-trotters ", où il sortait ses héros de leur cadre quotidien pour les emmener faire un tour du monde. Il considérait – à juste titre – que Boule et Bill étaient faits pour vivre des gags en une planche, des petits moments d’enfance.

Le projet d’Alexandre Charlot et Franck Magnier (scénaristes du pénible " Astérix aux Jeux Olympiques " ) est, dès le départ, absurde : comment imaginer un long-métrage avec des ingrédients aussi ténus que les facéties d’un cocker avec un petit garçon ? Pour contourner l’obstacle, le duo a en quelque sorte conçu un " prequel " à la bande dessinée : comment Boule a rencontré Bill à la fourrière, comment son papa décide d’abord de monter à Paris avant de s’installer vers une banlieue verte, etc…

La démarche des producteurs de ce film est cynique : ils ont acheté les droits sur la BD « Boule et Bill » comme on achète une marque, pour faire venir des milliers de lecteurs en salle. Une fois l’achat opéré, ils piétinent allègrement l’univers de Roba ( ont-ils même lu les albums ?) pour faire n’importe quoi : une pochade pénible, avec des gags poussifs… Et, en guise de cadeau bonus, le pire acteur français des années 2000 : Franck Dubosc… Au secours !

Damned

avatar
grand maître
grand maître
Et ce ne sont pas les quelques photos que j'en ai vues qui vont m'inciter à aller voir ce film !
Il en va de l'adaptation des BDs au cinéma comme des reprises de séries célèbres dont les créateurs n'exercent plus ....

Tu l'as trés bien dit : on achète une "marque" pour vendre, et non pour respecter une oeuvre .....

Raymond Damned

http://www.pbase.com/vv_eagle/legrand_raymond

Raymond

avatar
Admin
le moins que l'on puisse dire, c'est que les infos qui sont apportées ne donnent pas envie de voir ce film ! Rolling Eyes


_________________
Et toujours ...
http://lectraymond.forumactif.com

sylvain-

avatar
docteur honoris causa
docteur honoris causa
La comparaison avec "un champ de Navets" de Dayez à propos des adaptations de Bd franco/Belge au cinéma est très forte ! Smile

Je ne pense pas aller voir ce film car Dubosc m'insupporte - néanmoins, à part le fait qu'il s'agit bien évidemment d'un produit "marketing" (et comme l'affirme Dayez, je ne pense pas non plus que les producteurs aient lu le moindre album de ROBA!) ces adaptations sont avant tout l'assurance d'un produit financier à priori bien rentable dans la mesure où le succès populaire était deja présent dans l'inconscient collectif d'un certain public.... le deuxième étage de la fusée étant d'amener une nouvelle frange du public à l'achat d'albums et produits dérivés... En effet, nous sommes loin de l'univers de notre enfance No

Enfin, si une part des bénéfices sont réinvestis dans des oeuvres beaucoup plus confidentielles.. pourquoi pas ? (ce dont je doute de plus en plus néanmoins)

Si les adaptations sont faites avec passion, amour et comme un hommage au 9éme art.. je suis toujours partant !(le Spielberg était pas mal du tout après tout.. Idem pour Chabat avec le 1er Asterix dont le réalisateur était réellement habité par l'esprit de la BD originelle).. donc il y a toujours de l'espoir.

Mais c'est une gageure en soit que de mettre en image quelque chose qui appartient à la fantasmagorie de chacun, à des éléments affectifs singuliers qui ne peuvent être rendus au Cinéma... ou très difficilement - l'oeuvre en elle-même ayant deja été évoquée dans notre imaginaire, en images (contrairement aux adaptations romans, domaine qui laisse plus de marge).

Bref.. Rien que de voir Bill en cocker tendant avec docilité la papatte .. ça ne fait vraiment pas envie pour ma part. alien

.... (et en plus, y a Dubosc ! Smile )

Ethan

avatar
grand maître
grand maître
http://www.rtbf.be/culture/cinema/detail_benoit-brisefer-super-heros-de-la-bd-de-peyo-adapte-au-cinema?id=7950468

Monocle

avatar
docteur honoris causa
docteur honoris causa
Ethan a écrit:http://www.rtbf.be/culture/cinema/detail_benoit-brisefer-super-heros-de-la-bd-de-peyo-adapte-au-cinema?id=7950468
pfff!No

Raymond

avatar
Admin
Monocle a écrit:
Ethan a écrit:http://www.rtbf.be/culture/cinema/detail_benoit-brisefer-super-heros-de-la-bd-de-peyo-adapte-au-cinema?id=7950468
pfff! No
Et bis un pff de plus .... Rolling Eyes


_________________
Et toujours ...
http://lectraymond.forumactif.com

Contenu sponsorisé


Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut  Message [Page 4 sur 8]

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum