Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

Undertaker : un nouveau western de Ralph Meyer et Xavier Dorison

Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas  Message [Page 1 sur 3]

Treblig


Double prix Nobel
Double prix Nobel



Il faudra voir dans le temps si la forte publicité de lancement de cette nouvelle série parviendra ou pas à la hisser au niveau de la qualité graphique de Blueberry, dont elle se réclame l'héritière. Twisted Evil


http://www.auracan.com/albums/2155-undertaker-t1-le-mangeur-d-or-par-xavier-dorison-ralph-meyer.html

JYB


vieux sage
vieux sage
Treblig a écrit:Il faudra voir dans le temps si la forte publicité de lancement de cette nouvelle série parviendra ou pas à la hisser au niveau de la qualité graphique de Blueberry, dont elle se réclame l'héritière. :twisted:l
Tout le monde encense cette nouvelle série. Je ne dirai rien de sa qualité (ou ses qualités), elle en a sûrement, mais la hisser au niveau de Blueberry, tant côté scénario que, surtout, côté dessin, hum hum, voilà un pas un peu vite franchi...

Damned

avatar
grand maître
grand maître
JYB a écrit:
Tout le monde encense cette nouvelle série. Je ne dirai rien de sa qualité (ou ses qualités), elle en a sûrement, mais la hisser au niveau de Blueberry, tant côté scénario que, surtout, côté dessin, hum hum, voilà un pas un peu vite franchi...

Peut être bien !
Mais au moins, à part cette référence (peut être audacieuse), ici on ne fait pas une reprise en comptant sur la notoriété de celle ci pour se remplir les poches .....

Raymond Damned

http://www.pbase.com/vv_eagle/legrand_raymond

Raymond

avatar
Admin
Placer "Undertaker" au même niveau que Blueberry me semble à moi aussi nettement excessif. J'en ai lu quelques extraits dans Casemate, et ils sont " pas mal", mais je ne pourrais pas en dire plus pour l'instant.

Il y a bien sûr une exagération publicitaire, mais cette nouvelle BD au style très classique est quand même bien faite. Cela me parait d'emblée une BD intéressante.

Mais qu'en pense Trebig, qui a certainement lu toute l'histoire dans l'Immanquable  ?  Wink


_________________
Et toujours ...
http://lectraymond.forumactif.com

Treblig


Double prix Nobel
Double prix Nobel
Raymond a écrit:
Mais qu'en pense Trebig, qui a certainement lu toute l'histoire dans l'Immanquable  ?  Wink
Treblig n'en pense strictement rien...pour la simple et bonne raison qu'Undertaker n'a pas fait l'objet d'une prépublication dans l'Immanquable. Smile

JYB


vieux sage
vieux sage
Damned a écrit:
JYB a écrit:
Tout le monde encense cette nouvelle série. Je ne dirai rien de sa qualité (ou ses qualités), elle en a sûrement, mais la hisser au niveau de Blueberry, tant côté scénario que, surtout, côté dessin, hum hum, voilà un pas un peu vite franchi...

Peut être bien !
Mais au moins, à part cette référence (peut être audacieuse), ici on ne fait pas une reprise en comptant sur la notoriété de celle ci pour se remplir les poches .....
Certes, Undertaker n'est pas une reprise, mais un tel battage est fait autour du fait que cette nouvelle série équivaut à Blueberry (lequel est d'ailleurs en stand-by depuis 3 ans, suite au décès de Giraud), qu'on peut considérer qu'aux yeux des lecteurs, c'est quasiment une reprise de Blueberry... Donc ça revient au même : le nom "Blueberry" clignote dans les articles et les dossiers comme celui de Casemate, et commercialement parlant, c'est tout bon pour Undertaker...

Treblig


Double prix Nobel
Double prix Nobel
Comme l'éditeur est le même que pour Blueberry, il faut bien qu'il se fasse de la publicité et espérer retrouver cet âge d'or de l'époque Charlier/Giraud. siffle

Raymond

avatar
Admin
Meyer et Dorison ont déjà fait ensemble de bonnes BD (comme Asgard par exemple). C'est réellement un bon duo et il est légitime de supposer qu'ils ont créé un bon western.

Ceci dit, comparer d'emblée une série débutante à Blueberry, c'est terriblement prétentieux. Rolling Eyes


_________________
Et toujours ...
http://lectraymond.forumactif.com

Damned

avatar
grand maître
grand maître
Treblig a écrit:Comme l'éditeur est le même que pour Blueberry, il faut bien qu'il se fasse de la publicité et espérer retrouver cet âge d'or de l'époque Charlier/Giraud. siffle
C'est exact : Il n'y a pas que les auteurs qui puissent être attirés par l'appât du gain, il y a surtout au dessus d'eux (ou derrière eux) l'éditeur qui décide et commande (au sens de "passer une commande") et pour qui tout est bon dans les discours accrocheurs....

Raymond Damned

http://www.pbase.com/vv_eagle/legrand_raymond

JYB


vieux sage
vieux sage
Treblig a écrit:Comme l'éditeur est le même que pour Blueberry, il faut bien qu'il se fasse de la publicité et espérer retrouver cet âge d'or de l'époque Charlier/Giraud. siffle
J'aimerais bien connaître le fond de la pensée des ayants droit de Blueberry qui n'ont pas l'air de pouvoir relancer la série mère Blueberry (on n'entend rien au sujet d'une possible reprise, même si on peut comprendre que ça puisse prendre du temps), et qui constatent qu'on l'enterre un peu vite tout en lançant la campagne de comm' d'Undertaker en s'appuyant sur ladite série... Mais c'est surtout l'emballement médiatique qui conduit à ça.

Les auteurs d'Undertaker n'y sont en tout cas pour rien (dans cet emballement médiatique ; ils y sont pour quelque chose en ce sens qu'ils ont créé une série western qui a quand même quelques références à Blueberry... Et même si le scénariste, interrogé dans Casemate, dit en résumé : "Blueberry ? Connais pas...". Hum hum... Un scénariste de BD qui crée un western et qui dit ne pas connaître Blueberry... Comme un footballeur qui dirait : "Zidane, connais pas...". Le croque-mort par exemple me rappelle le célèbre croque-mort de La mine de l'Allemand perdu ; cela dit, quel western n'a pas son croque-mort...?).

Raymond

avatar
Admin
Comme la discussion se prolonge, j'en fait un sujet séparé.


_________________
Et toujours ...
http://lectraymond.forumactif.com

Treblig


Double prix Nobel
Double prix Nobel
C'est tout à fait judicieux, d'autant plus que cette série est appelée à de nombreux prolongements pour le futur. Wink

Treblig


Double prix Nobel
Double prix Nobel

Treblig


Double prix Nobel
Double prix Nobel
Finalement, bien que je sois très méfiant envers les bandes dessinées lancées à grand renfort de publicité, j'ai fini par acquérir cet album... et je dois reconnaître que l'intrigue imaginée par Xavier Dorison n'est pas du tout mal ficelée.

L'action y est prenante et la personnalité du héros se dévoile peu à peu au fil des pages, laissant apparaître en fin d'album qui se cache réellement derrière cet entrepreneur de pompes funèbres nomade.

L'issue de cette première aventure se termine sur une scène très prenante qui, comme le suspense ménagé systématiquement en bas de page des illustrés de jadis, ne pourra que fidéliser le lecteur et l'inciter certainement à vouloir en connaître la suite.

J'avoue aussi qu'au départ je ressentais un certain préjugé défavorable envers le dessin de Ralph Meyer, tel qu'il m'était apparu jusqu'à présent dans ses réalisations précédentes (notamment dans XIII MYSTERY 1).

Or, ici, son style m'a agréablement surpris, car, même si son dessin n'a pas encore atteint le niveau d'un Jean Giraud, j'y ai découvert une qualité réelle, d'autant plus que ses personnages (à l'instar d'un Jean Pleyers) se distinguent parfaitement les uns par rapport aux autres (a contrario d'un Victor Hubinon ou d'un Jean Graton par exemple).

D'ailleurs, il suffit de regarder les crayonnés montrés en fin de volume pour se rendre compte qu'il possède un véritable talent qui ne pourra encore que progresser dans les années à venir.

In fine, si les scènes violentes ne vous rebutent pas trop (un peu dans le genre de la série "Bouncer" de Boucq et Jodorowsky), je ne peux que vous recommander la lecture de cette nouvelle série "western".

Treblig


Double prix Nobel
Double prix Nobel
Un projet de couverture pour une édition grand format à paraître.


Fildefer

avatar
grand maître
grand maître
Ma préférence va au dessin de couverture de l'édition courante, mais les deux couvertures témoignent des capacités de Ralph Meyer dans le domaine de la peinture.

Treblig a écrit:J'avoue aussi qu'au départ je ressentais un certain préjugé défavorable envers le dessin de Ralph Meyer, tel qu'il m'était apparu jusqu'à présent dans ses réalisations précédentes (notamment dans XIII MYSTERY 1).
J'étais resté sur ma faim avec "Berceuse assassine", même si le talent qui allait éclore commençait déjà à se manifester.
Pour ma part, c'est à partir de "La Mangouste" (XIII Mystery) que j'ai vraiment commencé à regarder les planches de Meyer d'un oeil admiratif. Puis l'album "Page Noire" a achevé de me persuader, qu'il y avait alors, à l'époque, deux dessinateurs qui pourraient avantageusement remplacer Blanc-Dumont sur la jeunesse Blueberry ou pallier l'absence de Giraud sur la série mère : Ralph Meyer et Steve Cuzor, même si le problème majeur concernant ces séries est l'écriture de scénarios capables de faire oublier ceux de Charlier.

Treblig a écrit:Or, ici, son style m'a agréablement surpris, car, même si son dessin n'a pas encore atteint le niveau d'un Jean Giraud, j'y ai découvert une qualité réelle, d'autant plus que ses personnages (à l'instar d'un Jean Pleyers) se distinguent parfaitement les uns par rapport aux autres (a contrario d'un Victor Hubinon ou d'un Jean Graton par exemple).
Je ne te contredirai pas au vu de ce qui a déjà été mis en ligne sur internet ou publié dans des magazines. Même s'il ne devait plus jamais évoluer, le dessin de Ralph Meyer surpasse déjà celui de nombre de ses confrères. (Boucq a réalisé de très belles planches du Bouncer, mais j'ai parfois l'impression qu'il doit lutter, dans ses histoires réalistes (Jodo ou Charyn) pour ne pas dessiner des personnages caricaturaux rappelant l'univers de Jérome Moucherot, Rock Mastard ou Superdupont).

Treblig a écrit:In fine, si les scènes violentes ne vous rebutent pas trop (un peu dans le genre de la série "Bouncer" de Boucq et Jodorowsky), je ne peux que vous recommander la lecture de cette nouvelle série "western".
Hélas, aujourd'hui c'est la présence (trop systématique ou récurrente) de ces scènes qui me freine le plus. Ma collection comporte des tas de BD ultraviolentes, mais ce qui ne me dérangeait pas avant la cinquantaine me rebute davantage en prenant du carat. Ce n'est pas propre à la BD, d'ailleurs. A force de regarder des films de Tarentino ou des séries comme Dexter, après une première phase d'addiction, un dégoût s'est fait sentir et une prise de conscience s'est opérée. Montrer dans la fiction et les divertissements des horreurs de façon trop systématique me freine vraiment. Pour le gore, je me contente désormais de l'actualité (Charlie, la sauvagerie des gens de l'EEIL, Daech, Boko Haram et consorts, les massacres et persécutions de populations civiles perpétrés un peu partout dans le monde) ou des drames de l'histoire (IIème GM avec la déportation de civils et de Juifs dans des camps de la mort, Hiroshima (bombe A), le Vietnam (agent orange), le Cambodge (génocide perpétré par les Khmers rouges), les guerres fratricides en Afrique, etc...). Pour ces désastres humanitaires, d'ailleurs, je fuis de plus en plus les images, qui n'apportent au final pas grand chose, si ce n'est une émotion intense qui bloque la réflexion.
Je feuilletterai donc attentivement l'album dans sa totalité avant de l'acheter aveuglément. Je serai également attentif à d'autres commentaires sur l'histoire elle-même.
Pour l'instant, les plateaux de ma balance sont au même niveau, sur une ligne horizontale. Wink

Treblig


Double prix Nobel
Double prix Nobel

Fildefer

avatar
grand maître
grand maître
Cette interview est, hélas, inaudible en grande partie, principalement à cause du brouhaha ambiant ! En tendant l'oreille, on parvient à déceler des bribes de réponses de Meyer, mais on a beaucoup de mal à entendre les questions posées : il faudrait pouvoir lire sur les lèvres ! Alors, on essaye de les reconstituer d'après les éléments de réponse captés... Wink

Treblig


Double prix Nobel
Double prix Nobel

Fildefer

avatar
grand maître
grand maître
pouce  Très belle composition. Ralph Meyer accède au podium réservé aux tout meilleurs dessinateurs de western en BD (aux niveaux européen et mondial, s'entend.).

Treblig


Double prix Nobel
Double prix Nobel
Une opinion qui a au moins le mérite de ne pas se contenter d'exprimer une louange béate (comme on a très souvent l'habitude d'en lire) .  study  


http://www.aaapoumbapoum.com/?p=7326

Treblig


Double prix Nobel
Double prix Nobel

Treblig


Double prix Nobel
Double prix Nobel

Treblig


Double prix Nobel
Double prix Nobel

Contenu sponsorisé


Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut  Message [Page 1 sur 3]

Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum