Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

Journal de Spirou : les numéros spéciaux

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas  Message [Page 2 sur 4]

Ethan

avatar
grand maître
grand maître
Raymond a écrit:Ce numéro-là, par contre je n'ai pas eu de peine à le trouver !  Very Happy


Comment se fait-il que tu arrives facilement à mettre la main sur certains numéros et pas sur d'autres ?
As tu réussi à trouver le 'Spécial Charlie' (il sortait hier en Suisse) ?

Le prochain numéro spécial ce sera le 4010 avec Spip en vedette !!!

Raymond

avatar
Admin
Eh bien, il n'y a que deux ou trois points de vente à Lausanne (pour le journal Spirou bien sûr). De plus, je n'habite pas à Lausanne et j'y vais quand je peux. Cela se passe souvent le samedi, quand tout est malheureusement déjà vendu (en général il n'y a souvent qu'un seul numéro en kiosque).


_________________
Et toujours ...
http://lectraymond.forumactif.com

Fildefer

avatar
grand maître
grand maître
Ethan a écrit:Le prochain numéro spécial ce sera le 4010 avec Spip en vedette !!!

Si je ne m'abuse, cela représente cinq numéros spéciaux parus dans un laps de temps relativement court :
- le 3997
- le 4000
- le spécial Noël
- le spécial Charlie
- le 4010

Il fut un temps où cinq numéros spéciaux correspondait à un maximum annuel, non ?

Raymond, sur ce fil, observait que les numéros spéciaux ne sont plus tout à fait ce qu'ils étaient, d'une manière générale, et je partage cet avis. Il est certain qu'en multipliant les numéros spéciaux comme des petits pains, on dilue ce que leur contenu pourrait avoir d'exceptionnel. Et on banalise le côté atypique de certains fascicules, l'effet de surprise s'en trouve amoindri.

Ethan

avatar
grand maître
grand maître
Raymond a écrit:Eh bien, il n'y a que deux ou trois points de vente à Lausanne (pour le journal Spirou bien sûr). De plus, je n'habite pas à Lausanne et j'y vais quand je peux. Cela se passe souvent le samedi, quand tout est malheureusement déjà vendu (en général il n'y a souvent qu'un seul numéro en kiosque).

Quand c'est un numéro qui t'intéresse, tu devrais le réserver ? Neutral

Fildefer a écrit:
Ethan a écrit:Le prochain numéro spécial ce sera le 4010 avec Spip en vedette !!!

Si je ne m'abuse, cela représente cinq numéros spéciaux parus dans un laps de temps relativement court :
- le 3997
- le 4000
- le spécial Noël
- le spécial Charlie
- le 4010

Il fut un temps où cinq numéros spéciaux correspondait à un maximum annuel, non ?

Raymond, sur ce fil, observait que les numéros spéciaux ne sont plus tout à fait ce qu'ils étaient, d'une manière générale, et je partage cet avis. Il est certain qu'en multipliant les numéros spéciaux comme des petits pains, on dilue ce que leur contenu pourrait avoir d'exceptionnel. Et on banalise le côté atypique de certains fascicules, l'effet de surprise s'en trouve amoindri.

Je pense qu'il faut faire une distinction entre les numéros spéciaux traditionnels (Noël, vacances et anniversaires) et ceux qui concernent une série ou un personnage comme Spip.
Dans le dernier cas, je vais juste relever le 3997 et 4010.
Le spécial Charlie est un numéro à part, il fait suite à un évènement dramatique.
Moi, ça ne me dérange pas de retrouver régulièrement un numéro qui sort de l'ordinaire, ça montre que le journal est toujours bien vivant et capable de se renouveler.

Fildefer

avatar
grand maître
grand maître
Oui, on peut classer ces numéros spéciaux grâce à des sous-catégories, mais c'est d'une utilité toute relative. Je t'accorde bien volontiers que ces numéros, en particulier la sortie (imprévisible, alors qu'on peut préparer un spécial Cauvin, un spécial Buck Danny, un spécial Pâques avec une marge confortable) en un temps record du Spécial Charlie que je salue, sont un signe de vitalité de la revue. clap A ma connaissance, personne n'a su faire mieux, pour Charlie, même en terme de prix, puisque Spirou, réalisé en couleur, a un nombre de pages supérieur à Charlie et coûte moins cher !

Mon manque d'enthousiasme est plus d'ordre général, sur le contenu - je rejoins un peu la ligne de Sébastien à propos de l'évolution de la BD en général (j'y ajoute d'autres divertissements comme la télé, le cinéma et les jeux dits vidéo) - mais je dois reconnaître que le journal fait preuve d'un dynamisme certain, et c'est tant mieux.

Ethan

avatar
grand maître
grand maître
Fildefer a écrit:

Mon manque d'enthousiasme est plus d'ordre général, sur le contenu - je rejoins un peu la ligne de Sébastien à propos de l'évolution de la BD en général (j'y ajoute d'autres divertissements comme la télé, le cinéma et les jeux dits vidéo) - mais je dois reconnaître que le journal fait preuve d'un dynamisme certain, et c'est tant mieux.

C'est difficile et impossible de remplacer la dream team (Franquin, Morris, Roba, Peyo, Tillieux...), mais je trouve que Niffle a su donner un nouveau souffle au magazine en incorporant tous les nouveaux talents français avec notamment "l'atelier Mastodonte".

Raymond

avatar
Admin
Effectivement, Niffle est un excellent rédacteur en chef. Il multiplie les événements à l'intérieur du journal pour faire revenir le grand public, et il y réussit partiellement. Il arrive à faire plus que de la simple prépublication d'albums, et dans certains numéros spéciaux, on découvre des BD originales qui restent souvent inédites. Le journal Spirou a donc un intérêt qui lui est propre, mais malheureusement, il est assez mal distribué. Je crains que cette rareté du journal ne prétérite ses efforts.   Rolling Eyes

Parlons un peu plus de ces numéros de la "période Niffle" qui ne présentent qu'une pagination ordinaire, et qui méritent tout de même un intérêt spécial. Il y a par exemple le N° 3883 qui célèbre les 60 ans de Johan et Pirlouit. Celui-là aussi, je ne l'ai pas raté.  Wink




Dans ce numéro, les trois quarts du journal sont consacrés à la série vedette de Peyo, et seules une ou deux histoires à suivre sont en dehors du sujet principal. Le gros morceau, c'est d'abord la reprise d'un scénario de Peyo (la fameuse 14ème histoire de Johan et Pirlouit) intitulée les Barbares, dont il n'existe en fait que des notes éparses, ainsi que le découpage d'une première page.



24 auteurs ont dessiné la suite de cette première page, et le résultat est tout à fait valable. La plupart d'entre eux retrouvent assez bien le style de la série, sans chercher à imiter Peyo. C'est ainsi le cas de Schwartz, par exemple, qui garde son style "ligne claire" tout en retrouvant l'entrain naïf de la série.




Ensuite, il y a des hommages dessinés par les "élèves" de Peyo (Walthéry, Wasterlain, Derib ou Alain Maury), qui prennent une page et qui sont assez touchants. Voici par exemple la planche hommage de Derib.



Et celle d'Alain Maury, qui revit ses débuts dans le monde de la BD !



Et puis, il y a les pages habituelles d'humour, qui essaient d'intégrer le thème de la semaine. Benoit Feroumont y arrive sans peine, dans sa série humoristique "le Royaume".



Oui vraiment, il n'y a pas grand chose à jeter dans ce N° 3883, qui est un vrai "spécial".

Et c'est bien sûr un must pour tous les amateurs de Johan et Pirlouit. Wink


_________________
Et toujours ...
http://lectraymond.forumactif.com

Raymond

avatar
Admin
J'avais une course à faire aujourd'hui à Vevey, et je suis allé voir si le kiosque de la gare proposait par hasard le "spécial Je suis Charlie" édité par Dupuis. J'ai eu de la chance, car ce Spirou inhabituel y était bien en vente !  Very Happy



On peut relever que 150 auteurs ont participé à ce spécial "Je suis Charlie", et ce n'est pas négligeable. Bien sûr, ce numéro "hors série", non numéroté et daté du 16 janvier 2015, ne cherche pas à révolutionner la presse. C'est un journal porté par l'événement, réalisé à chaud par des dessinateurs qui n'ont pas eu beaucoup de temps pour mûrir une idée. Les réactions y sont donc simples, mais assez diverses. Il y a d'abord ceux comme Jean-Claude Servais qui n'ont pas d'autre intention que d'exprimer leur solidarité, comme de banals manifestants.



Il y a ensuite ceux qui cherchent tout de même l'humour, voir même l'idée originale. C'est le cas par exemple de Sti, un dessinateur que j'avoue ne pas connaître, qui réussit bien son gag.



Et enfin, il y a les auteurs qui continuent simplement leur oeuvre habituelle, tout en y intégrant "l'affaire Charlie" comme une nouvelle actualité. On en trouve un bon exemple dans les trips de "Atelier Mastodonte", dont le ton oscille entre l'humour et le manifeste.



Assez souvent, il faut le reconnaître, les dessins (ou les textes) sont simplement réalisés "à l'avenant", et sans génie particulier. En fait, il faut admettre que ce Spécial "je suis Charlie"  n'est pas inoubliable, mais il a cependant le mérite d'exister. Il trouve par ailleurs généralement le ton juste, et on peut à cet égard conclure que le travail est réussi.

C'est tout ce que je peux dire comme éloge, mais c'est déjà pas si mal !  Wink


_________________
Et toujours ...
http://lectraymond.forumactif.com

Fildefer

avatar
grand maître
grand maître
Je partage ton point de vue sur ces deux numéros spéciaux.

Raymond

avatar
Admin
Il existe d'autre "spéciaux à nombre normal de pages" (de l'ère Frédéric Niffle) que j'ai beaucoup apprécié, comme par exemple le "Spécial Come-back". Il correspond au N° 3839 et est sorti en novembre 2011.



Bâti sur une vraie bonne idée (le retour de certains héros disparus), ce numéro spécial donne au lecteur le bonheur de découvrir des histoires ou des planches inédites provenant de vieilles séries devenues souvent des classiques. C'est ainsi que l'on retrouve des pages de Pauvre Lampil, du Gang Mazda ou des Crannibales qui sont dessinés sur le thème de "20 ans après". Le vieillissement des personnages permet de traiter le sujet avec humour.



Wasterlain, de son côté, nous dessine une merveilleuse histoire du Dr Poche, qui retrouve sa jeunesse et tout son romantisme. Je ne crois pas que ce récit de 13 pages ait été repris dans l'intégrale.



Par ailleurs, il faut rappeler qu'avant d'abandonner leur personnage, Tome et Janry avaient commencé une nouvelle aventure de Spirou, intitulée "Zorglub à Cuba". Huit pages avaient été achevées, et elles sont reprises avec bonheur dans ce "Spécial Come-back". On ne connaîtra hélas jamais la fin de cette histoire qui démarre pourtant bien, car Zorglub y parait en pleine forme.



Mais le point d'orgue de ce numéro, c'est indiscutablement le retour de Bidouille et Violette. On découvre que les deux amoureux n'ont pas construit leur vie ensemble, et que leurs enfants se rencontrent par hasard 20 ou 30 ans après. Les temps ont changé et on ne se préoccupe plus guère du romantisme. Bernard Hislaire ajoute ainsi sa petite touche de nostalgie à un numéro qui est principalement bâti sur l'humour.



A toutes ces pages s'ajoutait un petit livret supplémentaire, dédié aux "héros disparus" du journal. Ce mini-carnet rendait bien sûr hommages à toutes ces vieilles séries de l'âge d'or du journal, pas forcément très connues mais qui laissent souvenir ému. C'est le genre de bonus qui est toujours très apprécié.



Un bon nombre de ces pages risquent fort de rester inédites, à moins que de nouvelles intégrales ne paraissent dans le futur. Elles donnent en tout cas à ce Spécial Come-back une valeur toute particulière (on peut admettre que c'est un "collector").

Je suppose donc que les vieux collectionneurs dans mon genre n'ont pas raté ce numéro assez particulier.  Wink



Dernière édition par Raymond le Sam 14 Fév - 11:58, édité 1 fois


_________________
Et toujours ...
http://lectraymond.forumactif.com

Ethan

avatar
grand maître
grand maître
L'histoire du 'Dr Poche' était reprise dans le tome 3, la page de 'Bidouille et Violette' dans la dernière intégrale de chez Glénat.
Et pour le Spirou, je pense qu'on devrait la retrouver dans le dernier volet de l'intégrale de T&J qui sortira cette année, idem pour le 'Gang Mazda' dont le premier volume sera disponible le mois prochain.

Celui que j'ai trouvé le plus particulier ces dernières années, c'était celui où Barbara Canepa avait pu réaliser un numéro avec son univers qui lui est propre.

Raymond

avatar
Admin
Tu veux probablement parler de ce numéro-là, intitulé "Spécial Cirque",publié en mars 2011 ?



Je ne le connais pas. Qu'est-ce qui t'a plu, en fait, dans ce numéro ?


_________________
Et toujours ...
http://lectraymond.forumactif.com

Ethan

avatar
grand maître
grand maître
Oui, c'est bien ce numéro.

D'avoir donné le temps d'un numéro, les rênes du journal à un auteur qui n'avait absolument rien à voir avec l'univers de chez Dupuis, et de pouvoir y imposer ses idées  et son style graphique.
Mais je suppose que ça n'a pas été un grand succès car l'expérience n'a pas été retentée depuis lors.

Fildefer

avatar
grand maître
grand maître
J'ai le souvenir d'un Spécial Noël avec un beau dessin de couverture sur les deux plats. Natacha y était vêtue à la mode des années 30. C'est davantage de ce type de fascicules dont j'ai la nostalgie.

Raymond

avatar
Admin
Cette description ne m'évoque pas grand chose. Est-ce qu'il n'y avait que Natacha sur cette couverture ?


_________________
Et toujours ...
http://lectraymond.forumactif.com

Fildefer

avatar
grand maître
grand maître
Eh bien non. Figure-toi qu'il y avait aussi, je te le donne en mille, l'inséparable compagnon de route, j'ai nommé... Walter !  Mais après recherches, j'ai trouvé mieux, pour satisfaire ta curiosité : c'est ici

Un lien plus générique


Sinon, il faut que je recherche également un numéro de Spirou assez marquant, avec une belle couverture, illustrée par Hermann (Nic), avec des couleurs chaudes, une dominante de jaune.

Raymond

avatar
Admin
Tiens ... le "Spirou Noël Rétro" ! Je l'avais oublié celui-là !



Il va falloir que je le recherche.


_________________
Et toujours ...
http://lectraymond.forumactif.com

Raymond

avatar
Admin
Mais reprenons un peu le fil de ce sujet, que j'ai délaissé à cause d'une surcharge de travail. Je retourne aux années 70. Very Happy

J'ai beaucoup aimé les numéros spéciaux consacrés à un dessinateur, qui sont souvent fort réussis. J'ai déjà parlé du "Schpiroumpf" dédié à Peyo, et je passe maintenant au "Spécial Franquin", qui est tout aussi bon. C'est le N° 1721, qui est paru en avril 1971.



Le gros morceau de ce numéro spécial était la reprise de Tembo Tabou, une vieille histoire de Spirou qui n'avait jamais été publiée dans le journal  (et qui était donc un peu oubliée), mais il y avait en plus de multiples hommages à Franquin dessinés par ses admirateurs. Monsieur Archive avait par ailleurs écrit un article très détaillé sur toutes les aventures de Spirou dessinées par Franquin et, pour finir avec un gag, Marc Lebut (en l'absence de Gaston) mettait tout simplement le feu à la rédaction du journal. Franquin lui-même en dessinait la conclusion.



Il y avait sinon plusieurs récits complets qui permettaient à Fournier, Seron, Devos ou Roba de desiner à leur manière Gaston et le marsupilami. Francis, de son côté, imaginait la visite d'un musée Franquin, avec un mélange d'ironie et de pertinence.



Fournier, pour sa part, mettait en scène Franquin face à ses personnages. Le rire gargantuesque de Franquin y était conforme à sa légende.  Cool



A cette époque déjà, tout le monde admirait Franquin !

Sinon, on peut dire de ce numéro spécial qu'il a non seulement beaucoup d'humour et de tendresse, mais aussi qu'il est tout imprégné de l'ambiance des années 70. J'aime de temps en temps le relire (toujours l'effet "madeleine de Proust"). Wink


_________________
Et toujours ...
http://lectraymond.forumactif.com

Fildefer

avatar
grand maître
grand maître
pouce Un chouette numéro, que je n'ai pas eu dans les mains la semaine où il est sorti, mais bien des années plus tard grâce à une reliure.

sylvain-

avatar
docteur honoris causa
docteur honoris causa
superbe de redécouvrir tout ça ! pouce

Treblig


Double prix Nobel
Double prix Nobel
Voici un spécial à paraître que Raymond pourra évoquer un jour dans ce sujet.  Wink


Treblig


Double prix Nobel
Double prix Nobel
A cette occasion, la création d'un sujet consacré à René Hausman serait également un bon plan. Wink

Raymond

avatar
Admin
Treblig a écrit:Voici un spécial à paraître que Raymond pourra évoquer un jour dans ce sujet.  Wink


J'espère déjà le trouver ! Wink


_________________
Et toujours ...
http://lectraymond.forumactif.com

Raymond

avatar
Admin
Morris avait auparavant déjà eu droit à son numéro spécial, à l'époque où Yvan Delporte était encore rédacteur en chef. Ce spécial Lucky Luke est paru le 13 avril 1967, et il s'agit du N° 1513.



C'est un autre numéro spécial de grande classe, dans lequel la plupart des dessinateurs ont bien joué le jeu. On y découvre Salvérius, qui était alors très peu connu, et qui dessine un pastiche savoureux sur scénario de Tillieux. Lucky Luke semble y découvrir le grand amour, mais l'histoire se termine par une mauvaise surprise (et un bon gag).  Wink



Jidéhem, de son côté, intègre dans le monde de Sophie les gags récurrent de Lucky Luke, et il en résulte une parodie tout à fait réussie.



Goscinny participe à cette célébration, en racontant à sa manière (humoristique bien sûr) sa rencontre avec Morris, tandis qu'Yvan Delporte multiplie les pages récapitulatives montrant les sources d'inspiration et les galeries de portraits de la série. Roba et Tillieux font encore mieux, en imaginant la rencontre d'un jeune homme à lunettes, ayant les traits de Morris, avec un Lucky Luke grincheux et violent. Plus que jamais, ce dernier reste un "poor lonesome cow-boy".



Guy Bara (dont nous avons parlé récemment) participe à la fête, en imaginant un héros chanceux qui parvient à supplanter Lucky Luke. Ce dernier quitte le village bardé de goudron et de plumes, comme un imposteur. Il fallait oser.   Very Happy  



Mais la meilleurs surprise de ce numéro était en fait la publication en entier d'Arizona, la première aventure de Luky Luke datant de 1947. Cet album était épuisé et absent des librairies pendant les années 60, et de nombreux amateurs rêvaient à l'époque de découvrir cette histoire. Cette réédition sympathique me laisse aujourd'hui encore un souvenir ému. Wink

A noter que le récit en cours de Lucky Luke dans Spirou était alors La Diligence, un des meilleurs scénarios de Goscinny (à mon avis) et la série semblait ainsi vivre une sorte d'apogée, grâce à ce numéro spécial. Ironie du sort, Morris allait quitter un an après les éditions Dupuis pour rejoindre la "bande à Pilote". Les temps étaient déjà en train de changer et l'album de "la Diligence" fut même publié par les éditions Dargaud.

Ce numéro commémoratif et festif est donc devenu aujourd'hui une sorte de numéro d'adieu.

C'était la fin d'une belle époque.



Dernière édition par Raymond le Sam 7 Fév - 15:35, édité 1 fois


_________________
Et toujours ...
http://lectraymond.forumactif.com

Fildefer

avatar
grand maître
grand maître
Raymond a écrit:
Mais la meilleurs surprise de ce numéro était en fait la publication en entier d'Arizona, la première aventure de Luky Luke datant de 1947. Cet album était épuisé et absent des librairies pendant les années 60, et de nombreux amateurs rêvaient à l'époque de découvrir cette histoire. Cette réédition sympathique me laisse aujourd'hui encore un souvenir ému. Wink
Je n'en doute pas.
Numéro en effet exceptionnel, dont je ne connaissais que la couverture mais pas le contenu.

Raymond a écrit:
A noter que le récit en cours de Lucky Luke dans Spirou était alors La Diligence, un des meilleurs scénarios de Goscinny (à mon avis) et la série semblait ainsi vivre une sorte d'apogée, grâce à ce numéro spécial. Ironie du sort, Morris allait quitter un an après les éditions Dupuis pour rejoindre la "bande à Pilote". Les temps étaient déjà en train de changer et l'album de "la Diligence" fut même publié par les éditions Dargaud.

Ce numéro commémoratif et festif est donc devenu aujourd'hui une sorte de numéro d'adieu.

C'était la fin d'une belle époque.

Le départ de Lucky Luke vers d'autres horizons, après la prépublication dans Spirou du Pied Tendre (un autre des tout meilleurs L.L. avec Les Dalton se rachètent, L'Empereur Smith, etc...) causa un grand tort au magazine de la famille Dupuis et sonna en effet le glas d'une époque aujourd'hui complètement révolue.

Les Tuniques Bleues, malgré toute mon admiration pour Salvérius et Lambil, ne comblèrent jamais le vide créé par l'absence d'une des meilleures séries de BD du moment, tous genres confondus.
Le passage de Spirou et Gil Jourdan entre les mains de dessinateurs qui n'égaleront ni Franquin, ni Tillieux, accentueront la moins value occasionnée par l'absence de Goscinny et Morris.

J'ai été surpris, en feuilletant le récent numéro de la revue "Beaux Arts" consacré à dix chefs d'oeuvre de la bande dessinée, de constater l'absence d'un album de tout album de Lucky Luke et d'Astérix.
Franquin n'y figure pas davantage (Mauvaise Tête, Nid des Marsupilamis, Z comme Zorglub, Idées Noires), ni Tillieux dont La Voiture Immergée ou Les Cargos du Crépuscule sont à mes yeux des références incontournables, tout au moins davantage que 120 rue de la Gare. On pourrait en citer d'autres, tant c'est facile de piocher dans les chefs d'oeuvre signés Goscinny/Morris ou Goscinny/Uderzo : Les rivaux de Paintful Gulch, Calamity Jane, La diligence, Tortillas pour les Dalton, Astérix en Hispanie, Chez les Helvètes ou En Corse constituant là encore de vraies pépites, pouvant toucher un très large public, en regard du choix discutable pour l'album retenu de Jacques Tardi, loin d'être sa meilleure oeuvre.[/quote]

Pour en revenir au sujet principal, ce sont en effet des numéros spéciaux comme ceux-ci qui font rêver et entretiendront toujours le mythe des numéros spéciaux.

Contenu sponsorisé


Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut  Message [Page 2 sur 4]

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum