Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

Journal de Spirou : les numéros spéciaux

Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas  Message [Page 1 sur 4]

Raymond

avatar
Admin
Cela fait un petit moment que j'avais ce sujet en tête, et la sortie toute récente du Spirou N° 4'000 me donne l'occasion de me lancer.

Le Journal de Spirou s'est longtemps distingué par la qualité de ses numéros spéciaux. Il y a eu ainsi très tôt (en fait des les années 50) des "Spécial Noël", ou des "Spécial Pâques", puis il est apparu ensuite beaucoup de numéros commémoratifs plus particuliers. Certains d'entre eux sont restés dans nos mémoires.

Ce sont ces numéros spéciaux, qui vous ont laissé un souvenir mémorable, dont je vous propose de parler ici !   Very Happy


_________________
Et toujours ...
http://lectraymond.forumactif.com

Fildefer

avatar
grand maître
grand maître
Excellente initiative. J'imagine que tu vas nous en décortiquer quelques uns, pour notre plus grand plaisir !  Smile

On vient par ailleurs d'évoquer dans le topic "Le retour de Buck Danny" la présence en cette fin d'année d'un récit complet humoristique de "Bug Danny", sur quatre pages. Bizarrement, la rédaction s'est arrangée pour le publier à cheval sur le n°4000 et sur le spécial Noël 2014 (n° 4001-4002). Elle a procédé de même pour un récit de Lucky Luke.
Je ne sais pas si cette trouvaille (de commercial ?) aura pour effet de booster les ventes... J'en doute fort.
Comme tu le disais naguère, un des problèmes actuels est de trouver Spirou dans les points de vente autrefois habituels. Le maillage territorial s'effiloche de plus en plus et la diffusion du célèbre magazine est très aléatoire.

Dans les bons vieux numéros spéciaux d'antan, les récits complets n'étaient pas saucissonnés sur plusieurs fascicules, ce qui rendait ces numéros spéciaux davantage dignes d'intérêt. On pouvait par exemple collectionner ou offrir ceux-ci, même sans être un lecteur assidu ou abonné.

L'autre attrait de ces numéros provenait de la très forte densité en personnages "phares" de la maison Dupuis. Ces séries sont devenues aujourd'hui des "classiques" et je dois avouer avoir du mal à accrocher à la plupart des nouvelles séries venues en remplacement des anciennes, depuis deux (voire trois) décennies.

Raymond

avatar
Admin
En effet, ces numéros spéciaux de Spirou étaient comparables à de petits albums, car ils contenaient toute une série d'articles originaux et de récits complets, qui permettaient de les acheter en oubliant la continuité des autres numéros.

J'en possède en fait un petit lot de numéros qui ne sont pas classés avec les autres journaux. Se sont d'ailleurs souvent des numéros à double et je les ai entreposé dans la pièce où se trouvent les albums. Je les feuillette volontiers à l'occasion.  Cool

Pour le Spirou N° 4'000, j'attends d'ailleurs avec impatience la sortie de la reliure qui va le contenir. Paradoxalement, ces reliures sont plus facile à trouver que le journal lui-même.  Rolling Eyes



Dernière édition par Raymond le Mar 30 Déc - 0:34, édité 2 fois


_________________
Et toujours ...
http://lectraymond.forumactif.com

Raymond

avatar
Admin
Ceci dit, je commence sans plus tarder mon inventaire ! J'espère à ce sujet que vous ne me laisserez pas entamer un long monologue. Il existe sûrement des numéros spéciaux mémorables pour lesquels vous avez vous aussi un certain attachement, et il est intéressant d'en parler.   Wink

Je vais maintenant commencer en vous présentant le Spirou N° 1682.  Je suppose que ce choix surprendra quelques uns d'entre vous, mais c'est réellement mon "spécial" préféré !



Ce n'est bien sûr pas le numéro le plus célèbre du journal, mais il m'a vraiment laissé une impression durable. Précisons que je l'ai bien acheté en 1970, à une époque où j'étais un lecteur régulier de Spirou et Tintin à la fois.

Que proposait-il ? Beaucoup de choses, en fait, et il y avait en particulier d'intéressantes BD. Mais son plus grand intérêt était tout de même le résumé très complet de l'histoire du journal qu'il contenait. Pour l'amateur d'histoire que j'étais déjà, c'était un cadeau inestimable.  bounce



Pourquoi cette curiosité ? En grande partie parce que chaque album des éditions Dupuis contenait une liste impressionnante d'autres publications, et que cette profusion de titres stimulait l'envie d'en savoir plus. Les lecteurs qui ont connu comme moi les années 60 se souviennent sûrement de ce genre de page.



Bien sûr, la plupart des séries m'étaient connues (vous remarquerez peut être d'ailleurs les petites coches en face de certains titres, correspondant aux albums que je possédais alors), mais un grand nombre de ces albums étaient déjà introuvables ou épuisés. Je rêvais ainsi de tous ces livres inaccessibles de Buck Danny, de Johan et Pirlouit ou de  Lucky Luke (qui ont été réédités des années plus tard), mais aussi de certaines séries mystérieuses comme Kim Devil ou l'Epervier Bleu. J'avais vraiment envie d'en savoir plus, et ce numéro spécial de Spirou soulevait pour la première fois un coin du voile. Thierry Martens y montrait de plus une impressionnante connaissance de l'histoire du journal, et il m'a fallu attendre plus de 15 ans (avec le livre célébrant les 50 ans du journal Spirou) pour trouver mieux.

Cette mine d'infos était ainsi un véritable trésor !    study

A part cela, les BD étaient tout aussi intéressantes. En effet, en plus du retour de Buck Danny (qui était devenu très rare dans le journal) et de l'apparition de Sammy (une BD originale qui est rapidement devenue un classique), on découvrait toute une série de récits complets qui tournaient autour du chiffre 33. il y avait ainsi une brève enquête de Tif et Tondu, un Buck Danny nostalgique (une courte histoire de sa jeunesse d'avant guerre), ou 4 planches sans parole des Schtroumpfs dont il fallait reconstituer les dialogues. Il y avait aussi le retour du Spirou de Rob-Vel, et surtout l'apparition de Bob Slide, un petit bijou dessiné par Tillieux.



Toutes ces courtes histoires sont bien sûr longtemps restées inédites, et je ne crois pas qu'il y ait eu un meilleur numéro du journal depuis lors.

Quelques années plus tard, j'ai dû me séparer de ma pile de Spirou (à cause d'un déménagement), mais j'ai  tout de même gardé ce numéro-là qui était une véritable mine d'informations. Quand j'y pense, ce "spécial 33 ans " est presque devenu un numéro fétiche. Je le possède bien sûr à double.   Embarassed

Vous en souvenez-vous (et qu'en pensez-vous) ?  Wink


_________________
Et toujours ...
http://lectraymond.forumactif.com

Raymond

avatar
Admin
Derrière ce "Spécial 33" qui est exceptionnel, il y a ensuite toute une série de numéros spéciaux qui se tiennent de très près dans mes préférences. Je vais vous les présenter dans le désordre, en commençant par le "spécial Schtroumpfs" N° 1732, ou plutôt le Schpiroumpf, puisque c'est son vrai titre.   Very Happy



En découvrant un tel choix, je devine la survenue de quelques regards ironiques, ou de quelques physionomies dépitées. Les Schtroumpfs ne sont en effet plus ce qu'ils étaient et il est assez légitime de considérer aujourd'hui cette BD comme un produit industriel. Au début des années 70, cependant, cette série était un vrai classique de la BD, et chaque oeuvre publiée était minutieusement contrôlée par Peyo. Ce numéro spécial de Spirou (le premier du genre) était donc un vrai événement, et le contenu du journal était à la hauteur des attentes. Il proposait en particulier un supplément de 16 pages, intitulé "le Schtroumpf sans Effort", qui complétait avec humour et virtuosité toutes nos connaissances sur le monde des Schtroumpfs.



A côté de ce supplément drolatique,  Deliège, Francis ou Walthéry avaient dessiné de courtes histoires en forme d'hommages aux Schtroumpfs. L'interview de Peyo imaginé par Walthéry était particulièrement réussi.



En fait, ce "Schpiroumpf" est lui aussi une réussite totale. Ce fut d'ailleurs aussi un numéro de Spirou dont je refusais de me séparer lorsque je dus déménager dans le canton de Vaud. Il avait toute sa place dans ma bibliothèque en tant qu'album hors série, et je le feuillette encore aujourd'hui (bien qu'il soit passablement usé) avec un mélange d'amusement et d'émotion  Wink


_________________
Et toujours ...
http://lectraymond.forumactif.com

Treblig


Double prix Nobel
Double prix Nobel
Raymond a écrit:

L'interview de Peyo imaginé par Walthéry était particulièrement réussi.




Avec Thierry Martens dans le rôle du journaliste. Wink

Raymond

avatar
Admin
On peut noter que la "bouille" de Thierry Martens a inspiré plusieurs dessinateurs : Walthéry (à plusieurs reprises), Tibet (dans le personnage du Bourreau) et ... je ne sais plus qui encore !  Wink


_________________
Et toujours ...
http://lectraymond.forumactif.com

Fildefer

avatar
grand maître
grand maître
Je n'ai aucun des numéros spéciaux que tu viens de présenter tout au moins sous leur forme initiale de simples fascicules, mais il me semble que je dois posséder ce fameux n° 1682 (spécial 33ème anniversaire) dans un recueil du journal. Assurément, la présence d'un récit complet de Bob Slide en constitue l'un des principaux attraits.
Quelqu'un saurait-il me dire si le petit bonhomme moustachu qui tient le clap de l'année 1939 est dessiné par Salvérius ?

Concernant la page catalogue de Dupuis dans les albums, je procédais comme toi, Raymond. Que n'ai-je pas utilisé un simple crayon à papier plutôt que des stylos pour signaler les albums que je possédais ou, inversement, ceux que je considérais comme les plus dignes de futurs achats.

Pendant longtemps, les noms de Kim Devil, Jean Valhardi, Marc Dacier et Blondin et Cirage faisaient travailler mon imagination sans que je puisse savoir à quoi ressemblaient ces personnages de BD. Ce n'est qu'à partir de la fréquentation des fanzines (de Glénat notamment) et de la politique de réédition entreprise par Dupuis vers le milieu des années 70, que le brouillard concernant ces séries s'est peu à peu dissipé. Ce mystère a renforcé le plaisir que j'ai eu en découvrant certains titres grace aux suppléments "Classsiques Dupuis", aux albums de la collection "Péchés de Jeunesse", etc...

C'est aussi pour cela que je n'hésite pas à acheter, lorsque l'occasion se présente, des BD qui ne sont pas des nouveautés mais qui m'avaient échappé jusqu'alors pour de multiples raisons, et principalement financières. Car mon pouvoir d'achat n'a jamais permis d'assouvir toutes mes envies, au moment où les albums étaient disponibles. Aussi, lorsqu'une énième chance se présente, l'achat différé sur une période parfois très longue, se fera au détriment d'une nouveauté.

Et concernant Thierry Martens, c'est bien dans le rôle que lui ont assigné Tibet et Duchateau que je le préfère. Un vrai méchant, ignoble, beaucoup plus détestable qu'Olrik ou Lady X, par exemple, dont le physique avantageux leur confère au moins une certaine prestance.

Je comprends parfaitement que ces numéros spéciaux soient collectionnés car leur attrait et leur charme demeurent intacts, longtemps après parution.

Raymond

avatar
Admin
Le dessin du petit bonhomme, qui tient l'écriteau de l'année présentée par le texte (on le retrouve sur de nombreuses pages), n'est malheureusement pas signé. Mais Salvérius pourrait en effet en être le dessinateur.

Sinon, quand je contemple ces pages (en fin d'album) qui font la liste des publications Dupuis, je réalise qu'elle ont été (en partie) responsables de ma fièvre collectionneuse.  Wink


_________________
Et toujours ...
http://lectraymond.forumactif.com

Raymond

avatar
Admin
Le numéro spécial suivant n'est, je le crains, guère plus connu que les précédents (pour le plus grand désespoir de Fildefer ?). Il est vrai qu'il y a un peu de malice de ma part à commencer ainsi par des numéros spéciaux méconnus.  Wink

Pour ma décharge, il faut quand même ajouter que ce sont mes Spirou préférés.   Very Happy

Je vais donc aujourd'hui vous parler du Spirou N° 2139, datant d'avril 1979. Comme il n'a pas de nom particulier en couverture,  je le désignerai par le titre "Spécial Inattendu".



Ce "Spécial Inattendu" devait probablement marquer l'arrivée d'Alain de Kuysche à la tête du journal. Ce numéro se voulait "historique" (c'était annoncé dans l'éditorial) et pour y parvenir, le rédacteur en chef avait donné comme consigne aux auteurs de sortir de la routine.

L'étrange couverture était en fait le premier exemple de ce choix éditorial. Ce dessin déformé était tout simplement une tête de Spirou, et on expliquait comment faire pour lui redonner une physionomie normale.



Le contenu du journal était bien sûr très varié, et on y sentait un net effort de la plupart des dessinateurs pour faire du nouveau. C'est ainsi que Franquin et Will, par exemple, avaient choisi de dessiner un court reportage, prétendument effectué dans la forêt de Palombie. Comme les auteurs avaient bu trop de "pulque", les troncs d'arbre et la végétation exubérante y prenaient l'aspect d'un delirium éthylique.



Bien sûr, quelques auteurs s'étaient défilé, comme Deliège par exemple qui se bornait à dessiner une autre histoire de Bobo (avec toutefois un scénario de science-fiction), mais la plupart d'entre eux avaient véritablement créé de l'inattendu. C'est ainsi que Jidéhem ressuscitait Ginger (un court récit qui sera suivi ensuite par d'autres aventures plus longues), que Frédéric Jannin signait un roman-photo, ou que Frank Pé dessinait la première véritable BD de Broussaille (ce personnage n'avait animé auparavant que des planches didactiques). D'autres dessinateurs, comme Roba ou Wasterlain, n'hésitaient pas à créer pour l'occasion un nouveau personnage.



La BD la plus inattendue était probablement celle de Bernard Hislaire. Ce dernier n'avait pas froid aux yeux, car il n'hésitait pour la circonstance à changer de style graphique.  Shocked



Ce Spécial Inattendu inaugurait également la formule des "Hauts de Page", petites caricatures destinées à commenter la BD qui se trouvait au-dessous. Ce n'étaient cepandant pas les féroces Yann et Conrad qui se consacraient à cette tâche, mais le poétique Geerts, qui ne pouvait déplaire à personne.





Quant à  la palme de la meilleure BD, elle revenait une nouvelle fois à Walthéry. Avec "un personnage froissé", ce dernier créait un petit conte surréaliste et cruel qui faisait date. Cette oeuvre à la fois originale et percutante a bien sûr été rééditée par la suite dans diverses compilations.



Tel était ce "Spécial Inattendu" que j'ai apprécié d'emblée, et qui a bien sûr fait date. Quand j'y pense, il ressemble peut être à ce Spécial N° 4'000, où les dessinateurs (d'après les commentaires que j'ai pu lire) se sont livrés à un certain nombre d'improvisations libres. Les critiques de ce dernier numéro font part une certaine déception, et j'attends avec intérêt de découvrir par moi-même ce N° 4'000 ... qui ne doit pas être si mauvais que cela.  Wink


_________________
Et toujours ...
http://lectraymond.forumactif.com

Fildefer

avatar
grand maître
grand maître
Raymond a écrit:Le numéro spécial suivant n'est, je le crains, guère plus connu que les précédents (pour le plus grand désespoir de Fildefer ?). Il est vrai qu'il y a un peu de malice de ma part à commencer ainsi par des numéros spéciaux méconnus.  Wink

Pour ma décharge, il faut quand même ajouter que ce sont mes Spirou préférés.   Very Happy

Je vais donc aujourd'hui vous parler du Spirou N° 2139, datant d'avril 1979. Comme il n'a pas de nom particulier en couverture,  je le désignerai par le titre "Spécial Inattendu".


Qu'il y ait de la malice de ta part, je n'en doute point. Que ce "Spécial Inattendu" constitue un de tes Spirou préférés, je ne le remets pas en question non plus.
Mais, pour l'instant, je ne saurais être désespéré par ta présentation de ces numéros car j'ai l'heur de posséder ce numéro 2139, même si je n'ai jamais pu savourer pleinement le portrait de Spirou en couverture, n'ayant jamais pris la peine de me livrer au petit bricolage suggéré par la rédaction. Et j'ai le secret espoir d'être également pourvu de la reliure contenant le spécial 33e anniversaire. Je ne saurais donc me plaindre, même si je possède certainement beaucoup moins de ces numéros spéciaux (surtout les plus anciens) que toi, Raymond.

Là où je ne te contredirais certainement pas, c'est dans le choix très judicieux de tes scans, pour nous donner une idée du contenu : le magnifique dessin de Will et Franquin (où eux mêmes figurent en tenue d'explorateurs), la demi-planche de Roba, celle d'Hislaire, etc... font partie assurément des pépites que renferme ce numéro.

Et continue sur ta lancée, c'est un réel plaisir de voir exhumer ces numéros qui reflètent la grande richesse du journal Spirou en matière de créativité.

Raymond

avatar
Admin
Consacrons maintenant quelques posts aux numéros "millénaires", avec lesquels je n'ai d'ailleurs pas eu de chance. Il y a tout d'abord le Numéro 1000, qui est certainement un des "spéciaux" les plus célèbres, toutes catégories confondues



Je ne possède malheureusement pas ce Numéro 1000. Il faut préciser d'une part parce que j'étais trop jeune au moment de sa sortie, et puis d'autre part ... il est bien difficile d'en trouver un exemplaire avec ses deux suppléments. Sa couverture est célèbre, avec ses 1000 têtes différentes de Spirou (moins une qui est celle de Gaston Wink ), dessinées par Franquin. Pour ce qui concerne les deux suppléments, je n'en connais que partiellement le contenu, certaines de leurs BD ayant été rééditées dans diverses intégrales.

Voici une image du supplément 1 :



En fait, il est peu probable que j'acquiers une fois un exemplaire du Numéro 1000, car il est rare et cher, et par ailleurs les reliures qui le contiennent sont hors de prix (il n'est de plus même pas sûr qu'elles soient complètes). Mais peut être que les heureux possesseurs de ce journal ont envie de faire quelques commentaires ici !  Wink


_________________
Et toujours ...
http://lectraymond.forumactif.com

Fildefer

avatar
grand maître
grand maître
Celui-ci, je ne l'ai pas non plus également, et mes chances d'y mettre la main dessus (exemplaire en bon état et complet, bien entendu) sont plus qu'infimes pour des raisons analogues aux tiennes. En revanche, je ne serais pas surpris que nous possédions tous deux quelques uns de ces numéros spéciaux, notamment les fameux 2000 et 3000.

A signaler que le Spirou (en rouge, bras et jambes écartés, avec les 1000 têtes en guise de fond) ornant la couverture de ce Spécial n° 1000 vient d'être repris sur l'ensemble des couvertures de l'intégrale Spirou et Fantasio éditée par le journal Le Soir. Les volumes de cette intégrale se caractérisent par un format supérieur à celui des albums standards, un dos carré toilé blanc et contiennent l'équivalent de deux histoires de 46 planches plus des récits complets et un dossier de présentation.

Raymond

avatar
Admin
A noter qu'un inventaire très complet des 2 suppléments (et en particulier des BD) de ce numéro 1000 a été fait dans Bandes dessinées oubliées. On le trouve sur cette page :

http://www.bdoubliees.com/journalspirou/supplements/sup1000.htm

Et puis, on trouve aussi une description de ces suppléments dans Inedispirou. Hélas, cela manque un peu d'images ! Wink

http://www.inedispirou.com/forum/viewtopic.php?f=73&t=8


_________________
Et toujours ...
http://lectraymond.forumactif.com

Fildefer

avatar
grand maître
grand maître
Vraiment très alléchant, le sommaire de ce n° 1000. Et bien des regrets en effet que sur Inedispirou il n'y ait quasiment pas de scans donnant une idée plus précise de ce numéro.

Un tel numéro spécial n'a pas grand chose de comparable avec les fameux spéciaux postérieurs à l'an  2000. Les signatures de Morris, Franquin, Jijé, Hubinon, Paape, Tillieux, réunies dans un même fascicule du journal, nous semble avec le recul quelque chose d'exceptionnel, alors que c'était quasiment la norme à l'époque ! Sans parler de Will, Sirius, Jidéhem, Mitacq en appoint...

Raymond

avatar
Admin
Ta remarque est importante, et elle explique la relative déception qu'a pu soulever en 1976 le numéro 2000, ou plutôt le Super 2000, qui était annoncé avec triomphalisme.



Ce numéro n'est en fait pas très réputé, et au moment de sa sortie, il m'a réellement déçu. J'achetais alors systématiquement le journal, et je possède donc toujours aujourd'hui ce "Super 2000" dans mon grenier. Je suis allé le chercher, et cette relecture a été plutôt agréable. Elle a cependant a confirmé mon principal souvenir : les BD y sont globalement décevantes. Quant on y pense, c'est assez logique. Dame, il n'est pas facile de faire du haut niveau lorsqu'on publie ensemble Archie Cash, Génial Olivier, les Petits Hommes ou Aymone.  Rolling Eyes

Pourtant, Thierry Martens s'est donné de la peine, et certains dessinateurs aussi. Mentionnons par exemple Victor Hubinon qui a dessiné pour la circonstance un Buck Danny humoristique. Cette parodie est bien trouvée, et elle fait mouche.



Par ailleurs, Walthéry a dessiné une belle histoire du Vieux Bleu, tandis que Wasterlain a créé un petit conte poétique comme il sait bien les faire.



Et puis, l'épisode des Petits Hommes est assez bien fait, et même l'humour de Deliège n'est pas trop désagréable.



Le plus décevant, en fait, c'est certainement le supplément qui est un banal poster. Sur une face, on y trouve les couvertures d'un numéro du journal pour chaque année, tandis qu'au dos, Thierry Martens a rédigé un bref résumé du contenu de Spirou pendant chacune de ces années-là.



On y retrouve donc bien les intérêts d'historien du journal de Thierry Martens, mais ...  est-ce que l'on lit un long texte sur le dos d'un poster ? Pour ma part, je ne l'ai jamais fait.  Neutral

Ce Super 2000 n'est donc pas arrivé à répondre pas à toutes les attentes (qui étaient très grandes chez les lecteurs ayant le souvenir du numéro 1000). En fait, il est plutôt ordinaire, mais quand on le relit aujourd'hui, il n'est pas si mauvais que cela.  

On ne peut pas être exceptionnel à tous les coups.  Wink


_________________
Et toujours ...
http://lectraymond.forumactif.com

Raymond

avatar
Admin
Je croyais avoir le Numéro 3000, mais je l'ai vainement cherché. Je me souviens maintenant qu'il ne m'avait pas vraiment séduit au moment de sa sortie, et que j'avais fait l'impasse.     Embarassed



Le journal était distribué avec un CD et ceci semblait être le seul véritable attrait du numéro. Ce CD contenait entre autre une chanson qui arrive aujourd'hui à émouvoir quelques nostalgiques.    

On trouve cette chanson sur YouTube :

https://www.youtube.com/watch?v=yXlM2i6w8Nk

On trouvera sinon sur cette page le sommaire de ce CD :

http://www.discogs.com/Various-Spirou-3000-Le-CD/release/2503324

Quant au sommaire du Numéro 3000, il se trouve sur cette page de Bandes dessinées oubliées :

http://www.bdoubliees.com/journalspirou/annees/1995.htm

Au fond, il est bien possible que je me trompe, et que ce Numéro 3000 contient d'excellentes choses ?   Rolling Eyes

Quelqu'un l'a t-il lu ?   Wink


_________________
Et toujours ...
http://lectraymond.forumactif.com

Raymond

avatar
Admin
Pas de réponse ! Apparemment, ce N° 3000 n'a pas eu un grand succès.   Cool

Ceci dit, il existe tout de même d'intéressants numéros spéciaux qui sont parus pendant le règne de Thierry Tinlot. Je ne les connais pas tous, mais j'avais immédiatement repéré le N" 3058, qui est paru en novembre 1996. Il s'intitule les "Petits secrets des grands de la BD".



C'est un curieux numéro qui se caractérise par sa disposition tête-bêche. D'un côté, il y a le Spirou habituel, avec ses séries en cours et une paire de "lunettes 3D" (pour mieux lire une BD spéciale). Et sur l'autre face, on trouve un supplément de 64 pages entièrement consacrées au "making-of" des BD du journal.



Spirou a toujours été un journal de divertissement, et ce numéro ne fait pas exception à la règle. La création d'une BD est donc analysée étape par étape, en commençant par le scénario, puis en décrivant la recherche de documentation, la création des personnages, l'élaboration des crayonnés, le processus d'encrage, l'ajout des décors etc ... Toutes ces informations, bien que scrupuleusement exactes, sont présentées sur un ton assez léger, et avec une mise en page agréable à l'oeil.



A chaque chapitre s'ajoutent une ou deux BD humoristiques, souvent bien conçues. C'est ainsi qu'en évoquant les reprises de personnages par d'autres dessinateurs, Gos crée deux planches qui racontent la remise du dessin du "Sacrameustache" à son fils. Le ton reste malicieux.



Dans l'ensemble, ce numéro traite assez bien de son sujet, tout en gardant un ton humoristique. Il ne contient pas de BD mémorable, mais il offre un bel ensemble, parsemé de quelques dessins qui font mouche. C'est ainsi que Tome et Janry décrivent avec beaucoup de détails et beaucoup d'humour leur studio de dessinateurs.



Ce spécial "Petits Secrets" est donc lui aussi un beau numéro à mettre dans sa bibliothèque.  Very Happy


_________________
Et toujours ...
http://lectraymond.forumactif.com

Fildefer

avatar
grand maître
grand maître
Raymond a écrit:
Au fond, il est bien possible que je me trompe, et que ce Numéro 3000 contient d'excellentes choses ?   Rolling Eyes
Quelqu'un l'a t-il lu ?   Wink
Raymond a écrit:Pas de réponse ! Apparemment, ce N° 3000 n'a pas eu un grand succès.  

Et bien, à vrai dire, je crois que je l'avais acheté, ce numéro 3000. Ce chiffre rond et la présence d'un CD, ça me parle, effectivement.
De même que le Spirou 3058, avec des lunettes... ça me rappelle vaguement quelque chose...

Mais je n'en ai gardé aucun souvenir de lecture... Je ne saurais pas davantage dire si j'ai conservé l'un ou l'autre de ces numéros spéciaux, au milieu d'autres fascicules, avec les déménagements...  deso

Ethan

avatar
grand maître
grand maître
Et le 4000, est-ce que tu as fini par le trouver Question

Fildefer

avatar
grand maître
grand maître
Oui, et je le trouve assez quelconque, en comparaison des vieux numéros spéciaux que nous présente Raymond, comme le 1000, 1062, voire même le 2000.
Et indépendamment des suppléments, c'est bien le charme des BD d'antan qui a disparu (avec le retrait de celles-ci).

Raymond

avatar
Admin
Ethan a écrit:Et le 4000, est-ce que tu as fini par le trouver Question
Pour ma part, non ! Il est quasiment introuvable en Suisse, et j'attends la sortie de la reliure correspondante pour le découvrir. Rolling Eyes


_________________
Et toujours ...
http://lectraymond.forumactif.com

Ethan

avatar
grand maître
grand maître
Fildefer a écrit:Oui, et je le trouve assez quelconque, en comparaison des vieux numéros spéciaux que nous présente Raymond, comme le 1000, 1062, voire même le 2000.
Et indépendamment des suppléments, c'est bien le charme des BD d'antan qui a disparu (avec le retrait de celles-ci).

Raymond a écrit:
Ethan a écrit:Et le 4000, est-ce que tu as fini par le trouver Question
Pour ma part, non ! Il est quasiment introuvable en Suisse, et j'attends la sortie de la reliure correspondante pour le découvrir.  Rolling Eyes

En effet, ce n'était certainement pas le meilleur numéro du journal !!! Rolling Eyes ...Par contre, je n'ai pas compris qu'il n'ait pas plutôt utilisé l'idée du 3997 avec 'le Spirou dont vous êtes le héros' où tous les dessinateurs de l'hebdo avaient réalisé un strip du groom.

Fildefer

avatar
grand maître
grand maître
Je ne te le fais pas dire. Il eût été plus malin d'utiliser ce concept pour un numéro historique et ne pas le "gaspiller" trois semaines avant.

Raymond

avatar
Admin
Ce numéro-là, par contre je n'ai pas eu de peine à le trouver !  Very Happy

Eh ben tiens ... parlons-en un peu de ce numéro 3997, intitulé "Fantasio a disparu". Il en vaut nettement la peine !  



Il contient une aventure complète de Spirou, et elle est construite sur le mode "une aventure dont vous êtes le héros". Cette histoire fait 28 pages et a été dessinée par 71 auteurs. Chacun d'entre aux a réalisé un strip, et la plupart d'entre eux respectent bien le style original de la série.

On y redécouvre certains dessinateurs qui pourraient très bien réaliser une aventure entière, comme par exemple Batem  ...



... Simon Leturgie ...



... ou Mathieu Bonhomme !



Le récit lui-même est plaisant et plein d'humour. Il est plein de fausses pistes et il faut un certain temps pour le lire jusqu'au bout. On y identifie aussi certains styles devenus classiques, comme ceux de Frank Pé, de Fournier, de Yoann ou de Walthéry.



De fait, cette idée aurait pu très bien servir pour le numéro 4000.

Bien sûr, le nombre de pages n'est pas augmenté, mais le contenu est inhabituel et intéressant. On peut donc considérer ce N° 3997 comme comme un véritable numéro spécial de Spirou. Il a en tout cas rejoint dans ma biblio la pile qui lui est consacrée.  Wink


_________________
Et toujours ...
http://lectraymond.forumactif.com

Contenu sponsorisé


Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut  Message [Page 1 sur 4]

Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum