Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

Jérôme K Jérôme Bloche DODIER

Aller à la page : 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas  Message [Page 1 sur 2]

1 Jérôme K Jérôme Bloche DODIER le Ven 22 Aoû - 20:49

eleanore-clo

avatar
martinophile distingué
martinophile distingué
Bonsoir

Aujourd'hui est paru le 24ème tome des aventures de la série : L'Ermite. N'ayant pas trouvé de sujet sur cette œuvre (Raymond, vous confirmez?), je me permets donc d'ouvrir un "fil".

Jérôme K Jérôme est un détective privé, habitant dans le 18ème arrondissement de Paris. Il est jeune, gaffeur et fort sympathique. Atypique, il rentre régulièrement chez lui en passant par les toits et se déplace en solex, n'ayant jamais été capable de réussir l'examen du permis de conduire ! Sa famille est issue du Nord de la France, à Bergues (Bienvenue chez les ch'tis). Sous des airs naïfs, Jérôme est un redoutable connaisseur de l'âme humaine, un Maigret des temps modernes, qui n'hésite pas à se placer au-dessus de la justice si besoin est. Il n'est pas armé car n'en ayant nul besoin. Sa petite amie s'appelle Babette. Hôtesse de l'air, elle rêve mariage et enfants. C'est une compagne loyale, qui n'hésite pas à prendre des risques pour sauver son Jérôme des situations les plus difficiles.
Sous des airs anodins, l'auteur, avec une infinie tendresse, explore les méandres de l'âme humaine, les turpitudes de notre condition. La plupart des aventures se déroulent non loin de Montmartre mais certaines, dont L'Ermite, nous emmène plus loin.
Une des forces de Dodier est son incroyable capacité à mettre en scène les petites gens. Ainsi, la concierge de l'immeuble où habite le détective, une caissière d'hyper-marché ou encore une femme de ménage chinoise sont propulsées sur le devant de la scène, toujours avec respect, douceur, humanité et oserais-je dire avec amour (?). Les contextes peuvent être terribles voire déprimants comme dans L'Ermite, mais l'auteur ne prononce jamais de jugement. Il nous emmène au cœur d'une comédie humaine, faite de joies et de larmes.

L'Ermite se déroule à deux époques, à trente années d'intervalle, et le lien n'est dévoilé que dans les ultimes pages du récit. Dodier rapproche ainsi un ancien drame de la route et la remise d'une lettre mystérieuse. La tension va crescendo, avec les révélations successives. Le dessin est épuré mais il reste très classique, très franco-belge. Les couleurs de Cerise contribuent à la création de cet univers mélancolique, et oserais-je dire, automnal.

Cordialement
Eléanore-clo



Dernière édition par eleanore-clo le Sam 23 Aoû - 9:59, édité 1 fois

2 Re: Jérôme K Jérôme Bloche DODIER le Ven 22 Aoû - 23:07

Raymond

avatar
Admin
Eh bien ... je découvre benoitement que l'on avait pas jusqu'à présent de sujet consacré à cet excellent dessinateur (et cette excellente série).   Shocked   Merci donc d'avoir ouvert ce "topic".   pouce

Et puis, je prends bonne note de tes commentaires sur le dernier album. Juste par curiosité, quel est à ton avis la meilleure histoire de Jérôme K. Jérôme Bloche ?  Wink


_________________
Et toujours ...
http://lectraymond.forumactif.com

Damned

avatar
grand maître
grand maître
Une description qui me donne envie de relire la série, un peu délaissée de ma part depuis quelque temps !
C'est vrai que l'univers de Jérôme K Jérôme Bloche est sympathique et semble un peu nostalgique bien qu'en prise direct avec notre époque !
Raymond Damned

http://www.pbase.com/vv_eagle/legrand_raymond

4 Re: Jérôme K Jérôme Bloche DODIER le Sam 23 Aoû - 17:09

eleanore-clo

avatar
martinophile distingué
martinophile distingué
Bonjour

La série est d'un niveau très homogène et il est difficile de choisir. Néanmoins, voici quelques albums.
1) Zelda : pour le côté hors-la-loi de Jérôme, pour la personnalité de Zelda (actrice sur le retour, voyante un peu folle mais tellement décidée à vivre), pour l'amour fou de la femme de Valente, pour Maurice Leblanc dont les Huit coups de l'horloge et plus précisément La dame à la hache devaient trotter quelque part dans l'imaginaire de Dodier.
2) Le Vagabond des limbes : pour le portait de la grande bourgeoisie provinciale, pour son coup de théâtre final.
3) L'absent pour les vignettes représentant le marais poitevin, pour Babette dont le déguisement en prostituée témoigne d'un courage et d'un amour à toute épreuve.
4) Un oiseau pour le chat pour la couverture et les décors (ah, le cimetière!).
5) Le pacte pour sa description toute en nuances de l'amour maternel.
6) le dyptique composé de La comtesse et La Lettre pour la personnalité de Madame de Ségur. Quelle femme ! Quelle générosité !
7) La marionnette pour le regard porté sur le couple et la différence d'âge (les femmes cougars ne recherchent pas un étalon mais peut être tout simplement l'amour...), pour le prêtre (un curé noir dans la paroisse la plus chic du 18ème arrondissement, cela ne s'invente pas!), pour le traitement très subtil de l'affabulation, pour Buhran Seif el Din, l'archétype de "l'arabe du coin", dont l'épicerie est ouverte 7 jours sur 7, de 8h à 24h, et dont la dignité et le courage méritent d'être soulignés.
8 ) Déni de fuite, véritable fable sur le thème de l'enfer pavé de bonnes intentions.

Cordialement
Eléanore-clo

5 Re: Jérôme K Jérôme Bloche DODIER le Sam 23 Aoû - 23:15

Treblig


Double prix Nobel
Double prix Nobel
Effectivement, voilà une ouverture de sujet excellente.  cheers


6 Re: Jérôme K Jérôme Bloche DODIER le Dim 24 Aoû - 15:53

Raymond

avatar
Admin
Pour ma part, j'aime beaucoup "L'absent", dont l'humour est assez évident, et "Zelda", pour sa dramaturgie efficace, mais je reconnais qu'il est assez difficile d'isoler un album par rapport aux autres, tant la qualité de ceux-ci est constante.

J'avoue avoir un peu laissé tomber la série ces dernières années. Je ne connais d'ailleurs pas les histoires qui surviennent après l'album 18 mais ... je vais bientôt rattraper le retard.   Wink


_________________
Et toujours ...
http://lectraymond.forumactif.com

7 Re: Jérôme K Jérôme Bloche DODIER le Jeu 28 Aoû - 13:59

Raymond

avatar
Admin
Auracan s'intéresse à "l'Ermite", le dernier opus de Jérôme K. Jérôme Bloche, et il en fait une bonne critique :

http://www.auracan.com/albums/2015-jerome-k-jerome-bloche-t24-l-ermite-par-alain-dodier.html


_________________
Et toujours ...
http://lectraymond.forumactif.com

Treblig


Double prix Nobel
Double prix Nobel

Treblig


Double prix Nobel
Double prix Nobel

Treblig


Double prix Nobel
Double prix Nobel

11 Re: Jérôme K Jérôme Bloche DODIER le Jeu 11 Sep - 22:50

Treblig


Double prix Nobel
Double prix Nobel

12 Re: Jérôme K Jérôme Bloche DODIER le Lun 15 Sep - 19:35

Treblig


Double prix Nobel
Double prix Nobel
En fâcheuse posture... affraid


13 Re: Jérôme K Jérôme Bloche DODIER le Mar 16 Sep - 12:23

Treblig


Double prix Nobel
Double prix Nobel

14 Re: Jérôme K Jérôme Bloche DODIER le Dim 30 Nov - 16:15

Treblig


Double prix Nobel
Double prix Nobel
Projets de couvertures. Wink




15 Re: Jérôme K Jérôme Bloche DODIER le Mar 30 Déc - 11:32

Treblig


Double prix Nobel
Double prix Nobel

16 Re: Jérôme K Jérôme Bloche DODIER le Mar 30 Déc - 12:45

Raymond

avatar
Admin
Cela me fait penser que j'ai lu récemment le dernier album, intitulé l'Ermite, et il est excellent !


_________________
Et toujours ...
http://lectraymond.forumactif.com

Treblig


Double prix Nobel
Double prix Nobel
Une dédicace spéciale suisse. Wink


18 Re: Jérôme K Jérôme Bloche DODIER le Sam 14 Fév - 10:23

Treblig


Double prix Nobel
Double prix Nobel

19 Re: Jérôme K Jérôme Bloche DODIER le Lun 30 Nov - 21:26

Treblig


Double prix Nobel
Double prix Nobel
"A la vie, à la mort".


Treblig


Double prix Nobel
Double prix Nobel
Annoncé pour le 25/03.


Totoche Tannenen

avatar
grand maître
grand maître
Jérôme a eu un ancêtre : Pijannot

http://planbd.blogspot.com

Raymond

avatar
Admin
Était-ce une BD ?


_________________
Et toujours ...
http://lectraymond.forumactif.com

23 Re: Jérôme K Jérôme Bloche DODIER le Lun 11 Jan - 10:35

Treblig


Double prix Nobel
Double prix Nobel
Etude pour page de garde.


24 Re: Jérôme K Jérôme Bloche DODIER le Lun 21 Mar - 15:19

Treblig


Double prix Nobel
Double prix Nobel



Dernière édition par Treblig le Dim 8 Mai - 9:30, édité 1 fois

25 Re: Jérôme K Jérôme Bloche DODIER le Ven 25 Mar - 21:31

eleanore-clo

avatar
martinophile distingué
martinophile distingué
Bonsoir

Dodier alterne (consciemment?) les scénarios âpres et les scénarios tendres, les fins difficiles et les fins heureuses.
Aïna se rattache à la deuxième série. La mort est ainsi absente de cet opus. Ce qui n'empêche pas l'auteur d'aborder des thèmes sociétaux difficiles comme l'esclavage moderne (domestique?), l'eugénisme et les mères porteuses. Mais la force d'Aïna réside dans l’incroyable capacité de Dodier à traiter de sujets graves avec une légèreté de tous les instants. La pédagogie est discrète mais puissante. Elle se dissimule pour être encore plus convaincante. Alors que les partis xénophobes prospèrent dans notre société gangrénée par le chômage et le déclinisme, Aïna valorise l'autre, l'étranger, l'africain en l’occurrence. Il le montre proche de nous, avec les mêmes soucis, la même dignité et la même noblesse (la pirouette ultime sur Pacifico). Il ne faut cependant pas croire qu'Aïna est un manifeste politique à la sauce Davodeau. C'est une BD d'aventure policière, qui se parcourt rapidement, d'une seule traite, car Dodier joue avec nous et nous donne envie de lire toujours plus vite, toujours plus loin. Ainsi, avec un art consommé du du suspens, l'auteur alterne les moments de tension et de relaxation. On se croirait presque dans un cours de Yoga ! Expirez ! Inspirez !

Les personnages sont toujours aussi attachants. Nous poursuivons ainsi la découverte d'Arthur, le sympathique curé de la paroisse Notre Dame de Clignancourt. Les traditionalistes sont à mille lieues de ce prêtre dont nous apprenons le passé de boxeur amateur ! Babette est toujours aussi élégante et nous l’entrapercevons dans son uniforme d’hôtesse de l'air. Jérôme est naturellement toujours aussi mal fagoté. Quant à Burhan, les premières pages de la BD nous démontre, si nous en doutions encore, qu'il a du cœur et du courage. Comme d'habitude, Dodier ne peut s'empêcher de brocarder des policiers bien peu perspicaces. Les rôles secondaires de cette comédie humaine ont particulièrement inspiré l'auteur. Le couple Aïna Pacifico est extraordinaire, fait d'opposition et de similitude. Et les "méchants", pour reprendre les paroles de Jérôme, sont bien évidemment les riches employeurs, ce qui est bien trop caricatural.

Le dessin est épuré, très lisible. Livre après livre, les maisons haussmanniennes du XVIIIème arrondissement de Paris se géométrisent, au point qu'elles finissent par en devenir froides, ce qui à l'opposé du but visé par la série. Heureusement, nous avons droit à une superbe façade ouvragée et décorée, façade reprise en couverture de l'ouvrage. Les couleurs automnales de Cerise se marient parfaitement avec l'intrigue.

Je regrette l'absence d'une annexe avec un dictionnaire français swahili pour pouvoir mieux apprécier les dialogues. A moins qu'elle ne soit présente en fin d'un ouvrage que j'ai parcouru un peu rapidement, préférant acheter l'édition de luxe (avec frontispice) devant paraitre le 15 avril.

J'ai donc été très séduite par cet opus. Babette et Jérôme se rapprochent insensiblement d'un évènement majeur de leur vie de couple. Et je suis convaincue que les jeux de mots chez le gynécologue et le cri de joie d'Arthur laissent présager ce que tous les fans attendent depuis des années et des années...

Bonne fêtes pascales

Eléanore-clo

Contenu sponsorisé


Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut  Message [Page 1 sur 2]

Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum