-28%
Le deal à ne pas rater :
HUAWEI MateBook – PC Portable 13″
720 € 1000 €
Voir le deal

Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

Alix Senator 3 : La conjuration des rapaces

Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant

Aller en bas  Message [Page 1 sur 3]

bruno

bruno
grand maître
grand maître
Et si nous découvrions un premier visuel de couverture (non contractuel of course) ? :

Alix Senator 3 : La conjuration des rapaces Senato10

http://www.canalbd.net

Raymond

Raymond
Admin
Magnifique ! C'est une histoire qui promet !  pouce 


_________________
Et toujours ... Alix Senator 3 : La conjuration des rapaces Charli10
http://lectraymond.forumactif.com

bruno

bruno
grand maître
grand maître
Je retire ces pages qui ne sont pas finalisées et pourraient gêner leurs auteurs...



Dernière édition par bruno le Jeu 22 Mai - 22:51, édité 1 fois

http://www.canalbd.net

stephane

stephane
vieux sage
vieux sage
Waouh, super !!!je mets un lien sur AM!

http://alixmag.canalblog.com/

bruno

bruno
grand maître
grand maître
euh... les scans sont de mauvaise qualité non ?... je les ai repris de doc papier... donc bof bof  Embarassed 

http://www.canalbd.net

stephane

stephane
vieux sage
vieux sage
Oui, tu as raison .....

http://alixmag.canalblog.com/

bruno

bruno
grand maître
grand maître
Nous devrions récupérer des fichiers de qualité bientôt certainement... patience, patience  Smile Smile

http://www.canalbd.net

Professeur Mortimer

Professeur Mortimer
alixophile
alixophile
Superbe couverture, superbes planches!! Vivement septembre...

http://www.frognier.es/el-universo-de-jacques-martin/

Monocle

Monocle
docteur honoris causa
docteur honoris causa
Tout cela est bien intéressant et bien tentant, merci à Bruno pour les scans de planche et de couverture. Maintenant, si quelqu'un a une idée pour que je puisse assumer ma bédéite sans avoir recours à la fabrication de fausse monnaie, qu'il me fasse signe... Very Happy  Il y a bien les bibliothèques, mais, dans la plus proche, je me demande a quoi pense le gestionnaire, il n'y a aucun Alix, aucun Lefranc, un seul tome de l'intégrale de Gil Jourdan...et j'ai découvert blanche Epiphanje  et octobre rouge dans la section réservée aux enfants (section que je fréquente régulièrement sans honte).

Tarmac

Tarmac
grand maître
grand maître
Belle couverture, pour autant, je trouve Alix beucoup trop en arrière plan  No . Il ne figurait déjà pas sur le T2.

Monocle

Monocle
docteur honoris causa
docteur honoris causa
Personnellement, j'aime bien cette couverture, Alix n'est certes pas au premier plan, mais le jeu des éclairages et des positions fait que, après la vision du personnage mystérieux, notre regard est quand même attiré vers sa silhouette qui s'impose en second plan.

AJAX

AJAX
grand maître
grand maître
On y est presque !
Sauf erreur, ce serait pour demain 19 novembre (ou bien ça a de nouveau été reporté ?).

Invité


Invité
La date n'a pas changé. Wink

Personnellement, je ne suis pas cette série, mais, je suppose que certains d'entre vous vont se procurer la version luxe mise en vente le même jour que la version classique.

http://bd.casterman.com/albums_detail.cfm?id=46330

Raymond

Raymond
Admin
En Suisse, la version luxe n'était pas disponible pour l'album 2 ! grr2

J'espère que la librairie aura les deux versions cette fois-ci. Rolling Eyes

Sinon, la découverte se fera pour samedi prochain !  bounce


_________________
Et toujours ... Alix Senator 3 : La conjuration des rapaces Charli10
http://lectraymond.forumactif.com

AJAX

AJAX
grand maître
grand maître
Aaaaah... la version luxe, la luxure et la volupté... j'suis pas contre !

Draculea

Draculea
grand maître
grand maître
Je découvre aujourd'hui Le troisième tome d'Alix Senator que je viens d'acheter.
Force est de constater dès la première planche la beauté stupéfiante de ce nouvel épisode dont la dramaturgie puissante s'impose aussitôt à la contemplation du lecteur. Le bois des Furies, espace sacré si'l en est, chargé de mémoire et de mystère, convient admirablement au prologue de cette troisième évocation des mânes de la série. Nous sommes d'emblée placés sur un théâtre obscur où tout est masque, rites de conjuration, déploiement d'imaginaire quasiment opératique. La beauté tout entière est là, ténébreuse et ardente dès cette première case qui semble tout droit issue d'un toile de Claude le Lorrain revisitée par Rembrandt. Voici que le choeur des masques, comme dans une tragédie, élève sa voix funèbre marbrée de passions. Déjà le lecteur devenu spectateur, captivé par cette liturgie sent passer en lui par l'inviolé l'équivalent d'une ouverture musicale qui le convoque comme autrefois les dieux le faisaient des mortels venus participer aux cérémonies visionnaires.
Il est évident que nous sommes face à un chef d'oeuvre.

Image hébergée par servimg.com

http://www.marchenriarfeux.net

Raymond

Raymond
Admin
Merci de ce premier commentaire "à chaud" !  pouce

Première conclusion :  l'album est bien sorti en librairie !  Very Happy


_________________
Et toujours ... Alix Senator 3 : La conjuration des rapaces Charli10
http://lectraymond.forumactif.com

Pierre

Pierre
vieux sage
vieux sage
Il y a un coffret de prévu avec les 3 albums parait-il ?


Alix senator : Coffret tomes 1, 2 et 3 (Le cycle des rapaces) Relié – 18 novembre 2014

Tarmac

Tarmac
grand maître
grand maître
Il va falloir que je relise rapidement les deux premiers tomes avant de m'imprégner de cette ambiance sombre de complot et de conjuration. Les silhouettes humaines affublées de masques de rapaces que l'on aperçoit sur la planche, sont pour le moins, inquiétantes pale

Monocle

Monocle
docteur honoris causa
docteur honoris causa
En effet, le coffret est sorti...Joli mais j'ai déjà les deux premiers tomes. Ils auraient pu nous faire comme Dupuis avec "La Bataille": Sortir le tome 3 dans un coffret avec la place libre pour les deux premiers volumes.

Pierre

Pierre
vieux sage
vieux sage
Monocle a écrit:En effet, le coffret est sorti...Joli mais j'ai déjà les deux premiers tomes. Ils auraient pu nous faire comme Dupuis avec "La Bataille": Sortir le tome 3  dans un coffret avec la place libre pour les deux premiers volumes.

N'ayant pas les deux premiers, ce midi le coffret j'ai acheté Very Happy

Draculea

Draculea
grand maître
grand maître
Comme ce troisième tome vient à peine de paraître et qu'il n'est pas question d'en déflorer le contenu pour que ceux qui vont le lire en retirent tout le plaisir qu'il leur donnera sans doute, je me contenterai, maintenant que je l'ai moi-même lu, de dire combien je l'ai trouvé tout entier à la hauteur de son ouverture, aussi bien pour ce qui concerne le récit lui-même, d'une pulsation haletante qui sait jouer des énigmes et de leurs échos avec une virtuosité sans faille, digne d'un opéra ou d'une tragédie antique - à un certain moment Kephren lit d'ailleurs Sophocle de façon doublement symbolique en ce qui le concerne et se rapporte aussi aux tonalités générales de cette histoire - que pour la splendeur graphique et chromatique de l'ensemble. C'est un album d'une totale unité et d'une très rare beauté pathétique,  au sens propre du terme qui ne comporte aucune nuance négative mais renvoie au drame des passions humaines qui sont ici mises en scène. A mes yeux, il s'agit donc d'une réussite exceptionnelle, et je maintiens l'impression initiale, n'hésitant pas à parler de chef d'oeuvre. Il me tarde donc, mais pas trop car il faut laisser aux auteurs tout le temps de leur prochain bel ouvrage, de découvrir le quatrième tome ! J'achève donc cette courte note en disant que Jacques Martin serait évidemment très fier de ce travail et que je trouve dans le fait d'avoir volontairement adopté un style graphique nouveau pour la suite des albums d'Alix Senator, dans la mesure où cette continuation se situe en aval de la série et constitue en elle-même une nouvelle série reliée à la première par l'intervalle du temps, une manifestation de respect et d'amour de l'oeuvre de Jacques Martin, qui mérite d'être saluée. Voici des auteurs qui ont non seulement un très grand talent et une passion vibrante, mais aussi une éthique, chose qui ne va pas toujours de soi. D'une façon générale d'ailleurs, il me semble que de ce point de vue, les continuateurs de Jacques Martin, dans ses différentes séries, ont en commun, quel que soit le degré de réussite des albums successifs, ce souci de servir au lieu de se substituer au créateur dont ils sont les héritiers spirituels.


Image hébergée par servimg.com

http://www.marchenriarfeux.net

AJAX

AJAX
grand maître
grand maître
Draculea a écrit:
D'une façon générale d'ailleurs, il me semble que de ce point de vue, les continuateurs de Jacques Martin, dans ses différentes séries, ont en commun, quel que soit le degré de réussite des albums successifs, ce souci de servir au lieu de se substituer au créateur dont ils sont les héritiers spirituels.

Il me paraît logique que les repreneurs aient à coeur de reprendre les normes morales de la série initiale, quitte à insensiblement amener leurs propres valeurs. Un repreneur n'est pas forcément un perroquet.
Et puis il y a le comité martin qui a son mot à dire.

J'ai lu l'album hier. Je me doutais bien, en le lisant, de la manière dont évoluerait le conflit Alix-Auguste. La peinture du couple Auguste-Livie est aussi intéressante. On sent que MOI CLAUDE EMPEREUR de Robert Graves est passé par là.
Grosse surprise, néanmoins, de découvrir l'identité véritable du chef de la conjuration. Cela dit, que des conjurés choisissent de mettre à la tête de la République un individu ne possédant pas la citoyenneté romaine tant par son père que par sa mère me paraît assez difficile à avaler.

Le portrait politico-moral d'Auguste est savoureux, et lui correspond parfaitement.

S'il est difficile d'imaginer Rome autrement qu'à travers les maquettes de Bigot (1911) ou Gismondi (1937), j'ai en revanche apprécié que les dignes matrones romaines portent de strictes tunica, au lieu de ces glamoureuses robes découvrant la gorge qu'on leur voit dans les BD ou les films (et notamment dans la série ROME, spécialement Atia qui porte des stola sans tunica dessous). C'est pas que je sois insensible au charmé féminin - que du contraire - mais la vérité historique imposait ce genre de retenue.
L'Antiquité est généralement perçue comme un monde exotique et érotique, espace de tous les fantasmes. Il est bon de se souvenir que les Romains étaient gens très prudes... La nudité était plutôt l'indice d'une condition servile.

AJAX

AJAX
grand maître
grand maître

Draculea

Draculea
grand maître
grand maître
AJAX a écrit:
Draculea a écrit:
D'une façon générale d'ailleurs, il me semble que de ce point de vue, les continuateurs de Jacques Martin, dans ses différentes séries, ont en commun, quel que soit le degré de réussite des albums successifs, ce souci de servir au lieu de se substituer au créateur dont ils sont les héritiers spirituels.

Il me paraît logique que les repreneurs aient à coeur de reprendre les normes morales de la série initiale, quitte à insensiblement amener leurs propres valeurs. Un repreneur n'est pas forcément un perroquet.
Et puis il y a le comité martin qui a son mot à dire.

J'ai lu l'album hier. Je me doutais bien, en le lisant, de la manière dont évoluerait le conflit Alix-Auguste. La peinture du couple Auguste-Livie est aussi intéressante. On sent que MOI CLAUDE EMPEREUR de Robert Graves est passé par là.
Grosse surprise, néanmoins, de découvrir l'identité véritable du chef de la conjuration. Cela dit, que des conjurés choisissent de mettre à la tête de la République un individu ne possédant pas la citoyenneté romaine tant par son père que par sa mère me paraît assez difficile à avaler.

Le portrait politico-moral d'Auguste est savoureux, et lui correspond parfaitement.

S'il est difficile d'imaginer Rome autrement qu'à travers les maquettes de Bigot (1911) ou Gismondi (1937), j'ai en revanche apprécié que les dignes matrones romaines portent de strictes tunica, au lieu de ces glamoureuses robes découvrant la gorge qu'on leur voit dans les BD ou les films (et notamment dans la série ROME, spécialement Atia qui porte des stola sans tunica dessous). C'est pas que je sois insensible au charmé féminin - que du contraire - mais la vérité historique imposait ce genre de retenue.
L'Antiquité est généralement perçue comme un monde exotique et érotique, espace de tous les fantasmes. Il est bon de se souvenir que les Romains étaient gens très prudes... La nudité était plutôt l'indice d'une condition servile.


Je suis tout à fait d'accord avec vous : en saluant l'intégrité des auteurs, je voulais seulement souligner qu'hélas ce n'est pas toujours le cas loin s'en faut dans d'autres séries et des situations analogues.
Je partage également votre sentiment favorable à propos des moeurs romaines assez austères en matière de vêtement et de nudité et de la justesse du traitement qui en est ici donné.
En revanche, j'avoue ne pas avoir été choqué par le fait que le chef de la conjuration soit d'origine non romaine. Après tout, il est assez clair qu'il est un pion entre les mains d'autres conjurés qui préfèrent sans doute se servir d'une personne d'origine étrangère. Ce qui d'ailleurs offre dans une certaine mesure relative un écho à la situation civile d'Alix. Même si ce choix est peut-être historiquement peu imaginable, il relève à mes yeux d'une licence artistique acceptable dans la mesure où le noeud du récit est avant tout un jeu de passions contradictoires dans le cadre du pouvoir et au-delà de lui. Comme vous j'ai beaucoup aimé le portrait moral et politique d'Auguste dont d'ailleurs l'expression graphique me semble très réussie puisque particulièrement, dans certaines cases, dont la séance finale au Sénat et le retour au Palatin, son visage est lui aussi une sorte de masque où viennent jouer toutes les nuances des affects politiques de ce personnage.

Image hébergée par servimg.com

http://www.marchenriarfeux.net

Contenu sponsorisé


Revenir en haut  Message [Page 1 sur 3]

Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum