Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

Les vieux fourneaux

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas  Message [Page 1 sur 1]

2 Re: Les vieux fourneaux le Ven 16 Mai - 12:05

Raymond

avatar
Admin
Tout le monde en dit du bien !

On va finir pas s'y intéresser.  Wink 


_________________
Et toujours ...
http://lectraymond.forumactif.com

3 Re: Les vieux fourneaux le Ven 16 Mai - 18:15

bruno

avatar
grand maître
grand maître
Je vous le conseille : c'est une bombe !!... et on n'a pas fini d'en entendre parler en plus (le tome 2 sort en octobre)... Lupano est LE scénariste à suivre...  pouce pouce 

http://www.canalbd.net

4 Re: Les vieux fourneaux le Ven 16 Mai - 18:16

bruno

avatar
grand maître
grand maître
Et pour ceux qui veulent se faire plaisir  Smile  :

http://www.canalbd.net

5 Les vieux fourneaux le Mer 21 Mai - 8:21

bruno

avatar
grand maître
grand maître
Je vous l'avais bien dit qu'on en reparlerait  Smile 

http://www.canalbd.net

6 Re: Les vieux fourneaux le Mer 21 Mai - 19:20

bruno

avatar
grand maître
grand maître
Bonne idée d'avoir créé un post spécifique... Le T2 est prévu pour octobre au fait...  pouce

http://www.canalbd.net

7 Re: Les vieux fourneaux le Mer 21 Mai - 23:12

Raymond

avatar
Admin
C'est normal ! Je l'ai lu et j'ai beaucoup apprécié.  Smile 

C'est une BD pleine d'humour et de pertinence.


_________________
Et toujours ...
http://lectraymond.forumactif.com

8 Re: Les vieux fourneaux le Ven 23 Mai - 18:06

bruno

avatar
grand maître
grand maître
Une case du T2... (les couleurs ne sont peut être pas encore définitives).

http://www.canalbd.net

9 Re: Les vieux fourneaux le Sam 28 Fév - 12:27

Treblig


Double prix Nobel
Double prix Nobel

10 Re: Les vieux fourneaux le Sam 28 Fév - 13:43

bruno

avatar
grand maître
grand maître
Pfff... copieurs, ils arrivent 6 mois après les libraires indépendants... petits joueurs... Smile

http://www.canalbd.net

11 Re: Les vieux fourneaux le Jeu 10 Sep - 17:19

bruno

avatar
grand maître
grand maître
Parution du T3 prévue le 13 novembre...

http://www.canalbd.net

12 Re: Les vieux fourneaux le Sam 21 Nov - 22:25

eleanore-clo

avatar
martinophile distingué
martinophile distingué
Bonsoir

J'ai lu les deux premiers opus et me plongerai dans le troisième la semaine prochaine.

Quel choc ! On pourrait penser à un mélange des Tontons Flingeurs et d'anarchisme soixante-huitard.
Mais ce serait beaucoup trop réducteur.

Tout d'abord, l'intrigue est solide et bien ficelée. Le suspens, même vécu par des personnes du troisième âge, est réel. Et le thriller financier, sur fond de scandales familiaux, ne dépareillerait pas à côté de Largo Winch. Signalons d'ailleurs le clin d’œil à l'actualité, avec la mise en scène des laboratoires Garan-Servier, clones des laboratoires Servier récemment mis en cause dans l'affaire du Médiator ! De plus, clairement, les "vieux" sont ici les moteurs de l'action, les Deus ex machina de l’œuvre. Alors que la société moderne, dans un aveuglement stupide (nous en passerons tous par là) enferme ses anciens dans des mouroirs pour que leur vue ne gâche pas le paysage de jeunesse, Lupano en fait des héros des temps modernes et de la contestation. La scène où le groupe de personnes âgés envahit la boite de nuit démontre une efficacité redoutable.

Et puis, ces personnages sont émouvants et profondément humains, au-delà de leur râlerie au quotidien.  Que dire ainsi de Mimile jouant au marionnettiste pour des enfants ? Lupano se démarque ainsi profondément de Davodeau (Le constat), plus noir, plus rude.

Un autre élément du scénario est l'humour, un humour permanent et contestataire. Le "running" gag sur les différentes appellations des baguettes de pain du tome 2 est digne de Goscinny. Donner aux héros une jeunesse est aussi une idée de génie. Cela me fait penser à la chanson de Michel Sardou : Une fille aux yeux clairs. Very Happy

N'allez pas croire que Les vieux fourneaux ne parlent que des "vieux". Bien au contraire et l'héroïne, Sophie, est une mère célibataire, dynamique et politiquement tout aussi engagée. Le mélange des générations est donc réalisé, comme dans la vrai vie, mieux même que dans la vrai vie !

J'ai aussi apprécié le dessin de Cauuet, caricatural mais pas trop. Ainsi, les morphologies restent crédibles. Et la multiplicité des décors (la Toscane, la campagne, Paris) permet de séquencer le récit. Les couleurs sont intelligentes avec notamment de beaux noirs et blancs pour les flash-back ainsi que de superbes or pour les champs après la récolte des foins.

J'ai été très heureuse de lire cette série. L'idée est profondément originale. Quelqu'un sait il combien de tomes sont prévus ?

Cordialement
Eléanore-clo.

13 Re: Les vieux fourneaux le Ven 27 Nov - 20:22

eleanore-clo

avatar
martinophile distingué
martinophile distingué
Bonsoir

Le troisième opus est plus sombre mais tout aussi intéressant. Le présent plonge ses racines dans le passé et nous poursuivons ici la découverte du passé de nos trois septuagénaires, trois héros moins reluisants et un peu plus gris. Alors que le tome 1 nous plongeait dans le passé d'Antoine et le tome 2 dans celui de Pierrot, nous voilà maintenant dans celui de Mimile. Un autre personnage est ici à l'honneur : Berthe, une paysanne, dont la ferme est non loin de la maison de Sophie. L'histoire de Berthe va permettre d'aborder des thèmes profonds comme la trahison et la vengeance mais aussi la Libération et la cruauté enfantine.
La fin reste très ouverte avec deux trésors enterrés dans un champ, non loin des laboratoires Gran-Servier. Et puis, qui peut bien être le père de Juliette ? On attend donc avec impatience le tome 4. Cela ne devrait pas trop tarder, vu le rythme rapide de parution (deux ans seulement séparent ce troisième tome du premier).

J'en profite pour joindre le lien d'une vidéo où Lupano présente l'ouvrage :
https://www.youtube.com/watch?v=bKcCfMRaOwI

Cordialement
Eléanore-clo

14 Re: Les vieux fourneaux le Dim 6 Déc - 19:07

Raymond

avatar
Admin
J'ai moi aussi acheté le tome 3 des Vieux Fourneaux. Je l'ai vite repéré au milieu des multiples nouveautés actuelles, car j'avais adoré les 2 premiers albums.  Very Happy

C'est une comédie qui me rappelle un peu "les Vieux de la vieille", un film des années 50 qui était interprété par Jean Gabin, Pierre Fresnay et Noël-Noël. Trois retraités un peu "grandes gueules", qui ne veulent pas se résigner à subir les aléas de la vieillesse, y réalisaient un périple picaresque à travers la campagne. Cette errance devenait pour eux une belle occasion d'affirmer leur incorrigible mauvais caractère et leur goût pour la liberté.

Les trois pépés des "Vieux Fourneaux" (Pierrot, Mimile et Antoine) vivent aussi à la campagne, mais ils sont encore plus déjantés que les acteurs du film. Ce sont de vieux gauchistes un peu déphasés, qui acceptent mal l'évolution du XXIème siècle, et qui réagissent de façon caricaturale. Cela donne quelques situations hautement comiques, mais on devine aussi une certaine tendresse derrière la caricature.

Dans ce tome 3, les pépés sont confrontés à leur passé, et en particulier à leurs anciennes gaffes. Leur injustice est mise à nu et la nouvelle génération les juge de façon impitoyable.



Cette histoire est en fait bien sentie et les portraits des "pépés"s'affinent après chaque album. Derrière les gags, on découvre la complexité de la vie et la fragilité des idées toutes faites. Les trois pépés continuent à apprendre, et on devine que leur histoire est en effet loin d'être terminée.

C'est une série hautement recommandable, mais il faut absolument commencer par le tome 1, si on veut tout comprendre.  Wink


_________________
Et toujours ...
http://lectraymond.forumactif.com

15 Re: Les vieux fourneaux le Ven 11 Déc - 11:59

Treblig


Double prix Nobel
Double prix Nobel

16 Re: Les vieux fourneaux le Mar 20 Juin - 7:00

bruno

avatar
grand maître
grand maître
A paraître le 10 novembre prochain... où les zones à défendre (ZAD) seront au cœur du sujet  Smile

http://www.canalbd.net

17 Re: Les vieux fourneaux le Lun 25 Sep - 11:52

Treblig


Double prix Nobel
Double prix Nobel
Un article destiné principalement (mais pas seulement) à celles ou ceux qui ne connaîtraient pas encore cette série...mais souhaiteraient éventuellement se la procurer.


https://www.2dgalleries.com/articles/du-neuf-dans-les-vieux-fourneaux-61

18 Re: Les vieux fourneaux le Sam 4 Nov - 17:10

eleanore-clo

avatar
martinophile distingué
martinophile distingué
Bonjour

En ces temps gris et pluvieux, une aide de personnes expérimentés s'impose... Ci-joint donc une interview d'Antoine, Mimile, Pierrot et de leurs créateurs dans Dargaud Le Mag !





Cordialement
Eléanore

19 Re: Les vieux fourneaux le Sam 4 Nov - 17:20

eleanore-clo

avatar
martinophile distingué
martinophile distingué
Et voici les 3 premières pages, commentées par leur dessinateur.





Eléanore

20 Re: Les vieux fourneaux le Sam 4 Nov - 19:37

Raymond

avatar
Admin
C'est une publicité intelligente ! Very Happy

Je me réjouis en tout cas de découvrir la suite des tribulations de ces trois pépés.


_________________
Et toujours ...
http://lectraymond.forumactif.com

21 Re: Les vieux fourneaux le Ven 10 Nov - 7:25

eleanore-clo

avatar
martinophile distingué
martinophile distingué
Bonjour

A l'occasion de la sortie du tome 4, des Vieux Fourneaux, les librairies du réseau Canal BD donnent à chaque client l'ayant réservé une feuille A4 d’autocollants.



Bien cordialement
Eléanore

22 Re: Les vieux fourneaux le Ven 10 Nov - 22:43

Loup79


license ès BD
license ès BD
Bonjour,
Autre promotion pour "Les vieux fourneaux, tome 4 : La magicienne" : un ex-libris offert pour l'achat de l'album !



Sur le site marchand : BDfugue

Loup79

23 Re: Les vieux fourneaux le Sam 11 Nov - 14:55

eleanore-clo

avatar
martinophile distingué
martinophile distingué
Bonjour

Le tome 4 des Vieux Fourneaux, La Magicienne, poursuit l'exploration de cet univers écolo-anarcho-rural.

Les trois premiers tomes nous confiaient les secrets (inavouables) de la vie des trois héros. Il restait à découvrir celui de Sophie, la petite fille d'Antoine, mère-célibataire de Juliette. Et bien évidemment, nous allons apprendre l'identité du papa de la petite fille. Qu'on se rassure ! Lupano, grand maître ès suspens, ne répond pas à toutes les interrogations qu'il s'est fait un malin plaisir de semer ici ou là. C'est dit ! Nous ne saurons donc pas ce qu'est le fameux trésor, enterré voilà bien longtemps par nos trois compères. Et, cerise sur le gâteau, le scénariste ouvre une nouveau piste, dont on pressent qu'elle va être au cœur du tome 5, piste d'ailleurs déjà déjà effleurée dans le tome 3 : le père de Sophie est-il le fils de l'industriel Garan-Servier ?

Le titre, La magicienne, provient du nom d'un insecte vivant dans le sud de la France : https://fr.wikipedia.org/wiki/Saga_pedo. Et, Lupano relie brillamment une des surprenantes caractéristiques de cette sauterelle avec la vie de Sophie (page 48)... Oui ! C'est bien là tout l'ART du scénariste. Derrière l'apparente légèreté de la série se cache un professionnalisme sans faille. Rien est laissé au hasard, et chaque détail compte. La construction, telle celle d'un mur inca à Cuzco, ne laisse aucun vide, aucun interstice. Toutes les techniques de la BD sont mises en œuvre. Le comique de répétition, si cher à Franquin (la signature du contrat entre les Éditions Spirou et la société Demesmaeker...), est exploré ici à travers le couvreur, persuadé que les roms ont envahi le petit village. D'autres ingrédients de la BD classique comme le méchant de service sont aussi mis en œuvre. Jacobs a choisi Olrik, Lupano opte pour les laboratoires Garan-Servier !

Les personnages sont toujours profondément émouvants. La naïveté d'Antoine face aux manigances de l'industriel, sa foi militante dans le développement économique sauce 19ème siècle sont touchantes et éminemment sympathiques. Et que dire de Mimile qui cherche désespérément à séduire Berthe ? Une galaxie de seconds rôles, tous plus caricaturaux les uns que les autres, peuplent ce petit monde. Je confie avoir été éblouie par Zébu. Cet ancien militaire, cet ex-baroudeur, est déconstruit et transformé en un gentil épouvantail, qui finit d'ailleurs par jouer aux jeux vidéos avec les enfants du village. Le geek, hyper-connecté et ultra-urbain, est aussi savoureux dans sa recherche d'un réseau wifi !



La série véhicule toujours son écologisme post-soixante-huitard. Cette naïveté est pleinement assumée. Ainsi le "Salut les ploucs ! V'là les parigots !" de Pierrot (page 20) est-t-il une critique des ruraux productivistes et prisonniers des "Trente glorieuses", ou de l'auto-dérision ? Des thèmes modernes et d'actualité sont soulevés avec une grande sensibilité comme les maladies professionnelles des agriculteurs surexposés aux produits phytosanitaires (page 18) ou encore les déserts médicaux (page 22). Le racisme est aussi combattu, et avec beaucoup de subtilité. La réplique d'Antoine à une rouspéteuse, "c''est mon arrière petit-fils Jean-Moustapha" (page 5), est savoureuse. La Chope figure l'archétype du café du commerce. Les discussions sociétales et économiques y côtoient les pires ragots. On se croirait dans le Bar de la Marine de Pagnol !

Le dessin est fouillé, peuplé d'une multitude de détails qui lui assurent une très forte authenticité. Il n'est qu'à voir la publicité pour la garage Lacoustille sur la voiture de prêt de Sophie (page 31). Le petit village du Tarn y acquière une belle crédibilité. Et les pages se saluent à distance, comme en témoigne la publicité sur la fougasse (écriteau de la dernière vignette en page 29 puis 1ere vignette de la page 40). Cauuet multiplie les plans avec un incroyable brio. Nous passons de la vue panoramique à la contre-plongée en quelques vignettes, et tout fleure bon le naturel, la cohérence.

Voili, voilà, voilou. J'ai été très heureuse de parler de cette BD. Un peu à l'instar du couple Goscinny/Uderzo, Lupano/Cauuet construisent un univers intelligent et tendre. En immenses pédagogues, ils nous font rire en traitant de sujets d'actualité. Novembre est frisquet, gris et pluvieux. Nous pouvons donc remercier les éditeurs d'avoir choisi ce moment pour publier la rayonnante Magicienne. Même si, en digne disciple des trois "vieux fourneaux", je soupçonne plutôt que les dieux de la vente aient choisi le 4ème trimestre du fait des achats de Noël !

Bon week-end
Eléanore

24 Re: Les vieux fourneaux le Dim 12 Nov - 10:11

Raymond

avatar
Admin
Merci de cette chronique très complète !

Pour ma part, j'ai pris un peu de retard, et je n'ai pas encore cet album.


_________________
Et toujours ...
http://lectraymond.forumactif.com

Contenu sponsorisé


Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut  Message [Page 1 sur 1]

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum