Lefranc, Alix, Jhen ... et les autres
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.

Le Deal du moment : -24%
Grosse réduction sur la TV LG OLED77CX ...
Voir le deal
3799 €

Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

Philippe Berthet, une volonté de novation graphique permanente

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Aller en bas  Message [Page 4 sur 5]

Invité


Invité
A paraître le 20/01/2017.


Philippe Berthet, une volonté de novation graphique permanente - Page 4 Berthe24

Raymond

Raymond
Admin
Le nouvel album de Berthet vient de sortir, et j'avoue que je ne suis plus très régulièrement la production de ce dessinateur. Contrairement au titre du sujet (choisi par Treblig), je trouve qu'il ne se renouvelle pas beaucoup. Rolling Eyes

Une critique (positive) de "Motorcity" sur Auracan :

http://www.auracan.com/albums/2635-motorcity-par-sylvain-runberg-philippe-berthet.html


_________________
Et toujours ... Philippe Berthet, une volonté de novation graphique permanente - Page 4 Charli10
http://lectraymond.forumactif.com

Raymond

Raymond
Admin
Je n'ai toujours pas lu le dernier album de Berthet ....       

et le dessinateur vient d'être interviewé par ActuaBD !    Wink

http://www.actuabd.com/Philippe-Berthet-investit-le-polar-nordique


_________________
Et toujours ... Philippe Berthet, une volonté de novation graphique permanente - Page 4 Charli10
http://lectraymond.forumactif.com

Totoche Tannenen

Totoche Tannenen
grand maître
grand maître
Expo Berthet chez Huberty Breyne Bruxelles
http://www.hubertybreyne.com/fr/exhibition/philippe-berthet-only-you

http://planbd.blogspot.com

Raymond

Raymond
Admin
Dominique David est l'épouse de Philippe Berthet. C'est aussi une dessinatrice de BD, qui a fait une petite carrière dans le journal de Spirou, puis chez Glénat, avant de renoncer au métier d'auteure. Elle est donc devenue la coloriste des BD de son mari.

Elle vient d'être interviewé par ActuaBD :

http://www.actuabd.com/Dominique-David-La-couleur-sur-papier-me-permet-une-plus-grande-creativite-que


_________________
Et toujours ... Philippe Berthet, une volonté de novation graphique permanente - Page 4 Charli10
http://lectraymond.forumactif.com

Raymond

Raymond
Admin
J'ai fini par lire le dernier album de Berthet ...      Wink  

Philippe Berthet, une volonté de novation graphique permanente - Page 4 Motorc10

... et je n'ai pas regretté mon achat. Le dessin de Berthet est en fait égal à lui-même, mais on a surtout la belle surprise de découvrir un excellent scénario de Sylvain Runberg. C'est un polar dur et bien construit, qui se situe en Suède dans une petite ville rurale, et qui tourne autour du phénomène des "raggare". Ceux-ci sont des nostalgiques de la vie aux USA pendant les années 50, et surtout de grands amateurs de bagnoles et de rock'n roll. Ils correspondent plus ou moins à ce que représentent les "Hells Angels" en Amérique.

Philippe Berthet, une volonté de novation graphique permanente - Page 4 Motorc11

L'héroïne principale, prénommée Lisa, enquête dans ce milieu très particulier au sujet d'une récente disparition, et cette recherche l'amènera à faire de douloureuses découvertes. Des personnages à l'apparence très lisse se révèlent progressivement démoniaques, et cette lente découverte est très réussie.

Cette BD policière se lit donc d'un trait, même si on a déjà lu d'autres aventures du même genre. Le métier de Berthet donne indiscutablement une dimension supplémentaire à ce drame scandinave, et c'est un des tout bons albums de ce printemps.

Il semble que ce ne soit qu'un "one-shot", mais j'espère tout de même que ce beau duo d'auteurs puisse à nouveau collaborer dans l'avenir.

Bref, c'est un album à recommander !  pouce


_________________
Et toujours ... Philippe Berthet, une volonté de novation graphique permanente - Page 4 Charli10
http://lectraymond.forumactif.com

Invité


Invité
Il vient de recevoir un prix qui me paraît largement mérité...


http://www.actuabd.com/Philippe-Berthet-Grand-Prix-Saint-Michel-2017

Invité


Invité
Illustration réalisée pour "Le privé d'Hollywood".


Philippe Berthet, une volonté de novation graphique permanente - Page 4 Berthe10

Invité


Invité
Ce chat a l'air tout étonné d'être dessiné par Berthet ...  Wink


Philippe Berthet, une volonté de novation graphique permanente - Page 4 Berthe11

Invité


Invité
Magnifique ex-libris de "Dottie" publié en Allemagne.


Philippe Berthet, une volonté de novation graphique permanente - Page 4 Berthe12

Invité


Invité
Le baiser de la mort...  affraid


Philippe Berthet, une volonté de novation graphique permanente - Page 4 Berthe14

Invité


Invité
Dessins préparatoires pour la série "Pin-up".


Philippe Berthet, une volonté de novation graphique permanente - Page 4 Berthe16

Invité


Invité
"Le privé d'Hollywood".


Philippe Berthet, une volonté de novation graphique permanente - Page 4 Berthe17

Invité


Invité
"Week-end à Deauville".


Philippe Berthet, une volonté de novation graphique permanente - Page 4 Berthe11

Invité


Invité
Ex-libris.


Philippe Berthet, une volonté de novation graphique permanente - Page 4 Berthe10

Invité


Invité
"Le crime qui est le tien" / Portait de "Lee Duncan".


Philippe Berthet, une volonté de novation graphique permanente - Page 4 Berthe10

Invité


Invité
Philippe Berthet, une volonté de novation graphique permanente - Page 4 Berthe15


Actuabd semble également conquis.

http://www.actuabd.com/Coup-de-Coeur-de-la-rentree-2018-L-Art-de-mourir-et-la-Ligne-noire-de-Berthet

Raymond

Raymond
Admin
Philippe Berthet expose à la Galerie Huberty-Breyne !

Philippe Berthet, une volonté de novation graphique permanente - Page 4 Expo-g10

ActuaBD en montre quelques images :

https://www.actuabd.com/Philippe-Berthet-entre-Pin-Ups-et-Bad-Girls


_________________
Et toujours ... Philippe Berthet, une volonté de novation graphique permanente - Page 4 Charli10
http://lectraymond.forumactif.com

Raymond

Raymond
Admin
Il faut bien le dire, je ne suis plus maintenant de très près ce que dessine Jean-Claude Berthet … alors qu'il était un de mes dessinateurs favoris il y a 25 ans.  Rolling Eyes

Sa dernière BD s'intitule De l'autre côté de la frontière et elle est inspirée par un roman de Georges Simenon.

Philippe Berthet, une volonté de novation graphique permanente - Page 4 Autre-10

Philippe Tomblaine en dis beaucoup de bien sur cette page :

http://bdzoom.com/152774/lart-de/quand-simenon-passait-«-de-l’autre-cote-de-la-frontiere-»/

Mais je ne suis pas sûr que cela va me faire changer d'avis !  Wink


_________________
Et toujours ... Philippe Berthet, une volonté de novation graphique permanente - Page 4 Charli10
http://lectraymond.forumactif.com

2J

2J
membre de l'académie
membre de l'académie
Auteur de romans policiers, François Combe se rend en compagnie de Kay, sa secrétaire, au Cielito Lindo, établissement des quartiers chauds de Nogales, la ville frontière entre le Mexique et les USA, afin de s'y « documenter » auprès de Raquel, une jeune prostituée. Ils tombent sur Jed Peterson, un ami du romancier, qui se montre très intéressé par la jeune fille. La même nuit, cette dernière est sauvagement assassinée. Qui a tué ? François Combe, qui fait profession du meurtre et des meurtriers ? Jed Peterson, le dernier à avoir été en contact avec la victime ? Les voilà tous deux dans le collimateur de la police, en tête des suspects.

Fasciné tant par le crime que par la misère, le romancier charge Estrellita, la petite servante mexicaine de la famille, de devenir ses yeux et ses oreilles au cœur des quartiers pauvres.

Quand une deuxième prostituée est retrouvée massacrée à coups de poignard dans le désert, l'étau se resserre sur Jed, que tout désigne comme le coupable idéal. Qu'à cela ne tienne, François Combe prouvera l'innocence de son ami : il s'enfonce accompagné d'Estrellita dans l'enfer des bas-fonds mexicains à la recherche de la vérité. Les murs entre richesse et pauvreté sont faits pour être franchis. Mais l'herbe est toujours plus rouge de l'autre côté de la frontière...

Librement inspiré du séjour que l'écrivain Georges Simenon effectua en 1948 dans la Santa Cruz Valley, terrain de jeu des riches et des puissants, ce thriller reflète avec brio l'atmosphère tendue et inégalitaire qui y régnait.
Philippe Berthet, une volonté de novation graphique permanente - Page 4 2912_p10
Philippe Berthet, une volonté de novation graphique permanente - Page 4 2912_p11
Philippe Berthet, une volonté de novation graphique permanente - Page 4 2912_p12
Philippe Berthet, une volonté de novation graphique permanente - Page 4 2912_p13
Philippe Berthet, une volonté de novation graphique permanente - Page 4 2912_p14
Philippe Berthet, une volonté de novation graphique permanente - Page 4 2912_p15
Philippe Berthet, une volonté de novation graphique permanente - Page 4 2912_p16
Philippe Berthet, une volonté de novation graphique permanente - Page 4 2912_p17
...
Philippe Berthet, une volonté de novation graphique permanente - Page 4 Verso604

eleanore-clo

eleanore-clo
docteur honoris causa
docteur honoris causa
De l’autre côté de la frontière, est une BD écrite par Fromental et dessinée par Berthet.

Philippe Berthet, une volonté de novation graphique permanente - Page 4 Fron_c10

L’écrivain François Combe s’est installé dans l’Arizona. Il est accompagné de son épouse, de sa secrétaire (qui est aussi sa maitresse...), de sa gouvernante et de son fils. Pour des raisons de documentation (!), Il fréquente les bouges locaux où officient les prostituées mexicaines. Une puis deux et enfin trois filles de joie sont assassinées. Et un des amis de Combe est accusé. Le romancier décide de mener l’enquête de part et d’autre de la frontière…

Philippe Berthet, une volonté de novation graphique permanente - Page 4 Fron_z10

La BD s’inspire très fortement du séjour américain de Georges Simenon. Combe figure très clairement le grand écrivain belge. Et nous le voyons écrire Ville Frontière, le pendant imaginaire du Fond de la bouteille (https://fr.wikipedia.org/wiki/Le_Fond_de_la_bouteille_(roman)).

L’intrigue du polar est simple et l’intrigue vaut pour les personnages, entiers, déchirés. Personne n’est vraiment mauvais. Aussi, la vie âpre de chacun des personnages, dans cette ville-frontière de sexe, d’alcool et de souffrance, est expliquée comme un mauvais tour du destin. Vous avez dit Maigret ?

J’ai été très marquée par les portraits de femme. Je crois qu’on eut pu sous-titrer l’ouvrage : la femme meurtrie, tant le destin de chaque héroïne est tragique. Les hommes se comportent en prédateurs. Combe, le premier, qui n’aime aucune femme et ne désire que leurs corps. Il trompe allègrement son épouse avec sa maitresse, à la vue de tous. Et cela ne lui suffit pas puisqu’il essaye de coucher avec la femme de chambre, et va régulièrement visiter les cabarets.

Philippe Berthet, une volonté de novation graphique permanente - Page 4 Fron_b10 Philippe Berthet, une volonté de novation graphique permanente - Page 4 Fron_z11

Le meurtrier est un deuxième prédateur. Il assassine des prostituées dans le seul but de faire accuser l’ami de Combe....
En fait, la condition misérable des femmes de la frontière est exposée crument, dans toute son horreur.  Le choix est simple : c’est mourir de faim ou se vendre, vendre son travail dans le meilleur des cas, vendre son corps dans le pire. Brrr. Un scénario glacial qui nous rappelle que Simenon fut tout sauf un ange.

Les dessins de Berthet sont très expressifs. Pour avoir longuement voyager en Arizona, j’ai retrouvé cette nature aride, dominée par les cactus Saguaro, et ces villes perdues au milieu de nulle part où le salut vient du pick-up. La ligne est claire et les cadrages très étudiés. Berthet aime le polar comme il l’a encore démontré avec son récent travail chez Dargaud (https://www.actuabd.com/La-Ligne-noire-de-Philippe-Berthet), et cela se sent. Les couleurs sont de Dominique David. Crues, fortes, elles manquent peut-être un peu de nuances.

Philippe Berthet, une volonté de novation graphique permanente - Page 4 Fron_c11

Même si j’ai modérément apprécié la BD, les amoureux du polar y trouveront sûrement matière à un beau voyage dans le Far West americano.  La critique Monique Younès lui a décerné le titre de BD RTL du mois d’avril https://www.rtl.fr/culture/arts-spectacles/de-l-autre-cote-de-la-frontiere-de-fromental-et-berthet-est-la-bd-rtl-d-avril-2020-7800448058 .

Bien cordialement
Eléanore

Raymond

Raymond
Admin
Merci pour cette critique !   pouce

J'ai moi aussi lu cette BD le week-end dernier mais … je n'ai pas été enthousiaste. Peut-être est-ce dû au fait que beaucoup de personnages de cette histoire me paraissaient assez stéréotypés. C'est ainsi que je n'ai pas vraiment reconnu l'auteur de Maigret derrière le personnage de l'écrivain, bien que la postface de l'album fasse explicitement référence à Simenon. Ce dernier était effectivement un "homme à femmes", mais il était quand même plus subtil que le héros de cette BD.

Certes, cette lecture n'était pas un mauvais moment. Philippe Berthet devient un spécialiste des polars et son dessin plutôt froid convient bien à ce genre d'ambiance, mais je trouve que ce qu'il nous dessine reste un peu trop "standard". Cela manque un peu de subtilité et d'épaisseur. C'est d'ailleurs pour cette raison que je n'aurais pas spontanément parlé ici de cette BD. Wink

Il y a des auteurs auxquels on s'attache avec le temps, mais c'est un peu le contraire qui se passe pour Philippe Berthet. Je ne pense rien de mal à son sujet mais mon intérêt pour son œuvre a nettement baissé depuis 15 ans. Ainsi va la vie.  

En achetant cette BD, il y avait une nette intention de ma part de ne "pas trop me fatiguer", mais je me rends compte que je préfère quand même la BD d'auteur, qui s'intéresse un peu plus à la complexité de la vie. deso

Ceci dit, Berthet a son propre sujet dans le forum et j'y déplacerai certainement ces deux messages qui le concernent, avec ton accord.  jap


_________________
Et toujours ... Philippe Berthet, une volonté de novation graphique permanente - Page 4 Charli10
http://lectraymond.forumactif.com

98Philippe Berthet, une volonté de novation graphique permanente - Page 4 Empty Berth le Ven 22 Mai - 9:43

eleanore-clo

eleanore-clo
docteur honoris causa
docteur honoris causa
Bonjour Raymond

D'accord Very Happy

Bien cordialement
Eléanore

Godot

Godot
bédéphile pointu
bédéphile pointu
eleanore-clo a écrit:De l’autre côté de la frontière, est une BD écrite par Fromental et dessinée par Berthet.

[...]

Bien cordialement
Eléanore

Comme j'apprécie particulièrement les "critiques" d'Eleanore, je me suis précipité sur son intervention dans le sujet Philippe Berthet, une volonté de novation graphique permanente

Je ne m'étais pas encore donné la peine de lire ce sujet. Le premier point qui m'a tout de suite tapé à l’œil et franchement surpris c'est ce que Raymond avait déjà cité plus haut :

Raymond a écrit:Le nouvel album de Berthet vient de sortir, et j'avoue que je ne suis plus très régulièrement la production de ce dessinateur. Contrairement au titre du sujet (choisi par Treblig), je trouve qu'il ne se renouvelle pas beaucoup. Rolling Eyes
[...]


Peut être que je n'ai pas compris le sens du titre, mais de dire que Berthet apporte de la nouveauté...  Personnellement, je trouve qu'il reste prisonnier de son style graphique, si personnel, depuis, grosso modo Sur la route de Selma qui date de 1991.  (Je peux reconnaitre que Chien de Praire paru en 1996, est un peu différent...  Neutral )

Berthet, je l'ai découvert avec Couleur Café et Le privé d'Hollywood et je reconnais que ces BDs m'ont plues. Sur la route de Selma est bien construit, et également parce que j'aime bien le scénariste Tome. J'ai vraiment été subjugué par le premier triptyque Pin-up.

Mais pour la suite... j'ai décroché et je trouve son style de dessin constant et il ne se renouvelle pas... J'ai déjà mentionné que je n'étais pas un amateur de XIII Mystery, ce qui ne m'a pas empêché de le lires. Je ne reconnais pas du tout "Irina", et son dessin ne convient pas du tout à cette série.

Raymond m'ôte les mots de la bouche (avec une seule modification) :

Raymond a écrit:

Il y a des auteurs auxquels on s'attache avec le temps, mais c'est un peu le contraire qui se passe pour Philippe Berthet. Je ne pense rien de mal à son sujet mais mon intérêt pour son œuvre a nettement baissé depuis 15 20 ans. Ainsi va la vie.  



Depuis quelques années, il reste dans le domaine des romans noirs. Lorsque je mets la main dessus en bibliothèque, je les lis, comme des romans de gare. Vite lu, vite oublié.


Raymond a écrit:Il faut bien le dire, je ne suis plus maintenant de très près ce que dessine Jean-Claude Berthet … alors qu'il était un de mes dessinateurs favoris il y a 25 ans.  Rolling Eyes


Voulais-tu dire Philippe Berthet?

Raymond

Raymond
Admin
Godot a écrit: Voulais-tu dire Philippe Berthet?

Oui, bien sûr ! Désolé pour le lapsus ! Wink


_________________
Et toujours ... Philippe Berthet, une volonté de novation graphique permanente - Page 4 Charli10
http://lectraymond.forumactif.com

Contenu sponsorisé


Revenir en haut  Message [Page 4 sur 5]

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum