Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

Tintin et les droits d'auteur

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas  Message [Page 4 sur 4]

76 Re: Tintin et les droits d'auteur le Mar 7 Jan - 21:41

JYB


vieux sage
vieux sage
Treblig a écrit:
JYB a écrit:
Le respect de la loi ? Est-ce que la loi IMPOSE qu'on reprenne Tintin ? (je parle bien de l'écriture de nouvelles histoires, pas des droits et le merchandising sur ce qui existe déjà).

A partir du moment où une œuvre tombe dans le domaine public, celle-ci peut se poursuivre sans qu'il y ait besoin d'imposer quoi que ce soit en la matière.
Ne fais pas exprès de répondre à côté du sujet, ou ne fais pas semblant de ne pas avoir compris ma réflexion. Ce que je veux dire, c'est : loi ou pas loi, si Hergé a dit qu'il ne fallait pas écrire de nouvelles histoires de son personnage, on n'en écrit pas, point final.
Fildefer dit que la volonté de Hergé n'est pas limitée dans le temps. Ben oui, que ce soit maintenant ou après-demain ou dans cent ans, si Hergé a dit non, c'est non. Tintin est son personnage et lui seul pouvait en faire ce qu'il voulait, et même une fois Hergé mort, personne ne doit reprendre Tintin pour écrire de nouvelles histoires, point final. C'est extrêmement simple, extrêmement clair.
Je ne vois pas du tout ce que la loi vient faire là-dedans, et je ne vois pas du tout pourquoi tu avances cet argument de la loi qui ne peut rien modifier par rapport à la volonté de Hergé et qui, je répète, n'a rien à faire dans ce débat. Hergé a dit non, donc en toute conscience, tous ceux qui seraient tentés d'écrire une nouvelle histoire de Tintin devraient s'abstenir, s'ils sont respectueux de la parole et de la volonté d'Hergé. Certains, qui sont à l'affût comme les vautours attendent qu'un proie meure de soif pour s'en approcher et la dévorer, voudraient profiter du fait que Hergé n'est plus de ce monde pour passer outre ? Je ne trouve pas ça bien, ni correct, ni normal, ni sympa, ni moral.

77 Re: Tintin et les droits d'auteur le Mar 7 Jan - 23:20

Treblig


Double prix Nobel
Double prix Nobel
Je n'ai pas du tout l'intention de prolonger ce débat avec toi plus longtemps, car, systématiquement, dès qu'une opinion est différente de la tienne, tu prêtes à ton contradicteur des intentions qui ne sont pas du tout les siennes !!!  Rolling Eyes 

Ce sera donc la dernière fois que je te répondrai sur ce sujet ou sur d'autres à venir.

Nul n'a contesté (et moi, en particulier) qu'il ne fallait pas respecter la volonté d'un auteur qui ne désire pas que quelqu'un d'autre après lui poursuive son œuvre.

Mais, compte tenu par ailleurs que "personne n'est censé ignorer la loi" (nemo censetur ignorare legem), j'ai simplement voulu rappeler que, dès l'instant où une œuvre passe dans le domaine public, ce respect moral ne peut plus être opposable à quiconque.

Donc, affirmer que "tu ne vois pas du tout ce que la loi vient faire là-dedans" est une opinion qui n'engage que toi mais qui ne reflète pas ce qui se passe dans les faits.

78 Re: Tintin et les droits d'auteur le Mar 7 Jan - 23:27

Raymond


Admin
Treblig a raison ! La volonté exprimée par Hergé n'a pas valeur de loi au delà du délai légal de protection des droits d'auteur. C'est uniquement une sorte de repère moral, qui sera respecté ou pas (ça personne ne sait vraiment) par les futures générations d'auteurs de BD.


_________________
Et toujours ...
http://lectraymond.forumactif.com

79 Re: Tintin et les droits d'auteur le Mer 8 Jan - 9:32

Damned


grand maître
grand maître
Raymond a écrit:Treblig a raison ! La volonté exprimée par Hergé n'a pas valeur de loi au delà du délai légal de protection des droits d'auteur. C'est uniquement une sorte de repère moral, qui sera respecté ou pas (ça personne ne sait vraiment) par les futures générations d'auteurs de BD.

Question de profane de ma part :
Ce délai légal destiné à protéger les bénéficiaires d'un droit d'auteur a, si je ne me trompe pas, pour but de les protéger en l'absence de cadre défini, cette loi venant combler ce vide .
Mais cette loi (est elle d'ailleurs la même en France qu'en Belgique ou que autre part ailleurs?) a t'elle prévu le cas où, justement, un auteur déclare de son vivant que son oeuvre ne doit pas être perpétuée ?
Un article de ce texte y fait il seulement mention ?......

Personnellement, à part Hergé, je ne connais pas d'autres cas de figures semblable qui puisse servir d'exemple ..
Il est vrai que jusqu'à ce que la question soit posée, ici sur ce forum, je ne m'y intéressais pas du tout...

Raymond Damned

http://www.pbase.com/vv_eagle/legrand_raymond

80 Re: Tintin et les droits d'auteur le Mer 8 Jan - 11:54

Fildefer


grand maître
grand maître
La Révolution Française et les Lumières ont mis en avant, au début du XIXe siècle, "un grand principe", qui est celui dit de "l'autonomie de la volonté". Je vous invite à vous renseigner à ce sujet, mais en gros, si je ne me fourvoie pas, ça signifierait ceci : la loi a valeur supplétive, elle doit s'effacer derrière la volonté des hommes. Lorsque cette volonté n'est pas clairement exprimée, on se réfère alors aux textes codifiés, aux coutumes, et à la jurisprudence.

Autrement dit, c'est la volonté des parties qui devait déterminer les règles juridiques applicables à leurs conventions (à condition que ces règles contractuelles ne fussent pas contraires à l'ordre public). A défaut de convention (accord multilatéral de volontés) ou de testament (acte unilatéral de volonté), il convenait d'aller chercher dans les textes codifiés, les coutumes, la jurisprudence, pour savoir quelle règle juridique devait régir telle situation.

S'agissant d'écrits testamentaires, on peut estimer que des considérations d'ordre moral et religieux (le respect dû aux morts, qu'on trouve dans toutes les communautés humaines, qu'elles soient civilisées ou tribales) imprêgnent le droit, même lorsqu'il se veut anticlérical et révolutionnaire. Doit-on appeler cela le poids des traditions ? 

La loi réserve souvent des surprises. Elle n'est pas toujours facile à connaître, même si nul n'est censé l'ignorer. Sinon, les tribunaux auraient moins d'affaires à traiter.

Bon, je dis ça, je dis rien. Je ne suis ni historien, ni juriste, ni sociologue, ni philosophe et ne prétends pas détenir la Vérité. Nul n'est prophète en son pays.

Personnellement, je n'ai pas besoin d'une loi ou d'un article du Code civil pour savoir comment respecter la volonté d'un homme. Si sa parole ou ses écrits sont suffisamment clairs, je m'en tiens à cela.

81 Re: Tintin et les droits d'auteur le Mer 8 Jan - 20:32

Patrick58


lecteur émérite
lecteur émérite
Damned a écrit:...justement, un auteur déclare de son vivant que son oeuvre ne doit pas être perpétuée ?
Raymond Damned

Petite remarque, de nombreuses rééditions existent. N'est ce pas une manière de perpétuer l'oeuvre ?

82 Re: Tintin et les droits d'auteur le Mer 8 Jan - 21:14

Damned


grand maître
grand maître
Patrick58 a écrit:
Damned a écrit:...justement, un auteur déclare de son vivant que son oeuvre ne doit pas être perpétuée ?
Raymond Damned

Petite remarque, de nombreuses rééditions existent. N'est ce pas une manière de perpétuer l'oeuvre ?

Comme j'ai dit précédemment, le problème se poserait si quelqu'un décidait de scénariser et produire une nouvelle aventure de Tintin en album !
Faire "revivre" Tintin serait effectivement aller contre l'avis d'Hergé ! Tout le fond de la discussion actuelle est là !

Les rééditions, tout comme les produits dérivés, ne sont pas des "suites" aux aventures de Tintin, et ne s'inspirent que de ce qu'Hergé a créé.
Les droits d'utilisation d'image, généralement, sont scrupuleusement respectés dans ce domaine.

Raymond Damned

http://www.pbase.com/vv_eagle/legrand_raymond

83 Re: Tintin et les droits d'auteur le Lun 20 Jan - 20:02

Ethan


grand maître
grand maître
Damned a écrit:

Exact mais le tournage n'avait pas encore commencé, et c'est Hergé qui aurait flashé sur sa personne pour interpréter le rôle alors que l'acteur n'était pas encore choisi !

Raymond Damned

Voici, la réponse à notre question (émission du 20 janvier).
Hergé a seulement vu à quoi ressemblait Talbot que lorsque son contrat avait été signé avec la production.
En somme, ce n'est pas Hergé qui l'avait choisi.  Wink 

http://www.rtbf.be/video/detail_cinquante-degres-nord?id=1887006

84 Re: Tintin et les droits d'auteur le Dim 2 Fév - 13:59

Treblig


Double prix Nobel
Double prix Nobel
Le sujet faisait l'objet d'un débat à Angoulême.


http://www.actuabd.com/Angouleme-2014-Tintin-est-mort

85 Re: Tintin et les droits d'auteur le Lun 12 Mai - 8:55

Treblig


Double prix Nobel
Double prix Nobel
Amusant !!  Smile 


http://www.actuabd.com/Fanny-Rodwell-contre-un-nouveau

86 Re: Tintin et les droits d'auteur le Lun 12 Mai - 16:18

Fildefer


grand maître
grand maître
Attitude éminemment respectable de la part de Fanny Rodwell.
Sur la question d'un nouvel album, elle apparaît en désaccord avec son époux actuel, en ce sens qu'elle ne propose même pas de couper l'herbe sous les pieds à untel ou untel. Elle se contente de respecter la volonté d'Hergé.
Nick, lui, voudrait que si nouveau Tintin il devait y avoir, Mme et lui gardent une certaine maîtrise du projet et si possible des bénéfices. Deux positions bien différentes, sur le fond.

Avec l'idée d'un "Tintin par..." on aurait vite fait de se trouver dans une situation comparable à celle de la série Blake et Mortimer, où le nombre d'ersatz va l'emporter sur celui des albums authentiques. Alors que pendant longtemps, la série B&M était caractérisée (comme celle de Tintin et Milou) par un nombre limité d'albums, tous de très grande qualité et maîtrisés de bout en bout. Aujourd'hui, et encore plus demain, la série B&M tend à devenir un vaste fourre-tout, très disparate (à l'image des séries avec le personnage de Spirou), dans lequel les albums de Jacobs devenant minoritaires, finiront noyés dans un océan de médiocrité.

Pour ma part, je ne souhaite pas qu'il advienne la même chose à la mythique série "Tintin et Milou".
Et tant pis pour ceux qui veulent se faire un maximum de blé avec les personnages d'Hergé. Ils n'ont qu'à imaginer un personnage et une série de qualité comparables à Tintin. Ils en auront alors la totale maîtrise et les revenus exclusifs.

87 Re: Tintin et les droits d'auteur le Lun 12 Mai - 16:23

Damned


grand maître
grand maître
Fildefer a écrit:
Et tant pis pour ceux qui veulent se faire un maximum de blé avec les personnages d'Hergé. Ils n'ont qu'à imaginer un personnage et une série de qualité comparables à Tintin. Ils en auront alors la totale maîtrise et les revenus exclusifs.
Il est tellement facile de surfer sur le succés des autres !!!!!!!!!
Nous commençons à être nombreux à penser de même ....
A quand un boycot des reprises ? Laughing 

Raymond Damned

http://www.pbase.com/vv_eagle/legrand_raymond

88 Re: Tintin et les droits d'auteur le Lun 12 Mai - 18:43

Fildefer


grand maître
grand maître
Damned a écrit:A quand un boycot des reprises ? Laughing 

Sans avoir une position de boycott arrêtée au départ, c'est quelque chose qui, chez moi, s'est fait un peu tout seul, naturellement, avec le temps.

Au début, j'achetais systématiquement les albums prolongeant une série qui me plaisait.
Puis, j'ai cessé ces achats systématiques, considérant ces dépenses comme du gaspillage. Et aujourd'hui, quand j'achète un album réalisé par des repreneurs, comme ce fut dernièrement le cas avec "L'enfant Staline" ou encore "Sabre sur la Corée", c'est après mure réflexion. Le pire, c'est que malgré cette parcimonie, de tels achats ne me satisfont pratiquement jamais. Je serais bien en peine de citer un seul de ces albums qui m'ait donné envie d'une relecture.

Cela vaut d'ailleurs, parfois, avec des séries encore entre les mains des auteurs d'origine : j'ai décroché de la série Lucky Luke peu de temps après le décès de Goscinny ; j'avais décroché depuis longtemps de Ric Hochet et de Michel Vaillant (après une quinzaine d'albums), des Tuniques Bleues, etc... J'aurais pu le faire avec Astérix quasiment après le décès de Goscinny, mais j'avais alors poursuivi, mû par je ne sais quel automatisme. Astérix avait atteint par le passé de tels niveaux, que j'espérais toujours un bon millésime, même sans le grand René. En vain.
Bien des séries à rallonge ont perdu, parfois même sous la plume et le pinceau de leurs créateurs, ce qui en faisait le charme et l'intérêt. A fortiori, le risque de déception est bien plus grand lorsqu'il s'agit d'une reprise.

Désormais, le critère déterminant à mes yeux pour l'achat d'une BD, c'est l'espoir d'avoir envie un jour de la relire et ou de la faire lire à des proches sans hésitation (conjoint, enfants, amis).

89 Re: Tintin et les droits d'auteur le Lun 12 Mai - 23:51

eleanore-clo


lecteur émérite
lecteur émérite
Bonsoir

On pourrait aborder le sujet autrement.

On dit parfois d'un élève qu'il a dépassé son maitre. Ainsi, Sandro Botticelli a dépassé Filippo Lippi.
Ce constat existe aussi dans la BD. Par exemple, Franquin a surpassé Rob-Vel au point qu'il en est devenu, pour beaucoup, le père de Spirou. Le phénomène n'est pas isolé. Les Tanguy et Laverdure de Jigé sont parfois considérés comme meilleurs que ceux d'Uderzo.
Certes, Hergé a créé Tintin et lui a donné une richesse incomparable.
Mais qui sait, peut être un jour, un génie viendra qui dépassera le génie !

Bonne soirée
Eléanore-clo

90 Re: Tintin et les droits d'auteur le Mar 13 Mai - 9:07

Damned


grand maître
grand maître
eleanore-clo a écrit: Les Tanguy et Laverdure de Jigé sont parfois considérés comme meilleurs que ceux d'Uderzo.

Eléanore-clo
Les "Tanguy et Laverdure" de Jigé sont d'abord  des "Tanguy et Laverdure" de Charlier, or, en tant que dessinateur moi même, je dirais que le style de Jigé n'était pas adapté à cette série et que donc ils ne peuvent être meilleurs que ceux d'Uderzo .
Je sais que je suis sur ce point en désaccord avec beaucoup (même avec des gens que j'apprécie énormément et dont je respecte le point de vue), mais le style de Jigé ne m'a jamais incité à lire ses BDs et si j'ai continué la série des "chevaliers du ciel", c'est parce que je les avais appréciés, initialement, sous le trait de Uderzo !

Dans le cas inverse, je n'aurais même pas lu les albums, et ainsi perdu le sel des scénarios de Charlier......

ATTENTION : Je ne porte aucun jugement sur le style de Jigé : ceci n'est, ici, qu'une question de goût personnel !

Raymond Damned

http://www.pbase.com/vv_eagle/legrand_raymond

91 Re: Tintin et les droits d'auteur le Mar 13 Mai - 12:55

Patrick58


lecteur émérite
lecteur émérite
Bah ! Que ce soit une reprise ou un nouveau personnage, il faut avant tout que l'ensemble parle au public d'aujourd'hui.
Les auteurs passent mais les lecteurs aussi Wink

92 Re: Tintin et les droits d'auteur le Mar 13 Mai - 13:35

Damned


grand maître
grand maître
Je reprendrai, ici, l'interview de Roger Leloup dont notre ami Trebling nous a fourni le lien :



http://www.actuabd.com/Roger-Leloup-Yoko-Tsuno-2-3-Yoko

dont j'ai extrait cette phrase qui rejoint l'avis de notre ami JYB, qui commence à être admise par certains lecteurs, dont moi, et qui est, aussi, largement discutée dans le sujet sur les reprises :

"Et bien moi, je pense que si quelqu’un sait dessiner Yoko, avec tout le détail que je mets dedans… et bien qu’il fasse son propre personnage avec une histoire pour lui ! C’est beaucoup plus constructif que de devoir recopier un autre."

Pourquoi vouloir faire revivre un personnage, dont l'auteur lui même ne désire pas voir la carrière se poursuivre sans lui, alors que,
s'il existe des auteurs dignes du talent d'un Hergé ou d'un Leloup, ou d'un Martin, etc, qu'ils fassent comme ces précurseurs :
Qu'ils créent leur propre héros et leur fassent vivre des aventures d'un nouveau style !


S'ils ne s'en sentent pas capables, c'est qu'ils n'ont donc pas les qualités requises (dont ils semblent se prévaloir, parfois avec un certaine aplomb) pour se permettre une reprise de qui que ce soit ......  

Raymond Damned

http://www.pbase.com/vv_eagle/legrand_raymond

93 Re: Tintin et les droits d'auteur le Mar 13 Mai - 20:59

JYB


vieux sage
vieux sage
Eeeeeeh oui...

94 Re: Tintin et les droits d'auteur le Ven 8 Aoû - 11:55

Treblig


Double prix Nobel
Double prix Nobel
http://www.telerama.fr/livre/tintin-toujours-otage-au-pays-de-moulinsart,115632.php

95 Re: Tintin et les droits d'auteur le Ven 8 Aoû - 19:47

sylvain-


docteur honoris causa
docteur honoris causa
down  lamentable.

à quand des droits à payer pour une coupe personnelle à la houpette ?

96 Re: Tintin et les droits d'auteur le Mar 15 Mar - 20:05

Monocle


docteur honoris causa
docteur honoris causa
Connaissez vous ce site?
http://lakeridgeutah.org/french/fr3/readings/tintin/
Tout TIntin en PDF, avec une curieuse version couleur de Tintin au pays des Soviets.... d'ou sort elle?
Moulinsart est il au courant?

97 Re: Tintin et les droits d'auteur le Mar 15 Mar - 20:14

Raymond


Admin
Je pense que ce Tintin chez les Soviets correspond à une édition pirate.

Quant au site Web, je ne le connaissais pas. Je suppose que Moulinsart ne le connait pas non plus.  Wink


_________________
Et toujours ...
http://lectraymond.forumactif.com

Contenu sponsorisé


Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut  Message [Page 4 sur 4]

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum