Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

Paul Cuvelier, un merveilleux talent artistique contrarié

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas  Message [Page 4 sur 8]

Raymond

avatar
Admin
Par rapport à son époque, Paul Cuvelier était un artiste hors du temps.  Cool 


_________________
Et toujours ...
http://lectraymond.forumactif.com

Treblig


Double prix Nobel
Double prix Nobel

Treblig


Double prix Nobel
Double prix Nobel

Treblig


Double prix Nobel
Double prix Nobel

Treblig


Double prix Nobel
Double prix Nobel
Dessin en rapport avec Epoxy.  Wink 


Treblig


Double prix Nobel
Double prix Nobel

Treblig


Double prix Nobel
Double prix Nobel
Un nu de Line.


Draculea

avatar
docteur honoris causa
docteur honoris causa
Je suis ravi de découvrir ce soir cette entrée consacrée à Paul Cuvelier, ayant en effet il y a seulement quelques semaines commencé la lecture de l'intégrale que je n'avais jamais lue, bien que le nom de l'auteur et du héros m'ait été connus depuis longtemps.
Il me semble, je dis bien, il me semble, avoir lu une aventure de Corentin dans mon enfance, mais je n'en suis pas absolument certain n'ayant à ce jour pas lu la totalité du cycle des aventures de ce personnage. Je le saurai donc lorsque j'aurai achevé le volume 2 que je viens de commencer. J'en suis au
Signe du cobra.
Ce qui me frappe chez cet auteur, et que confirme le riche ouvrage de Philippe Goddin, Corentin et les chemins du merveilleux, cité à plusieurs reprises dans les pages précédentes de ce sujet, est cette forme unique qui met Paul Cuvelier à la lisière de la gravure, de la peinture et de la bande dessinée, outre le charme et la poésie profonde des aventures orientales dan des Indes imaginaires qui comblent particulièrement l'imaginaire des gens de ma génération car ce monde mi enfantin, mi merveilleux précisément, correspond à celui de toute une littérature d'aventures que nous avons lue et dont Cuvelier était lui-même nourri, nos sujets de lectures ayant souvent été transmises par nos parents ou nos grands parents, par fois venant de plus loin encore, comme dans le cas de Jules Verne, créant ainsi une filiation de l'enthousiasme et de la rêverie, à travers un monde encore mal connu que l'imaginaire suffisait à produire au lieu des reportages, films et voyages contemporains qui dévoilent tant qu'ils privent l'esprit de se représenter par lui-même.
Les aventures de Corentin sont ainsi une merveilleuse malle au trésor poétique à travers les récits, comme bien évidemment le dessin de Paul Cuvelier. Je me plais sur différents sites à comparer les versions et vais chercher d'ailleurs maintenant que suis "mordu" à me procurer l'édition en noir et blanc d'après les planches originales, celle de La Crypte tonique.
Rien n'est si beau que ce travail au lavis qui caractérisait l'oeuvre originelle de Paul Cuvelier :

Image hébergée par servimg.com

Et en même temps je trouve aussi très belle les mises en couleurs, comme dans ces scènes du premier volume où la ville mi indienne, mi arabe a de si belles atmosphères couleur de sable :

Image hébergée par servimg.com

Ou ce portrait d'une beauté classique qui évoque tout à fait la synthèse entre l'art grec et l'art indien :

Image hébergée par servimg.com


Comment ne pas rêver devant cette couverture du premier album qui est à elle seule l'emblème infiniment poétique et gracieux des aventures de Corentin ?

Image hébergée par servimg.com


Aussi suis-je particulièrement heureux que notre site lui ait consacré une entrée !

Ethan

avatar
grand maître
grand maître
Draculea a écrit: Je me plais sur différents sites à comparer les versions et vais chercher d'ailleurs maintenant que suis "mordu" à me procurer l'édition en noir et blanc d'après les planches originales, celle de La Crypte tonique.
Rien n'est si beau que ce travail au lavis qui caractérisait l'oeuvre originelle de Paul Cuvelier :[/justify]

J'ai lu la version de la crypte tonique, au niveau de la restauration, je n'ai rien à dire, ils ont fait un excellent travail.
Par contre, je n'ai pas trop apprécié la réécriture de l'histoire afin de la rendre plus vivante et plus moderne.
C'est comme si on avait redoublé un classique du cinéma des années 40/50 en faisant parler les personnages comme à notre époque !!!

Sinon, tu te devrais te procurer le petit ouvrage qu'ils ont sorti en même temps où les frères de l'auteur s'expriment et où tu peux retrouver tous les dessins qu'il avait réalisés pendant son enfance et adolescence.

Draculea

avatar
docteur honoris causa
docteur honoris causa
Je te remercie, Ethan, de cette précision importante. Lorsque tu parles de la réécriture, veut-tu dire que le texte des récitatifs et des bulles a été modernisé ?
Sais-tu par ailleurs si la version dite originale des éditions Lombard est réellement un fac similé en noir et blanc et s'il est de belle qualité ? Il me semble en tout cas selon ce que j'ai vu sur internet et que tu confirmes que le travail de restauration de la Crypte Tonique est remarquable.
Je pense effectivement me procurer le petit ouvrage que tu mentionnes. Je l'avais repéré. Je serai très heureux de découvrir l'intégralité de ces dessins.

Ethan

avatar
grand maître
grand maître
Draculea a écrit:
Je te remercie, Ethan, de cette précision importante. Lorsque tu parles de la réécriture, veut-tu dire que le texte des récitatifs et des bulles a été modernisé ?
Sais-tu par ailleurs si la version dite originale des éditions Lombard est réellement un fac similé en noir et blanc et s'il est de belle qualité ? Il me semble en tout cas selon ce que j'ai vu sur internet et que tu confirmes que le travail de restauration de la Crypte Tonique est remarquable.
Je pense effectivement me procurer le petit ouvrage que tu mentionnes. Je l'avais repéré. Je serai très heureux de découvrir l'intégralité de ces dessins.

Oui, le texte a été entièrement réécrit et modernisé pour intéresser un public plus actuel.
Bien que dans l'édition originale, on trouve quelques coquilles et dans une case une inversion des dialogues, j'ai préféré cette dernière version, j'ai eu l'impression de lire une oeuvre complètement dénaturée.
Est-ce qu'on changerait le style de Balzac ou de Proust pour le rendre plus moderne et dans le coup !!! Rolling Eyes...Mais je suis peut-être un puriste, et c'est peut-être un défaut. Embarassed

Je ne possède pas la version originale du Lombard, juste une réédition couleur, par rapport à cette dernière, c'est vraiment le jour et la nuit, car les coloristes avaient réellement saccagé les planches de Cuvelier.
J'ai juste fait la comparaison avec les planches du journal Tintin sur le site 'bellier', j'ai trouvé que certaines pages étaient encore plus belles au niveau des ombres/des détails que dans la version de la crypte tonique, ces dernières étaient un peu trop 'propres' à mon goût !!!
Honnêtement pour 129 euros, je préfère encore me trouver la version originale !!!..Mais tu fais ce que tu veux. Wink

Par contre le cahier de dessin, pour le prix, tu n'es vraiment pas volé.

Draculea

avatar
docteur honoris causa
docteur honoris causa
Je te remercie à nouveau et partage ton avis : je n'imagine pas une seconde que l'on puisse "moderniser" une écriture et ton exemple de Proust et Balzac est à cet égard très juste. Il ne s'agita pas de purisme, mais simplement de poésie, le style étant aussi une individualité.
Lorsque tu parles de la version originale qui a ta préférence, tu entends donc celle que le site "bellier" nous présente. Je l'ai vue en effet et je la trouve très belle, en dépit du vieillissement des pages. D'une manière générale ce site est un trésor incomparable.

Ethan

avatar
grand maître
grand maître
Oui, je te parlais de la version du site du 'Bellier', mais pour avoir vu quelques pages de la première édition de cet album sur le net, ça avait l'air de ressembler à la version qu'on pu lire les jeunes lecteurs de Tintin à l'époque.


Sinon au niveau du style, mnt on essaie avant tout de fourguer sa camelotte en dénaturant complètement l'oeuvre.
Je suis tombé dernièrement à la télé sur la version couleur de 'La traversée de Paris', mais c'était ideux, ça ne donnait absolument pas envie de le regarder.
Alors que la version n/b dégageait un charme que tu ne retrouves absolument pas dans cet ersatz !!! Rolling Eyes

Draculea

avatar
docteur honoris causa
docteur honoris causa
Le seul ennui sur le site du Bellier est que nous n'avons pas, me semble-t-il toutes les planches mais seulement une sélection au fil des quelques numéros lisibles en ligne. Est-ce que je me trompe?
Totalement d'accord avec toi pour La Traversée de Paris et tout film à vrai dire : d'une part la colorisation est affreuse, d'autre part, quand une oeuvre a été tournée en noir et blanc, elles été composée selon une certaine esthétique reposant sur cet univers visuel. Vouloir lui apporter la couleur est une absurdité.
Voici une planche splendide qui correspond à ce la dernière illustration couleur que je montrais hier, dans sa version de publication originale par le Journal de Tintin, le Numéro 23 du 5 juin 1947 :



Image hébergée par servimg.com

Ethan

avatar
grand maître
grand maître
Draculea a écrit:[justify]Le seul ennui sur le site du Bellier est que nous n'avons pas, me semble-t-il toutes les planches mais seulement une sélection au fil des quelques numéros lisibles en ligne. Est-ce que je me trompe?

Non, tu as toutes les planches. Wink...C'est de cette manière que j'ai pu faire la comparaison entre les deux.

http://www.bellier.org/corentin%201/vue1.htm

Erik A

avatar
martinophile distingué
martinophile distingué
Tous les numéros sont lisibles à compter de 1946. mais Daniel est mort il y a deux ans, bientôt, avant d'avoir pu mettre en ligne les milliers de pages qu'il scannait avec amour... On s'arrête à 1960.

http://erikarnoux.blogspot.com

Draculea

avatar
docteur honoris causa
docteur honoris causa
Oh superbe ! Je n'avais pas su trouver cette entrée parmi les nombreuses portes de ce site merveilleux !
Merci beaucoup Ethan ! Je vais les parcourir en profondeur ! Very Happy

Treblig


Double prix Nobel
Double prix Nobel
D'autres dessins et esquisses de l'incomparable Maître.  bounce


Draculea

avatar
docteur honoris causa
docteur honoris causa
Ce qui est très étrange dans les études de nus de Cuvelier est que parfois elles sont proches d'un certain surréalisme imprégné de néo classicisme, parfois frôlent les régions explorées par Balthus, parfois encore d'un académisme un peu maladroit alors que l'artiste est pourtant si inspiré et si juste dès qu'il se libère de son désir d'être peintre. C'est une chose très étrange qu'Hergé avait remarqué.


Image hébergée par servimg.com


Image hébergée par servimg.com


Cela va même jusque à l'étonnante figure subtile que je place ci-dessous et dans laquelle le trait hésite entre mystère presque extrême oriental du visage, citations de nymphes ingresques et stéréotype de pin-up, le tout il est vrai dans une synthèse d'une grande virtuosité graphique et surtout enveloppée d'une sort d'énigme qui lui donne quelque chose de surnaturel bien au-delà de l'érotisme cependant délicat et saisissant du personnage.


Image hébergée par servimg.com



A l'opposé certaines études érotiques sont extrêmement virtuose et en même temps conventionnelles, presque vulgaires stylistiquement, je ne parle pas de leur sujet en tant que tel :


Image hébergée par servimg.com


Les plus belles à mes yeux sont celles où Cuvelier va du côté du graphisme de la bande dessinée. Là le dessin est d'une beauté stupéfiante, d'une justesse poétique illuminante et les suggestions de la lumière justement, d'une très grande émotion visuelle. Paradoxalement, c'est quand il ne cherche pas à être peintre qu'il le devient, par la bande dessinée avec laquelle il avait un rapport si compliqué ainsi que l'explique la très belle monographie que Philippe Goddin et le titre même de ce sujet : "Paul Cuvelier, un merveilleux talent artistique contrarié".


Image hébergée par servimg.com

Draculea

avatar
docteur honoris causa
docteur honoris causa
Voici justement un passionnant entretien avec Jacques Martin au sujet de Paul Cuevlier et de son art, notamment celui du nu. Je viens par hasard de le trouver :


Treblig


Double prix Nobel
Double prix Nobel
Il avait effectivement une grande admiration pour Cuvelier.

J'ai encore à l'esprit ses propos tenus à l'Hôtel lors du week-end en Alsace des "Enfants d'Alix", auquel j'ai eu le grand plaisir d'assister en novembre 2007.

Treblig


Double prix Nobel
Double prix Nobel
Un dessin préparatoire pour Corentin.


Erik A

avatar
martinophile distingué
martinophile distingué
Beaucoup de gens sont passés (moi y compris, j'avoue) en son temps à côté de l'immense Cuvelier, très oublié de nos jours par le lectorat...

http://erikarnoux.blogspot.com

Draculea

avatar
docteur honoris causa
docteur honoris causa
Treblig a écrit:Un dessin préparatoire pour Corentin.



Ce dessin préparatoire est vraiment sublime ! Tout l'art de Cuvelier est là et je le trouve encore magnifié par son inachèvement même, ce qui est justement l'une des marques des grands maîtres !

Draculea

avatar
docteur honoris causa
docteur honoris causa
Treblig a écrit:Cet attachant Belzébuth... Cool 



Oui, je trouve aussi que Belzébuth est un personnage touchant et émouvant. Il n'est dans sa tendresse secrète pas si éloigné que cela du yéti de Tintin au Tibet !


Image hébergée par servimg.com

Contenu sponsorisé


Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut  Message [Page 4 sur 8]

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum